S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Le concours PWP fête ses 10 ans


Vous l'attendiez avec impatience : le traditionnel concours de textes érotiques est de retour et il fête ses 10 ans !
Venez découvrir les dictons choisis pour inspirer vos histoires ainsi que toutes les modalités sur le forum. On a hâte de découvrir vos textes !
De Le Conseil d'Administration le 18/03/2019 21:42


87ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 87e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 mars à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 14/03/2019 16:47


Super sélections du mois !


 

Super sélections du mois !

 

Tout d'abord félicitations à Olly et princesse dont les textes ont été élus pour la sélection Sirius/OC ! Leurs fanfictions se verront attribuées une jolie vignette.

 

Des nouvelles de la prochaine sélections ? Et oui ! Le thème Métamorphose a su conquérir votre cœur pour les sélections du mois d'Avril et vous pouvez déjà proposer vos fanfictions favorites sur ce sujet en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

 

Les votes autour du thème Sirius/OC étant cloturés, nous vous informons que ceux pour le thème de Mars seront tournés vers la famille avec le thème Parents. Vous pouvez dores et déjà lire les textes, les reviewer et voter pour vos fanfictions favorites en vous rendant ici.


De L'Équipe des Podiums le 04/03/2019 23:08


10ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 10e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 2 Mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L' équipe des Nuits le 01/03/2019 07:36


Thème des Sélections d'Avril


À voter !

Chers HPFiens, nous vous informons que les votes des thèmes pour les Sélections du Mois sur le site hpfanfiction.org sont lancés ! Vous avez jusqu'au 28 Février 2019, 23:59, heure de Paris pour décider du thème du mois de Avril entre Mangemort, Gore, Métamorphose & Animaux fantastiques.

Rendez-vous sur ce topic pour voter !


De L'Équipe des Podiums le 19/02/2019 12:49


86ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 86e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 février à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 12/02/2019 20:47


Reviews pour Time of Founders

Laisse par : R_Even le 08/12/2018 23:45 pour le chapitre Chapitre 5 (Helga)

Hello !

J'adore ton histoire. Ca fait longtemps que je cherche une fiction sur les fondateurs qui soit plus qu'un OS sur un moment de vie alors tu peux imaginer ma joie en voyant cette histoire dans les nouveautés.

En plus, j'aime beaucoup la façon dont tu présentes les choses. Rowena, Goddric et Helga ont des personnalités très différentes et qui correspondent au peu qu'on sait dans les livres. J'aime les trois histoires que tu développes et les thèmes que tu abordes.

Vraiment, je suis sous le charme :)



Réponse de l'auteur:

Bonjour ! :)

Oh, merci beaucoup, je suis vraiment contente d'apprendre qu'elle te plait ! Et je suis d'accord avec toi : des histoires sur les fondateurs, il y en a définitivement trop peu. C'est en faisant ce constat que je me suis mise à l'écriture de celle-ci, d'ailleurs.

J'avoue que les livres m'ont d'emblée donné une certaine image des fondateurs, ce qui fait que j'ai leurs caractères dépeints de manière très précise dans ma tête. Les thèmes que j'aborde vont avec, ce qui fait que le tout arrive plutôt naturellement quand j'écris. Et c'est plaisant de voir que ça convient aux lecteurs !

Merci beaucoup pour tes compliments et ta review !

Mahaut


Laisse par : Catie le 20/05/2018 15:06 pour le chapitre Chapitre 3 (Helga)

Tu vas en avoir bientôt marre de me voir répéter ça mais je tombe un peu plus amoureuse de cette fiction à chaque chapitre <3 Cette fois tu m'as totalement prise au dépourvu avec Helga, et j'ai adoré ça ! Je dois dire que ça doit être celle sur lequel j'avais le moins d'a-priori on va dire, aucune idée de ce qu'elle pourrait être réellement ou pas. Et bien je suis fan de l'idée qu'elle vienne de plus basse extraction que les autres ! Le décalage est parfait, et je sens que ça va amener des discussions hyper intéressantes.

Au début je dois t'avoue que j'ai cru que c'était elle sur le bûcher et qu'elle allait s'en sortir avec un sortilège Gèle Flammes ou quelque chose comme ça. Mais la réalité est bien pire vu qu'il s'agit d'une petite fille qui n'a même pas pu se sauver... Je trouve que tu as parfaitement su retranscrire l'horreur et la réalité de la situation, c'était vraiment très saisissant ce mélange d'odeurs, de cris, de flammes, et Helga qui ne détourne pas la tête.

Je suis encore une fois soufflée par la qualité de ton écriture. J'adore comment tu t'es tout de suite adaptée au fait qu'elle vienne d'un petit village et que forcément la manière de parler n'est pas la même, je trouve ça super adapté et très juste. On n'a pas vu beaucoup Barnabé, mais je l'adore rien que pour son nom. XD En tout cas l'idée d'un village mi-Moldus mi-sorciers, avec des exécutions courantes et des enfants qui doivent apprendre à contrôler leurs pouvoirs, c'est délicieusement horrible, bravo. On voit ici les prémices de Poudlard en fait, avec Helga qui veut désespérément aider les enfants à contrôler leur magie. Et je sens que le tournoi chez Greenbriar va être un vrai point culminant dans l'intrigue, avec la réunion de tous les personnages d'importance, je sens que ça va être énorme.

Rah j'ai l'impression que j'avais encore plein de trucs à dire mais j'ai oublié. :( Tant pis ça me reviendra au prochain chapitre ! En plus je suppose qu'on en saura plus sur Salazar, et j'ai vraiment hâte de le voir mis en scène ! o/

Vraiment, bravo à toi pour cette fic qui a l'air absolument impeccable. On sent l'énorme travail de recherche de détails derrière, c'est dingue. Enfin, tu dois sûrement avoir une connaissance de l'histoire assez poussée, en tout cas perso si je devais écrire un truc comme ça il faudrait que je passe des heures à faire des recherches pour retranscrire une atmosphère aussi crédible. Bref, c'est beau, c'est très bien écrit, plein de suspens et de détails prometteurs pour la suite, je vais suivre cette fic de très près !



