S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Chers et chères membres d'HPF,

Les votes pour la sélection sur les participations aux Next Gen, pour le mois d'avril, sont en cours. Vous pouvez découvrir les choix des lecteurs et voter jusqu'au 30 avril pour les textes que vous avez aimés sur ce topic !

La Résistance est le thème à l'honneur en mai : n'hésitez pas à soumettre vos coups de coeur ici, ou par commentaire de cette news !

Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème des Molly/Arthur : Extraaterrestre pour L'écho de leurs rireset DameLicorne pour Ouvrir les yeux !



Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De L'équipe des Podiums le 09/04/2018 21:58


76ème édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 76e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 14 Avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire, pour vous laisser inspirer par la musique !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 06/04/2018 15:51


5ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 5e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 7 avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic. A très bientôt !


De L'Équipe des Nuits le 26/03/2018 19:30


Sélections du mois


Chers et chères membres d'HPF,

Les votes pour la sélection sur les participations aux Arthur/Molly, pour le mois de mars, sont en cours. Vous pouvez découvrir les choix des lecteurs et voter jusqu'au 31 mars pour les textes que vous avez aimés sur ce topic !

La Next-Gen est de retour en avril : n'hésitez pas à soumettre vos coups de coeur ici, ou par commentaire de cette news !

Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème des Concours : Taouret Metamorphosis de Hortensea, Catie avec Chambre 213 et Right into Darkness, accompagnées de SunonHogwarts pour son texte Princesse de pluie !



Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De L'équipe des Podiums le 18/03/2018 19:27


75ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 75e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 10 mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire, pour vous laisser inspirer par la musique !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 03/03/2018 15:00


Sauvegardes automatiques quotidiennes


Chers membres d'HPF,

Dorénavant, tous les jours à 4h30 du matin, heure de Paris, les sites de l'association HPF (HPFic, le Héron, le blog, la boutique, le site de l'asso et le forum) sont indisponibles pendant environ 20 minutes.


De L'Equipe Technique le 18/02/2018 18:27


Just dashes across the heart par jukava

[30 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Tout appartient à JKR.

Ce texte a été écrit par Finkpishnets qui en a autorisé la traduction.

J'ai trouvé ce texte ce matin, au hasard de mes errances sur LJ...
Et je n'ai pas résisté à vous le faire partager tellement je l'ai trouvé... Magnifique.
N'oubliez pas de reviewer, ça montrera à l'auteur que le fandom français est accueillant.

Et un grand merci à Noisette d'avoir faire une relecture/correction à la vitesse de l'éclair
Il n’avait pas pleuré. Personne n’avait trouvé cela étrange, ils avaient tous continué leurs vies, comprenant le chagrin de Harry, mais n’envisageant pas le sien. Peut-être que c’était égoïste de sa part de vouloir crier et hurler comme Harry, pour faire savoir à tous comment il se sentait, mais il ne pouvait pas, ils ne voudraient pas l’attendre de toute façon.

Remus Lupin, le Grand Simulateur, le Masque Parfait.

Les seules personnes qui avaient pu voir au travers étaient parties maintenant.

Il ne savait plus vraiment qui il était. Avant, il avait été un Maraudeur, même si Sirius était à Azkaban, au moins il existait – un camarade de clan partageant toujours le même air, la même planète. Cela avait été suffisant pour qu’il continue de vivre.

Mais Sirius n’était plus là.

James était mort.

Peter était perdu.

Alors, qui était-il ?

Il était un ancien Professeur. Un camarade. Un loup-garou. C’était tout maintenant.

Pas Moony.

Pas Remus.

Pas même Lupin. Pas vraiment.

Il y en avait toujours certains qui se souvenaient – McGonagall, Dumbledore, Hagrid – mais pour eux c’était presque comme un rêve, le faible souvenir de quatre garçons qui se couraient après imprudemment dans les couloirs anciens, apportant le chaos partout où ils passaient.

