S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème d'avril 2020 sont ouverts ! Arriverez-vous à choisir entre : Sirius/Lily, Traumatisme, Quête ou Personnages secondaires ?

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 29 février 2020, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 18/02/2020 19:00


Sélections du mois


Félicitations à Rori, lilimordefaim,The Night Circus, Uzy, Josy57 et Catie qui gagnent la sélection One Shot ! Leurs OS recevront une jolie vignette digne de Rita Skeeter.

Pour mars 2020, vous avez choisi le thème Sang-Pur. Venez donc proposer vos deux fanfictions préférées en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de février, soyez attentifs à tous les indices pour dénicher les coupables de notre sélection Enquête. Reviewez et votez pour vos favoris ici.

Bonne lecture à tous !


De L'équipe des Podiums le 15/02/2020 20:58


Recrutement pour l’équipe de communication


Bonjour,

L’association souhaite recruter deux à trois personnes pour reformer l'équipe de communication d'HPF. Les missions de cette équipe seront les suivantes :
— Gestion du blog d'HPF
— Animation de notre compte Twitter
— Tenue des news mensuelles sur le forum

Pas besoin d'être un.e pro des réseaux sociaux ou de la comm, on vous expliquera tout et il n'y a rien de bien compliqué. Pas besoin non plus d'être forcément à l'affût de tout ce qui se passe sur HPF, ce seront les autres équipes qui vous feront passer leurs infos.

Si vous êtes intéressés, merci d'envoyer vos candidatures par MP à Verowyn, sur le forum, jusqu'au 15 février. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à la contacter par MP également.

Belle journée sur nos sites !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 01/02/2020 11:13


Concours HPF !


Tu as envie de te lancer dans un concours à la thématique journalistique sur le forum HPF ? Ce qui suit devrais t’intéresser…

« Chers membres d'HPF,

Alors que de sombres rumeurs s'emparent du chateau de Poudlard, une équipe, férue de vérité et d'actualité recrute activement... Du 20 janvier au 20 avril 2020, ne ratez pas l'opportunité de rejoindre La Gazette de Poudlard, un journal fait par les élèves, pour les élèves ! A chaque instant, sur cette période, la rédac vous ouvre ses portes et vous promet des défis journalistiques hauts en couleurs ! Rejoignez la troupe des Héritiers de Rita ! Pour plus d'informations et connaître les modalités de participation à ce concours, n'hésitez pas à contacter BellaCarlisle, Hazalhia ou AliceJeanne et rendez-vous sur ce topic.

Le scoop du siècle n'attend que vous ! »

Nous espérons que vous serez nombreux à rejoindre la troupe des Héritiers de Rita !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 31/01/2020 11:34


3ème Édition de la Nuit Érotique


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 3e édition de la Nuit Erotique d'HPF se déroulera le samedi 15 février de 20h à 3h dans le Dortoir. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités d'accès et de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'équipe des Nuits le 28/01/2020 10:31


97ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 97e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 25 janvier à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'équipe des Nuits le 20/01/2020 12:21


Reviews pour Les jeux sont faits

Laisse par : Charliz le 28/04/2018 14:16 pour le chapitre Le prince au petit pois

Hey coucou ! 

Tu m'as un peu remuée là. Haha ! Bon, pour être honnête avec toi, je louchais sur ton résumé depuis sa sortie, mais étant donné que j'écrivais aussi sur du Victoire/Teddy à  ce moment là, je pouvais pas cliquer ! Haha ! 

Et j'étais vraiment pas convaincue par le premier chapitre... Désolée ^^ Que ce soit Victoire ou Walter, je les trouve beaucoup trop clichés ! Et puis cette histoire de "Coucou ! Je te paye des billets pour un match et tu te fais passer pour mon mec pour enrager toute ma famille et me permettre de faire mon intéressante" Euuuuh... Bah dans la vie réelle, ça n'existe pas xD Walter, il lui aurait dit "ça va la folle ?" et il serait allé se moquer d'elle avec ses potes ! Je trouve ça trop facile.. Pour le deuxième chapitre, j'étais encore plus sceptique parce que y a un gros point qui me gène : y a pas d'amour dans cette famille. Y a aucune bienveillance... A part de la part de Molly qui semble être la seule à connaitre le sens du mot "respect", j'ai l'impression qu'ils sont tous là à vouloir s'écraser les uns les autres, à vouloir être le meilleur et ça me choque un peu (rien de négatif dans ton histoire, parce que ça par contre, ça existe vraiment mais ça ne veut pas dire que j'aime bien cet état d'esprit !). Encore plus avec cette histoire de "Tu as fait du mal à Teddy nin nin nin !" Non mais n'importe quoi là... Faut pas que Dominique se retrouve seule avec moi parce qu'elle va prendre cher. 

Bon euh par contre, je suis désolée pour cette review, parce que je critique mais en vrai j'ai envie de continuer à lire donc c'est loin d'être aussi négatif! D'habitude, je lis trois lignes et je ferme la page. Et c'est clairement pas le cas pour toi ! Donc félicitation !

Et par contre, il y a quelque chose que j'apprécie particulièrement : c'est ton style d'écriture. Tu te perds pas en description inutile et bien que je trouve les personnages clichés, ils ne sont pas mièvres.

Hum... Je réfléchis là en écrivant ma review et en fait j'ai une théorie. Je pense que mon problème à moi, c'est que j'arrive pas encore à bien cerner tes personnages. Et je pense que je n'y arrive pas parce qu'on les voit du point de vue de Victoire. Et j'aime définitivement pas Victoire ici... Mais j'ai beaucoup d'empathie pour elle. Elle est toute seule cette fille, affreusement insupportable et superficielle et elle est pas du tout prête à se remettre en question. Je pense même qu'elle se complait là dedans... Ou alors elle est totalement perdue. Mais j'ai l'impression que le fait de voir les personnages secondaires à travers son regard de "je suis torturée, je vais mal, personne m'aime, ma vie est nulle", bah ça fausse complétement ma lecture.

Pour ce qui est de Walter, je sais pas trop quoi penser de lui! Haha ! Il est chou, il est drole, mais à mon avis, il cache un truc ! Je lui fais pas du tout confiance ! 

 ... 

Je viens de relire et je suis vraiment navrée... Pire review du monde x) Je te promets d'être moins dure dans les prochaines ! Parce que j'ai vraiment envie d'aimer ce que tu nous partages ici.. Il me manque juste quelques détails pour que ça colle entre nous, et je reste positive ! 

Je continue ma lecture, à très vite ! 



Réponse de l'auteur: Salut Charliz !

Pour commencer, je tiens à te dire que j'apprécie ton honnêteté. L'une de mes hantises (le terme est un peu fort, mais passons), c'est que mes revieweurs me ménagent, qu'ils essaient un peu trop de me faire plaisir - dans le sens où mon objectif est de progresser, or je pense que les commentaires négatifs, tant qu'ils sont constructifs, permettent plus de progresser que les commentaires excessivement positifs (même si ceux-là font très plaisir). Mieux vaut des retours honnêtes que pas de retour du tout, donc merci à toi d'avoir laissé une review même si ça ne t'a pas plu et surtout de m'avoir expliqué pourquoi : il n'y a rien de pire pour un auteur que l'indifférence, donc je suis contente d'être parvenue à te "remuer" !

Pour te donner un peu de contexte, j'ai commencé cette fic pour faire une pause dans l'écriture fastidieuse d'une autre fic, plus longue et surtout plus sérieuse, du coup mon objectif avec cette histoire était avant tout de m'amuser. C'est pourquoi les personnages, en particulier Victoire, et les situations, en particulier la "faveur", semblent peut-être manquer de profondeur : je n'avais pas l'intention de leur en donner beaucoup, au départ ; mais comme je suis incapable d'écrire un personnage sans le torturer avec un ou deux dilemmes moraux/crises existentielles, ben cette histoire s'est transformée en une espèce d'hybride comico-dramatique.

