S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Les Sélections sont de retour !


Les sélections sont de retour !


Chers HPFiens, nous vous l'avions annoncé;, les Sélections seraient de retour au premier décembre. Nous avons donc quelques nouvelles à vous communiquer.

Pour commencer, peut-être l'avez-vous remarqué;, peut-être pas, mais de nouvelles pages concernant les Sélections ont été créées il y peu de temps. Vous pouvez les retrouver dans le menu "Jury des Aspics" en haut du site. Vous retrouverez sur la page Les Sélections d'HPF des explications quant aux Sélections et vous pourrez également voter pour vos textes préférés sur cette même page. La page Les textes médaillés répertorie les textes primés, de quoi vous garantir de longues heures de lecture ! L'équipe vous souhaite une bonne découverte !


Pour continuer sur notre lancée de bonnes nouvelles, sachez que le sondage pour choisir votre fanfiction préférée sur le thème des Sœurs Black est ouvert et disponible sur le forum, ou directement sur la page du site, ici !


Enfin, vous avez voté pour le thème pour les Sélections de Février 2019. Vous pouvez dès à présent proposer vos fanfictions favorites ici ! A très vite ;)


De L'Équipe des Podiums le 07/12/2018 18:16


84ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 84e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 14 décembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 07/12/2018 12:36


10 ans de Héros de Papier Froissé - résultats


10 ans de l'association Héros de Papier Froissé - résultats

 



Merci à toutes celles et ceux qui ont participé à notre questionnaire pour les 10 ans de l'association !

Vous pouvez d'ailleurs trouver toutes les réponses attendues ICI

Parmi les questionnaires reçus, 14 remplissaient la condition des 17 bonnes réponses minimum et sans plus tarder, ont été tirées au sort les personnes suivantes :

Fleur d'épine ! Blulenya ! Melow !

 


De Conseil d'Administration le 26/11/2018 15:26


Au Bonheur des Commentateurs


Après une neuvième semaine faisant le bonheur de 21 auteurs, "Au bonheur des commentateurs" continue à vous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un auteur que vous n'avez encore jamais lu.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 25/11/2018 13:13


Au Bonheur des Commentateurs


Après une huitième semaine faisant le bonheur de 25 auteurs, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte contenant un animal dans le résumé ou le titre.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 18/11/2018 16:56


Retour des Sélections d'HPF


 

Retour des Sélections d'HPF


Chers HPFiens, nous avons l'honneur, la joie, la fierté de vous annoncer que les Sélections d'HPF vont faire leur grand retour le 1er Décembre 2018. Sans tout vous dévoiler, nous aimerions vous informer que plusieurs changements seront à l'honneur avec ce grand retour. À savoir : Un nouveau système de vote plus équitable, une Charte ainsi que de nouvelles pages entièrement dédiées aux Sélections sur les sites. 

Nous vous informons également que les Suggestions sur le thème des Sœurs Black reprennent et que vous aurez jusqu'au premier décembre pour proposer vos textes préférés ici

De même, vous pouvez d'ores et déjà voter ici pour le thème des Sélections de Janvier 2019 ! ;)

 


De L'Équipe des Podiums le 16/11/2018 11:49


Fighting the Storm par Sukeine

[38 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Je publie aussi cette fiction sur mon compte wattpad sous le même nom. 

Note de chapitre:

Bonjour, c'est la première fois que je publie ici. J'espère que vous allez apprecier. 

Je publie aussi cette fiction, sous le même nom, sur wattpad. Je publie une journée en avance là-bas. 

Bien évidemment tous les personnages appratiennent à JK Rowling sauf le personnage principal et quelques secondaires. 

Bonne lecture.

Jeudi 1 Septembre 1977.

 

Je ferme ma malle et la descends au rez-de-chaussée où mes parents m'attendent. Je leur souris simplement et mon père entreprend de mettre la malle dans la voiture. Je regarde le paysage défiler sous mes yeux avec ma chouette, nommée Bagheera, en l'honneur de la panthère dans Le Livre de la Jungle. Une nouvelle année va commencer, m'éloignant un peu plus de mon monde d'origine. Je suis heureuse d'être une sorcière, mais cela me fait souffrir tous les ans de devoir partir de mon monde de naissance pour aller dans celui où je vivrais mon avenir. Je suis constamment mal vue par beaucoup de mes camarades car d'ascendance moldu.

