S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

86ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 86e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 février à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 12/02/2019 20:47


Sélections du mois


 

Super sélections du mois !

 

Tout d'abord félicitations à Noisette, SombralAilyn, CacheCoeur et emiwyn dont les textes ont été élus pour la sélection Charlie Weasley ! Leurs fanfictions se verront attribuées une jolie vignette.

 

Quid de la prochaine sélection me direz-vous ? Vous avez voté pour le thème Parents pour les sélections du mois de Mars et vous pouvez déjà proposer vos fanfictions favorites sur ce sujet en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

 

Les votes autour de Charlie Weasley étant cloturés, nous vous informons que ceux pour le thème de Février tournerons autour de l'amour (beh oui, c'est bientôt la St Valentin), et plus particulièrement du pairing SIRIUS/OC. Vous pouvez dores et déjà lire les textes, les reviewer et voter pour vos fanfictions favorites en vous rendant ici.


De L'Équipe des Podiums le 03/02/2019 19:02


Nouvel appel à textes !


Avec pour objectif la publication d’un cinquième recueil de nouvelles, les Éditions HPF lancent un nouvel appel à textes.


 


Vampires, chouettes hulottes et chauffeurs de taxi de tous pays, unissez-vous ! Ce sont vos histoires que nous voulons lire ! Du chirurgien d’astreinte à l’insomniaque en passant par toutes ces créatures qui s’éveillent ou se transforment dès que le soleil disparaît à l’horizon, notre nouvel appel à textes a pour thème oiseaux de nuit.


 


Pour en savoir plus sur les conditions et contraintes, direction le site Internet des Editions !


De L'Équipe des Éditions le 28/01/2019 22:38


2ème Edition de la Nuit Erotique


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 2e édition de la Nuit Erotique d'HPF se déroulera le samedi 2 février de 20h à 3h dans le Dortoir. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités d'accès et de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L' équipe des Nuits le 27/01/2019 11:07


85ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 85e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 18 janvier à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 14/01/2019 13:22


Réouverture des Soumissions aux Éditions HPF


 

Les Éditions HPF font peau neuve !
Après plusieurs mois de travail acharné, des heures de réunions Discord et un bon millier de litres de thé, nous sommes ravies et très fières de vous présenter :

Le nouveau site des Éditions HPF !


Celui-ci s'inscrit dans un changement de ligne éditoriale qui s'oriente désormais vers les littératures de l'imaginaire, comprenant science-fiction, fantasy et fantastique sans distinction de sous-genre, comme vous pouvez le lire sur notre page de présentation.
Et puisqu'une nouveauté ne vient pas seule, nous vous annonçons aussi la réouverture de nos soumissions de manuscrits ! Rendez-vous sur notre page de soumission pour toutes les infos.
N'hésitez pas à répandre le message autour de vous, auprès de vos amis autrices et auteurs à la recherche d'éditeur, ou en partageant nos annonces sur les réseaux sociaux. Au plaisir de vous lire !


De L'Équipe des Éditions le 06/01/2019 19:35


Reviews pour De second choix

Laisse par : Carminny le 15/06/2018 07:22 pour le chapitre 11 août 1947

Coucou !

C'est horrible pour la pauvre Verena ! Alors qu'elle a l'air sympa comme tout aussi. Et puis les Malefoy sont vraiment horribles dans leur comportement. J'aime beaucoup comme tu implique la forêt dans la description de la famille. C'est super ! J'aime beaucoup et file lire la suite.


Laisse par : Fleurdepine le 15/04/2018 23:45 pour le chapitre 11 août 1947

Ma chère Hortensea,

je prends enfin le temps de lire ta participation au projet du labyrinthe. Tout d'abord, un immense bravo pour t'être lancée dans cette aventure et pour avoir respecté les contraintes de la Forêt qui n'étaient pas forcément évidentes.

Comme toujours, tu nous racontes les familles de Sang-Purs et tu le fais si bien. On dirait que tu as vécu au milieu de l'aristocratie tant le langage employé, les relations entre les personnages, semblent véridiques, si proches de la réalité. C'est donc un réel plaisir de plonger dans ton univers si dense et si précis. 

En toute honnêteté, j'ai eu un peu de mal avec le début, mais ce n'est pas vraiment de ta faute. Ton vocabulaire est riche et les descriptions sont détaillées, joliment menées. Mon problème étant que je n'accroche pas beaucoup au style employé pour les descriptions, car je n'aime pas énormément les descriptions de paysage en règle générale (à moins que ce ne soit fait de façon plus poétique ou plus écorchée/tranchante). Mais c'est une question de goût et si je mets cela de côté, je trouve malgré tout qu'elles sont de qualité et que tu maîtrises bien ton sujet. 