Par conséquent, je me suis plusieurs fois fait la remarque que ma Victoire était clichée, donc là-dessus je suis d'accord avec toi. Concernant l'histoire du faux petit ami, en fait, je suis aussi d'accord avec toi... En effet, ça n'existe pas dans la vie réelle ! Et justement ! La fanfiction, ou la fiction en général, permet de mettre en scène des scénarios rocambolesques (dont la vraie vie est moins exempte qu'on pourrait le croire), et ainsi d'explorer de nouvelles possibilités d'existence ! Dans ce cas précis, oui, c'est un peu facile. Mais Walter, dans la vie réelle et fictive, ne dirait jamais "ça va la folle ?", parce qu'il est lui-même bizarre, et il est du type à filer avec le vent, si tu vois ce que je veux dire. Et il pourrait avoir des motivations que les lecteurs ne connaissent pas.

J'ai certes peint un tableau assez dur des Weasley, mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'il n'y a "pas d'amour dans cette famille" xD Je n'avais pas réalisé qu'ils donnaient une telle impression ! Les gens peuvent s'aimer ET être trop durs les uns envers les autres, ce n'est pas incompatible, en particulier dans une famille. J'ajouterais que l'amour peut être exprimé de différentes manières, pas toujours les bonnes, ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il est absent. De plus, tout ce tableau est observé à travers les yeux de Victoire, un point de vue qui n'est donc pas digne de confiance DU TOUT. C'est pour cela que ta théorie me semble plausible, mais je ne vais pas élaborer là-dessus parce que j'ai déjà beaucoup trop blablaté pour une RàR !

Bref, merci d'avoir lu et reviewé, et j'espère de tout coeur que la suite te convaincra plus !

Laisse par : Omicronn le 27/04/2018 19:27 pour le chapitre Le chapeau de ma mère
Oh mon dieu mais Misti ! Arg mais comment tu fais ? Merci merci merci !

Ah oui, il faut que j’explique. Je sors de quatre jours de partiels éprouvants, surtout ce matin, émotionnellement c’était dur et je suis rentrée, et j’ai vu que tu avais posté un chapitre. Et là ca va mieux. Ca va vraiment mieux alors merci ! C’est comme si je m’étais plongée dans un de mes HP là tu vois ou pas ? Je me sens mieux parce que j’ai ri. J’ai pas genre souri intérieurement et trouvé ça drôle, j’ai carrément explosé de rire. Plusieurs fois en plus. C’est génial ! Walter est génial, Louis est génial et James aussi. Aaaaah mais j’ai tellement adoré ce chapitre. Je crois qu’il va atterrir dans mon top 3 de chapitres préférés. Au coude à coude avec Ames sœurs aha.
Oui tu dois penser que j’en fais des caisses et tout, et même moi des fois je comprends même pas mon enthousiasme parce qu’au niveau de l’histoire, elle est très bien, je la trouve originale (mais après ça doit peut-être déjà exister) et intéressante mais c’est pas genre le summum du suspens ou truc dans le style. Mais je crois que c’est ton écriture qui fait le tout. La façon dont tu diriges tout ce petit monde, les sentiments que tu décris (les sentiments bordel, je ressens tout intensément dans cette fic !), la mise en scène, ce qu’ils disent et font, c’est jouissif. D’ailleurs je dois dire que ça fait du bien un chapitre plus léger (même si la fin s’assombrit) après le chapitre précédent. En fait j’ai trouvé ce chapitre super drôle et si ça se trouve c’était pas le but recherché du tout. Mais la complicité V.W (oui je vais raccourcir maintenant) est mais… indescriptible, j’adore les voir ensemble, j’adore les piques qu’ils se lancent, leurs taquineries, les pensées qu’ils ont l’un envers l’autre, j’adore tout ça (oh parenthèse, j’ai hâte de voir si quelqu’un va découvrir le plot et qui !). Et j’ai hâte de savoir s’ils vont finir ensemble. Je les vois pas, pour l’instant, dans une relation amoureuse. Mais je vois tellement Walter devenir la personne la plus importante pour Victoire, son ancre. Ils forment un duo merveilleux. Aaaah *cœur*

J’aime beaucoup ton début de chapitre, les sentiments de Walter à propos de James et Teddy, et aussi touuuuute la discussion avec Louis. J’aime comment tu le fais passer pour un abruti, quand il essaye de faire le mec dangereux avec ses menaces (le chaton quoi). Et le coup d’épaules dans Teddy (gnii). Je suis triste de l’image qui est présentée de la famille Weasley, même s’il fallait s’y attendre, et puis tu parles de ça avec beaucoup de douceur à travers les yeux de Walter. Les mots de Louis sont durs, et ceux de Walter les adoucissent. J’aime beaucoup ton utilisation de "Troll" au fait ! Haan tout le pataquès au sujet des cheveux de Victoire. Non mais Dominique sincèrement ? Elle m’irrite un peu dis donc. Elle est sans cesse en train de la critiquer ouvertement, hum, ça me crispe parfois. Ok, Vic croule sous la jalousie etc, mais elle a la présence d’esprit de pas le dire devant elle, parce qu’elle sait à quel point c’est injuste. Dom elle…

"Walter sourit. Elle progressait dans le rayon humour, il avait une bonne influence sur elle.
— Tu as une mauvaise influence sur elle, lui souffla Fleur."
C’est à peu près là où j’ai commencé à me marrer. J’ai adoré ce moment. Et j’ai bien aimé aussi, tout le truc avec la pluie, que ce soit les remarques sur Albus ou sur les larmes de Walter.
Tous les sentiments de Walter sur Victoire, sur son évolution, sur l’image que les gens ont d’elle qui est différente de celle qu’il est en train de se forger. Tout ça a fait battre mon cœur un petit peu plus vite, c’était beau. Bon, sauf le test de Velane-discussion pomme de terre. J’ai un humour très basique mais qu’est-ce que ça m’a fait rire ce dialogue. Ah et ça aussi "Tu m'entendras crier victoire" Vraiment, j’ai rigolé à chaque fois, même là en relisant ça me fait rire, c’est trop cool.

Et la fin, ah j’ai perdu tout sourire. Evidemment que Walter a une histoire. Mais une histoire tragique ? Je vais pas supporter, arf trop de malheur, Walteeer. Je suis super intriguée. Même si j’ai une idée de qui de quoi, j’ai hâte d’en apprendre plus.
A bientôt Misti !

Réponse de l'auteur: Salut Omicronn ! Il faut que je te dise : quand j'ai reçu ta review, j'étais dans le train, rentrant chez moi. Et comme tout bon retour de vacances, bah j'étais un peu déprimée, déjà à l'idée de devoir retourner en cours, et surtout à l'idée de mes propres partiels (soit dit en passant, j'espère que les tiens se sont bien passés !) qui arrivent à grands pas et pour lesquels je ne suis absolument pas prête - bref, pas la grande joie. Et là, je reçois ta review ! Et elle est tellement chouette que je dois me retenir à plusieurs reprises de couiner de bonheur ou les autres voyageurs me regarderaient bizarrement ! (Si j'avais été seule, je l'aurais fait.) Tout ça pour dire, merci à TOI !

