S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

8ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 8e édition des Nuits Insolites se déroulera le Samedi 3 novembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L' équipe des Nuits le 22/10/2018 00:04


Au bonheur des commentateurs


Après une quatrième semaine avec une légère décroissance d'activité, "Au bonheur des commentateurs" vous propose de découvrir de nouveaux textes. Cette semaine, il vous faudra reviewer un texte écrit lors d'une Nuit d'HPF.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 21/10/2018 16:51


Les 10 ans de l'association


10 ans de l'association Héros de Papier Froissé




Pour fêter ses 10 ans, l'association qui s'occupe de gérer les sites hpfanfiction.org et le-heron.com vous propose un questionnaire. Au programme 20 questions sur les sites, Harry Potter ou encore la littérature et l'écriture !

Pour participer c'est ~ ICI

3 lots seront à gagner par tirage au sort parmi les personnes ayant au moins 17 bonnes réponses.
A vos claviers : vous avez jusqu'au 4 novembre inclus pour participer !
De Conseil d'Administration le 18/10/2018 11:25


Concours officiel Mappa Mundi


C'est l'heure des prolongations !


Vous n'avez pas eu le temps de lire toutes les participations ? Aucun problème ! Le délai a été rallongé exprès pour vous. Vous avez donc jusqu'au dimanche 21 octobre 23h59, dernier délai, pour envoyer votre bulletin de vote.
Pour rappel, les textes sont en ligne ici.
De Les Schtroumpfettes de compet' le 17/10/2018 18:29


Au Bonheur des Commentateurs


Après une troisième semaine pleine de réussite, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte sans image dans son résumé.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 13/10/2018 23:14


Concours Officiel - Mappa Mundi


Les participations pour le concours Mappa Mundi vous sont enfin dévoilées !


Il est maintenant temps de lire, reviewer et voter pour vos créatures préférées grâce à ce formulaire et vous pourrez retrouver les 17 participations dans la série créée pour le concours !

Vous avez jusqu'au dimanche 14 octobre 23h59 pour élire nos grands vainqueurs.
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 08/10/2018 22:41


Sorciers perdus, cheveux gras par Sabaha

[8 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Voici l'OS qui m'a le plus pris de temps et d'énergie. J'ai cru que j'y arriverai jamais !! C'est super dur de faire rire, en fait... lol !
J'en profite pour faire un coucou à mes co-équipiers qui ont du avoir les boules que je rende pas cet OS à temps, et que je remercie du fond du coeur pour le travail de folie qu'on a fourni ensemble !
Je vous aime ! ^^

Severus claqua la porte de sa chambre avec force jurons.

« Maudits soient ces pauvres félins galeux ! », grogna-t-il tandis qu’il avançait à grands pas vers son lit.

Il donna un violent coup dans sa commode et hurla de rage sous la douleur. Ces maraudeurs allaient payer. Foi de Rogue !

Il s’empara d’un objet qui ressemblait fort à un miroir et grogna :

« Miroir, mon beau miroir, dis moi qui est le plus beau gosse de tout Poudlard ! »

Il ne sursauta pas quand un étrange visage apparut sur la surface de la glace, un peu fantomatique, comme s’il était habitué au phénomène. Il ne sursauta pas non plus quand l’objet se mit à lui répondre sur le même ton.

« Ce n’est toujours pas toi, en tout cas !, lui répondit la chose. Mille gargouilles, qu’est-ce que tu as fait à tes cheveux ?, ajouta-t-il en grimaçant. Je crois que tu as eu la main un peu lourde sur la gomina, Sevy...

- La ferme !, fit Severus, de plus en plus énervé. C’est la faute à ces gnomes de Gryffondor.

- Les maraudeurs ?

- Maraudeurs, laisse moi rire ! Je t’en foutrai du maraud moi ! Des crétins oui, des abrutis, des idiots, des...

