S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Au bonheur des commentateurs


Du 23 septembre au 22 décembre, nous vous proposons de donner du bonheur autour de vous en participant à notre concours reviews "Au bonheur des commentateurs".
Le but ?
Poster un minimum de cinq reviews par semaine dont l’une devra être sur un texte correspondant au thème de la semaine. En exclusivité pour vous, le thème de la première semaine sera "commentez un texte avec moins de 5 commentaires/reviews" !
Quand ?
Pendant l'automne, du 23 septembre au 22 décembre. Vous pouvez prendre le train en marche sans problème !
Comment ça marche ?
Si vous êtes déjà inscrits sur le forum, rendez-vous ici. Sinon, nul besoin de s'inscrire ! Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante projetreview[at]gmail.com en indiquant votre souhait de participer, nous vous indiquerons la marche à suivre !

De le 21/09/2018 22:05


81e Edition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 81e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 septembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'Équipe des Nuits le 12/09/2018 09:50


Concours Officiel - Mappa Mundi


L'horloge de la gare de King's Cross sonne l'heure fatidique à laquelle les jeunes sorciers et sorcières du Royaume-Uni montent à bord du Poudlard Express. De l'autre côté de la voie 9 3/4, les jeunes Moldus, tout comme vous, attendent impatiemment la sortie du film Les Animaux Fantastiques 2...

Voyager avec Newt Scamander - Norbert Dragonneau pour ses amis francophones - visiter de nouveaux pays, découvrir des animaux extraordinaires, affronter de terribles menaces et s'en sortir de justesse à chaque fois... Ça fait rêver non ? Ça vous tenterait bien, n'est-ce pas ?

Alors, n'attendez plus une seconde de plus ! Et embarquez à bord du train, prenez un Portoloin ou grimpez sur votre balai pour découvrir de nouvelles contrées. Partez à l'aventure rencontrer les créatures magiques du monde entier ! Avec l'écriture, rien n'est impossible !

Venez découvrir Mappa Mundi, le dernier concours officiel de l'équipe des Bleues ! Inutile d'être inscrit sur le forum pour participer !

A très vite !
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 01/09/2018 11:55


7ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 7e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 1er septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic. À très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 20/08/2018 18:04


80e Edition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 80e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 août à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/08/2018 19:43


Délais de validation


Bonjour à toutes et tous !

Une bonne partie de notre équipe étant en vacances, nous tenions à vous informer que les délais de validation des chapitres qui nous sont soumis sont susceptibles d'être plus longs.
Merci de votre compréhension !
Bel été ! Profitez-bien !
De L'équipe de modération HPF le 09/08/2018 14:04


Au nom de la Rose par Layi

[145 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Une immense merci pour toutes vos reviews ! Vous me comblez, même si je suis un peu lente pour les RàR et m'en excuse ! <3 

 

« Serpentard ».

Déboussolée, Rose jeta malgré tout un regard à la table des Gryffondor et y lut la déception dans les yeux de certains, qui faisait écho à la sienne de n’avoir pu obtenir de réponses. Elle esquissa un maigre sourire. Serpentard était la demeure des rusés, des déterminés, des ambitieux. Et elle avait été des leurs une première fois sans regret. Rose y avait d’ailleurs rencontré l’une de ses meilleures amies, Élisabeth Parkinson. Cependant, le petit groupe qui devait par la suite l’accompagner jusqu’à sa septième année s’était rapidement dessiné, mêlant les quatre maisons avec un naturel déconcertant qu’elle ne retrouverait certainement pas à cette époque tumultueuse où elle avait atterri.

Ses pieds la guidèrent machinalement jusqu'aux serpents qui applaudissaient à tout rompre, trop heureux d’ajouter un membre à leur grande famille. Elle se laissa échouer sur un banc plus qu’elle ne s’y installa. Avec un peu de recul, elle avait parfaitement conscience qu’en 1977 il aurait mieux valu pour elle rejoindre les rouge et or. Mais la cravate à présent rayée vert et argent et la mine déconfite de Minerva McGonagall lui confirmèrent qu’elle allait devoir s’adapter.

— Cache ta joie ! protesta une voix lente à sa droite.

Elle tourna la tête et fit face à un jeune homme aux cheveux noir de jais qui tombaient en bataille sur ses yeux gris. Ce n’était pas cependant un gris monochrome. Il y avait des nuances de bleu, de blanc, de noir également. Rose songea à ses vacances dans la Chaumière aux Coquillages. C’était un morceau d’écume qu'il avait dans les prunelles. Une douce chaleur se diffusa alors dans le creux de son estomac tandis qu’elle le détaillait. Elle s’humecta les lèvres, ferma les paupières momentanément, cherchant quelque chose à répondre. Ce n’est pas qu’elle n’était pas heureuse de s’asseoir à leur table, mais elle appréhendait la suite des évènements. Finalement, face à son silence, il ajouta :

— C’est moi qui t'ai sauvée.

— « Sauvée », releva un autre. Non, mais écoute-toi, Regulus ! Tu es allé trouver l’infirmière, n’exagères pas !

C’était un jeune homme au teint pâle, les joues parsemées de taches de rousseur et des cheveux couleur paille dressés sur la tête. Il s'était exprimé d’une voix traînante particulièrement insupportable.