Je suis soulagée que ce chapitre ait fait rire quelqu'un - sinon, ce serait assez embarrassant pour moi -, et je peux te confirmer que c'était le but - sinon, ce serait là aussi embarrassant pour moi, haha. Et tu peux le dire, mon intrigue n'est pas du tout originale xD La "trope" du faux petit ami est l'une des plus utilisées dans les fanfictions, j'en ai lu des centaines (sans exagérer), et pour être honnête je ne m'en lasse pas : elle permet d'obliger deux personnages qui ne se connaissent pas - ou, mieux, qui ne s'aiment pas - à apprendre à se connaître. Avec cette histoire, j'avais envie de m'amuser, de reprendre cette intrigue connue et de la mettre à ma propre sauce. (En fait c'est assez inhabituel pour moi, d'écrire quelque chose d'aussi "léger").

Je suis d'accord que Victoire et Walter fonctionneraient très bien en meilleurs amis. J'aime beaucoup lire tes pensées sur eux, mais il vaut mieux que je me taise avant d'en dire trop x) Concernant la famille Weasley après la guerre, je voulais éviter d'en faire une représentation trop idyllique, mais j'en ai peut-être fait une représentation trop noire, du coup, je sais pas. Je suis contente que tu aies aimé le compromis entre la vision cynique qu'en a Louis et la vision plus nuancée qu'en a Walter. Et oui, on est d'accord, Dominique est casse-pieds.

Pour en venir à mon utilisation de "troll", c'est parce que j'ai parfois besoin de faire jurer les personnages et pour une raison qui me dépasse, je trouve ce mot hilarant, du coup j'en use et j'en abuse ! Et puisqu'on est sur le sujet de l'humour, j'ai moi aussi un humour très basique, comme tu as pu t'en rendre compte, mais j'avoue que j'ai un peu honte de moi pour le coup de la pomme de terre. Je ricanais toute seule en l'écrivant mais après coup j'ai failli supprimer le passage plusieurs fois, je me disais "tu ne vas pas oser infliger ça à tes lecteurs, quand même..." eh ben si ! Quant à "tu m'entendras crier victoire", la scène du shopping dans l'allée commerçante française a été créée dans l'unique but de pouvoir caser cette blague, ce qui en dis plus sur moi que je ne voudrais qu'on sache.

Bref ! Un immense merci pour cette review, Omicronn (tu ne me croiras pas, mais j'ai écrit "sourire" à la place de "merci" la première fois que j'ai rédigé cette phrase. Lapsus révélateur !). A bientôt !

Laisse par : Rosahontas-feuillage le 27/04/2018 18:25 pour le chapitre La faveur

Salut ! 

J'aime vraiment beaucoup ta fiction !! Les personnages sont vraiment attachants, et l'évolution de la relation entre Victoire et Walter est vraimant touchante! J'ai toujours envie d'en savoir plus, les petits 'indices' que tu laisses permettent de s'attacher vraiment à ton histoire, j'aime beaucoup beaucoup. En plus, la génération des adultes n'est pas toute rose, j'aimebien aussi :) et bref, je trouve que c'est vraiment très très sympa.

cette review n'est pas très utile, désolée! Il me tarde de lire la suite, merci beaucoup pour cette lecture en tout cas. 

Rosah



Réponse de l'auteur: Salut !

Je vais commencer en disant que les reviews sont toujours utiles ! Tu n'imagines pas à quel point c'est motivant d'en recevoir une comme la tienne. Tes compliments me font hyper plaisir. Je suis ravie que mon histoire te plaise, que tu aies passé un bon moment en la lisant, que la relation entre Walter et Victoire te touche ; c'est vraiment tout ce que je pourrais souhaiter. (Et comme toi, je n'aime pas quand la génération des adultes est toute rose...)

Bref, merci à toi d'avoir pris le temps de laisser une review. J'espère que la suite te plaira !

Laisse par : Lyssa7 le 27/04/2018 11:56 pour le chapitre Le chapeau de ma mère

Hello Misti ! 

J'ai bien lu le précédent chapitre mais j'ai eu une semaine assez chargée et je n'ai pas trouvé le temps de reviewer... Désolée pour ça. J'ai adoré ces deux chapitres comme tu t'en doutes parce qu'il y a exactement les ingrédients qui fonctionnent et qui matchent avec moi : réalisme, crédibilité, un brin d'humour, une pointe de romance, une larmichette de sensibilité et un ton incisif. Vraiment, ta fiction est un petit bijou de la next-gen et je regrette de ne plus pouvoir la proposer pour la selection du mois. 

Pour en revenir à ces deux chapitres, j'ai vraiment été ému par plusieurs passages, notamment la discussion entre Teddy et Victoire (ce garçon me sort par les yeux...), la présence réconfortante de Walter, Louis et sa protection fraternelle (pas si indifférent que ça, le petit frère...), et enfin la prise de parole de Walter face aux adultes. Ce sont vraiment les passages que j'ai préféré et qui m'ont marqués même si j'aime tout les petits moments que tu nous fais partager. 

Je suis contente d'en apprendre un peu plus sur Walter et sa famile. C'est très bien dosé et j'ai adoré cette marque véritablement sarcastique à la fin de ce chapitre. Pour répondre à ta question, je dirais que Walter appartenait à Serdaigle. Je dirais pour sa sagesse et sa grandeur d'âme. Quoiqu'il serait également un Poufsouffle parfait. Ce garçon est prodigieux. Vraiment. Il mérite tellement d'être heureux. <3 

(Ah, je sens qu'il va pleuvoir aujourd'hui dans ma région. Merci, Albus !)(c'est nul, je sais) 

Des bisous, 

Lyssa.



Réponse de l'auteur: Salut Lyssa !

Déjà, tu n'as pas à t'excuser, tu es pardonnée d'office ! Ça me fait super plaisir que tu aimes toujours cette histoire et que tout ce que j'ai essayé de mettre en scène fonctionne pour toi. Ta review est vraiment adorable, j'étais toute chose en la lisant x) Je suis ravie d'avoir réussi à invoquer quelques émotions avec les passages que tu mentionnes ; la discussion entre Teddy et Victoire était un vrai challenge à écrire, de même que la prise de parole de Walter face aux adultes, car ç'aurait été facile de tomber dans la caricature, de manquer la cible.

C'est marrant, je n'avais pas pensé à Serdaigle pour Walter, mais en y réfléchissant ça marche assez bien ! C'est un original et il ne manque pas de sagacité.

Pauvre Albus, même martyrisé par les lecteurs xD Merci beaucoup pour ta review, Lyssa, c'était un rayon de soleil dans ma journée, comme toujours. A bientôt !

Laisse par : Omicronn le 24/04/2018 15:59 pour le chapitre L'étranger
La chute est sacrément douloureuse. Ça me donne envie de pleurer toutes les larmes de mon corps. Aïe.
Je dois dire que j’ai vraiment beaucoup aimé le comportement qu’a la famille avec Walter. Bon ok, ils pensent que c’est vraiment son copain. Mais ils sont tellement naturels alors que soyons honnêtes, ils ont accueilli pas grand monde d’autres à part Casey, c’est génial à voir. J’aime pas trop voir comment tout le monde fait genre un procès d’intention à Victoire. Comme si elle n’avait pas le droit de faire ses propres choix sans avoir à se justifier.

