S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

IRL - 10 ans de l'association



L'association Héros de Papier Froissé souffle ses 10 bougies en octobre 2018 ! C'est un anniversaire important pour notre association et nous aimerions passer ce cap avec vous ! Bien entendu, HPFanfiction, le Héron à la Plume Flamboyante et les Éditions HPF seront de la partie :)

Avec quelques mois d'avance, le CA aimerait donc fêter cette occasion avec vous autour d'un week-end sur le thème de l'écriture à travers le temps.

Crédits : Montage de Labige à partir d'images de Sumkinn et Prawny


L'anniversaire d'HPF aura lieu du vendredi 18 mai (fin d'après-midi/soir) au lundi 21 mai 2018 matin à Chamelet dans le Rhône. Pour tout détail concernant l'événement, les modalités d'inscriptions et les tarifs : ici sur le forum ou sur le site de l'association.

A bientôt sur un de nos sites,
De L'équipe du CA le 17/01/2018 10:48


Sélections du mois


Chers et chères membres d'HPF,

Les votes pour la sélection sur Les Fondateurs de Poudlard, pour le mois de janvier, sont en cours. Vous pouvez découvrir les choix des lecteurs et voter jusqu'au 31 janvier pour les textes que vous avez aimés sur ce topic !

Les Concours sont mis à l'honneur en février : n'hésitez pas à soumettre vos coups de coeur ici ! Il s'agit de fanfictions écrites en réponse à un concours organisé sur le forum ou sur le site.

Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème Echange de Noël : Le Marchand de Glaces de LaLouisaBlack, Eanna pour Wizard Wheezes are cool, Api avec Capturer les images et Seonne pour Les douze coups de Noël !



Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De Equipe des Podiums le 15/01/2018 18:10


Sauvegardes automatiques quotidiennes


Chers membres d'HPF,

Tous les jours à 2h du matin, heure de Paris, les sites de l'association HPF (HPFic, le Héron, le blog, la boutique, le site de l'asso et le forum) sont indisponibles pendant environ 20 minutes. En effet, l'Equipe Technique a mis en place depuis le jeudi 4 janvier des sauvegardes automatiques qui nécessitent leurs fermetures temporaires. Les sites aussi ont bien le droit à un peu de repos !


De L'équipe Technique le 09/01/2018 19:18


73e édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 73e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 20 janvier à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/01/2018 23:48


Fin de la période de recrutement


Bonjour à tous,

Le recrutement pour notre équipe de modération s'est achevé hier soir. Nous avons reçu 8 candidatures que nous allons étudier sérieusement les jours prochains.

Les personnes qui ont postulé recevrons un message de notre part très prochainement !

Merci à vous d'avoir répondu à cette annonce et pour l'intérêt porté à notre équipe !
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 07/01/2018 18:02


Recrutement pour l'équipe de modération d'HPFanfiction


Bonjour à tous,

En cette fin d’année, l’équipe des Bleues cherche deux nouvelles recrues pour étoffer ses rangs.

Une grande partie de notre travail s’effectue sur HPFanfiction où nous lisons puis validons ou invalidons les textes. Nous organisons aussi des concours ou projets d’écriture, une ou deux fois par an. Nous gérons la boîte mail sur laquelle arrivent les questions relatives au site. Nous publions des news et traquons également les bots. Vous trouverez le détail de nos principales missions ici.

Pour plus d’informations sur les modalités de recrutement, c’est par ici.

Le recrutement restera ouvert jusqu’au 6 janvier 2018.

A vos plumes !
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 18/12/2017 20:01


On a croqué le Professeur Longbottom par Westyversionfrench

[6 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Participation à Un amour de Neville du fanclub La Compagnie Trevor à l'occasion de l'anniversaire de Neville Longbottom, le 30 Juillet 2017 pour fêter les 37 ans de Neville cette année. J'ai choisi de traiter le Projet 1 : Neville et son entourage. Même si le Projet 2 portant sur sa relation avec les plantes est légèrement effleuré.

