S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News


Ho ho ho !

Faites un.e heureux.se le soir de Noël en lui écrivant une histoire personnalisée et en échange vous en recevrez une, concoctée spécialement pour vous !

Envie de vous laisser porter par la féerie de Noël ? N'hésitez plus et rendez-vous sur le topic de l'Echange 2019


De L'équipe de modération HPFanfic le 13/10/2019 22:22


94ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 94e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L' équipe des Nuits le 10/10/2019 21:06



Bientôt sur le forum…


De L'équipe des Podiums le 07/10/2019 18:44


Les caractères spéciaux


Le retour des caractères spéciaux !!!


Un grand merci à Anwa et SUZYtfr, qui ont travaillé dur pour venir à bout des erreurs d'encodage des textes.

L'erreur d'encodage persiste sur les fiches de présentation des fics (catégorie,série, publié le, mise à jout le) mais l'équipe est informée et s'en occupe.

Si vous trouvez des textes où il reste des erreurs d'encodage, merci de les signaler sur ce topic-là.
De L'équipe de modération d'HPFanfic le 03/10/2019 20:00


Les Sélections du Mois


Félicitations à Zaz_ et Yali qui remportent la sélection sur la Gare de King's Cross ! Leurs fanfictions recevront une jolie vignette aux couleurs du Quai 9 ¾.

Pour novembre, vous avez choisi le thème des Horcruxes. Nous vous attendons nombreux pour proposer vos fanfictions favorites sur ce sujet en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d’octobre, retrouvez notre sélection sur Rubeus Hagrid et votez pour vos favoris ici.

Bonne lecture à tous !


De L'Équipe des Podiums le 02/10/2019 21:45



À voter !

De la grandeur ! Du sang ! Des larmes ! Venez choisir le prochain thème des Sélections pour le mois de novembre parmi : Voldemort, Salazar Serpentard, Horcruxes, Mangemorts.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 septembre 2019, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 25/09/2019 12:11


Reviews pour Marionnette

Laisse par : Zabueco le 31/07/2015 14:51 pour le chapitre Marionnettiste de l’enfer

Hi Selket,

Ta Fic m'a troublé... A la fin, je me sentais un peu perdu, en pleine introspection de moi-même sans savoir pourquoi.

Bref, ton histoire est bien ecrit et mené (tout à fait logique que ce soit divisé en trois chapitres) et tu as pris un personnage difficile ! Qui voudrait écrire sur ce fabuleux monstre Greyback ? Même moi, je n'aurais pas osé...

Ton style me fait penser à Baudelaire... à la fois douce mais amère aussi. Je sens l'amertume de l'homme qui se débat contre la "bête". Il fait tout pour y échapper (douleur physique), puis douleur mentale et enfin l'apothéose : l'homme se jette dans les bras de la folie pour ne plus voir ce qu'il est devenu et son chemin parcouru à semer la mort, la désolation et la mutilation etc...

Il y a cependant un aspect troublant dans ton récit, il me semblait bien me souvenir que Greyback prennait un plaisir féroce à mordre ses semblables histoire de re-peupler "le monde" par des loups-garous. Or tu éclipses cela... Chercherais-tu à trouver des excuses ou donner l'absolution à un tel monstre ? Remus a pourtant lutté contre sa nature de loup-garou, une chose que Greyback n'a pas fait...

Enfin, ton texte me fait beaucoup réfléchir et je te remercie pour ce bon moment de détente ! Je retourne à mon introspection ;-) !

 



Réponse de l'auteur: je sais bien que ma fiction est troublante. je ne sais pas ce que je cherches à faire pour Greyback. Je ne lui cherches pas des excuses, mais peut être oui je lui donnes l'absolution. Le greyback que je décris s'arrête à celui qu'on connais. Nous connaissons le Greyback fou. J’explique seulement comment il en ai arrivé là. Tu me flattes de me comparer à Baudelaire. J'espère ne pas t'avoir trop géné dans cette lecture particulière.

Laisse par : Ellie le 25/07/2015 01:45 pour le chapitre Limbes
Intéressant comme chapitre final. Je suppose que le nouveau maître qu’il a trouvé est Voldemort ? Mais du coup je vois pas vraiment de quelle compagne il parle… À moins que ça soit figuré et que ce nouveau “maître” soit l’amour ?

