S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Au Bonheur des Commentateurs


Après une troisième semaine pleine de réussite, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte sans image dans son résumé.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 13/10/2018 23:14


Concours Officiel - Mappa Mundi


Les participations pour le concours Mappa Mundi vous sont enfin dévoilées !


Il est maintenant temps de lire, reviewer et voter pour vos créatures préférées grâce à ce formulaire et vous pourrez retrouver les 17 participations dans la série créée pour le concours !

Vous avez jusqu'au dimanche 14 octobre 23h59 pour élire nos grands vainqueurs.
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 08/10/2018 22:41


82e Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 82e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 13 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 08/10/2018 00:03


Au bonheur des commentateurs


Après avoir fait la joie de 30 autrices et auteurs sur le Héron et HPFanfiction, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte publié depuis au moins 2 ans.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 07/10/2018 01:09


Refonte des sites - recrutement


Bonjour !

Après une petite pause, l'association souhaite continuer d'avancer sur la refonte des sites. Pour cela nous cherchons des petites mains qui auraient envie d'aider sur les points suivants :

- finir le cahier des charges pour les besoins des nouveaux sites

- définir le financement et dans cette éventualité, organiser la campagne de financement

Si cela vous intéresse de participer à l'aventure, que vous ayez ou non déjà fait cela, n'hésitez pas à nous contacter sur admin_hpf[at]herosdepapierfroisse.fr ou par commentaire de ce post ! Merci d'avance


De Le Conseil d'Administration le 01/10/2018 12:23


Au bonheur des commentateurs


Après avoir fait la joie de 42 autrices et auteurs sur le Héron et HPFanfiction, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte présent dans les nouveautés.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 30/09/2018 12:03


Double Face par Hellgirl

[2 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Merci à Flo pour avoir écrit ce chapitre avec moi !

C'est notre première fanfic ! A vous de juger

C'était le premier jour des vacances d'été. La veille, Elaïa Blackhope était rentrée chez elle avec le Poudlard Express. Allongée sur la terrasse arrière du manoir familial, elle ouvrit ses yeux azurs pour les fixer sur le ciel. Elaïa était une magnifique jeune femme dont la profondeur de son regard azur n'était contrastée que par ses long cheveux lisses noirs de jais et sa peau pâle. Mesurant presque 1m70, elle avait la taille fine et des formes bien placées et proportionnées. Légèrement musclée grâce au sport qu'elle faisait avec ses meilleurs amis, presque ses frères, elle n'en restait pas moins féminine, élégante et classe.

 

Son regard fixé sur le ciel et sur les rares nuages qui passaient, elle n'était cependant pas vraiment là. En effet, elle se revoyait quelques années plus tôt avec ses deux amis sur cette même terrasse...

 

 

 

~ FLASH-BACK~

 

 

 

Des éclats de rires ne cessaient de monter du trio assis à même le sol. Elaïa leva les yeux au ciel, faussement exaspérée par l'énième remarque du blond à sa droite sur sa tenue qui faisait, selon lui, petite fille modèle.

 

Le brun à ses côtés esquissait un sourire amusé alors qu'il venait lui-même d'envoyer une réflexion à la fillette. Cette dernière, dans un ultime espoir de faire taire le blondinet se jeta sur lui en essayant de plaquer ses mains sur sa bouche. Comme il ne cessait de rire et qu'elle n'arrivait à rien, ce fut le brun qui intervint pour sauver son ami, son cousin et presque son frère, de la fausse fureur de la demoiselle. Il l'attrapa par la taille et tenta de la décrocher du blond. A force de tirer, il finit par la faire décrocher mais ils tombèrent tous les deux à la renverse. Cette chute sonna la fin de la « dispute » et ils partirent tous les trois d'un fou rire qui dura longtemps.