Tu commences à me connaître, je vais revenir sur des phrases de ton texte qui ont fortement fait écho en moi. "Avaient-ils construit leur vie ensemble, ou avait-elle construit sa vie autour de la sienne ?" C’est tellement ça. Et puis, est-ce que ce n’est pas le problème de beaucoup de couples fusionnels comme eux l’étaient ? (je prends mon cas pour une généralité bonjour). De sorte qu’une fois ça perdu, tu as l’impression de plus avoir d’identité propre ? C’est égoïste mais j’espère vraiment pas vivre la même chose qu’elle, argh.
J’aime les réalisations qu’elle se fait pendant tout ce chapitre. Je dirai que c’est un tournant décisif dans sa vie. Le courage d’assumer ses opinions, d’assumer la vérité aussi par rapport au fait que c’est elle qui s’est fait jeter comme une chaussette. Le "Je n’en valais pas la peine ?" m’a tellement blessée ! Mais d’un côté je comprends Teddy. Peut-être que Victoire a trop idéalisé leur relation, même quand ils étaient encore ensemble. Je crois qu’elle a trop idéalisé l’amour de toute manière. C’est une petite fille qui a grandi avec des histoires de princesse je pense, l’histoire de l’amour qui dure toujours, ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants tout ça. Il n’y a qu’à voir les exemples dans sa famille, les grands-parents qui sont restés /presque/ toute leur vie ensemble (d’où le choc d’ailleurs), ses parents qui se sont rencontrés, mariés, ont eu un enfant en moins de 5 ans. C’est beau pour la personne qu’elle est devenue, c’est ce qui l’a construite mais le retour à la réalité doit être tellement brutal. Par contre c’est horrible qu’il se soit senti "obligé" de la demander en mariage. Ça ne peut être qu’une mauvaise idée, vouée à l’échec. Et ! Merci Walter ! Mille merci d’avoir dit ça sur les demandes en mariage au restaurant, je trouve ça tellement horrible personnellement !

J’aime bien Casey ! Il a l’air un peu euh... pas naïf mais, innocent, voilà le mot ! On dirait une petite chose dont on doit prendre soin, trop chou. Et toutes ces questions aha, ça serait vraiment le comble s’il abandonnait Domi le jour de leur mariage. Mais je comprends que ça l’effraie, cette histoire de mémoire effacée.

Je reviens dessus mais la conversation entre Teddy et Victoire m’a trop fait de mal. Bien sûr qu’il faut être réaliste et il vaut mieux pour elle qu’elle sache tout ça mais. Aucun tact le garçon. Mais je comprends qu’il se soit senti piégé dans sa relation avec elle. Je les vois toujours comme ça, dans une relation toxique. Je me retrouve tellement en Victoire c’est dingue, sur beaucoup, beaucoup d’aspects. Et pourtant de l’extérieur je peux pas m’empêcher de la juger. Mais si j’étais à sa place, je serai tellement comme elle.
"Simple mouvement, le plus dur de sa vie." Tellement dur, de dire adieu à tout ce qu’on a connu et pensé parfait, de dire adieu à ses illusions et d’avancer à l’aveuglette à nouveau.
Walter est toujours le meilleur des amours. Autant avant il me faisait super rire et je le trouvais attachant, autant je l’apprécie de plus en plus (je crois que je suis les sentiments de Victoire en fait. De toute façon, je vais toujours là où les auteurs veulent m’emmener aha). Mais j’ai une profonde affection pour lui.
Et enfin, "Ça m'intéresse de savoir si un type a largué ma sœur, surtout quand il mange à notre table." Louiiiiiis. Viens là que je te prenne dans mes br- ah non tu aimes pas ça oups. Même en faisant le mec qui s’en fout il est protecteur *cœur* Bon il la jette quand même dehors alors qu’elle essaye clairement de rester (cette relou), mais bon, on va pas non plus lui laisser faire tous ses caprices à Vic.

Réponse de l'auteur: A propos de "Avaient-ils construit leur vie ensemble, ou avait-elle construit sa vie autour de la sienne ?" : je pense que ce n'est pas que toi, c'est une tendance qu'a la plupart des gens quand ils se mettent en couple, et c'est tout à fait naturel. Dans le cas de Victoire, elle n'a justement pas eu le temps de se construire une identité propre car elle était encore très jeune quand Teddy et elle se sont mis ensemble, donc c'est encore plus accentué.

Concernant les réalisations de Victoire, c'est exactement ça. Elle est la Mme Bovary du XXIème siècle ! (Sont ici visibles les traces d'un traumatisme ancien lié à mes cours de Terminale sur Flaubert.) Du côté de Teddy, c'est vrai qu'il n'a aucun tact sur le coup, mais c'étaient peut-être des choses que Victoire avait besoin d'entendre. Moi aussi, j'ai du mal à les imaginer dans une relation qui dure, ça me paraît trop idyllique, exactement comme dans les histoires de princesse de Victoire. Je comprends très bien ce que tu veux dire quand tu dis que tu te retrouves en elle tout en la jugeant : sans le vouloir, je lui ai conféré plusieurs de mes traits de personnalité (le côté romantique, le perfectionnisme) puis je les ai poussés à leur extrême de manière les rendre négatifs chez elle, peut-être même un peu trop.

Honnêtement, je ne m'attendais pas à ce que Walter devienne si attachant x) Il est limite désagréable au début, puis soudain il est devenu plus gentil. Donc tu vas peut-être là où les auteurs veulent t'emmener mais parfois les auteurs ne vont même pas là où ils voulaient s'emmener xD En tout cas, merci pour cette review, ça me fait toujours plaisir de lire tes impressions !

Laisse par : Hortensea le 16/04/2018 23:48 pour le chapitre Le prince au petit pois

J'ai adoré ce chapitre pour plusieurs raison. A travers le retour à la maison de Victoire, on sent toute la nostalgie de ses jeunes années où sa vie était bien plus simple et surtout empreinte de contentement. A chaque évocation des riminescences de la jeune femme, j'ai eu la chair de poule car j'ai trouvé cela très crédible et tu as joliment mis en oeuvre la chose.

Walter est toujours aussi extra. Il a tellement de mordant, de répondant. C'était assez amusant de le voir pantois face à un Bill - plus farceur que je ne l'aurais cru - qui a pris un malin plaisir à le faire tourner en bourrique. J'ai adoré ce passage, cela m'a fait énormément sourire car on a cru à un quiproquo jusqu'au bout. Le passage que j'ai beaucoup apprécié est celui où Fleur et Walter évoquent leurs premières rencontres... Contrairement à la famille qui ne soupçonne rien, le lecteur a une double lecture de l'évènement et a bien conscience de la véracité des propos de ces deux jeunes gens. Un moment om j'ai explosé de rire c'est par rapport à l'appréhension de Walter vis à vis des poupées (il faut dire que c'est hyper malaisant quand même, et je ne dis pas cela car je fais partie de ceux qui ont tremblé devant Chucky), la scène du réveil de Victoire avec la découverte des poupées cachée m'a dont bien fait rire.

Le passage où Dominique reproche à Victoire la manière dont la rupture avec teddy s'est opérée m'a fait mal au coeur pour Victoire. Parce que déjà dans un couple, on est deux, il n'y a pas de gentil et de méchant; juste deux personnes avec des qualités et des défauts. Ce moment du chapitre est fort en questionnement, on brûle d'en savoir plus et on ressort frustré de ne pas avoir eu davantage d'élément à ce niveau là. D'ailleurs le moment où Teddy et Victoire échangent quelques mots est vraiment très fort en terme de tension, on sent toute l'atmosphère pesante qui enveloppe Victoire. C'était très bien fait, de même que la mention à leurs intimités/proximité passées auxquelles elle ne peut désormais plus prétendre.

Je me rue sur la suite!



Réponse de l'auteur: Contente que ce chapitre t’ait plu ! Particulièrement la nostalgie de Victoire, ce sont les passages que j’ai le plus aimé écrire. Quant à Walter, ça me fait plaisir qu'il ait autant de succès car on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre avec les OC ! Je me demandais en effet si Bill n’était pas un peu OOC, mais il est assez "cool" dans les livres donc j’ai décidé d’en faire un père "cool" (et taquin). A propos des poupées, moi aussi je leur trouve un côté hyper malaisant x)

En ce qui concerne le passage entre Dominique et Victoire : l’un des trucs les plus durs à faire en écrivant, c’est de ne pas révéler toutes les informations d’un coup, sinon il n’y aurait plus le moindre mystère. Et c’était le cas ici, mais je promets que les informations viendront bientôt !

