S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

78e édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 78e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 16 Juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 11/06/2018 12:57


Assemblée Générale 2018


Chers membres d'HPF,

L'Assemblée Générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé, dont dépend le Harry Potter Fanfiction, est ouverte depuis ce soir 18h, et se terminera le dimanche 10 juin 22h. Les discussions et votes se font ici. Vous êtes évidemment les bienvenus, même sans être inscrit sur le forum !

A bientôt sur un de nos sites, ou lors de cette AG !
De Le Conseil d'Administration le 08/06/2018 20:20


Poussières de Temps


Le quatrième ouvrage des Éditions HPF vient de sortir ! Il s'agit de Poussières de temps, une anthologie qui réunit 16 auteurs sur le thème... du temps.

Les Éditions HPF dépendent de Héros de Papier Froissé, l'association qui gère également Harry Potter Fanfiction, et les bénéfices réalisés sur la vente de ce livre nous permettent entre autres de maintenir ce site. Alors si vous avez envie d'un peu de lecture papier pour changer, n'hésitez plus !
De L'Équipe des Éditions HPF le 08/06/2018 10:08


Sélections du mois


Chers et chères membres d'HPF,

Tout d'abord toutes nos excuses pour l'absence de News le mois passé. Nous avons commencé une réflexion sur les Sélections du Mois que nous ne trouvons pas forcément adaptées aujourd'hui à vous, lecteurs et auteurs sur le site non inscrits sur le forum.

Si vous souhaitez participer au changement de format et nous dire ce que VOUS aimeriez avoir (sur quels critères sélectionner un texte ? comment voter ?) n'hésitez pas à remplir le questionnaire suivant ⬇
Questionnaire : les Sélections du Mois

Votre avis est très important parce que nous n'avons pas l'occasion de l'avoir sur le forum ♥


Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème Next Gen : M'aimeras-tu ? de Chalusse, 23 ans plus tard de claravictoria, Secrets, Désirs et Complications de mariye et Bloo pour Bellezza !




Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème Résistance : Le murmure des plaines de TennyLunard, Les désirs dérangés 2: Les fatalités de Kana94, Polock pour Une mort très douce, A roar of delight de Clairelittleton, ainsi que Charliz pour son texte Le Travers de l'Homme !



Bravo à ces auteurs et autrices !
De L'équipe des Podiums le 06/06/2018 11:13


Les Nuits Insolites d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 6e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 2 Juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 24/05/2018 13:11


Mise à jour des fiches de présentation des Modératrices


FLASH INFO !

Les Modératrices d'HPFanfiction vous intriguent ? Vous vous demandez qui peut bien passer des journées à lire des chapitres de fics sans lien les uns aux autres, à envoyer des mails, à poster des reviews sur la construction des dialogues ou le rating des fics ? Vous doutez que ces personnes soient réellement humaines ?...

Pour les connaître, rien de plus simple ! Tant pour leurs pseudos que pour leurs têtes (ou du moins, l'aperçu qu'elles acceptent de vous en donner...), rendez-vous dans la section L'Équipe du site, où vous trouverez une mise à jour toute fraîche des fiches de présentation de ces modératrices, réalisées par Bloo. Elles vous présenteront les 8 Schtroumpfettes qui quadrillent le site jour et nuit, et veillent à sa bonne marche !
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 22/05/2018 22:22


23 ans plus tard... par claravictoria

[516 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Fiction qui tourne autour de la Next Gen et plus principalement autour d'Albus, Scorpius, Rose et James. J'espère qu'elle vous plaira !

Sinon concernant le rating, certains chapitres peuvent être interdit -18ans car il y aura un peu de Lemon.

Je remercie également ArwenMelody et Mariye pour la correction plus que parfaite de mes chapitres

 

Note de chapitre:

Univers et personnages sont la propriété de J.K.Rowling.

C'est la première fic que j'ose publier... Alors merci de me donner vos avis et surtout bonne lecture ! 

