S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Au Bonheur des Commentateurs


Après une troisième semaine pleine de réussite, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte sans image dans son résumé.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 13/10/2018 23:14


Concours Officiel - Mappa Mundi


Les participations pour le concours Mappa Mundi vous sont enfin dévoilées !


Il est maintenant temps de lire, reviewer et voter pour vos créatures préférées grâce à ce formulaire et vous pourrez retrouver les 17 participations dans la série créée pour le concours !

Vous avez jusqu'au dimanche 14 octobre 23h59 pour élire nos grands vainqueurs.
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 08/10/2018 22:41


82e Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 82e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 13 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 08/10/2018 00:03


Au bonheur des commentateurs


Après avoir fait la joie de 30 autrices et auteurs sur le Héron et HPFanfiction, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte publié depuis au moins 2 ans.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 07/10/2018 01:09


Refonte des sites - recrutement


Bonjour !

Après une petite pause, l'association souhaite continuer d'avancer sur la refonte des sites. Pour cela nous cherchons des petites mains qui auraient envie d'aider sur les points suivants :

- finir le cahier des charges pour les besoins des nouveaux sites

- définir le financement et dans cette éventualité, organiser la campagne de financement

Si cela vous intéresse de participer à l'aventure, que vous ayez ou non déjà fait cela, n'hésitez pas à nous contacter sur admin_hpf[at]herosdepapierfroisse.fr ou par commentaire de ce post ! Merci d'avance


De Le Conseil d'Administration le 01/10/2018 12:23


Au bonheur des commentateurs


Après avoir fait la joie de 42 autrices et auteurs sur le Héron et HPFanfiction, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte présent dans les nouveautés.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 30/09/2018 12:03


Les mémoires de Calixta Incognita par Vilvernt

[1 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +

 Tom Jedusor n'a pas toujours été mauvais, j'étais à Poudlard avec lui. On s'est connu en première année, il cherchait une place libre dans le train pour Poudlard. Je lisais Les Contes de Beedle le Barde si je me souviens bien, «Le Conte des Trois Frères». Il est arrivé sans sourire, demandant s'il y avait une place pour lui ici d'une voix claire comme de l'eau glacée. J'ai accepté qu'il s'assoie simplement parce qu'il avait l'air un peu perdu. Et puis, on ne va pas se mentir, du temps où il avait un nez il était plutôt joli garçon quoique un peu froid. Mais derrière cette froideur, il avait un cœur doux et pour les personnes qu'il estimait, il aurait été prêt à donner sa propre vie. Il n'y en avait pas beaucoup, une précisément, moi.

Après s'être installé dans mon compartiment et quelques minutes à regarder dans le vague, Tom me demanda ce que je lisais de la même voix claire, j'ai simplement levé le livre pour qu'il puisse lire le titre. Il m'a dit ensuite qu'il l'avait déjà lu plusieurs fois et que son conte préféré était «La Fontaine de la Bonne Fortune» car la véritable chance est de trouver quelqu'un qui nous complète et qui nous accepte tel quel. J'ai levé les yeux au moment où les siens se sont rembrunis tristement, je ne le connaissais pas encore mais le voir ainsi m'a fendu le cœur. Je lui ai proposé de lui prêter le livre quand je l'aurai terminé puisqu'il ne me restait qu'un paragraphe à lire. Il m'a simplement dit «je suis malade dans les transports» ce qui m'a fait rire et lui a tiré un petit sourire.

Arrivés à la gare et après avoir traversé le lac en barque, on a été envoyé chacun dans une des quatre maisons de Poudlard. Tom à Serpentard et moi à Gryffondor. Dans les mythes, ces deux maisons sont totalement incompatibles, la maison de Godric Gryffondor et la maison de Salazar Serpentard. L'un était «bon» et l'autre «mauvais», ce n'était que des idioties. Mais cela a traversé les générations et nombre d'élèves me conseillaient de ne pas trop traîner avec ce genre de personne. Petit à petit, Tom et moi nous sommes perdus de vue. Jusqu'en troisième année, peu avant le bal du Tournois des Trois Champions. Avant cela, j'avais entendu énormément de choses sur lui, des choses inconcevables, des choses horribles. Au début, je n'y croyais pas puis à force de rumeurs, je me disais qu'il devait bien y avoir une part de vérité pour qu'autant de choses soient dites. J'ai eu terriblement tort.

