S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

62e édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 62e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 25 février à partir de 21h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 12/02/2017 18:49


Sélections du mois


Chers membres d'HPF,

Les votes pour la sélection Prof de Poudlard du mois de février sont en cours. Vous pouvez découvrir les propositions des lecteurs et voter jusqu'au 28 février pour les textes que vous avez aimés sur ce topic !

Les propositions sont ouvertes pour le thème Quidditch du mois de Mars : n'hésitez pas à proposer vos coups de coeur ici !

Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème Gryffondor : The way we were de VioletykM et Instantanée de Laura1406. Vous pouvez encore départager le troisième texte sélectionné sur ce topic jusqu'à mardi !



Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De L'équipe des Podiums le 05/02/2017 19:06


Nouveau bug de mails automatiques


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que les mails automatiques sont touchés par un nouveau bug. Celui-ci ne concerne visiblement que les mails de mot de passe. Si vous ne recevez pas votre mot de passe, que vous soyez nouvel inscrit ou que l'ayez oublié, merci donc de vous adresser à l'équipe de modération et non à l'administratrice, afin de laisser Morgwen se consacrer entièrement à la résolution du bug. Vous pouvez contacter les modératrices en utilisant la première adresse renseignée sur la page "Nous contacter" et nous vous transmettrons ainsi nous-mêmes votre mot de passe dès que nous le pourrons.

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée.


De L'équipe de modération d'HPFanfiction le 03/02/2017 15:09


61e édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 61e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 28 janvier à partir de 21h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 17/01/2017 08:37


Sélections du mois


Chers membres d'HPF,

Les votes pour la sélection Gryffondor du mois de janvier sont en cours. Vous pouvez découvrir les propositions des lecteurs et voter jusqu'au 31 janvier pour les textes que vous avez aimés sur ce topic !

Les propositions sont ouvertes pour le thème Professeurs de Poudlard du mois de Février : n'hésitez pas à proposer vos coups de coeur ici !

Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème Famille : Perfusions de peinture de Catie et Julia Erwelin, Couronnés de nos pensées de Chouette et Distrait de SunonHogwarts.

Vous pouvez encore départager le quatrième texte sélectionné sur ce topic jusqu'à samedi !



Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De L'équipe des Podiums le 02/01/2017 21:19


IRL Château en É


Vous souhaitez participer à une IRL officielle de l'association Héros de Papier Froissé ? Rencontrez vos lecteurs, vos auteurs favoris ou l'équipe de modération de HPFanfiction, du Héron à la Plume Flamboyante et du forum ?

Alors rejoignez-nous pour l'IRL Château en É !


Crédits : Labige


A l'occasion des 5 ans des Éditions HPF, toute l'équipe se réunit dans le Beaujolais du vendredi 18 août jusqu'au lundi 21 août 2017 et n'attend qu'une chose : vous rencontrer !

Pour tout détail concernant l'événement, les modalités d'inscriptions (avant le 8 janvier) et les tarifs : ici sur le forum ou sur le site de l'association.

A bientôt sur un de nos sites,

Le CA de Héros de Papier Froissé
De L'équipe du CA le 21/12/2016 14:07


Une question de génétique ? par Bibi2

[285 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonsoir ! J'espère que ce que je vais vous laisser entrevoir sur le pentacle vous conviendra ;). Bonne lecture !


Résumé : Gemma, la petite amie de James est invitée à prendre le thé. Entre des parents qui ignoraient sa venue et une soeur en furie, ses premiers pas dans la famille Potter ne sont pas de tout repos. Kate se radoucie un peu quand elle apprend que Gemma est étudiante en histoire de la magie. Son sujet d'étude : Merlin.

 

Chapitre 26 - Pentacle

 

« Le pentacle ? répéta Kate.

— L’élément de base de la magie de Merlin et de ses disciples. »

Elle sortit un calepin et un crayon de son sac, et dessina une étoile à cinq branches qu’elle entoura d’un cercle.