Je suis vraiment rentrée dans ton texte à partir de l'entrevue avec les Malefoy. Enfin non, déjà un peu plus tôt, lorsque les deux sœurs s'entretiennent, et je suis d'ailleurs très fan de cette idée d'une famille de Sangs Purs qui aurait vécu reclue, dans son domaine, éduquant leurs enfants eux-mêmes. C'est l'entre soi par excellence, et c'est aussi intéressant d'avoir une autre version de Sangs Purs, qui n'aurait pas suivi le schéma des autres, qui n'aurait pas été à Poudlard.
En plus, le domaine et la forêt ont quelque chose d'envoûtant, donc on est très vite intrigué par cette famille et toute cette fratrie qui nous apparaît au fur et à mesure du récit. 

J'aime aussi énormément la personnalité d'Ulma à ce moment-là (après qu'elle ait sauté sur sa soeur et qu'elle l'ait renversé sur le sol, car je trouvais ça un peu trop gamin), qu'elle soit un garçon manqué, je ne sais pas pourquoi mais j'ai poussé un petit cri de bonheur intérieur. J'aime bien qu'au milieu de cette famille très apprêtée, il y ait cette fille qui renverse totalement les codes, qui ose dire ce qu'elle pense, sans aucun détour, qui soit sincère, brute et spontanée. C'est rafraichissant et ça détonne. En plus, elle me fait extrêmement rire, cette petite Ulma. Disons que, pendant tout le début (avant l'apparition des Malefoy), j'avais un petit sourire au coin des lèvres, même si je n'ai pas spécialement accroché aux premières descriptions, ça me faisait plaisir de te lire et de rentrer à nouveau dans ton univers. Lorsqu'on a un meilleur aperçu des deux sœurs, il y a de la vitalité et de l'énergie, du coup ça me donnait envie de sourire - et aussi pour Ulma, du coup. Au départ je la trouvais un peu agaçante. Mais, petit à petit, je l'ai trouvée très attachante. Puis alors, gros fou rire au moment où elle rend visite à sa sœur pour se plaindre des invités qu'elle a entraperçus, et qu'elle sort cette phrase : "Pas que j’en ai déjà vu, mais je suis sûre que même des Inferis sont plus avenants et vivants qu’eux". J'aurais pu en recracher mon café si j'en buvais - et si j'aimais ça. C'est d'autant plus drôle qu'il y a tout ce monde de faux-semblants autour d'elle, que l'on perçoit dès les premières lignes, ce monde qui se veut élégant, et auquel elle appartient. Donc sa phrase, qui conserve tout de même une certaine classe dans les insultes, rompt totalement avec l'ambiance de la maison, et c'est énorme :')

Ensuite, surviennent les Malefoy. Tout d'abord, quelle surprise de se rendre compte qu'il s'agissait d'Abraxas ! J'étais persuadé que tu nous parlerais de Lucius dans cette fic, mais non, on s'attaque à la génération d'avant (tu me l'avais dit en plus, mais j'avais oublié entre temps x)). Et, vraiment, je suis toujours impressionnée de voir à quel point ton univers est étendu, à quel point tu as décortiqué toutes ces familles pour leur créer une histoire à toutes, c'est assez incroyable.
Donc on a le droit d'en savoir plus sur Abraxas, cette fois. Cet être dont on ne sait pas grand-chose si ce n'est qu'il est le père de Lucius et qu'il aurait participé à l'assassinat de Noby Leach, ancien Ministre de la magie. Tout d'abord, j'adore le choix du prénom de la mère, Medeia. Je ne sais pas si c'est indiqué quelque part par JKR ou si c'est toi qui l'as choisi, mais si c'est toi qui l'as choisi, je ne peux que souligner ce bon goût et sa référence à la Médée grecque - que j'affectionne particulièrement. Pas sûre que les deux personnages soient si proches ceci dit ^^ Mais j'aime bien l'idée.

L'entrevue avec Malefoy, donc. Quelle horreur. Comme le dit si bien Ulma par la suite, on a l'impression que toutes ces filles sont du bétail pour lui. Je me suis sentie particulièrement révoltée. Lorsqu'il sort, sans aucune honte, que "celle-ci est trop grasse", bon sang o_O Alors c'est très bien fait, tout ce que tu veux, je suis persuadée que beaucoup d'aristocrates se comportent de la sorte et tu retranscris parfaitement cette impunité et cette condescence affolante qu'ils ont... mais qu'est-ce que c'est insupportable ! Et en même temps, j'étais à fond parce que je me demandais quelle allait être l'issue de tout ce cirque. Je n'ai d'ailleurs pas été déçue, ta chute est délicieuse. Bien que terrifiante. 

