S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

71e édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 71e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 25 novembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 11/11/2017 11:24


Sélections du mois


Chers membres d'HPF,

Les votes pour la sélection Minerva McGonagall du mois de novembre sont en cours. Vous pouvez découvrir les choix des lecteurs et voter jusqu'au 30 novembre pour les textes que vous avez aimés sur ce topic !

Vous avez participé à un Echange de Noël ces 10 dernières années ? Ou avez adoré une fic écrite dans le cadre de cet échange ? Pour ses dix ans, les propositions sont donc ouvertes pour le thème Echange de Noël du mois de décembre : n'hésitez pas à soumettre vos coups de coeur ici !

Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème Univers Alternatif : AngelStars et sa fic longue Une histoire de constellation ainsi que Laney avec Tu m'appartiens !



Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De L'équipe des Podiums le 04/11/2017 21:57


Mise à Jour de la FAQ


Chers membres d'HPF,

C'était en projet depuis longtemps, et vous l'avez peut-être même remarqué si vous consultez régulièrement cette page : nous avons mis à jour la Foire aux Questions ! Destinée aux lecteurs, aux membres, et aux auteurs de HPF, elle répond à vos questions sur les délais de validation des fanfictions, sur les mentions qui peuvent apparaître dans les titres de vos histoires, sur les moyens de contacter les auteurs, ou encore sur l'hébergement des images. Elle est à lire en complément du règlement, et répond à un certain nombre de questions que l'on reçoit régulièrement par mail.

Bonne lecture !

De L'équipe des Modératrices le 28/10/2017 20:12


70e édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 70e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 octobre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 11/10/2017 13:11


Sélections du mois


Chers membres d'HPF,

Les votes pour la sélection Univers Alternatif du mois d'octobre sont en cours. Vous pouvez découvrir les choix des lecteurs et voter jusqu'au 31 octobre pour les textes que vous avez aimés sur ce topic !

Vous avez admiré le courage de Minerva McGonagall tout au long de la saga ? Vous adorez sa technique de défense dans le 7e tome ? Ou la trouvez-vous trop sévère ? Les propositions sont donc bien ouvertes pour le thème Minerva McGonagall du mois de novembre : n'hésitez pas à soumettre vos coups de coeur ici !

Félicitations aux textes sélectionnés sur le thème Maraudeurs : Princesse se sélectionne avec Cornedrue ainsi que Jukava, pour son texte Just dashes accross the heart !



Nous sommes toujours en pleine réflexion pour un système de vote et de proposition qui ne nécessite pas l'inscription sur le forum, n'hésitez pas à nous suggérer vos idées !

Vous pouvez toujours trouver l'ensemble des Sélections du Mois sur le site et proposer vos thèmes et idées sur les topics du forum.
De L'équipe des Podiums le 01/10/2017 20:35


2ème Edition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 2e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 7 octobre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic. A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 27/09/2017 21:47


