S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

85ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 85e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 18 janvier à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 14/01/2019 13:22


Réouverture des Soumissions aux Éditions HPF


 

Les Éditions HPF font peau neuve !
Après plusieurs mois de travail acharné, des heures de réunions Discord et un bon millier de litres de thé, nous sommes ravies et très fières de vous présenter :

Le nouveau site des Éditions HPF !


Celui-ci s'inscrit dans un changement de ligne éditoriale qui s'oriente désormais vers les littératures de l'imaginaire, comprenant science-fiction, fantasy et fantastique sans distinction de sous-genre, comme vous pouvez le lire sur notre page de présentation.
Et puisqu'une nouveauté ne vient pas seule, nous vous annonçons aussi la réouverture de nos soumissions de manuscrits ! Rendez-vous sur notre page de soumission pour toutes les infos.
N'hésitez pas à répandre le message autour de vous, auprès de vos amis autrices et auteurs à la recherche d'éditeur, ou en partageant nos annonces sur les réseaux sociaux. Au plaisir de vous lire !


De L'Équipe des Éditions le 06/01/2019 19:35


Sélections du mois


Sélections Charlie Weasley


Chers HPFiens, bonne année à vous ! Pour bien commencer 2019, nous vous proposons des chevauchées de dragons, un dépaysement total, ou un retour en famille, l'amour à votre bras. 

Venez découvrir la Sélection Charlie Weasley jusqu'au 31 janvier 2019 et n'hésitez pas à voter en vous connectant sur la page du Jury des Aspics, ici : Les Sélections d'HPF !!

N'hésitez pas, également, à venir proposer vos textes favoris sur le pairing Sirius/OC ici ou en commentaire de cette news ! A très vite ;)


De L'équipe des Podiums le 03/01/2019 21:05


9ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 9e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 5 Janvier à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L' équipe des Nuits le 29/12/2018 13:29


Les Sélections sont de retour !


Les sélections sont de retour !


Chers HPFiens, nous vous l'avions annoncé;, les Sélections seraient de retour au premier décembre. Nous avons donc quelques nouvelles à vous communiquer.

Pour commencer, peut-être l'avez-vous remarqué;, peut-être pas, mais de nouvelles pages concernant les Sélections ont été créées il y peu de temps. Vous pouvez les retrouver dans le menu "Jury des Aspics" en haut du site. Vous retrouverez sur la page Les Sélections d'HPF des explications quant aux Sélections et vous pourrez également voter pour vos textes préférés sur cette même page. La page Les textes médaillés répertorie les textes primés, de quoi vous garantir de longues heures de lecture ! L'équipe vous souhaite une bonne découverte !


Pour continuer sur notre lancée de bonnes nouvelles, sachez que le sondage pour choisir votre fanfiction préférée sur le thème des Sœurs Black est ouvert et disponible sur le forum, ou directement sur la page du site, ici !


Enfin, vous avez voté pour le thème pour les Sélections de Février 2019. Vous pouvez dès à présent proposer vos fanfictions favorites ici ! A très vite ;)


De L'Équipe des Podiums le 07/12/2018 18:16


84ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 84e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 14 décembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 07/12/2018 12:36


Reviews pour Une mort très douce

Laisse par : FleurBleue le 28/10/2018 22:29 pour le chapitre Une mort très douce

Salut,

Je n'en reviens pas de cette lecture. C'est tellement fort ! Chaque phrase, chaque mot m'a donné envie de pleurer et, quelque fois, de sourire. C'est juste magnifique la façon dont tu as exprimé ce qu'elle a pu ressentir après la bataille.

C'est plein de bonnes idées bien développées : Hermione qui vient la voir, qui devient son amie après des années d'imcompréhension, qui sait tellement avoir du tact; sa meilleure amie Parvati avec qui elle peut un peu goûter au doux parfum de l'"avant" ; son amour pour Seamus, la peur qu'il la voit défigurée, et leur réunion à la fin. Waouh c'est trop * pleure *

Je ne suis pas très attachée à Lavande que je trouvais superficielle à Poudlard, enfin le schéma typique de l'ado en quelque sorte, mais tu l'as rendu très attachante et touchante. J'en ressors avec un nouveau regard sur elle. 

