S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News


Ho ho ho !

Faites un.e heureux.se le soir de Noël en lui écrivant une histoire personnalisée et en échange vous en recevrez une, concoctée spécialement pour vous !

Envie de vous laisser porter par la féerie de Noël ? N'hésitez plus et rendez-vous sur le topic de l'Echange 2019


De L'équipe de modération HPFanfic le 13/10/2019 22:22


94ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 94e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L' équipe des Nuits le 10/10/2019 21:06



Bientôt sur le forum…


De L'équipe des Podiums le 07/10/2019 18:44


Les caractères spéciaux


Le retour des caractères spéciaux !!!


Un grand merci à Anwa et SUZYtfr, qui ont travaillé dur pour venir à bout des erreurs d'encodage des textes.

L'erreur d'encodage persiste sur les fiches de présentation des fics (catégorie,série, publié le, mise à jout le) mais l'équipe est informée et s'en occupe.

Si vous trouvez des textes où il reste des erreurs d'encodage, merci de les signaler sur ce topic-là.
De L'équipe de modération d'HPFanfic le 03/10/2019 20:00


Les Sélections du Mois


Félicitations à Zaz_ et Yali qui remportent la sélection sur la Gare de King's Cross ! Leurs fanfictions recevront une jolie vignette aux couleurs du Quai 9 ¾.

Pour novembre, vous avez choisi le thème des Horcruxes. Nous vous attendons nombreux pour proposer vos fanfictions favorites sur ce sujet en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d’octobre, retrouvez notre sélection sur Rubeus Hagrid et votez pour vos favoris ici.

Bonne lecture à tous !


De L'Équipe des Podiums le 02/10/2019 21:45



À voter !

De la grandeur ! Du sang ! Des larmes ! Venez choisir le prochain thème des Sélections pour le mois de novembre parmi : Voldemort, Salazar Serpentard, Horcruxes, Mangemorts.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 septembre 2019, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 25/09/2019 12:11


Reviews pour La Grande Pragmatique

Laisse par : Samantha Black le 13/10/2019 11:54 pour le chapitre La bataille finale (1997 - 1998)
On ne pouvait finir que sur ce passage du livre. Cela coulait de source. En soi c'est vrai qu'il s'agit d'un moment de courage. Elle a dit ce que d'autres pensaient mais que personne n'osait dire. Et puis, j'imagine tellement l'avis des gens sur Harry après qu'il s'est caché pendant un ans, laissant les autres se battre à sa place. Je suis sûre que plus d'un avait une mauvaise opinion de lui à ce moment-là et même peut-être après.

Bef, c'était une très bonne histoire. J'ai été ravie de découvrir ta vision de Pansy dans ces 7 chapitres. :)

Réponse de l'auteur: C'est sûr que tout n'est pas tout blanc ou tout noir, et il nous appartient de jouer avec le nuancier. Ce qui semblait extrêmement lâche du point de vue d'Harry et des vainqueurs peut aussi lui avoir demandé énormément de courage. C'était carrément logique de finir sur ce passage, c'est même le premier auquel j'ai songé.

Merci pour tous tes supers retour ! :)

Laisse par : Samantha Black le 13/10/2019 11:46 pour le chapitre Poupées de porcelaine (1996 - 1997)
Bon, moi j'avais rien vu ! Rien ! J'avais deviné qu'elle n'était très attirée par Drago, mais je me suis dit que c'était car ils étaient amis et qu'ils s'étaient sentis obligés de s'embrasser et tout. J'avais à peine relevé le fait qu'elle semblait être jalouse que Diggory ailler au bal avec Cho. Maintenant, on comprend que c'est parce qu'elle a le béguin pour cette dernière. Il faut croire que tout le monde amoureux d'elle dis-donc.

Très jolie lettre en tout cas que je suis persuadée qu'elle n'enverra pas. Je trouve ça déjà bien qu'elle ait eu le courage de coucher les mots sur le papier.

Encore un agréable moment de lecture ! :)

Réponse de l'auteur: Je suis super contente d'avoir pu te surprendre !

Après, tu n'es pas totalement tombée dans le panneau de Drago, donc disons que tu n'as été dupée qu'à moitié, car tu avais totalement raison pour le baiser du quatrième chapitre.

Je ne sais pas si elle l'enverra. Je garde la possibilité ouverte (pour ton imagination, et puis aussi pour moi si un jour j'ai envie d'écrire là-dessus).

Laisse par : Samantha Black le 13/10/2019 11:34 pour le chapitre Le choix de la Préfète (1995 - 1996)
J'ai bien aimé la manière dont tu montres que même à Serpentard, ils n'étaient pas tous pour Ombrage. On sent les distensions et c'est vraiment bien joué. Theo qui ne se mêle de rien. Lui je l'ai toujours imaginé un peu couleuvre, il passe dans les mailles toujours !

Après il est vrai que dans les HP, les Serpentard ne sont vraiment pas très appréciés alors que les Gryffondor sont plus facilement porté au nues. Cela doit leur changer !

