S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sauvegardes automatiques quotidiennes


Chers membres d'HPF,

Dorénavant, tous les jours à 4h30 du matin, heure de Paris, les sites de l'association HPF (HPFic, le Héron, le blog, la boutique, le site de l'asso et le forum) sont indisponibles pendant environ 20 minutes.


De L'Equipe Technique le 18/02/2018 18:27


Sélections du mois


Chers et chères membres d'HPF,

Les votes pour la sélection sur les participations aux Concours, pour le mois de février, sont en cours. Vous pouvez découvrir les choix des lecteurs et voter jusqu'au 28 février pour les textes que vous avez aimés sur ce topic !

Le couple Arthur/Molly de la famille Weasley est mis à l'honneur en mars : n'hésitez pas à soumettre vos coups de coeur ici, ou par commentaire de cette news !

Félicitations aux textes sélectionnés sur Les Fondateurs : Under the Lake de aliix, accompagnée par Popobo et son texte Les Fondateurs à Poudlard !



Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De L'équipe des Podiums le 06/02/2018 21:31


74ème édition des Nuits d'HPF et Nuit Érotique


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 74e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 17 février à partir de 20h. À l'occasion de la Saint Valentin, une édition spéciale, la Nuit Érotique aura lieu en même temps : toutes les modalités sont disponibles sur ce topic.. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !


De L'Équipe des Nuits le 01/02/2018 00:43


4ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 4e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 2 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic. A très bientôt !


De Équipe des Nuits le 23/01/2018 22:49


IRL - 10 ans de l'association



L'association Héros de Papier Froissé souffle ses 10 bougies en octobre 2018 ! C'est un anniversaire important pour notre association et nous aimerions passer ce cap avec vous ! Bien entendu, HPFanfiction, le Héron à la Plume Flamboyante et les Éditions HPF seront de la partie :)

Avec quelques mois d'avance, le CA aimerait donc fêter cette occasion avec vous autour d'un week-end sur le thème de l'écriture à travers le temps.

Crédits : Montage de Labige à partir d'images de Sumkinn et Prawny


L'anniversaire d'HPF aura lieu du vendredi 18 mai (fin d'après-midi/soir) au lundi 21 mai 2018 matin à Chamelet dans le Rhône. Pour tout détail concernant l'événement, les modalités d'inscriptions et les tarifs : ici sur le forum ou sur le site de l'association.

A bientôt sur un de nos sites,
De L'équipe du CA le 17/01/2018 10:48


Sélections du mois


Chers et chères membres d'HPF,

Les votes pour la sélection sur Les Fondateurs de Poudlard, pour le mois de janvier, sont en cours. Vous pouvez découvrir les choix des lecteurs et voter jusqu'au 31 janvier pour les textes que vous avez aimés sur ce topic !

Les Concours sont mis à l'honneur en février : n'hésitez pas à soumettre vos coups de coeur ici ! Il s'agit de fanfictions écrites en réponse à un concours organisé sur le forum ou sur le site.

Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème Echange de Noël : Le Marchand de Glaces de LaLouisaBlack, Eanna pour Wizard Wheezes are cool, Api avec Capturer les images et Seonne pour Les douze coups de Noël !



Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De Equipe des Podiums le 15/01/2018 18:10


The road so far par Lucette

[23 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonjour toi !
Ca fait un bout de temps que je n'ai pas publié sur HPF mais cette histoire est écrite depuis un bout de temps. C'est le Nano que j'ai écrit en novembre. Avec une image (magnifique) montée par Ielenna dans le topic Take a Picture sur le fo'.

Et puis je me suis dit que ça pouvait aussi être mon hors concours pour celui que j'ai posté sur le forum. Donc voilà l'histoire compliqué de ma fic. Pour résumé : Nano + image + concours ^^

Sinon je veux faire un bisou tout particulier à Anhya qui a tout relu pour s'assurer que Dean et Sam restent eux-mêmes dans l'histoire. Merci à elle et bonne lecture à toi.
(et pardon pour la note à rallonge ♥)
M. Potter, je vous attends dans mon bureau aussi rapidement que possible.


Harry n'en pouvait plus de ces ordres donnés par les avions de papier. Il froissa le morceau de parchemin et le lança dans la corbeille. Manqué.
Il se leva pour le ramasser. Pas la peine de le faire avec sa baguette, de toute façon il faudrait bien se lever et aller dans le bureau de Smith.

