S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Le concours PWP fête ses 10 ans


Vous l'attendiez avec impatience : le traditionnel concours de textes érotiques est de retour et il fête ses 10 ans !
Venez découvrir les dictons choisis pour inspirer vos histoires ainsi que toutes les modalités sur le forum. On a hâte de découvrir vos textes !
De Le Conseil d'Administration le 18/03/2019 21:42


87ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 87e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 mars à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 14/03/2019 16:47


Super sélections du mois !


 

Super sélections du mois !

 

Tout d'abord félicitations à Olly et princesse dont les textes ont été élus pour la sélection Sirius/OC ! Leurs fanfictions se verront attribuées une jolie vignette.

 

Des nouvelles de la prochaine sélections ? Et oui ! Le thème Métamorphose a su conquérir votre cœur pour les sélections du mois d'Avril et vous pouvez déjà proposer vos fanfictions favorites sur ce sujet en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

 

Les votes autour du thème Sirius/OC étant cloturés, nous vous informons que ceux pour le thème de Mars seront tournés vers la famille avec le thème Parents. Vous pouvez dores et déjà lire les textes, les reviewer et voter pour vos fanfictions favorites en vous rendant ici.


De L'Équipe des Podiums le 04/03/2019 23:08


10ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 10e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 2 Mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L' équipe des Nuits le 01/03/2019 07:36


Thème des Sélections d'Avril


À voter !

Chers HPFiens, nous vous informons que les votes des thèmes pour les Sélections du Mois sur le site hpfanfiction.org sont lancés ! Vous avez jusqu'au 28 Février 2019, 23:59, heure de Paris pour décider du thème du mois de Avril entre Mangemort, Gore, Métamorphose & Animaux fantastiques.

Rendez-vous sur ce topic pour voter !


De L'Équipe des Podiums le 19/02/2019 12:49


86ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 86e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 février à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 12/02/2019 20:47


Au nom de la Rose par Layi

[156 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Voici donc votre dose homéopathique - comme dirait Eejil - de Rose et Regulus (si, si, un peu) ! Gros merci à tous ! <3 

Pour l'anecdote, ma chronologie compte actuellement 40 chapitres et n'est pas arrivée à la moitié de cette histoire, j'espère que vous saurez vous montrer patient... :D

 

 

C’est toute courbaturée que Rose se leva le lendemain matin. Mais elle n’avait aucun regret, la séance de vol de la veille lui avait fait un bien fou. Une rapide vérification de son emploi du temps lui permit de réaliser que la matinée de cours ne serait pas trop pénible à suivre malgré ses douleurs musculaires, la Divination n’étant clairement pas le cours le plus physique. Aucun des autres Serpentard n’avait choisi cette option, évidemment, et elle devait s’y rendre seule. Alors qu’elle allait laisser les autres dans la Grande Salle profiter d'un copieux petit-déjeuner, Rosier jeta un coup d'œil étrange à Katherine qui se proposa aussitôt de l’accompagner.

Pourquoi avait-elle l’impression que ses camarades ne lui accordaient aucun répit ? Vu le regard inquisiteur de leur capitaine, Rose crut dans un premier temps qu’elle était chargée de l’interroger discrètement, mais leur conversation resta légère tandis qu’elles grimpaient jusqu'en haut de la tour. Les mêmes escaliers pentus, les mêmes marches, le même calvaire. Elle maudit une nouvelle fois Kara d'avoir insisté pour qu'elles prennent cette option, bien que celle-ci ne soit pas là pour l'entendre. Son cœur se serra un instant à la pensée de son amie. 

Toujours ces questions qui revenaient en boucle. S'étaient-ils rendu compte de sa disparition, ou un double d'elle-même avait-il pris sa place ? Et si elle avait réellement disparu, comment avaient réagi ses parents ? Le professeur Londubat ? Et le professeur Wayne ? Elle espéra qu'il ne tiendrait pas ses amis pour responsables de ses frasques, lui qui était systématiquement bien trop heureux de pouvoir les punir. Rose eut un sourire amer en se remémorant tous les devoirs supplémentaires qu’elle et Roxane avaient fait écoper au groupe, au grand dam d’Isabel. Elle eut une nouvelle pensée pour Kara.

C'était hier, et malgré tout elle avait l'impression qu'il s'agissait d'une autre vie. 

Ses cauchemars lui prouvaient néanmoins que rien n'avait véritablement changé. Ses souvenirs étaient immuablement gravés, douloureux, cuisants, cruels. Tous. Sans aucune exception. Son agression, l’accident d’Hugo, et les disputes de ses parents qui s’en étaient suivies, tous les jours. Elle se força à ne pas y songer, remercia chaleureusement Katherine pour son escorte avant de passer la trappe qui donnait sur sa salle de classe. 

— Ha, Mademoiselle Wisely, nous n'attendions plus que vous, releva une voix féminine grave. 

— Je... Je suis en retard ? bafouilla Rose, persuadée pourtant du contraire. 

— Non, mais vos camarades sont déjà installés. Je vous en prie, trouvez un siège. Je me nomme Cassandra Newton, votre professeur. 

Rose parcourut la pièce d'un coup d'œil. 

