S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Au bonheur des commentateurs


Du 23 septembre au 22 décembre, nous vous proposons de donner du bonheur autour de vous en participant à notre concours reviews "Au bonheur des commentateurs".
Le but ?
Poster un minimum de cinq reviews par semaine dont l’une devra être sur un texte correspondant au thème de la semaine. En exclusivité pour vous, le thème de la première semaine sera "commentez un texte avec moins de 5 commentaires/reviews" !
Quand ?
Pendant l'automne, du 23 septembre au 22 décembre. Vous pouvez prendre le train en marche sans problème !
Comment ça marche ?
Si vous êtes déjà inscrits sur le forum, rendez-vous ici. Sinon, nul besoin de s'inscrire ! Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante projetreview[at]gmail.com en indiquant votre souhait de participer, nous vous indiquerons la marche à suivre !

De le 21/09/2018 22:05


81e Edition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 81e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 septembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'Équipe des Nuits le 12/09/2018 09:50


Concours Officiel - Mappa Mundi


L'horloge de la gare de King's Cross sonne l'heure fatidique à laquelle les jeunes sorciers et sorcières du Royaume-Uni montent à bord du Poudlard Express. De l'autre côté de la voie 9 3/4, les jeunes Moldus, tout comme vous, attendent impatiemment la sortie du film Les Animaux Fantastiques 2...

Voyager avec Newt Scamander - Norbert Dragonneau pour ses amis francophones - visiter de nouveaux pays, découvrir des animaux extraordinaires, affronter de terribles menaces et s'en sortir de justesse à chaque fois... Ça fait rêver non ? Ça vous tenterait bien, n'est-ce pas ?

Alors, n'attendez plus une seconde de plus ! Et embarquez à bord du train, prenez un Portoloin ou grimpez sur votre balai pour découvrir de nouvelles contrées. Partez à l'aventure rencontrer les créatures magiques du monde entier ! Avec l'écriture, rien n'est impossible !

Venez découvrir Mappa Mundi, le dernier concours officiel de l'équipe des Bleues ! Inutile d'être inscrit sur le forum pour participer !

A très vite !
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 01/09/2018 11:55


7ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 7e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 1er septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic. À très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 20/08/2018 18:04


80e Edition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 80e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 août à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/08/2018 19:43


Délais de validation


Bonjour à toutes et tous !

Une bonne partie de notre équipe étant en vacances, nous tenions à vous informer que les délais de validation des chapitres qui nous sont soumis sont susceptibles d'être plus longs.
Merci de votre compréhension !
Bel été ! Profitez-bien !
De L'équipe de modération HPF le 09/08/2018 14:04


Au nom de la Rose par Layi

[145 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Plein, plein, pleinnnn de mercis pour vos review ! C'est mon moteur, vous n'imaginez pas combien cela me fait plaisir ! J'ai pris une avance folle dans cette histoire grâce à vous, à vos mots, donc merci encore.

 

Lorsque Rose s’éveilla le lendemain, elle eut un peu de mal à se rappeler des évènements de la veille. Pourtant, après quelques longues secondes, les souvenirs lui tombèrent dessus comme une enclume. Elle poussa un soupir à fendre l’âme, comme pour s’exorciser, et Pompom lui accorda un regard plein de compassion en arrivant à son chevet.  

— Vous aviez sacrément besoin de sommeil ! s’exclama-t-elle. Il est presque midi ! Je vais faire monter votre déjeuner. Je vous garde en observation pour cet après-midi encore, mais vous pourrez rejoindre les autres élèves dès ce soir.

L’estomac de la jeune femme se tordit rien qu’à cette idée. Ils ne pouvaient vraiment pas la laisser là, entre les rideaux de son lit, jusqu’à trouver un moyen de la renvoyer d’où elle venait ? Rose pensait ne rien pouvoir avaler, mais finalement elle engloutit la totalité de son repas. L’infirmière compléta le tout d’une Potion régénérante puis l’informa que le directeur souhaitait s’entretenir avec elle. Rose fut amusée qu’on lui demandât son avis, alors qu’elle ne se voyait clairement pas refuser une entrevue avec l’homme qui était présenté partout dans ses grimoires comme le plus grand sorcier du vingtième siècle. Il la salua poliment avant de s'enquérir :

— Comment vous sentez-vous ?