Bref, lire tes reviews était l’un des meilleurs moments de ma journée donc merci, merci d’avoir lu et reviewé. J’espère que la suite te plaira !

Laisse par : Hortensea le 16/04/2018 23:28 pour le chapitre La faveur

Bonsoir Misti,


Déjà un énorme pardon d'avoir mis autant de tmps à venir te reviewer. Il s'avère que j'ai découvert ta fanfiction (ce premier chapitre, uniquement) la semaine dernière mais que cela s'est beaucoup bousculé IRL et que je n'ai pas eu le temps de commenter. Je rectifie cett honte ce soir :)


C'est le tout premier texte que je lis de ta plume mais il ne m'a pas fallu très longtemps pour être séduite. J'ai trouvé ton texte très frais et avec beaucoup d'humour et de dérision. Les choses sont croquées sur le vif et on ne s'ennuit pas une seconde. Ton style est très fluide, avec un vocabulaire varié, des dialogues savoureux à souhait et des personnages très bien déssiné!


Il faut savoir que je ne suis pas une amoureuse de la Next-Gen, qui me laisse habituellement très froide, pourtant j'ai totalement accroché avec ta proposition. Que ce soit ta Victoire, qui malgré son nom est loin d'être au top du top que ce soit dans sa vie professionnelle que personnelle, que ton Walter qui - je trouve - a autant de charme qu'il a de chien. Il a beaucoup de mordant, et je pense qu'à son contact la demoiselle redescendra un peu de son nuage. Victoire me paraît être une petite frustrée insatisfaite, et va savoir pourquoi mais la voir courrir après le fantôme de Teddy m'a beaucoup rapellé Scarlett O'Hara et sa poursuite chimérique d'Ashley.


Il me tarde de voir où tout cela va nous mener!



Réponse de l'auteur: Salut Hortensea !

Déjà, tu es tout de suite pardonnée. Surtout après une review pareille. Et c’est à mon tour de m’excuser d’avoir mis tant de temps à te répondre (je n’étais pas chez moi cette semaine). Je rectifie cette honte ce soir ;)

Ça me fait hyper plaisir que mon style te plaise, c’est (évidemment) quelque chose d’important pour moi. Et aussi que l'humour t’ait fait sourire, parce que je craignais un peu qu’il n’amuse personne !

Puisque tu n’es pas une amoureuse de la Next Gen, je suis d’autant plus ravie d’avoir réussi à attirer ton attention avec cette histoire. Concernant Walter, je pense qu’il apprécierait beaucoup d’être décrit comme ayant "autant de charme qu’il a de chien"... Et tu sembles avoir parfaitement cerné ma Victoire ; chouette comparaison avec Scarlett O'Hara, je sais apprécier une bonne référence littéraire !

Merci beaucoup pour cette adorable review, Hortensea, elle m’a mis le sourire jusqu’aux oreilles. Vraiment.

Laisse par : Layi le 15/04/2018 17:08 pour le chapitre La faveur

J'ai adoré la réplique "— Tu vas être déçu. Pour des célébrités, ils sont affreusement normaux." Cela m'a fait tellement rire. Ta vision de Victoire diffère tellement de celle que j'ai, ou de celle que j'ai l'habitude de lire, c'est déroutant et en même temps très intéressant ! Elle est d'un cinysme, c'est terrible. Et drôle. Et déséspérant, autant qu'elle l'est. Le personnage que tu fais intervenir me semble très interessant et la confrontation avec toute la famille promet ! :lol: 



Réponse de l'auteur: Je suis contente que ce premier chapitre t’ait plu ! Et oui, on a tous notre vision des personnages de la Next-Gen, et il se trouve qu’avant d’écrire cette fic je ne voyais même pas Victoire comme ça x) Désespérante, c’est un bon mot pour la décrire. Merci d’avoir lu et reviewé, j’espère que la suite te plaira !

Laisse par : Samantha Black le 15/04/2018 16:56 pour le chapitre Âmes sœurs
Hello Misti !

Ce fut un tel plaisir de recevoir un petit mail pour m'annoncer que tu avais posté le 3e chapitre. Je ne comprends par contre pas pourquoi tu dis que tu comprendrais qu'on te déteste car je dois dire que j'adore toujours autant ton histoire.

Même si Victoire m'agace toujours autant, je dois dire que je commence petit à petit à m'attacher à elle et à espérer qu'elle finisse avec Walter alors qu'au début je pensais simplement qu'elle ne le mérite pas. Je pense que Victoire s'est fixé un idéal et qu'elle se rend compte que finalement elle ne peut pas l'atteindre. Pour elle, cela doit être très dur car elle est vue comme la fille parfaite, qui ne rate rien et qu'elle a peur de perdre cette image dorée et qu'elle est en train de la perdre pour elle.

Tu montre bien que pour Victoire c'est un échec de voir sa sœur cadette se marier avant elle, qu'elle est blessée de la voir porter la tiare de la Tante Marge. Pour elle, c'était à elle de la porter en premier et cela ne sera pas pareil de la porter après sa sœur cadette. Je crois que Victoire est vraiment trop écrasée sous les contraintes sociales qu'elle semble souvent se mettre elle-même.

J'aime toujours autant le personnage de Walter. Sa réflexion sur les âmes sœurs étaient vraiment très intéressante et sonnait très vraie et sincère. La peur de Victoire face à la perte de ce point de repère aussi.

J'ai bien aimé aussi la réflexion concernant le physique de Teddy et le fait qu'il puisse changer son torse pour le rendre parfait. Je n'y aurais jamais pensé alors que c'est plutôt logique quand on y pense.

Que dire d'autre ? Ah oui ! La séparation de Molly et Arthur ! J'imagine que c'est ce ça dont on doit t'en vouloir. Alors pour le coup, ce n'est pas du tout mon cas même si je dois avouer que l'idée me fait étrange. Après tout ce qu'ils ont traversé, se séparer ainsi. Enfin, j'ai quand même bien aimé la révélation et que ce soit Ron qui comprenne ce qui se passait.

Bref,tout ça pour dire que j'ai beaucoup aimé ce chapitre et je serai là pour le prochain ! :)

Réponse de l'auteur: Hello ! Je suis ravie que cette histoire te plaise toujours !

D'après ce que tu m'en dis, tu as parfaitement cerné ma Victoire. Elle s'est en effet fixé un idéal et c'est dur pour elle d'accepter qu'elle ne pourra jamais l'atteindre ; elle est "écrasée sous les contraintes sociales qu'elle semble souvent se mettre elle-même", c'est exactement ça. Je suis contente que malgré ses côtés moins aimables tu commences à t'attacher à elle, et aussi que tu aimes Walter, et leur conversation sur les âmes soeurs. C'est un soulagement pour moi d'apprendre que ça sonne vrai et que j'ai réussi à rendre "la peur de Victoire face à la perte de ce point de repère" (désolée, je te cite, mais c'est parce que je ne l'aurais pas mieux dit moi-même !)

En ce qui concerne la séparation de Molly et Arthur, oui, je craignais un peu d'être allée trop loin parce qu'il s'agit tout de même d'un couple mythique. Du coup, tant mieux si tu as bien aimé le passage !

Merci, en tout cas, ça me fait toujours super plaisir de lire tes reviews :D À la prochaine !