 

 

 

 

Cet après-midi-là, j'étais à la bibliothèque pour réviser les potions quand une ombre apparut sur la table. L'odeur de Tom, la menthe poivrée mélangée à ce je-ne-sais-quoi subtil, m'envahit. Au moment où il s'apprêtait à toucher mon épaule, je me retourna. «Je peux m'asseoir?» j'ai hoché la tête sans conviction. Il avait ce même air perdu que la première fois qu'on s'est parlé dans le Poudlard Express. Il m'a demandé ce que je devenait avec une voix creuse, du même ton je lui répondis que j'étais devenue la batteuse de l'équipe de Quidditch et lui? «Rien». Après quelques minutes de conversation coincée, ponctuée de blancs, il me demanda soudain si je voulais l'accompagner au bal de Noël. Beaucoup d'élèves m'avaient proposé d'y aller avec eux mais j'avais refusé, je ne voulais pas y aller. Je lui ai dit que j'y réfléchirai. Puis il s'est levé lentement avec son air perdu et a quitté la bibliothèque.

Finalement, j'y ai réellement réfléchi, et chemin faisant, je me suis dit que ça pouvait être une occasion de lui demander si les rumeurs disaient vrai. Deux jours plus tard quand je l'ai recroisé, je lui ai dit que je l'accompagnerais. Ensuite j'ai envoyé un hiboux à ma mère pour qu'elle m'achète une robe. Je l'ai reçu environ une semaine après, elle était posée, empaquetée, sur mon lit, je l'ai ouverte directement. Elle était magnifique, rouge flamboyant rehaussée de bretelles dorées. Je l'adorais et je voulais que personne ne la voit avant le bal. J'ai encore cette robe dans une armoire, elle est le symbole de beaucoup de chose pour moi.

Quand Tom Jedusor est venu me chercher depuis l'autre bout de la grande salle, il portait un costume noir et des boutons de manchette en argent gravées de serpents, le symbole de Serpentard. Tout le monde s'est retourné en le voyant chercher une Gryffondor. Au moment où il arriva devant moi, il me dit un petit bonsoir et m'attrapa le bras. Pas pour danser, ça non, il m'a emmenée dans un recoin de la grande salle et me dit ces mots «Tu dois m'aider». Oui mais l'aider à quoi? «Tu dois m'aider à trouver la vérité, tout le monde se méfie de moi et je veux que ça s'arrête.» Et quelle vérité? «Je n'ai rien fait de tout ce que les gens pensent, il y a une... chose dehors, je pense que c'est à cause d'elle que des choses se passent mais je jure que je n'ai rien fait.» Je lui ai répondu que je verrai plus tard mais que pour l'instant c'était l'heure du bal et que si on restait trop longtemps là, les autres élèves et les professeurs se poseraient des questions.

On a passé une danse ensemble, ensuite d'autres personnes m'ont invitée. Quand je suis sortie de la salle, il attendait devant les escaliers. Je suis passée à côté de lui sans un mot, il me dit «Bonne nuit...» et ajouta qu'il faudrait que je sois à la bibliothèque dans deux jours, à la même place que la dernière fois. Je ne me suis même pas retournée. Je ne comptais pas y aller, pourquoi faire confiance à quelqu'un à qui on n'a pas parlé depuis plusieurs années? C'était n'importe quoi et puis après tout, les rumeurs n'étaient peut-être pas que des rumeurs et Tom ne voulait que faire accuser un autre élève. Les Serpentards ne sont pas des enfants de cœur et ça ne m'aurait pas étonnée que les bruits qui courraient sur lui étaient justes, mais, comme je l'ai dit, je me trompais. Je ne suis donc pas allée à la bibliothèque, je suis restée dans la salle commune Gryffondor la majeur partie de la journée. L'espace d'un instant, j'ai eu honte de ce que j'avais fait puis je me suis souvenue de ce qu'on disait de lui.

 

 

 

 

Je l'ai recroisé au cours de potion, j'ai essayé de l'éviter mais le professeur nous a fait travailler par deux, un Gryffondor et un Serpentard, je me suis retrouvée avec lui. On ne communiquait que pour le travail, j'étais mal-à-l'aise et il semblait avoir honte, je voulais que le cours se termine au plus vite. Le trouble était palpable, à chaque fois qu'on croisait nos regards, nous le détournions au plus vite comme si cela nous tuerait. J'ai l'impression que c'est en partie de ma faute s'il a aussi mal tourné. J'aurais pu l'aider en lui accordant un peu plus de confiance. Il en avait tant besoin... Et je n'ai pas su lui offrir. A chaque repas dans la grande salle, il fixait le vide sans expression, il avait toujours cet air perdu. Et toujours seul.

 

Au bout de deux semaines, je me décida à lui parler, juste après le cours de défense contre les forces du Mal. Comme il sortait toujours en premier, j'ai fait en sorte de pouvoir partir plus tôt pour l'attendre. Dès qu'il a passé le seuil de la porte, je lui ai attrapé le bras et je l'ai entraîné un peu plus loin. Comme il l'avait fait au bal.«Calixta, qu'est-ce que tu fais?» Je lui ai dit que je devais vider mon sac.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.