S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

7ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 7e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 1er septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic. À très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 20/08/2018 18:04


80e Edition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 80e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 août à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/08/2018 19:43


Délais de validation


Bonjour à toutes et tous !

Une bonne partie de notre équipe étant en vacances, nous tenions à vous informer que les délais de validation des chapitres qui nous sont soumis sont susceptibles d'être plus longs.
Merci de votre compréhension !
Bel été ! Profitez-bien !
De L'équipe de modération HPF le 09/08/2018 14:04


Précautions estivales, valables pour le restant de l'année !


Surnommées les Schtroumpfettes ou les Bleues, nous sommes les petites mains qui s'activent quotidiennement en coulisses pour lire et valider (ou invalider si votre chapitre ne respecte pas un des points du règlement) vos fanfictions dans les plus brefs délais.



Nous nous réjouissons de voir fleurir de nouveaux chapitres chaque jour, cependant nous avons pu remarquer que quelques auteurs nous envoyaient plusieurs chapitres à la suite et nous tenons à rappeler que nous prenons sur notre temps libre pour lire chacun des chapitres postés avant validation. Il serait donc plus agréable, si vous voulez nous éviter les coups de soleil, de ne pas poster plus de deux chapitres à la fois. Nous en profitons également pour rappeler que les chapitres de moins de 500 mots hors drabbles ne sont pas acceptés.



Nous ajoutons, pour les auteurs/autrices dont le chapitre serait invalidé, qu'il ne faut pas retirer la mention [en attente de...] afin de ne pas ralentir le travail de la modération. Cependant, vous pouvez le modifier en [corrigé] si vous avez apporté les corrections demandées. Un mail vous expliquant les raisons de cette invalidation sera envoyé à l'adresse courriel renseignée dans votre profil (merci de la mettre à jour).



Si vous avez la moindre question, vous pouvez nous contacter à cette adresse mail : hpf.moderation@gmail.com



Nous comptons sur votre coopération pour assurer la survie des Schtroumpfettes et nous vous souhaitons à tous un très bel été de lecture et d'écriture !



L'équipe des Schtroumpfettes
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 19/07/2018 20:09


79e Edition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 79e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 28 Juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/07/2018 15:32


78e édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 78e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 16 Juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 11/06/2018 12:57


Il suffit d'un coup de batte sur la tête par MlleChat

[3 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Je n'ai pas gagné le concours mais j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce OS. Je n'avais jamais créé de personnage original et c'est vrai que c'est un peu mon petit bébé. Il a son caractère mais vous verrez, il ne mort pas. Enfin pas souvent... J'espère que vous apprécierez ces quelques instants en sa compagnie !

Bonne lecture
Aujourd'hui est une mauvaise journe. Pourquoi faut-il que ce soit ce match ? Vous me direz que c'est une marque de confiance de la part de Weasley de me faire jouer pour la premire fois le jour de la finale nationale. Oui cela devrait m'encourager. Me redonner confiance. Mon premier match. Mon premier match depuis tout a je devrais dire. Depuis l'accident. Tout c'tait pass tellement vite. Le crtin que je suis tait trop obnubil par cette petite tache d'or pour le voir arriver. Ce putain de cognard. De connard je devrais dire. Je m'en souviens par bribes. Le bruit coeurant quand il a percut ma tte. Le choc quand je me suis senti propuls vers le poteau. Un nouveau craquement. Ma colonne vertbrale cette fois. Et puis plus rien. Le nant. Six mois de comma. Si ce que disent les mdicomages tait vrai, je me serais pas ennuy. Mais tout ces trucs comme quoi on entend les gens qui nous parlent c'est que des conneries. Des trucs qu'on veut nous faire avaler pour rassurer les proches. Leur donner de l'espoir. Moi j'ai rien entendu, j'ai rien senti. Alors peut tre que c'est moi qui ne suis pas comme les autres c'est vrai. Mais toujours est-il qu'une seconde j'tais sur le terrain, prt faire gagner mon quipe et la seconde d'aprs je me rveillais avec l'impression que quelqu'un m'avait ouvert le crne et s'amusait marquer mon cerveau avec un morceau fer chauff blanc. Comme si on m'avait broy la tte. En fait, c'tait srement le cas.