Je tiens à préciser que je respecte en tout point le Canon, que je prend même en compte les nouveaux écrits de JKRowling sur Pottermore et quelques infos de Cursed Child. 

Ainsi, la seule fantaisie que je m'autorise est le fait que la mère de mon personnage principal soit une amie de Poudlard d'Harry, Ron et Hermione. En revanche, elle n'a joué aucun rôle particulié dans la Guerre des Ténèbres. Elle l'a vécu, l'a combattu mais n'a pas détruit d'horcruxe ou quoi que ce soit. L'histoire reste strictement la même. 

 

On était précisément le mardi 27 Août 2020 et il était 11h10 lorsque l’énorme locomotive noire arriva dans la gare de King's Cross, à Londres. Julia affalée sur son siège, les écouteurs aux oreilles et les pieds qui reposaient lourdement sur le siège d’en face, vit les contours de la gare se distinguer clairement et des gens qui attendaient sur le quai. Sans aucun doute qu’ils venaient, eux aussi, retrouver les membres de leur famille à bord de ce train.


Cette fois-ci, Julia ne revenait pas de Poudlard mais de Durmstrang. Elle y avait passé ses deux mois d’été et maintenant que son échange académique était terminé, elle revenait à Londres. Dans cinq jours, elle devrait reprendre le train pour aller à Poudlard et commencer sa cinquième année de sorcellerie.


Lorsque le train entra en gare, elle arracha les écouteurs de ses oreilles et les fourra dans son sac à dos. Elle empoigna son énorme valise et sortit de la voiture. Lorsqu’elle atterrit sur le quai de Londres, une douce chaleur d’été emplit ses narines. Bien plus douce que celle qu’elle avait pu connaître à Durmstrang. Au loin, elle distingua rapidement son père et son frère.


A seize ans, son frère faisait déjà la taille de son père qui affichait déjà un bon mètre quatre-vingts. Quand on les voyait côte à côte, il n’y avait pas d’erreur  :  Milo était le portrait craché de son père.


Leeno Tokela était en réalité un sorcier américain et avait de lointaines origines amérindiennes par son paternel, décédé depuis des années. De ses origines, Leeno n'avait hérité que d'un teint hâlé et de cheveux noir de jais. Ceux de son fils Milo étaient particulièrement brillants et désordonnés. Leeno avait les traits américains de sa mère : un beau nez droit et des yeux en amande. Milo, son fils, était bâti sur le même modèle hormis la couleur de ses yeux. Il avait hérité des iris gris perçants de sa mère. On pouvait aisément comprendre pourquoi Milo Tokela faisait des ravages à Poudlard. Un brun ténébreux au regard de glace ne passait pas inaperçu. La seule différence entre les deux hommes, était leur style vestimentaire et évidemment leur âge. Leeno Tokela, comme à son habitude arborait un style total noir classique de parfait british reconverti tandis que Milo, ressemblait à tout adolescent de son âge avec l’indémodable combinaison jeans-tee-shirt-baskets.


D’ailleurs, côté look, Julia n’était pas si différente de son frère. Elle aussi portait un jeans noir, des Converses noires basses et un simple tee-shirt gris chiné en v, ainsi qu’un sac à dos bleu marine avec des motifs à plumes blanches et son éternelle et immense valise en cuir brun.


Du point de vue ressemblance avec son frère, cela s’arrêtait là car contrairement à lui ou à son père, Julia n’avait pas le teint aussi hâlé qu’eux. Ses cheveux n’étaient pas noirs mais bruns. D’après son entourage, elle avait hérité des mêmes traits que sa mère, cela incluait même son grain de beauté situé sur sa joue droite, tout près de son nez. Elle avait cependant des sourcils plus dessinés qu’elle et de très longs cils foncés. Julia était définitivement mignonne mais elle n’en avait pas conscience et elle s’en fichait. Elle se fichait que son nez soit fin, que sa bouche soit ronde et charnue, que ses yeux soient d’une exquise couleur de miel, que ses canines ressortent lorsqu’elle rit.