- Oui bon, j’ai compris. Ce sont des cons. Tu veux que je te commande une caisse de Petrol Lalanne ? Quoique, je me demande si une caisse suffira...

- Tu me fatigues, le miroir. J’ai déjà tout essayé, rien ne marche.

- Quoi, tu vas devoir vivre avec ces trucs horriblement graisseux qui te pendouillent du crâne ?! Tu es sûr que tu vas arriver à assumer ça ?

- Je vais te briser en mille morceaux...

- Tu ne le feras pas, mon petit Sevy. Pense aux sept années de malheur. Enfin, quoique, avec ce qui te sers de chevelure maintenant, c’est pour bien plus que sept ans que tu en as pris...

- Bon, maintenant tu la fermes et on commence la campagne. J’ai suffisamment pris de retard ce matin à cause de ces dégénérés, je n’ai pas besoin que tu en rajoutes. Envoie la sauce. »

L’espèce de personnage translucide se mit à sourire d’un air entendu, puis il disparut pour laisser la place à une jolie jeune fille, aux longs cheveux roux et aux yeux verts à tomber par terre. Elle souriait et serrait contre elle de vieux grimoires.

« Puisque tu as été si difficile ces derniers temps, j’ai passé la nuit à chercher la femme de tes rêves, celle qui conviendrait le mieux à ton petit cœur solitaire, et voilà le résultat... Je te présente Lily Evans, fille de moldus, elle adore lire et...

- JE SAIS TRES BIEN QUI ELLE EST, PAUVRE USTENSILE INUTILE !!!, hurla Severus.

- Oh, Sevy, tu me blesses..., fit le visage fantomatique en réapparaissant, la mine déconfite. Je ne suis pas un objet ! »

Severus se frappa le front de désespoir. A ce train là, il y serait encore ce soir.

Il décida donc d’employer les grands moyens, ouvrit une fenêtre et brandit le miroir magique au-dehors.

« Tu n’oseras pas », fit le miroir sur le ton du défi.

Severus ne répondit pas, mais lâcha légèrement le miroir qui poussa un cri strident. Il ne le tenait maintenant plus qu’entre le pouce et l’index.

« Ok ok, Sevy, je m’excuse, fit le miroir dont la voix tremblait. Je te promets d’arrêter d’essayer de te caser. Je ferai tout ce que tu voudras... Mais s’il te plait, ramène-moi dans ta chambre... Tu sais bien que j’ai peur du vide... »

Severus sembla hésiter un instant, mais il se tourna finalement et posa l’objet sur la table de chevet, avant d’aller refermer la fenêtre. Puis il s’empara à nouveau de son miroir.

« Bien, maintenant que tu es calmé, montre-moi ces quatre bons à rien.

- Les maraudeurs, tu veux dire ?

- Ne commence pas... »

Le visage disparut du miroir dans un léger brouillard, pour faire place à la salle commune des Gryffondor. James Potter, Sirius Black, Remus Lupin et Peter Pettigrow étaient affalés sur les fauteuils les plus proches du foyer de la cheminée. Ils semblaient en pleine discussion. Severus se concentra sur l’image.

 

~ *** ~

 

 

« Je crois que ce jour est à marquer d’une pierre blanche, disait James en souriant de toutes ses dents.

- A qui le dis-tu, Prongs !, répliqua Sirius, goguenard. La tête de ce bon vieux Servilo... J’en ris encore !

- Mon génie a atteint des sommets, je crois, continua James sur le même ton.

- Ca va les chevilles ?, le rabroua gentiment Remus.

- En plus, c’était un travail d’équipe, fit remarquer timidement Peter. Sans nous tu n’aurais rien pu faire...

- Il n’empêche que c’était mon plan », répondit James en faisant semblant de bouder.

A ce moment-là, une chouette hulotte les interrompit en venant se poser sur le bras du fauteuil de James.