— J’ai l’impression qu’un troupeau d’hippogriffes m’est passé sur le corps, je suis lessivée, perdue, admit-elle sincèrement en une longue plainte.

— C’est compréhensible, ce que vous vivez n’est pas commun, compatit le professeur.

— Je suspecte Madame Pomfresh d’avoir mélangé une Potion de Sommeil à mon jus de citrouille, je ne pensais pas pouvoir m’endormir hier soir, ajouta Rose avec une grimace.

— Ce ne serait pas impossible, badina Dumbledore. Elle aurait certainement dû en mettre dans le mien également.

Comprenant le sous-entendu, Rose s’empressa de s’excuser auprès de lui des soucis qu’elle lui causait. Elle n’osa même pas imaginer ceux qu’elle causait à ses proches si ceux-ci s’étaient rendu compte de sa disparition.

— Promettez-moi simplement que vous ne boirez plus de potion non identifiée de manière aussi inconsciente et je vous pardonne.

Il lui jeta un regard amusé par-dessus ses lunettes en demi-lune, si bien que la jeune femme se détendit un peu. Du moins, jusqu’à ce que son interlocuteur redevienne très sérieux.

— Il est plutôt bon que je n’aie que peu dormi. Cela m’a grandement permis de méditer sur la situation. Vous me semblez assez au fait des évènements qui bouleversent actuellement le monde sorcier – elle acquiesça – et je me retiendrai de vous poser le millier de questions qui me brûle les lèvres concernant notre destin afin de ne pas nous imposer une position fâcheuse.

— Je vous en remercie.

— Pour être totalement honnête, cela me coûte. Mais ce que j’entrevois à travers vos mots et vos silences c’est un futur plus apaisé et cela me donne de l’espoir. Ce qui m’inquiète davantage – et surtout – ce sont certaines autres personnes, disons, mal intentionnées, qui s’empresseront à vouloir mettre la main sur vous et sur vos connaissances lorsqu’elles apprendront votre existence ; ce qui ne saura tarder j’en suis sûr.

Rose blêmit.

— Aussi, pour votre propre sécurité, je vous confirme ma volonté de vous garder au château. Le ministère de la Magie n’a pas été informé et ne le sera pas dans la mesure du possible. Votre répartition aura lieu ce soir. Tâchez de parler de vous le moins possible à vos camarades le temps que nous trouvions une solution pour inverser votre situation.

Rose acquiesça silencieusement. Elle avait conscience déjà de tout cela et se sentait très lasse. Elle s’endormit à nouveau quelques minutes après que le directeur l’ait laissée. Quand l’infirmière la réveilla quelques heures après, il lui fallut rassembler tout son maigre courage pour s’extirper du lit. Dumbledore n’avait pas menti lorsqu’il avait affirmé qu’il subviendrait à ses besoins. Une bourse pleine de galions reposait sur une pile d’affaires, composée de livres divers et d’uniformes où apparaitraient les couleurs de sa maison après sa nouvelle répartition. Cette perspective ne l’enchantait guère et elle espérait que le Choixpeau ne lui réserverait pas de mauvaises surprises, sans savoir exactement ce qu’elle mettait derrière cette notion.

— Bonjour, mademoiselle Wisely.