Au fur et à mesure que Julia s’approchait sur le quai, le sourire de son père s’élargissait tandis que son frère le suivait d’un pas trainant, les mains dans les poches. Puis un troisième personnage fit son apparition et comme Julia s’en était doutée, il s’agissait bien d’Albus Potter, son meilleur ami.


—  Ma chérie, sourit Leeno Tokela en serrant sa fille pour une tendre accolade. Tout s’est bien passé ? s’enquit-il aussitôt. Tu vas bien ?


—  Oui, oui, papa, sourit Julia en se dégageant de son étreinte.


N’attendant pas une seconde supplémentaire, c’est vers d’Albus qu’elle se précipita et non vers son frère.


Albus afficha un large sourire et s’empressa de prendre sa meilleure amie dans les bras. Jamais elle n’avait été séparée d’Albus aussi longtemps et lorsqu’il la serra exagérément contre lui, elle éclata de rire.


—  Comment tu vas ? demanda Albus avec un sourire, ravi de retrouver son amie.


—  Tu m’as manqué ! rit-elle en se dégageant de sa prise sous le regard nonchalant de son frère.


—  Hey, ça va ? demanda-t-elle en s’approchant de lui et déposant un léger baiser sur la joue.


Il haussa les épaules et esquissa un faible sourire.


—  Je commençais à m’habituer à ton absence et c’était plutôt agréable, sourit Milo.


—  Milo, gronda son père.


—  Je rigole, ça va, dit Milo en levant les yeux au ciel.


—  Tu m’as manqué aussi Milo, dit Julia avec un sourire en coin.


—  Mais pas autant que moi, nargua Albus.


—  Personne ne me manque autant que toi, Albus ! rit Julia. Tu devrais le savoir maintenant.


—  Oh pitié, trouvez-vous une chambre, dit Milo en soufflant.


—  Jaloux, continua de narguer Albus avec un sourire narquois.


Pendant ce temps, Leeno Tokela s’était emparé de la valise de sa fille et tous les quatre quittèrent King’s Cross sous les récits animés de Julia.


—  C’est immense là bas ! disait-elle avec un entrain qui ne lui était pas commun. Et tout simplement génial ! J’ai fait tellement de choses ! Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, il faisait beau. J’ai fait des randonnées dans les forêts, le long des rivières et ils ont même des cascades magiques qui abritent des passages secrets ! J’ai rencontré toutes sortes d’animaux fantastiques !


—  Tu nous raconteras ça à midi, sourit son père en passant une main affectueuse sur les épaules de sa fille.


—  On va au Terrier à midi, sourit Albus.


—  Génial ! s’extasia Julia. Ca m’avait manqué.


—  Dis donc Julia, que s'est-il passé là-bas ? Je t’ai jamais vu comme ça depuis que tu as fêté Noël lorsque tu avais six ans, se moqua Milo.


Effectivement, il n’avait pas l’habitude de voir sa sœur dans un tel état d’excitation car à Poudlard, il se fichait royalement de sa sœur et en avait presque oublié son caractère jovial. Pour lui, elle était cette fille de l’ombre que personne ne connaissait et dont personne ne parlait.


Habituée à ce genre de remarques, Julia ne s’en formalisa pas. En effet, elle était accoutumée à être considérée comme aussi insignifiante que la tapisserie. Ainsi, si elle avait décidé de profiter cet été du partenariat mis en place entre Poudlard et Durmstrang depuis bientôt deux ans, c’était justement pour voir autre chose et surtout pour rencontrer d’autres personnes.


Effectivement, depuis sa naissance, elle côtoyait constamment et continuellement les mêmes personnes. La curiosité et le besoin de nouveauté de Julia l’avait poussée à partir loin et seule. Surtout seule.