 

 

 

~ FIN DU FLASH-BACK~

 

 

 

Une léger sourire se dessina sur son visage aux traits fins lorsqu'elle se rappela ce moment et tous les autres qui avaient suivi. Elle ferma les yeux et profita du soleil, enfin en maillot de bain histoire de tenter un léger bronzage bien qu'elle savait par avance que c'était peine perdue. Petit à petit, elle commença à sombrer dans un léger sommeil tant et si bien qu'elle n'entendit pas des voix l'appeler ni même des gens arriver derrière elle.

 

 

 

Sans prévenir, elle se prit un verre d'eau froide dessus, la faisant sursauter et ouvrir les yeux en 4ème vitesse. Elle se retourna en entendant deux rires francs bien distincts l'un de l'autre.

 

 

 

« - Non mais ça va pas la tête !!!!! » cria-t-elle avec, cependant, un demi-sourire.

 

"- Ho ça va Elaïa, tu savais qu'on devait venir non ? Alors fallait pas dormir... » cette phrase, sortie de la bouche du brun au regard si ténébreux permis à la jeune femme de se calmer un peu alors que le blond ne cessait de rire, très fier de lui.

 

« - Pas faux Nolan. Et arrête de rire Dray, t'es lourd à la fin ! »

 

 

 

Sans prévenir, la demoiselle se jeta dans les bras de Nolan pour lui faire un câlin tant il lui avait manqué. S'y étant préparé, il referma ses bras autour d'elle et posa son menton sur la tête d'Elaïa, fermant les yeux de bonheur. Nolan était bien plus grand qu'elle, atteignant quasiment les 1m85 ce qui faisait qu'elle avait sa tête sur son torse, plutôt musclé d'ailleurs. Elle finit par relever la tête vers lui et plonger ses yeux azurs dans ceux, noirs, de son « frère ». Aucun mot ne fut échangé mais ils se comprirent l'un l'autre et elle posa un bisou léger sur la joue du jeune homme si ténébreux avec sa peau légèrement mate.

 

 

 

« - Et moi alors j'y ai pas droit ? » s'indigna Drago d'une voix faussement peinée bien qu'un sourire narquois était plaqué sur ses lèvres.

 

Elaïa se retourna vers lui, restant quand même dans les bras de Nolan qui la rassuraient et lui adressa un regard moqueur avec un sourire en coin.

 

 

 

« - Ne me dis pas que le Prince des Serpentards se sent réellement délaissé alors qu'il a passé une année entière avec moi... » le tout sur un ton clairement moqueur bien qu'elle s'était détachée de Nolan pour se rapprocher de Drago avec une démarche un brin prédatrice. Ce dernier ne bougea pas d'un millimètre, habitué à ces jeux-là avec elle mais son regard et sa moue « déçue » en disait long. Elle eut un léger sourire et lui fit aussi un câlin. Tout comme son cousin, Drago frôlait aussi les 1m85 ce qui faisait d'elle une petite femme à côté d'eux. Le regard acier du jeune homme se plongea dans celui d'Elaïa et elle lui fit aussi un bisou sur la joue.

 

Après un petit moment dans les bras de son autre « frère », elle s'en détacha pour aller leur chercher 3 bières au beurre et les ramener sur la terrasse. Ils s’installèrent tous les trois autour d'une table ronde et se mirent à discuter de tout et de rien faisant surtout un bilan de leur année où, une fois de plus, ils avaient dû se séparer alors qu'ils étaient si proches en temps normal.

 

Cela rendit Drago nostalgique et il se rappela le jour de leur première année.

 

 

 

~ FLASH-BACK~

 

 

 

Après avoir fait le voyage tous les trois dans le même compartiment, ils traversèrent le lac en étant toujours côte à côte. Bien qu'elle fit preuve d'un calme olympien, Drago remarqua qu'Elaïa était tendue, son regard bleu présentant un léger trouble que seuls Nolan et lui pouvaient remarquer. Ils lui prirent donc discrètement la main, pour la rassurer quant à leur amitié s'ils venaient à ne pas être dans la même maison et, surtout afin de calmer son angoisse vue que la demoiselle avait une angoisse vis à vis de l'eau.