Réponse de l'auteur:

Je t'assure que ça va, ce ne sont pas les mots les plus désagréables à lire xD Tiens, c'est marrant ! Moi c'est celle que je visualise le mieux. Dès que j'ai posé les bases de cette histoire, je la voyais déjà douce, gentille, altruiste, un peu naïve sur les bords... Tandis que Rowena c'était le désert. Comme quoi, chacun imagine réellement ce qu'il veut à partir de l'histoire de Rowling.

Je sais que dans les HP, il y a le témoignage d'une sorcière qui s'amusait à se faire prendre et brûler car elle utilisait ce sortilège pour ôter leur effet aux flammes, mais j'avoue que j'ai voulu ici rendre le tout plus dramatique. D'autant plus qu'Helga et le reste de son village ne disposent pas de baguette et ont donc moins de moyen de se sauver que Rowena et Godric qui, eux, n'auraient pas eu grand mal à se sortir du bûcher.

Et moi je me vois encore dans l'obligation de te remercier... Je ne sais pas trop d'où m'est venue cet entrain à décrire le bûcher, mais j'aimais beaucoup l'idée de présenter les choses d'une façon détournée, avec cette idée de spectacle qui se retrouve au fil de la première partie. Quant à la façon de parler... J'avais l'impression d'avoir exagéré mais les retours que j'ai eus ici me rassurent ! C'était en effet important de marquer le contraste avec les deux premiers chapitres, et cela risque d'être amusant à exploiter lorsque les fondateurs vont se rencontrer. Effectivement, Helga a déjà la fibre pour apprendre aux jeunes à contrôler leur magie, comme tu l'as très bien souligné ! C'est un peu à partir de son histoire et de la fin tragique de Lena que je vais développer cette idée par la suite.

Je vais être honnête mais, mis à part pour les petites références historiques où je vais vérifier sur google, je fais plus au fil de l'écriture... Je me dis que me prendre la tête ne va pas franchement me servir vu que je ne pourrais de toute façon jamais être entièrement crédible. Du coup si tu veux toujours te lancer (oui, je trouverais ça vraiment cool de pouvoir lire une autre version des faits xD), j'espère que ce n'est pas ça qui te retiens ;)

Encore merci pour ta lecture et tes reviews !

A bientôt j'espère,

Mahaut.

 


Laisse par : Catie le 20/05/2018 14:45 pour le chapitre Chapitre 2 (Godric)

Ohlala ce chapitre <3 Il a sans aucun doute confirmé le coup de coeur que j'avais eu au chapitre précédent. J'ai adoré cette première rencontre avec Godric. Comme Rowena, il a un caractère bien particulier, il paraît vrai, réel, et il colle énormément au peu qu'on sait de lui. Cette sorte de fausse modestie et cette trace d'arrogance, et en même temps quelqu'un de très noble, il est juste parfait. J'ai beaucoup aimé le début, avec l'entrainement à l'escrime, c'est comme si tu m'avais transporté dans le temps. Je suis tout particulièrement fan des indices que tu glisses très doucement par rapport aux conflits entre Moldus et sorciers, j'ai l'impression que ça aura une place assez importante par la suite et j'ai hâte de voir ça, parce que ça s'annonce réellement très prometteur. Puis je trouve ça hyper bien justifié la manière dont tu concilies à la fois le talent de Godric pour le duel à la baguette, et son goût pour l'escrime un peu plus moldue - sinon comment expliquer l'épée que nous connaissons tous ? La manière dont il l'acquérit d'ailleurs, est vraiment très touchante. J'ai bien aimé la manière dont tu as décris sa mère, ils ont une relation douce vraiment très forte, et ce cadeau est lourd de sens, de significations, et c'est super bien amené je trouve. Tiens ça me fait penser d'ailleurs, je n'ai peut être pas fait attention au précédent chapitre mais je ne me souviens pas qu'il y ait eu de référence au diadème de Rowena, j'ai hâte de voir ce que tu vas nous concocter à ce propos !

Sinon, je ne sais plus si je l'ai dit dans ma précédente review, mais alors je suis une fan absolue de ton style. C'est tellement bien écrit ! C'est fluide, avec un langage soutenu sans l'être trop, les dialogues sont absolument parfaits, avec un phrasé qu'on imagine très bien dans ces temps-là, c'est sublime et ça colle parfaitement à l'époque. Les descriptions sont très belles aussi, celle de l'épée par exemple m'a beaucoup touchée. J'aimerais pouvoir m'étaler des heures sur à quel point j'adore, mais je n'ai jamais été très douée pour trouver les mots pour ce genre de choses. Sache juste que je trouve ton écriture bluffante et magnifique, et que j'ai rarement lu quelque chose d'aussi bien écrit, alors merci pour ça et pour cette histoire qui se promet grandiose <3

(et sinon, je suis quasi certaine que Godric va se faire rétamer au tournoi de Greenbriar, il est beaucoup trop confiant XD Est-ce que ce serait le moment de l'apparition de Salazar ? J'ai trop hâte de savoir ! Tu m'as complètement accrochée en l'espace de deux chapitres, je suis à fond)



Réponse de l'auteur:

Moooh, merci ! C'est celui que j'aime le moins parmi les trois du coup ta review me rassure. Encore une fois (j'ai l'impression de me répéteeeer), je suis contente que ma vision de Godric te plaise. Je l'ai toujours vu comme un sorcier doué et par conséquent un poil suffisant, même si c'est un grand gentil dans le fond. Après tout, il n'y a rien de plus ennuyeux qu'un personnage trop parfait et, comme tu dis, quelqu'un pourrait bien venir lui faire ravaler sa fierté tôt ou tard... ;) Avec le chapitre 3, je suppose que tu as compris que les conflits sorciers / moldus seraient très présents au cours de l'histoire, et il était important pour moi de montrer que chacun des fondateurs y réagit différemment : Rowena s'en inquiète mais est bien protégée, Godric ne s'en préoccupe pas trop pour le moment, et Helga... Eh bien disons qu'elle a la position la moins enviable. Pour ce qui est de l'épée... Je ne sais pas, je voyais bien Godric comme un peu non conventionnel sur les bords, qui préfère jouer avec une épée qu'avec une baguette, ce qui le rend étrange aux yeux des sorciers comme Lord Serdaigle qui eux cherchent à s'éloigner des pratiques moldue spar tous les moyens. Et puis je me devais bien de trouver un moyen d'introduire la fameuse épée... Concernant le diadème, vu que tu me poses la question, j'ai quelques pistes, mais suis encore en réflexion pour l'instant, donc on verra bien x)

Merci pour tous ces compliments ! Ton avis sur mon écriture me touche vraiment et j'avoue que du coup, je ne sais même pas quoi dire... Après tout, que dire hormis merci ? Donc même si je l'ai déjà dit, merci du fond du coeur.