Tel est pris qui croyait prendre par Rhazei

[9 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Concours Eté 2006. Equipe 7.
Romance.
[Version non définitive]
- Expelliarmus !
Cette fois ci, je n'eus pas le temps de contrer le sortilège, qui m'atteint de plein fouet. Je fus propulsé dans les airs et sentit ma baguette m'échapper des mains. Des ricanements s'élevèrent autour de moi. Je savais très bien ce qui allait se passer si je ne faisais rien. Il fallait que j'agisse.
Mais encore une fois, je fus trop lent, et je pus voir ma baguette s'éloigner de moi sous l'effet d'un sortilège d'attraction, alors que j'avais brusquement plongé pour la saisir. Nouvelle vague de ricanements, encore plus hautains que les précédents. Il faut les comprendre, cette fois ci je n'ai même pas eu besoin d'eux pour me faire mal.
Mon nez saigne et me fait abominablement mal. Mais malgré tout, je me relève tant bien que mal et, tandis que ma main gauche emmitouflée dans un pan de ma robe fait pression sur mon nez pour arrêter l'hémoragie, je lance d'une voix ferme et pleine de haine :
- Rends moi ma baguette Potter.
- Vous entendez ça ?! Ce bon vieux Servilo veut que je lui rende sa baguette pour qu'il puisse utiliser sa magie noire sur nous. Désolé Servilo, mais étant donné que tu ne peux pas combattre loyalement, tu vas combattre à mains nues.
James Potter affichait un sourire satisfait. Je savais que les Maraudeurs auraient encore moins de pitié avec moi si je répondais à Potter. Mais je ne pouvais pas rester à rien faire alors que cette teigne était devant moi et me narguait. C'était plus fort que moi.
- Oh, parce que vous, les célèbres Maraudeurs êtes beaucoup plus loyaux que moi... A quatre contre un... Votre comportement est plus proche de l'animal que de l'homme...
Et, n'attendant pas la réplique de mes ennemis, je m'élançais sur Black, qui était le plus proche de moi, espérant récupérer sa baguette à lui. Malheureusement, Black était beaucoup plus fort que moi physiquement, et d'un coup d'épaule, il me fit tomber à terre.
- Tu vas le regretter Rogue, murmura t-il entre ses dents. Crache-limace!
Encore une fois, je fus victime du sortilège qui me frappa de plein fouet. Je connaissais très bien ce sortilège, et savais que j'allais être dans l'incapacité de faire quoique ce soit à part vomir des limaces et être la risée de tous. Alors, rassemblant les forces qui me restaient, je bondis sur Black dans l'espoir de le salir de ses limaces... et m'écrasai à terre.
Quelques longues minutes passèrent, durant lesquelles seules les limaces gluantes et les rires moqueurs de mes "camarades" occupaient mes esprits. Puis, d'un seul coup, tout cessa. Mon estomac arrêta de rejeter des bestioles répugnantes et les rires s'évanouirent. Par réflexe, j'essuyais mes lèvres encore gluantes de bave avec ma manche, et me retournait pour voir quel miracle venait d'être accompli pour que ma torture ait été si courte cette fois ci.
- Tiens... Ta baguette.
Evans! C'était Evans, la préfète de Gryffondor. J'avais été sauvé par cette fille...
Je lui arrachai la baguette des mains sans dire un mot, et tentai de me lever pour fuir cette situation. Mais mon corps manquait cruellement d'énergie après le maléfice que je venais de subir, et mes jambes ne parvinrent pas à me faire tenir debout. Je tombai à terre pour la énième fois.
- Tu ferais mieux de te reposer un peu. Je vais t'aider à aller à l'infirmerie. Et tu saignes en plus! Ah ce Potter, vraiment quelle plaie.
D'un coup de baguette, elle empêcha le sang de couler de mon nez.
- Ce n'est pas très réussi, mais ça t'évitera de saigner en attendant que Madame Pomfresh s'occupe de ça.
Je n'avais toujours pas prononcé un mot, ne sachant trop si tout ceci était réel ou si c'était une hallucination produite par les Maraudeurs pour mieux me ridiculiser. Mais que ce soit réel ou non, je ne savais pas quoi faire.
- Allez, viens. Appuye toi sur moi, ça te facilitera la tache.
Et elle saisit mon bras pour le passer autour de son cou.
- Non!
Je reculais, la dévisageant et faisant cogiter mes neurones au maximum. Pourquoi Evans était elle là? Pourquoi m'aidait elle? Tant de questions se bousculaient dans ma tête, mais aucune réponse n'était en vue... pour l'instant.
- Très bien. Si tu veux rester là à croupir dans ces limances tachées de ton sang, c'est comme tu veux.
Là dessus, elle se leva, l'air vexée, et tourna les talons, prête à partir. C'est à ce moment là que je me ravisai. Je ne sais pas si c'était parce qu'il s'agissait de Lily Evans, parce que mon nez était de plus en plus douloureux ou parce que j'avais peur que les Maraudeurs ne soient pas bien loin, mais j'entendis ma bouche prononcer :
- Non attends.
- Quoi?
- Je... Je veux bien que tu m'aides à aller à l'infirmerie.
- Le grand Severus Rogue aurait il besoin de l'aide d'une sang de bourbe de Gryffondor? demanda t-elle d'un ton narquois.
Il était encore temps. Je pouvais répondre que je ne voulais plus jamais que cette vermine ne m'approche, que je n'ai besoin de l'aide de personne. Je pouvais encore me rattraper...
- O...Oui lachais-je dans un souffle, comme craignant d'être entendu.
Et, faisant réapparaitre un sourire radieux sur son visage, elle me tendit la main et m'aida à me relever. Lorsque ma paume entra en contact avec la sienne, j'eus un faible soubresaut. Comme une décharge éléctrique qui traversa mon corps.
Quelques secondes plus tard, j'étais appuyé sur elle. Sur Lily Evans. Rien que cette pensée, et mon coeur me donnait l'impression de se soulever dans ma poitrine. Je n'avais jamais ressenti cela auparavant. Mais savoir que son visage se tenait à moins de dix centimètres du mien m'empêchait de me poser toutes sortes de questions; comme "qu'est ce qui m'arrive?" ou "pourquoi j'ai fais ça, j'aurais pu me débrouiller tout seul comme d'habitude?".
Ni elle ni moi ne parla beaucoup durant le trajet qui nous mena jusqu'à l'infirmerie. Je ne sais pas elle, mais moi j'étais totallement ivre. Ivre de respirer le même air qu'elle, ivre de sentir son souffle chaud sur ma joue, ivre qu'elle me tienne le poignet avec sa main.
Ce qui me sembla être une poignée de secondes plus tard, nous étions à l'infirmerie. Pourtant il devait bien s'être passé un bon quart d'heure avant que nous ne l'atteignons.
Puis, Lily me laissa seul, après s'être assurée que Madame Pomfresh veillait sur moi. Elle me lança un dernier sourire avant de sortir, ce qui fit chavirer une nouvelle fois mon coeur. La seconde d'après, je me sentais comme abandonné.
Je ne parvins pas à m'endormir la nuit qui suivit. Je ne cessais de me retourner dans le lit à baldaquin de mon dortoir, en me posant toutes sortes de questions.
"Qu'est ce qui se passe? Pourquoi Evans fait elle tout ça? Est ce qu'elle...m'aimerait? Mais non voyons, c'est une Gryffondor et une sang de bourbe, elle ne peut pas t'aimer. Mais elle, elle ne fait pas de différences; elle m'a aidé. Et elle m'a souri. Mais moi, qu'est ce que je ressens pour elle? Pourquoi j'étais si content qu'elle m'accompagne à l'infirmerie? Pourquoi j'étais si triste quand elle est partie? Serais-je...amoureux? Mon vieux Severus, toute cette histoire est en train de te monter à la tête... Et en plus tu parles tout seul..."
Finallement, je décidai d'en avoir le coeur net. Oui, j'irais la voir demain. Peu importe les Maraudeurs et les autres, il fallait que je sache. Ne serait-ce que pour dormir en paix.