Note de chapitre:

-OS participant au concours organisé par La Compagnie Trevor :

 à l'occasion de l'anniversaire de Neville. J'ai choisi de traiter majoritairement de la thématique « Neville et ses proches » même si j'évoque rapidement la passion de Neville pour les plantes.

 

-Cette histoire prend place dans le même contexte que mon autre fanfiction Professor Malfoy. J'avais déjà eu des idées sur Neville en écrivant l'OS sur Draco, et j'ai pu, grâce à La Compagnie Trevor, recréer dans ce background. Il n'est pas nécessaire de lire l'autre OS pour lire celui-ci, puisque les éléments essentiels à la compréhension sont mentionnés clairement ici:D 

« Professeur Longbottom !

 

-Monsieur Longbottom !

 

-Neville !

 

-Mon petit-fils !

 

-Papa !

 

-Mon cactus fleuri ! »

 

Le brouhaha de ces voix qui l'appelaient toutes de manière différente fit ouvrir les yeux à Neville, qui se découvrit alité dans l'Infirmerie, à Poudlard. Mme Pomfrey tentait de repousser une joyeuse troupe de visages souriants qui essayaient d'attirer son attention, tous soulagés qu'il ne soit pas gravement blessé. L'accident avait eu lieu en plein cours, alors qu'il expliquait à des petits première année comment reconnaître un plant nomade camouflé dans un bosquet d'espèces sédentaires. Emporté dans son descriptif, il n'avait pas aperçu la tête de l'immense plante carnivore qui entrait par une fenêtre de la serre numéro une et celle-ci l'avait tout bonnement croqué au milieu de son exposé. Par chance, un élève plus dégourdi que les autres, le minuscule Gilbert Goyle, avait lancé un sort sur la plante qui avait lâché prise avant de ne blesser trop gravement le professeur de Botanique. C'était Draco Malfoy, le maître de potions qui avait envoyé un message à Mme Pomfrey et avait fait léviter le pauvre enseignant jusqu'à l'Infirmerie. Une chance qu'il soit passé pour emprunter des ingrédients à son collègue.

 

 

 

 

 

Il était resté inconscient soixante-douze heures, et l’École entière, ses amis et ses proches avaient été sérieusement choqués. Ce fut la vieille infirmière qui, ayant réussi à refermer la porte sur la foule en liesse, lui expliqua l'incident. Un peu honteux de s'être fait avoir comme un débutant, l'homme de bientôt quarante ans grommela, ce qui lui attira une remarque amusée de la femme de médecine.

 

« Finalement, vous êtes toujours un peu maladroit mon cher ami. » Il songea à tous les accidents qui l'avaient conduit dans ce sanctuaire tout le long de sa scolarité et sourit. Il se redressa en position assise, avala un grand verre d'eau fraîche, passa une main dans ses cheveux clair pour les dompter un petit peu et se tourna vers la sorcière à l'air soupçonneux. Il allait tenter un petit rictus maladroit, qui, il le savait, pourrait attendrir son interlocutrice quand celle-ci annonça :

 

« Vous n'avez plus besoin de ceci Neville. Vous êtes un homme d'âge mûr, et vous êtes bien plus solide que mes patients habituels. Je vais faire entrer les visiteurs. Mais pas plus de quatre à la fois ! J'imagine que vous souhaiteriez voir vos enfants en premier. Ils sont terriblement inquiets, quoique j'en dise.

 

-Euh... » bafouilla Neville. « Pourriez-vous faire entrer Granny en premier. Mieux vaut que je la vois seule. » Mme Pomfrey eut un rire bref, connaissant assez bien Augusta et imaginant bien l'état dans lequel elle devait se trouver après avoir cru perdre son précieux petit fils.