Encore un bon chapitre qui parle de morale et de savoir faire le bon choix. Je ne crois pas que Pansy est fait le bon, mais au moins c'était le sien. :)

Réponse de l'auteur: C'est sûrement le chapitre que je trouve le moins réussi, je trouve ça très difficile de questionner le positionnement de chacun par rapport à la question (parce qu'il est évident que chacun fait un choix différent, qui est motivé par des raisons qui lui sont propres). J'ai aussi toujours imaginé Théo comme une couleuvre, je ne sais pas si c'est la saga, ou si c'est juste les fanfictions qui ont fini par me faire croire que c'était canon. De notre point de vue, Pansy a clairement fait le pire choix possible, mais c'est aussi parce que nous connaissons tous les tenants et aboutissants. Je suis pas non plus pour le relativisme constant, mais c'est très difficile de dire si un choix peut vraiment être "bon".

Laisse par : Samantha Black le 13/10/2019 11:12 pour le chapitre Bal de Noël et ton de feint (1994 - 1995)
Ah pauvre Pansy ! Obligée de recourir à des procédés moldus pour cacher ce bouton qu'on ne saurait voir. J'ai ri en voyant le "ton feint" au lieu de fond de teint. C'est ce genre de petits détails qui rend les fanfic réaliste, je trouve, comme les expressions moldues. Ça permet de vraiment bien les ancrer dans un monde sorcier ignorant du monde moldu.

Bah moi je trouve ça courageux (surtout quand on a subi beaucoup de moqueries sur son physique). Elle a pris sur elle et s'est dit qu'un bouton ne l'empêcherait pas de s'amuser et elle a bien eu raison.

Ah ! Le premier baiser entre Pansy et Drago. Perso, je les vois purement amis mais je ne trouve pas ça trop étrange qu'ils explorent la possibilité. Ils sont adolescents après tout ! C'est de leur âge !

Encore un très bon chapitre où tu as su mettre en place une situation en peu de mots donc bravo ! :)

Réponse de l'auteur: Ah ! Je suis contente que quelqu'un remarque enfin le jeu de mot xD

C'est sûrement très courageux, c'est pas facile du tout de faire abstraction de son physique et du regard des autres, d'autant plus à cet âge. A vrai dire, maintenant que tu as lu la suite, moi aussi je vois juste Pansy et Drago comme des amis. Mais comme tu dis très justement, ils explorent la possibilité, c'est exactement ça !

Encore merci pour ta review !

Laisse par : Samantha Black le 13/10/2019 10:51 pour le chapitre Apprendre à faire confiance (1993 - 1994)
Ça fait plaisir de voir que Pansy commence à s'intégrer à un groupe d'amies. J'espère vraiment que Drago a tort et qu'elles ne se sont pas rapprochées d'elle par malice.

Très courageux de sa part de faire face à l'hippogriffe. Finalement, cela s'est bien passé et elle a fait ce qu'il fallait. Concernant Hagrid, j'ai beau beaucoup l'aimer, il est vrai que question sécurité des élèves c'est vraiment à revoir. Après c'est la sécurité des élèves dans tout Poudlard qui est à revoir de manière général ! Quelle idée d'envoyer les élèves (de première année!!!) faire leur heure de retenue dans la forêt interdite. C'est complètement inconscient. J'ai beaucoup les expressions sorcières que tu utilises (j'adore aussi en inventer moi-même).

Merci pour ce super chapitre ! :)

Réponse de l'auteur: Un autre des points communs que j'ai pu trouver avec ta propre interprétation de Pansy : elle n'est pas franchement proches d'autres personnes que Drago. Je laisse la question ouverte quant à ce qui a motivé le groupe de filles à se rapprocher d'elle en premier lieu, on peut être bête et cruel à cet âge, et on peut aussi rapidement changer d'avis sur les gens... Je suis contente aussi qu'elle ait pu s'intégrer petit à petit.

"Poudlard est l'endroit le plus sûr de toute la Grande-Bretagne". Hm... Laissez-moi en douter.

C'est vrai que l'utilisation d'expressions sorcières, et l'exploitation du vocabulaire de manière générale, permet vraiment de rendre des situations, des réflexions et des échanges beaucoup plus réalistes. On se sent beaucoup plus facilement immergés dans l'univers.

Laisse par : Samantha Black le 13/10/2019 10:16 pour le chapitre Les petites révoltes (1992 - 1993)
C'est rigolo dans ma fic sur Pansy, sa cousine est Daphne Greengrass et elle évite au possible Millicent qui est une Sang-Mêlée.

