S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

86ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 86e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 février à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 12/02/2019 20:47


Sélections du mois


 

Super sélections du mois !

 

Tout d'abord félicitations à Noisette, SombralAilyn, CacheCoeur et emiwyn dont les textes ont été élus pour la sélection Charlie Weasley ! Leurs fanfictions se verront attribuées une jolie vignette.

 

Quid de la prochaine sélection me direz-vous ? Vous avez voté pour le thème Parents pour les sélections du mois de Mars et vous pouvez déjà proposer vos fanfictions favorites sur ce sujet en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

 

Les votes autour de Charlie Weasley étant cloturés, nous vous informons que ceux pour le thème de Février tournerons autour de l'amour (beh oui, c'est bientôt la St Valentin), et plus particulièrement du pairing SIRIUS/OC. Vous pouvez dores et déjà lire les textes, les reviewer et voter pour vos fanfictions favorites en vous rendant ici.


De L'Équipe des Podiums le 03/02/2019 19:02


Nouvel appel à textes !


Avec pour objectif la publication d’un cinquième recueil de nouvelles, les Éditions HPF lancent un nouvel appel à textes.


 


Vampires, chouettes hulottes et chauffeurs de taxi de tous pays, unissez-vous ! Ce sont vos histoires que nous voulons lire ! Du chirurgien d’astreinte à l’insomniaque en passant par toutes ces créatures qui s’éveillent ou se transforment dès que le soleil disparaît à l’horizon, notre nouvel appel à textes a pour thème oiseaux de nuit.


 


Pour en savoir plus sur les conditions et contraintes, direction le site Internet des Editions !


De L'Équipe des Éditions le 28/01/2019 22:38


2ème Edition de la Nuit Erotique


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 2e édition de la Nuit Erotique d'HPF se déroulera le samedi 2 février de 20h à 3h dans le Dortoir. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités d'accès et de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L' équipe des Nuits le 27/01/2019 11:07


85ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 85e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 18 janvier à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 14/01/2019 13:22


Réouverture des Soumissions aux Éditions HPF


 

Les Éditions HPF font peau neuve !
Après plusieurs mois de travail acharné, des heures de réunions Discord et un bon millier de litres de thé, nous sommes ravies et très fières de vous présenter :

Le nouveau site des Éditions HPF !


Celui-ci s'inscrit dans un changement de ligne éditoriale qui s'oriente désormais vers les littératures de l'imaginaire, comprenant science-fiction, fantasy et fantastique sans distinction de sous-genre, comme vous pouvez le lire sur notre page de présentation.
Et puisqu'une nouveauté ne vient pas seule, nous vous annonçons aussi la réouverture de nos soumissions de manuscrits ! Rendez-vous sur notre page de soumission pour toutes les infos.
N'hésitez pas à répandre le message autour de vous, auprès de vos amis autrices et auteurs à la recherche d'éditeur, ou en partageant nos annonces sur les réseaux sociaux. Au plaisir de vous lire !


De L'Équipe des Éditions le 06/01/2019 19:35


Reviews pour Traces du Sacré

Laisse par : Eejil9 le 12/05/2018 20:36 pour le chapitre Chapitre 3 - Ça représente la vie. Et ça, c’est grand.

Je suis un peu mitigée sur cet épilogue, je dois te l’avouer. Autant j’ai vraiment vraiment adoré le début, je trouve que tu as des formulations géniales, de vraies trouvailles (je pense à « Il espérait réussir à mettre le pinceau sur ce qui l’empêchait encore de dormir la nuit. Il se servait de la peinture comme d’un moyen pour aller à la rencontre de la personne qu’il avait été. C’était un long chemin, qu’il remontait à l’envers, en suivant les traces indistinctes de son passé et du passé sorcier. », qui est vraiment une belle manière d’expliciter toute la profondeur de ton récit et qui entre en écho avec plein de choses. 

J’ai beaucoup aimé, aussi, la progression dans l'idée : le perfectionnisme, l'idée de quête, l’image du tableau représentant une femme laide, qui vaut aussi pour la magies. J’ai retrouvé la consistance des personnages et leur passé, qui m’avait manqué dans le chapitre d’avant, signe que j’ai été mauvaise langue !. Bref, il y avait de très très bonnes idées.

Ce qui fait que je suis mitigée, donc, c’est que je trouve, d’une part, que la formulation de ces bonnes idées a tendance à devenir un peu plate dans la deuxième partie de ton texte (notamment dans les dialogues, mais pas seulement : je pense aussi à la chute du texte. L’idée de retour, c'était très chouette, mais c’est amené de manière bien moins frappante que le paragraphe que j’ai cité juste avant, par exemple. On dirait que ça finit là mais que ça pourrait finir n’importe où, avant, après, ça ne claque pas et c’est dommage)), et que, d’autrespart, certaines idées tournent un peu au poncif. C’est dommage, je trouve, de finir un texte sur des idées assez communes. 