Bref, tu as compris que j’ai pas tout tout à fait compris dans ta fic XD Mais elle était néanmoins jolie et j’ai bien apprécié ma lecture ^^

Réponse de l'auteur: Pour le nouveau maitre il s'agit de la folie mais là contrairement à la peur il l'a voit comme son esclave. Je ne t'en tient pas rigueur cette fiction était assez alambiqué ^^ Merci pour tes reviews

Laisse par : Ellie le 25/07/2015 01:44 pour le chapitre La peur a un nom
J’aime bien ce chapitre, son rythme est chouette, et j’aime bien cette litanie autour de la peur, que Fenrir Greyback est devenu l’incarnation de la peur. Le thème de la métamorphose est très joliment exploité ici.

Je ne comprends pas trop pourquoi tu as décidé de séparer en chapitres, par contre, je trouve que ce chapitre aurait été très bien après le premier, qui donnait au fond très peu d’indications sur le personnage dont il s’agissait.

PS : Dans ton titre de chapitre le "a" ne devrait pas avoir d'accent ;)

Réponse de l'auteur: Merci pour la correction. J'ai réalisé trois chapitre car la métamorphose de Greyback s'organise en trois étapes avant qu'il devienne le loup qu'on connait nous

Laisse par : Ellie le 25/07/2015 01:43 pour le chapitre Marionnettiste de l’enfer
C’est joliment écrit. Ce genre de style ne me plaît pas habituellement, je préfère quand les choses sont plus simples, plus directes, mais ici ça fonctionne et donne des jolies images.

J’ai cependant été gênée par ta narration, où tu passes en deux paragraphes du “je” au “vous” au “tu”. Je crois que c’est juste une erreur, mais si c’était fait exprès, j’avoue que je ne comprends pas vraiment ce que tu essayais de faire XD

Réponse de l'auteur: Je crois que pour les "je", "vous" et "tu" il s'agit d'erreur je corrigerai tout ça. J'avoue que si tu aimes les styles de narration simple et directe tu n'ai pas servi avec moi, mais contente de voir que tu aimes ^^

Laisse par : Smittina le 21/07/2015 12:02 pour le chapitre Limbes

Comme je le disais précédemment, il a combattu sa peur mais il perd peu à peu son humanité. Je pense que ce n'est plus qu'évident dans ce chapitre-ci ! Il y a d'ailleurs une phrase que j'ai particulièrement apprécié dans ton texte, enfin une image que j'adore, c'est celle-ci : "Le loup croit de plus en plus en moi et referme ses mâchoires sur l’homme que j’ai été". C'est ce que j'aime beaucoup dans ton texte de manière générale. Il est rempli de métaphores subtiles et intelligentes. Des métaphores tout à fait justes... Bref, je suis complétement fan pour ma part comme je le suis toujours pour ta fiction sur Azkaban. Tu as un style inimitable et beau parce que très poétique. Tu arrives à rendre la plus horrible des choses, belle... Et ça m'impressionne toujours à chaque fois que je lis un de tes textes. Et puis, pas la peine de te répéter que j'adore le rythme de ton texte, totalement décousu et qui je trouve s'accorde très bien avec cette histoire de folie et de maitresse. Et puis quand je lis ce texte, j'ai l'impression de voir dans ma tête depuis le début, un animal en train de courir dans les bois, sans but. Et je trouve ça vraiment formidable. Bref, tout ça pour te dire que j'ai été carrémment séduite par ton texte Selket ! Et ça me fait penser que j'ai le dernier chapitre de ton autre fiction sur Azkaban à lire et à reviewer, donc je te dis à très bientot !



Réponse de l'auteur: Merci pour toutes tes reviews, a chaque fois j'ai une sacré dose d'amour qui se déverse dans mon sang en te lisant. J'aime les métaphores et la poésie c'est sans doute de là que découle ce que j'écris. Et je peux pas m'empecher quand j'écris de me plonger dans le personnage. C'est le plus beau cadeau qu'on puisse me faire de me dire que j'ai un style bien à moi. Merci beaucoup

Laisse par : Smittina le 21/07/2015 11:54 pour le chapitre La peur a un nom

J'ai oublié de te le dire dans ma review précédente mais je te le dis ici. Je trouve ça vraiment cool que tu aies séparé ton texte en trois chapitres parce que ça reflète bien trois états d'esprit différents chez Greyback. Trois stades de Métamorphose si je peux dire... Bref, c'est chouette et comme tu dis, c'est beaucoup mieux pour le rythme. 