 

Arrivées dans la grande salle, aucun d'eux ne porta vraiment d'attention à celle-ci, ils restèrent plutôt fixés sur le Choixpeau qui allait décider de leur vie pour les 7 ans à venir.

 

Drago fut le premier appelé et n'eut même pas besoin que le Choixpeau le touche pour être envoyé à Serpentard.

 

Au bout de quelques instants, ce fut le tour d'Elaïa qui s'avança calmement vers le tabouret et s'y assis. Elle entendit très rapidement la voix du Choixpeau dans sa tête.

 

 

 

« Tu as un goût prononcé pour le savoir et tu t'épanouirais chez les bleus mais ta soif de pouvoir est immense... Ton ambition n'a d'égale que ta froideur et ton sens de la manipulation... Peu de questions se posent donc pour toi... » Puis, tout haut pour que tout le monde l'entende il ajouta

 

« SERPENTARD ! »

 

Elle alla s'asseoir à côté de Drago et se tourna vers le tabouret où Nolan était assis, neutre comme à son habitude. Le Choixpeau semblait lui parler à lui aussi.

 

« Ton ambition est grande... Mais ta logique implacable est ta plus grande force... » A nouveau, le Choixpeau s'adressa à tous « SERDAIGLE ! »

 

Nolan jeta un dernier regard vers la table de ses amis avant de s'avancer telle une panthère devant sa proie vers la table des Serdaigles qui l'accueillirent à grand renfort d'applaudissements et de sourire.

 

 

 

C'est à partir de ce jour que le trio fut séparé et qu'ils durent gérer au quotidien pour pouvoir éviter l'éclatement définitif.

 

 

 

~ FIN DU FLASH-BACK~

 

 

 

Depuis ce temps-là, ils se voyaient le plus souvent possible, sans éveiller les soupçons, dans la salle sur demande ou à la tour d'astronomie, sinon ils devaient se contenter des vacances. Elaïa semblait être celle qui en pâtissait le plus. A chaque fois qu'elle était trop longtemps séparée de Nolan et/ou de Drago, elle commençait à devenir invivable et c'est dans ces cas-là qu'elle avait tendance à être violente et seul l'un des deux jeunes hommes pouvait la maîtriser. Elle ne partait pas en violence sans raison, non elle se gérait mieux que cela, mais il suffisait de la moindre petite provocation ou manque de respect de la part de qui que ce soit pour qu'elle parte en vrille.

 

Avec un léger sourire suite à ces pensées, Drago se reconnecta à la réalité et observa ses deux amis qui discutaient d'un livre qu'Elaïa avait lu ce qui fit soupirer le blond : il avait horreur de lire.

 

 

 

« Que t'arrive-t-il Malefoy ? » demande la jeune femme tout en connaissant la réponse.

 

« Vous pouvez pas lâcher les bouquins tous les deux ? Ho on est en vacances ! » c'était dit d'un ton dans lequel une pointe d'exaspération se sentait.

 

 

 

Nolan esquissa un sourire envers son cousin mais évita la moindre remarque, tout comme la jeune femme. Ils cessèrent donc cette conversation pour se mettre à parler de Quidditch bien qu'Elaïa se contentait de légères interventions.

 

 

 

La soirée continua de se dérouler ainsi, entre fous rires et moment de silence apaisé où Elaïa se blottissait contre l'un ou l'autre. Elle finit par s'habiller avec sa baguette alors que le soleil commençait à se coucher. Les garçons avaient cessé de parler et tournèrent d'un même mouvement la tête vers Elaïa qui était silencieuse depuis un long moment. C'est alors qu'ils remarquèrent un éclat particulier dans ses yeux bleus. C'était un éclat qu'ils ne connaissaient que trop bien : il signifiait qu'elle allait leur dire quelque chose et qu'ils n'avaient d'autre choix que de l'accepter. Ils se lancèrent un regard où un brin d'inquiétude flottait mais n'osèrent pas dire quoi que ce soit, sachant qu'elle ne le tolérerait pas. Elle finit par fixer un point vide entre les deux garçons et parla d'une voix sûre, signe qu'elle y avait réfléchi depuis un long moment.

