S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

97ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 97e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 25 janvier à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'équipe des Nuits le 20/01/2020 12:21


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de mars 2020 sont ouverts ! Arriverez-vous à choisir entre : Sang-Pur, Lemon, Recueil de drabbles ou Serdaigle ?

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 31 janvier 2020, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 15/01/2020 16:28


Sélections du mois


Félicitations à Lyssa7 et Eanna qui gagnent la sélection de Noël ! Leurs fanfictions recevront une jolie vignette qui brille de mille feux.

Vous avez des idées pour améliorer les Sélections ou vous aimeriez en parler plus souvent et répondre à des défis, n'hésitez pas à vous rendre sur nos nouvelles pages : Les Eurêka des Sélectionneurs et Le Club des Sélectionneurs.

Pour février 2020, vous avez choisi le thème Enquête. Venez donc proposer vos deux fanfictions préférées en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de janvier, plongez dans nos OS tour à tour émouvant, drôle, tragique et léger. Il y en a pour tous les goûts ! Reviewez et votez pour vos favoris ici.

Bonne lecture à tous !


De L'équipe des Podiums le 03/01/2020 15:35


Voeux de bonne année et mouvement dans l'équipe


L'équipe de modération HPF vous adresse ses meilleurs voeux pour une année 2020 riche en inspiration pour voir éclore de nouvelles fics !

Un grand merci à Zakath Nath qui quitte aujourd'hui notre équipe de modération. Nous la remercions pour tout le travail effectué et lui souhaitons une bonne continuation !

A très bientôt pour de nouvelles aventures sur HPFanfic !!!

L'équipe de modération HPF
De Equipe de Modération HPF le 31/12/2019 21:21


15ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 15e édition des Nuits Insolites se déroulera le VENDREDI 3 JANVIER à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 30/12/2019 20:16


Assemblée Générale Extraordinaire


Bonjour,

Une Assemblée Générale Extraordinaire est présentement en cours sur le forum de l'association. Les membres et non-membres de l'association Heros de Papier Froisse sont invités à y participer. Les votes sont toutefois réservés uniquement aux membres. La clôture de l'AGE aura lieu le 3 janvier 2020 à 14h.

Au plaisir de vous y croiser !


De Le Conseil d'Administration le 27/12/2019 21:42


Reviews pour La lettre inachevée

Laisse par : Inermem le 13/10/2018 19:24 pour le chapitre La lettre inachevée

Salut ! 


Je vois que tu n'attends pas à avoir un bon gros nombre de lectures et de review mais ce texte les mérite ! J'ai beaucoup aimé ce côté un peu sans espoir de la lettre, qui en respecte bien le titre d'ailleurs. J'aime la façon qu'elle a de raconter ce qu'elle a vécu, même si c'est loin d'être à son honeur. Et cette façon dont elle montre qu'elle s'en fou un peu de ce que va penser Dumbledore de la lettre, que ce n'est pas ça qui est important au final. On en apprend un peu aussi sur ta façon de voir Gellert, et c'est un peu ce que je recherche quand je lis des textes sur lui. J'ai beaucoup aimé ta façon d'écrire, et même si je reste un peu sur ma faim, je m'y attendais parfaitement ne serait-ce qu'avec le titre. 


A bientôt ! 


Laisse par : Eejil9 le 24/06/2017 14:46 pour le chapitre La lettre inachevée

J'ai peut-être moins aimé ce texte que les deux précédents que j'ai lus. Pas parce qu'il était mauvais, loin de là, et je l'ai adoré aussi, mais je suis moins en totale admiration que pour The Gift of Merciful Death et Le Livre de Katcheï. 

En fait, j'ai adoré l'histoire, la voix de cette femme brisée, son destin atroce d'un bout à l'autre, l'aspect très cru de ton histoire avec la maison close, la prostitution... J'ai particulièrement aimé le jeu des inversions aussi, la narratrice qui finit par battre le colonel à son propre jeu, et qui finit par être vaincue de la même manière par Grindelwald. J'ai aimé aussi l'aspect inachevé de la lettre, et l'incertitude qui va avec, le fait qu'on ne sache pas (et qu'on n'aie aucun moyen de savoir) si Dumbledore a vraiment reçu la lettre, si Aristide a été tué ou non...

Ce qui m'a gênée en réalité (mais gêner est un bien grand mot, parce que, pour être honnête, c'est juste que j'ai un peu moins aimé), c'est le style. D'un côté, c'est réaliste, une telle femme n'aura pas un style poétique et travaillé, surtout si elle écrit le couteau sous la gorge. Cela dit, j'ai été un peu bloquée par les mots eux-mêmes. Et j'ai trouvé que ça allait un peu trop vite : on ne sait rien d'Aristide, par exemple... J'ai été un peu frustrée parce qu'il y a plein d'idées incroyables et de super ouvertures dans cette histoire, mais souvent tu les effleures simplement. C'est sans doute un choix de ta part, mais c'est pour cette raison-là que j'ai moins aimé que les deux précédentes fics.