Ça m'a quand même fait sourire que toutes les prétendantes qu'avait prévu la mère Malefoy pour son fils soient toutes déjà engagées. Une grande satisfaction, même, pour ces étrangers qui se croient tout permis. 
Et, du coup, j'ai beaucoup aimé qu'Ulma ouvre sa bouche pour les remettre à leur place. Elle avait totalement raison dans tout son discours. Après, j'ai été un peu étonnée qu'on la laisse s'exprimer, j'aurais pensé que sa mère lui aurait foutu une claque et l'aurait envoyé dans sa chambre pour ne pas se taper la honte auprès de ses invités. Mais si tu avais fait cela, Ulma n'aurait pas pu s'exprimer comme elle le voulait. Et j'avoue, à ma grande honte, que j'ai été assez enthousiasmée par la réaction d'Abraxas face à l'emportement d'Ulma. Surtout lorsqu'elle part et qu'il déclare qu'il la veut. Encore une fois, c'est plein de suffisance tellement pénible qu'on aurait envie de le frapper ; mais d'un autre côté, je trouve ça inattendu et assez chouette qu'il soit intéressé par celle qui l'a défié, que quelque chose se soit réveillé en lui et qu'il ait même pu être excité par la gamine. Même si Ulma mérite bien mieux qu'un type comme lui, je trouve qu'il y a du potentiel dans ce duo et que le couple qu'ils pourraient former serait volcanique et passionnel. Du coup, j'avouuue que je les verrai bien ensemble, dans un sens, mais pour cela il faudrait qu'Abraxas descende un peu de son piedestal et qu'il n'y ait pas de rapport de domination (ou que le rapport de domination soit égal). Il faudrait qu'ils soient au même niveau, et alors, ça pourrait vendre du rêve. Toujours est-il que ce fameux rêve est brisé par le refus de Medeia d'abord, puis par Otto (qui a totalement raison. Abraxas déclare qu'il veut "celle-ci" finalement car son caractère lui a plu, mais sans prendre un seul instant en considération le fait qu'elle le déteste prodigieusement. On repassera pour le consentement x) ceci dit, si je trouve que ce couple a du potentiel, c'est que je me dis que par la suite il pourrait lui courir après pour obtenir ses faveurs et qu'un jeu de séduction pour le moins excitant pourrait prendre place). J'ai beaucoup aimé le jeu de regard entre le fils et sa mère, à ce moment-là, rythmé par un long silence. C'était complétement exagéré et théâtral, et je me suis imaginée la scène, j'ai trouvé ça amusant.

Le clou du texte, c'est tout de même la fin. J'adore parce que tu enchaînes sur un paragraphe qui explique à quel point la douce Verena est absolument transparente et que c'est l'une de ses qualités car, au moins, on ne la remarque jamais et on ne s'entiche pas d'elle. Elle est donc tranquille. Tu développes ça, et dans ses pensées on sent qu'elle en est heureuse, pour finir sur "Faute de mieux, conclut la britannique, nous vous prendrons donc celle-là.". :')
C'est terrible pour elle. Mais j'ai aussi trouvé ça génial, d'un point de vue scénaristique et stylistique. La pauvre, qui n'avait absolument pas participé aux discussions, qui s'était sortie d'affaires, se trouve au dernier moment au cœur du truc. Hahaha, c'est vraiment pas mal fait ! Tu t'es très bien débrouillée pour nous introduire cette histoire d'amour (enfin """"amour""") à venir, c'était plein de tensions et de rebondissements.

Je suis tout de même très mal à l'aise pour Verena. J'ai adoré que ça se finisse ainsi, c'était une chute parfaite, mais j'ai beaucoup de peine à son égard car elle a l'air d'une fille simple, douce, obéissante, qui peut facilement se laisser marcher sur les pieds. Et, pour le coup, je ne l'imagine absolument pas avec Abraxas. Il va la détruire, ce mec. Elle va tellement souffrir, ça va être horrible. Il risque de l'écraser, de la soumettre. Alors, pour moi, deux solutions : soit elle ne va cesser de subir et accepter cette soumission, du coup rester ce gentil petit agneau et être malheureuse ; soit cela va renforcer son caractère, et la méchanceté d'Abraxas va la forcer, à force de malheurs, à devenir plus cruelle, ce qui pourrait rendre leur relation encore plus complexe. A voir. Enfin, il y a d'autres possiblités encore : qu'Abraxas ne soit pas si méchant et odieux qu'il ait voulu le montrer, qu'il finisse par s'attacher à sa douceur ; ou alors qu'il lui fiche la paix, qu'il n'en ait rien à foutre d'elle (mais ça reviendra au même ; elle se sentira d'autant plus transparente, et sera exclue et reclue). Je me demande ce que tu as en tête, de ton côté !