 

 

 

 

 

L'antique et presque légendaire sorcière fit son entrée, feignant un sang-froid et un désintérêt un peu fragiles. Elle déposa un baiser sur le front de Neville, comme s'il avait encore onze ans et qu'il venait de perdre son crapaud. Puis, elle prit une chaise, s'installa, et débuta son monologue rempli de remontrances. Elle osa même lui donner des conseils en Botanique qui agacèrent un peu le sorcier, qui la laissa pourtant dire sans broncher. Il n'avait pas eu souvent à lui répondre où à poser des limites à l'influence qu'elle avait sur sa vie. Ce n'était arrivé que deux fois : lorsqu'il lui avait annoncé qu'il allait épouser Hannah, quoiqu'elle en pense, et quand il avait refusé qu'elle lui impose de donner à son premier enfant le prénom de l'un de ses ancêtres. Ils avaient bien eu quelques mots, mais rien qui ne les brouille plusieurs semaines comme ces deux fois-là. Finalement, comme elle revint vers lui, et n'évoqua plus le conflit, il estima qu'elle respectait sa décision et leur relation poursuivit son chemin sans heurts. Enfin, après un temps interminable, elle annonça qu'elle avait mille rendez-vous et qu'elle ne pouvait s'attarder à cause de sa maladresse habituelle.

 

 

 

 

 

« Pouvez-vous faire entrer les enfants madame Pomfrey ? » Mais Augusta avait supposé bien en lui envoyant directement ses arrière-petits-enfants. Franz, Astrid, Pomona et Alix se ruèrent sur lui et le serrèrent tous les quatre en même temps. Il éclata de rire, mais grogna lorsque sa fille cadette effleura accidentellement son épaule, encore douloureuse. Elle s'excusa immédiatement mais Astrid fit aussitôt remarquer qu'il avait été bien inconscient pour un professeur de Botanique de tourner le dos à un si redoutable spécimen. Il reconnaissait bien en elle la jeune serdaigle qui venait d'être nommée préfète. Pour autant, il remarqua qu'elle lui avait apporté un petit bocal dans lequel s'agitait un crapaud grassouillet.

 

« Qu'est-ce que c'est que ça ? » demanda-t-il, surpris. Pomona prit la parole, ses deux couettes blondes ce jour-là relevées en deux petits chignons :

 

« Trevor a encore eu des petits. Maman m'en a amené un pour remplacer celui que j'ai perdu... Mais j'ai pensé que ça te ferait plaisir de l'avoir maintenant que Trevor est trop vieux pour rester à Poudlard. » Neville sourit et tendit la main. La jeune fille ouvrit le bocal et l'animal sauta immédiatement sur le couvre-lit du malade. Neville le saisit entre ses mains, précautionneusement, et le rapprocha à auteur des yeux pour l'observer.

 

« Il est fort pour un jeune crapaud. Tu sais Pommy, je ne pourrai pas l'avoir tout le temps sous les yeux. Je pense que tu pourras mieux t'en occuper. Il risque de se faire croquer par une plante s'il reste dans les serres avec moi. » Après une moue, sa fille lui arracha la bestiole des mains, apparemment ravie de pouvoir récupérer son cadeau. Franz était resté extrêmement silencieux mais le regardait depuis son arrivée, avec une pointe d'amusement. Neville savait bien ce qui se tramait dans sa tête : son grand dadais de fils devait trouver plus que cocasse sa mésaventure et probablement qu'il en avait bien ri avec ses amis dans la Tour Gryffondor. Finalement, après des paroles rassurantes et un babillage enthousiaste des filles sur leurs cours ou leurs amis, tous les quatre quittèrent le chevet de leur père pour rejoindre leurs camarades.

 

 

 

 

 

« Poppy, déjà que je passe en dernière, laissez moi passer ! » A peine remis de ses émotions, Neville vit Hannah forcer la porte de l'Infirmerie avant qu'elle ne se referme sur les enfants. Mme Pomfrey rugit de contrariété, bien qu'incapable de lui barrer la route. Son épouse s'avança fermement vers son lit, et se pencha sur Neville pour l'embrasser fougueusement. Bien content de cet élan d'affection, Neville passa ses bras autour de sa taille et elle s'assit contre son flanc en souriant. Il lui souffla :

 

« Il me semblait bien avoir entendu mon cactus fleuri. » Hannah lui donna une pichenette vengeresse mais l'embrassa à nouveau. Elle soupira :

 

« Je sais que ce genre d'accident arrive dans ta profession et qu'en épousant un Gryffondor je m'exposais à ce genre de risques mais sérieusement Nev, j'ai eu peur.