Cela aurait pu être dur par rapport à ses parents, comme elle ne pouvait en profiter que pendant les vacances. Mais à vrai dire, vacances ou non, Julia avait l’habitude d’être seule. Ses parents étaient des Patrouilleurs pour le Ministère de la Magie, des sortes d’Aurors qui effectuaient leurs missions sur un sol autre que la Grande Bretagne. Ils étaient envoyés à l’étranger continuellement. Ils étaient tout le temps ailleurs, tout le temps en déplacement.


Il arrivait certains étés qu’ils n’aient pas de missions et qu’ils soient là tous les jours à la maison pour être avec leurs enfants. Mais ces derniers temps, les divers trafics en tout genre faisaient rage, en Italie notamment et Amber Roseburry-Tokela et Leeno Tokela se faisaient plutôt absents. Julia n’avait donc eu aucun remord à partir pendant ces deux mois de vacances.


Son frère Milo, lui, passait depuis sa naissance la plus clair partie de son temps avec James Potter et Fred Weasley. Ils étaient ses meilleurs amis et partir deux mois loin d’eux était tout simplement impensable. C’était pour cela qu’il avait qualifié sa sœur de folle quand elle avait annoncé qu’elle partait pour Durmstrang pour l’été. Surtout que ce n’était certainement pas le genre de Milo, Fred ou James de faire des travaux supplémentaires pendant les vacances. Non, pour eux l’été rimait plutôt avec interminables parties de Quidditch, folles soirées dans le sud de la France, dans la résidence secondaire des Tokela, et blagues en tout genre. Oui parce que les farces, c’était leur marque de fabrique. En même temps, comment passer à côté quand on savait que le père de Fred était le propriétaire de la célèbre boutique de Farces et attrapes pour sorciers facétieux sur le Chemin de Traverse. Rien qu’à eux trois, la relève était assurée.


En plus de leur caractère jovial, farceur et sportif, ils étaient les séducteurs de Poudlard.


Julia avait un an et demi de moins que ces trois hurluberlus et dès qu’elle avait posé un pied dans le Poudlard Express, elle avait compris que son grand frère et ses amis connaissaient un franc succès avec toutes ces filles qui gloussaient sur leurs passages. Et comme si cela ne suffisait pas, il fallait qu’ils soient admirés et adulés par la gente masculine pour leurs prouesses sportives et forces de mauvais goûts. Ils étaient définitivement les personnes « cool » de Poudlard.


Grandir avec de telles personnalités était vite étouffant. Surtout pour quelqu’un comme Julia. Et Albus Potter, le petit frère de James pouvait en témoigner. D’ailleurs, si quelqu’un présent sur terre pouvait bien comprendre ce que ressentait Julia, c’était le Serpentard.


Elle aussi, le connaissait depuis la naissance car sa mère, Amber Roseburry-Tokela, était tout simplement la meilleure amie d’enfance d’Harry Potter, le père de James et Albus. Et tout comme Julia, Albus avait été envoyé à Serpentard, sous les regards moqueurs de leurs grand-frères, qui eux, étaient de fiers Gryffondors.

D’ailleurs, pendant leurs deux premiers mois à Serpentard, Milo et James s’étaient acharnés sur leurs frères et sœurs pour se moquer d’eux et s’amuser à répéter qu’ils étaient la honte de toute la famille. Ce qui n’était évidemment, absolument pas le cas. Mais il n’en demeurait pas moins que c’était la première fois depuis des décennies que les Potter et Roseburry voyaient un de leurs enfants envoyé à Serpentard. Un peu comme les Weasley, tous les enfants terminaient généralement à Gryffondor.

Et un jour, alors que Milo et James avaient fait la mauvaise blague de faire croire à toute l’école que Albus et Julia avaient soit disant ouvert une avérée Chambre des Secrets, un certain blondinet de leur année s’était interposé et leur avait donné une leçon en leur envoyant une demi douzaine de serpents à sonnette sur la tête. C’était Scorpius Malefoy. Et depuis ce jour, Albus, Scorpius et Julia étaient inséparables.