Je trouve que tu as bien réussi à retranscrire l'atmosphère de ce genre de dîner où chacun se congratule tout en enfonçant le plus possible le voisin. En tout cas, ce n'est clairement pas sain d'être obsédés à ce point par un truc qu'on déteste comme ça. On dirait qu'ils ont un léger complexe d'infériorité. XD

Pansy a été courageuse en tout cas. Courageuse ou téméraire ? Des fois, il faut apprendre à choisir ses combats après tout ! :)

Réponse de l'auteur: Quand j'ai commencé ta propre fiction, j'ai aussi souri en constatant que tu avais fait de Daphné sa cousine. C'est en effet très probable que certains Sorciers soient liés les uns aux autres. Je ne me suis rendue compte du statut de sang théorique de Millicent qu'après avoir fini toute ma publication, et je ne me sentais pas le courage (un comble!) de rectifier ça. En partant du principe qu'elle s'appelait Bulstrode (28 sacrés) et qu'elle était à Serpentard, j'ai moi-même cédé aux préjugés ! xD

Merci beaucoup pour ta review. Pansy est carrément téméraire sur ce coup-là (même si elle n'en a pas conscience sur le moment), et les Parkinson ont un léger soucis en effet.

Laisse par : Samantha Black le 13/10/2019 10:07 pour le chapitre Pour l’amour de la Métamorphose (1991 - 1992)
Dur ! Elle me fait de la peine cette pauvre petite à se lever si tôt pour travailler dans un environnement hostile (car on peut dire tout ce qu'on veut mais vu le caractère de chien de Madame Pince, c'est un environnement hostile).

En tant que personne du métier, l'image donnée par JK Rowling des bibliothécaire me fait grincer des dents, mais je dois avouer que tu as très bien réussi à retranscrire l'image qu'on a de Madame Pince.

Un sympathique premier chapitre dont je suis pressée de lire la suite ! :)

Réponse de l'auteur: Tu es la deuxième documentaliste/bibliothécaire que je croise dans les reviews, remarque, pas vraiment étonnant en sachant qu'on est sur un site d'écriture et de lecture. C'est vrai que j'ai jamais été vraiment confrontée à une personne du métier particulièrement acariâtre, mais la caricature que nous offre Rowling m'a toujours beaucoup fait rire.

Merci pour ta review !

Laisse par : Wapa le 23/09/2019 17:14 pour le chapitre La bataille finale (1997 - 1998)

Oh ce moment où elle passe en revue les sorciers qui l'entourent et où elle s'imagine née dans une autre famille. Qu'est-ce que c'est beau. Un instant de grâce. On touche du doigt la valeur d'une vie. De chaque vie. Que ce soit un proche ou non finalement ça n'a pas tant d'importance. Vraiment très beau. Les petits détails que tu as glissé sur chacun rendent le tout très vivant. Les attitudes, les visages, j'étais plongée dans cette scène de triste répit dans la bataille. Et quel dommage que Pansy n'ait pas transmis sa lettre.


J'ai beaucoup aimé son cheminement tout au long du chapitre qui la conduit finalement à dire THE phrase. C'est très bien amené. Tu réussis au fil de ses pensées à transformer cette phrase à priori très égoïste, lâche, hystérique presque, en un acte de courage mûrement réfléchi et désintéressé. C'est très fort XD J'adhère totalement.


En fait, j'en aurais volontiers lu encore plus ! Tu as vraiment su rendre le personnage de Pansy intéressant, complexe et attachant. MERCI pour cette belle fic et à bientôt :)    



Réponse de l'auteur: Oh bah non t'as pas le droit de parler d'instant de grâce, rien ne pourra jamais égaler ton sixième chapitre, nah ! xD Merci beaucoup pour tous ces jolis mots, si précieux, que tu m'écris. Ça me touche beaucoup que cela t'ait autant plu. J'aimais l'idée que la seule certitude de Pansy, c'était que la vie était préférable à la mort (et quelque part, je la rejoins assez là-dessus). Je voulais étirer l'instant le plus possible, et montrer à quel point la situation et le dilemme étaient intenables pour Pansy mais aussi pour tout le monde, jusqu'à ce que le temps reprenne inexorablement son cours et qu'on ne puisse plus éviter l'inévitable qui avait déjà été écrit : la réplique finale. J'avoue que je me suis moi-même surprise sur le déroulé vers cette conclusion, je pensais que j'allais devoir faire ça de manière assez artificielle pour faire concorder avec le canon, et finalement c'est venu assez naturellement avec le personnage tel que je l'avais construit et je trouve que le rendu n'est pas si mal (en tout cas, il semble bien accueilli à la lecture, donc ça c'est vraiment cool!). C'est tes reviews qui sont fortes ! (en émotions)

Petite précision par rapport à la lettre : rien n'indique qu'elle ne l'a pas transmise ;) (elle dit juste que Cho ne la regarde pas, et qu'elle regrette de ne pas avoir été plus courageuse... rien n'indique qu'elle parle de la lettre à ce moment-là, peut-être qu'elle l'a envoyée et que Cho lui a répondu en l'envoyant balader avec mépris, peut-être qu'elle l'a envoyée et que Cho a préféré ne pas lui répondre, peut-être qu'elle a envoyé la lettre et que Cho ne l'a jamais reçue parce que son hibou s'est perdu en chemin (raaah, la poste, on peut plus compter sur personne), peut-être aussi que comme tu dis elle n'a jamais envoyé la lettre, oups, j'ai pas de réponse j'ai encore laissé la question ouverte, tu peux t'imaginer ce que tu veux, et moi ça me laisse des portes ouvertes si jamais l'envie me prend d'écrire une suite haha).