Merci pour ce très beau texte !


Laisse par : Fleurdepine le 14/05/2018 19:33 pour le chapitre Une mort très douce

C'est toujours un plaisir de retrouver tes textes, et surtout un bonheur immense de retrouver ton écriture. Trois ou quatre ans plus tard et rien n'a fané. C'est toujours aussi violent et percutant. Les images que tu emploies, notamment pendant la bataille,  à la fin aussi, lorsqu'il faut confronter Lavande à Greyback, à ce qu'elle devient, (mais aussi à son amour) sont brillantes. Tes mots, inimitables, nous engloutissent. Mais, je crois, c'est la première fois que je lis un texte de toi avec autant de narration et j'ai trouvé que tu t'en sortais à merveille. Avoir fait de Lavande et d'Hermione deux alliées, deux amies improbables, en temps de reconstruction, c'était une idée que j'ai trouvée géniale. Tu fais particulièrement bien ressortir le lien étrange qui les unit. Rien qu'au départ, avec le rappel de leurs différences profondes, sur les apparences, cette incompatibilité qu'il existait entre elles et qui s'est réellement matérialisée lorsque Ron est entré en jeu, et finalement, il a fallu que ce soit elle qui lui sauve la vie... et qui l'aide à se reconstruire. J'aime comment tu utilises leur lien, ce que tu en fais, que ces deux personnalités presque opposées puissent s'apprivoiser en fin de compte. Petit retour en arrière mais une des images que j'ai trouvée particulièrement forte, si on met à part ta première partie parce qu'elle kill the game, tout est absolument parfait dans cette partie, donc une des images que j'ai trouvée particulièrement forte c'est le miroir à Sainte Mangouste. Et comment tu accompagnes cela de petits détails quotidiens, la réaction de l'infirmière, mais évidemment ce qui frappe c'est ce rapport qu'entretient Lavande avec son physique, et l'idée qu'elle relève elle-même, que ce qui l'importe est  de voir qu'elle ressemble à un monstre alors qu'elle a failli y passer. Brr. Incroyable. La fin du texte me plaît aussi même si je la trouve un peu rapide. Seamus, après avoir été rejeté par Lavande, revient avec beaucoup trop de facilité à mon goût, dans l'histoire. Ça manque d'émotion du coup. Mais j'ai, à l'inverse, beaucoup apprécié le face à face avec Parvati, qui semble presque surréel, puisqu'il met de côté la guerre. Ce passage a énormément d'impact, je trouve, en si peu de phrases et sans en parler clairement, il permet de rendre compte du traumatisme qu'aura été la guerre, et de tout ce qu'elle a pu leur enlever. Je ne reviens pas sur toutes les images et ces passages qui m'ont pris aux tripes, ils sont trop nombreux et je me perdrais dans ma review. Je te félicite de réussir à mettre des mots sur des moments aussi douloureux, et de le faire avec tout le talent que je te connais. Te lire, c'est véritablement voyager quelque part, se laisser emporter, et surtout, ne jamais être déçue parce que quoiqu'il arrive le paysage a quelque chose à raconter, comme tes mots qui sont toujours percutants, poétiques, dévastateurs. Ils emportent tout sur leur passage. Je crois que je pourrais te lire pendant des heures.
Ecris le plus souvent que tu peux, ça fait du bien à nos yeux. A notre moral. Enfin, c'est superbe.
A bientôt ! 