Ici, on voit qu'il apprend à dominer sa peur et à controler son nouveau corps. Il est de moins en moins esclave de sa propre condition et il en prend le controle. Mais on voit aussi qu'il commence à perdre de son humanité au profit du loup qui sommeille en lui... Il ne répond à plus aucune lois à part les siennes. Peut-être parce que trop longtemps il a eu l'impression d'être asservi par la lune... Et puis j'aime beaucoup cette idée qu'il ait combattu sa propre peur pour en devenir une pour les autres. Le titre de ton chapitre prend alors tout son sens. La peur c'est lui. Et j'adore le rythme de ce chapitre apporté par des phrases courtes et décousues. Bref, encore un excellent chapitre !



Réponse de l'auteur: Merci encore pour ta review tellement adorable. Oui pour moi une fois le texte commencé c'est devenu claire que je devais écrire trois chapitre. Je souhaites monter comment on en ai arrivé au Greyback qu'on connait nous.

Laisse par : Smittina le 21/07/2015 11:49 pour le chapitre Marionnettiste de l’enfer

Salut Selket !

J'avais lu ton texte rapidement pour voter pour le concours mais ayant du monde à la maison j'avais pas eu le temps de te laisser mes reviews alors tu sais ce qu'on dit hein : mieux vaut tard que jamais !

Déjà, laisse moi te dire que j'ai adoré ton choix de personnage. J'ai croisé que très peu de fictions qui traite le personnage de Fenrir Greyback et je trouve ça vraiment très intéressant ! Et puis j'ai été vraiment interpellée par ton résumé aussi... Comme pour "Le Caniveau des étrons", déjà laisse moi te dire que je trouve un coté très poétique à ton texte. Alors certes, ça ne raconte rien de très folichon folichon, mais il n'en demeure pas moins poétique pour autant... Et puis, je pense aussi qu'il est juste de souligner le fait que tu apportes beaucoup d'originalité au personnage de Fenrir Greyback. Dans les livres, il est décrit comme un être sanguinolant, sans coeur et qui est juste ultra sadique. Un être dépourvu de toute humanité. Toi, ici, tu nous le présentes sur une toute autre forme. Tu nous montres que malgré ses apparences de monstre, c'est une personne qui souffre atrocement et qui vit dans la peur constante. Il n'est plus humain, plus maitre de son destin. C'est un esclave. Esclave de la lune et des mois... Bref... J'aime beaucoup cette originalité. Et... Ai-je besoin de préciser qu'une fois de plus j'adore ton style et le rythme de ton texte ? Allez, je file au chapitre suivant !



Réponse de l'auteur: Coucou :) ravie de te revoir ici. J'essaye d'écrire des résumés qui interpelle mais en même temps qui dévoile juste ce qu'il faut du texte (un sacré exercice en vérité, je suis donc ravie que ce fut le cas ici pour toi. En effet rien de nouveau sous le soleil pour le thème que je traite ici. Mais je voulais monter un Fenrir différent et j'espère avoir gagné mon pari.

Laisse par : Seonne le 17/07/2015 19:43 pour le chapitre Limbes

Eh bien c'est une fin en apothéose, ou plutôt en descente aux Enfers ; Greyback atteint le plus profond niveau du Tartare. Dans cette fic, tout est allé crescendo, la folie qui lui permettait de combattre ce qu'il n'acceptait pas d'être a fini par le ronger jusqu'à la moelle et détruire tout ce qu'il y avait d'humain en lui, ce qu'il était. Tu nous as présenté le personnage comme l'aurait fait JKR je pense : à la base, chacun est neutre, ce sont nos choix qui font de nous ce que nous sommes. Greyback a choisi la fuite et la folie plutôt que d'affronter sa peur et de la maîtriser, et en a payé le prix par la destruction de son esprit, de son identité.