Après, je suis persuadée qu'Ulma aura encore un rôle à jouer. Je ne pense pas que tu nous aies présenté cette scène, pour te centrer ensuite sur l'histoire d'"""amour""" entre Abraxas et Verena. Je suis persuadée qu'il va tout de même chercher à recevoir les faveurs d'Ulma. Je me demande s'il y aura tromperie, triangle amoureux. Mais, comme Ulma est dégoûtée par Abraxas, et qu'elle adore sa soeur, je ne vois pas non plus comment ça serait possible. Peut-être bien qu'on ne la reverra pas et que c'est moi qui cherche trop loin. Mais je me dis qu'il y a quelque chose d'inachevé avec Ulma, donc je suis prête à parier qu'on la reverra. Et j'ai franchement hâte de savoir comment tout cela va se développer. Comment Verena et Abraxas vont se comporter l'un envers l'autre, est-ce qu'Abraxas va si facilment laisser tomber son envie d'avoir Ulma (il n'a pas l'air d'un homme qu'on oblige à faire quoi que ce soit), ou est-ce qu'il se résignera mais attendra qu'Ulma soit majeure pour tenter quelque chose ? Je ne sais pas et je pense que je suivrai ton histoire pour répondre à toutes ces questions que je me pose !

Je te remercie pour ta participation et je te félicite à nouveau d'avoir répondu à cette première épreuve du labyrinthe. Bravo pour ce texte de qualité, et à très bientôt, pour les prochaines épreuves ^_^


Laisse par : Samantha Black le 08/04/2018 10:50 pour le chapitre 11 août 1947
Salut Hortie

Comme je te l'ai dit par mp, j'avais bien déjà lu ce premier chapitre sans laisser de review (honte sur moi) mais je répare cette bévue en ce doux matin de printemps.

Alors que dire à part que j'ai beaucoup aimé ce premier chapitre. Cette histoire a un charme surannée notamment quand les sœurs se courent après au début. On sent l'insouciance de la jeunesse bien vite écrasée par les obligations matrimoniales.

Ulma a raison enfin non, elle a tort en disant qu'ils ne sont pas au marché au bestiaux car justement ils y sont. On marchande les jeunes filles comme de vulgaires marchandises et mon cœur de féministe se serre en les voyant traiter ainsi. Pourtant, je trouve cette partie très réaliste même si de mon point de vue à cette époque, les Sang-Pur commençaient doucement à se détacher des mariages arrangés bien qu'il y en ait encore de temps à autres. Comme quand un gars comme Abraxas n'était pas capable de garder sa fiancée par exemple ou qu'un personnage ne pense pas en trouver par lui-même.

J'aime bien aussi la manière dont tu dépeints les Malefoy. Je les imagine parfaitement ainsi. Froids, peu aimables et sûrs de leur valeur (comme beaucoup de Sang-Pur d'ailleurs.

Enfin, tout ça pour dire que j'ai beaucoup apprécié ce chapitre et que tu les mérites grandement toutes ces reviews. :)

Réponse de l'auteur:

Bonsoir Sam et un grand merci pour ta lecture et ton commentaire. Tu es crow choupette!

Je suis ravie que tu trouves qu'il y a un charme surané au niveau de l'ambiance que j'ai instauré. Et cela me fait immensément plaisir que tu trouves la situation crédible pour l'époque bien que révoltante avec nos yeux d'aujourd'hui. Concernant les mariages arrangés, ils n'en font pas tous non plus dans mon headcanon (celui entre Eurydice et Ethan Rosier par exemple mais ça, ce sera pour une prochaine histoire huhu). Il me fait plaisir à lire que nous ayons la même vision des Malefoy.

Merci pour tous tes compliments, ton soutien et tes encouragements toujours présents et motivants :3


Laisse par : selket le 28/03/2018 01:28 pour le chapitre 11 août 1947
Hello,

Tout d'abord chapeau pour le défi du labyrinthe, j'avoue ne pas avoir compris toutes les règles.

J'aime beaucoup l'univers suranné dans lequel tu nous plonges. J'avais quelque peu l'impression de remonter au XVIIeme siècle avec ses costumes même si vu qu'on parle d'Abraxas Malefoy, le père de Lucius, on n'est pas du tout à cette époque.

La famille Zimerman est très nombreuses et les filles ont l'air d'être utilisée comme marchandise. Avec cinq filles placées ou restant à placer autant dire que la famille peut se faire de sacré alliance.

J'ai hâte de lire la suite surtout qu'il y a un gap entre cette Verana effacée qui va épouser Abraxas et cette Verana Malefoy répudiée, Mauvaise épouse, Mère indigne, Débauchée, Fille à sang-de-bourbe, Traîtresse-à-son-sang, que tu décris dans le résumé.

Réponse de l'auteur:

Bonjour Selket et merci pour ta lecture et ta review!