Et si Scorpius n’était pas présent sur le quai de la gare pour le retour de Julia c’était parce qu’il n’était pas très apprécié par les autres membres de la famille Potter, Weasley et Roseburry-Tokela. Ainsi, les retrouvailles avec le blond taquin de Serpentard allaient être reportées au lendemain.

Ce fut la voix grave de son père qui fit revenir Julia à la réalité. Ce dernier était en train de reprendre son frère pour son ton employé.

—  Pourquoi Maman n’est pas venue ? demanda finalement Julia à son père tout en ignorant la réflexion de son frère.

—  Elle aide au Terrier, répondit son père. Mais ne t’en fais pas, tu la retrouveras bien assez vite.

—  On sera nombreux ? demanda Julia.

—  Il y aura tout le monde, sourit Albus. D’ailleurs on fera la soirée d’anniversaire de Dominique là-bas.

—  Et qui de Poudlard vient ? demanda Julia.

—  Qu’est ce que ça peut te faire ? fit remarquer Milo dans un rictus. De toute manière tu ne connais personne à part ton Albus et ton Scorpius chéris. Et ce n’est pas comme si les gens savaient qui tu es. C’est pour Dominique qu’ils viennent, je te rappelle.

—  Vas te faire !

—  Milo, qu’est ce que je t’ai dit, sermonna son père. Ne commencez pas à vous disputer, Julia vient à peine de rentrer.

Milo leva les yeux au ciel pendant qu’Albus et Julia renvoyaient des regards noirs au hargneux Gryffondor.


Dominique était la petite sœur de Victoire Weasley et avait trois ans de plus que Julia. Elle avait été l’une des rares à comprendre ce qu’elle ressentait exactement car Dominique avait également été envoyée à Serpentard. Elle avait été la première de la famille Weasley à braver les interdits et le caractère plutôt enflammé de la jolie blonde dissuadait quiconque de se moquer d’elle. Et depuis que Julia était chez les serpents, Dominique l’avait prise sous son aile, elle plus qu’Albus. Elle ignorait d’ailleurs pourquoi car Albus était son cousin après tout. Tandis qu’elle, elle n’avait aucun lien de famille avec les Weasley ni les Potter. Si ce n’était qu’elle les côtoyaient depuis sa tendre enfance.

Ainsi donc, la rebelle et indomptable Dominique Weasley était une sorte de grande sœur pour Julia et celle-ci se faisait une joie de la retrouver ce soir. Surtout que ce serait leur dernier moment avant la rentrée et que Dominique avait à présent fini sa scolarité et qu’elles ne s’étaient pas vues de tout l’été. D’ailleurs, Julia ignorait dans quelle carrière la belle blonde allait se lancer. Certainement pas un poste qui demandait ordre et discipline...

En effet, contrairement à sa grande sœur, Victoire, qui était une élève modèle, Préfète-en-chef de la maison Serdaigle et maintenant avec un poste très haut placé à Gringotts ; Dominique avait toujours eu un esprit de contradiction très marqué et était sans conteste, l’enfant la plus difficile à gérer de toute la famille Weasley. Elle était indubitablement rebelle, arrogante, manipulatrice, provocante, séductrice, irrespectueuse, maligne et incroyablement belle. Elle adorait semer la zizanie et être la responsable de disputes ou de ruptures.

Elle avait pour habitude d’utiliser les gens comme bon lui semblait. Pourtant il y avait ce côté « cool » et rock qui émanait d’elle et qui faisait qu’elle était tout de même très populaire à Poudlard. Elle avait fait tourner les têtes à plus d’un garçon, avait provoqué des bagarres en son nom pour sa plus grande hilarité, avait entraîné son petit frère Louis dans la débauche pour qu’il se fasse sermonner par ses parents, avait incité Fred, Milo et James à utiliser de la poudre d’invisibilité du Cap pour s’infiltrer dans les vestiaires des filles. En résumé, Dominique était une peste et sa spécialité, était la manipulation. Elle avait le don et la capacité d’embaumer son beau monde dans son sillage et avec tout le chaos qu’elle répandait sur son passage, elle réussissait à chaque fois à passer aux travers du filet et à faire accuser quelqu’un d’autre à sa place. Ainsi, tout le monde la pensait comme un ange et définitivement la fille à suivre et personne ne soupçonnait qu’elle était en réalité, le diable en personne. Et le pire dans tout cela, c’était qu’elle se fichait de tout le monde. Elle n’avait aucun sentiment, aucun remords, aucune conscience, aucune humanité malgré le nombre considérable d’élèves de Poudlard qui l’adulaient.