Laisse par : Eejil9 le 30/04/2018 20:40 pour le chapitre Une mort très douce

Oh là là, je ne sais pas si je vais réussir à reviewer ce texte correctement, je suis en train de pleurer, je suis une boule d'émotion et mon esprit critique est visiblement en vacances, je n'arrive même pas à mettre des mots sur ce que je ressens à la suite de ma lecture, ça va être très dur de mettre des mots sur le texte en lui-même. Je vais tenter.

J'ai plus qu'adoré. Adorer, c'est trop faible. Ce texte est un tremblement de terre. Ton style d'abord, qui est incroyable : il n'y a pas une fausse note, chaque mot est le bon, chaque mot est à sa place, je ne suis pas sûre d'avoir eu cette sensation en lisant une fanfiction ces derniers temps. Ce n'est pas un texte, c'est de la dentelle. Ce n'est pas une fanfiction, c'est une symphonie. J'ai été vraiment, vraiment, vraiment touchée par ta façon d'écrire d'abord, et je crois que c'est, après tout, ce qui est le plus important pour moi dans un texte, avant l'histoire, avant les personnages, avant tout.

Mais pourtant, l'histoire et les personnages ne sont pas en reste. Cette affection entre Lavande et Hermione, sortie un peu de nulle part, inattendue, se met à couler de source sous ta plume. Et les sentiments de Lavande... Je n'aime pas trop les textes écrits à la première personne, habituellement, mais ici tout est tellement naturel, tellement beau, tout coule de source, que je me suis prise au jeu. (Zut, je suis encore en train de parler du style alors que j'avais dit que je commenterais l'histoire !) Il y a une espèce de distance dans ta manière de décrire les choses, qui fait que même au coeur de la bataille, ton écriture frappe mais ce ne sont pas les faits qui frappent. Ce que je dis n'est pas clair du tout, mais c'est très fort, comme manière de placer les mots comme frontière entre le lecteur et l'histoire. Toujours est-il que la scène de la blessure est un vrai morceau de bravoure, raconté avec juste ce qu'il faut de froideur, juste ce qu'il faut de violence, juste ce qu'il faut de poésie. C'est incroyablement bien dosé. Les scènes suivantes n'ont pas la même intensité - jusqu'à la chute, qui est magnifique - mais c'est normal, et je n'aurais pas survécu à un texte écrit intégralement comme ça. Il y a tellement de justesse dans ta manière de traiter le traumatisme, de la justesse et toujours cette légère distance qui fait toute l'originalité de ton texte et toute sa richesse, parce que ça t'évite de tomber dans le pathos et ça te permet de rester dans le vrai.

Bref, cette review part dans tous les sens et elle n'est pas du tout à la hauteur du miracle qu'est ce texte, mais je tiens à te remercier d'avoir partagé une telle histoire avec nous.

(Bon, j'ai très peu dormi cette nuit, cette review doit être bourrée de coquille, et je n'arrive pas à me relire... J'espère que c'est relativement compréhensible tout de même, si ce n'est pas le cas, mes plus plates excuses).


Laisse par : selket le 28/04/2018 17:08 pour le chapitre Une mort très douce
Hello,

Je ne sais pas pourquoi je n'ai jamais lut ce texte. Moi qui adore Lavande c'est un crime. Ce texte la sublime dans toute sa fragilité touchante. Je l'aime ta Lavande, elle est belle malgré ses cicatrices. Ce texte est sublime et je ressort de ma lecture toute émue.
Tu mérites ton nom, Pollock, tellement tu l'as dépeint si bien cette Lavande toute en mouvance, creux et reliefs qui la rendent plus vivante qu'elle n'aurait jamais pu l'être.

Selket

Laisse par : Charliz le 14/04/2018 01:22 pour le chapitre Une mort très douce

Salut Polock ! 

Dis donc, je suis bien contente que le thème des sélections d'HPF m'ait poussé à lire ton texte... C'est une belle découverte. 