 

La radio passe un des tubes phare des Beatles, Help!. Je profite de cette musique que j'apprécie particulièrement. Dans le monde sorcier, je ne peux plus écouter de la musique comme bon cela me semble. C'est pleins de petits détails comme cela qui a compliqué mon adaptation dans le monde de la magie. J'ai vraiment eu du mal à m'y faire même avec l'aide de mes professeurs. Je ne suis pas comme les autres enfants de mon âge, trop moldu ou trop sorcière. Dans chacun des mondes, j'ai de moins en moins ma place.

 

La voiture se gare dans le parking de la gare King's Cross. Mon père met ma malle sur un chariot et nous partons tous les trois en direction de la voie 93/4. Ma mère presse ma main contre la sienne. Aucunes de nous deux n'aiment ce moment, je quitte ma famille jusqu'aux vacances de Noël. Quand nous arrivons entre la voie 9 et 10, mon père me serre fortement dans ses bras très vite suivi de ma mère. Je déteste ça, je ne veux pas laisser mes parents seuls encore moins pendant les temps qui court, mais je dois me résoudre. Je suis obligée. Je leur dis à quel point je les aime et leur promet de leur écrire vite. En vérifiant que personne ne me regarde, je fonce dans le mur séparant le voie 9 et 10.

 

Quand j'en ressors, la plate forme grouille de monde. Les parents profitent du plus possible de leurs enfants alors que ceux-ci se précipitent vers leurs amis qu'ils n'ont pas vu depuis huit semaines. Je cherche autour de moi et repère vite une crinière rousse mais je tourne bien vite la tête. Lily et moi ne nous parlons presque plus depuis deux ans. On a beau être des nées-moldus toutes les deux, Lily s'est rapidement adaptée au monde dans lequel nous vivons alors que moi j'ai beaucoup de mal. D'ailleurs cela se reflète sur les vêtements que je porte, un jean et des converses jaunes. Typiquement le type d'habits moldu alors que toutes les personnes m'entourant sont vêtus de robes de sorciers. Je sens bien vite les regards haineux de plusieurs sorciers me considérant comme inférieur à eux.

 

Je me dirige vers un wagon avec ma malle et la cage de ma chouette. Peu d'élèves sont encore montés dans le Poudlard Express alors je trouve vite un compartiment vide. Hissant ma malle dans les filets au-dessus de ma tête, je me rassois lourdement sur le siège vert pomme. Je prends le livre, que j'ai préalablement sorti de mes affaires et commence sa lecture. C'est un livre moldu de la comtesse de Ségur. Je ne veux pas renier mon monde de naissance et cela se laisse entrevoir dans mes choix de vie, tels que le nom de ma chouette, mes lectures ou bien la musique.

 

Au début, quand on m'a annoncé que j'étais une sorcière, j'étais devenu folle de joie. J'allais vivre dans un monde magique, mais quand j'ai fait mes premiers pas à Poudlard, mes rêves sont vite partis en fumée. Ce monde n'est pas tout beau comme je le pensais, les racismes et sexismes dont font preuve beaucoup de mes confrères me dégoûte. J'ai voulu me révolter, alors j'ai décidé d'afficher mon côté moldu. Oui, je suis une née-moldu mais mes notes sont bien supérieures à la moyenne. J'avais vu là une petite vengeance contre les gens qui me traite de Sang-de-Bourbe.

 

Après plusieurs heures à lire, je relève la tête et le paysage du petit village de Prè-au-Lard se fait voir. Je descends ma valise pour en sortir les vêtements de ma maison, Gryffondor, les courageux comme on dit. Je m'habille bien vite et attache ma cape autour de mon cou. Mes converses jaunes tranchent avec le noir et le rouge qui dominent sur mes habits. Le train ralentit de plus en plus pour s'immobiliser quelques instants plus tard. Je sors de mon compartiment en tirant maladroitement ma malle à ma suite. Quand j'atteins enfin la plate-forme, je pose mes affaires avec celles des autres qui vont bientôt être rangées dans nos dortoirs. Je prends la direction du chemin et monte dans une calèche vide qui ne le reste pas très longtemps. Quatre garçons montent dedans sans même me jeter un coup d'œil sauf un grand châtain avec quelques cicatrices qui me salue poliment. Je lui réponds et lui souris. Remus est bien le seul des Maraudeurs que j'apprécie. Ils sont un groupe composés de James Potter, aussi arrogant que talentueux au Quidditch, Sirius Black, coureur de jupon, Peter Pettigrew, qui suit aveuglément les deux premiers dans leurs farces, et enfin Remus Lupin, qui essaye de modérer ses amis sans y parvenir.