Laisse par : Catie le 20/05/2018 14:13 pour le chapitre Chapitre 1 (Rowena)

Un premier chapitre extrêmement intéressant ! Je ne lis pas des masses sur les Fondateurs, mais c'est vraiment une période qui m'intéresse beaucoup. J'avais l'ambition d'écrire une loooongue fiction y a plusieurs années pour raconter la rencontre des fondateurs, la construction de Poudlard, avec tout plein d'intrigues secondaires...et j'ai toujours eu la flemme de l'écrire. Du coup quand j'ai vu ton résumé et le contenu de ta fiction, j'étais vraiment aux anges ! Et puis c'est dix mille fois mieux que tout ce que j'aurais jamais pu imaginer d'après ce premier chapitre, donc je suis d'autant plus ravie ! Je sens que je vais vraiment adorer me plonger dans ton histoire.

J'aime beaucoup l'introduction de Rowena ici, je la trouve remarquablement bien caractérisée et elle colle parfaitement à l'image qu'on a d'elle, à l'essence même de sa maison. Je suis vraiment fan de tous ces petits détails que tu distilles tout au long du récit, le bal, la manière qu'il ont de s'exprimer qui fait très moyen-âgeuse, et ces noms de famille familiers un peu partout ! J'adore le fait qu'elle soit amie avec Nick Ollivander, et que la famille se fasse un petit place avec les baguettes. La mention du tournoi avec Godric aussi, petit clin d'oeil sympa, on peut commencer à voir comment tu vas les rapprocher et je trépigne d'impatience ! On voit vraiment que tu as super bien réfléchi à ton cadre, ton univers, tout est minutieusement pensé, et les nombreux détails historiques donnent encore plus de crédit à l'histoire et c'est vraiment super agréable à lire. J'ai un peu tiqué sur le nom d'Ackerley parce que j'ai écrit y a pas longtemps une fic avec Stewart Ackerley dedans ça m'a fait bizarre. XD En tout cas j'ai hâte de voir ce que mijote son père avec les Ackerley... Un mariage arrangé ? Je vais lire tout de suite le prochain chapitre pour faire connaissance avec les autres Fondateurs ! Bravo pour cette fic en tout cas, elle a tout pour devenir un must read !



Réponse de l'auteur:

Wooooow, mille mercis pour ces trois reviews génialissimes que tu m'as laissé ! Ca me fait d'autant plus palisir que je suis peu active sur ce site... Alors merci, merci, merci ! :)

Je suis comme toi : la période m'intéresse beaucoup mais, à défaut de trouver de la lecture à me mettre sous la dent (je compte les histoires que j'ai déniché sur les fondateurs sur les doigts d'une seule main), j'ai décidé de me lancer dans l'aventure. Si jamais tu entreprends d'écrire ta version des choses, sache que je serai aux premières loges en tout cas. J'adore voir comment on peut imaginer les choses différemment à partir de la même base. 

Je suis contente que ce soit l'impression que tu aies eue. Rowena est la fondatrice dont je cerne le moins le caractère ou, plus exactement, dont j'ai l'idée la moins précise. Contrairement aux autres dont les caractéristiques sonnent comme des évidences, là je m'appuie beaucoup sur la maison Serdaigle pour imaginer ses réactions. Aussi c'est toujours rassurant de voir que je ne fais pas un O.O.C.. Les petites références me sont venues au fil de l'écriture et j'avais prévu de les enlever, puis au final ça m'a semblé important de cerner le contexte sorcier tel que je le perçois, bien qu'il soit sans doute bourré d'incohérences. Du coup, encore une fois, contente que ça te plaise ! Héhé, oui, Godric et Rowena se connaissent tous deux de nom, et ça pourrait donner lieu à quelques situations plus ou moins intéressantes dans les chapitres à venir... 

Concernant le complot du père de Rowena et de la famille Ackerley, la réponse est prévue pour très bientôt.


Laisse par : Omicronn le 14/05/2018 20:18 pour le chapitre Chapitre 3 (Helga)

Comme je le disais sur les chapitres précédents, on a une évolution dingue du style d’écriture ! On le voit nettement dans la première partie de ce chapitre. La description du brasier et des sentiments d’Helga sont absolument saisissants ! J’ai vu la scène des yeux d’Helga et si je n’ai pas entendu les cris de détresse émanant du bucher, je les ai fort bien imaginés. Véritable tour de force, bravo. J’aime beaucoup la façon horrible dont se raisonne Helga. Elle sait qu’elle aurait la capacité de faire quelque chose mais ne le peut pas, et la souffrance qu’elle ressent est palpable.

 

La relation dépeinte entre Tommy et elle est vraiment mignonne, la protectrice et le protégé. J’ai hâte d’en apprendre plus sur tous les liens entre les personnages, est-ce que c’est le frère de son ami Barnabé ? Du coup je suis contente de retrouver encore des éléments des chapitres précédents, je retrouve mon fil, et il me mène tout droit au tournoi de Greenbriar, auquel j’ai de plus en plus hâte d’assister évidemment ! On sent que tu maitrises très bien tous tes perso et leur intrigue personnelle, je veux voir ce qu’il en sera lorsque l’intrigue sera mêlée ! 

Encore une fois, j'ai beaucoup aimé ta plume sur ce chapitre ! 



Réponse de l'auteur:

J'ai été interrompue pendant que je te répondais la dernière fois, du coup me revoilà pour te répondre en bonne et due forme.

J'avoue que je ne sens pas trop l'évolution du style dans cette histoire puisque j'écris les chapitres à des intervalles très espacées, mais c'est toujours positif de voir qu'on progresse ! Ensuite, c'est peut-être la scène que je décrivais qui se prêtait plus à une description axée sur les mots que les chapitres réellement introductifs qu'étaient les 1 et 2. Quant à Helga et son impuissance... Mmmh, je suis une fana du drame et de la tragédie, aussi je n'ai pas pu résister à mettre en exergue ses sentiments : le fait que, dans la réalité, elle ait les moyens de faire quelque chose, mais doive y renoncer au nom de sa survie.

