S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Au Bonheur des Commentateurs


Après une troisième semaine pleine de réussite, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte sans image dans son résumé.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 13/10/2018 23:14


Concours Officiel - Mappa Mundi


Les participations pour le concours Mappa Mundi vous sont enfin dévoilées !


Il est maintenant temps de lire, reviewer et voter pour vos créatures préférées grâce à ce formulaire et vous pourrez retrouver les 17 participations dans la série créée pour le concours !

Vous avez jusqu'au dimanche 14 octobre 23h59 pour élire nos grands vainqueurs.
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 08/10/2018 22:41


82e Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 82e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 13 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 08/10/2018 00:03


Au bonheur des commentateurs


Après avoir fait la joie de 30 autrices et auteurs sur le Héron et HPFanfiction, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte publié depuis au moins 2 ans.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 07/10/2018 01:09


Refonte des sites - recrutement


Bonjour !

Après une petite pause, l'association souhaite continuer d'avancer sur la refonte des sites. Pour cela nous cherchons des petites mains qui auraient envie d'aider sur les points suivants :

- finir le cahier des charges pour les besoins des nouveaux sites

- définir le financement et dans cette éventualité, organiser la campagne de financement

Si cela vous intéresse de participer à l'aventure, que vous ayez ou non déjà fait cela, n'hésitez pas à nous contacter sur admin_hpf[at]herosdepapierfroisse.fr ou par commentaire de ce post ! Merci d'avance


De Le Conseil d'Administration le 01/10/2018 12:23


Au bonheur des commentateurs


Après avoir fait la joie de 42 autrices et auteurs sur le Héron et HPFanfiction, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte présent dans les nouveautés.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 30/09/2018 12:03


Under the lake par aliix

[26 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Consignes :

- Votre texte comptera entre 500 et 1500 mots.
- L'eau doit y apparaître comme une nécessité, un don, quelque chose de vital.
- Vous devez impérativement montrer une utilisation technique de l'eau.

Merci à ma team de feu des douze travaux pour leurs conseils, j'ai nommé Carminny et princesse !

L’Être de l’eau disparut sans bruit sous la surface lisse du lac et Salazar eut un sourire satisfait. Oui, ce serait vraiment parfait.

- Vu votre air de contentement, j’imagine qu’ils ont accepté ? demanda Godric à côté lui.
- Encore mieux que cela, ils vont nous y aider, répondit-il en faisant volte-face vers le château, puis-je compter sur votre assistance ?
- Naturellement.

Ils marchèrent sans un mot sur le petit chemin bordé d’herbes folles qui reliait le lac au parc de Poudlard.

- Vous n’avez pas choisi la voie de la facilité.

Le ton de Gryffondor était un poil moqueur et Salazar tourna la tête vers lui avec un fin sourire.

- Aucun de nous n’a choisi la voie de la facilité en prenant la décision de bâtir cette école.

Il s’arrêtèrent de concert pour observer un instant le château en construction. Dire qu’il y a quelques mois, seule une vaste plaine se trouvait ici.

- C’est beau, n’est-ce pas ?
- Oui, mais je ne veux pas que ce soit beau, dit Serpentard en levant les yeux sur la silhouette de Rowena en train de faire léviter une statue depuis un toit, je veux que ce soit grandiose.
- Mon cher Salazar, les portes de Poudlard ne seront bientôt plus assez grandes pour vous laisser entrer.

Il ne répondit pas à cette énième pique dont Gryffondor ne se gênait pas de l’abreuver aussi souvent que possible et se remit en marche vers le hall. Ils descendirent les escaliers menant aux sous-sols et s’arrêtèrent devant une arche donnant sur le lac. À travers celle-ci, on pouvait observer la vue enchanteresse des profondeurs de l’eau et des quelques créatures marines nageant le long des murailles englouties.

- Le niveau baisse, fit remarquer Salazar, tenez vous prêt.

