S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Le concours PWP fête ses 10 ans


Vous l'attendiez avec impatience : le traditionnel concours de textes érotiques est de retour et il fête ses 10 ans !
Venez découvrir les dictons choisis pour inspirer vos histoires ainsi que toutes les modalités sur le forum. On a hâte de découvrir vos textes !
De Le Conseil d'Administration le 18/03/2019 21:42


87ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 87e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 mars à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 14/03/2019 16:47


Super sélections du mois !


 

Super sélections du mois !

 

Tout d'abord félicitations à Olly et princesse dont les textes ont été élus pour la sélection Sirius/OC ! Leurs fanfictions se verront attribuées une jolie vignette.

 

Des nouvelles de la prochaine sélections ? Et oui ! Le thème Métamorphose a su conquérir votre cœur pour les sélections du mois d'Avril et vous pouvez déjà proposer vos fanfictions favorites sur ce sujet en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

 

Les votes autour du thème Sirius/OC étant cloturés, nous vous informons que ceux pour le thème de Mars seront tournés vers la famille avec le thème Parents. Vous pouvez dores et déjà lire les textes, les reviewer et voter pour vos fanfictions favorites en vous rendant ici.


De L'Équipe des Podiums le 04/03/2019 23:08


10ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 10e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 2 Mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L' équipe des Nuits le 01/03/2019 07:36


Thème des Sélections d'Avril


À voter !

Chers HPFiens, nous vous informons que les votes des thèmes pour les Sélections du Mois sur le site hpfanfiction.org sont lancés ! Vous avez jusqu'au 28 Février 2019, 23:59, heure de Paris pour décider du thème du mois de Avril entre Mangemort, Gore, Métamorphose & Animaux fantastiques.

Rendez-vous sur ce topic pour voter !


De L'Équipe des Podiums le 19/02/2019 12:49


86ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 86e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 février à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 12/02/2019 20:47


Cher Oncle Alphard... par Hortensea

[16 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonjour à tous, me revoici pour une seconde fanfiction. Celle-ci sera d'ordre épistolaire, j'espère que vous apprécierez.

Vous n'aurez accès qu'aux lettres d'Andromeda qui vous livreront ses découvertes, ses joies et chagrins de fin 1970 à 1976 où son oncle décèdera.

Je vous souhaite une très bonne lecture en espérant que cela vous plaise.

Merci à Smittina pour le Bêta-Reading.

Note de chapitre:

Andromeda s'est enfuit le 13 octobre 1970 de chez elle suite à une grosse dispute avec sa mère, une discussion privée avec son père. Bellatrix - qui était de passage chez ses parents - tenta de lui jeter un stupéfix pour la retenir mais sa jeune soeur s'était déjà engouffrée dans une cheminée.

Elle s'est réfugiée quelques jours chez son Oncle Alphard et sa compagne Mary-Ann Bones.

Elle finit par se rendre à Stamford Hill afin d'y retrouver Ted Tonks.

C'est la première lettre d'Andromeda à son oncle, et bien d'autres suivront.

 

8 Décembre 1970,

A Stamford Hill,

Cher Oncle Alphard,

Je vous écris enfin, pardonnez-moi pour cette attente alors que vous éprouvez tant de sollicitude à mon propos.

J'ai enfin pu retrouver Ted ; mes angoisses ont totalement disparu dès l'instant où j'ai de nouveau pu apercevoir son sourire.

Vous étiez dans le vrai, je m'inquiétais plus que de raison.

Je me suis sentie bien sotte d'avoir pensé qu'il m'avait abandonnée une fois qu'il avait obtenu ce pourquoi il bataillait depuis près d'un an : que je quitte ma famille pour lui. A y réfléchir davantage, si tel avait été le cas, il aurait agi de la sorte après que je me sois offerte à lui, cela aurait été une victoire éclatante d'avoir détourné la seconde fille Black du chemin. C'est ainsi qu'il aurait fait s'il n'avait pas été de si bonne nature, car de ma vie je n'ai jamais côtoyé si honnête personne. C'est un être droit et lumineux mon Ted, vous savez. Pas une de ces sordides araignées parées de vert et d'argent qui tissent leurs toiles sournoisement afin de piéger leurs victimes.

J'aime Ted et il m'aime tout autant, si ce n'est plus.

Pour tout vous dire de l'affaire, son silence n'était pas de l'indifférence. Il s'avère que son oncle préféré – Philippe, je crois me souvenir – est décédé, aussi ont-ils dû se rendre en Cornouailles pour assister aux funérailles. J'avais adressé la lettre l'informant de ma situation à l'adresse de ses parents, aussi le hibou patientait à sa fenêtre. J'ai agi de manière impulsive en quittant votre résidence pour me rendre chez lui dans le but de le confronter à ce que je pensais être de la lâcheté, de la moquerie.