La phrase finale est représentative de tous le texte, de ce qu'il est devenu. Ç'a été une métamorphose brutale, sanglante, violente. Il n'acceptait pas ce qu'il était, et en est finalement devenu fier, mais pas de la meilleure manière qui soit. Cela sonne presque comme une morale, il ne faut pas dénier l'acceptation de soi même, sinon on se perd, on perd le peu que l'on apprécie chez soi même.

Ton style a été tout le long agréable à lire, j'ai vraiment beaucoup aimé cette courte fic. Parce ton style reste léger, alors que le sujet est grave. Parce que Greyback ne se rend pas forcément compte de ce qui se joue. Il a conscience de sa folie, mais s'en réjouie. Ne plus penser de façon cohérente lui évite de faire face à la réalité qui l'écrasait dans le premier chapitre. J'ai adoré, tu nous expliques la psychologie complexe de  ce personnage. Un grand bravo, et bon courage pour le concours !



Réponse de l'auteur: Merci pour tes reviews qui sont superbes :D Elles vont pas tarder à être citées dans les perles de review ^^. Comme tu dis j'ai vraiment essayé d'écrire comment JK aurai imaginé le départ de ce personnage.

Laisse par : Seonne le 17/07/2015 19:11 pour le chapitre La peur a un nom

Le changement est assez radical par rapport au premier chapitre. Il n'est plus effrayé par ce qu'il est, il s'en réjouit. Il a l'air bien plus sûr de lui même. Ici la peur ne domine plus, c'est lui qui domine. On retrouve davantage le Greyback que l'on connaît, celui qui mordra sans pitié Remus Lupin petit garçon. Il a réussi a renverser cette sorte d'oppression qui pesait sur lui, en la tranferant sur les autres. C'est étrange,le début du chapitre laisse penser qu'il attendait le fait de pouvoir être maître de lui même afin de faire d'autres victimes, ce qui me semble un peu en opposition avec le premier chapitre...

Le fait qu'il se décrive comme joueur rajoute à son sadisme (là encore on retrouve bien le personnage), mais me paraît encore étrange rapport au premier chapitre... En fait, cela me rend triste surtout, je pense, parce qu'il semblait tellement effrayé dans le premier chapitre qu'on a du mal à se dire qu'il ait pu devenir ce qu'il est, un loup garou sadique, et dérangé. Est-ce la peur qui a fait de lui un homme aussi fou, violent, presque inhummain ? Probablement... Finalement, ce n'est peut-être pas si bizarre que ça.

Le style que tu emplois s'adapte, je pense, totalement à la manière de penser de Greyback. Des propositions courtes, juxtaposées, cela donne un côté "saccadé". Ce sont des phrases simples, et Greyback semble se transformer en bête. C'est triste, mais représentatif. Mais tout cela reste assez léger. Et faire répeter de nombreuses fois le mot "jeu" à Greyback à la fin du texte montre son côté sans coordination, le fait qu'il ne réfléchisse plus correctement, la folie s'insinue dans ses veines petit à petit.

Tu utilises peu de mots, mais on rentre vraiment dans ton univers, dans la tête d'un personnage détesté et craint. J'adore, vraiment. Parce que c'est une manière originale de traiter le sujet, et parce que c'est un sujet qui mérite qu'on se penche sur lui.



Réponse de l'auteur: Dans chaque chapitre on suit une métamorphose de Greyback. Au départ la peur qui prend le pas sur tout le reste. Dans celui la on voit que dans le but de se sauver de sa peur, de la fuir il est devenu lui même la peur. Le but de ce texte est de montrer comment Greyback en ai arrivé à ce qu'il est maintenant

Laisse par : Seonne le 17/07/2015 18:50 pour le chapitre Marionnettiste de l’enfer

Ton texte est vraiment magnifique. Greyback c'est un personnage qu'on a du mal à aimer, et qu'on range trop vite dans la case "monstre". Ici, son malheur a l'air tellement énorme, sa peine tellement grande et sa douleur tellement intense... J'en ai pitié pour lui (mais pas au sens péjoratif du terme). Tu décris cela tellement bien qu'on en a mal pour lui. Je ne me suis jamais demandé ce qu'il avait pu ressentir "au début", peu après sa morsure. Et je suis ravie que ton texte m'ait invitée à le faire.