Merci encore pour tous tes gentils commentaires depuis le début (j'ai l'impression que mes RàR ne sont pas à la hauteur de tes reviews et de la gratitude que j'éprouve, mais bon mieux vaut te répondre ça que pas du tout xD). Je suis ravie de voir que le défi que je m'étais lancé semble relevé, et que tu ne détestes plus Pansy tant que ça (je t'avais dit au premier chapitre, c'était pas le menu proposé par la maison). A très bientôt j'espère, ici comme sur le fofo !

Laisse par : Wapa le 23/09/2019 17:13 pour le chapitre Poupées de porcelaine (1996 - 1997)

Waouh ! Mais non ! Je ne m'y attendais pas de tout ! Bon, assez vite on se dit que cette lettre n'est pas pour Drago, déjà le style lyrique ne colle pas vraiment avec ses réactions envers lui dans les chapitres précédents et en plus tu nous le confirmes en disant « sans jamais t'avoir adressé un seul mot », du coup, ça ne peut clairement pas être lui. J'ai lu le chapitre à la vitesse de la lumière pour savoir à qui elle s'adressait XD


Alors j'a-dore. Tellement. Bravo. Déjà je suis super fan parce que tu nous as laissé des indices au fil des chapitres et on ne peut pas dire que ça sort de nulle part. Bon, moi je n'y ai vu que du feu mais quand j'y repense, il y a une vraie cohérence, son manque d'enthousiasme envers Malefoy, l'histoire de Cédric et les quelques lignes du chapitre d'avant sur les Serdaigle où je ne me suis absolument pas arrêtée ! Parce que ça me semblait être juste un détail... mais en fait pas du tout :P C'est hyper plaisant en tant que lecteur, on sent que tu maitrises jusqu'au bout ton histoire, tu as donné juste ce qu'il fallait comme information. Bravo bis !

Ensuite, la lettre en-soi est très belle. Bien écrite avec ce « amoureusement, je crois » qui est superbe et qui clôt magnifiquement.


J'ai adoré ce chapitre. Merci beaucoup !    



Réponse de l'auteur: Héhé ! Ravie d'avoir pu te surprendre ici ! J'ai essayé de laisser depuis deux chapitres des petites informations par-ci, par-là, pour rendre le truc crédible et que ça ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe. Et en même temps, je devais ranger mes gros sabots pour une fois et être assez subtile pour par qu'on me grille avant l'heure (j'ai seulement un démasquement à mon actif, ça me paraît assez raisonnable xD). C'est vrai que j'avais déjà lu des fictions dans lesquelles on prêtait à Pansy des relations homosexuelles, et j'avais pas forcément d'avis tranché là-dessus, pour moi ça a toujours été un personnage plutôt paumé et qui m'intéressait d'ailleurs pas particulièrement alors pourquoi pas (et en plus pour un de mes recueils de drabbles j'étais allée cherchée l'étymologie de son prénom et ça m'avait surprise). Et puis j'ai commencé à écrire un peu au brouillon sur elle et sur sa relation aux autres, et je me suis vite dit "olah éh, quelque chose cloche". Bon bah voilà ce qui clochait. Ma Pansy aime les filles. Elle manque cruellement de tendresse et elle a vu en la destinataire de la lettre une figure de tout ce qui lui manquait, et de tout ce qu'elle aurait voulu être.

Merci beaucoup pour tous tes compliments sur la lettre ! J'aimais bien l'idée qu'on puisse lire le "je crois" de la formule de conclusion aussi bien comme un questionnement assez naïf parce que ça aurait été sa première expérience de sentiment amoureux que comme une tentative d'humour pour désamorcer un peu toute la tension accumulée jusque-là.

Merci beaucoup à toi pour cette review qui m'a beaucoup émue ! A tout de suite pour la dernière RàR ! :)

Laisse par : Wapa le 23/09/2019 17:10 pour le chapitre Le choix de la Préfète (1995 - 1996)

Théo-dessus-de-tout énorme ! XD Et je m'étonne avec Pansy de la tirade de Crabbe, je l'aurais bien vu parler avec des phrases plus simples/courtes.


Sinon c'est une très bonne idée de parler de la brigade et des désaccords entre Serpentard. De fait, ils n'ont pas tous fait le même choix et c'est super intéressant de voir le débat autour. D'ailleurs c'est assez surprenant finalement que Théo n'en fasse pas partie sachant que son propre père est un Mangemort. J'aime beaucoup la réaction de Blaise (forcément !) et Tracey qui semble penser que Pansy ne le fait que dans le but de se faire remarquer de Drago.