Même si j'ai quand même adoré, et que quoi que tu écrives, ça devient du grand art, ma mouthe <3


Laisse par : Melody le 22/05/2017 00:15 pour le chapitre La lettre inachevée

Han mais c'est génial !


Hum oui, comme tu le vois, je n'ai pas respectée à la lettre tes recommandations. Je ne suis pas très fan des fics sur Harry, mais qui sait, peut-être qu'un jour je lirais The Gift of merciful death (et promis, je te laisserais un mot, parce que je suis cool et sympa - aucun rapport je sais).


Hé bien moi j'ai beaucoup beaucoup aimé cet OS. Je ne le trouve pas si tordu que ça, ou alors peut-être parce que je suis un peu tordue aussi, va savoir. J'ai trouvé l'histoire de cette jeune femme - dont on ne connait même pas le nom, ça me frustre - absolument passionnante. Et je visualisais très bien ce qu'elle pouvait subir. J'adorerais lire une fic longue sur son histoire, parce que même si ça finit mal, ça finit quand même (bon je ne vais pas dire en "beauté" parce que je ne trouve pas que la mort ça peut être beau) euh... dignement ?


Oui, voilà, elle a une vie qui ne lui appartient jamais, elle est victime, elle devient bourreau, elle ne sort jamais de sa cage et son dernier geste est merveilleux. Je me demande comment Albus réagit en lisant cette lettre et comment Aristide Potter réagira également (parce qu'il n'y a aucun doute selon moi, qu'Albus executera la volonté de cette femme). Est-ce que tu projettes un jour d'écrire une suite à cet OS ? Vraiment tout ça me rend très curieuse.


Bref, j'en arrive à la fin de cette review (je me rends compte qu'elles se sont faites de plus en plus petites, mais il y a des textes qui inspirent davantage la review que d'autre je trouve. Qu'est-ce que tu en penses ?) J'ai adoré découvrir une partie de ton univers, tu écris beaucoup de fics courtes, mais tes récits sont bien menés, ta plume est très belle, fraiche et poétique. J'ai l'impression que tu peux écrire sur n'importe quel sujet, dans n'importe quelle catégorie, tu sembles être passionnée par beaucoup de choses, comme l'histoire, les révolutions/rebellions, l'art, l'enfance, l'amour, LE RUGBY,... Tu traites tous ces sujets avec une philosophie et une originalité peu communes, que je t'envie un peu, je l'avoue. Je me retrouve dans beaucoup de tes textes, pas dans le sens où je m'identifie à tes personnages mais plutôt dans les sujets que tu traites (j'ai l'impression que la fanfiction, c'est un vrai défouloir pour toi, non ?) et c'est sûrement ce qui me plais autant dans tes récits.


Breeeeef. Je lirais peut-être d'autres fics demain si j'ai le temps/la foi. Je te fais des bisous, à bientôt dans les RàR et sur le fofo, 


Mélody <3


Laisse par : aliix le 15/05/2017 20:33 pour le chapitre La lettre inachevée
J'ai adoré ! De toute manière j'adore tout ce qui touche au couple Albus/Gellert, mais ce qui me surprend après lecture de ce texte est que même si c'est vu du point de vue d'une inconnue, la passion ressenti entre eux n'en est pas moins forte.
C'était super en tour cas !

Laisse par : R_Even le 22/01/2017 12:18 pour le chapitre La lettre inachevée

Bon, je sais que j'avais déjà reviewé ce texte, mais j'ai décidé de refaire un deuxième passage.

Déjà parce que j'ai vu que tu aurais aimé un retour dessus et puis aussi parce que je me rends compte maintenant que ma review était assez...light.

Déjà, j'aime beaucoup le fait que tu t'intéresse à une partie de la population souvent délaissée. Les prostituées et les bordels ça n'intéresse pas beaucoup les auteurs en général, mais là tu nous offre une plongée dans ce monde et de son horreur normalisé à force d'avoir été trop vécu par ses protagonistes.

On sent bien que l'héroine est fatiguée de tout ça. Fatiguée de cette vie qu'elle a vécu sans la maitriser. Et quane elle parle d'effroi, j'ai du mal à déterminer si elle a peur en voyant le gâchis qu'à été sa vie ou si elle à peur à l'instant où elle écrit et que ça lui fait voir tout le reste au travers du prisme de la peur.