Merci du compliment à propos du décors. Le fait qu'on se dise que cela semble remonté à plus loin que les années 40/50 est totalement voulu dans le sens où les sorciers ont tout de même un mode de vie/pensée assez archaïque sur certain point; et pour moi, les sorciers de Sang-pur - surtout britaniques, qui n'acceptent pas le changement et l'évolution des moeurs - représente ce vécu à l'ancienne.

Je suis un peu triste que tout le monde pense que les Zimmerman n'aiment pas leurs filles car sincèrement elles ont toutes une enfance très heureuse, choyée, etc. Sincèrement sans cette histoire de contrat (c'était quand même une sorte de dette): ils n'auraient laissé aucune de leurs filles à des gens comme les Malefoy. D'ailleurs, en dehors de Verena, toutes les filles feront des mariages heureux puisque arrangés - certes - mais avec les bonnes personnes.

Le second chapitre est publié, il me tarde de savoir ce que tu vas en penser. A très vite!


Laisse par : eve1993 le 26/03/2018 23:11 pour le chapitre 11 août 1947

J'ai beaucoup aimé ton texte :D Déjà, j'aime beaucoup explorer les familles Sang-Purs dans différentes époques et pays, chacune a des coutumes et des histoires différentes et je trouve ça très intéressant. 

Au début de ton texte, je pensais que les filles Zimmermann étaient assez libres (courir dans la forêt, mais où est donc passer la belle éducation Sang-Purs ?!), mais non, elles sont de la marchandise comme toutes les femmes à l'époque. La scène du diner entre la mère Malfoy qui dit à l'une des soeurs : "non, on en veut pas, elle est trop grosse" et le fils qui dit "ah oui, elle je la veux" sans se dire que les filles en face ont des sentiments, et sans que les parents réagissent trop, on est bien dans la belle mentalité de l'époque (ne parlons pas cette histoire de marché xD). Et au milieu, Verena, qui n'a rien demandé à personne non plus et qui se retrouve comme un second choix.

J'ai hâte de lire la suite de son histoire parce que ton résumé est bien alléchant :D



Réponse de l'auteur:

Bonjour Eve et un grand merci pour ta lecture et ton commentaire.

Les familles de Sang-pur est quelque chose qui me passionne énormément. A travers mon univers, j'ai pu aborder les britaniques, les germaniques, les russes, les française, les italiennes et les américaines. J'ai d'ailleurs hâte de pouvoir en faire découvrir ma vision au cours de mes différents projets. Quoi qu'il en soit, je suis ravie que l'ambiance t'ait parlé.

Pour revenir à la manière dont les Malefoy se conduisent, on est totalement là-dedans, dans une société où les jeunes filles ne sont considérées que comme des marchandises pour nouer des alliances fructueuses et perpétuer les lignées. Les Zimmerman ne sont pas tout à fait dans cet optique - même si cela n'a pas pu être exprimé ici - dans le sens où ils sont très famille et vraiment épris de leurs progénitures; et sincèrement sans cette histoire de contrat: ils n'auraient laissé aucune de leurs filles à ces gens. Concernant les exigences des Malefoy... Olga et Clara avaient été préféré parce qu'elles correspondaient au physique souhaité par Medeia (blondes aux yeux clairs), Abraxas a apprécié le caractère d'Ulma (qui, sans spoiler, lui a rappelé celui de sa première fiancé)... Or, Verena ne répond à aucune de ces préférences.

Verena est de second choix, sans en avoir le choix. C'est quelque chose que j'explorerai tout au long de cette fanfiction, la notion de choix justement. Là les choses lui tombent dessus, dans le prochain chapitre elle est happée par des choix qui sont fait pour elle, etc.

A très vite j'espère!


Laisse par : Lea44C le 24/03/2018 18:03 pour le chapitre 11 août 1947

Bon déjà chapeau bas pour avoir eu le courage de relever le défi du labyrinthe parce que personnellement rien que l'explication du défi sur le forum m'a fait peur ! Donc lire un chapitre aussi passionnant et bien construit alors que le défi me paraît insurmontable m'impressionne beaucoup !

Sinon, je te remercie aussi d'élargir mon vocabulaire aha en lisant des mots comme sylve et futaie j'étais vraiment en mode kesskessékessa :D

 

Pour en venir à l'histoire en elle-même, j'ai vu une review qui évoquait l'univers de Sissi et je suis tout à fait d'accord ! On est transporté dans un autre monde qui me semble très poétique et suranné.

J'aime la liberté d'esprit des filles Zimmermann, en particulier Ulma, et surtout le parallèle avec les traditions étriquées des Malefoy. Le "celle-là" me donne des frissons, comme le dit Ulma on est vraiment au marché à bestiaux c'est terrifiant. Je m'attendais presque à ce qu'ils vérifient la dentition de chaque fille.