C'est intéressant, car tu sembles évoquer une double métamorphose : la transformation en bête à chaque pleine lune, et le changement de vie qu'il subit. L'introspective que tu nous offres est vraiment intéressante, on se sent lui. Je n'aurai jamais pensé qu'il avait tant regretté sa morsure et le fait de devenir loup garou - mais après tout c'est normal, qui ne le regretterait pas ? On sent qu'il change progresivement pour devenir celui que nous connaissons plus communement, notamment quand tu décris que la douleur s'atténue avec le temps. Cela me paraît envisageable, à partir du moment où l'individu s'accepte en tant que loup garou.

Un autre point que j'ai aimé est le fait de décrire sa peur comme marionnettiste. Ça sonne juste, car la peur est l'une des émotions humaines les plus fortes avec l'espoir, et je comprends totalement qu'il se sente manipulée par elle... Car la peur de ce qu'il est change forcément sa vie. Et cette peur semble plus forte que tout, il a l'air de ne plus rien ressentir d'autre ; on dirait que sa morsure marque la fin de sa vie. Certes, cela peut apparaître comme une "rennaissance", mais ici cela sonne plutôt comme une sentence. Je me demande pourquoi.

Ton style est vraiment très beau. Tu fais des descriptions claires et précises, sans qu'elles soient "lourdes" à lire. C'est vraiment très agréable.



Réponse de l'auteur: Merci pour ta review :) c'est bien la première fois que une de mes fictions est analysée aussi profondément et aussi bien décrite et comprise. Ce que tu écris est vraiment super, tu as bien compris l'essence de ce que j'ai voulu montrer. A très bientot sur le prochain chapitre :D

Laisse par : Erylia le 15/07/2015 11:06 pour le chapitre Limbes

Fin très intéressante que celle-ci, décidémment, ton histoire monte crescendo et me plaît un peu plus à chaque fois.

Contrairement au précédent chapitre, je n'ai été gênée par aucune phrase ou sentence, ce qui fait que ma lecture a été beaucoup plus agréable. Je suis heureuse de voir à quel point tu maîtrises cette évolution psychologique compliquée, tu la traites avec une forme d'ineluctabilité, de violence qui rend ton texte très esthétique, très beau. Tes petits oxymores renforcent cette impression de dualité entre la perte de l'humain et la victoire du loup puis de la folie sur le loup, bref, j'adore, il y aurait pleins de trucs à analyser dans ton texte! 

J'aime beaucoup ta phrase conclusive également. En tous cas, bravo pour ce texte qui m'a bien plu, je suis très heureuse de l'avoir lu. Je te souhaite bonne chance pour le concours ;)



Réponse de l'auteur: Merci pour ta review :) Je suis contente que tu es bien vu cette évolution de greyback au cours de ma fiction je me dis que j'ai bien fait mon job :D

Laisse par : Erylia le 15/07/2015 10:57 pour le chapitre La peur a un nom

Je suis un peu plus partagée sur ce chapitre, qui reste néanmoins très bon. Bon, déjà, j'exclus d'office les losanges, ils sont embêtants mais ça ne gêne pas réellement la lecture non plus (mais si tu arrives à les enlever ça serait hyper cool ahahaha!)

Je suis partagée parce que, tout d'abord, le personnage de Greyback se rapproche beaucoup plus de l'idée que j'en ai (cf. ma précédente review aha!). Je comprends maintenant mieux l'évolution chronologique et psychologique de Greyback entre ton premier et ton deuxième chapitre et, du coup, par conséquent, ton premier chapitre me plaît encore plus! Ton style est toujours agréable mais...

Mais je suis gênée par certaines de tes phrases que je trouve trop convenues. Tu as un bon style, saccadé, rythmé, battu, presque violent, qui convient parfaitement au fil des pensées de Greyback et... certaines de tes phrases, au lieu d'accompagner les autres, tombent à plat pour moi. C'est surtout le cas de "Je renais de mes cendres pour prendre mon envol et me créer une nouvelle vie" et de "Amuse-toi avec moi ou tu le regretteras". Pour moi, la première est trop convenue, trop conventionnelle pour aller avec le Greyback que tu décris si justement: pourquoi juxtaposer cendres et envol? Pourquoi même parler d'envol alors que Greyback assume parfaitement le fait que sa renaissance est liée à une descente aux enfers, autant pour lui que pour les autres, et qu'il aime ça? La seconde phrase, je la trouve trop conventionnelle, alors que c'est tellement beau, précédement, quant tu parles de chemin de la folie etc.