« Salut Hermès !, fit le jeune garçon en affichant une mine réjouie. Est-ce que tu m’amènes enfin la réponse de Will ? »

Pour toute réponse le volatile lui mordilla l’oreille et s’envola.

James ouvrit le paquet précipitamment, puis lu la lettre qui l’accompagnait. Peter s’était déjà emparé des bonbons qu’il renfermait et les regardait d’un air gourmand.

 

~ *** ~

 

 

Severus reposa le miroir sur son lit avec satisfaction. Ces sales petits rats allaient lui payer.

« Qu’est-ce qu’ils t’ont fait, au juste ?, interrogea le miroir.

- Oh rien de spécial, répondit Severus sur un ton sarcastique. Potter a trouvé l’idée de sa vie en inventant un plan foireux destiné au résultat que tu as devant toi, fit-il en désignant ses cheveux luisants de graisse. Il a distrait l’attention de la classe en déclamant des vers à cette gourde d’Evans, Lupin a détourné celle du professeur en lui posant des questions, et le gros Pettigrow a fait tomber tout mon matériel sous mes yeux. Pendant que tout le monde avait le dos tourné cet immondice de Black a glissé un truc dans ma potion qui a explosé exactement cinq minutes plus tard. D’autres questions ?

- Et tu ne t’es aperçu de rien ?!!, fit le miroir, incrédule.

- Très drôle. On jurerait presque que tu possèdes de l’esprit.

- Si tu continues je vais finir par pleurer, le prévint le miroir.

- C’est ça. De toute façon, peu importe. Ils vont payer. Mon plan machiavélique est en route »

Severus parti alors d’un grand rire très... machiavélique, lui aussi. Et s’étouffa presque aussitôt.

« Tu veux que je commande des bonbons à la menthe ? », fit la voix sarcastique du miroir.

Severus lui répondit en faisant un geste du doigt qu’il m’est interdit ici de répéter car cet OS est tout public (hé non, désolée de vous décevoir, mais il n’y aura pas non plus de scènes X entre Severus et son miroir. Un autre jour, peut-être).

« Trêve de plaisanterie, reprit le miroir, c’est quoi ton plan "machiavélique" ?

- J’ai ensorcelé les bonbons qu’ils viennent de recevoir.

- Ah oui ? Pas mal. Quel genre d’ensorcèlement ?

- Confusion, répondit Rogue en se nettoyant les dents avec un cure-dent.

- QUOI ???, fit le miroir dont la figure était réapparue à la place de celle de Rogue. Un maléfice de confusion ? C’est tout ce que tu as trouvé ?!

- Ben quoi ? C’est très bien un maléfice de confusion. Tu t’attendais à quoi ?

- A quelque chose de plus machiavélique !

- C’est très machiavélique, comme maléfice, figures-toi ! Ce soir c’est la pleine lune.

- Ah... »

Il y eut un grand blanc. Severus joua un moment avec son cure-dent, puis soupira longuement.

« Il faut tout t’expliquer, c’est fatiguant... Bon, en vérité, je n’ai aucune idée de ce qui se passe les soirs de pleine lune entre ces quatre mous du cerveau, mais je sais qu’ils font des trucs pas clairs. De gros trucs tu vois. Le genre dont on ne parle à personne. Le genre de gros secrets. Donc, quoi qu’il se passe ce soir, rien ne sera comme d’habitude. Et ça finira sans aucun doute très mal... Tu saisis ?

- Tu es en train de m’annoncer que tout ton plan repose sur un truc dont tu ne sais rien ? »

Severus leva les yeux au ciel et menaça son miroir du doigt.

« Peu importe ce que tu penses, mon pote. Maintenant tu disparais, que je puisse terminer d’enlever ces sales trucs qui sont coincés entre mes dents.

- Tu as une espèce de bestiole derrière la molaire gauche..., fit le miroir d’une voix résignée avant de s’exécuter.

- Une bestiole ?