Harry savait bien qu'en s'engageant chez les Aurors, il faudrait suivre des ordres. Mais il n'aurait jamais pu croire, ô grand Merlin!, à quel point que ça allait lui être difficile et combien cela lui pèserait !
Il n'était pas doué pour écouter les ordres. Dumbledore s'était gentiment moqué de son mépris du règlement mais jamais Harry n'avait imaginé qu'il était incapable de les respecter...

En réalité, il avait toujours été plus ou moins donneur d'ordre plutôt qu'exécuteur. Il avait toujours suivi son instinct sans réellement écouter les autres, au départ. C'était bien ce qui avait coûté la vie à Sirius d'ailleurs...
Dans l'Armée de Dumbledore, il donnait les cours et réfléchissait à la manière de faire progresser certains élèves de Poudlard. En septième année, il avait mené la recherche avec Ron et Hermione. Avec eux, certes, mais ils se fiaient entièrement à lui. Ses amis l'aidaient, mais ils attendaient souvent une première idée qu'il donnait.

Dumbledore ne lui en avait jamais tellement reproché de ne pas respecter le règlement. Du coup, il n'avait pas appris à suivre les consignes. Il n'en avait fait qu'à sa tête et en grandissant, il avait découvert l'importance des ordres.

Sa formation d'Auror reposait entièrement là-dessus. Et les trois années étaient passés. Le plus difficile n'avait pas été de ne pas pouvoir voir Ginny quand il le voulait ou encore de ne pas dormir pour tel devoir à rendre ou telle mission à remplir...
Non, le plus dur, c'était d'obéir aveuglément aux ordres étranges que les mentors leur donnaient.

Tu transplaneras sur ces coordonnées, tu devras trouver cette chose puis tu me la donneras !

ou encore

Rapporte-moi tous les ingrédients nécessaires pour une potion d'invisibilité dans les deux prochaines heures.

Et les élèves, les apprentis Auror le faisaient. Ils se démenaient pour satisfaire leurs professeurs. La plupart du temps, ils finissaient par revenir épuisés, sales mais heureux d'avoir réussi. Et ce, pour voir les choses qu'ils avaient trouvées avec difficulté atterrir dans une poubelle ou une armoire poussiéreuse.

Harry comprenait bien pourquoi une telle chose était mise en place. Dans un combat, on ne peut pas désobéir à celui qui mène l'action. C'est un risque que le Ministère ne peut pas courir. Chaque mission était mise en péril sinon. Il l'avait compris en en discutant avec Ginny.
Mais il n'avait jamais réussi à s'y faire...

Et encore maintenant, deux ans plus tard, après avoir fini sa formation, il n'arrivait pas à cacher son agacement quand il recevait une injonction lui demandant de venir immédiatement dans le bureau du directeur des Aurors. Ca l'énervait.

Il devait alors tout lâcher et courir vers le bureau comme si la vie de quelqu'un en dépendait. Bon, c'était possible, il était peut-être question de vie ou de mort. Mais c'était rarement le cas, surtout quand l'échange se faisait par message papier ! Si quelqu'un était vraiment en danger, les Patronus étaient beaucoup plus rapides ! Et les Aurors pouvaient réagir en conséquence.

Harry ne fulminait pas. Non, il avait appris à se contrôler. Mais il se dirigea néanmoins au deuxième étage en traînant des pieds. La seule chose qui le poussait à se dépêcher était la raison de cet appel. Pourquoi on lui demandait de venir ?
Il avait beau chercher dans son esprit, il n'avait négligé aucun dossier, aucune paperasse n'était en retard et il n'avait pas manqué de respect à son mentor ; pas dernièrement. Ca ne pouvait pas être pour une erreur de sa part !

Il s'engagea donc dans le couloir où se trouvait le bureau pour avoir la réponse à cette énigme.
Harry frappa à la porte en bois où une plaque indiquait Edmund Smith, directeur du bureau des Aurors. Derrière, se cachait un bureau spacieux et ordonné. Une voix rocailleuse lui donna la permission d'entrer.
Un vieil homme pincé se trouvait derrière le bureau. Plutôt imposant, le regard en disant long sur sa personne. Les yeux noirs renvoyaient le nombre d'horreurs qu'il avait vu et imposaient le respect.