Après je suis surprise de l'attitude de Peregrine Parkinson. Ni peur, ni admiration pour Voldemort mais dédain ?! C'est un peu risqué comme position et pas forcément très répandu dans le milieu conservateur-raciste. Étrange aussi puisque finalement Voldemort souhaite rétablir les Sang-Pur au pouvoir et que ça va quand même dans leur sens. Ensuite, je ne sais pas si l'information qu'il était de Sang-mêlé était aussi répandue. Nous on le sait grâce à Harry mais pour les contemporains du jeune Tom, il n'était qu'un orphelin. D'ailleurs Tom lui même au départ ignorait qui étaient ses parents. Il l'a découvert assez tard et à ce moment-là a-t-il vraiment partagé cette information avec ses camarades ? J'ai un doute. Déjà ça devait être un choc pour lui et en plus il n'était pas vraiment du genre à s'épancher.


C'est toujours aussi agréable de te lire et je dévore ces chapitres sur Pansy.    



Réponse de l'auteur: Alors c'est vrai que c'est finalement surprenant pour Théodore, mais rien ne va dans le sens de son entrée dans la brigade (et je pense que cela aurait été évoqué si ça avait été le cas, Harry appartenant quand même à son année). C'est vraiment un Serpentard qui a l'air très solitaire et isolé. Je pense juste qu'il est très hautain et qu'il s'en fiche un peu de tout leur blabla (d'où le "Théo-dessus-de-tout" xD).

Ça me semblait important de montrer que les Serpentard n'étaient pas un bloc de PNJ interchangeables pour illustrer les "vilains méchants" (de la même manière que tous les Gryffondor ne se sont pas engagés dans l'AD, de la même manière que tous les Poufsouffle et les Serdaigle n'ont pas soutenu Harry en deuxième ou en cinquième année). Dans le canon, on sait déjà que Blaise est très critique vis-à-vis de ce genre de choses, et pour les sous-entendus de Tracey, j'imagine qu'il y a souvent plein de manières de sous-titrer les conversations (on imagine les conversations de dortoir qu'elles ont déjà eu auparavant, mais là c'est différent elles sont en public donc elles s'expriment à demi-mot).

Je comprends ta surprise et même ta réserve vis-à-vis du positionnement des Parkinson, et en même temps... je trouverais ça à l'inverse surprenant que tous les Sorciers racistes et intolérants se soient engagés aux côtés de Voldemort (il y a plein de propos très limites dans la saga, et pas seulement de la part des Serpentard ou des Mangemorts ^^). Je sais que c'est canon le fait que personne ne se doute de l'identité de Voldemort, mais euh... pour le coup je trouve pas ça crédible. Je ne vois pas comment il aurait pu dissimuler le fait qu'il ait au moins grandi parmi les Moldus (et même s'il était un Sang-Pur, le fait qu'il ait grandi parmi les "Sang-de-Bourbe" serait déjà assez rédhibitoire à mon sens). Peut-être que du coup l'évocation du terme de "Sang-mêlé" reste inadaptée parce qu'il n'est en effet pas censé connaître en détails son ascendance, mais l'idée c'était que Tom Jedusor n'était pas si pur qu'il le laissait penser. En fait, je voyais Peregrine un peu plus âgé que Tom (quatre, peut-être cinq ans d'écart), et très méfiant et critique à l'égard d'un gamin ambitieux et méprisant. Il n'est pas en accord avec le personnage de "parvenu", mais il n'a aucun soucis avec son idéologie. Je pense que les Parkinson sont des gens de salon plus intéressés par les "jeux politiques" du monde Sorcier qu'autre chose, ils n'ont pas du tout envie de se mouiller le maillot (mais bon à l'occasion, pourquoi pas torturer un ou deux Moldus pour occuper son week-end, un peu comme on ferait du golf). Par contre, il n'empêche qu'ils ont connu une certaine pression pendant la première Guerre (et ils vont aussi connaître de la pression dans la seconde, mais ça je l'évoque brièvement dans le dernier chapitre).

C'est toujours aussi agréable de répondre à tes reviews. Mille mercis !

Laisse par : Wapa le 23/09/2019 16:54 pour le chapitre Bal de Noël et ton de feint (1994 - 1995)

J'aime bien ce que tu fais de Pansy/Drago. Cette dynamique narquoise, le fait que Pansy soit contente de n'avoir eu aucun commentaire désagréable et que ça lui suffise, un baiser sans papillon dans le ventre, froid et maladroit. Et totalement pragmatique pour le coup. On a l'impression que ce baiser ne suit pas une envie, une impulsion mais que c'est plutôt un acte qui doit être fait, parce qu'ils se tournent autour depuis un moment et que les choses se passent comme ça, que c'est « logique ». Je trouve que tu rends très bien ces premières amourettes d'adolescents.