Je devais avoir de grosses cernes sous les yeux. Voilà ce que c'est que d'accepter de se faire aider. Mais au moins, ce soir je parviendrais à dormir. Que je sois dépité ou heureux, je dormirai.
J'observai Evans toute la journée sans parvenir à l'approcher. C'était plus fort que moi, à chaque fois que je me décidais, mes jambes refusaient de bouger ou mon coeur s'emballait et j'avais du mal à respirer. Heureusement qu'il n'existe pas de sortilège pour lire dans les pensées d'autrui, sinon bon nombre auraient vu comment Severus Rogue, qui ne baissait jamais la tête et faisait toujours front à ses adversaires appréhendait de parler à une jeune fille.
Finallement, je parvins à parler à Lily à la fin du dernier cours de la journée, potions. Je me dis que si je n'y arrivais pas maintenant, dans ces cachots qui me réconfortaient toujours un peu, je n'y arriverai jamais. Alors je me suis lançé.
- Lily? Je... J'peux t'parler? Steuplait?
J'avais dit tout cela si vite que je m'étonnai de voir Lily approuver. Moi, je n'aurais pas compris un seul de mes mots à sa place.
- Oui?
Elle avait mit un bandeau aujourd'hui. Ca lui allait à merveille. Je repensai à la journée d'hier, à elle contre moi, à son souffle apaisant, à sa main sur ma main. Et cela me redonna du courage. Si je voulais revivre un de ces moments, il fallait que j'y arrive.
- Euh... Demain on... Enfin, les élèves peuvent aller à Pré-Au-Lard. Et... Je me demandais si tu accepterais d'y aller avec moi.
- D'y aller avec toi? répéta t-elle intriguée.
Je ne savais pas si elle n'avait vraiment pas compris, si elle souhaitait me mettre mal à l'aise, ou si elle me faisait remarquer la stupidité de ma demande. Alors, je répondis simplement à sa question.
- Bah oui. On pourrait parler un peu et boire une Bièraubeurre ensemble. Pour... te remercier de ce que tu as fait pour moi hier.
Une lueur malicieuse s'alluma dans ses yeux verts. Je devinai que ce regard voulait dire que je "n'ai pas besoin de prétexte pour l'inviter à boire une Bièraubeurre". Mais elle sembla s'être assez divertie avec ma maladresse, alors elle se contenta de dire :
- D'accord. A une condition.
- Laquelle?
- Que tu ne parles jamais à quelqu'un de cette sortie. Surtout pas aux Maraudeurs.
J'étais dépité. Elle acceptait parce que je lui faisait pitié, non parce qu'elle m'aimait bien. Je lui faisais honte...
- Pourquoi?
- Parce qu'il n'y a que moi qui puisse calmer les Maraudeurs lorsqu'ils s'acharnent sur toi... ou sur quelqu'un d'autre. Et si jamais ils apprennent que je fais plus que de les empêcher de te ridiculiser, j'y passerai aussi. Préfète ou pas.
- Ah... Oui, j'avais pas vu ça comme ça.
- Bon... A demain alors.
Et sur ce, elle partit rejoindre ses amies, me gratifiant d'un nouveau sourire angélique.
La nuit suivante fut remplie de rêves ayant toujours le même thème : Lily Evans.