 

Je reste dans mon coin alors qu'ils parlent ensembles de leur prochain coup. Remus me jette souvent des petits regards ce qui me fait rougir.

 

« - Jolie chaussure Durward », me dit Remus.

 

Je relève doucement ma tête de mon livre et lui souris doucement avant de le remercier. Il est bien le seul dans ce monde à aimer ce qu'il ne connaît pas. Il n'en faut pas plus pour que les Maraudeurs se tournent tous vers moi. Je les toise du regard méchamment, ils ne m'ont jamais rien fais certes mais ils sont loin d'être des anges. Sirius sourit narquoisement mais ne dit rien alors que James se penche pour apercevoir les fameuses chaussures. Quand il peut enfin les voir, il est déboussolé n'ayant jamais vu de telles chaussures.

 

« - C'est des chaussures moldu ? » questionne-t-il.

 

Je le toise avant de répondre.

 

« - Tu as un problème avec cela peut-être, Potter ? »

 

James fait non de la tête mais se désintéresse bien vite de mes chaussures. Il ne m'a jamais parlé depuis ces six années à Poudlard. Au début, il me voyait traîner avec Lily mais depuis deux ans, il ne doit plus faire attention à moi car je ne suis plus proche de sa belle rousse. Je doute même qu'il connaisse mon prénom.

 

La calèche s'arrête enfin et je descends précipitamment sans adresser un regard aux Maraudeurs. Quand je rentre enfin dans mon école depuis maintenant sept ans, je pars vers la Grande Salle ne voulant pas me mêler à la foule d'élève qui devient de plus en plus compacte avec les minutes. Je m'installe à la table des lions et les filles de mon année prennent place près de moi. J'ai beau ne plus être amie avec Lily, je garde quand même de bonnes relations avec les filles de mon dortoir, bien que cela soit difficile de voir mon ancienne meilleure amie n'être plus qu'une connaissance.

 

Les Premières Année se font repartir alors que je suis plongée dans mes pensées. Une nouvelle année qui commence, la dernière avant de se retrouver lâcher dans la fosse aux lions. La guerre fait rage en dehors des murs de Poudlard et cela est effrayant. Comment je vais pouvoir vivre dans ce monde de terreur ? Alors que je serais sûrement une des premières victimes du mage noir dès ma sortie de l'école.

 

Dumbledore fait son discours habituel sans omettre la monter en puissance du Seigneur des Ténèbres. Mon estomac se serre, cela me dégoûte d'entendre parler de cet être. Le repas apparaît bien vite et tout le monde se précipitent dessus alors que je me sers avidement. Une fois mon repas englouti, je me précipite dans la tour des Gryffondors avant qu'elle ne soit envahie par les nouveaux lions.

 

En me trouvant devant le portrait de la Grosse Dame, je me rappelle du mot de passe que Marlène m'a donné. Sans attendre, je le dis et le tableau s'ouvre. Je m'engouffre dans la tour. Bien que j'ai eu du mal à accepter de vivre ici, je me suis toujours sentie heureuse dans ma salle commune. Elle est chaleureuse, remplie de gros fauteuils moelleux avec une cheminée qui réchauffe la salle quand les temps deviennent froids.

 

Le portrait s'ouvre sur les Maraudeurs au complet. Ne voulant pas m'éterniser en leur compagnie, je pars en direction du dortoir des filles mais Remus m'appelle avant que je n'ai eu le temps de disparaître dans l'escalier. Je me retourne doucement sans comprendre pourquoi il veut subitement me parler. Un petit sourire étire les joues du balafré.

 

« - Demain on mange ensemble ? » me demande Remus.