Le manque de confiance de Pansy et comme elle se compare aux autres (à Hermione notamment) est aussi très représentatif de cette tranche d'âge. J'ai bien aimé toute cette ambiance plus légère et festive, ces élèves endimanchés, le pseudo béguin pour Cedric qui rend jaloux Malefoy. C'était sympa d'assister au bal avec Pansy.    



Réponse de l'auteur: Et moi j'aime décidément beaucoup la manière dont tu reçois mon Pansy/Drago. Tu les cernes bien comme je les avais imaginés, ça me fait très plaisir. J'aime bien l'idée que les premiers amours soient des expérimentations maladroites et ne soient pas forcément les "bons" (si tant est qu'il existe la "bonne" relation, mais là n'est pas la question je m'égare xD).

J'ai adoré exploré un peu les problématiques plus légères des adolescents dans ce chapitre (mais Rowling l'avait déjà pas mal fait dans le quatrième tome). Les hormones commencent un peu à bouillonner, avec un soupçon de jalousie et de remarques piquantes, tout le monde se compare et se montre critique, tout le monde veut plaire et se sentir aimé, tout le monde se questionne un peu sur ce qu'il est, sur ce qu'il aime, sur les attentes que les autres ont d'eux. Bref, l'adolescence.

Encore merci pour cette review, c'est vraiment incroyable tes retours à chaque fois ! ♥

Laisse par : Wapa le 23/09/2019 15:13 pour le chapitre Apprendre à faire confiance (1993 - 1994)

Je suis absolument fan des petits surnoms d'Harry et de l'ironie savoureuse de Pansy. Acerbe à souhait.

L'échange avec l'hyppogriffe était vraiment beau et bien amené. Comme un instant suspendu dans le temps où deux êtres se reconnaissent. C'était touchant et très bien écrit. Et dire que Drago vient casser la douceur de ce moment avec ses gros sabots ! Rhaa. Sale type. Pansy a beau dire, moi je suis sure qu'elle est amoureuse :P (et qu'elle a le chic pour s'intéresser à des gars qui n'en ont rien à faire).

Pour le groupe de copines, je ne sais pas trop quoi en penser pour l'instant... A la place de Pansy, je resterais tout de même sur mes gardes. Après tout, on ne comprend pas vraiment pourquoi elles cherchent à s'amender comme ça, sans raison particulière. C'est étrange et pas très Serpentard comme façon de fonctionner. Il doit y avoir anguille sous roche. En tout cas c'est très intéressant d'aborder les relations Pansy/autres filles et j'ai très envie de savoir le fin mot de cette histoire.

PS : maiiiis ton spoiler pour Pansy est génial ! XD



Réponse de l'auteur: Maaaais ! Ta review est super, merci ! J'aime bien que tu évoques tous ces petits surnoms qu'elle affuble au monde qui l'entoure, j'avais l'impression que ça faisait vraiment partie de son caractère à part entière de se moquer de toutes les personnes qui l'entouraient.

Je suis tellement contente que le face-à-face avec l’hippogriffe t'ait plu ! J'étais presque en transe en l'écrivant (j'essayais de me mettre à sa place et ça me glaçait le sang, jusqu'à la compréhension mutuelle avec une baisse progressive de la tension accumulée).

Désolée du coup pour la sincérité de la relation Pansy/autres filles, c'est une question que j'ai laissée ouverte parmi tant d'autres, j'ai pas forcément de réponse à apporter pour le coup. Il y a peut-être une part intéressée comme le suggère Drago, ou peut-être que Millicent préparait encore un mauvais coup en soum-soum, et en même temps Pansy a envie d'y croire et ses camarades ont l'air de faire des efforts de manière désintéressée... J'aime bien laisser des zones d'ombre (et je trouve ça drôle que tu me dises que c'est "pas très Serpentard" comme façon de fonctionner, moi je trouve juste que c'est un comportement d'enfants/de jeunes adolescents qui se cherchent, sont cruels les uns avec les autres, et se découvrent soudainement des remords ou des affinités / je pense que c'est arrivé à plein de personnes de devenir amis avec des personnes qu'ils n'aimaient au départ). Elles deviendront vraiment amies par la suite par contre.

Haha xD Ça fait plaisir que tu relèves le spoiler ! Je suis d'accord avec toi, c'est un sale type (même si comme alrescha on peut tenter de lui trouver bien des qualités), et en même temps j'aime bien me dire que son amitié avec Pansy est sincère (elle se fiche bien de son comportement de gros débile tant qu'il est correct avec elle, de toute manière on est tous plus ou moins aveugles sur ses proches à cause de l'affection qu'on leur porte). Je vois que tu réagis un peu comme toute l'école en les voyant ainsi, tu te dis : "ah mais oui, un garçon et une fille super proches qui se disputent mais se réconcilient dans les larmes, ça pue la romance". En effet, ça pourrait être le début de quelque chose, à suivre... Je crois quand même qu'à ce moment-là ils sont attirés l'un par l'autre, en tout cas ils se questionnent l'un l'autre, ils sont un peu confus parce qu'il y a ce lien d'amitié assez fort remis en cause par la première dispute, mais Pansy n'a pas vraiment envie de faire une croix dessus parce que c'est son seul vrai ami, alors elle fait ses premiers sacrifices (et tout le monde interprète ça, peut-être à raison d'ailleurs, comme une forme de béguin). :P