La seule personne que Dominique Weasley semblait apprécier était sans conteste la petite Julia Tokela. D’ailleurs Julia avait toujours du mal à comprendre pourquoi Dominique avait été si gentille avec elle dès qu’elle était arrivée à Serpentard. Car aucune autre personne dans l’école ne pouvait prétendre avoir eu ce privilège.

Ainsi, après avoir été prise sous l’aile de Dominique Weasley, la protection rusée de Scorpius Malefoy et l’amitié complice d’Albus Potter, peu de gens ne cherchaient d’ennuis à Julia. Même Fred, Milo et James avait dû se résigner et trouver d’autres victimes. Qu’ils trouvèrent en le nom de Louis Weasley, le petit frère de Victoire et Dominique, gentil Poufsouffle toujours prêt à aider les autres et incapable de dire « non ». Le golden trio se faisaient d’ailleurs un malin plaisir à prendre le pauvre Louis, du même âge qu’eux, pour leur larbin et souffre douleur quand ce n’était pas le cœur de jeunes filles innocentes qu’ils brisaient…

Ainsi Dominique était la sœur que Julia n’avait jamais eu et qui avait pris soin d’elle dès son arrivée à Poudlard. Et Julia qui côtoyait donc cette dangereuse blonde depuis ses onze ans, avait pleinement conscience qu’elle était le mal en personne. Il n’empêchait qu’avec elle, Dominique avait toujours été d’une véritable gentillesse. Elle ne l’avait jamais utilisée ni même impliquée dans une quelconque embrouille. Elle avait même eu plus d’une fois des conseils avisés et sincères. Et de toute manière, Julia ne voyait pas du tout en quoi Dominique pouvait l’utiliser car elle était à proprement parler, pas du tout le genre de fille à se faire remarquer. Elle n’était pas extravertie, contrairement à son frère. Certaines personnes ignoraient même que Milo Tokela avait une sœur.

—  Ah au fait Julia, nous avons reçu une lettre de Poudlard pour toi, sourit Leeno Tokela à sa fille alors qu’ils venaient de rejoindre le parking derrière la Gare de King’s Cross.

—  Et ? demanda Julia avec curiosité.

—  Tu es Préfète, sourit Albus.

—  Vraiment ? écarquilla des yeux Julia en se stoppant devant la berline noire qu’ils avaient atteint.

Leeno Tokela s’occupa de charger la valise dans le coffre avec un sourire fier tandis que Julia s’accrochait au bras de son meilleur ami comme si la nouvelle allait la faire tomber à la renverse. Albus éclata de rire en hochant la tête tandis que Milo se renfrognait.

—  Et Scorpius aussi, compléta Albus.

—  Oh comme c’est mignon, se moqua Milo. Tu vas être avec un de tes chéris.

—  La ferme Milo, grogna Julia.

Milo émit un rictus et prit place à l’avant de la voiture. Albus et Julia s’installèrent à l’arrière tandis que son père prenait le volant.

—  Toutes mes félicitations ma chérie, dit fièrement Leeno Tokela en se retournant vers sa fille.

—  Merci, répondit joyeusement Julia. Et toi Al, ça veut dire que... ?

—  Tu peux m’appeler Capitaine, sourit humblement Albus en haussant les sourcils.

Julia émit un cri strident et se jeta à nouveau dans les bras de son meilleur ami. Milo, lui, leva les yeux au ciel et alluma la radio de la voiture pour couvrir les cris.