- Alors... Tu veux faire quoi?
- Bah, je sais pas... Et toi?
- Je sais pas trop. Si on allait boire une Bièraubeurre pour se réchauffer un peu?
- Bonne idée.
J'ai du mal à réaliser ce qui m'arrive. Je vais aller boire une Bièraubeurre avec Lily Evans! Je ne sais pas si c'est bien ou pas, la seule chose que je sais c'est que je ne me suis jamais senti aussi heureux de toute ma vie.
Je pars commander nos consommations tandis que Lily choisit une table. J'espère qu'elle va prendre une table assez éloignée, pour qu'on ne soit pas trop dérangés. Quoique, pas grand monde risque de nous voir à La Tête de Sanglier. Enfin, Lily dit que le barman est le frère de Dumbledore, et que son bar ne marche pas des masses. Alors elle aime bien venir ici... Au moins on enrichit quelqu'un qu'on connait. Et puis on est tranquilles.
Je n'aurais jamais pensé avoir un jour une discussion aussi..."chochotte" avec quelqu'un, comme je dis moi même. Nous avons parlé d'elle, de sa famille, de ses projets scolaires. Je buvais ces paroles et la dévorait des yeux. Lily avait beaucoup de projets, était née dans une bonne famille. C'était quelqu'un de bien équilibré mentalement. En comparaison, moi j'avais toujours des problèmes avec mon père en ce qui concerne la magie, alors que elle, ses deux parents moldus étaient ravis qu'elle soit une sorcière. Moi je n'avais pas d'amis, j'étais toujours seul dans mon coin à lire. Et comme en plus je ne savais pas mentir, et que je ne voulais pas lui mentir, j'ai été obligé de lui avouer tout cela, même si ça m'a fait mal.
- Tu veux inventer des sortilèges! Mais c'est magnifique Severus...
- Oui enfin bon... J'ai toujours aimé, et... Enfin, si j'ai assez d'ASPICS l'année prochaine... Qui sait, je serais peut être dans les bouquins de nos enfants.
Elle rit de bon coeur. Je tresaillai un instant, craignant qu'elle ne prenne mal la dernière phrase sur "nos enfants", puis finallement me laissai aller pour la première fois de ma vie à rire franchement. J'étais au comble du bonheur.