C'est rapide, on survole chaque instant, mais tu utilises des mots très justes et des métaphores qui donnent un joli rythme à ton texte. J'ai beaucoup apprécié les rapports à l'enfance que tu as inséré lors de l'attaque. Personnellement, Greyback est une parfaite représentation des angoisses enfantines... Le grand méchant loup, le monstre sous le lit... Haha ! 

Merci pour cette jolie lecture, j'essaierais d'aller lire d'autres de tes textes :)

A bientôt ! 


Laisse par : Bloo le 02/04/2018 11:45 pour le chapitre Une mort très douce
Oh mon Dieu, Polock, ce texte est absolument magnifique et je crois bien que je suis en train de pleurer.

Tu sais, je crois l'avoir déjà lu, quand il a été publié, et je m'étais dit qu'il fallait absolument que je le commente et je ne l'avais pas fait, et là en cherchant des textes sur le thème de la résistance je retombe dessus, je vois qu'il y a Lavande, qu'il y a Seamus alors je me dis : "C'est pour moi !" Et me voilà embarquée dans un bien terrible voyage - et si jolie, si jolie traversée.

J'ai réalisé que je l'avais déjà lu, et pourtant c'était toujours la même tristesse, toujours la même tension, toujours la même émotion. Toujours la même émotion de tes mots, si beaux, qui s'enchaînent naturellement, de ton style d'écriture qui, j'en ai bien l'impression, grandit encore et encore et je me demande jusqu'où tu iras, si déjà tes textes aujourd'hui peuvent me faire pleurer. J'ai l'impression que chacun de tes mots est juste, que chacun de tes mots est placé exactement là où il doit être, et je suis émerveillée par ton talent.

Bouleversée, aussi. Bouleversée par cette histoire, ces histoires que j'aime tant, ce ton mi-doux mi-amer, les ravages de la guerre et en même temps les espoirs de l'après. J'ai tout aimé dans ton texte, de la Lavande pleine d'autodérision, qui se moque elle-même de l'adolescente qu'elle a été, j'ai aimé Hermione qui vient la rencontrer à l'hôpital, j'ai aimé que les deux filles se reconstruisent ensemble, j'ai aimé Parvati arrivant pour panser les plaies, j'ai aimé les mentions de Seamus distillés un peu partout et l'apparition finale, tellement soulageant, comme si finalement, ça y était, on pouvait respirer.

J'ai toujours aimé l'idée d'une réconciliation entre Hermione et Lavande après la guerre et j'aime bien penser que la première fille de Lavande porte le prénom d'Hermione en deuxième ou en troisième prénom, mais je n'ai jamais trop su encore quelle forme donner à cette reconstruction à deux, à ce qui je crois deviendra une vraie amitié. J'aurais du mal à voir les choses autrement que sous ta plume, maintenant. C'est si beau, ce que tu as écrit, et plus je lisais, plus je me disais que je ne pourrais plus jamais imaginer l'après-guerre autrement pour Hermione et Lavande, parce que j'aime l'idée qu'elles s'apprivoisent enfin, qu'elles se reconstruisent ensemble, qu'Hermione réalise que Lavande n'est pas que l'image fade qu'elle s'en faisait, que Lavande réalise qu'elle peut compter sur Hermione et ne pas simplement voir en elle une ennemie, j'ai tout aimé. C'était beau, touchant, bouleversant.

Et que dire de Seamus à la fin qui a fait fondre mon petit coeur ? Je suis heureuse que tu les ramènes l'un à l'autre au final, parce que ces deux-là, je ne peux plus non plus les imaginer séparés.

Merci de m'avoir fait passer un si formidable moment, Polock.

Laisse par : M-A le 20/01/2018 18:18 pour le chapitre Une mort très douce

Je suis fan, c'est magnifique ! Tu m'as presque tiré une larme.

Lavande n'est pas un perso que j'apprécie beaucoup normalement mais, avec ta fic on ne peut que la plaindre et avoir de la peine pour elle. C'est impossible de ne pas s'attacher à elle vu ton histoire.

En tout cas félicitations c'est super beau !


Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.