Abraxas a l'air plus sympathique que ses parents, rien que le fait qu'il veuille prendre le "risque" d'épouser Ulma le fait monter dans mon estime. Au moins, il n'a pas peur de la confrontation.

Par contre, j'ai très peur pour Verena. Je ne doute pas du fait qu'elle a du caractère au fond, mais elle semble tellement moins sûre d'elle qu'Ulma et plus fragile... J'espère vraiment que les Malefoy ne vont pas réussir à la briser. 

 

Ma review me paraît un peu pâlotte à côté de la force de ton texte, mais en tout cas j'ai vraiment aimé ce chapitre et je lirai avec plaisir la suite ! 



Réponse de l'auteur:

Bonjour Lea44C.

Déjà, j'espère que tu vas bien car on ne t'a pas vu depuis quelques temps sur le forum et cela m'a un peu inquiété compte tenu de la manière dont tu le fréquentais. Voilà, ensuite un énorme merci pour ta lecture et ton commentaire qui m'ont fait extrêmement plaisir car je pense que ce devait être la toute première fic de moi que tu lisais. Coeurs sur toi pour tes nombreux compliments qui me font rosir d'embarras.

Je suis enchantée que tu évoques toi aussi l'ambiance surannée qui règne dans ce premier chapitre car c'est une chose qui me tient à coeur, dans mes écris en général. Effectivement, comme BellaCarlisle, toi aussi tu as fais le rapprochement avec l'univers de Sissi, malheureusement pas moi du coup je me sens un peu bête à présent xD Merci d'évoquer l'attitude de Medeia et les propos d'Ulma quant à la manière dont les Malefoy se conduisent. On est totalement là-dedans, dans une société où les jeunes filles ne sont considérées que comme des marchandises pour nouer des alliances fructueuses et perpétuer les lignées. Les Zimmerman ne sont pas tout à fait dans cet optique (ils sont très famille et vraiment épris de leurs progénitures), et sincèrement sans cette histoire de contrat: ils n'auraient laissé aucune de leurs filles à ces gens. Quant à Abraxas, tu en apprendras plus sur ses préférences dans le chapitre 2 qui va être publié d'ici quelques minutes mais effectivement il aime qu'on lui tienne tête (Ulma lui a rappelé sa première fiancée, si tu veux tout savoir).

Encore merci pour ta lecture et ta review! A très vite, j'espère!


Laisse par : la vache le 24/03/2018 15:28 pour le chapitre 11 août 1947
Salut!!!!
Les Malefoy sont des vrais salauds!!!!!
Vivement le prochain chapitre!!!

Réponse de l'auteur:

Bonjour et merci de ta lecture et ton commentaire :D La suite va être disponible d'ici quelques minutes. A très vite j'espère!


Laisse par : Roxane-James le 24/03/2018 10:11 pour le chapitre 11 août 1947

Coucou Hortie :D (tu permets ?)

J'ai adoré ce début d'histoire ! Tu écris toujours aussi bien, ton style est très agréable à la lecture et on se laisse facilement porter par le rythme de ton texte et l'ambiance :) j'aime tes descriptions, vraiment belles, de la Bavière. Quand tu décrivais le paysage dans lequel évoluaient les filles, j'avais l'impression d'assister à la scène !

Tes personnages sont vraiment un coup de coeur, surtout l'héroïne de cette histoire, Verena (et son prénom est classe ;D) et sa soeur impulsive sur laquelle ce froid mais divin Abraxas a craqué ;) elle a un sacré caractère !

C'est une excellente idée, cette sorte de ''pacte" qui unie les deux familles sang-pur. D'ailleurs, tu as une certaine facilité à décrire ce milieu et on retrouve parfaitement le caractère hautain des Malefoy ! C'est de famille... je sais pas pourquoi mais Abraxas me plaît déjà *.*

Sinon, le point que je retiens surtout et qui m'a fait sourire : le fait que, comme le titre de ta fanfiction l'indique, Verena soit le deuxième choix, la fille qu'on choisit par dépit... ça promet des rebondissements !

J'ai hâte de lire la suite, à bientôt Hortie :)

Rox'



Réponse de l'auteur:

Bonsoir Roxane-James, et bien entendu que tu peux m'appeler Hortie <3

Je suis ravie que tu aies apprécié le commencement de cette histoire, et j'espère sincèrement que le chapitre 2 - qui est sur le point d'être mis en ligne - te séduira encore même si ce sera sans doute dans une autre mesure. Tu me noies sous les compliments au point que je ne sais plus où me mettre tant je rosine, en tout cas un grand merci pour toutes les très jolies et gentilles choses que tu m'as dites. Je suis heureuse que les descriptions aient été suffisament précises pour que tu puisses rejoindre Ulma et Verena dans la forêt.

