S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Des nouvelles du forum HPF !


Nous relayons ci-dessous un message du Conseil d’Administration concernant l’inaccessibilité du forum :


« Bonjour, comme vous l'avez sans doute remarqué le forum ainsi que d'autres sites qui dépendent de l'association sont actuellement indisponibles. Nous savons quel est le problème et faisons tout notre possible pour le régler au plus vite.


Merci de votre compréhension ! »


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 13/12/2019 20:23


Sélections du mois


Félicitations à Einalem et Flavie qui gagnent la sélection sur les Horcruxes ! Leurs fanfictions recevront une vignette digne de Vous-Savez-Qui.

Pour débuter l'année 2020, vous avez choisi le thème One Shot. Venez donc proposer vos deux OS préférés pour janvier en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de décembre, plongez dans nos histoires de Noël et reviewez/votez pour vos favoris ici.

Bonne lecture à tous !


De L'équipe des Podiums le 05/12/2019 19:56


96ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 96e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 7 décembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'équipe des Podiums le 03/12/2019 12:48



À voter !

2020 approche à grands pas. Qui dit nouvelle année, dit bonnes résolutions mais aussi... sélections ! (Comment ça, rien à voir ?) Venez donc choisir le thème de janvier pour débuter cette année sous les meilleurs auspices parmi : Parodie, OS, Nymphadora Tonks et Bibliothèque de Poudlard !

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 novembre 2019, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 19/11/2019 20:13


Grand Ménage des Résumés


Chers autrices et auteurs d’HPFanfic,


Depuis quelques semaines, l’équipe a débuté le Grand Ménage des Résumés. Nous passons en revue les résumés de l’ensemble des fanfictions publiées sur le site afin de contrôler le respect du règlement.


Pour rappel, le nombre de catégories mentionnées est de 3 maximum, le nombre de personnages de 4 maxi, et la taille des illustrations est de 500px largeur sur 250px hauteur maxi. Nous vérifions aussi les crédits de ces dernières.


Ainsi, nous vous convions à vérifier vos résumés afin de corriger les éventuelles entorses, mises en évidence par nos mentions. « L’Edit » de la modération peut être supprimé une fois le problème résolu. Pour toute question, vous pouvez contacter Chalusse sur le forum, Schtroumpfette qui assure le suivi de ce projet ; ou bien l’équipe par mail à cette adresse : moderation[ at ]hpfanfiction[ . ]org.


À très vite !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 13/11/2019 21:04


95ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 95e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'équipe des Nuits le 10/11/2019 16:17


Nom d'auteur : Willow [Contacter]
Nom rel :
Niveau de modration : Membre
Date d'inscription : 14/02/2015
Site internet:


[Signaler ceci]


Fanfiction par Willow [2] Série par Willow [0] Review par Willow [24] Challenges by Willow [0] Séries favorites [0] Favoris de Willow [3]
Reviews de Willow


Titre : Fractures ouvertes
Les Nerles starstarstarstarstar [14 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :
Ancienne histoire coup de coeur


Illustration par Fernand Khnopff


Parfois, Walburga fume et se demande d'où émergent les failles entre ses petits, où elle a trébuché pour que le feu les happe tous un à un contre la tapisserie et qu'il n'en reste rien, plus rien.

Catgorie : Biographies
Personnages : Bellatrix Lestrange, Sirius Black
Genres: Autres genres
Langue: Français
Warnings: Scène(s) gore(s)
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 1 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 3083, Nombre de lectures : 1865
Publie depuis le 22/04/2013 (dernire mise jour le 23/04/2013)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 05/04/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Au début de la lecture, c'est assez curieux cette relation, entre Bellatrix et Sirius. Très beau mais très curieux, et au fond je te pardonne parce que j'aime quand c'est beau et j'aime quand c'est curieux. Mais au fil des mots, il y a un glissement. Ce sont tes mots, tes expressions qui sont curieuses. C'est l'atmosphère que tu tisses autour des deux personnages. Ce sont ces deux personnes que tu animes.


Par contre, la relation entre Sirius et Bellatrix, elle cesse d'être curieuse. Elle est limpide. Ou alors on peut dire qu'elle est curieuse mais qu'en même temps elle est subtile. Et j'ai fini par y verser toute ma foi. C'est beaucoup plus qu'un "pourquoi pas ?"


On pourrait te lire avec légèreté, et retenir des images, des expressions très belles. Et c'est tentant, parce qu'à première vue ça a l'air complexe. On entre dans le pourquoi d'une relation qu'on ne soupçonne pas comme ça. Et je me suis dit que j'allais avoir du mal à tout comprendre. Sauf qu'il y a des motifs qui émergent avec beaucoup de force. Et encore une fois, j'y crois. Je crois comprendre.