« C’est ça le pentacle. Les cinq branches représentent successivement l’eau, le feu, la terre, l’air et l’esprit. Beaucoup ont dit que c’était l’œuvre du diable, ce qui est complètement faux ! Il y a deux pentacles : celui avec la pointe vers le haut représentant le corps humain, et celui vers le bas, le diable avec ses deux cornes. Un pour la magie blanche, l’autre pour la magie noire.

— Et qu’est-ce que Merlin a à voir là-dedans ?

— J’y viens. Chacun des éléments a sa signification. La Terre représente la stabilité et la résistance physique, le Feu c’est le courage et l’audace, l’Eau l’émotion et l’intuition, et enfin l’air signifie l’intelligence et les arts.

— Et la dernière pointe ?

— L’Esprit symbolise le tout, le divin. Le cercle qui seing cette étoile corrobore l’ensemble. Il représente le Dieu ou la Déesse apportant au porteur l’intelligence totale, la sagesse universelle et la protection.

— Qu’est-ce que c’est encore que ces âneries ? soupira James.

— C’est de la symbologie James. Ce symbole est le plus fort que l’on connaisse dans la magie ancienne. Celle qui était utilisée jusqu’au Moyen-Age était totalement différente de la nôtre. Mon professeur jure même que si quelqu’un l’utilisait aujourd’hui, il lui serait impossible de revenir à notre magique contemporaine. »

James jeta un coup d’œil furtif à sa sœur. Elle était pendue aux lèvres de Gemma et n’en perdait pas une miette.

« Les derniers témoignages que nous ayons sur cette magie remonte à Merlin lui-même. Beaucoup pensent qu’elle a disparu en même temps que lui, qu’il ne l’a pas transmise.

— Comment se transmet-elle ? s’interrogea James.

— Par l’apprentissage j’imagine, suggéra Gemma dans un haussement d’épaules.

— Absolument pas, coupa Kate. Elle se transmet par le sang.

— Pourquoi dis-tu ça ?

— Parce qu’il y a un mois, ma magie m’avait été enlevée. Oui, si tu te poses la question je fais de la magie sans baguette. Un petit cadeau que je dois à Merlin.

— C’est incroyable ! s’extasia Gemma. Alors elle a survécu ? Quand mon maître de mémoire va savoir ça ! »

 

Kate fronça fort les sourcils en jetant un regard noir à la jeune femme.

« Un seul mot de ce que je viens de te dire en dehors de ces murs et tu n’auras pas le temps de dire ouf. Même si James t’aime beaucoup. Compris ? »

Gemma porta ses mains à sa gorge et hocha la tête à moitié asphyxiée. Kate respira à fond pour se calmer et laissa l’air entrer à nouveau dans la trachée de la jeune fille.

« Tu arrives à dominer les éléments à ce que je vois, soupira-t-elle en se massant la gorge.

— Seulement l’eau et l’air.

— Seulement deux ? s’étonna la jeune femme. C’est bizarre, j’ai toujours lu sur les quatre éléments, jamais la moitié. Si on interprète les signes au sens le plus pragmatique et usuel de la symbologie, ça signifie qu’il te manque une part de toi-même que tu n’as pas encore trouvée. Une fois complète tu atteindras la sagesse universelle et la protection.

— A part Merlin, qui a pratiqué cette magie ?

— Très peu. Le premier grand sorcier dont les écrits parlent c’est l’Enchanteur en personne. Les textes de cette époque étant rares, il est difficile de savoir si tout le monde en usait ou si seule l’élite parvenait à la maîtriser. C’est justement mon sujet d’étude. Une chose est sûre, après Merlin, jamais je n’ai retrouvé ou entendu parler de cette force magique hormis en terme de légende.

— Tu parlais d’un autre pouvoir tout à l’heure, lui rappela James.

— Le pouvoir divinatoire. Merlin a fait de nombreuses prédictions de son vivant. Nous avons réussi à en récupérer quelques-unes et c’est tout à fait stupéfiant. Il avait prédit nos deux guerres ! Kate, tu peux aussi prédire l’avenir ?

— Crois-moi, si je le pouvais je ne ferais pas autant d’erreurs dans ma vie, déplora-t-elle.

— Et toi James ?