Laisse par : Omicronn le 15/04/2018 14:58 pour le chapitre Âmes sœurs
Oui j'ai mis deux jours à venir lire cette fiction, après une semaine à vérifier chaque jour les nouveautés au cas où il y aurait eu du nouveau. Mais je voulais pas risquer de la lire et de passer à côté parce que j'étais pas dans l'humeur propice à ce que cette fic m'apporte.
J'ai plus ressenti ça depuis très (très) longtemps. Cette attente de voir un nouveau chapitre paraître. De cliquer et de tout arrêter pour se plonger en entier dans une histoire. Visualise HP4, quand Harry "tombe" dans la Pensine. Ou même dans HP2, où il est comme aspiré par le Journal de Jedusor. Et bah là il m'arrive exactement la même chose. Dès l'ouverture de ce chapitre j'ai été aspiré dedans. J'ai marché à leurs côtés. Ils ne pouvaient pas m'entendre mais je voyais tout, j'entendais tout. J'étais à côté de Victoire tout du long. A la plage, assise sur le sable et à la Chaumière aux Coquillages près de la falaise.

Encore une fois je suis soufflée par ton texte. J'ai eu un peu peur au début, parce que j'ai été tellement, tellement emballée par les deux premiers chapitres, je me suis dit que peut-être l'attente allait rendre le truc moins bon. Tu sais, "le rêve est mieux que la réalité" aha. Et même pas, je sais pas comment tu fais ça.
Je vais te citer quelques phrases qui m'ont plu. Je vais me restreindre parce que ce ne sont pas les seules, et que tout ton texte me plait mais voilà.
"Victoire aidait aux préparatifs du mariage dont elle avait toujours rêvé, sauf que ce n'était pas le sien." Cette phrase est juste tellement blessante. Je me mets à sa place et ça m'a fait du mal un peu. C'est comme des petites piques qu'on te plante dans le bras. C'est pas l'endroit le plus douloureux mais à répétition ça fait mal. Et ça agace. C'est comme ça que je ressens le mariage de Domi pour Victoire. Ca lui fait du mal, et ça l'agace prodigieusement.
"Si tant est qu'on puisse trouver la paix dans les flammes de l'enfer, fit Ron." en parlant de Tante Muriel. C'est tellement Ron cette phrase, ça m'a fait sourire en grand.
"Victoire comprenait ; parfois, elle aussi devait se rendre au Ministère et, sans savoir comment, se retrouvait chez Mme Gaichiffon en train d'essayer des chapeaux." Quand on est sur le point d'apprendre la séparation des parents Weasley. Mais j'ai éclaté de rire. Vraiment, c'est typiquement Victoire ce genre de réflexion.

Je vais revenir à quelque chose de plus global. Mais Walter-Victoire, c'est genre le duo invraisemblable mais qui te fait accrocher en un rien de temps. Je suis toujours sur les fesses à chacun de leurs dialogues tellement ils me font rire, et sourire et des fois faire des "oow" parce qu'ils sont quand même là l'un pour l'autre (bon plus Walter que Victoire maaais ça pourrait changer). On sent leur début d'amitié. Victoire s'appuie vraiment sur lui, et il a toujours (et j'insiste) le bon mot. Même s'il est maladroit, même s'il blesse Victoire (parfois consciemment, et d'autres non) il dit toujours le truc qu'il faut au moment où il faut, et s'il disait autre chose ça ne marcherait pas aussi bien. (Parenthèse, je suis contente que tu aies déjà écrit toute l'histoire parce que 1 je veux vraiment connaître la fin et surtout 2, tout ce que je dis sur ta façon d'écrire et sur comment j'aime trop ton histoire, bah si j'étais à ta place ça m'aurait mis une pression de dingue de devoir continuer à écrire en ayant ça (et les autres reviews) en tête voilà).

J'ai pas encore fini. Oui si je t'avais en live là, en face de moi, je te commenterais chaque petite phrase, chaque mot bien placé et chacune de mes réactions. Mais bon, c'est pas possible (et ça serait redondant pour toi). Tu as de la chance, j'oublie des trucs au fur et à mesure que j'écris. Je vais pas m'étendre dessus mais j'ai bien aimé le traitement de la séparation et les remarques de Victoire et ses cousins à propos du fait qu'ils portent des prénoms de gens morts. Et pourtant pas Victoire, et que limite elle ça pourrait être pire. Bref j'ai dit que je m'étendrais pas.

Je finis sur le truc qui m'a le plus tiré les larmes. Les discussions de Walter-Victoire sur l'amour. Ca m'a fait du mal pour elle. Parce que je partage leur deux visions, j'accepte, et je pense les deux points de vue (ce qui est carrément contradictoire, on est d'accord) mais au fond de moi, la rêveuse en moi a exactement les mêmes sentiments que Victoire. Oui j'aimerais croire qu'il existe un destin tout tracé, qu'on se contenterait de suivre, parce que c'est tellement plus facile que de devoir faire des choix (et risquer de les regretter). Tu vois ce que tu as écris ? Bah c'est comme si on avait eu une discussion sur le sujet et que tu avais copié/collé mes mots pour les mettre dans la bouche de Victoire. Ca m'a touché de justesse.

Je m'excuse un peu pour mes reviews qui deviennent de plus en plus longues, j'ose même pas imaginer le temps que ça te prend de répondre à tout. Mais voilà. Je voulais que tu saches que chaque mot compte pour moi. Au final il n'y pas tant d'actions que ça dans ce chapitre, et si je me contentais seulement de commenter ça (ce qui est souvent le plus important dans une histoire pour qu'elle "avance") bah je m'étalerais pas autant. Mais chaque phrase, chaque sentiment a l'air choisi avec soin dans ton histoire, c'est pas juste des mots les uns à la suite des autres pour combler des dialogues. Et c'est important pour moi de te dire que je fais attention à ça.

Réponse de l'auteur: Nom d'une pipe, Omicronn. Tu veux ma mort ?

Je vais essayer de répondre du mieux que je peux mais ça risque d'être un peu chaotique. Déjà, je n'arrive pas à croire que mon texte te fasse cet effet-là ! Ce sentiment que tu décris, je l'ai ressenti aussi, c'est un sentiment formidable, et d'entendre que j'ai pu l'invoquer chez quelqu'un... mince alors. Tu sais, j'ai beau avoir (globalement) fini l'écriture de cette fic, ça n'empêche pas que oui, ça me met la pression de lire tes/vos reviews, dans le sens où elles construisent une attente et à chaque fois que je publie un nouveau chapitre je me dis "c'est nul, ils vont être déçus, ils ne vont pas aimer, ce paragraphe est le pire truc que j'ai jamais écrit" etc etc. Classique. Mais cette pression, j'ai de la chance de l'avoir.

Maintenant, je vais commenter ce passage de ta review (oui, c'est mon tour !) : "Mais chaque phrase, chaque sentiment a l'air choisi avec soin dans ton histoire, c'est pas juste des mots les uns à la suite des autres pour combler des dialogues. Et c'est important pour moi de te dire que je fais attention à ça." J'ai cette ambition, quand j'écris, que chaque mot soit essentiel à l'histoire. Bien sûr, c'est un peu extrême, et sûrement impossible, mais j'essaie de tendre vers une écriture où il n'y aurait rien de superflu, tu vois, rien de gratuit, ou il n'y aurait aucune phrase qui serait de trop, aucune scène dont on pourrait se débarrasser sans qu'elle ne manque à l'histoire, aucun passage qui soit juste là sans raison. Du coup, quand tu me dis "Je voulais que tu saches que chaque mot compte pour moi.", ben ça me fait pleurer un peu. Parce que ces mots sont les miens. Tu sais, j'ai commencé à écrire cette fic pour le fun ; n'empêche que je me suis vite prise au jeu et que j'ai fini par y verser mon sang, mes larmes et, comme pour toute création, beaucoup de moi-même. Et quand on écrit, même quand on écrit une petite fic de rien du tout, on (je) passe tellement de temps à débattre du choix de chaque mot, à planifier, rédiger, réécrire, fignoler les détails ; à réfléchir au rythme, à l'intrigue, au caractère des personnages, à l'enchaînement des scènes, à la justesse de leurs sentiments, au réalisme de leurs dialogues et j'en passe ; et à se demander si c'est crédible, si ça sonne juste, si c'est drôle, si c'est bien écrit, si ça en vaut la peine, ou si on devrait peut-être juste abandonner... Alors savoir que ses mots comptent pour quelqu'un d'autre que soi, qu'une autre personne prête presque autant d'attention à tout ça qu'on en a prêté soi-même, c'est le plus beau compliment qui soit. Donc merci, merci, merci.