 

 

 

« Vous savez combien vous m'êtes chers... Ne lève pas les yeux au ciel Nolan ! Je ne vais pas te faire un discours mielleux ne t'en fais pas. Et enlève ce sourire narquois Dray ! J'essaye d'être un minimum sérieuse là ! »

 

 

 

Elle s'arrêta pour les fixer l'un après l'autre, son regard étant glacial et sa voix avait montré de l'agacement alors qu'elle tentait de leur faire part de son idée. Finalement, quand ils semblèrent de nouveau prêts à l'écouter, elle reprit la parole mais continua ses allers-retours de l'un à l'autre.

 

 

 

« Je disais donc, vous savez combien vous m'êtes chers... Après tout ce que nous avons vécu tous les trois et cette dernière année qui se profile, de même que tout ce qui va nous arriver très bientôt, j'ai pensé à quelque chose... La vie n'étant pas juste je me suis fait la réflexion suivante... On pourrait être amenés à se séparer, à se disputer, à ne plus jamais vouloir se voir... »

 

 

 

Elle marqua une légère pause, pour maîtriser l'émotion qui risquait de prendre le dessus. Elle fixait un point entre les deux jeunes hommes qui, d'un accord silencieux, lui prirent la main sans ajouter quoi que ce soit, l'encourageant ainsi à poursuivre. Elle esquissa un bref sourire avant de poursuivre ce qu'elle avait entamé.

 

 

 

« Du coup je me suis dit qu'il fallait que je trouve quelque chose pour qu'on garde ce lien entre nous, même séparés... Et j'ai trouvé un sort qui nous permettra d'être toujours connectés... Ne fais pas cette tête horrifiée Dray... Je parle d'une connexion que l'on pourra maîtriser ne t'en fais pas. Il ne s'agit pas de se parler de façon réelle ni que les autres ressentent nos émotions mais c'est dans ce genre là... En fait, le principe est basé sur celui de la marque mais en plus... agréable. Je vous explique avant que vous ne me sautiez tous les deux à la gorge. »

 

 

 

Elle avait prononcé cette phrase avec un sourire amusé devant la tête de ses deux amis. En effet, Drago ne semblait toujours pas convaincu et avait même l'air encore horrifié. Quant à Nolan, bien qu'égal à lui-même, son regard montrait de l'incompréhension, de la curiosité mais aussi une légère crainte. Elle reprit donc son discours, avec encore plus de sérieux puisqu'elle devait maintenant expliquer en quoi consistait ce sortilège et les impacts sur leur vie.

 

 

 

« Il s'agit du sortilège de la Vera amicitia aeternum qui consiste à formuler une promesse silencieuse entre plusieurs individus. Nous n'avons rien à dire, juste à penser à ce que représente notre amitié. Une fois le sortilège lancé, un tatouage apparaîtra sur notre peau, là où on le désire. Il nous permettra de toujours sentir la présence des autres avec nous, même lorsqu'on sera seul... De plus, si l'un de nous est en danger ou en détresse et qu'il pense à un des deux autres pour quelque raison que ce soit, alors les deux autres seront au courant. Le tatouage bougera légèrement, sans pour autant faire mal. On ne peut pas s'appeler mutuellement avec ce tatouage, on ne peut pas non plus parler aux autres. Il est plus symbolique et c'est une “bouée” de secours si jamais on se retrouve dans une situation complexe... »

 

 

 

Elaïa s'arrêta là et attendit leurs commentaires car elle savait qu'il y en aurait. Ils semblaient tous les deux plongés dans des réflexions profondes. Elle savait qu'il leur faudrait un peu de temps, elle ne leur demandait pas simplement de sceller un pacte d'amitié mais d'accepter de porter à vie un tatouage qui les empêcheraient d'oublier les autres s'ils en avaient un jour le désir. Ce n'était pas à prendre à la légère et elle le savait très bien. Avant de leur en parler elle y avait longuement réfléchi, surtout depuis qu'elle avait trouvé ce sortilège et cela lui avait pris une partie de la nuit pour trouver une réponse.