J'avoue que je chipote à max, mais j'apprécie beaucoup ton texte et je ne me permettrais pas de te faire ces critiques si je ne pensais pas que ton texte est très bon ;)



Réponse de l'auteur: L'avantage des reviews c'est qu'elle nous permet d'avoir des idées nouvelles sur ce qu'on écrit. J'avoue que ce que tu dis me fait réfléchit. Mais pour la premiere il s'agit de montrer que justement l'humain est encore là, après la deuxième c'est juste histoire de nous faire revenir sur un coté plus terre à terre je suis fou mais peu importe tu vas crever dans tout les cas

Laisse par : Erylia le 15/07/2015 10:43 pour le chapitre Marionnettiste de l’enfer

Mais quel dommage que ces petits losanges à la place des accents! J'espère que tu vas réussir à régler le problème... Parce que ton texte est très beau. J'aime vraiment le style que tu as utilisé pour décrire cette torture psychologique, cette manipulation de Greyback par son inconscient effrayé. C'est plutôt intéressant comme démarche, d'analyser la métamorphose de ce point de vue là, j'aime beaucoup.

Après, j'avoue que dans ma tête, ces réflexions, cette introspection sont incompatibles avec Greyback, mais bon, tant pis, je m'adapte à ce que tu écris aha! C'est aussi très intéressant de voir ce que les autres perçoivent de ce personnage qui, sans être évidemment foncièrement mauvais, est, pour moi, plus sadique voire presque reconnaissant de sa transformation. Je n'avais jamais envisagé Greyback autrement que satisfait d'être loup-garou, du coup ton texte me fait réfléchir à une autre vision de lui, c'est plutôt cool :)



Réponse de l'auteur: Merci pour ta review. Pour les petits losanges malheureusement ce bug est du à la mise à jour... je suis entrain de reprendre toutes mes fictions pour corriger ce bug mais ça prend du temps :/ J'aime offrir de nouvelles visions sur les personnages que nous connaissons, mais tu vas voir ici on voit trois transformations de Greyback qui vont le mener à être le personnage que nous connaissons. J'ai voulut montrer un Greyback au départ plus humain que celui que nous connaissons. Au départ chez Rowling les personnages naissent tous neutre et en fonction de leur histoire deviennent bon ou méchant

Laisse par : Caroliloonette le 14/07/2015 16:23 pour le chapitre Limbes
Ce dernier chapitre est à la hauteur des deux précédents. L'ensemble de ton histoire est vraiment bien écrite. En plus je n'ai pas souvent lu sur Greyback à part les histoires de Kriss il me semble et j'aime bien lire sur des personnages moins présents dans le récit sur lesquels il existe moins de fics. Cette tombée dans la folie est bien décrite. Non vraiment je te le redis mais tu écris vraiment bien, il va falloir que je retourne voir sur ta fiche auteure ce que je n'ai pas encore lu pour me mettre à jour !

Je te souhaite bonne chance pour le concours !

Réponse de l'auteur: Merci pour ta review :) Je vais tenter de prendre plus de temps cet été pour écrire mes fictions ^^ ça me fait très plaisir que tu ai envie de lire plus de fics :D A très bientot alors ^^

Laisse par : Caroliloonette le 14/07/2015 16:17 pour le chapitre La peur a un nom
C'est étrange de lire que Fenrir Greyback a eu peur au départ. Tu me diras quelque part c'est logique, tu rappelles bien qu'il doit s'adapter, s'habituer à ce nouveau corps. Après je retrouve bien dans la suite de ce chapitre le Fenrir que l'on connaît, le "joueur" mais avec le côté plutôt négatif de la chose, son petit côté sadique que le caractérise.

Réponse de l'auteur: Les trois chapitres montre la transformation/métamorphose de Greyback afin qu'il devienne l'être qu'on connait nous

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.