Un phénomène qui m'a toujours dépassée, c'est celui des lecteurs qui s'excusent de la longueur de leurs reviews. Pardon ? Pourquoi s'excuserait-on de rendre quelqu'un heureux ? Les longues reviews, ce sont notre pain et notre eau - non, notre raison d'être ! Donc : vas-y, lâche-toi ! Étale-toi ! Non, ce n'est pas redondant ! Rien ne pourrait me faire plus plaisir ! Tu n'as plus intérêt à t'excuser pour à ça ! Paradoxalement, j'espère que tu me pardonneras mes phrases à rallonge, je me suis un peu emballée... mais ta review a illuminé par journée, elle méritait une réponse digne de ce nom.

Laisse par : selket le 13/04/2018 17:16 pour le chapitre Âmes sœurs
Hello,

C'est avec plaisir que je lit la suite des aventures de Victoire.

Je suis contente qu'on est découvert un peu plus la famille Weasley-Potter du point de vue de Victoire.
j'ai rigolé pour l'histoire de l'élevage de gnome. J'ai été choqué pour le divorce de Molly et Arthur. Autant certains je les aurais pas forcément imaginé resté ensemble autant là je peux pas. Je suis en état de choc.

J'ai l'impression qu'en effet Victoire fait sa crise d'adolescence en retard. Je peux comprendre j'ai eut le même sentiment qu'elle...vouloir faire ma crise d'ado me rendre compte que c'était trop tard et ne pas pouvoir m'affranchir de l'étiquette que mes parents m'avaient collé.
Je pense que Walter la fait grandir car il déconstruit ses idées. Au final c'est peut-être le seul qui, dans toute sa grande famille, l'écoute et la fait réflechir.
Je les vois bien ensemble.

Tiens au fait Teddy ne devait pas venir accompagné ? Il a quelqu'un ?

Je me demande où ton histoire va nous embarquer mais j'attends la suite avec impatience.

A très bientôt j'espère
Selket

Réponse de l'auteur: Salut Selket, c'est avec plaisir que je te retrouve après ce chapitre ! Je suis contente que cet aperçu de la famille Weasley-Potter t'ait plu. Oui, Molly et Arthur, c'était cruel de ma part, mais nécessaire ! Il fallait que les lecteurs soient (presque) aussi choqués que Victoire, sinon ça n'aurait pas marché. En fait je suis d'accord avec toi, les autres couples, on peut facilement les imaginer se séparer, mais pas Arthur et Molly. C'est le but, la destruction des convictions de Victoire.

Concernant la crise d'adolescence, j'ai eu la même expérience que toi (d'où le sentiment de Victoire). Tu décris parfaitement la dynamique Victoire/Walter, ça me fait hyper plaisir qu'elle fonctionne pour toi et que tu la perçoives telle que je l'ai imaginée ! Et oui, Teddy devait venir accompagné, mais techniquement la fête du mariage n'a pas encore eu lieu ;)

J'espère que la suite de cette histoire te plaira et je te dis un grand merci pour cette review. A bientôt !

Laisse par : Lyssa7 le 13/04/2018 09:49 pour le chapitre Âmes sœurs

Oh. 

Mon.

Dieu. 

Voilà ma réaction à la lecture de ce chapitre (j'étais trop contente de voir que tu l'avais posté le vendredi - mon jour de modé). Tu sais que tu m'as fait passer par toutes les émotions, par toutes les couleurs. J'en ai eu de ces frissons... donc je réitère une deuxième fois. 

Oh. 

Mon. 

Dieu. 

Ce chapitre était magique. Magique par les discussions absolument géniales et réalistes de Walter et Victoire. La sortie à la plage où j'avais l'impression d'être surtout avec le "Hey, ma serviette !" qui m'a fait sourire. Magique par les larmes qui me sont montées aux yeux lorsque tu parles de Fred, de la guerre et de Victoire née le jour de la mort. Fred mort le jour de la victoire. C'est pas bien de faire des choses pareilles, tu sais ? Rien que de repenser à cette phrase, mes yeux me piquent... Quel paragraphe époustouflant, tellement... j'ai pas de mots pour te dire à quel point ce moment m'a touché. 

Et puis, après, tu enchaînes avec la séparation de Molly et Arthur... Tu veux ma mort, c'est ça ? Je me suis retrouvée en PLS sur mon canapé en mode  pas bien et en passant par toutes les émotions des différents personnages. Choquée. Triste. Un monde qui s'écroule. Et... 

Oh. 

Mon. 

Dieu. 

C'est tellement realiste quand on y réfléchit. Je n'y avais jamais pensé mais lorsque Walter explique que la mort d'un enfant peut causer la rupture d'un couple, c'est tellement vrai. J'en ai encore une boule dans la gorge et une crampe à l'estomac. 

Enfin, il y a ce moment avec Walter et Victoire où elle se tient au bord de la falaise et même si la joie n'est pas au rendez-vous, on en ressort avec un peu de baume au coeur. Merci pour ce chapitre. Vraiment. 

(Je vais me rouler en boule dans un coin pour m'en remettre.) 

Des bisous, 

Lyssa.



Réponse de l'auteur: Lyssa ! Je pense avoir ressenti des émotions plus intenses en lisant ta review que toi en lisant mon texte ! Moi aussi je me suis retrouvée en PLS sur mon lit en mode pas bien, et ça m'a fait le même effet quand je l'ai relue et rerelue. Merci !!!

Ce paragraphe sur la mort de Fred, je suis heureuse qu'il t'ait touchée, d'autant plus qu'il n'était pas prévu au départ. Le dialogue entre James, Molly et Walter sur les prénoms était juste censé être un passage humoristique, mais je le trouvais trop court ; du coup, en essayant de le prolonger, boum, il a viré au tragique. La séparation de Molly et Arthur, en revanche, était prévue, et j'avoue que je me suis fait du mal à moi-même en l'écrivant x) Mais j'avais besoin d'une séparation qui choque un peu le lecteur, qui lui fasse ressentir ce que ressent Victoire, et pas d'une séparation qui lui fasse simplement hausser les épaules (la plupart des autres couples). J'avais besoin d'un couple emblématique, comme Molly et Arthur. (Et c'est un sujet terrible, mais c'est avéré que très peu de couples survivent à la mort d'un enfant, alors... voilà. Je suis triste maintenant.) D'un côté, je suis désolée de t'avoir fait de la peine, et de l'autre, mission accomplie !

Sinon, j'ai vu sur le forum que tu avais recommandé cette fic et je tenais à t'en remercier personnellement. C'est adorable de ta part et un véritable honneur. Je n'ai pas de mots, juste... merci.

Laisse par : eve1993 le 09/04/2018 17:46 pour le chapitre Le prince au petit pois

Ah j'aime toujours les réunions de famille, ça permet à l'auteur de nous montrer comment il voit la Next-Gen et j'aime bien ta version de la famille :D

Victoire m'a rendu triste quand elle a revu Teddy. mais aussi quand elle a discuté avec Dominique. Ça doit être dur de se voir reprocher la souffrance de Teddy alors qu'elle souffre aussi.

Par contre Victoire est insupportable aussi, je n'ai jamais compris le délire de faire dormir des gens par terre alors qu'il y a de place pour deux dans le lit, mais là en plus il est censé jouer le petit-ami, elle peut faire un effort xD

Et Walter est toujours aussi épique, je l'adore trop ce garçon !