 

 

 

Nolan semblait avoir déjà choisi sa réponse mais il ne dit rien, restant quand même plongé dans ses réflexions. Les deux personnes qui étaient à ses côtés à cet instant étaient les deux seuls pour qui il ressentait vraiment de l'affection. Une affection si profonde qu'il ne se voyait pas poursuivre sa vie sans savoir qu'ils étaient avec lui, en pensée tout du moins. Cependant, il ne ressentait pas, comme Elaïa, le besoin de les avoir avec lui en permanence puisqu'il savait déjà qu'ils lui seraient d'une loyauté et d'un soutien à toutes épreuves. Pourtant, ce que la jeune femme proposait était loin d'être dénué de sens quand on savait ce que l'été leur réservait de même que l'approche de la guerre. Il tourna la tête vers Elaïa et acquiesça sans qu'aucun son ne sorte de sa bouche pour ne pas troubler les réflexions de Drago qui semblait encore perdu. Elle lui adressa un sourire reconnaissant mais ne dit rien non plus, attendant que le blond ne se décide. Ce dernier était en effet plongé dans d'intenses réflexions qui ne se voyaient que par son nez légèrement froncé. Bien qu'il tenait lui aussi énormément aux deux autres, il refusait de marquer sa peau diaphane vu qu'elle le serait très bientôt et qu'il estimait qu'un tatouage était amplement suffisant. Bien malgré lui, il dût reconnaître que celui-ci était doté d'un sens très profond et qui marquerait leur amitié à jamais. Il posa un instant ses yeux acier sur Elaïa puis sur Nolan, comprenant que ce dernier était d'accord. Il se mit à réfléchir à l'importance qu'ils avaient tous les deux dans sa vie et ne put que se rendre à l’évidence : ils étaient très importants pour lui bien qu'il ne l'avouerait jamais. Il finit donc par ouvrir la bouche et lâcha de sa voix traînante mais néanmoins sûre :

 

 

 

« Soit mais il y a intérêt à ce que ce soit discret sinon je t'étripe ! Ben quoi ? Tu vas pas abîmer mon corps de rêve avec ton foutu tatouage non ? »

 

 

 

Cette dernière phrase eut le don de faire rire les deux autres membres du trio. Elaïa eut même quelques larmes de rire au coin des yeux, trouvant ce genre de réflexions typique du blond. Nolan, de son côté, rit aussi mais se calma plus rapidement que les deux autres, gardant cependant un sourire amusé sur les lèvres. Les deux autres finirent par se calmer. Le silence se refit autour des trois jeunes gens.

 

 

 

Bien que ce soit elle qui ait lancé l’idée, elle ne souhaitait pas proposer un moment précis pour ne pas imposer plus de décisions à ses « frères ». Elle avait cependant l’impression de ne pas vraiment leur avoir laissé le choix. Elle attendit donc patiemment, sachant que l’un des deux allait réagir compte tenu que l'un d'entre eux n’était pas patient du tout. Finalement, Drago brisa le silence paisible qui s’était installé.

 

 

 

« Tu comptes l’exécuter dans 300 ans ton sortilège ou on peut s’en occuper maintenant ? »

 

 

 

Son ton ne montrait aucun agacement mais tous les trois savaient qu’il avait horreur de patienter. Elaïa eut un bref sourire, ne répliquant pas à une attaque aussi peu fine du vert et tourna la tête vers le bleu pour savoir ce qu’il en pensait. A nouveau, Nolan se contenta d’hocher la tête. La jeune femme agita donc sa baguette en un sort informulé pour faire venir sur la table où ils étaient installés une coupe en argent avec le couteau assorti. Très finement ciselés, on pouvait y voir des serpents, des étoiles… Mais Elaïa ne s’attarda guère sur les détails de ces deux objets qu’elle connaissait par cœur. En effet, Nolan et Drago les lui avaient offerts pour ses 16 ans et elle les avait toujours avec elle.