Les motifs que tu ajoutes les uns aux autres éclairent la psychologie de la relation. Une relation que je n'aurais pas imaginée autrement que par la caractérisation excessive. Là où j'aurais vu des personnages-types qui rejouent inlassablement la même scène, une scène tragique qui finit par être parfaite à force d'échecs, toi tu décris les liens qui se resserent doucement autour de Bellatrix et Sirius. Autour de Bellatrix, autour de Sirius, et tout ce que ça implique pour Bellatrix-Sirius, fatalement.


J'admire les légères distorsions que tu fais subir au canon, parce qu'elles font sens, au sens poétique du terme. Des détails qui sont un peu plus que des détails. C'est le projet de ton texte qui redéfinit la matière de départ.



Réponse de l'auteur: Bonjour Willow, merci infiniment pour ta lecture et pour cette review très, très flatteuse. Je suis heureuse que le projet te plaise malgré les distorsions apportées au canon, j’avais tellement envie d’écrire sur la relation Sirius-Bellatrix que je me suis autorisé pas mal d’écarts, alors je suis contente que tout ça te paraisse, au final, crédible. Je ne sais pas quoi te dire d’autre à part merci, merci encore et merci beaucoup, et te souhaiter une bonne continuation.



Titre : Confidence d'une jeune écrivaine. OS.
Caroline Malice starstarstarstarhalf-star [4 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :
« ... Oui, j'ai aimé cet homme. Oui, cela peut sonner comme un crime. Mais non, oh non, je n'ai nul regret... »

One-Shot, personnage : Hermione Granger.

Catgorie : Après Poudlard
Personnages : Hermione Granger
Genres: Autres genres
Langue: Français
Warnings: Aucun
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 1 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 870, Nombre de lectures : 751
Publie depuis le 26/11/2013 (dernire mise jour le 27/11/2013)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé starstarstarstarstar
Date: 15/03/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Pour moi, ça a été immédiat, j'ai eu un coup de foudre pour ton texte. Je le trouve très singulier, et je marche à fond dans l'effet que tu as voulu produire. D'abord le témoignage de Hermione est très touchant, d'autant plus qu'on ne sait pas de qui elle parle, et qu'on sent bien que malgré cela c'est douloureux pour elle. Puis vient la réponse à la question inévitable, c'est le moment où ton texte prend tout son sens. À mes yeux il ne manque rien, l'information essentielle est là, le nom de l'amour de Hermione, et la réaction de la foule face à cette révélation, qui justifie tout le mystère. Et quoi d'autres que des circonstances si tragiques pour amener un tel discours ?

Peut-être que pour éviter qu'on veuille en savoir plus, les détails sur la mort auraient pu être passés sous silence, pour ne laisser vraiment que ce que tu as voulu dépeindre à travers cet OS : la difficulté pour Hermione d'avouer et de se confronter à la fin de cet amour secret. Mais en même temps, je trouve qu'une mort moldue ajoute encore à l'aspect "sorcier maudit par la communauté sorcière" de la personne aimée par Hermione, un aspect qui est aussi au centre de ce texte.

En tout cas, cet OS est très bien pensé, et l'effet très réussi. Tes mots ont eu beaucoup d'impact sur moi.



Réponse de l'auteur: Wow, ta review me touche énormément. Pour les détails de la mort, j'y ai en effet pensé mais il fallait aussi que les lecteurs comprennent. Mais je comprends tout à fait ton avis sur ce point. Ça me fait très très plaisir que cet OS t'ait autant plu et j'espère que mes autres écrits te plairont eux aussi. Caroline. xxx



Titre : La troisième génération en débauche - l'Eveil
westmoor starstarstarstarstar [10 Reviews]

Public : Déconseillé -16
Rsum :

Je me suis toujours crue d'une patience infinie, j'ai toujours supporté avec un calme olympien les pires crasses de Tom Potter, Dorian Malfoy, Eva Brown et tous leurs suiveurs. Mais je crois que je vais bientôt craquer et envoyer valser toutes les règles morales, comme cette insupportable génération de sorciers choyés qui s'ennuie à tour de bras et prend la vie pour un immense jeu de débauche. Peut-être que c'est comme ça que je vais pouvoir prendre ma revanche... Si j'améliore mon sens de la répartie et que je survis à ma maladresse stupide. 

Les Potter, Weasley et Malfoy règnent toujours sur Poudlard... Mais la popularité fait des victimes collatérales. Elise Vasari s'est toujours effacée devant ses bourreaux, mais le temps et la "maturité" aidant, elle tente de faire de sa bizzarerie une arme...