Je ne puis vous expliquer ma gêne lorsque mes yeux ont croisé les leurs alors que je guettais leur retour, assise sur leurs perron comme une fille de rien. Mais n'était-ce pas ce que j'étais à cet instant ? Je pense même l'être encore. Ted a tout de suite compris, ses parents aussi puisque même sans m'introduire auprès d'eux, ils semblaient savoir qui j'étais. J'eus droit à une accolade des plus chaleureuse...

Ils m'ont accueillie comme si j'étais leur propre enfant, qui revenait d'un long voyage dans la brume. Ce sont des gens charmants, peu importe qu'ils soient moldus. Leur maison est tellement petite face au manoir que la famille possède, mais il se dégage une atmosphère sereine de l'endroit. Une harmonie semble régner entre les époux, une complicité que j'avais rarement vue entre deux adultes à l'exception de Tante Mary-Ann et vous-même.

Il n'y a que deux semaines que je suis ici, à tenter de m'habituer à ce que sera ma nouvelle vie. Je sors peu, jamais seule. Le Londres moldu me semble terriblement hostile, peut-être aurais-je dû suivre cette matière à Poudlard contre l'avis de Père et Mère ; je serais sans doute moins perdue à l'heure actuelle. J'ai l'impression d'être une enfant qui s'étonne de tout et qui découvre la vie... Pour moi qui me suis toujours targuée d'être la plus studieuse et érudite de ma fratrie, il est terriblement gênant voire frustrant de ne pas comprendre ce qui m'entoure. A toutes mes questions, je me sens horriblement stupide car les réponses que l'on me fournit semblent couler de source. J'ai à présent de l'empathie pour les nés-moldus et leurs difficultés à saisir toutes les nuances des discussions sorcières ; je me sens même coupable de les avoir dédaignés lors de mes plus jeunes années à l'école.

Une petite tension a été palpable dans une conversation entre les Tonks, Madame en aurait plus qu'assez que leur « maudit aspirationneur » – une étrange machine qui dévore la poussière et la saleté, je crois – demeure dans le placard sans que ces messieurs ne daignent s'en servir. Elle a déclaré qu'à présent elle n'était plus seule et que l'équilibre des sexes était rétabli de par ma présence, que nous ne nous laisserions pas inonder par l'attitude « bordelique » de ses hommes, de nos hommes.

Mon embrassement constant se succède au fait que je sois touchée de leurs attentions. Monsieur Tonks m'appelle déjà sa petite fille, je crois qu'il s'était déjà pris d'affection pour moi alors que Ted leurs décrivait qui j'étais durant notre scolarité à Poudlard. Madame Tonks me voit plutôt comme une alliée je dirais.

Dieu merci, aucun d'entre eux ne se permet de m'appeler Andy, ce sont des choses qui ne sont réservées qu'à Père et aux filles. J'avoue avoir été surprise voir choquée de toutes les effusions de bons sentiments, d'affection que j'ai reçues de la part des Tonks. Jusqu'alors, en dehors d'Antonin, Bella et Cissy : personne ne m'avait jamais serrée dans ses bras, pas même vous mon Oncle, car ce sont des choses qui ne se font pas. Du moins chez les familles respectables de Sang-Pur, plus particulièrement chez les Black.

Je ne suis plus une Black. C'est ce que Bella m'a hurlée à travers le corridor du Manoir alors qu'elle était en visite avec son époux et son beau-frère. Mère a été si peu discrète dans sa fureur que même les elfes de maison – des cuisines – ont dû tout entendre de l'affaire à ce moment là.

Comme je le soupçonnais, Antonin Dolohov n'a pas brisé nos fiançailles et ne compte pas le faire, Père m'a écrit pour me le dire. Il a ajouté que je pouvais rentrer, que je devrais rentrer. Qu'il effacerait mon erreur d'enfant d'un geste de la main, et que personne n'y trouverait rien à redire. Mais que si je me mariais avec Ted, comme je le lui avais énoncé dans notre dernière conversation, qu'il ne pourrait plus rien pour moi. Il m'a presque suppliée de réfléchir à ma situation, de ses tenants et aboutissants selon les choix que je ferai, qu'ensuite il ne serait plus en mesure de me sauver. Je n'ai jamais vu Père courber l'échine devant qui que ce soit. Pensez-vous que Père m'aime vraiment pour braver sa fierté de la sorte?

Je me dois de vous quitter, j'ai promis à Madame Tonks de l'accompagner pour quelques achats en vue des célébrations de fin d'années.

Une dernière confession. Je suis quelque peu peinée à l'idée de songer que cette année Cissy ne me réveillera pas pour mon anniversaire et que Bella ne nous retrouvera pas pour notre notre exceptionnel et traditionnel petit-déjeuner au lit. Ce 24 décembre me semblera bien terne...

Transmettez mes bons sentiments à Tante Mary-Ann et portez-vous bien.

Votre Andromeda.

 

Note de fin de chapitre :

J'espère que cette première missive vous a plu.

N'hésitez pas à vous manifestez de quelque manière que ce soit pour me dire ce que vous en avez pensé :)

A bientôt!

Hortensea

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.