S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Au bonheur des commentateurs


Du 23 septembre au 22 décembre, nous vous proposons de donner du bonheur autour de vous en participant à notre concours reviews "Au bonheur des commentateurs".
Le but ?
Poster un minimum de cinq reviews par semaine dont l’une devra être sur un texte correspondant au thème de la semaine. En exclusivité pour vous, le thème de la première semaine sera "commentez un texte avec moins de 5 commentaires/reviews" !
Quand ?
Pendant l'automne, du 23 septembre au 22 décembre. Vous pouvez prendre le train en marche sans problème !
Comment ça marche ?
Si vous êtes déjà inscrits sur le forum, rendez-vous ici. Sinon, nul besoin de s'inscrire ! Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante projetreview[at]gmail.com en indiquant votre souhait de participer, nous vous indiquerons la marche à suivre !

De le 21/09/2018 22:05


81e Edition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 81e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 septembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'Équipe des Nuits le 12/09/2018 09:50


Concours Officiel - Mappa Mundi


L'horloge de la gare de King's Cross sonne l'heure fatidique à laquelle les jeunes sorciers et sorcières du Royaume-Uni montent à bord du Poudlard Express. De l'autre côté de la voie 9 3/4, les jeunes Moldus, tout comme vous, attendent impatiemment la sortie du film Les Animaux Fantastiques 2...

Voyager avec Newt Scamander - Norbert Dragonneau pour ses amis francophones - visiter de nouveaux pays, découvrir des animaux extraordinaires, affronter de terribles menaces et s'en sortir de justesse à chaque fois... Ça fait rêver non ? Ça vous tenterait bien, n'est-ce pas ?

Alors, n'attendez plus une seconde de plus ! Et embarquez à bord du train, prenez un Portoloin ou grimpez sur votre balai pour découvrir de nouvelles contrées. Partez à l'aventure rencontrer les créatures magiques du monde entier ! Avec l'écriture, rien n'est impossible !

Venez découvrir Mappa Mundi, le dernier concours officiel de l'équipe des Bleues ! Inutile d'être inscrit sur le forum pour participer !

A très vite !
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 01/09/2018 11:55


7ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 7e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 1er septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic. À très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 20/08/2018 18:04


80e Edition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 80e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 août à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/08/2018 19:43


Délais de validation


Bonjour à toutes et tous !

Une bonne partie de notre équipe étant en vacances, nous tenions à vous informer que les délais de validation des chapitres qui nous sont soumis sont susceptibles d'être plus longs.
Merci de votre compréhension !
Bel été ! Profitez-bien !
De L'équipe de modération HPF le 09/08/2018 14:04


Un Voile entre nous par Layi

[66 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Non, non, vous ne rêvez pas, j'ai enfin réussi à achevé un nouveau chapitre d'Un Voile Entre Nous. J'ai été terriblement longue et m'en excuse. J'ai profité de cette panne d'inspiration dans cette fanfic pour corriger les premiers chapitres. Je n'ai pas encore fini (c'est qu'il y avait du boulot mine de rien), mais je publie quand même celui-ci (qui n'est pas corrigé non plus, mais je ne voulais pas vous faire attendre encore une éternité).

Il n'y a pas vraiment de grandes modifications dans les chapitres précédents (qui seront publiés corrigés lorsque j'aurais terminé de tous les faire) A part de nombreuses fautes corrigées, des phrases mieux tournées et quelques détails, tout est sensiblement identique. Néanmoins, j'ai un peu mieux situer les évènements dans le temps et donc pour ce chapitre-ci nous sommes au vacances de Noël. Je sais que ça peut parraitre étrange, mais c'était une erreur de ma part de ne pas bien cadrer les choses dans les chapitre précédents, donc je rectifie le tir avec celui-ci.

Bref, je vous souhaite une bonne lecture, en esperant qu'il vous plaira. 

 

Les vacances de Noël permirent à Hermione de souffler un peu. Elle n’avait plus à donner le change face à ses condisciples lorsqu’ils lui demandaient si elle allait mieux, ni à expliquer l’étrange maladie qu’elle avait eu, ni son rapprochement si soudain avec son homologue. Au square Grimmaurd, elle pouvait enfin s'autoriser à afficher une tête d’enterrement, tout le monde lui fichait la paix. Personne ne comprenait pourquoi elle n’avait pas le moral, mais ses amis respectaient son silence. C’était déjà ça. 