 

-Je pense que c'est mon côté poufsouffle qui est davantage à blâmer... » commença le professeur avant qu'elle ne lui pince la cuisse.

 

« On ne dit pas de mal de Poufsouffle monsieur le lion prétentieux. » Mortifié, Neville repensa à la fois où il lui avait raconté, aux débuts de leur relation, comment le Choixpeau n'avait pas voulu l'envoyer à Poufsouffle. Elle avait ri aux éclats en arguant qu'il aurait fait un très mauvais blaireau. Face à sa vexation elle avait précisé qu'à ses yeux, il était le plus bravache et le plus gryffondor des rouge-et-or.

 

« Puisque je suis la dernière roue du carrosse, c'est moi qui vais t'avoir le plus longtemps pour moi toute seule.

 

-Tu sais que je ne suis pas en état pour des galipettes ?

 

-Nev ! Je ne pourrais jamais faire ça ici avec Poppy qui pourrait...

 

-Vous entendre et vous flanquer à la porte jeune femme ! » La redoutable infirmière avait surgi de son bureau au bout de la grande salle remplie de lits et marmonnait désormais que trois professeurs insistants souhaitaient toujours le voir. » Hannah l'embrassa une dernière fois, lui promit de le kidnapper dès la fin de sa convalescence et s'éclipsa avec un sourire qui laissa les joues de Neville roses.

 

 

 

 

 

« Je crois qu'on a interrompu quelque chose. » C'était Gemma Farley, professeur d'Astronomie, qui menait leur petite équipée. Draco Malfoy, maître des Potions, la suivait de près et Ronald Weasley, récent professeur de Vol en remplacement de sa sœur Ginny, fermait la marche. Neville se redressa un peu dans ses oreillers et leur tira la langue.

 

« Navré de te décevoir Gemma, mon épouse et moi étions trop bouleversés pour nous lancer dans des ébats prématurés. J'ai failli mourir après tout ! » Mme Pomfrey leva les yeux au ciel, marmonna qu'il devait arrêter de faire son intéressant devant ses petits camarades et disparut à nouveau au chevet d'un autre patient. Ron, qui s'était lourdement laissé tomber sur le lit voisin, signala :

 

« Je crois que nous ne serons jamais que des grands enfants à ses yeux.

 

-Je me demande même parfois si elle ne fait pas la morale à McGo et Flitwick également. » ajouta Gemma. Draco, qui avait ignoré la remarque de Ron, et souri à celle de sa camarade de maison, tendit une petite fiole à Neville.

 

« ça t'aidera à récupérer plus vite. » Neville le remercia et leur demanda des nouvelles de la salle des professeurs et des élèves de sa maison.

 

« T'inquiète pas pour les Gryffys, je m'en suis occupé et McGonagall a aidé aussi. » le rassura Ron. Draco lui apprit qu'entre lui et Hagrid, ses élèves n'avaient pris aucun retard puisqu'ils s'étaient relayés pour faire cours sur leurs plages horaires vides. Une telle collaboration étonna le malade qui n'en fit aucune remarque et se contenta de hocher la tête. Ils discutèrent quelques instants encore avant que cette fois, la garde-malade ne vienne rôder à nouveau et ne sonne le glas de la fin des visites autorisées.