Dommage parce que, même si elle ne respectait pas toutes les contraintes (à ta décharge, j’ai un peu abusé sur les contraintes, il y en avait vraiment beaucoup), j’ai beaucoup aimé ton histoire, je l’ai trouvée originale et intéressante, parce qu’elle mêle appréciation esthétique et création artistique. Dans l’ensemble, à part cette fin en demi-teinte (jeu de mots, jeu de mots), c’est une belle histoire et je suis vraiment contente que mon concours ait pu être à l’origine de productions d’une telle qualité. 

Bravo tout de même, donc !

(j'espère que la mise en page de cette review ne sera pas trop bizarre, je suis sur mon téléphone et je crois que les copier-coller n’ont pas été très appréciés, à voir... sinon, désolée d’avance !)


Laisse par : Eejil9 le 12/05/2018 19:48 pour le chapitre Chapitre 2 - D'abord l'empâtement.

Buhuhu, toujours pas de moldu ou de né-moldu, j’en viendrai à croire que cette contrainte est passée à la trappe ! Bon, ce serait dommage mais pas plus grave que ça, d’autant plus que j’ai vraiment apprécié ce chapitre. Je ne me suis pas ennuyée du tout, au contraire, j’ai trouvé que le rythme plus descriptif révélait quelque chose de ton écriture. Tu as pris le temps d’amener les choses et c’est pas plus mal, je crois même que j’ai eu plus de facilité à entrer dans ton texte que pour les deux premiers chapitres. 

J’ai particulièrement apprécié ta manière de lier l’aspect technique de la description et le mystère de la sensation. Dit comme ça, ça n’a pas grand sens mais c’est vraiment ce que tu as fait : d’un côté, la peinture est qualifiée très précisément, avec des histoires de couches, de peinture, de couleur. De l’autre, la sensation de Blaise face à la peinture renvoie à une sorte de non dit, d’indicible, de fascination irrationnelle. C’est un peu comme si on avait un côté très logique, presque une science de la peinture d’un côté, et de l’autre, quelque chose de magique, mais pas magique parce que Blaise est un sorcier, magique parce qu’il est un esthète. C’est plutôt cool ! 

Un troisième fil « théorique » que tu ajoutes et que j’ai trouvé très appréciable, c’est dans la manière qu’ont les personnages d’aborder le monde, de le voir : le regard vif de Marcus, l’ouverture esthétique de Blaise. Ce qu’il y a en plus dans ta fic par rapport à d’autres participations, c’est que les personnages ne se contentent pas de regarder, ils sont des artistes en puissance. 

Après, je dois avouer que le choix des personnages commence à m'échapper un peu : l’aspect traumatique me plaisait bien, mais maintenant, ils pourraient être n’importe quel autre personnage ou des OC, ce serait pareil, et je dois avouer que ça m’agace un peu de retrouver des Serpentards dans toutes les fics sans justification particulière et sans caractère propre. On n’en est pas là ici, mais le caractère propre, la particularité super intéressante qu’avaient ces deux personnages dans les premières chapitres, ils sont en train de l’an perdre. J’espère être mauvaise langue et qu’il vont la retrouver bientôt ! 

Mais ve n’est qu’un détail, tout ce qui est lié au concours est très très chouette, donc bravo ! 


Laisse par : Eejil9 le 11/05/2018 21:21 pour le chapitre Chapitre 1 - Et surtout, je t’en prie, fais comme chez toi.

Hello, c'est de nouveau moi !

J'ai bien aimé ce premier chapitre. Les Serpentards ont visiblement un souci avec l'alcool et la cigarette, mais j'ai vraiment bien aimé ta manière de peindre le désespoir de ces personnages. Peut-être que j'aurais apprécié avoir plus de précisions sur le contenu de ces sentiments, puisque le livre peint toute cette bande comme étant plus ou moins proches des "méchants", ça m'aurait bien plus d'avoir leur ressenti avec un peu plus de nuances que ce qu'a donné JKR. Mais je comprends bien que ce n'est pas l'objet ici.

L'objet, d'ailleurs ! On en arrive à l'art ! Je n'ai jamais imaginé Blaise en artiste, mais pour être honnête, je n'ai jamais imaginé Blaise tout court, ce n'est pas un personnage que j'apprécie particulièrement dans l'absolu. Mais ton Blaise à toi, il est cool. Tu lui donnes de la consistance, tu crées des liens entre tes personnages, c'est vraiment sympa. Bon, pour ce qui est des autres Serpentards, je t'avoue que je suis un peu perdue sur leurs relations, mais finalement, on ne les voit pas, alors c'est pas bien grave.

L'art, donc, mais pas de moldu à l'horizon... J'ai hâte de voir comment tu vas nous goupiller ça ! 

Pour ce qui est du style, c'est très fluide et agréable à lire, j'ai particulièrement aimé les traits d'humour et de cynisme du premier paragraphe, même si je ne sais pas si les Sang-Purs de Serpentard peuvent faire référence à James Bond, d'autant plus que tu précises toi-même qu'il est moldu. Cela dit, la blague en valait la peine, alors je pense que personne ne t'en tiendra rigueur.

