S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

68ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 68e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 26 août à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/08/2017 19:16


Sélections du mois


Chers membres d'HPF,

Les votes pour la sélection des Nuits d'HPF du mois d'août sont en cours. Vous pouvez découvrir les choix des lecteurs et voter jusqu'au 31 août pour les textes que vous avez aimés sur ce topic ! N'hésitez pas à participer d'ailleurs à la première édition des Nuits insolites demain soir !

Les propositions sont ouvertes pour le thème Maraudeurs du mois d'août : n'hésitez pas à soumettre vos coups de coeur ici ! Il s'agit de textes centrés sur les Maraudeurs (de leur histoire à leurs méfaits en passant par la célèbre carte), mais pouvant être du point de vue d'un seul des quatre garçons.

Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème Comédie : Confessions d'une voyante en pleine crise existentielle de Jalea et RB de Ptitcouik !



Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De L'équipe des Podiums le 04/08/2017 19:25


1ère Edition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 1ère édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 5 août à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic. A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 31/07/2017 23:26


Fermeture temporaire du forum




Chers membres d'HPF,

Suite au réagencement du forum qui a été discuté entre les équipes et présenté lors de l'Assemblée Générale 2017, le forum fermera ses portes du samedi 29 juillet 8h au dimanche 30 juillet 23h !
L'ensemble des autres sites reste à votre disposition sur cette période.

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à les poser ici ou par MP aux modérateurs du forum (=pseudos en vert).

Vous pourrez trouver le nouvel agencement ici.
De Le CA et les modérateurs du forum le 26/07/2017 16:05


Sélections du mois


Chers membres d'HPF,

Les votes pour la sélection Comédie du mois de juillet sont en cours. Vous pouvez découvrir les choix des lecteurs et voter jusqu'au 31 juillet pour les textes que vous avez aimés sur ce topic ! Attention, il ne reste que huit jours.

Les propositions sont ouvertes pour le thème Nuits HPF du mois d'août : n'hésitez pas à soumettre vos coups de coeur ici ! Il s'agit uniquement des textes écrits pendant les Nuits d'écriture organisées sur le forum. D'ailleurs une nuit est prévue ce soir !

Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème Albus Dumbledore : Petite soeur de Seonne et Sur les épaules des géants de TheNightCircus !



Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De L'équipe des Podiums le 22/07/2017 19:06


67ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 67e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 juillet à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 04/07/2017 19:13


Sur les épaules de géants par The Night Circus

[23 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Critères de participation

► Le thème est celui de la transmission (dans les deux sens, des jeunes vers les vieux, des vieux vers les jeunes, voire les deux en même temps).
► Vous devrez écrire sur un couple de personnages ayant au moins 20/25 ans de différence.
► Vous ne pouvez pas prendre un couple parent/enfant (en revanche vous pouvez prendre oncle/nièce, grand-père/petit-enfant ; voire des personnages de famille différente).
► Les couples sont exclusifs, mais pas les personnages (X peut écrire sur Pétunia/Harry et Y sur McGonagall/Harry).
► L'un au moins de vos personnages doit provenir du canon de JKR.
► Rating -18 interdit.
► Votre texte devra faire au minimum 1500 mots.
► Vos textes doivent être publiés et validés le 8 mai à 23h59.
► Si vous désirez vous lancer dans une fic longue, elle doit contenir au moins 10 000 mots publiés si elle n'est pas terminée le 8 mai à 23h59.
► Et bien sûr vous devrez respecter le règlement d'HPF.
► Vous pouvez bien sûr participer en HC, auquel cas votre texte ne sera pas soumis aux votes.
► Une série sera créée, dans laquelle vous pourrez ajouter tous vos textes.

Minerva ferma les yeux, humant avec délices l’odeur du thé flottant au-dessus de son mug. C’était un thé noir, très fort, au parfum de pêche, et l’odeur sucrée du fruit rappelait à l’adolescente que l’été n’était plus très loin… et qu’en septembre, elle ne reviendrait pas à Poudlard. Albus observait la jeune femme par-dessus ses lunettes en demi-lunes; absorbée par ses pensées, elle ne vit pas l’étincelle de tendresse qui brilla quelques secondes dans le regard de son mentor. 


Une hirondelle ou deux pépiaient dans le nid qu’elles avaient construit juste à coté de la fenêtre du bureau du professeur de métamorphose, un soleil printanier nimbait de lumière le parc et le lac en contrebas, et une brise légère et douce traversait la petit pièce. Albus et son élève étaient restés assis là depuis presque deux heures, discutant à bâtons rompus de tout ce qui pouvait leur venir à l’esprit, comme tous les mercredis depuis qu’il avait accepté d’aider la jeune femme à apprendre l’animagisme. Mais depuis quelque secondes, un silence confortable était tombé dans la pièce, alors qu’ils sirotaient leur thé, quelques miettes de scones et de crumpets gisant dans leurs assiettes. 