Laisse par : Wapa le 23/09/2019 14:04 pour le chapitre Les petites révoltes (1992 - 1993)

Le passage des présentations est assez drôle et décalé avec les prénoms à coucher dehors et les liens entre chacun (perso, je décroche toujours quand il y a ce type d'explication, ça me demande un effort surhumain de comprendre qui est qui mais c'est justement ça qui m'a fait sourire).


« les conversations ne tournaient une fois encore qu'autour d'un sujet : les Moldus ». Rhoo mais c'est super bien vu ! Hyper paradoxale mais tellement vrai. Pour entretenir la haine, ils passent leur temps à en parler. Même si je trouve sa tante étonnamment bien informée des nouvelles Moldues ! (Elle les déteste mais elle suit de très près les nouvelles ?) Elle est carrément intello aussi. Elle ne critique pas seulement en caricaturant mais en soulignant ce qui est réellement absurde chez nous. C'est vicieux et élaboré. Vu le style familial, je comprends pourquoi Pansy était aussi soucieuse de réussir ses études dans le chapitre précédent. Elle a carrément la pression. Et d'ailleurs, je trouve que sa remarque sur les Sang-de-Bourbe, malgré son contenu qui est aux antipodes de l'idéologie familiale, respecte ce côté argumenté et réfléchi (contrairement à celle de sa cousine qui fait preuve d'un esprit plus obtus).


Je me demande si la cousine au quatrième degré qui s'est mariée à un Né-Moldu n'est pas Andromeda (si oui, OMG c'est tellement bien vu !). Et tes petites expressions sorcières j'adore ! La fin par contre... oh que c'est glaçant ce passe-temps très particulier.


Encore un très bon chapitre ! Je me régale :)

PS : il y a un bug ici : « Pansy était peut-être la seule d'eux deux assez courageuse »
PS2 : tu as remarqué mes expressions sorcières et bien laisse-moi te dire que les tiennes sont toutes aussi excellentes ! Standing ovation !  

Réponse de l'auteur: La recherche des prénoms a duré des heures et des heures, je voulais avoir les patronymes les plus surprenants possibles (et j'ai essayé de faire les doubles initiales "PP" lorsque les personnes étaient nées Parkinson). Pour les liens familiaux qui les relient, j'ai essayé de pas faire ça trop compliqué non plus (mais visiblement ça faisait déjà pas mal d'infos tu es la deuxième à me le faire remarquer, je trouve ça drôle xD).

Clairement, ils nourrissent une obsession malsaine pour tout ce qui touche au monde non magique. J'imaginais en effet une tante, assez précieuse et distinguée, qui, aussi terribles soient ses convictions, faisait preuve d'esprit sur le ton de la badinerie. Je ne crois pas que les deux soient irréconciliables, malheureusement. On sait que les Parkinson font partie des "28 sacrés", du coup j'imaginais un peu cette famille comme une famille de "la haute", un peu mondaine, qui se fiche un peu de la question de Voldemort, mais avec un racisme affiché et décomplexé (et les plaisanteries mondaines n'empêchent pas non plus les descriptions comme celles de la fin, avec l'exécution des Moldus). Et puis après ça contraste affreusement avec l'intervention plus grotesque de Millicent, avec ses mots d'enfant plus "obtus" et son enthousiasme mêlé d'agressivité à peine dissimulée.

Et oui, bravo ! La cousine au quatrième degré c'est bien Andromeda ! J'ai expliqué dans une autre RàR le détail de l'arbre généalogique (j'ai fait en sorte que Melpomene Flint soit la sœur de Druella Black, car elles seraient toutes les deux nées Rosier)

Par rapport à ton premier PS, plus je lis cette phrase plus je la trouve bizarre en effet, je te remercie d'avoir souligné ce passage, je vais réfléchir à une reformulation !
Par rapport à ton second PS, je suis vraiment obligée de répondre ? xD je souris comme une demeurée, merci pour les applaudissements ! (n'empêche, j'aime vraiment beaucoup la présence des expressions sorcières, et j'avais adoré les tiennes)

Encore merci pour cette review très intéressante !