Tommy est en effet le frère de Barnabé, mais j'y reviendrai très prochainement ;) Leur relation sera plus ou moins dépeinte lors des prochains chapitres consacrés à Helga, aussi j'espère que ça te plaira si tu continues ! Ahah oui, tout mène à Greenbriar, comme les personnages vont vite le découvrir... Trouver un fil rouge pour amener à leur rencontre me semblait le meilleur moyen de ne pas perdre les lecteurs (à ce stade là de l'histoire, ce serait dommage).

Merci pour ces reviews ! Elles m'ont fait très plaisir et j'espère de tout coeur que la suite te plaira !


Laisse par : Omicronn le 14/05/2018 13:36 pour le chapitre Chapitre 2 (Godric)

J'aime vraiment beaucoup découvrir ces tranches de vie ! Le fait que ce soit lié au premier chapitre me plait beaucoup aussi, j'ai l'impression de suivre un fil qu'on déroulerait devant mes pieds. Le caractère de Godric est à peu près tel que je me l'imagine, peut-être un peu moins fougueux que dans ma vision très basique du personnage certes, mais néanmoins on retrouve certaines caractéristiques qu'on peut lui attribuer dans les bouquins et c'est plaisant. La découverte de l'épée me laisse ébahie, je trouve l'idée très bonne et tout le développement autour de son père me plait aussi. J'aime comment on découvre le monde que tu as construit petit à petit, c'est vraiment très intéressant.


Laisse par : Omicronn le 14/05/2018 13:16 pour le chapitre Chapitre 1 (Rowena)

Ton résumé est simple mais très bon, il donne vraiment envie d'en apprendre plus. Je n'ai, je crois, jamais rien lui (ou si peu) sur les fondateurs car c'est une période qui ne m'intéresse pas vraiment, mais je suis tombée l'autre jour sur ton chapitre 3 en modé, et j'ai été littéralement soufflée par ton texte. Je laisserai une review lorsque je l'aurai relu, mais je me suis dit que j'allais faire les choses bien et commencer par le début.

J'aime beaucoup les éléments que tu mets en place et la façon dont tu le fais. Je vois qu'il existe déjà un lien (enfin, une connaissance) entre Rowena et Godric, j'ai hâte d'assister à leur première rencontre. J'aime beaucoup le lien qui existe entre Rowena et Nick, et tous ces petits noms qu'on connait, qu'on voit apparaître au fil du texte. Je n'y connais absolument rien en histoire, que ce soit notre histoire, la chasse aux sorcières (chapitre troooois) etc ou l'histoire poterrienne alors je t'informe d'avance que tu vas pouvoir m'emmener à peu près partout sans que je ne tique une seule seconde. J'aime le fait que tu instaures la nouveauté dans ce monde de choses qui sont acquises depuis longtemps dans celui de JKR, comme le port de robes, la différenciation avec les Moldus (même si elle dure depuis un moment) et le vol des hiboux. D'ailleurs je suis curieuse de qui est à l'origine de ces expériences ! 

Je ne sais pas combien de temps s'est écoulé entre l'écriture de ce chapitre et celle du trois, mais je note beaucoup d'évolution sur la façon de raconter les événements, et si ce chapitre m'a déjà bien plu, je te laisse imaginer pour la suite !



Réponse de l'auteur:

Oh, merci beaucoup ! Je suis un peu une quiche pour les résumés en temps normal donc si cela produit l'effet attendu, c'est cool. En tout cas, merci d'avoir pris le temps de venir t'attarder et laisser tes impressions, surtout sachant que les fondateurs ne sont pas ta tasse de thé !

Sachant que je les relie tous les deux à la haute société (bien que les Serdaigle soient plus mondains que les Gryffondor et occupent une position plus influente), je me suis dit qu'il était plus crédible de les faire se connaître de nom. Même si, comme tu pourras le voir si tu continues ta lecture, c'est tout ce qu'ils connaissent l'un de l'autre : leurs noms. J'avoue que je suis un peu comme toi... À part quelques résidus de cours d'histoire et les recherches que je fais pour cette histoire, je sèche complètement sur l'époque à la fois sorcière et réaliste. Du coup c'est plutôt rassurant d'apprendre que tu ne seras pas trop pointilleuse à ce sujet x) Après, je sais que dans ses bouquins, JKR décrivait la chasse aux sorcières comme un jeu plutôt amusant pour les vrais sorciers qui se faisaient difficilement prendre, mais j'ai trouvé ça plus crédible de réarranger ça à ma sauce et de commencer à développer l'opposition entre sorciers et moldus via la petite vie toute tranquille de la haute, bien loin de celle d'Helga.

À peine quelques mois mais je te crois ans mal xD Je mets tellement de temps à avancer dans cette histoire que les chapitres sont, je crois, de plus en plus pensés avant d'être écrits.


Laisse par : Ella C le 13/05/2018 23:05 pour le chapitre Chapitre 3 (Helga)

Wow. J'ai tellement aimé ce chapitre. Juste wow. Je sais pas ce que t'as fait à mon cerveau exactement mais, par Morgane, je suis scotchée. Ce chapitre est tellement juste. Il sonne tellement vrai. L'horreur est frontale, omniprésente, elle suinte de chaque ligne... Franchement bravo.

Déjà, la première scène. Ma préférée. Elle est tellement horrible bordel, mais c'est exécuté avec une telle maitrise que j'aime cette horreur. Chaque mot est à sa place, chaque mot ajoute encore une petite touche à l'atmosphère pesante. Plus je lisais, plus je me crispais... Le sentiment d'oppression est là dès la première ligne, mais ce qui est génial c'est qu'on ne voit pas où est le problème avec les premiers mots... Tu nous parles de "quiétude", alors tout pourrais aller bien... Et puis il y a ce "malsaine" et surtout ce "douloureuse pour Helga" qui fait tout basculer. Là, tu te dis qu'il y a anguille sous roche. La suite arrive très vite, presque brutalement : il n'y aucune transition entre la description de l'ambiance de la place et l'action de la main qui se baisse, et c'est tant mieux. Tant mieux parce que j'ai été déstabilisée, que je n'ai pas saisi l'image immédiatement, et qu'il m'a fallu quelques lignes encore pour comprendre ce qu'il se passait réellement. Ça parait irréel en fait... Cette anecdote sur le puit, c'est totalement le genre de choses dont tu souviens quand tu vieillis, et que tu réalises à quel point le village vieillit avec toi... Tu réalises comme certaines personnes n'ont pas connu certaines époques, ici, cette histoire de puit bouché... C'est presque touchant, ce temps qui passes, et ces personnes plus jeunes qui grandissent...