Drago était resté à Poudlard, bien évidement. Etonnamment, elle était plus triste qu’elle ne l’aurait pensé de le savoir seul dans le château. Il avait été un point de repère depuis que son rituel avait viré au fiasco. Quand elle était dans le passé, c'était uniquement les interventions régulières du jeune homme lui avaient permis de garder un pied dans sa réalité. Et une fois revenue à son présent, comme il était le seul conscient de sa maudite expérience, il avait été d’un soutient inespéré. Elle lui avait proposé de venir pour les vacances au square Grimmaurd, mais il n’avait même pas prit la peine de lui répondre. Il s’était contenté de la regarder avec un sourcil haussé, se demandant sûrement si c’était là une blague de mauvais gout. « Cela te ferait un peu de compagnie », avait-elle tenté. « Je ne suis pas tout seul », avait-il rétorqué. Elle soupira. Non, il n’était pas seul. Il était avec son parrain. Avec Severus. Ce qui, du point de vue des Gryffondor équivalait à être seul, en fait. 

Penser à son professeur de potion lui étreignait le cœur tant cela ravivait des émotions qu’elle n’aurait pas souhaité avoir. Ils n’avaient pas un passé simple tous les deux, et elle savait qu’il leur faudrait mettre les choses au clair un jour prochain. Mais elle n’était pas encore prête à ça. Le maitre des potions non plus, d’ailleurs, puisqu’il avait déjà envoyé paitre plus loin son filleul lorsque celui-ci lui avait demandé des explications. Être au square Grimmaurd était plus facile que la jeune femme ne l’aurait cru : il ne restait aucune trace de son amant en ces lieux. Si on excluait la chambre de Sirius dans laquelle elle n’avait pas osé pénétrer jusqu’à lors. 

Il fallait bien avouer qu’elle n’avait pas vraiment eu une minute à elle. Entre les soirées avec les membres de l’Ordre, les entraînements particuliers que Tonks leur avait réservé, et autres petites surprises de ce style, le trio était exténué. Aussi, ce n’est que le soir même du réveillon que la jeune femme put enfin s’éclipser dans la chambre du défunt. Il n’y avait plus grand-chose en ces lieux qui aurait pu indiquer que Sirius avait habité là. Tout était défraichi. Les couleurs rouges qui ornaient les murs dans une ultime insulte à sa famille étaient ternies par le temps et le manque de vie. C’était pire que dans ses souvenirs. Les premières fois qu’elle était entrée dans  la chambre, elle avait été touchée, bien sûr. Mais à l’époque, elle ne s’était pas sentie si impliquée… 

Elle avançait à pas lents, humant l’air pour tenter d’y retrouver le parfum si particulier de l’aîné des Black. Elle n’inhalait que poussière et ses yeux piquaient. Alors qu’elle s’approchait du lit, une latte de parquet craqua. Tout craquait dans cette maison, et Hermione ne sut pas trop pourquoi elle s’intéressa davantage à ce phénomène à cet instant. Toujours est-il qu’elle se pencha et de l’index tapa de petits coups sur le sol, constatant que la résonnance était étrange. Alors, elle sortit sa baguette et à l’aide d’un bête sort d’attraction souleva la latte. Une petite boite en fer rouillé se trouvait dessous. Ils ne l’avaient pas trouvée, lors du grand ménage. Cette fois-ci, les larmes coulèrent des yeux de la jeune femme. C’est elle qui lui avait offert, lui disant qu’ainsi il pourrait conserver tous leurs souvenirs à l’intérieur. Elle se sentait terriblement honteuse à présent qu’elle réalisait le mal qu’elle avait du lui faire en disparaissant. 

Elle ouvrit délicatement le couvercle afin de découvrir le trésor que renfermait la boite. Elle en sortit un carnet défraichi qui avait du servir de journal intime qu’elle déposa délicatement sur le lit afin de le lire plus tard. Puis vinrent les images, essentiellement des photos et des petits mots écrits en cours entre les maraudeurs. Au début, seuls les quatre garçons apparaissaient, puis doucement Lily s’ajoutait au groupe. Hermione était émue. Ils lui manquaient tant. Elle étalait ces trésors devant elle, les larmes aux yeux. La boite fut rapidement vidée de presque tout son contenu. Et au fond, la jeune femme découvrit le trésor ultime de son amant. Une simple photographie… 

Elle, Hermione, apparaissait aux côtés de James, Lily, Remus et Peter. Elle se souvenait parfaitement de cet instant. Ils étaient dans le parc et Sirius avait souhaité immortaliser l’instant, si parfait. De toutes les photos que les amis avaient pu prendre d’elle, cela devait être la seule qu’elle n’avait pas retrouvée et détruite. A présent, elle savait que c’était Sirius qui, connaissant ses plans, l’avait cachée. Il avait prit là un grand risque, mais elle ne pouvait pas lui en vouloir. Après avoir parcouru rapidement les lettres d’elle qu’il avait conservées, elle referma délicatement le coffret et attrapa le journal. 