— Je ne t’ai pas demandé de commentaires, Barty ! protesta le premier.

— Et depuis quand ai-je besoin de ta permission pour parler ? répliqua-t-il.

— Cela suffit ! coupa net un troisième en s’approchant d’eux. Regardez quelle image de notre maison vous donnez à notre charmante inconnue !

Il était immense, les épaules carrées, le visage anguleux. Il avait l’œil fuyant et Rose décida d’instinct qu’elle ne l’appréciait pas spécialement.

— Rose, c’est cela ? Dumbledore nous a informés. Je me nomme Evan. Evan Rosier. Ravi de faire ta connaissance.

La bienséance — ou du moins les quelques notions qu’elle en avait — aurait certainement voulu qu’elle lui réponde qu’elle aussi. Mais cela aurait été mentir et Rose n’était pas une menteuse – pour son plus grand malheur dans ce genre de situation. Alors, elle se contenta de le remercier.

— Wisely, c’est de quelle origine, ça ?

Elle se racla la gorge. Cette question lui rappela durement – si besoin était – qu’elle était à présent à une époque où son sang avait bien plus d’importance encore que ses qualités de sorcière. Et comme elle ne brillait dans aucun de ces deux domaines au vu de son arbre généalogique et de ses résultats scolaires, elle haussa les épaules en signe d’ignorance.

— C’est marrant, ça me fait penser à ces traîtres de Weasley. Tu n’aurais pas un lien de parenté avec ce crétin de Bilius tout de même ?

— Je… je n’ai pas la moindre idée de qui est Bilius, affirma-t-elle.

— Mmh. De toute façon, aucun Weasley n’a jamais mis les pieds à Serpentard.

Rose aurait pu rire de l’ironie de la situation si celle-ci avait été moins grave. Elle se morigéna. Choisir un nom avec une consonance si proche du sien réel avait pour intérêt qu’elle se reconnaîtrait facilement si on l’interpelait. Mais l'homonymie était visiblement un peu trop reconnaissable. Elle se serait giflée d’une telle bêtise. Heureusement, quelqu’un vint à sa rescousse.

— Evan, tu es impoli !

C’était une femme qui avait parlé. Blonde, élancée, elle avait rejeté sa longue chevelure en arrière en rabrouant son camarade. Comme le faisait souvent Élisabeth, remarqua Rose. Elle était amusante quand elle faisait ça, car cela lui donnait des airs de grande dame, alors qu’elle n’était que la « fille sans père ». Élisabeth était l'enfant de Pansy Parkinson et d'un illustre inconnu. Comme elle était blonde, des rumeurs avaient susurré qu’elle était la fille cachée de Drago Malefoy. Mais celui-ci avait bien vite démenti et comme la famille Greengrass possédait la quasi-totalité des parts de la Gazette du Sorcier, ils avaient pu rapidement étouffer l’affaire. Mais on ne savait toujours pas qui était le père de son amie.

— Je m’appelle Katherine, enchantée. Ne porte pas d'attention à ces malotrus.

— Ravie de te rencontrer également, répondit Rose, heureuse effectivement qu’une personne semble à peu près avenante dans cette maison du passé.

Les plats apparurent au même instant et eurent le mérite de faire taire une bonne partie des conversations. Rose jeta alors un regard à la dérobée à la table des Gryffondor et son cœur fit un bond dans sa poitrine. La réplique exacte de son cousin James Potter Jr la dévisageait fixement. À ses côtés, un autre la contemplait semblablement de ses prunelles gris acier. Des mèches de cheveux noirs lui tombaient devant les yeux et elle fit rapidement les rapprochements dans sa tête. James Potter Sr et Sirius Black étaient présentement en train de la scruter. Et le premier des garçons à lui avoir adressé la parole n’était autre que le frère de ce dernier : Regulus Black.

Rose comprit donc que la veille, elle avait atterri dans la classe de celui-ci, au beau milieu des sixième année Serpentard.

Mais pourquoi ?

— Dumbledore a dit que tu n’étais pas de notre époque, mais du coup, de quand viens-tu ? lui demanda abruptement Katherine.

— Je… Il est plus prudent que je ne parle pas de ça, contra-t-elle difficilement, ne sachant quoi répondre.

— Tu viens du futur alors.

Ça n’était pas une question.

Celui qui avait parlé était un jeune homme aux cheveux longs et gras que Rose identifia immédiatement. Elle faisait face à un futur professeur de Potions, amoureux transi de la mère d’Harry Potter, Mangemort puis traître et irascible personnage, Severus Rogue. Il la sondait du regard comme pour vérifier sa théorie et sembla prendre son silence pour une affirmation. Elle ouvrit la bouche pour répliquer, mais Katherine la coupa aussitôt en posant sa main sur son avant-bras :

— Ne cherche pas à avoir raison sur quelque sujet que ce soit avec Sev. C’est le cerveau de la bande. Il ne peine pas, cela dit, ricana-t-elle.

— Attention, Kath, tu vas encore t’attirer les foudres d’Evan, prévint une brune sur sa gauche.

— Comme s’il me faisait peur… Il ne sait que trop bien que mon frère lui arrachera les yeux s’il me touche.

La brune se présenta à son tour.

— Madalyn Selwyn

 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.