Sauf que non. En une phrase tu vires totalement : c'est brutal encore une fois, même plus que celle d'avant. Parce qu'il y a ce retour à la ligne qui la met en exergue, cette fameuse phrase, qui laisse une respiration, un temps pour que l'on digère l'information. Et là ça m'a frappée. Mon image du premier paragraphe n'était pas du tout là bonne, au contraire, je m'étais laissée berner par tes descriptions distanciées, qui évite de nommer le sujet principal. Je me rends compte que le tas de brindilles enflammé sur le vieux puit n'est pas là pour créer une image poétique, oh que non... C'et le malaise qui est dans le vrai mais, instillé par deux mots "douloureux" et "malsain", il parait faible encore... Cette sensation est d'autant plus géniale que tu ne cites toujours pas l'objet principal. En fait, ta phrase aurait pu avoir un sens positif... C'est la ponctuation et la respiration qui montrent le contraire. A ce stade, je n'y croyais pas encore totalement cela dit, ou plutôt, je ne voulais pas y croire. Tant d'horreur, est-ce vraiment possible… ?

Oui. Oui c’est possible, mais en plus tu n’y vas pas de main morte ! Le feu qui gronde, les flammes, la fumée, l’odeur… Le public qui commence à apparaître. Les cris. Le mot « bûcher » qui apparait tard finalement, et c’est tant mieux ; qui apparait juste après « âme en perdition ». Là, tout est dit. Je n’ai eu qu’une envie : celle, égoïste, d’être ailleurs, à défaut de ne rien pouvoir faire. Je me retrouve à la place d’Helga en réalité, et c’est amené de façon très intelligente, parfaite pour nous faire compatir avec le personnage. Tout ce qu’elle ressentait, je le ressentais aussi. Ce dégoût qui monte, qui monte en même temps que la fumée et l’odeur. Cette main qui retient son poignet et l’oblige à regarder, mais qui est ici tes mots que je n’arrive pas à arrêter de lire. Cette scène est extrêmement, horriblement et cruellement efficace.

Il y a la façon de parler d’Helga aussi. J’ai tendance à penser que le langage est un signe de pouvoir ; et c’est particulièrement flagrant si on compare la façon de parler de Rowena à son bal, à celle d’Helga ici. Mots simples, certains avalés, phrases courtes, ponctuées. Ses pensées ne se parent d’aucune mise en forme ; elles sont des ressentis à l’état brut. Ressentis purement factuels qui plus est. On comprend à la fois que Helga est villageoise, d’une classe sociale basse, et qu’elle est désarmée, qu’elle essaie de se préserver comme elle peut. Elle doit pas pleurer. Elle pourrait faire quelque chose. Clair, franc, droit au but. De lourdes implications derrière, que j’imagine sans mal : sa survie. Parce que les places auraient pu être différentes.

C’est fort ouais.

La deuxième scène, Merlin merci, est plus calme. Plus longue, comme pour laisser le temps de digérer. Ou de respirer. On découvre en même temps son quotidien et c’est agréable de voir qu’elle évolue dans un cadre chaleureux, ces flammes, plus petites, qui sont positives, de la famille. La joie est encore possible. Et en même temps, la menace se profile toujours, et on comprend bien qu’elle sera éternelle. Helga nous l’explique bien et c’est douloureux d’avoir l’histoire de Lena, de voir comment l’horreur s’est abattue sur elle. Elle a quand même tué quelqu’un en perdant contrôle de sa magie, je trouve déjà que ça en dit long… On est pas loin de l’obscurus. Mais sa mort à elle sera lente et douloureuse, et c’est juste horrible de voir que Helga, Tommy, Barnabé, risquent la même chose.

Mais c’est pas tout. La communauté sorcière aurait pu être un endroit sécuritaire en comparaison avec le monde Moldu, mais non. Parce que le sexisme. Déjà, il y a ce mépris flagrant à la fin, cette réunion où elle est la seule sorcière, les paroles qui visent clairement à lui prouver qu’elle n’est pas à sa place. Une oppression s’ajoute à l’oppression. Les adultes qui parlent n’en ont juste rien à foutre. Et déjà ça, ça me fait grincer des dents… Mais le pire c’est que tous les personnages qui apparaissent dans ce chapitre sont des hommes. Tous sauf deux. Helga donc, et Lena. Les autres femmes ne sont même pas évoquées, pas le moindre mot sur elles, elles n’existeraient pas que ce serait pareil. En conséquence : le seul point de repère que Helga a, c’est la fillette qui a brûlé. C’est prometteur pour son évolution, n’est-ce pas…

Sur le plan technique : le plus frappant c’est la précision. La précision de chaque mot qui frappe juste, de chaque signe de ponctuation qui crée un rythme ciselé, fluide et un peu rapide, on n’a pas le temps de voir les choses arriver. Le ton coupant. Les mots avalés dans les dialogues qui montrent la classe sociale… Chaque détail est soigné. La discussion à la fin aurait peut-être mérité une phrase de description en plus, pour que l’ambiance tendue soit encore plus palpable. Mais sinon, le seul défaut que je vois, c’est que Barnabé n’est pas un prénom anglais, contrairement aux autres.

Vraiment, j’ai adoré. (Et prend tout le temps que tu veux pour écrire, le retard n’a aucune importance.)



Réponse de l'auteur:

Hé bien le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est à mon tour de dire « wow » ! Ta review m'a littéralement fait sauter de joie, alors merci du fond du coeur pour ça.

