S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

8ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 8e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 3 novembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L' équipe des Nuits le 22/10/2018 00:04


Au bonheur des commentateurs


Après une quatrième semaine avec une légère décroissance d'activité, "Au bonheur des commentateurs" vous propose de découvrir de nouveaux textes. Cette semaine, il vous faudra reviewer un texte écrit lors d'une Nuit d'HPF.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 21/10/2018 16:51


Les 10 ans de l'association


10 ans de l'association Héros de Papier Froissé




Pour fêter ses 10 ans, l'association qui s'occupe de gérer les sites hpfanfiction.org et le-heron.com vous propose un questionnaire. Au programme 20 questions sur les sites, Harry Potter ou encore la littérature et l'écriture !

Pour participer c'est ~ ICI

3 lots seront à gagner par tirage au sort parmi les personnes ayant au moins 17 bonnes réponses.
A vos claviers : vous avez jusqu'au 4 novembre inclus pour participer !
De Conseil d'Administration le 18/10/2018 11:25


Concours officiel Mappa Mundi


C'est l'heure des prolongations !


Vous n'avez pas eu le temps de lire toutes les participations ? Aucun problème ! Le délai a été rallongé exprès pour vous. Vous avez donc jusqu'au dimanche 21 octobre 23h59, dernier délai, pour envoyer votre bulletin de vote.
Pour rappel, les textes sont en ligne ici.
De Les Schtroumpfettes de compet' le 17/10/2018 18:29


Au Bonheur des Commentateurs


Après une troisième semaine pleine de réussite, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte sans image dans son résumé.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 13/10/2018 23:14


Concours Officiel - Mappa Mundi


Les participations pour le concours Mappa Mundi vous sont enfin dévoilées !


Il est maintenant temps de lire, reviewer et voter pour vos créatures préférées grâce à ce formulaire et vous pourrez retrouver les 17 participations dans la série créée pour le concours !

Vous avez jusqu'au dimanche 14 octobre 23h59 pour élire nos grands vainqueurs.
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 08/10/2018 22:41


L'écho de leurs rires par ExtraaTerrestre

[23 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Tout appartient à J.K. Rowling, je vous souhaite une bonne lecture o/
Une maille à l’envers, une maille à l’endroit.


Molly avait défait le sort. Plus de magie, plus de vie. Juste ses doigts qui s’abîmaient sur les aiguilles, lentement, doucement. Continuellement. Ça expiait ses fautes, ça comblait le manque. Dans le salon vide du Terrier, il n’y avait plus rien. Partie, la joie. Partis, les enfants et les turbulences. Sur la table, il n’y avait même pas un bout de tarte qui traînait. C’était une salle vide, une salle morte.

Morte… Un peu comme Molly au fond. Morte parce que Ron était parti, George était parti, Bill, Charlie et Percy aussi. Même sa petite fille, sa seule et unique princesse. Elle aurait tant voulu que ses enfants, ses bébés restent petits pour toujours. Elle aurait voulu les voir courir dans le jardin pendant des années encore, le sourire aux lèvres, insouciants et heureux.


Une maille à l’envers, une maille à l’endroit.


Elle ne supportait plus le silence. Où était Arthur ? Où était-il parti ? Depuis la fin de la guerre, il disparaissait pendant des heures, s’enfermant dans sa cabane de bricolage. Il restait là-bas, parmi tous ses objets moldus. Il la laissait. Il la délaissait. Parfois le soir, il venait se coucher après elle, se glissant sous la couette doucement, tendrement. Il se tournait vers elle et elle sentait son regard fixer son dos avec insistance. Parfois il posait sa main sur sa hanche, parfois il se retournait simplement et s’endormait. Certains soirs, Arthur ne venait pas la rejoindre. Il devait errer dans les chambres, s’endormir dans le lit d’un des enfants. Il était détruit, dévasté. Il n’était plus l’homme qu’elle avait épousé.


Une maille à l’envers, une maille à l’endroit.


Oui, Molly ne supportait plus le vide qu’ils avaient tous laissé derrière eux. Alors, elle avait enlevé le sort, elle avait pris les aiguilles. La pelote de laine orange était tombée de ses genoux et avait roulée sur le parquet. Elle était trop loin pour qu’elle l’atteigne en se penchant. Alors Molly l’avait laissée là et s’était mise à tricoter. Elle croisait le fil de laine entre les aiguilles, créant de ses doigts un petit pull, un pull pour enfant. C’était magique. Ça la ramenait des années auparavant, dans une autre vie, dans une vie de bonheur et de joie.


Une maille à l’envers, une maille à l’endroit.


Molly le tenait dans ses mains ridées et amaigries par l’âge. Le petit pull était fini. Un grand "F" y était tricoté. Elle en avait déjà fait un de ce genre. Une larme coula et vint se faufiler entre les mailles du tricot. Il y avait deux mailles de l’envers qui se suivaient. Un accro, une irrégularité. Molly haussa les épaules, personne ne le verrait.

Une irrégularité comme celle qui chavirait sa vie. Elle serait la seule à la voir, la seule à en pâtir. Sa vie filait à l’envers. Jamais, non jamais, les enfants devraient partir avant leurs parents. Ce n’est pas comme ça que la vie est faite, ce n’est pas comme ça que les choses doivent se passer. Et pourtant, pourtant, Fred était parti. Il avait créé ce revers, créé cet accro. Comme pour un tricot, si on appuyait trop fort, un vide se créait et grandissait jusqu’à détruire tout autour de lui.


Molly posa le pull sur la table. Elle l’enverrait à George par hibou plus tard dans l’après-midi. Elle reprit ses aiguilles et changea de pelote. La vieille femme se remit alors à tricoter. Il lui restait beaucoup d’autres à faire, beaucoup d’autres petits-enfants à habiller et pourtant, ça ne serait jamais assez pour elle. Elle continua, ignorant le silence pesant, la pièce bien trop rangée. Elle voulait juste oublier. Simplement oublier.


Une maille à l’endroit. Une maille à l’envers.

Encore et toujours.
Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu ! N'hésitez pas à reviewer ;)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.