Là où elle avait l’habitude de trouver des banquettes emplies de coussins aux couleurs criardes, une salle enfumée d’encens et de vapeurs inconnues ainsi qu’un amoncellement de bibelots en tout genre, elle ne découvrit qu’une classe somme toute assez classique et banale. Elle dévisagea Lily Evans mais retint le sourire qu’elle sentait poindre sur son visage lorsqu’elle aperçut le regard curieux que cette dernière lui lança. Il était clair qu’elle n’en avait pas fini avec les maraudeurs. Seul Peter Pettigrow, assis à côté de la jeune femme, ne sembla même pas remarquer son arrivée, trop occupé à ramasser son pot d’encre renversé malencontreusement au sol. Rose s’installa à l’opposé de leur table, sortit sa plume et son rouleau de parchemin.

Le cours dispensé par le professeur Newton était singulièrement différent de ce à quoi la vieille folle  Trelawney l’avait habituée. Pas de lecture dans le marc de café, pas de boule de cristal, ni de feuilles de thé. Uniquement de la théorie, de l’analyse de prophétie et autres explorations rébarbatives. Rose descendait les escaliers en ruminant les raisons possibles de cette différence lorsqu’elle fut rattrapée par les deux Gryffondor.

— Tu n’as pas l’air très brillante dans cette matière, la piqua Evans.

Ou peut-être ne se rendait-elle simplement pas compte qu’elle pouvait être vexante avec ces mots ? Mais Rose était si perdue dans ses pensées qu’elle ne prit même pas la peine de relever. Elle n’était brillante dans aucune matière, de toute façon, songea-t-elle, avant de revenir à ses préoccupations premières. Ce cours n’était probablement qu’une exception ? Mais aucun des élèves présents ne semblait surpris de son déroulé, ce qui signifiait clairement qu’il était habituel. Mais c’était la seule matière dans laquelle elle constatait une telle différence de programme. Pourquoi ?

— Tu ne pourras pas ignorer les garçons très longtemps, tu sais, il faudra bien que tu répondes à leurs questions !

— Je ne peux pas ! se contenta de soupirer Rose, heureuse de découvrir que la petite troupe des Serpentard l’attendait en bas de l’escalier, la soustrayant à un interrogatoire pénible.

Rose ne remarqua pas le léger froncement de sourcils de Lily Evans, ni la lueur dans ses yeux comme si celle-ci venait soudainement de réaliser quelque chose. Les deux Gryffondor passèrent devant le groupe sans un mot, sans un regard.

— Qu’est-ce qu’elle te voulait, Evans ? interogea immédiatement Severus.

— Rien, nia-t-elle.

Elle nota son plissement de paupières, mais ne dit rien. Elle avait vaguement conscience des sentiments qui animaient le jeune homme à l’égard de la préfète des Gryffondor, mais cela l'indifférait. Cette dernière était destinée à un autre. Ils feraient l’enfant qui deviendrait un jour son oncle et surtout sauverait leur monde du mal incarné. Elle n’avait pas à intervenir dans le drame sentimental de Severus. Moins ce petit malin serait informé de ses pensées, moins elle prenait de risques.

Et aussi, ses questionnements étaient toujours dirigés vers une toute autre question.

Rose se sentait désemparée. Une petite voix au fond d’elle lui susurrait que son constat n’était pas anodin. Elle avait tant de fois entendu l’histoire de la prophétie du Survivant établie par Sibylle Trelawney alors qu’elle passait un entretien d’embauche avec Albus Dumbledore, qu’elle ne pouvait s’empêcher de s’interroger sur les raisons qui allaient pousser le directeur du collège, quelques années plus tard, à rencontrer cette femme si différente du professeur Newton.

Merlin qu’elle aurait souhaité qu’Élisabeth soit là ! Elle aurait réfuté ses théories d’un revers de la main en pestant qu’elle n’était qu’une aliénée névrosée des complots. Kara l’aurait soutenue dans ce débat perdu d’avance. Isabel et Albus auraient filé à la bibliothèque – tous les prétextes étaient bons pour se rendre à la bibliothèque – tandis que Roxanne aurait pris des notes en prévision d’un hypothétique scoop à publier dans son hypothétique journal qui ne sortirait certainement jamais. Seul Scorpius, exaspéré, aurait probablement remis de l’ordre dans tout ce remue-ménage que Rose aurait provoqué d’une simple remarque. 

Mais aucun de ses amis n’était présent et elle ne pouvait faire part de ses constatations à personne.

Personne.

Vraiment ? siffla une voix sournoise dans un recoin de sa tête, qu’elle fit taire rapidement. Elle n’avait aucune envie d’échanger avec le professeur Dumbledore. Elle ne devait parler à personne de ce qu’elle savait, y compris au directeur. Elle était persuadée que c’est ce que sa mère ferait à sa place et elle s’appliquait – pour une fois – à marcher dans ses pas. Mais était-ce réellement au vieux sorcier que sa conscience songeait ? se demanda-t-elle tandis qu’ils croisaient les Sixième Année de leur maison au détour d’un couloir. Ils gagnèrent la Grande Salle ensemble, ce qui permit à Rose et Regulus d’échanger quelques mots. Encore une autre question sans réponse : pourquoi se sentait-elle si bien en compagnie du jeune homme ?

 

 

 

 

Note de fin de chapitre :

Alors, Rose, parano ou pas parano des cours ? 

[Je sais que je suis une autrice ingrate qui a un retard fou dans ses ràr, mais pleeeaaaase, review ? *yeux de chat Potté*]

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.