 

 

 

 

 

Suite à cela, Neville resta seul, sans la moindre envie de rester allongé ou de dormir. Ce défilé de proches lui avait donné l'envie, plus que jamais, de retourner travailler dans les serres, de profiter d'une soirée sans travail pour surprendre Hannah au Chaudron Baveur, ou d'organiser une partie de cartes avec ses enfants un samedi après-midi. Il trépignait aussi de profiter d'une bonne rasade de bièraubeurre en compagnie de Gemma, Ron et Draco, aux Trois Balais un soir de semaine. Sans parler des conversations coquines par cheminette avec sa Poufsouffle ! Finalement, ces pensées réconfortantes l'apaisèrent et chassèrent l'inquiétude inconsciente qui s'était distillée en lui après cette attaque brutale et douloureuse. Doucement, de souvenirs en projets, il en vint à somnoler, épuisé par ces dialogues à répétition. Mais, au moment où Morphée l'étranglait de ses puissants bras, le grincement d'une porte lui fit papillonner les yeux après un sursaut. Cinq silhouettes se glissaient dans l'Infirmerie en chuchotant. Neville imagina sans peine des élèves venus rendre secrètement visite à un camarade alité. Mais, alors qu'il faisait semblant de dormir entre ses yeux à demi fermés, il reconnut sur les différents uniformes, deux blasons de sa propre maison. Il allait les chasser, craignant qu'en les découvrant, Poppy ne leur retire des points, lorsqu'ils s'approchèrent de lui, à pas de loups. Plus silencieux que jamais, Neville verrouilla ses paupières et se contenta d'écouter.

 

 

 

 

 

« Je crois qu'il dort.

 

-C'est nul qu'on ait pas eu le droit de rentrer tout à l'heure.

 

-T'as entendu la vieille ! Ni de la famille, ni des amis... On était pas prioritaires. » Ils se disputèrent à voix basse et Neville bougea doucement pour les mettre en alerte. Effrayés à l'idée de réveiller leur professeur malade, les cinq galopins quittèrent les lieux dans la hâte, après avoir pose des petits paquets sur la table de nuit du convalescent. Neville attendit d'être totalement seul à nouveau, pour jeter un œil aux présents. Les petits colis bougeaient, ce qui l'inquiéta, et il se dépêcha de les ouvrir. Mais contrairement à ce qu'il avait cru, ce n'étaient pas de pauvres créatures qui étaient enfermées à l'intérieur. Il s'agissait de cinq petits pots, contenant chacun un petit plant fleuri qui ondulait en tendant de petites lianes au bout desquelles dansaient des fleurs chacune aux couleurs des maisons de Poudlard. L'une des plantes, la plus grande, qui prenait place au centre du lot, et qui possédait une fleur de chaque maison, faisait claquer ses racines contre son pot, martelant le rythme de l'Hymne de Poudlard, pour le plus grand étonnement de Neville. Il y avait un parchemin sur lequel était noté « Revenez nous vite Professeur » suivi de petits mots individuels remplis de fautes d'orthographe. Neville contempla l'ensemble, saisi d'émotion, et se rallongea en observant la très belle composition magique. Cette fois, il sombra dans le sommeil avec un sourire ravi, heureux et complet. 

Note de fin de chapitre :

N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

 

-Cet OS se situe quelques mois après Professor Malfoy, chronologiquement.

 

-Pour ce qui est de la longévité de Trevor, j'ai vérifié, en captivité ces bestiaux peuvent vivre jusqu'à 36 ans, et puis, je ne peux m'empêcher de penser que certaines espèces de crapauds, peut être sorcières, puisse vivre très vieilles...

 

-J'avoue pour le « cactus fleuri », c'est une petite boutade de ma part. Je me suis imaginé quel surnom affectueux Hannah pourrait donner à son mari, et je me suis dit qu'il y avait sûrement encore un peu de la fillette à couettes en elle. Il pourrait tout aussi bien s'agir d'un petit surnom moqueur lié à sa passion pour les plantes qu'elle aurait fini par adopter réellement (ce qui arrive souvent dans la vie, c'est du vécu ahah).

 

-A titre indicatif, voici les noms, sexes, âges, et maisons des enfants de Neville :

 

***** Franz, Masculin, 16 ans, Sixième Année, Gryffondor.

 

***** Astrid, féminin, 15 ans, Cinquième Année, Serdaigle.

 

***** Pomona, féminin, 13 ans, Troisième Année, Poufsouffle.

 

***** Alix, féminin, 12 ans, Deuxième Année, Serpentard. 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.