Allez, maintenant je vais attendre (im)patiemment la suite :D



Réponse de l'auteur: Ça me fait plaisir de voir que la souffrance de Victoire t'a touchée parce que je n'étais pas sûre d'être parvenue à la transcrire avec justesse. C'est vrai, aussi, qu'elle est insupportable xD Et je suis contente que mes Weasley et Walter t'aient convaincue, chacun était un challenge à sa manière.

J'espère que la suite te plaira ! Un grand merci pour tes reviews !

Laisse par : eve1993 le 09/04/2018 17:25 pour le chapitre La faveur

J'ai adoré ton texte ! Les dialogues, les personnages, le fond, tout ! J'ai été attiré par ton résumé et la promesse d'une déchéance du personnage de Victoire (sadique, naaaan xD).

J'aime bien quand les personnages de la Next-Gen ne font pas ce qu'on attend d'eux, ils tous un tel poids sur les épaules que ça ne serait pas drôle d'ils n'avaient pas eux aussi des erreurs de parcours. Ce qui est intéressant avec ta Victoire c'est qu'elle aimerait bien rentrer dans le moule et faire ce qu'on attend d'elle, mais il en a été décidé autrement. Victoire est assez agaçante mais j'imagine le personnage tellement comme ça que j'aurais été déçue de la voir autrement.

Le personnage de Walter est excellent, j'aime bien son humour et la fraicheur qu'il apporte, je sens que le mariage va être épique xD D'ailleurs, j'ai aussi aimé le fait que Walter idéalise la famille Potter-Weasley parce que ce sont des "célébrités" alors que Victoire connait l'envers du décors et sait que ce sont des gens normaux quand ils sont en famille, avec des problèmes de gens normaux.

Direction le chapitre suivant !



Réponse de l'auteur: Je suis ravie que ce premier chapitre t'ait plu ! La déchéance du personnage de Victoire, c'était exactement mon objectif avec cette fic xD

J'aime bien cette liberté que laissent les personnages de la Next-Gen de les conformer ou non à ce qu'ils seraient le plus susceptibles d'être (je ne sais pas si ma phrase a un sens xD), donc c'est chouette de prendre un peu le contre-pied de Victoire-la-parfaite et de voir que tu adhères à ma version du personnage !

Concernant Walter, ça me fait plaisir que tu l'aimes, lui et sa façon d'idéaliser les Potter-Weasley. Ça m'amuse toujours d'imaginer le trio en célébrités du monde sorcier ! Merci beaucoup d'avoir lu et reviewé :D

Laisse par : Omicronn le 08/04/2018 00:57 pour le chapitre Le prince au petit pois
Bon. Je suis en larmes. Je suis quelqu'un de sensible, il faut pas me faire ça !

Si le premier chapitre m'a rendue pleine de légèreté, là je suis au fond du seau. Le début de celui ci était léger pourtant ! J'aime toujours autant Walter, il est dingue et décalé dans cet univers, mais j'ai l'impression qu'il serait décalé n'importe où, en tout cas c'est comme ça que je l'imagine. L'échange entre lui et Bill quand celui-ci arrive, un vrai régal. J'aime toujours autant ton écriture, en fait, je suis en train d'avoir un coup de coeur pour ton histoire voilà. Tu fais passer les émotions avec une facilité déconcertante (ou bien c'est moi qui suis vraiment trop une éponge ? possible). J'ai eu un pincement au coeur lorsque Victoire se souvient de sa soeur dans une robe bleue, couverte de peinture et courant vers elle. Le "ou peut-être verte en fait" est ... J'ai même pas de mot, c'est CA. Il m'arrive de me repasser des dizaines de fois des souvenirs, et plus je les revois, plus les détails (les vrais) s'effacent, puis plus je me construis une nouvelle version du souvenir, parce que c'est tellement éphèmère. Le vrai souvenir passe comme un flash, en une fraction de secondes, et si tu as l'intention de t'attarder dessus, de le revivre intentionnellement, les détails se mélangent et tu modifies ton souvenir. J'ai particulièrement apprécié sa discussion avec Mimi, tellement pleine de ressentiment de sa part, et tellement de doute de la part de Victoire, de remise en question mais aussi de sentiment d'injustice. Ca sent des années et des années de trucs non dits et ruminés jusqu'à une explosion.
Puis comment ne pas parler de Teddy. Ah Teddy, et la façon dont il a quitté Victoire. J'ai tellement hâte d'en apprendre plus, qu'on saura pourquoi/comment (oui je suis maso et je veux pleurer à la lecture de ce moment). Qu'on saura pourquoi Domi dit qu'il est anéanti de la nouvelle (sur Walter) alors qu'il est censé avoir quelqu'un d'autre et être passé à autre chose. J'ai hâte de voir ce qu'il va se passer. A partir du moment où j'ai entendu le "Victoire. On peut parler ?" la tension a commencé à se faire dans mes muscles. Oui j'ai dit 'entendu' parce que j'ai vécu la scène comme si j'avais été une petite souris courant à leurs côtés et écoutant leur conversation. La pression est montée petit à petit, à mesure que Victoire poursuit son monologue silencieux, j'ai revu ses souvenirs avec Teddy, j'ai eu la vision exacte de son corps tel qu'elle même l'a vu en y repensant. J'ai ressenti ses sentiments aussi soudainement que si j'avais été à sa place et je sais pas comment tu fais ça mais je suis dans ton histoire (et ça va être horrible d'attendre entre chaque parution). Je la vis et j'ai hâte de la vivre encore un moment. J'ai commencé à pleurer quand Victoire dit qu'elle connait tout de lui mais qu'il est à la fois un inconnu. J'ai pas arrêté depuis. Je crois que je fais un sacré transfert sur ces persos. Mais je la vis à fond. J'adore. J'espère que Walter me redonnera le sourire dans les chapitres suivants, comme il a su (un peu) le faire avec Victoire.

Merci Misti !

Réponse de l'auteur: Omicronn ! Tu ne peux pas me laisser des reviews pareilles, tu m'as presque fait pleurer ! On est toutes les deux des éponges, en fait.

"Décalé", tiens, c'est un bon adjectif pour Walter. Tu l'as tout à fait cerné. Et si tu es en train d'avoir un coup de coeur pour mon histoire, alors moi je suis en train d'avoir un coup de coeur pour toi. Le passage sur les souvenirs, je suis heureuse d'apprendre qu'il sonne juste. Je suis fascinée par la façon dont la mémoire fonctionne et par son rôle dans nos vies, du coup elle a une place importante dans cette histoire.

J'adore lire ton ressenti sur tous ces moments, la dispute entre Victoire et Dominique, la scène avec Teddy etc, parce qu'écrire les émotions c'est pas facile (en fait rien n'est facile dans l'écriture xD), et je me répète, mais je ne peux rien souhaiter de mieux que parvenir à toucher rien qu'une personne. Que ce soit en la faisait sourire ou en la faisait pleurer, ou juste en l'emportant loin de sa vie quotidienne pendant quelques instants. Par conséquent, je suis désolée de t'avoir fait pleurer, mais en même temps je suis contente ;) haha ça paraît très cruel dit comme ça !

Tu dis que ça va être horrible d'attendre entre chaque parution et je suis bien d'accord ! Tu sais, ce sont les reviews comme les tiennes qui mettent ma retenue à l'épreuve... elles me donnent une envie terrible de publier le chapitre suivant tout de suite. En tout cas, j'espère aussi que Walter parviendra à te redonner le sourire et surtout que la suite te plaira. Ta review m'a fait mourir hier soir et ressusciter ce matin, je ne sais pas comment te dire merci.

Merci.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.