Laisse par : Wapa le 23/09/2019 14:02 pour le chapitre Pour l’amour de la Métamorphose (1991 - 1992)
Waouh ! Alors là j’avoue que je te trouve très forte de réussir en si peu de mots à planter un tel décor et à nous faire ressentir de la compassion pour cette peste de Pansy ! Bravo.
J’aime beaucoup ce premier chapitre, même s’il est bref, cela n’enlève rien à sa richesse et à son joli style. C’est très percutant. Comme si c’était un concentré, que chaque mot comptait, était pensé.
Mme Pince est fidèle à elle-même et j’adore que tu nous ressortes un livre du canon (oui, je suis allée vérifier :P). C’est super intéressant ce que tu fais de Pansy. Effectivement, elle pourrait totalement être sensible à ce genre de remarques sur son intelligence, ses compétences scolaires (après tout, qui ne l’est pas ?). Et oui, c’est très courageux de travailler des heures et des heures pour obtenir un résultat passable. J’approuve à 100% ! Rhaa mais moi j’aimais bien détester Pansy, pourquoi faut-il que tu la rendes si humaine ?!


Réponse de l'auteur: Coucou Wapa !

Qu'est-ce que je suis contente d'avoir ton retour ! Toutes tes reviews me font vraiment trop plaisir ! D'ailleurs, j'en profite pour te dire que j'ai lu tes RàR pour Un bon fils et que, même si je ne suis toujours pas convaincue par "le courage de ne pas se déchaîner sur son frère", tu m'as finalement convaincue pour la pertinence du dernier acte de courage de Regulus (voilà, voilà, je passe à ma RàR maintenant). Va falloir que je me concentre pour avoir des réponses aussi consistantes que tes remarques xD

Tous tes compliments me vont vraiment droit au cœur. C'est vrai que vu la longueur du chapitre, j'appréhendais un peu la manière dont il pourrait être reçu (en soi, on peut résumer ce qu'il se passe en deux phrases). J'ai essayé d'aller à l'essentiel sans trop de superflu, je suis vraiment trop contente de voir que tu trouves ça "percutant" !

Par rapport à Mrs Pince ou au livre de Métamorphose, j'essaie toujours d'être fidèle au canon et d'utiliser des éléments déjà présents dans la saga (et quand ce n'est pas le cas, j'essaie de broder au mieux pour que ça puisse s'intégrer dans le canon).

Bah du coup désolée si tu aimais bien détester Pansy xD (parce que c'est clairement pas au menu de la maison). En fait, je trouvais ça plutôt neutre comme manière de débuter, parce que (désolée Bourdieu, ne te retourne pas trop dans ta tombe, je caricature) tous les élèves sont sur un pied d'égalité face à leur feuille d'examen. Montrer qu'elle est amenée à faire des efforts au même titre que les autres (et même plus), ça permettait que vous la découvriez loin de toute cette ambiance désagréable dans laquelle on a l'habitude de la rencontrer et d'introduire la suite.

Laisse par : FleurBleue le 22/09/2019 22:08 pour le chapitre La bataille finale (1997 - 1998)

Merci Tiiki pour cette super participation ! J'ai aimé lire ce qu'il se passe dans la tête de Pansy. Pour ce dernier chapitre, c'est un raisonnement logique. Une logique à la Pansy, la "grande pragmatique"! Et du coup c'est tout à fait ça : elle aurait pu, pourquoi pas, éviter la mort à beaucoup de ses camarades. Mais en vrai je n'aurais pas pensé à une telle éventualité dans sa remarque du tome 7 sans cette fanfiction ! Ca donne une perspective à sa réplique autre que "il faut montrer le parti pris des Serpentards dans cette bataille et tiens hop et si on le faisait dire à Pansy ??"

Merci et bonne chance pour le concours !

 



Réponse de l'auteur: Merci à toi pour toutes tes supers reviews ! :D

Je voulais vraiment vous plonger au cœur du fonctionnement de son cerveau tout au long de cette histoire. C'est vrai que moi non plus je n'aurais pas pensé à une telle éventualité avant d'écrire sur elle, même si je me suis souvent demandé qu'est-ce qui avait pu la pousser à hurler cela (c'était assez fascinant cet acte qui semblait si lâche et désespéré, et en même temps prendre des décisions et s'affirmer face à tous les autres c'est aussi une forme de courage). J'avais comme toi toujours eu l'impression que Rowling avait des PNG "vilains Serpentard" qu'elle utilisait un peu indifféremment au gré des besoins (après, je dois avouer que ça allait bien dans la veine du personnage qu'elle avait décrit jusque là, celui d'une gueularde opportuniste pro-Sang-Pur), et ça m'a toujours particulièrement irritée de voir que pendant la Bataille tous les Serpentard avaient été exclus de fait des combats (genre ??? vraiment McGo t'es sérieuse ??? qu'est-ce que ça a dû être terrible pour tous ces jeunes catégorisés en l'espace de quelques secondes comme "ennemis" et "Mangemorts en puissance"). J'espérais juste mettre un peu en lumière ceux qui n'avaient pas voulu choisir de camp (ou même ceux qui avaient choisi par défaut le "mauvais"), et qui avaient finalement fait le choix de la "facilité" et du "moindre mal".

Encore merci pour tous tes gentils commentaires ! A bientôt j'espère !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.