— Moi, chérie, la seule chose que je sache faire correctement, c’est mon boulot. Et je trouve que c’est déjà pas mal. J’ai autre chose à faire que de chercher dans les affaires de famille datant de centaines d’années !

— C’est mon boulot James ! s’offusqua-t-elle. Ne fais pas comme si j’étais une gamine qui jouait à la chasse au trésor avec un niffleur ! C’est très sérieux, la preuve ! Si tu m’en avais parlé aussi, je n’aurais pas été si enthousiaste.

— Comme si je pouvais te dire quoi que ce soit… Je ne l’ai appris qu’hier quand Kate est rentrée. Et je ne tiens ma survie qu’à mon silence alors…, ajouta-t-il en lançant un regard noir à la brunette.

— C’est vrai qu’en ce moment les légendes c’est dangereux, remarqua Gemma d’un ton morne.

— Pourquoi ? s’étonna Kate.

— A cause des meurtres. Tu n’es pas au courant ?

— Quels meurtres ?

— Ceux qui ont été commis à la rentrée. On n’a toujours pas retrouvé l’assassin. Deux d’entre eux étaient mes collègues, les autres travaillaient également à l’institut d’histoire de la magie.

— Mais pourquoi eux ? Vous faites quoi comme genre de trafic à l’institut ? demanda en rigolant James qui reçut un coup de coude en échange.

— Ne plaisante pas avec ça veux-tu !

— Gemma a raison James, ce n’est pas drôle, le sermonna Hermione. Ton père s’arrache les cheveux sur cette affaire depuis des mois.

— Pourtant papa ne fait plus partie des aurors, pourquoi est-ce que c’est lui qui s’en charge ? s’interrogea Kate.

— Il supervise, c’est tout. On ne comprend pas le mobile de ces meurtres, qui peut bien vouloir tuer des historiens ?

— Gemma, sur quoi travaillaient-ils ?

— Je ne sais pas, avoua-t-elle en se mordillant la lèvre inférieure. C’est mal vu de poser des questions à l’institut, surtout quand on n’est que stagiaire.

— Et papa n’a vraiment aucune piste ?

— Même pas l’ombre d’une », soupira Hermione.

 

ooOOoo

 

Les journées passaient à la vitesse d’un escargot passablement fatigué : terriblement lentement ! Kate avait pensé que revenir chez elle lui ferait du bien, mais force était d’avouer qu’elle s’était trompée. Elle ne cessait d’errer comme une âme en peine dans les corridors du manoir. Elle avait monté les escaliers cent trente-deux fois, visité le grenier quarante-huit fois, rangé sa chambre immaculée quatorze fois, fait une sieste neuf fois, et surtout essayé de maîtriser ses pouvoirs mille deux-cent-vingt-neuf fois. Tout cela en une semaine. En vain. Elle ne parvenait pas à occuper son esprit. Ses pensées dérivaient sans cesse vers LUI.

Que faisait Tristan ? Pensait-il à elle ? Regrettait-il ses mots ? Elle aurait tellement voulu qu’il l’a sert dans ses bras en ce moment, qu’il lui murmure des mots tendres à l’oreille. Kate laissa couler ses larmes sur ses joues sans même essayer de les essuyer. Pour la … Elle n’avait pas osé compter, c’était bien trop fatiguant. Et tellement pitoyable ! Allons bon, elle était une Potter oui ou non ?! Elle n’allait pas se laisser abattre pas un stupide chagrin d’amour, si ?!

Visiblement si.

 

James poussa la porte du salon et vit sa sœur prostrée devant les flammes, dans la même position que la veille. Et l’avant-veille. Il poussa un soupire et s’approcha.

« Hey ! chuchota-t-il.

— Hey… dit-elle d’une voix étranglée.

— Il s’appelle comment ?

— Quoi ? De quoi est-ce que tu parles ? demanda-t-elle en essuyant précipitamment ses joues du dos de la main.

— Pas avec moi Kate. Tu n’arrêtes pas de pleurer comme une madeleine depuis que tu es rentrée à la maison. Il ne faut pas être auror pour comprendre qu’il y a une histoire de cœur là-dessous. Alors, donne-moi son nom.