En effet, la lumière au dessus de l’arche se faisait de plus en plus perçante au fur et à mesure que la surface se rapprochait d’eux, et les fonds marins, algues fleurs et rochers, glissaient au loin comme animés d’une vie propre. Bientôt, ils purent traverser et marcher sur la terre qui tapissait le lac, totalement asséchée. Ils pénétrèrent dans un sorte d’aquarium à ciel ouvert, l’eau ne s’étant retirée que sur l’exact périmètre négocié avec les Êtres de l’eau pour construire la salle commune de Serpentard.

- C’est vraiment de la très belle magie, murmura Godric en passant une main à travers le rideau glacé par delà lequel les poissons continuaient de nager comme si de rien n’était.

Serpentard ne prit pas la peine de répondre. Sa baguette levée, il psalmodiait déjà sans relâche les incantations architecturales qui avaient permis la création du reste du château. Il se joignit à lui.
Une douce brume mordorée se répendit autour d’eux et un vent léger chargé de magie chatouilla leurs longues chevelures. Le sol se creusait et se lissait, les premières dalles apparaissant. Les murs de pierre s’élevaient contre l’eau, des fenêtres se creusaient pour la laisser apparente et permettre aux sombres lumières du lac de se répendre à travers les verrières. Les rocs noirs du plafond s’imbriquaient en ogive pour créer de nombreux dômes dignes d’une cathédrale. Un chant s’éleva et ils tournèrent à peine la tête pour voir que des Êtres de l’eau s’étaient rassemblés et les encourageaient de leurs voix mélodieuses. Serpentard modelait la pièce, creusant des alcôves et faisant s’élever des colonnes, sculptait la gigantesque cheminée et édifiait de somptueux escaliers. Les portes des futurs dortoirs se dessinaient et les moulures semblaient former par elles-même d’élégantes arabesques sur leur pourtour.
Godric restait quelques pas derrière lui, le visage tendu par la concentration, le laissant puiser dans sa magie avec une confiance presque aveugle.
Les rampes finirent de s’enrouler en des formes serpentines compliquées et Salazar baissa sa baguette. Godric savait qu’il resterait droit et n’avouerait sa fatigue pour rien au monde, mais il pouvait voir ses épaules trembler.

- Vous souhaitiez que ce soit grandiose, je crois que c’est réussi, dit-il dans un murmure.
- Pas encore, répondit Salazar en tournant la tête vers une fenêtre, il manque une dernière chose.

À travers la vitre, il observèrent les Êtres de l’eau former une colonne au milieu de laquelle s’avança leur chef. Il s’arrêta au plus proche d’eux et étendit la main. Godric manqua de sursauter lorsque le plafond trembla dans un vacarme assourdissant. Les rainures entre toutes les dalles du sol, toutes les pierres des murs et du plafond se teintèrent d’un couleur bleutée, parcourant chaque sinuosité comme de l’eau courant dans la plaine, avant de s’éteindre aussi brusquement qu’elles étaient apparues.

- Le lac a repris ses droits et engloutis la salle commune, commenta simplement Salazar. Sa magie est désormais intrinsèquement liée à sa perpétuation et la protège de toute fuite, éboulement ou détérioration –il eut un petit rire fatigué-, la magie de l’eau qui protège de l’eau, n’est-ce donc pas étrangement paradoxal ?

Godric le vit vaciller et posa une main solide sur son épaule pour le retenir. Serpentard lui en voudrait des jours durant pour ce geste trahissant sa propre faiblesse mais il n’en avait cure.

- Je vous sens un peu las, mon ami, allons donc rejoindre Helga et Rowena pour une tasse de thé.

Salazar hocha brièvement la tête et se laissa guider à l’extérieur après s’être légèrement incliné en direction des Êtres de l’eau, en signe de remerciement. Godric jeta un dernier coup d’œil à la pièce.
Oui, c’était grandiose.

Note de fin de chapitre :

Et voilà pour le création de la fameuse salle commune de Serpentard, celle qui aura mainte fois attisé la curiosité du reste de Poudlard !
J'espère que vous avez apprécié cette courte lecture, merci d'avoir lu, et n'hésitez pas à laisser un petit mot pour me donner votre avis voir même votre propre vision de cette construction !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.