« Ah ! Monsieur Potter, je suis heureux que vous soyez venu aussi rapidement dans mon bureau, dit-il sans lever les yeux vers son interlocuteur.
- Avec tout mon plaisir, Monsieur Smith. »


Difficile de savoir si l'ironie de la réponse fut notée par le vieux sorcier ou s'il estima que ça ne valait pas la peine de réagir. Il était connu de tous que le célèbre Harry Potter avait du mal avec l'autorité. Cela lui avait valu pas mal de punitions et de reprises à l'ordre avant qu'il n'intègre l'importance de la chose.
Aujourd'hui, il obéissait rarement de bonne grâce, mais il se contenait. Il était impossible de mener une mission avec des effectifs rebelles.


« Vous êtes ici pour débuter votre première mission en solo, Potter.
- Déjà ? S'étonna alors Harry. Cela fait un peine deux ans que je suis diplômé ! Je ne pensais pas que je travaillerais seul maintenant... Pourquoi si tôt ?
- Simplement parce qu'il s'agit d'une affaire où vous êtes le plus apte d'entre nous à intervenir. »


Cette réponse laissa Harry plutôt surpris. Dans quel domaine était-il plus avancé que les mentors du service ? Il avait certes Voldemort à son palmarès mais pas grand-chose de plus !


« Vous êtes au courant que depuis la bataille de mai, les Détraqueurs se sont enfuis et se cachent du Ministère ?
- Oui, difficile de passer à côté ! » confirma Harry.


Lorsque la Bataille de Poudlard s'était terminée, toutes les créatures recrutées par Voldemort avaient réagi différemment. Les géants avaient fini par mener de nouveau leur vie à leur façon dans les Montagnes sans que les sorciers ne leur reprochent la Bataille plus que de raison.
Les loup-garous n'avaient pas été incriminés comme une seule et même espèce. Le Ministère avait dû adapter son jugement face à la participation de Remus Lupin comme ami et proche de Harry Potter et Greyback, monstre et Mangemort. Ainsi, ne furent condamnés que les participants au côté de Voldemort, comme le reste des sorciers.

Cette guerre avait permis à la Société Magique d'évoluer pas que sur cette prétendue histoire de pureté de sang mais aussi et beaucoup sur le statut des créatures magiques. Les elfes de maison, par exemple, avaient bénéficié d'un statut revu à la hausse, comme beaucoup d'autres.

Mais le plus intéressant restaient les Détraqueurs. Harry et ses amis ne s'étaient jamais questionnés à leur propos. Ils étaient les gardiens d'une prison et obéissaient au Ministre. Puis avec Voldemort ils avaient changé de camp. Ca n'était pas plus étrange que cela.
Or, quand la Bataille avait été perdue par le camp qu'ils avaient choisi, ils avaient tous disparus laissant penser qu'ils étaient à même de savoir le sort qu'on leur réservait.


Après un tel fiasco, personne ne les recruterait pour quoi que ce soit, encore moins un ministre proche d'Albus Dumbledore qui avait toujours eu une idée très arrêtée sur de tels monstres. En effet, Kinsgley refusait de passer le moindre accord avec eux. Et depuis, les Détraqueurs se cachaient dans certaines parties sombres du monde où les sorciers n'iraient pas les chercher.
Cela faisait cinq ans maintenant que la chose s'était passée. Ils s'étaient évanouis comme s'ils n'avaient jamais été qu'une légende.


« Certains sorciers sont formels, ils ont aperçu des Détraqueurs rôdant dans une partie de l'Angleterre. Nous avons donc posté des Aurors qui ont travaillé longuement avec le Ministère pour savoir si ce n'était qu'une histoire de bonne femme. Ils s'avèrent qu'en effet, des Détraqueurs rôdent dans plusieurs villages de cette région.
- Pourquoi ressortent-ils seulement maintenant ?
- C'est une bonne question Potter. J'imagine qu'ils se sont cachés dans des forêt en ne comptant que sur des passages hasardeux de Moldus pour se nourrir. Puis certains se sont lassés et ont décidé de prendre les devants !
- Possible. Et donc pourquoi ma première mission solo ?
- Vous n'êtes pas sans savoir que le sortilège du Patronus est un sort compliqué. Tous les Aurors sont capables de le maîtriser bien évidemment. Mais très peu d'entre eux et même, devrais-je dire, très peu d'entre nous possède votre dextérité. »

Certaines fois, Harry en voulait à Kingsley de laisser autant d'informationx filtrer. Oui, c'était vrai, il avait appris le sortilège de Patronus à l'âge de 13 ans grâce à Lupin. Oui, c'était vrai aussi que pour sauver sa propre vie et celle de Sirius, il avait repoussé une centaine d'entre eux.
Mais il n'aimait pas que des personnes inconnues le sachent. Il était peut-être crucial de partager ses ''exploits'' comme le disait Hermione, avec son chef. Pour autant, il n'aimait toujours cette renommée qui lui collait à la peau comme un vieux chewing-gum à une chaussure.