Sirius n’en avait pas étant jeune et la jeune femme fut un peu surprise qu’il ait pris l’habitude par la suite de noter ses pensées journalières. Elle ouvrit avec délicatesse le précieux carnet et réalisa alors qu’il l’avait fait pour ne pas devenir fou. Les mots qu’elle lisait étaient durs, cruels à son égard. Puis se faisaient plus doux au fur et à mesure que les jours, les semaines, les mois et les années avaient passées. Au final, elle réalisait qu’il n’avait jamais cessé de l’aimer et quelque part cela lui fendait le cœur au lieu de la réjouir. Elle avait gâché sa vie et pourtant il lui était toujours resté fidele, espérant un jour la retrouver, attendant qu’elle grandisse... Et à présent, c’était elle qui voulait à tout prix le retrouver. La boucle était bouclée, si ironique. 

Harry s’était rapidement aperçu de l’absence de son amie. Il avait tout d’abord cru qu’elle était allée aux toilettes, puis, ne la voyant pas revenir, il s’était inquiété. Il avait signalé à Ron qu’il revenait rapidement et était monté dans les étages. En passant devant l’ancienne chambre de Sirius, Harry avait entendu les pleurs d’Hermione. Intrigué, il avait ouvert doucement la porte. 

Son amie était là, penchée sur quelque chose qu’il ne voyait pas, secouée de sanglots.

 - Hermione ? appela-t-il.

 La jeune femme se retourna, les yeux rouges. Elle tenait toujours le journal de Sirius dans ses mains, mais elle savait qu’Harry ne pouvait le discerner puisqu’il n’était pas dans le Secret. Elle devait avoir l’air ridicule, ses mains semblant tenir de l’invisible.

 - Qu’est ce qui se passe ? s’enquit son ami, un peu surpris.
- Je… Rien. C’est… revenir ici, ça m’a fait penser à… lui. Je… Désolée, Harry.

Le Survivant acquiesça. Bien sûr qu’il comprenait. Lui-même avait immédiatement pensé à Sirius en revenant dans la maison des Black. C’était obligatoire. Tout le monde avait pensé à lui, même si peu osait l’avouer. Harry s’approcha doucement de son amie et la prit dans ses bras. 

- Ça va toi ? s’inquiéta-t-elle
- Etrangement… Oui, chuchota-t-il. En réalité, Luna me manque plus que lui à présent.

 Hermione eut un sourire tendre. Harry était amoureux. Et c’était la solution à son chagrin sans fin. L’Amour venait souvent à bout de tous les malheurs, elle en avait fait l’expérience elle-même. Sentant les larmes remonter à cette pensée, elle s’obligea à changer de sujet. 

- On descend ? proposa-t-elle.

 Harry lui fit non de la tête.

 - Hermione… chuchota-t-il, je comprends que tu ne veuilles pas nous parler. Mais je ne suis pas idiot. Il y a très certainement des choses qui m’échappent, mais je sais que tu n’étais pas à l’infirmerie.
- Comment…

Harry sortit un bout de parchemin défraichi de sa poche. La jeune femme réalisa alors : la Carte du Maraudeur !

- Tu n’es pas apparu dessus de la semaine. Je n’ai rien dit à personne et encore moins à Ron pour ne pas l’inquiéter. Je pense aussi que Malefoy en sait plus que nous et ça m’énerve. Je respecte tes secrets… Mais sache que je suis là, Hermione ! 

La jeune femme s’effondra en sanglots dans les bras de son meilleur ami. Elle était perdue. Totalement perdue. Ses points de repères s’étaient effondrés, elle ne savait pas que dire à ses amis, Lily, James, lui manquaient, elle voulait retrouver Sirius. Et puis il y avait aussi Severus, Remus… Et Ron ! Ho Ron ! Qui ne comprenait pas son attitude, Ron qu’elle pensait aimer avant son voyage dans le temps. Ron qu’elle adorait, Ron qui risquait d’être si déçu s’il apprenait tout ça. Elle pleura longuement. Harry resta silencieux. C’était la première fois qu’il voyait son amie dans cet état. Il ne savait pas réellement comment réagir, mais il ne voulait surtout pas faire de faux pas. 