J'ai un peu mal pour cette jeune fille qui vole et brise les autres sans se rendre compte qu'elle est manipulée et qui finit brisée le jour où elle se rend compte que c'est elle qui a été la plus naive de toutes.

L'histoire du Colonel me rappele le scandale qu'il y a eu il y a peu de temps en Angleterre quand des centaines de femmes se sont rendus compte qu'elles avaient été séduites - et abandonnées souvent - par des agents des services secrets qui ne les aimaient pas vraiment et cherchaient seulement des informations.

Je comprends son désir de revanche et je me dis que jusqu'au bout elle a été utilisée : Elle s'est finalement utilisée elle-même - comme une sorte d'apotéose morbide - pour se venger du Colonel et même dans sa lettre de mort, elle est utilisée par Grindelwald.

Et puis il y a Aristide, l'occasion manquée. Elle a mal à cause de ça mais j'ai aussi l'impression, en lisant la lettre, qu'elle n'aurait pas su retourner vers lui. Qu'elle se pensait elle-même trop brisée pour retrouver le bonheur. Elle se bat pour lui mais, cette fois, elle ne cherche pas de récompense où de reconnaissance - peut-être par peur d'être déçue.

Enfin, vient Grindelwald. Dès le moment où il apparait, la désillusion vient et le monde, qui était déjà sombre, perd ses dernières couleurs. On le sent, là, comme un chat tapi, qui attend de pouvoir attraper sa proie et qui va bientôt se lasser de jouer avec la sourie.

Et c'est violent. Parce qu'on ne sait pas pourquoi il fait ça mais qu'on comprend que déjà à ce moment-là, Dumbledore est le seul capable de l'arrêter. On ne sait pas s'il transmettra la lettre. On suppose qu'il la lira, qu'il voudra s'approprier ce moment, cette femme qui a été un lien - charnel et spirituel - entre Dumbledore et lui.

Mais l'heure tourne, et même le nom de Dumbledore ne peut l'arrêter très longtemps.

Je pourrais continuer à en parler de Grindelwald qui s'impatiente et de cette tension qui monte jusqu'au point de chute, formidable, mais j'aimerais aussi te faire ressentir à quel point cela peut-être frustant de ne pas avoir la fin, d'être forcée d'imaginer ce qu'on ne peut pas savoir, parce qu'un stupide mage noir n'a pas su se tenir assez longtemps pour voir la fin d'un écrit.

Pourtant je ne peux pas arrêter d'écrire. Je n'ai pas finit de reviewer, je n'ai pas


Laisse par : Sadi le 03/10/2016 19:23 pour le chapitre La lettre inachevée

Ai-je vraiment besoin de préciser, une fois de plus, que j'adore ton style ? *-*


Laisse par : Satchre le 08/03/2016 13:15 pour le chapitre La lettre inachevée
Coucou TNC :) Je suis tombée sur cette histoire en parcourant ta page d'auteur. J'ai aimé cette capture d'image, cette femme qui semblait tant blessée mais pleurait à peine. J'ai trouvé ton résumé captivant, extrêmement intrigant. Alors j'ai cliqué et rien regretté en lisant ton texte ! Je ne sais pas comment t'est venue cette idée, mais laisse-moi te dire qu'il y a avait une inspiration de génie derrière. Malgré quelques tournures de phrases un peu maladroites ou quelques coquilles d'inattention, comme quand tu as écrit médicomage au lieu de métamorphomage ;), je me suis laissée entraînée par la lecture de cette lettre. L'idée de la maison de passe et des filles dressées (avoue, il y a un peu de ça, non ?) pour voler les secrets de guerre, toute cette structure qui apparaît en fond, ça paraît assez tordu, c'est vrai. Mais ton texte, les sentiments de ton personnage, la manière dont tu les rends, j'ai juste trouvé ça sublime. J'aime beaucoup la situation narrative : la femme qui écrit à l'ancien amant de son bourreau pour parler d'un homme qu'elle a brièvement côtoyé. L'histoire avec Aristide passe un peu en arrière plan et j'aurais bien aimé que tu insistes un peu plus dessus pour que ça ne se "perde" pas dans l'ensemble, que ça donne un peu moins l'impression d'avoir été greffé sur le tout, mais j'ai adoré les passages où tu parles de lui. Mais le grand passage que j'ai adoré c'est celui où ton OC apparaît vraiment comme l’exutoire/instrument de Gellert. Ton paragraphe qui commence par "Gellert veut que vous sachiez..." est juste une pure tuerie ! On voit presque Dumbledore dans son bureau de Poudlard (au niveau des dates ça ne doit pas coller mais c'est vraiment l'image que j'avais en tête), assis dans son fauteuil lisant derrière ses lunettes cette lettre qu'il ne tient que d'une main que j'imagine tremblante à ce moment précis. C'est juste... Wahou ! Je me suis toujours dit que la relation entre Albus Dumbledore et Gellert Grindelwald avait un super potentiel mais tu es bien la première personne que je lis qui l'a autant exploitée. Bravo pour ce texte TNC, pour cette lettre qui est laissée en suspend, inachevée sur ce désir de vie. Merci pour cette lecture ♥