—  C’est génial ! Je suis trop contente ! s'écria Julia en serrant son meilleur ami contre elle.

—  Moi aussi ! Je n’y croyais pas quand j’ai reçu la lettre, sourit Albus. Je pensais que ça serait Daphné mais apparemment non.

— Félicitations à toi aussi, Al, sourit Leeno Tokela tout en s’infiltrant dans le trafic londonien.

—  Merci Leeno, remercia Albus.

—  Et toi Milo ? demanda Julia en se penchant vers l’avant et s’accrochant au siège de son frère.

—  Quoi moi ? grogna ce dernier. Je ne suis ni Préfet ni Capitaine et tu le sais.

—  Et bien tes résultats pour les BUSES ? demanda Julia pour apaiser son frère qui semblait vexé.

—  Ca va, dit modestement Milo.

—  Il a eu quasiment que des O, informa son père.

—  Vraiment ? demanda Julia avec un sourire.

—  On dirait que ça t’étonne ? se renfrogna Milo.

—  Non, je savais que tu étais bon, se défendit Julia. Félicitations.

Milo desserra les sourcils qu’il fronçait jusque là et fut soudainement touché par le sincère compliment de sa petite sœur. Il tourna la tête, la regarda puis souffla un petit merci.

—  Et tu sais ce que tu veux faire après Poudlard ? questionna Albus au beau brun.

—  Médicomage, répondit aussitôt Milo.

—  Je ne savais pas, dit Julia en regardant son frère étonnée.

—  Ca fait un moment que ça me trotte dans la tête, avoua Milo.

— C’est un beau métier, grand-mère était Médicomage aussi, sourit Julia pour encourager son frère.

De plus en plus étonné par le comportement de sa sœur, ce dernier esquissa un léger sourire. Qu’est ce qui lui prenait ? Cela faisait des années qu’il n’avait pas vu sa sœur sourire, encore moins rire et encore moins, lui parler directement et le féliciter, l’encourager et le complimenter. Que s’était-il donc passé à Durmstrang ? Elle avait rencontré un gars ou quoi ?

—  Et pour vous ça va être du sérieux cette année, dit Leeno en regardant dans son rétroviseur alternativement Julia et Albus.

—  Effectivement, soupira Albus.

—  Vous en faites pas, dit Milo. C’était facile quand même.

—  Quand on est aussi doué que toi c’est certain, se moqua Julia.

Milo se surprit à esquisser un sourire.

—  Evidemment que je suis doué, dit-il d'un air faussement modeste.

—  Et Fred et James, ils s’en sont sortis comment ? demanda Julia aussi bien à Milo qu’à Albus.

—  Fred s’en est pas trop mal sorti, dit Milo. Il a eu trois E et quatre A. Par contre il n’a pas validé la Divination ni l’Astronomie.

—  Mais James par contre, grimaça Albus, il s’est plutôt planté. Ma mère lui a passé un sacré savon…

—  A ce point ? demanda Julia.

—  Et bien déjà, cet idiot n’est pas venu à l’épreuve de Divination, commenta Milo dans un rictus. Ensuite il n’a pas validé Histoire de la Magie, Potion et Astronomie. Pour le reste il a eu que des A sauf pour Défense Contre les Forces du Mal où il eu un E.

Julia grimaça.

—  Effectivement, dit-elle faiblement. Et il a une idée de ce qu’il veut faire après Poudlard ?

—  Non, dirent d’une même voix Albus et Milo.

—  Ca viendra plus tard, je ne me fais pas de soucis pour lui, dit Leeno Tokela dans un sourire encourageant.

Albus haussa des épaules, pas vraiment convaincu…

 

Note de fin de chapitre :

Voilà, c'était juste une courte présentation du personnage principal, de son entourage et de son environnement. 

N'hésitez à me donner vos avis, qui me sont chers. 

A bientôt,

Clara ! 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.