S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Au Bonheur des Commentateurs


Après une troisième semaine pleine de réussite, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte sans image dans son résumé.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 13/10/2018 23:14


Concours Officiel - Mappa Mundi


Les participations pour le concours Mappa Mundi vous sont enfin dévoilées !


Il est maintenant temps de lire, reviewer et voter pour vos créatures préférées grâce à ce formulaire et vous pourrez retrouver les 17 participations dans la série créée pour le concours !

Vous avez jusqu'au dimanche 14 octobre 23h59 pour élire nos grands vainqueurs.
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 08/10/2018 22:41


82e Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 82e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 13 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 08/10/2018 00:03


Au bonheur des commentateurs


Après avoir fait la joie de 30 autrices et auteurs sur le Héron et HPFanfiction, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte publié depuis au moins 2 ans.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 07/10/2018 01:09


Refonte des sites - recrutement


Bonjour !

Après une petite pause, l'association souhaite continuer d'avancer sur la refonte des sites. Pour cela nous cherchons des petites mains qui auraient envie d'aider sur les points suivants :

- finir le cahier des charges pour les besoins des nouveaux sites

- définir le financement et dans cette éventualité, organiser la campagne de financement

Si cela vous intéresse de participer à l'aventure, que vous ayez ou non déjà fait cela, n'hésitez pas à nous contacter sur admin_hpf[at]herosdepapierfroisse.fr ou par commentaire de ce post ! Merci d'avance


De Le Conseil d'Administration le 01/10/2018 12:23


Au bonheur des commentateurs


Après avoir fait la joie de 42 autrices et auteurs sur le Héron et HPFanfiction, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte présent dans les nouveautés.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 30/09/2018 12:03


Trop Tard par MA-lice

[4 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour ! Voici un petit texte sur Regulus Black, qui n'est pas très gai je dois l'accorder. J'espère qu'il vous plaira ! Bonne lecture !

MA-lice ;)

 Tes yeux sont sombres. Sombres comme la mort que tu te donneras plus tard dans un ultime acte de bravoure.

 

Ton coeur semble de glace, comme les vitres des miroir dans lesquels tu te regardes. Tu es beau. D’une beauté glaciale. Et tu le sais. Et tu en joues.

 

Ton nom est l’un de ceux qui seront retenus plus tard. De ceux qui auront souffert. Mais ça, tu ne le sais pas. Tu ne le sauras jamais.

 

Quand tu as mal, et que ton sang coule, tu le vois. Il est noir ton sang. Noir comme le vide qui t’habite, comme tes cauchemars qui te hantent, même la journée.

 

Et pourtant tu continues, Regulus. Tu continues ce jeu qui te tue, à petit feu, année après année. Jour après jour. Heure après heure. Minute après minute. Et seconde après seconde.

 

Tu aurais dû écouter ton frère, Regulus. Tu aurais dû le suivre. Mais tu voulais être la fierté de tes parents. Tu n’étais pas courageux, Reg. Tu étais un Serpentard. Pas un Griffondor.

 

Et maintenant, que fais-tu ? Tu cherches à combler le vide que tu as perdu ? Mais ne te fais pas d’illusions. Tu n’y arriveras pas. Une fois qu’on a perdu ce que tu as perdu, on ne le retrouve pas.

 

Tu te décourages. Toujours. Chaque idée de révolte meurt aussitôt qu’elle est née. Alors tu suis le troupeau. Tu suis ce qui te conduira à ta mort.

 

De temps à autre, tu regardes à la table opposée. Celle d’où viennent les rires que tu envies, la chaleur que tu as perdu. La flamme qui t’habitait s’est éteinte. Seule, celle aux fond de tes yeux subsiste encore. Mais plus pour longtemps, Reg. Plus pour longtemps.

 

Quand tu l’as rencontré, il t’a fait peur. Lui. Celui qui allait devenir ton « Maître ». Mais qu’au fond tu détestais. Ou du moins, quand tu as compris ce qu’Il faisait réellement.

 

Tu étais jeune Regulus. Tu n’avais que dix-sept ans. À peine majeur. À peine adulte. À faire des choix que tu n’aurais pas dû faire avant longtemps.

 

Tu te souviens d’elle, Reg ? Tu sais que tu l’as laissée toute seule ? Non… Tu ne sais pas. Tu n’étais déjà plus là, quand elle a appris qu’elle ne te verrait plus jamais.

 

Tu n’as pas vu non plus les larmes qui ont coulé sur ses joues. Le vide qui s’est étendu de son coeur jusqu’à ses prunelles.

 

Comme toi, Regulus. La dernière étincelle de vie qui t’habitait a été soufflée comme on soufflerait la flamme d’une bougie.

 

Je sais à quoi tu as pensé, à la toute dernière seconde. À elle. Et à lui. Tu sais qu’il ne voulait pas t’abandonner ? Il te l’a proposé. Mais c’est de ta faute, tu ne l’as suivi.

 

Si tu savais, Regulus, combien tu nous manques ! Si tu avais pu comprendre que ton grand frère t’aimait encore. Qu’il t’aimerait toujours.

 

Mais tu ne l’as pas compris. Et maintenant, il est trop tard, Regulus. Tu t’es sacrifié, pour le bien de tous. Tu étais un bon garçon Regulus.

 

On ne l’avait pas réalisé avant. Et puis, nous sommes là. À l’orée du bois. Au loin. Regarde, Reg. Nous sommes là. Pour toi.

 

Nous regardons les autres pleurer faussement ta mort. Mais nous… nous avons les véritables larmes. Celles du désespoir.

 

oOo

 

Après que tout les Sang-purs soient partis, ton frère est venu te voir, Reg. Il voulait te dire aurevoir correctement. Mais les seuls mots qui sont sortis de sa gorge serrée ont été :

 

- Idiot…

 

Ah ! Et Reg ? On a oublié de te le dire mais… Sirius s’en est chargé. Quand il a pu vraiment te dire aurevoir. Mais sache qu’on était avec lui, et qu’on t’aimait tout autant.

 

- Je t’aime, Reg. Aurevoir, Petit Frère.

 

Oui, c’est ça. C’est les mots qu’on aurait voulu réussir à formuler. Mais qu’aucun de nous n’avait le courage de dire.

 

En tout cas, Reg. On ne le savait pas encore mais… au final, on te rejoignait bientôt.

Note de fin de chapitre :

Voilà... Une petite review pour me dire ce que vous en avez pensé ? Je ne mords pas et réponds toujours ! ;)))

Merci d'avoir lu !

MA-lice ;)

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.