La journée toucha trop vite à sa fin, comme je le redoutais. Nous marchions lentement l'un à côté de l'autre en revenant au château. Je m'efforçais de graver dans ma mémoire ces instants magiques, que six années d'études de sorcellerie ne m'avaient pas procurés. Je n'oublierais jamais ce si beau moment...
Puis, Lily entoura mon bras du sien, et posa douceureusement sa tête sur la mienne tandis que nous continuions de marcher. A nouveau, je sentis mon coeur s'emballer à son contact et ma respiration qui se faisait difficile.
- Tu sais ce que j'aimerais Severus... dit Lily à voix basse.
- Non, répondis-je avant de déglutir difficilement.
- J'aimerais que l'on se revoie...
Je mis quelques secondes à comprendre ses paroles. Lily Evans souhaitait me revoir! Je n'étais donc pas un looser à ses yeux!
- Moi aussi...
Et, m'oubliant totallement, je tendit mon autre bras et passait quelques doigts dans ses longs cheveux roux foncé.

Lily dit qu'elle devait aller voir des amis, mais me promit qu'on se reverrait. J'étais tellement joyeux que je sautillait presque dans les couloirs de l'école. Tellement joyeux que je ne les vis pas apparaitre.
Les Maraudeurs.
Comme d'habitude, ils me tombèrent dessus quand je m'y attendais le moins. Mais je n'avais pas l'intention de les laisser gâcher la plus belle journée de ma vie.
- Alors Servilius? me lança Black. La bave de limace n'a pas été trop difficile à enlever de ta bouche? Quoique, ce ne doit pas être plus sale que le potager d'Hagrid...
Je haussais les épaules, et tentai de passer devant eux sans leur répondre, même si je redoublai l'étreinte que je portais sur ma baguette.
- Maintenant que Evans n'est plus là pour te défendre tu as peur hein Servilo? Avoue le, tu as besoin d'elle pour nous affronter...
James Potter allait trop loin. Je ne le savais pas encore, mais il venait une nouvelle fois de se faire jetter par Lily. Celle ci lui avait dit qu'elle allait déja avec quelqu'un à Pré-Au-Lard. Si j'avais su...
- Je n'ai pas besoin de Lily pour me défendre Potter.
- Voyez vous ça! Tu l'appelles par son prénom Servilo. Tu crois que parce qu'elle t'a sauvé de nous deux ou trois fois elle t'aime bien? Toi, tes cheveux graisseux et ton nez crochu? Ah, tu rêves.
C'en était de trop. La colère montait à une vitesse fulgurante dans tout mon corps. James Potter était en train de gâcher la meilleure journée de ma vie. Et de la pire des manières qui plus est. Alors, perdant tout contrôle, je lançai :
- Figure toi que je suis allé à Pré-Au-Lard avec ta dulcinée qui se refuse à toi Potter. Oui parfaitement. Et Lily a dit qu'elle "aimerait qu'on se revoie".
La visage de James Potter se décomposa en l'espace de quelques secondes.
- C'est... C'était avec TOI qu'elle y allait?
- Bien sûr que oui, fis-je comme s'il s'agissait d'une évidence.
- Servilo tu... tu vas payer pour tes mensonges lança Black d'une voix qui se voulait terrifiante.
Mais les Maraudeurs n'en menaient pas large. Moi, Severus Rogue, je venais enfin de prendre ma revanche sur les Maraudeurs, surtout sur cet orgueuilleux James Potter, et sans le faire exprès, comble de la chose.


Je ne revis jamais Lily comme nous nous étions promis. Lorsque j'essayai de lui parler, elle me répondit sèchement que je l'avais trahie.
James Potter ne me tendit plus aucun piège, au grand desespoir des autres Maraudeurs.
Plus tard, j'appris que James et Lily sortaient ensemble.

James et Lily Potter.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.