Laisse par : plumebruler le 20/10/2015 16:51 pour le chapitre La lettre inachevée

Coucou c'était bleufant il y avait tellement d'émotions !! Quand j'ai lu ton résumer je me demandait comment tu allait faire la fin et vraiment elle était géniale rien a dire !!!

bye


Laisse par : Rosetta le 07/05/2015 12:48 pour le chapitre La lettre inachevée
Tu vois, j'ai lu cette nouvelle samedi matin et je ne me sentais pas capable de laisser une review (bah oui, quelle idée de lire des histoires après une nuit de boulot, aussi). Je n'avais pas laissé de review et j'étais tracassée, parce que tu avais peur que ton histoire ne trouve pas de public, parce que j'étais fichtrement son public et que je trouvais ça vraiment nul et désobligeant de partir comme ça sans rien dire.

Cinq jours plus tard, ton histoire est toujours aussi forte à l'intérieur, elle continue son bonhomme de chemin dans mes pensées, si bien que je me dois de te dire que je t'admire de tout mon cœur.

Je ne pense pas être capable de faire un décorticage en règle, même si j'aimerais bien. Plus simplement alors, te dire que tu parviens en une simple lettre à faire se croiser et se difracter tout un tas de lignes de failles qui font des percées obliques dans le temps et dans l'espace. Cette femme, en une simple lettre, ouvre un champ de bataille, mine et démine, pose les jalons de l'amour, de l'audace et de l'immoralité. Elle se maquille de cynisme mais parle vrai. Le "cœur", ce grand mot pas très éloquent parce que complètement galvaudé depuis le temps, il est là pourtant, dans ta lettre, à Stuttgart, au fil des mots désespérés mais tracés d'une main résolue et implacable.

On sent certes la contrainte derrière, mais elle n'est pas la ligne directrice. C'est la personnalité, la trempe de l'épistolière, qui dirige, et chacun de ces mots amers est une arme braquée contre les choses qu'on ne peut pas changer.

Je me prends depuis cinq jours à rêver d'Albus. L'autre Albus, celui qu'on n'imagine que nimbé de toutes sortes d'énigmes à jamais irrésolues. Et je me prends à rêver de ce que voyait ton héroïne dans la tête de Grindelwald, lorsqu'elle lui donnait du plaisir. Parce que c'est foutûment beau à imaginer. (Je me prends d'ailleurs à rêver que tu vas en faire ton PWP pour le concours mais là je délire totalement !)

Bref, voici seulement le dixième de ce que je voulais te dire. Merci de l'avoir laissée inachevée, ainsi, elle continue ses percées à l'infini.

Laisse par : R_Even le 02/05/2015 12:37 pour le chapitre La lettre inachevée
J'aime beaucoup la lettre et la façon dont elle se finit. On sent bien Grindelwald, derrière elle, qui s'impatiente, voir qui lit dans son esprit et qui sait qu'elle a dit tout ce qu'il fallait dire. On sent la douleur et la résignation de ton OC et cette vengeance qui la détruit. On imagine aussi l'emprisonnement injuste d'Aristide et on espère que la lettre parviendra bien à Dumbledore. Il y a aussi l'histoire d'amour entre Grindelwald et Dumbledore, qui est belle et paradoxale.
Bref, tu fais passer beaucoup d'émotions en peu de mots et...c'est juste bien :)

Réponse de l'auteur:

Merci beaucoup, je suis ravie que ça t'ai plu et d'avoir eu deux bons retours parce que j'étais franchement pas sûre de moi pour le coup... 


Laisse par : cmpantagene le 02/05/2015 11:02 pour le chapitre La lettre inachevée

Salut ! C'est peut être bizarre comme tu le dis mais c'est pour l'instant le texte le plus original que j'ai lu depuis mon arrivée sur le site. Que dire ? C'est très bien écrit et franchement ça vaut plus la peine d'être lu que tu ne le penses ;) 

Bonne Continuation !



Réponse de l'auteur:

Merci beaucoup je susi ravie que ça t'ai plu ! 


Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.