 

Je le regarde sans comprendre. Nous n'avons jamais été proche au point de manger ensemble. Que lui prend-il pour me demander cela ? Je hoche simplement la tête avant de monter dans mon dortoir. Ma valise est posée au pied de mon lit avec la cage de Bagheera. Je regrette que dans ce monde il n'y ai pas de télévision, j'adore la regarder pendant des heures. Je me change avant que mes camardes n'arrivent et me glisse sous mes couettes, la fenêtre grande ouverte. Il ne fait pas très froid pour un mois de septembre. Un livre à la main, je n'entends même pas mes colocataires rentrer.

 

Les filles parlent gaîment, elles sont heureuses de vivre une nouvelle année au sein de l'établissement. Marlène essaye tant bien que mal de m'incorporer à la discussion mais je n'ai pas grand-chose à dire. Les filles, sauf Lily, ne sauraient pas ce que j'ai fait de mes vacances car ce sont des activités moldus alors je leur fais juste par de mon voyage en France.

 

Mary MacDonald est une jeune fille qui a les cheveux aussi noirs que les ténèbres et des yeux d'un bleu intense. Elle est plus petite que Marlène ou Lily mais fait la même taille que moi. Elle est d'un naturel joyeux même si elle rencontre certaines difficultés dans quelques matières. Je l'ai toujours apprécié.

 

Marlène McKinnon est déjà assez grande pour son âge, sa chevelure châtain tombe au milieu de son dos. Ses yeux marron pétillent de malice, elle est douée pour les cours et révèle une grande magie. Elle aide toujours Mary, quand celle-ci en a besoin, mais aussi d'autres élèves. Marlène déborde de générosité.

 

Lily Evans est une jeune fille magnifique. Ses longs cheveux roux tombent en cascade sur ses épaules, ses yeux verts sont remplis d'amour pour ses proches. J'ai eu le droit à ce regard mais maintenant je ne le révérais plus. Elle est la première de notre année dans chaque matière, bien que je la concurrence, son caractère optimiste est d'une rareté dans les temps qui courent.

 

J'envie chacune d'elles. Elles sont courageuses, pleines d'assurances et sont de grandes sorcières. Alors que moi, je me demande parfois pourquoi je suis dans cette maison, je ne me trouve absolument pas courageuse mais le Choixpeau m'a assuré que je le saurais bien assez tôt. Sauf que cela fait sept ans et que j’attends toujours de voir pourquoi je suis chez les lions. Je referme mon livre, éteins ma lampe et sombre dans les bras de Morphée.

 

Quand je me réveille, le soleil n'est toujours pas levé. En regardant ma montre, je m’aperçois qu'il est que quatre heures du matin, mais sachant que je ne vais pas pouvoir me rendormir, je me prépare. En descendant les marches de mon dortoir pour rejoindre la salle commune, je réajuste ma cravate aux couleurs de Gryffondor. Quand je pose un pied dans la salle, je constate que je suis la seule à ne pouvoir dormir à cause des événements qui se déroulent en dehors de l'enceinte de l'école.

 

Comment quelqu'un peut autant être rempli de haine ? Tuer autant d'innocent pour du sang ? On ne peut pas être humain quand on fait cela. Voldemort ne peut pas être humain. Tout chez lui, en passant de son aversion pour les personnes qui ne sont pas de sang-pur et même son physique, ce ne peut être humain. Et puis, personne ne sait de quel sang le Lord noir est. Il peut tout aussi bien être un né-moldu. Personne ne le sait.

 

Comment se fait-il que Dumbledore ne l'ait pas encore tué ? Si il n'est pas humain, peut-être ne peut-il pas mourir. Peut-être qu'il est immortel tout comme Nicolas Flamel, mais d'une autre manière.

 

J'aimerai me précipiter à la bibliothèque pour voir si ma théorie peut tenir debout. Je voudrais même voir le directeur pour lui demander, mais il a des problèmes plus urgents que des théories d'une adolescente. Les rayons de soleil commencent à pointer le bout de leur nez. Je peux enfin me balader dans le château sans enfreindre le règlement. Je pousse le tableau de la Grosse Dame et débouche sur le septième étage. Je pars directement en direction de la bibliothèque. Mrs.Pince m'a toujours apprécié alors peut-être que je peux obtenir des renseignements sur les livres que je dois chercher auprès d'elle. 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.