Je suis très touchée que tu aies apprécié les personnages. Ulma a effetivement beaucoup de caractère, dans une société où on attend plutôt qu'elle soit effacée, je ne sais pas encore si on la reverra dans cette fanfiction mais elle sera au moins mentionnée. Et puis qui sait, peut-être écrirai-je un jour sur elle ? Concernant Abraxas, c'est quelqu'un de très froid de prime abord (et même en le connaissant, disons qu'il faut savoir le prendre ^^'), tu vas d'ailleurs le retrouver dans le prochain chapitre et j'espère qu'il répondra à tes attentes. Toujours est-il qu'il est bien plus nuancé que sa mère.

A très vite j'espère et plein de bisous!


Laisse par : Layi le 23/03/2018 15:50 pour le chapitre 11 août 1947

Heeeelloooo ! :) 

Alors, tout d'abord toutes mes excuses, je n'ai aucun talent pour les reviews. Pour être totalement honnête, j'ai du m'y reprendre à deux fois pour lire ton texte car tu as un style complexe. Je m'explique : tu n'es pas le genre d'auteur qu'on peut lire en regardant la télé en même temps, le vocabulaire est assez soutenu, les descriptions complètes, et en même temps l'action va assez vite si bien que si on rate une ligne - ce que j'ai tendance à faire lorsque je lis en diagonale - donc je disais, si l'on rate une ligne on est vite perdu. 

Bref, je disais donc que j'ai du m'y remettre à deux fois pour lire ton texte, mais je ne regrette pas de m'être acharnée car l'histoire est vraiment très bien ficelée. La présentation de cette famillle, que l'on découvre petit à petit, est parfaite. L'arrivée des Malefoy, le côté capricieux d'Abraxas, les sermons de sa mère, et Verena qui ne se doute pas une seconde de ce qui va lui tomber sur la tête. 

Du coup j'espère que la suite arrivera vite ! :D 
La semaine prochaine ? Comme ça, ça me fait déjà une fic à review dans ma liste, mwahaa. :mg: 



Réponse de l'auteur:

Coucou Layi!

Je suis trop touchée et flattée que tu sois venue me lire mais surtout que tu aies pris le temps de laisser un petit mot. Donc déjà: un gros merci et coeurs sur toi!

Je n'ai jamais pensé que je pouvais avoir un style complexe, pour être franche. Bon je sais que j'ai tendance à faire des phrases à rallonge et à utilisé un vocabulaire soutenu... Je devrais peut-être essayé de simplifier car cela doit en décourrager plus d'un. En tout cas, merci de me l'avoir mentionné. Le chapitre 2 étant déjà prêt, je ne reviendrai pas dessus (d'ailleurs vu le contexte suranné de la fic, je ne sais pas si ce sera possible ici) mais j'y penserai pour mes prochains textes.

Quoi qu'il en soit, je suis ravie que la mise en place du cadre t'aie plu et que tu aies trouvé que cela ait été bien amené. J'espère qu'il en sera de même avec le second chapitre qui va être posté d'ici quelques minutes :D

je te dis à très vite, que ce soit sur Discord ou en commentaire sur Au Nom de La Rose que je n'ai pas encore pu reviewer cette semaine T_T

Des bisous!


Laisse par : BellaCarlisle le 23/03/2018 00:21 pour le chapitre 11 août 1947
Coucou Hortensea !

Je ne savais pas du tout comment commencer cette review parce que je ressors de la lecture de ce premier chapitre avec des étoiles dans les yeux et, surtout, avec l'envie d'en lire plus. Ce n'est pas qu'une question de personnage ou de lieu, c'est un tout qui m'a entraînée dans une lecture agréable. J'en regrette même de ne pas avoir plus à découvrir à propos de Verena ainsi que de sa famille et j'ai hâte de voir ce que tu nous réserves pour la suite.

Pour en revenir à l'histoire en elle-même, le décor que tu nous offres est enchanteur. J'imagine que ça peut paraître ridicule mais j'ai eu l'impression de me replonger dans les films "Sissi", particulièrement à travers le personnage d'Ulma. C'est elle qui, à mes yeux, fait écho au personnage d'Élisabeth : une jeune fille qui préfère la liberté aux coutumes, proche d'un père moins exigeant que la mère et avec un caractère indocile. Du coup, associée à la Bavière et aux noms comme Ludwig ou Franz, j'ai eu ce souvenir de paysages magnifiques mais aussi de mariages arrangés. Même si ici il n'est pas question de famille royale mais plutôt de Sang-Pur, le personnage de Medeia a laissé un sentiment d'extrême froideur et de femme calculatrice. À côté, Abraxas semble être presque avenant même si on retrouve cet air hautain familial qui est si souvent décrit chez les Malefoy.