-Je voulais vous remercier pour tout professeur, dit enfin Minerva, les mains serrées sur son mug. J’ai conscience que vous êtes un homme très occupé, et que vous ayez accepté d’utiliser deux heures de votre temps par semaine pour me donner des cours particuliers, c’est plus que je n’aurais jamais osé espéré en arrivant à Poudlard. 
-Ces heures n’ont jamais été du temps perdu Minerva. C’est peut-être moi qui devrait vous remercier. Vous êtes probablement l’élève la plus brillante à laquelle j’ai eu le bonheur d’enseigner. Et vous êtes sans doute trop jeune pour le réaliser, mais je dois avoir l’humilité de reconnaître que j’apprends tous les jours, moi-même, au contact de mes étudiants. L’éducation n'est jamais à sens unique. 
-Qu’est-ce que vous voulez dire ? 
-Chaque regard, chaque esprit, est différent, et apporte ses propres variations à sa façon de pratiquer la magie, ou même, plus simplement, de voir le monde. En tant que professeur, j’ai le privilège d’être confronté chaque jour à des centaines de vision différentes. Bien sur, toutes ne sont pas bonnes à prendre, mais tout de même… J’ai grandi en tant qu’homme, plus que vous ne pouvez l’imaginer, depuis que j'ai commencé à enseigner. 
Un grand sourire vint étirer les lèvres de Minerva. 
-Je n’avais jamais pensé à ça. 
-Je dois cependant admettre que je n’ai jamais passé autant de temps avec aucun autre de mes élèves avant vous. Vous êtes et serez une sorcière formidable Minerva. Je ne vous demanderais pas de ne pas changer, on change toujours, qu’on le veuille ou non, mais le dernier conseil que je puisse vous donner avant que vous ne quittiez Poudlard est de ne pas laisser la société sorcière avoir trop d’impact sur vous. Vous êtes assez unique en votre genre. 
-C’est grâce à mon père, souffla Minerva, les joues écarlates sous l'effet du compliment. 
Si elle s’employait toujours à être la meilleure personne possible, parfois jusqu’à l’obsession, terrifiée par l’idée de décevoir le reverend McGonagall, et, de plus en plus, Dumbledore, la confiance en elle-même n’était pas le point fort de la sorcière, comme pour beaucoup d'adolescents. 
-Pas seulement lui, répondit Albus, en se resservant une tasse de thé. Ne vous sous-estimez jamais Minerva. 
-J’essaie de ne pas le faire, répondit la jeune fille, le dos raide. Je trouve la fausse modestie toute aussi grossière que le narcissisme. 
Albus eut un petit sourire. L'intransigeance de Minerva l'amusait autant qu'elle le fascinait. 
-J’ai plus confiance en vous que vous-même aujourd’hui, dit-il. Croyez-moi si je vous dit qu’à votre âge, je n’étais pas le moitié de ce que vous êtes. 
La sorcière leva un sourcil, surprise mais visiblement peu convaincue. Elle n’osa cependant pas pousser le sujet plus avant, mais ne put se retenir de s’exclamer : 
-Professeur, vous allez me manquer ! 
Albus ne put empêcher une expression surprise de se peindre sur ses traits pendant quelques secondes. Minerva, toujours très pudique (sauf lorsqu’elle gagnait un match de quidditch) ne se laissait jamais aller à exprimer ses sentiments d’une façon aussi simple et directe, et son professeur se sentit étrangement secoué.

Depuis quelques temps déjà, il avait la sensation que leur relation dépassait le cadre de l’école. Peut-être la traitait-il comme il aurait du traiter la soeur qu’il avait perdue, par sa propre faute. Peut-être que Minerva lui donnait l'illusion d'être quelqu'un de bien, alors que ses fautes et ses errements étaient au-delà de tout rachat. Si Albus était très entouré, il était aussi très solitaire, entretenant une distance salutaire même avec ses amis les plus proches, et la jeune sorcière, du haut de ses dix-huit ans, avec ses rêves de moralité, de justice et de monde meilleur, avec sa candeur, son innocence et son intransigeance, l’ébranlait plus qu’il ne l’aurait voulu. Albus n'était guère prompt à l'admiration, et pourtant, elle ne le laissait pas indifférent.

Peut-être valait-il mieux qu’elle quitte l’école dans quelques semaines. Il ne pouvait pas la laisser s’approcher trop avant. Il pouvait être dévastateur. 
-Les portes de Poudlard vous seront toujours ouvertes, répondit-il cependant, avant même d’y réfléchir. 
-Merci, répondit la sorcière avec un sourire tendre. 
Bientôt, elle volerait de ses propres ailes, n’aurait plus besoin de lui, et il n'aurait plus à lui mentir. A lui faire croire qu'il était une personne solide, sensée, fiable, qui se battait pour les plus faibles et dont le compas moral était infaillible et bon. Bien sûr, c'était ce qu'il aspirait à être, de tout son cœur et de toutes son âme, et Minerva, qui était si naturellement tout ce qu'il avait travaillé à devenir, le fascinait et le poussait en avant.

 

Et malgré ses résolutions, de ne plus intervenir dans la vie de la sorcière, son cœur se serrait un peu à la pensée de son départ. 

Note de fin de chapitre :

Et voilà le premier de mes sept chapitres pour ce joli concours imaginé par Seonne !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.