- En tout cas, ça a l’air vivant... »

 

~ *** ~

 

 

« On n’aurait pas du prendre ces bonbons, fit Remus sur un ton inquiet. Je n’aurai jamais du vous écouter... Pourquoi je suis incapable de vous tenir tête de temps en temps ?!

- Moony, arrête-toi, le reprit James en souriant. Que veux-tu qu’il nous arrive ?

- Dois-je vous rappeler ce qui s’est passé la dernière fois que nous avons avalé un des trucs de ton cousin, James ? Peter s’est retrouvé à courir nu comme un ver dans la rue, toi, James, tu as commencé à composer des chansons pour Lily, moi j’ai vomi tripes et boyaux, et Sirius... Enfin vous vous souvenez quoi...

- Quand il t’a embrassé, tu veux dire ?, répondit James en souriant malicieusement.

- C’était bien... », répliqua Sirius sur un ton rêveur.

Remus le frappa avec humeur. Son visage s’était empourpré à l’évocation de ce souvenir. Loin d’en faire cas, Sirius en rajouta en faisant semblant de vouloir l’embrasser à nouveau, sans prêter attention aux coups de Remus.

« Bon, les amoureux, les coupa James. Je ne voudrais pas m’interposer dans vos ébats, mais il va être l’heure. On devrait y aller »

Ils se glissèrent tous les trois sous la cape d’invisibilité juste à temps pour voir le professeur McGonagall entrer dans leur dortoir et emmener Remus à sa suite. A petits pas, ils les suivirent en silence.

 

Ils se transformèrent dans le passage secret qui menait à la Cabane Hurlante, si bien qu’aucun d’eux ne se rendit compte qu’il se passait quelque chose d’anormal.

Mais arrivés à la Cabane, ils comprirent tout de suite. A la clarté de la lune, au lieu du loup garou déchainé en train de déchiqueter les derniers meubles restants, ils trouvèrent leur loup préféré visiblement en plein fou rire. En train de se rouler littéralement par terre.

Ils se regardèrent alors tous les trois et furent pris d’un sursaut d’épouvante.

James s’était transformé en vache. Sirius en chèvre. Et Peter en hamster.

La vache meuglait de frustration. La chèvre bêlait de douleur. Et le hamster faisait des bulles colorées.

 

~ *** ~

 

 

« C’est tout ?, murmura Severus, l’ai déçu.

- Quel plan machiavélique..., répliqua le miroir d’une voix moqueuse.

- Si encore j’avais pu enregistrer leur conversation sur la relation entre Lupin et Black... D’ailleurs je me demande où était Lupin ? Cette vieille chouette de McGonagall l’a emmené je ne sais où. Et qu’est-ce que fichait ce loup ici ?

- Je n’ai encore jamais entendu dire qu’un maléfice de confusion permettait de se transformer en animal..., fit remarquer sagement le miroir.

- Tu as raison !, fit Severus en se frappant le front. J’ai inventé le premier bonbon qui permet de se transformer !!! Ah, si seulement je savais ce qu’il y avait dans ces bonbons... C’est sans doute un des ingrédients qu’il y avait dans ces cochonneries qui, en fusionnant avec le maléfice, a permis cet étrange phénomène... Si je trouve ce que...

- Ce mec est désespérant...

- ... Oui et alors, je serai riiiiche !!!! »

Severus sauta de joie et se cogna au montant de son lit à baldaquin.

« Il y a de la pommade dans le premier tiroir de ta commode, soupira le miroir.

- Merci... »

Severus appliqua de la pommade sur sa bosse naissante, tout en réfléchissant à ce que pouvait bien contenir ces bonbons.

Dehors, dans la Cabane Hurlante, un loup-garou incapable de s’arrêter de rire, une vache meuglante, une chèvre bêlante, et un hamster qui crachait des bulles colorées, se tapaient le carton en buvant des Bièraubeurres.

Tout est permis dans le petit monde de Sevy !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.