Une tape dans l'paule me ramne a la ralit. Je lve les yeux. Weasley. J'aurais du m'en douter. Il n'y a que lui pour oser ce genre de familiarit avec moi. Aprs tout c'est mon capitaine et si j'impose une distance aux autres je dois bien tre cordial avec lui. C'est vrai, qu'est ce qui l'obligeait, lui le grand capitaine qui avait fait passer les Canons Chudleys d'une quipe minable la plus prometteuse de Grande-Bretagne, me laisser ma chance moi, le petit serpentard qui, peine sorti de Poudlard, venait exiger une "audition". Et mme aprs l'accident, alors que tout les mdicomages et mes proches rabchaient sans cesse que je ne pourrait plus jouer un niveau aussi haut, il avait t le seul me faire confiance. Je me rappelle trs bien de ce qu'il m'a dit. Je crois que j'oublierais jamais en fait.
"Si tu es sr de pouvoir continuer, je te reprend dans mon quipe. Il va falloir que tu t'entrane encore plus fort. Et je te dis, avec tes blessures a va pas tre rose tous les jours. Mais si je commence te materner a marchera pas. Avec n'importe quel autre joueur j'aurais pas pris le risque. Mais t'es l'attrapeur le plus prometteur que j'ai jamais vu. Ne me dois pas."
Ron Weasley, l'ami de Harry Potter le plus grand attrapeur que Poudlard aie connu depuis des lustres, me disait a moi. Ce jour l j'ai dcid de donner raison la confiance qu'il plaait en moi. Ce mec est un type bien. Mais a, je ne l'avouerais jamais devant lui. J'ai une fiert quand mme !

Et il est l devant moi, regardant le triste spectacle que je dois donn. Je suis ptrifi. Malgr ce qu'il a pu dire, moi je le sais. Je ne suis pas prt. Pas prt du tout. Qu'est ce qu'il m'a pris de vouloir continu le Quiddich ? Peut-tre parce que je n'ai rien d'autre. Je le sens me secouer comme un prunier. Je lance vers lui un regard suppliant. Je vous parlais de fiert tout l'heure ? Je crois que finalement vous pouvez oublier. Je me sens plaqu violemment contre un mur. Rien d'rotique l dedans. On est pas de ce bords l. Quand je vois le regard qu'il me jette j'ai plutt l'impression qu'il est sur le point de me transformer en chair pt pour hippogriffes.

- " Je croyais avoir t clair, tu ne dois pas me dcevoir. Je ne suis pas suicidaire. Si je te fais jouer aujourd'hui c'est que t'en es capable. Alors maintenant tu vas me reprendre ton air d'aristo fier de d'habitude, poser ton cul sur ton balais et m'attraper ce putain de Vif d'Or sinon je te promet qu'au prochain entranement on prendra ta tte la place des cognards. Je me suis bien fais comprendre ?"


J'hoche la tte, incapable du moindre mot. Il me lche et se recule. Les autres me regarde et je leur lance un regard noir. Comme si eux n'avaient jamais fait une crise de panique. Je me souviens qu'il y en a un qui a pleur avant son premier match. Quelle bande de gamin. Mais bon, il faut admettre qu'ils sont pas mauvais, c'est le principal. Je rve ou Weasley est en train de se foutre de moi ? Non, il y a bien ce petit rictus moqueur. Presque imperceptible. Mais moi je le vois. Il sait trs bien ce que je pense des autres. Enfin pas de tous. Il y a elle. La seule fille de l'quipe. Comme moi, Weasley lui a donn sa chance. J'aime penser qu'on est un peu pareil tout les deux et que les autres sont qu'une bande de macho. On peut dire qu'ils ont t surpris quand elle leur a montr de quoi elle tait capable sous ses airs de fillette. Comme moi sous mes airs d'adolescent chtif. Faut que j'arrte de penser des conneries comme a. Je jette un coup d'oeil vers elle. Elle me sourit puis me montre Weasley. Je crois que notre cher capitaine vient de dire quelque chose. J'ai rien cout. Ca fait rien, srement quelques encouragements et les dernires consignes rptes maintes et maintes fois. Je la regarde une dernire fois et lui tire la langue. Elle lve les yeux au ciel devant ce geste purement enfantin... Et indigne de moi soit dit en passant. Je me reconcentre sur le match venir. C'est quoi cette boule au ventre ? De la peur ? J'ai jamais connu a avant un match. C'tait toujours de l'excitation, l'attente d'aller enfin jouer. J'enfourche mon balais d'un geste sr, mais au fond, j'en mne pas large.