Elle sursauta. Le professeur McGonagall ne portait pas encore les traces indélébiles de chagrin et de souffrances qu’avait laissées la Grande Guerre sur elle et tant d’autres. Pourtant, ses traits étaient déjà marqués de cette expression inquiète qui la caractérisait tant. Elle n’était pas parmi ceux que Rose connaissait le mieux, n’ayant pas eu la chance de découvrir Poudlard sous sa direction, mais sa mère et elle partageaient une sincère amitié et un profond respect mutuel. C’est pourquoi elles avaient été amenées à se croiser régulièrement ; suffisamment pour que la jeune femme se sente proche d’elle, d’une certaine manière. Un peu comme une grand-tante. Ou une arrière-grand-tante, plutôt.

— Vous devriez retirer cette grimace de votre visage assez rapidement, miss.

Elle ferma la bouche. À l’étincelle qui brillait dans les yeux de la directrice de Gryffondor, on pouvait deviner que Dumbledore n’avait pas tenu son secret très longtemps et avait dû avouer qu’il serait probable que Rose la reconnaisse. Elle se mordilla la lèvre inférieure. Elle en avait peut-être trop dit, finalement. Peut-être que le futur qu’elle connaissait avait déjà transmué du simple fait de sa présence ici ? Et peut-être également que pour une fois dans sa vie, elle s’inquiétait trop au lieu de pas assez ?

— Le directeur m’a chargée de vous accompagner à la Grande Salle, tandis qu’il prépare nos élèves à vous accueillir.

— Il leur a dit que je suis… ?

Rose ne sut comment achever sa phrase, alors elle se tut. Seule l’habitude acquise au fil des années lui permit de discerner le maigre sourire qui se dessina sur les lèvres de Minerva McGonagall.

— Il a effectivement annoncé ce matin que vous étiez victime d’un saut dans le temps, d’où votre arrivée en fanfare, votre bonne connaissance du château, et d'éventuels autres éléments étranges. Il a jugé que ce serait le plus simple. Il vous laisse cependant le soin de préciser ce qu’il vous sied, à qui il vous sied.

Rose ne put retenir un faible rictus.

Elle ne pensait pas un jour ressentir à nouveau cette angoisse si particulière liée à la cérémonie de répartition. Elle ne pensait pas un jour ressentir cette angoisse encore plus forte que lors de sa première année. Elle observait les quatre tables devant elle, identiques en tous points à celles de son époque. Mais ses cousins n’étaient pas présents pour lui faire signe ou scander son nom lorsqu’elle serait appelée. D’ailleurs, elle ne fut pas appelée. Elle était seule face à tous ces inconnus, cette fois. Et l’ensemble des élèves la fixait, ébahi. Elle déglutit difficilement en mettant le Choixpeau sur sa tête.

— Ho, une Weasley ! résonna-t-il dans son esprit.

Elle fut heureuse de savoir que le bout de tissu rapiécé passerait le reste de son temps dans le bureau directorial, ne risquant ainsi pas – trop – d’y révéler ses sombres secrets.

— Mmh, ton cas est particulier…

— Oui, je viens du futur, pressa-t-elle. Et à l’époque, j’étais à Serpentard, alors…

— Peut-être ! Mais laisse-moi y réfléchir à nouveau ! la coupa-t-il. Ton empressement est caractéristique des Gryffondor…

Gryffondor.

La maison des parents de son oncle. Celle de ses cousines et de Kara. De ses parents.

Et de Hugo.

Son cœur se serra.

— Gryffondor serait un bon choix, continua le Choixpeau, ignorant ses réflexions internes. Mais je pense que… Oui, c’est très clair… Serpentard t’aidera davantage dans ta quête.

— Dans ma quête ? De quoi est-ce qu-

Elle ne put finir sa question, la voix résonnait déjà à travers la salle.

« SERPENTARD ! »

 

Note de fin de chapitre :

Et comme d'habitude, je vous fais les yeux doux pour connaitre vos impressions sur ce chapitre. Pour la petite histoire, il a été réecrit 3 fois avant que j'en sois réellement satisfaite --> 

 

Des bisouilles, et à très vite pour la suite qui nous ramènera aux temps présents normalement ! ;) A votre avis, qui va être le plus en colère ? Ron ou Hermione ?

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.