Bref, un petit chapitre bien sympathique, je lirai la suite avec plaisir !


Laisse par : Eejil9 le 06/05/2018 19:39 pour le chapitre Prologue - Y a pas deux mois de préavis à observer avant ?

Coucou ! Je suis vraiment une organisatrice en carton, je reviewe des mois après... Mais me voilà, prête à découvrir l'art avec Blaise.

C'est un choix qui m'a étonnée, d'ailleurs, parce que je ne m'attendais pas à ce nom-là pour une confrontation à l'art moldu (vu les contraintes). Mais je n'en suis que plus curieuse.

Pour ce petit prologue, je l'ai apprécié, même si les Serpentards, je commence à m'en désintéresser un peu. J'ai eu une période où je n'arrêtais pas de lire sur eux, mais ça m'est passé. Cependant, tu as une manière assez originale de présenter les choses, et c'est vraiment très agréable. D'habitude, les gens essaient à tout prix de les rendre cool, de montrer qu'ils ne sont pas méchants. Chez toi, ils ont un petit quelque chose de torturé. Ils sont traumatisés par la guerre, ça nous rappelle que ce sont surtout des gamins qui ont connu des horreurs à une époque où ils étaient beaucoup trop jeunes pour être tenus pour responsables de leurs choix. Du coup, j'aime beaucoup. J'aime ce Blaise qui s'en va en claquant la porte parce qu'il n'en peut plus d'être là où il est et parce qu'il a besoin de se reconstruire. C'est très drôle parce que j'ai écrit quelque chose où c'est Luna qui part en claquant la porte (enfin, pas en claquant la porte, mais qui quitte l'Angleterre quoi), et le parallèle entre les deux personnages et les deux situations est tellement incongru, et finalement tellement naturel, que j'en suis soufflée.

Bref, tout ça pour dire qu'après-guerre + traumatisme + art en préparation, ton début d'histoire m'intrigue !


Laisse par : Haru Nonaka le 22/03/2018 10:09 pour le chapitre Chapitre 3 - Ça représente la vie. Et ça, c’est grand.

Bonjour Alhuin. Je trouve que ton texte est interessant, mettre en parallèle la peinture et la reconstruction de Blaise, l'acte de peindre, celui d'essayer de peindre la magie. Je pense que peut ètre que Blaise cherche trop à travailler dans le figuratif, mais l'acte de peindre est tout de meme salvateur, car il explore son passé, son present sur ses toiles. Ce qu'il ne peux dire avec des mots. Ce simple acte de recherche l'empèche de tomber dans l'autodestruction. Je vais te l'amener de force dans des musées moldues de part le monde, ce petit Blaise, il comprendra peut ètre que la magie est quelquechose de beaucoup plus large que le fait qu'il se passe quelquechose quand on agite une baguette. La magie, c'est la capacité d'agir sur le monde profondément, je suis d'accord avec Marcus, elle n'est ni bonne ni mauvaise, elle est c'est tout. Et parfois par l'art aussi à ce pouvoir infini qui apporte la liberté et permet de vivre, partage l'echos d'une vision à un autre, libère les emotions. 


Laisse par : selket le 21/03/2018 17:27 pour le chapitre Chapitre 3 - Ça représente la vie. Et ça, c’est grand.
Hello,

J'ai plongé dans ta fiction un peu par hasard. J'aime beaucoup le traitement des serpentards après guerre du coup ton texte m'a fait de l'oeil. Le titre étant mysterieux cela à fini de me décider de lire ta fiction.

Tout d'abord je trouve que tu respectes très bien les consignes du concours.
je ne sais pas si tu as choisir l'affiche qui est dans le résumé de ton texte mais en tout cas elle est très bien utilisée dans ton récit.

L'histoire de la reconstruction de Blaise est très bien tournée et ta vision du personnage très plaisante. Tu nous offres un personnage torturés, légèrement alcoolique, perdu et cherchant un sens à la magie sans que cela tourne en mélodrame et pathos.
La rédemption par la peinture est vraiment un très bon sujet.
Je trouve ton Marcus vraiment interessant et très bien utilisé dans le récit.

Si j'avais une petite remarque à faire c'est que ton texte qui n'est pas aéré rebute un peu par instant. La lecture n'en est que plus fastidieuse. Donc hésite pas à revenir à la ligne plus souvent, à sauter deux lignes au lieu d'une histoire qu'on voit plus le saut le de ligne.

A bientôt
Selket

Laisse par : Leyhah le 18/02/2018 03:11 pour le chapitre Chapitre 3 - Ça représente la vie. Et ça, c’est grand.

J'adore vraiment, et cette facon que tu as eu de decrire l'effet des tableaux et de la peinture c'est vraiment super. 


Laisse par : Leyhah le 18/02/2018 03:02 pour le chapitre Chapitre 1 - Et surtout, je t’en prie, fais comme chez toi.

J'adore cette histoire, l'art comme toujours a un pouvoir tres particulier...


Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.