Ca y est je suis le dernier rentrer sur le terrain. Je plisse les yeux, bloui par la clart. Je ne m'en tait pas rendu compte mais les bruits de la foule en dlire, leurs cris hystriques, a m'a manqu. Les gens sont une source intarissable qui donne une nergie et une force incroyable. J'entend mon nom dans la bouche du commentateur. Il me semble comprendre une remarque sur mon retour plus qu'tonnant. Qu'il aille se faire foutre. Ca fait des mois que je suis de retour dans l'quipe. C'tait pas pour passer le temps. Rien d'tonnant ce que je revienne sur le terrain un jour ou l'autre.

On finit de faire un tour de terrain, petit rituel d'avant match la vitesse et le vent me font du bien. J'ai les doigts crisps mon balai pendant que je me place en hauteur face l'autre attrapeur. Il me lance un regard narquois qui veut tout dire. Il est persuad que je ne serais pas la hauteur. Je peux pas lui donner tort, je pense comme lui... Qu'est ce que je raconte ? Je me reconnat plus l, a suffit. J'tais le joueur le plus prometteur et je compte bien le rester. Je lui renvoie un regard froce. Le coup de sifflet. C'est parti. Le Vif d'Or fil un peu avant et bien entendu, il est introuvable pour le moment. De la hauteur, il faut que je prenne de la hauteur. Bien sur l'autre abruti fait pareil. Faut-il tre aussi prvisible ? Je me dtourne de lui.

Ca fait une heure que j'arpente ce foutu terrain en long et en large sans aucune trace du Vif. Bon, apparemment l'autre crtin n'a rien vu non plus. Il a peine boug depuis le dbut du match. C'est quoi ces hurlement ? Je tourne la tte. C'est pas vrai, un cognard qui fonce. Droit sur moi. Encore. Il faut que je bouge. Pourquoi mon corps de rpond plus ? Je suis ptrifi, un Basilic n'aurait pas fait mieux. Pourtant c'est juste une balle. Je ferme les yeux en attendant l'impact. Mais rien. Sauf les cris de joie de la foule. J'ouvre les yeux. Elle est l, devant moi, la batte la main. J'aimerai faire un geste, quelque chose. Vas-y fait quelque chose ! Je ne peux pas bouger. Elle s'approche et doucement me donne un coup sur la tte avec sa batte. Je la regarde et l'incomprhension doit se lire sur mon visage.

- " Non, dcidment, ta tte ne fera pas l'affaire. Alors s'il te plat, pour sauver mon prochain entranement, reprend toi."

Le temps que je comprenne elle est dj partie. Un petit rire m'chappe. Elle m'tonnera toujours. J'ai l'impression le poids que je trane depuis que j'ai repris vient de s'envoler. Je me dtend et dcrispe mes doigts. L'autre est encore en mode observateur. On va le faire bouger un peu. Un petit tour de terrain et hop je fonce brutalement. Les cris de la foule et un regard derrire moi m'informe qu'il a mordu l'hameon. Un peu de hauteur, un virage brutal. Comment ai-je pu avoir peur de retrouver tout a ? Et il me suit toujours. Peut-on tre aussi stupide ? On va voir a. Je plonge et prend de la vitesse. Ce sentiment, cette adrnaline. Et le sol qui se rapproche de plus en plus. Je devrais remonter, encore un peu, un tout petit peu... Mes pieds frlent l'herbe quand je me redresse. Un petit regard vers l'autre. Gagn. Il est a terre. Pendant que les secouristes se prcipitent vers lui j'en profite pour regarder les scores. C'est serr bien qu'en notre faveur. Tout va dpendre des attrapeurs. De moi. J'aime ce sentiment de responsabilit. Oui, je suis de nouveau moi. Sur le terrain en tout cas.