Devant le silence de la jeune recrue, le Ministre continua :

« Vous devez donc veiller à la sécurité de ce village moldu. D'autres sont aux prises avec des Détraqueurs mais j'envoie d'autres Aurors.
- Dois-je forcément y aller seul ?
- A qui pensez-vous ? Demanda son supérieur à brûle-pourpoint.
- Personne en particulier. Simplement je trouve ça étrange de partir en mission seul.
- Vous ne risquez absolument rien. Vous maîtrisez parfaitement ce sortilège non ? »

Harry ne répondit pas sur l'instant. C'était vrai. Pourquoi avait-il besoin de quelqu'un après tout ? Ce sortilège, il le connaissait sur le bout des doigts.
En réalité, il ne voulait pas l'avouer à son directeur mais il avait peur. Jamais il ne s'était lancé dans une mission tout seul. La seule fois où il avait été seul, c'était face à Voldemort, plusieurs fois. Et les choses avaient toujours été à deux doigts de mal se finir.

Ron et Hermione avaient toujours été derrière lui. Certes, il était censé faire une mission solo mais il ne se sentait pas près pour ça. Vraiment pas.
Il avait grandi en cinq ans ; il n'était plus le jeune sorcier plus téméraire que courageux à tel point qu'il en devenait stupide. Il ne se jetterait pas dans un piège aussi facilement qu'avant. Mais ce n'était pas la peine de tenter le diable.

« Ca permettrait de travailler en équipe, tenta-t-il d'argumenter. Et puis, ça pourrait aider un Auror à maîtriser encore mieux le sortilège. »

Il espérait que cette justification suffirait à convaincre Edmund Smith. Certes, l'idée ne venait pas de lui, mais il était connu pour faire confiance à ses équipes.

« Très bien. Vous reviendrez demain ici même avec votre coéquipier. Et nous aviserons. »


Il se leva pour faire comprendre à Harry que la conversation était close.
Il détourna donc les talons et sortit de ce bureau. Il savait déjà à qui il demanderait de l'aide. Ou de la compagnie.

*


A Ashwell, village de la région du Rutland, la nuit était toujours paisible. Les habitants n'avaient jamais de quoi se plaindre. Les voisins n'étaient pas bruyants, les enfants polis et les événements les plus spectaculaires restaient les tentatives de récupérer Kitty qui avait une fâcheuse manie de rester toujours coincé dans le même arbre.

C'était d'ailleurs une histoire qui leur plaisait, à tous. Kitty, le seul habitant intrépide de la ville. La famille qui possédait ce chat en riait aussi. Impossible de lui faire apprendre à descendre des branches, ni à ne pas gy rimper. C'était comme ça.
Alors on plaisantait : « Kitty est le seul fauteur de trouble chez nous. Impossible de le punir ! » et les rires s'envolaient.

Mais ce soir, les choses étaient différentes. L'air était plus frais, plus moite. Les habitants, sans trop s'en apercevoir s'étaient enfermés chez eux. Un sixième sens les avait poussé à rentrer avec femme et enfants pour passer une soirée devant la télévision, bien au chaud sous les couvertures, avec un thé fumant.

Tous, sauf Harold. C'était un homme dans la force de l'âge qui aimait par dessus tout se promener le soir dans les alentours du village. C'était une habitude qu'il avait prise. Il aimait ce silence que le vent perturbait ; cette fraîcheur de soirée ; cette façon qu'avaient les maisons de se refermer sur elles-mêmes pour protéger les personnes en leur sein.
Alors il était sorti. Sans faire attention à ses poils qui s'étaient dressés sur ses bras. Il faisait plus froid c'est tout ! Il n'avait pas fait attention non plus à l'absence d'aboiements. Les chiens avaient rejoins leurs maîtres, ce n'était rien de plus.

Harold trouvait une justification à tout. Rien n'était étrange.
Et c'est comme ça qu'il rencontra une créature qu'il ne vit jamais. Un monstre invisible comme dans les rêves d'enfants. Sauf que celui-ci était bien réel et qu'il lui vola quelque chose de précieux. De très précieux. Son âme.
Note de fin de chapitre :

Petit chapitre pour mettre les choses en place. J'espère que ça t'a plu. A la prochaine fois pour le chapitre suivant.
Et promis, il arrivera puisque l'histoire est écrite en entier ! :D
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.