 

 

 

Nolan haussa légèrement un sourcil en voyant la coupe et le couteau. Il ne se souvenait pas, dans tous les livres qu’il avait lu, que le sort parlait d’une coupe et d’un couteau. Cependant, il s’agissait de livres de sort et il avait tendance à ne pas vraiment y porter grande attention, surtout sur ce genre de sortilège. Drago, lui, fixait le couteau avant de poser les yeux sur Elaïa qui semblait clairement savoir ce qu’elle faisait. Sentant que ses « frères » ne semblaient plus aussi sûrs d’eux au vu du couteau, elle leur prit une main à chacun avec un sourire rassurant et se mit à leur parler d’une voix douce et posée, celle qu’elle employait généralement quand l’un des deux, ou les deux, n’était pas au top de sa forme.

 

 

 

« Vous me faites confiance non ? Alors laissez-moi faire… Tout ira bien ce n’est pas nocif… »

 

 

 

Elle échangea un sourire à chacun d’eux avant de prendre le couteau de sa main droite et de se tourner vers Drago. Elle prit la main du blond dans sa main gauche et fixa un instant les prunelles acier qui lui faisaient face. Elle pu y lire une confiance totale ce qui la rassura avant qu’elle n’avance la lame vers un des doigts du jeune homme et y fasse une légère entaille. Elle versa son sang dans la coupe, quelques gouttes à peine, avant de refermer magiquement la plaie du vert et de se tourner vers Nolan. Elle réitéra la même opération sur ce dernier et sur elle-même avant de poser le couteau.

 

 

 

« Maintenant fermez les yeux… Et essayez de voir ce que signifie notre amitié pour vous et où vous voudriez le tatouage… »

 

 

 

Sa voix était toujours aussi douce, et apaisante. Voyant que les deux garçons s’exécutaient, elle prit sa baguette et la posa au bord de la coupe. Elle fit de même qu’eux en prononçant, dans un murmure, le sortilège. A ce moment-là, le sang des trois jeunes gens contenu dans la coupe se mit à tourner avec délicatesse avant de se séparer en trois et de se diriger vers chacun des jeunes. Le sang était passé du rouge au blanc lumineux mais ils ne firent que le deviner vu qu’ils avaient gardé les yeux fermés. Ils sentirent tous une légère chaleur les envahir, douce et rassurante, ce qui fit naître un sourire de bien-être plus ou moins étendu sur leurs visages.

 

 

 

Finalement, une fois la chaleur dissipée, ils ouvrirent les yeux. La coupe était vide et nette, de même que le couteau. Ils se regardèrent tour à tour, un léger sourire aux lèvres. Ce fut Nolan qui remarqua en premier à quoi ressemblait leur tatouage. En effet, il avait décidé que le tatouage se logerait dans l’intérieur de son coude gauche et c’est ce qu’il avait fait. Il était petit et fin, représentant trois infinis superposés mais légèrement décalés pour qu’on voit les couleurs. Il y en avait un vert foncé, un gris et un noir. Au final, c’était un tatouage léger. Nolan releva les yeux vers Elaïa et vit qu’elle avait choisi de mettre le tatouage sur l’os de sa clavicule gauche, un brin par provocation envers ses parents probablement. Celui de Drago était derrière son oreille gauche, discret mais présent. Cela fit sourire Drago de remarquer qu’ils avaient tous choisis le côté gauche mais, pour une fois, il décida de ne pas faire de remarque.

 

 

 

Les parents d’Elaïa proposèrent aux deux garçons de manger avec eux et de dormir sur place, comme souvent quand ils venaient la voir. Ces derniers acceptèrent et restèrent donc. Après un repas agréable bien que légèrement tendu entre la jeune femme et ses parents, les trois amis allèrent dans la chambre de cette dernière et discutèrent jusqu’à s’endormir lamentablement sur le lit, collés les uns aux autres, Elaïa entre eux.

Note de fin de chapitre :

N'hésitez pas à laisser vos reviews !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.