Il s'est remis debout. C'est qu'il est solide ce con. Bon passons aux choses srieuse. O est ce foutu Vif ? L ! Aux pieds des but adverses. Oh non, pas les poteaux.. C'est pas le moment d'avoir la frousse. Je suis plus prt, mais l'autre est pas loin. Je fonce ou je fais diversion ? Faut jouer la scurit. Je me dirige vers le but mais en hauteur. J'avais vu juste il me suis encore une fois. Pas l'air d'avoir vu le Vif. Il est aveugle ou quoi ? Un comble pour un attrapeur, vous trouvez pas ? Enfin a arrange mes petites affaires tout a. Je prend de la vitesse et me penche sur mon balai. Et puis soudainement, elle est l. La douleur. Lancinante. Dans ma nuque. Non pas maintenant. J'essaye de continuer mais je m'arrte, incapable de faire un mouvement de plus. L'autre me dpasse en me bousculant. Je me sens gliss. Je n'arrive pas me retenir. Merde, je vais pas tomb quand mme. Un petit effort et... Oui j'ai russis me rattraper. On se rjouit pas trop rapidement, hein. Je suis quand mme suspendu dans le vide et j'ai pas la force de me relever. Il faut que j'attende que la douleur cesse. Je sais mme pas ce qui se passe autour de moi, je vois rien tellement j'ai mal. Il a attrap le Vif si a se trouve. Bon respire un bon coup. C'est bon je la sens qui part. Elle reviendra c'est sur. Mais pas aujourd'hui.

Je me remet d'un mouvement fluide sur mon balai sous les hurlement de la foule. Et l'autre est... Il plonge. Il a enfin vu le Vif. Il fallait s'y attendre. Je suis dj en train de plonger. Il faut que je le rattrape. Encore un peu, je suis plus si loin. Il remonte. Sa rencontre avec le sol tout l'heure a du lui laisser un mauvais got. C'est vrai qu'on en est proche, vraiment trs proche. Un peu trop. Je tend la main et...Je me retrouve ventre terre, le souffle coup. J'entend le silence dans le stade. Ils retiennent tous leur respiration. Je me relve tant bien que mal et les regarde avec un air de dfi. Enfin j'essaie. Je suis pas sr que ma tte ressemble encore quelque chose alors mes expressions n'en parlons pas. Lentement je lve le bras et brandit mon poing. Poing duquel le Vif essaie de s'chapper. Aussitt des hurlements retentissent. De joie je crois. Toute l'quipe se prcipite vers moi. Je sens qu'on me bouscule, qu'on me flicite, qu'on me tape dans le dos. J'arrive pas y croire. J'ai russis. Parmi toute ces treintes brusque je sens deux mains lgres qui se posent sur mes paules. Je baisse les yeux. Elle se met sur la pointes de pieds et s'approche de mon oreille. Je sens son souffle chaud dans mon cou. Son murmure.

- " Je pensais que tu serais bien. Je me suis trompe. Tu as t extraordinaire. "

Elle pose doucement ses lvres sur ma joue avant de s'carter. On remonte sur nos balais pour aller chercher la coupe. Weasley me la tend : "C'est ta victoire". Je me tourne vers elle et elle me lance un sourire lumineux.

Aujourd'hui est vraiment une trs bonne journe.
Note de fin de chapitre :

Merci de m'avoir lue ! N'hesitez pas à me donner votre avis :)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.