J'ai vraiment tatonné pour trouver le juste milieu avec cette scène. C'était soit trop horrible, soit pas assez, et je voulais que l'on puisse clairement sentir l'illusion du spectacle derrière mes descriptions. Du coup, si tu n'as pas saisi tout de suite, je ne peux qu'être ravie parce que c'était exactement le but ! Les références aux puits et à l'attente étaient en effet là pour brouiller les pistes, tandis qu'avec la mise en forme du texte j'essayais de commençer à amener l'objet réel de ma description. J'avoue y être allée un peu fort, mais comme je te disais, je n'arrivais pas à trouver le juste milieu pour cette scène... Je ne voulais pas écrire quelque chose de choquant, mais en même temps marquer les esprits, du coup j'ai essayé de tourner autour du pot, c'était une bonne façon d'éviter mon problème... Jusqu'à ce que je ne puisse plus reculer et que je sois enfin claire dans les mots. J'espère quand même n'avoir mis personne mal à l'aise... x)

Dans l'ancienne version de cette histoire, j'avais tendance à ne pas assez miser sur le langage. Ici, j'ai voulu remédier à ça et vraiment montrer que la façon de s'exprimer est très différente dans les milieux d'Helga et de Rowena, et que ça va de pair avec la protection dont elles disposent ou non et les outils qu'elles ont en main pour faire face à la situation actuelle dans le monde des sorciers. C'était encore une fois un peu cruel de ma part, mais je trouvais ça important d'insister sur les choses qu'Helga aurait pu faire pour sauver Lena mais qu'elle n'a pas pu au risque de se mettre à son tour en danger.

Par contre, j'ai mal dû m'exprimer (ou la première scène t'a donné l'impression que je suis très cruelle), mais la fille qui s'est retrouvée suspendue à cause de la magie de Lena n'est pas morte : elle a juste eu la peur de sa vie.

Héhé, je n'avais pas du tout prévu d'être aussi dure avec Helga à la fin du chapitre, mais au final c'est plus crédible. Vu l'avancée sociale récente, il aurait été trop étrange qu'une femme soit d'emblée écoutée, d'autant plus de lâge d'Helga. Par conséquent j'ai remanié le chapitre, remplacé la mère par le père lors de la première scène, histoire de réduire le nombre de femmes au maximum. Contente que tu l'aies remarqué, du coup !

Merci pour tous ces compliments ! Oui, la description dans les dialogues n'est pas vraiment mon point fort vu que j'aime aller droit au but... Mais je travaille dessus pour la suite. Quant à Barnabé... Arf, c'est un prénom biblique qui collait bien à l'époque alors je me suis dit « why not ? ». Mais tu as raison, et je me dis que j'aurais dû opter pour Barnabas ou un truc du genre, ça serait mieux passé... Menfin bon, tant pis.

Un immense merci pour ta lecture et cette review ! :)


Laisse par : Ella C le 15/04/2018 18:50 pour le chapitre Chapitre 2 (Godric)

J'aime mieux ce chapitre-là ! Déjà, le premier paragraphe qui s'attarde sur les coups d'épée et les réactions de Gryffondor permet de poser une ambiance, ce qui rend la scène plus facile à visualiser ! Je suis tout de suite entrée dans le récit. De plus, même si ce chapitre est essentiellement fait de dialogues comme le précédent, les répliques ne sont pas là que pour l'exposition mais aussi pour montrer les caractères des personnages. Du coup les informations à assimiler sont mieux équilibrées avec la scène, c'est plus facile à suivre.

 

J'aime bien le caractère que tu donnes à Gryffondor : très IC, dans la logique de ce que le canon dit de lui. Il semble impétueux et fier comme sa maison, mais tu soulignes aussi l'orgueil, la solitude, ce qui en fait un personnage nuancé. J'aime beaucoup parce que c'est une vision de lui très crédible ! Il a des qualités et des défauts, et même si je ne doute pas qu'on en viendra à l'admirer plus tard, quand les enjeux de Poudlard commenceront à apparaître, pour le moment il semble simplement une personne lambda (enfin, lambda pour ce contexte-là) et cela le rend attachant. Le fait qu’il y ait deux scènes aide aussi pas mal, parce qu’on le voit dans deux situations différentes, avec deux personnes différentes, et donc deux comportements différents. On découvre sa relation au duel et sa combativité comme sa relation avec sa mère, l’attachement qu’il a pour elle. Le plus flagrant je crois, c’est que son professeur d’escrime démasque sa fierté là où il répond modestement à sa mère, comme si les compliments n’avaient pas le même effet selon la bouche de laquelle ils sortaient. Et c’est quelque chose que j’aime bien. Par ailleurs, je trouve que tu maîtrises très bien le personnage de Godric : on a différents états d’esprit, « ragaillardi », « intrigué », « subjugué » donc un point de vue interne, accompagné de quelques réactions « esquissé un sourire », « acquiescer », ce qui permet de se figurer ses pensées, sa personnalité. Ça fait plaisir parce que Rowena était un peu plus distante dans le 1er chapitre, sa personnalité se mélangeait au pdv de Guilhem, à l’exposition du contexte et aux réactions de Nick…  

 

D’ailleurs, concernant ce découpage : diviser le chapitre en deux scènes permet aussi de maintenir un bon rythme et de relancer l’intérêt, la curiosité du public envers ton histoire. C’est donc aussi un choix qui me plaît, parce qu’une fois dans le récit je n’en suis pas sortie : au contraire, plus je lisais, plus je voulais en découvrir d’autres aspects. Je vais encore comparer avec le chapitre 1 (je trouve que l’évolution entre les deux est vraiment intéressante, parce que tu fais des choix très différents, j’espère que je ne suis pas trop répétitive), mais ça évite le côté « accumulation d’informations » que l’on avait avec les répliques du tac au tac, et ça permet de réellement visualiser le cadre dans lequel Gryffondor évolue, au lieu qu’il soit expliqué. (Avec Rowena, on visualisait aussi un peu, parce qu’on assistait à sa tentative d’excuse pour ne pas assister au bal, donc on voit vraiment à quel point cela lui déplaît. Mais comme on n’avait pas vraiment de scènes de bal en elles-mêmes (pas de danse, de musique, de présentations à des invités etc.) mais juste deux amis qui se baladent, ça coupait un peu cette visualisation.). Donc j’ai beaucoup aimé le rythme de ce chapitre, les passages narratifs qui s’arrêtent sur les ambiances (le premier paragraphe dont je t’ai déjà parlé, la lumière dans le dernier paragraphe de la 1ère scène, ainsi que le jeu de regard de Godric sur les coupes dans la deuxième scène, qui est un bon moyen d’introduire les petites descriptions de ses prix) et l’exposition qui est diluée avec les paroles, les actions (par exemple, au lieu de nous raconter que le père de Godric est mort, ce sont les personnages qui en parlent entre eux. On devine ce qu’il s’est passé en collectant les informations disséminées dans différentes répliques, sa passion et son talent pour le duel, le voyage en France…). J’aurais aussi, cela dit, aimé avoir une ou deux descriptions en plus. Par forcément de longues pauses, juste quelques détails sur le mobilier ou la décoration, notamment au début dans la deuxième scène. Avec la cheminée, je m’imagine une petite pièce chaleureuse, mais cette impression est-elle vraiment la bonne ? Glisser un mot sur les fauteuils moelleux quand ils s’assoient, ou sur la table d’échec un bois, un tapis, etc. aurait pu dresser un tableau plus complet selon moi (mais je ne vais pas t’apprendre à faire des descriptions hein, c’est juste des exemples qui me passent par la tête, parce que je ne sais pas si je suis très claire sans ça).