— A quoi ça t’avancerait ?

— Moi ? A rien, reconnut-il. Mais ça te soulagerait peut-être de pouvoir sortir tout ce que tu as sur le cœur à quelqu’un, tu ne crois pas ? »

Un soupire à fendre l’âme lui répondit. Au bout d’un très long silence, elle lâcha finalement :

«  Tristan. Il s’appelle Tristan.

— QUOI ? Ne me dis pas que tu sors avec Delarivière ou je ne sais plus comment il s’appelle.

— Dulac, corrigea Kate machinalement.

— Ouais, Dulac ! Ce n’est pas possible ! Tu sors avec un petit aristo imbu de lui-même qui a toujours eu la petite cuillère en argent dans la bouche ? »

Kate se crispa, sentant la colère monter. James ne manquait pas de toupet ! Pour ce qui était de petite cuillère en argent il pouvait parler !

« Mais qu’est-ce que tu lui trouves ? Il est fier, arrogant, prétentieux…

— James ! coupa Kate.

— Quoi ?

— Tu ne le connais même pas !

— Et alors ? Je suis sûr que tu vaux mieux, crois-moi.

— Mais qu’est-ce qu’il te prend ? J’ai eu mon mot à dire sur Gemma peut-être ?

— Ça n’a rien à voir voyons ! Gemma est parfaite, que veux-tu trouver à redire ?

— James Sirius Potter vous êtes un hypocrite ! Je mène ma vie comme je l’entends ! » s’énerva-t-elle en sortant de la pièce à grande enjambées. « Y compris pour mes ruptures ! » hurla-t-elle en passant la tête dans l’entrebâillement de porte qu’elle venait pourtant de franchir.

 

ooOOoo

 

Affalée sur son lit, elle contemplait le ciel de son lit à baldaquins en battant la mesure du pied. Tristan… Tristan… Elle se redressa d’un bond et se mit à faire les cent pas. Bon sang ! Il fallait qu’elle se le sorte de la tête ! Ça devenait ridicule !

Un froissement d’aile calma sa tempête intérieure. Un hibou ? Qui cela pouvait-il bien être ? Elle fit tourner la poignée à pommeau d’argent et entrouvrit la baie vitrée pour laisser le volatile entrer. Il laissa choir lamentablement l’enveloppe sur le tapis tissé en poussant des hululements plaintifs. Maudit volatile ! Même pas fichu de remettre une lettre en main propre. Se pliant en deux, elle ramassa la missive et décacheta le scellé.

 

Kate,

Notre dernière conversation m’a intriguée, je l’avoue. Dès que je suis rentrée chez moi, j’ai commencé à mener ma petite enquête. Il se trouve que l’un des historiens décédé travaillait sur la généalogie de l’Enchanteur en personne. Ma demande ayant déjà suscité de nombreuses questions, je n’ai pas pu en savoir plus. En revanche, j’ai réussi à récupérer l’adresse de sa femme. Elle accepte de me recevoir demain pour le thé. Serais-tu d’accord pour m’accompagner ? J’attends ta réponse par retour de hibou.

Je t’embrasse,

Gemma

P.S : Ne parle pas de tout cela à James s’il te plait. Je préfèrerais que cela reste entre nous.

 

Gemma lui proposait de l’accompagner ? Elle ? Au fond, elle avait peut-être jugé cette fille un peu hâtivement… Elle se jeta sur son bureau, se saisit d’une plume et répondit directement au dos du parchemin.

 

Gemma,

Je serais ravie de t’accompagner. Ne t’en fait pas, je ne soufflerai pas un mot à James. Retrouve-moi à quinze heures devant Gringotts.

A demain !

Kate

 

Maintenant il s’agissait d’attraper le stupide hibou qui volait à travers la pièce en piaillant son enthousiasme. Ô joie !

 

Note de fin de chapitre :

Qu'en dites-vous ? Que pensez-vous du pentacle ? Et de la relation qui s'installe entre Gemma et Kate ? De la réaction de James ?


Quelles sont vos suggestions sur la prochaine rencontre ?


A bientôt !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.