C’était plus réel pour eux de penser à James et Lily Potter, morts, tués, trahis. Les parents de Harry Potter, celui à propos de qui tout cela était vraiment. Pas de James, Prongs, les yeux pétillants alors qu’il avait encore fait une blague, s’effondrant sur son lit, riant jusqu’à ce qu’il n’ait plus de souffle. Pas de Lily Evans, le réprimandant, ses mains délicates sur ses hanches et une grimace de colère sur les lèvres qui ne suffisaient pas à masquer l’amusement dans ses yeux.

C’était plus réel pour eux de penser à Wormtail le Traître, un homme faible tourné vers les Ténèbres. Pas au Wormtail qu’il connaissant. Pas à Pete qui flirtait outrageusement avec les Poufsouffles jusqu’à ce qu’elles gloussent et papillonnent des paupières, complètement sous le charme.

C’était plus réel pour eux de penser à Sirius, le criminel condamné, enfermé dans sa vieille maison, décharné, et peut être même un peu fou. Le parrain de Harry. Pas Padfoot, si plein de vie, alors qu’il lançait ses bras autour de ses meilleurs amis, chantant à tue-tête et très faux les dernières chansons de rock Moldues, tellement et complètement vivant.

C’était plus réel pour eux de penser à Remus Lupin, sensible et calme, avec une affection qui le forçait à l’inaction une fois par mois. Dévoué à l’Ordre mais un peu réservé, impossible d’approche. Pas à Moony, lançant des coussins à ses amis alors qu’ils essayaient de le tirer de son lit au milieu de la nuit, riant tout du long.

Ils n’étaient plus que des noms maintenant, souvenirs de gens que la guerre avait touchés. Ils n’étaient plus les Maraudeurs qui étaient assis, amassés, dans le coin le plus éloigné de la Bibliothèque, discutant d’une carte qui pourrait être si fabuleuse. Pas les Maraudeurs qui bondissaient dans la forêt les nuits de pleine lune, mordillant pour s’amuser aux talons les uns des autres. Clan.

Plus maintenant.

La Guerre continua et Remus se trouva repoussé, repoussé et repoussé jusqu’à ce qu’il ne puisse plus sortir en public sans que des gens ne le regardent de manière suspicieuse. Loup-garou, murmuraient-ils, Monstre, et Remus laissa faire parce qu’il n’y avait rien d’autre qu’il puisse faire.

Rester coincé dans Grimmauld Place était sa vision de l’un des cercles de l’Enfer, être près de Sirius ainsi, mais pas tout à fait, savoir que c’était l’endroit qu’il détestait plus que tout et qu’il avait été forcé d’y passer heure après heure, errant et se souvenant et oubliant ce que c’était que de faire partie du monde extérieur.

Les gens passèrent et Remus resta parce que c’était la seule chose à faire, et il sentit les murs autour de son cœur se fissurant un peu plus chaque jour, une petite douleur physique du temps qui passe.

Harry revint, regardant la maison comme si son existence même était une trahison, et Remus pensa qu’il aurait probablement ressenti de la pitié s’il pouvait encore ressentir quelque chose pour quelqu’un.

Mais Harry n’avait pas besoin de son attention, il avait celle de tous les autres.

L’Ordre avait compris le chagrin de Harry, ses explosions de colère envers Snape ou Dumbledore ou les humeurs sombres qui pouvaient durer des heures. Ils n’étaient pas surpris lorsque des choses lui rappelaient son parrain et que ses yeux s’emplissaient de larmes. Ils le regardaient alors avec commisération, murmurant « Pauvre garçon, il a tout perdu maintenant. »

« Non ! » Avait envie de hurler Remus. « Non, j’ai tout perdu – tout ce qu’il a perdu c’est une illusion ! »

Mais bien sûr, il ne le faisait pas.

La Guerre continua jusqu’à ce que cela s’arrête, et Remus n’avait pas senti le sort, il avait juste la sensation de tomber, et tomber, et tomber-

« Salut. » Dit Sirius, dix-neuf ans et magnifique, James et Lily et Peter souriant par-dessus son épaule et le ciel clair et bleu et brillant. « Bienvenue à la maison, Moony »

Remus ferma les yeux et sourit.
Note de fin de chapitre :

Alors, vous aussi ça vous a touché ?
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.