 

Un petit mot sur Mathild aussi (ce prénom <3) : bien qu’elle apparaisse peu, je la trouve très attachante dans son rôle de mère tendre, protectrice avec son fils au point de veiller à la luminosité de ses appartements, de s’inquiéter pour ses relations, etc. Elle m’a l’air d’avoir pas mal de potentiel (et la dynamique père/fille puis mère/fils est intéressante aussi !)

 

Pour finir : j’aime beaucoup la symbolique que tu donnes à l’épée. C’est un choix très original de ne pas la faire forger par Godric lui-même, mais d’en faire un cadeau de sa mère avec une relique de son père ! J’adore aussi la description que tu en fais : non seulement on ressent l’admiration de Godric dans chacune de ses réactions, mais en plus on voit vraiment toute sa beauté, sa noblesse, la puissance que se dégage d’elle. J’aime l’image des rubis en gouttes de sang, c’est à la fois impressionnant et légèrement glauque, je trouve que ça correspond bien à une épée. Surtout avec un chapitre qui parle de duel. Quand tu dis que « le pommeau se fondait parfaitement dans sa main », j’ai presque eu l’impression de sentir le métal dans la mienne.

 

Bref, j’ai beaucoup aimé ce chapitre, qui est totalement à la hauteur de mes attentes !! J’ai hâte de lire la suite (et j’espère qu’on va avoir des pdv Rowena de nouveau, parce que je l’adore vraiment vraiment… Au point qu’elle ne cesse de s’infiltrer ici haha. Je suis aussi curieuse de savoir ce que tu vas faire de Helga et de Salazar… Nobles, ou pas nobles ?)

 

A la prochaine o/  



Réponse de l'auteur:

J'avais déjà eu des retours sur le premier chapitre alors je m'en suis sûrement inspirée pour faire mieux avec celui-ci ;) (quand je dis que j'aime les avis nuancé ahah) Je pense aussi que le fait que j'ai une idée plus précise de Godric que de Rowena (en fait c'est celle des fondateurs que j'ai le moins imaginé et donc que je connais le moins, si tu vois ce que je veux dire) joue, parce que je sais exactement ce dont je veux parler et les aspects de sa personnalité que je veux mettre en avant. Et puis je m'amuse bien en dépeingant à la fois ses talents et son orgueil, c'est vrai. En tout cas, pour revenir à tes remarques, en effet, je pars plus des scènes pour aller vers les détails quand, dans le chapitre sur Rowena, je mettais les répliques dans le but de parler de quelque chose. Enfin, je ne sais même pas si ce que je raconte est clair x)

Je retiens une nouvelle fois pour les descriptions, même si j'avoue que je m'attache peu à ces lieux parce qu'ils seront peu importants dans l'histoire (eh oui, le tome ne s'appelle pas "Par Quatre Chemins" pour rien).

Concernant l'épée, en effet, elle a une symbolique importante et, si je doutais auparavant de l'intelligence de la faire apparaître si tôt, ton commentaire me rassure puisque je me rends compte qu'en fait sa présence permet de parler des relations familiales mieux qu'avec de simples explications comme chez Rowena (oui, j'aime beaucoup le fait que tu aies comparé les deux chapitres alors je me mets à faire pareil).

Désolée pour cette réponse un peu courte, mais comme j'ai déjà répondu à certains points dans ma dernière réponse, je ne voyais pas l'intérêt d'en reparler ici ;) Pour ce qui est d'Helga et Salazar, tu découvriras Helga au prochain chapitre quand je me déciderai enfin à m'y mettre et Salazar... Mouahahahah, quand je le choisirais !

Merci pour ces deux avis très complets !


Laisse par : Ella C le 13/04/2018 18:26 pour le chapitre Chapitre 1 (Rowena)

Salut !

Il y a des choses très intéressantes dans ce chapitre ! Cette chasse aux sorcières, cet élevage de hiboux, les robes de sorciers, tout cela laisse entendre que tu as bien construit ton contexte, qu'il va être très riche et pas mal politique, et c'est franchement une idée que j'adore. C'est une bonne reconstitution historique selon moi (qui ne suis pas non plus historienne) et ça ne peut que promettre une ambiance très personnelle. Pour le moment, j'adhère totalement. Et puis, la façon dont tu as distillé ces informations dans ton chapitre a un petit côté "Easter Egg" aussi : une donnée par-ci, une référence par-là... J'ai été surprise de les voir à chaque fois, je ne m'y attendais pas, mais tu parais réellement avoir tout prévu. Bravo pour ce travail d'ailleurs, c'est difficile d'embrasser toute une époque, surtout une comme le Moyen-Âge avec toutes ses tensions. Bon courage aussi, ça promet une fiction bien longue... Déjà, j'étais impressionnée que tu annonces 4 tomes ! Un pour chaque Fondateur ? J'aurais une question cela dit : est-ce que tu vas intégrer les guerres avec les Gobelins ? Parce qu'elles sont liées avec la discussion sur les baguettes magiques, vu que c'est à ce moment que les sorciers ont refusé que les gobelins en utilisent, si je me rappelle bien des quelques cours de Binns du canon.