- Je… commença Hermione après s’être un peu calmée.

 Elle croisa le regard perçant de Harry et se tut à nouveau. Elle avait arrêté de sangloter mais des larmes coulaient encore sur ses joues.

 - Tu n’es pas obligé de parler Hermione…

 Elle hocha la tête négativement puis prit une grande inspiration. Maintenant qu’elle était au pied du mur, elle savait qu’elle avait besoin de parler à son ami. Elle avait peur de sa réaction, bien entendu, mais elle voulait le faire. Elle ouvrit à nouveau la bouche, mais des bruits de pas sur le perron l’arrêtèrent à nouveau.

- Ha, vous êtes là, fit Ron en entrant à son tours dans la petite chambre. Ginny te cherchait, Hermione.

 La jeune femme se força à sourire. Ron n’était pas stupide, il comprit bien que quelque chose se tramait entre ses deux amis. Mais il ne posa pas de question. Pour une fois, il était tombé d’accord avec Harry : les choses viendraient en temps voulu. Leur trio était bien assez fragilisé comme ça, il n’avait pas envie d’en rajouter. Ils avaient déjà traversé des crises pires que celle-ci, ils s’en remettraient si chacun faisait un petit effort. Aussi, il se contenta de prendre les deux autres dans ses bras, les dépassant tous les deux de presque une tête. Hermione colla sa tête sur la poitrine de son ami et cette fois-ci un vrai sourire s’afficha sur son visage tandis qu’Harry lui prenait la main.

- On ferait mieux de redescendre, indiqua Ron, les autres vont finir par s’inquiéter.
- Oui, et je dois parler avec Ginny, enchérit Hermione. 

Ils se détachèrent les uns des autres. Ron sortit le premier, rapidement suivi de la seule fille du groupe qui voulait retrouver son amie. Elle s’était promis, quelques temps auparavant, de la soutenir comme elle le faisait avant son voyage dans le temps. Et puis surtout, la préfète se rendait compte combien elle avait besoin de retrouver ses anciennes habitudes afin de combler le vide en elle. Harry sortit le dernier. Après un dernier regard, il referma la chambre de son défunt parrain, un air un peu triste sur le visage. La vie devait reprendre son cour, il l’avait enfin compris et accepter. A lui d’aider son amie à présent. Hermione retrouva Ginny dans la cuisine. Celle-ci lui sourit timidement. Elle avait les yeux rouges. Une fois encore. 

- Harry m’a avoué qu’il aimait Luna.
- Ha. 

La préfète ne savait que dire. Elle avait été si heureuse de voir le Survivant aller mieux qu’elle n’avait pas pensé à Ginny et à ses sentiments pour le jeune homme. Elle lui fit une grimace navrée avant de la prendre dans ses bras.

- Je suis déçue, chuchota la rousse. Mais étrangement, je ne suis pas vraiment jalouse… Je crois que j’avais simplement besoin d’entendre que je n’aurais jamais ma chance pour passer à autre chose. Mais c’est dur quand même.
- Je comprends…

 « Ou du moins, j’essaie », pensa Hermione. Elle-même avait longtemps pensé aimer Ron. Avant de rencontrer Sirius adolescent. Ses propres expériences ne pouvaient en rien aider Ginny, puisqu’elles étaient totalement différentes. Et puis Ginny ne savait pas tout et elle ne comprendrait pas si Hermione le lui expliquait. Elle résista à l’envie de se lamenter une nouvelle fois sur son sort et serra son amie plus fort encore dans ses bras.

- Hermione, il y a autre chose que je voulais te dire…
- Quoi donc ?

 Ginny avait prit un ton à la fois plus enjoué et plus inquiet. Comme si elle appréhendait un peu la réaction de la préfète.

 - Je… Je crois… Je crois que Malefoy me plait bien. 

 

Note de fin de chapitre :

Et s'il y a des volontaires pour m'aider dans la correction des chapitres précédents (et les prochains), qu'ils se manifestent, ma boite MP sur le forum vous est grande ouverte ! ;)


 


 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.