J'aime énormément ce choc des cultures, surtout quand Ulma et Verena parlent de leurs invités. Les différences entre les deux modes de vie est bien marqué, j'ai adoré l'intervention très juste d'Ulma quand elle défend sa soeur Hilda et qu'elle critique sans retenue les moeurs des Malefoy. Dès cet instant, même si le choix de l'épouse n'a pas encore été fait, on devine que la cohabitation entre eux risque d'être compliquée en raison de ces visions des autres divergentes.

D'ailleurs, par rapport à ton titre et à ton résumé, on sent que l'avenir de Verena ne sera sûrement pas radieux, en commençant par le fait qu'elle soit la future femme imposée à un Abraxas qui se moque sans doute d'elle et qui aurait préféré avoir une de ses soeurs.

J'ignore si tu vas faire entrer tous les défis de Fleur dans cette fanfic mais c'est une idée très sympathique qui me plaît déjà, d'autant plus que c'est une époque qui n'est pas détaillée par Rowling mais pour laquelle tu nous proposes une belle interprétation.

Sans doute à bientôt sur d'autres textes ou celui-ci !

Réponse de l'auteur:

Bonjour BellaCarlisle et un énorme merci pour ton commentaire (ainsi qu'un énorme désolée pour le délais de réponse)!

Je suis ravie que le premier chapitre t'ai plu et que le cadre de la Bavière magique t'ai séduite. J'ai énormément sourri lorsque tu as mentionné l'univers de Sissi car je les avais vu, il y avait peu de temps; je n'avais pas fait le rapprochement entre la famille Zimmerman et celle d'Elisabeth mais avec réflexion un paralèle pourrait être fait, oui. De même pour Franz et Ludwig, je n'avais absolument pas percuté!

Je suis ravie que tu aies apprécié le personnage d'Ulma. A ce stade de l'histoire, je ne sais pas si on la reverra mais elle sera au moins mentionné à quelques occasions. Je ne peux que te confirmer que Verenna ne sera pas heureuse en Angleterre car comme tu l'as dis, les choses ne commençaient pas bien pour elle. Entre nous, Olga et Clara avaient été préféré parce qu'elles correspondaient au physique souhaité par les Malefoy (blondes aux yeux clairs), Abraxas a apprécié le caractère d'Ulma (qui, sans spoiler, lui a rappelé celui de sa première fiancé)... Or, Verena ne répond à aucune de ces préférences. Tu le constateras d'ailleurs lors du prochain chapitre.

L'objectif est effectivement que tous les challenges puissent être relevé au sein de cette même fanfiction. Donc accrochons nous!

Encore merci pour ta lecture et à très vite j'espère :3


Laisse par : Haru Nonaka le 22/03/2018 01:27 pour le chapitre 11 août 1947

Haaaa, la pauvre Verena. J'aime bien ce premier chapitre, la descrition de la forèt liée profondément a l'identitée et aux sensations de Verena, à sa liberté aussi, celle qu'elle se vera contrainte de quitter à cause de cet horible marché entre les deux familles. Les descriptions des bois, si intimement entrelacé aux souvenirs mais aussi au futur que projette Verena fonctione bien en contraste avec ce marché qui la contraindra à l'éloignement forcé. Abraxas est tout à fait Malfoyen au sens détestable du terme, je la pleind vraiment. On pourais ce dire qu'au moins elle ne ressent pas juste du malaise envers lui mais un peu d'attirance, mais en fait non... je stresse pour elle, j'attend de lire la suite. 



Réponse de l'auteur:

Han, Haru! Merci beaucoup pour ta lecture et ta review! Cela me fait super plaisir ♥

Je suis ravie que le premier chapitre t'ait plu et que tu considères que j'ai plutôt bien respecté les contraintes car j'avoue que je doutais un peu sur ce point. J'aime que tu mentionnes le mot "liberté" dans le sens où elle a vécu "cloisonnée" avec sa famille jusqu'à ses noces et que ce n'est qu'après qu'elle découvrira le "monde" (du moins celui de la haute-société sorcière).*

Je n'arrive pas à déterminer qui est le plus antipathique entre Medeia et Abraxas, pour être honnête. Je serai bien tentée de dire la mère car même si le fils est détestable, ce n'est pas (toujours) un mauvais bougre contrairement à sa mère qui est une mégère rigide et étriquée d'esprit. Mais effectivement, oui, pauvre Verena. Je ne veux pas trop te spoiler sur la suite mais le prochain chapitre sera disponible bientôt, la seule chose que je peux te dire c'est qu'elle n'est pas rendue au bout du périple.

Encore merci de ta lecture et à très vite ♥


Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.