Au niveau des personnages aussi, tes choix sont intrigants : j'avoue que je n'ai pas vraiment accroché avec Rowena pour le moment, mais il faut savoir qu'en tant que Serdaigle, je suis absolument fan d'elle et donc assez exigeante sur ses réinterprétations. Et puis, ce n'est que le chapitre 1, on ne voit pas beaucoup son caractère encore... La seule chose que l'on sait, c'est qu'elle n'aime pas les bals, sa personnalité n'est pas réellement montrée, elle parle de façon très bienséante et impersonnelle pour l'instant. Je suppose que l'on aura tout le temps de la voir plus en détails dans d'autres chapitres. Pour Ollivander, c'est grosso modo la même hose : j'ai été ravie de le voir, d'autant plus en tant qu'ami proche de Rowena, mais on connait encore trop peu sa personnalité pour que je puisse avoir un avis tranché. Néanmoins, et ce serait mon unique reproche sur les personnages, on connait quand même plus la personnalité de Nick que celle de Rowena, puisque l'on sait qu'il aime les duels, qu'il est mauvais perdant et taquin. Donc on a un début de portrait pour lui, ce qui est assez paradoxal avec un chapitre pdv Rowena je trouve. Mais ce n'est pas grand-chose, on a encore le temps. Une autre question, par ailleurs : est-ce que tu as ajouté Ollivander en voyant la fiche wiki de Rowena, qui dit que c'est sans doute grâce à lui qu'elle a eu sa baguette, ou c'est un peu hasard ?

En fait, le point sur lequel je suis le plus mitigée est les descriptions : on en a très peu ! C'est dommage parce qu'entre l'époque, le lieu et l'évènement, tu as vraiment matière à créer une atmosphère forte et marquante. Pourquoi ne pas nous parler du décor, de la taille de la salle, sa décoration, le nombre de personnes qui l'occupent, la température qu'il fait, etc. ? D'autant plus que ce chapitre est quasiment exclusivement constitué de dialogues, et que les passages de narrations qui viennent l'entrecouper sont purement explicatifs. Résultat, on a beaucoup d'exposition, des informations qui s'enchainent... S'attarder un peu sur le décor et l'ambiance aurait pu, selon moi, marquer une pause dans les explications, ralentir un peu le rythme et nous permettre de visualiser l'espace, ce qui m'aurait encore plus plongée dans la lecture, et aurait donné une patte encore plus personnelle à ce chapitre. On aurait pu voir mentalement l'univers que tu inventes, alors que pour le moment j'ai plus l'impression de m'en faire un avant-goût.

Bon, là comme ça, j'ai l'impression de parler que de choses négatives, alors que j'ai aimé ce chapitre ! Tu mélanges vraiment plein de thèmes qui me plaisent, les Fondateurs et les tensions politiques, du point de vue de Rowena en plus ! C'est une belle promesse pour la suite, surtout si elle est aussi longue que tu le prédis. Donc je vais aller lire le chapitre 2 sous peu, et je te souhaite bien du courage pour ta réécriture, ce n’est pas la tache la plus évidente. Tu vas risques de me revoir ;).

A la prochaine ! o/

P.S : juste une petite coquille : « Elle avait toujours haï », un petit « t » s’est malicieusement glissé dans ton participe passé au cinquième paragraphe (sachant que je compte les répliques pour des paragraphes…)



Réponse de l'auteur:

Bonjour !

Eh bien déjà, merci d'avoir pris le temps de me laisser un avis aussi détaillé, et surtout de relever ce qui t'a dérangée ! Ainsi je pourrais m'améliorer pour la suite, en essayant d'insister plus sur certains point.

J'avoue que je trouve mes idées sur le contexte par-ci par-là, sans vraiment chercher de logique x) Donc je ne sais pas si mon texte est vraiment réfléchi (dans le sens où j'ai tout prévu), mais c'est vrai que j'ai une vision très précise de cette époque et que j'essaie de la mettre en avant. En réalité, je suis assez peu calée sur le contexte sorcier de l'époque dont JKR a parlé à divers endroits dans les livres ou sur Pottermore, donc je ne peux pas vraiment te répondre pour les Gobelins... Tu as attisé ma curiosité alors j'irais sûrement relire les passages avec Binns dans les livres pour voir à quoi tu fais référence (eh oui, mémoire de poisson rouge) et voir si cela m'inspire quelque chose ! Et sinon, non, je n'ai pas vraiment prévu de faire un tome pour chaque fondateur, j'alternerai entre les points de vue dans chacun des thèmes. Mais il y a en effet une petite particularité à découvrir plus tard dans les points de vue et j'espère qu'elle saura se faire comprendre des lecteurs (ce qui n'est pas gagné...)

En même temps, ce chapitre en dis peu sur Rowena. C'était fait exprès, même si en lisant ton commentaire, je me dis que ça peut sembler maladroit. En effet, je n'aime pas quand les personnages se décrivent depuis leur point de vue. Pour écrire avec pas mal d'OC à la première personne, je fais toujours en sorte que le personnage du point de vue duquel est l'histoire soit celui qu'on découvre le plus tardivement, en partant du principe que, parfois, il est difficile de se connaître et de se dépeindre soi-même. Je comprends donc que tu aies eu l'impression d'avoir plus de détails au sujet de Nick qu'à celui de Rowena, mais ça viendra lorsque les points de vue des autres fondateurs seront mis en avant. J'espère donc que, une fois que tu auras un autre aperçu de Rowena, tu accrocheras plus, même si on a sûrement une vision différente du personnage ;)

Effectivement, peu de descriptions, et c'est sûrement parce que j'ai trop voulu insister sur le contexte... On m'a déjà fait la réflexion sur d'autres plateforme alors je compte bien me rattraper avec la suite, même si j'ai souvent tendance à dépeindre les décors une fois le contexte planté. Je ne sais même pas pourquoi en fait ahah Mais je prends en note et j'essaierai de faire un effort pour la suite.

Mais non, tu as bien raison de les mettre en avant au même titre que les choses positives ! Je préfère recevoir des reviews comme la tienne plutôt qu'une review entièrement positive qui au final peut paraître trompeuse...

Merci pour ta lecture en tout cas ! Je vais de ce pas répondre à ta review sur le chapitre 2.


Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.