Catgorie : Durant Poudlard
Personnages : Personnage original (OC)
Genres: Romance/Amour
Langue: Français
Warnings: Lemon soft
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 4 (Termin : Non)
Nombre de mots : 7422, Nombre de lectures : 1669
Publie depuis le 11/04/2014 (dernire mise jour le 19/09/2016)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 24/03/2015 Title: Chapitre 2: Craquons joyeusement

C'est passionnant de te lire. Certes, ton texte a réussi à faire naître en moi quelque part l'impression que je ne devrais pas aimer, que l'ordre tout ça c'est mieux et qu'on a ici un triste écart, pourtant, il y a comme un post it accroché au bas de la page qui nous dit que toutes ces règles en fait c'est comme du vent, qu'elles sont juste là comme un fardeau et malgré tout, au fond du tout de malgré tout, ton texte arrive à faire comprendre que l'expression c'est plutôt ça - le chaos.

C'est super que tu aies pris le temps de poser tes mots sur papier-façon-de-parler à ce rythme-là. Je ne sais pas si tu écris beaucoup, tu as peu écrit par ici, et je passe par là c'est fou ! En fait tu donnes une très grande place au rythme et c'est très libérateur, ça me donne envie de plonger dans le courant, envie de plonger avec Elise inspirée, même si c'est carrément maso et que le sujet est grave.

Ce qui est terrible ici, c'est que le sujet est très sensible, c'est un appel à la censure à l'euphémisme, c'est le point de vue de la victime, c'est l'injustice, qu'on croit facile-de-reconnaître/jamais-utile-de-rappeler. Au fond tout ça, ça n'a rien de drôle, sauf qu'à travers les mots les yeux la vie d'Elise, son détachement pour faire semblant, il y a quelque chose qui se révèle, clairement, et on avance avec sa dérision sa maladresse, avec le fil de ses pensées, le plus souvent déconnectées, et voilà l'action qui se ramène en titubant, pile au moment où on ne l'attend plus. Elle est très fine ta maladresse, et en passant j'adore ton texte.



Réponse de l'auteur:

Salut Willow!  Je suis lente, lente lente ! Mais vaut mieux tard que jamais : merci pour cette review incroyable ! C'est bien rare d'en voir de si étoffées (et je ne parle pas de celles laissées ici, mais bien des miennes, de celles que je croise, et encore sans parler des reviews fantômes) et je te remercie d'avoir pris ce temps pour poser ton ressenti !

Un chapitre et quelques corrections plus tard, tu verras qu'on sort déjà un peu de cette atmosphère noire. Mais pas pour bien longtemps. J'ai essayé ici (si tant est que "j'essaie" effectivement, et non que je lâche juste de vagues idées aux moments rares où j'ai envie de les fixer quelque part) en effet de rendre quelque chose que je trouve manquant dans le monde de la fanfiction potterienne : le chaos (pourquoi Poudlard serait nécessairement la maison de la lumière?), la déraison, les personnages un peu troubles (ni bons, ni horribles, simplement humain, et les humains, c'est pas vraiment bienveillants, sans être forcément toujours monstrueux), les mauvais amis, les caractères non tranchés, la cruauté qui ne se connait pas, la méchanceté gratuite, la sympathie qui surgit d'endroits inattendus, les OCs (jamais, jamais assez d'OCs), mais aussi d'un point de vue synthaxico stylistique, comme tu dis, un rythme un peu aléatoire, un "travail" différent (bon je dis pas que j'ai vraiment bossé ces textes, au contraire, mais c'est justement ce qui me plaît et ce que je cherche et ce qui manque donc, un élan, une fluidité, un mouvement en vague, qui est souvent offert par écriture spontané et qui disparaît sous les corrections ou les phrases muries, à visée de perfection grammaticale et classicisme littéraire - je dis pas non plus que j'y arrive, à rendre ça ).

Je trouve aussi que manquent les personnages principaux qui essaient de faire des répliques qui tuent mais qui se foirent. Y'a énormément de fanfictions qui ont des supers persos qui se lancent dans des joutes verbales à mourir de rire et j'ADORE ça mais c'est tellement peu réaliste que ça me rend un peu triste (moi, par exemple, je suis une daube à l'oral pour rembarer les gens ou placer une blague bien tournée). D'où : Elise. 

J'écris peu, parce que j'ai la flemme, et qu'il faut toujours que ça urge pour que j'arrive à me poser devant une page word sans rester béatement devant le blanc sans réussir à commencer. Y'a blocage, peut-être aussi parce que je suis toujours trop méfiante sur la qualité de ce qui va sortir. Bref ça va avancer lentement cette affaire, mais c'est toujours super encourageant d'avoir de telles reviews donc merci encore! 

à bientôt j'espère (jette un oeil au chapitre trois si ça te tente, y'a de l'inattendu je pense. De la grosse bêtise. Ou pas)

Westmoor



Titre : Le dernier plongeon
Polock starstarstarstarstar [4 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :
 
oleg-oprisco


Maman nous oubliait dans un froissement de cils, effaçant nos visages. Louis éparpillé sur le sable, Papa écrasé par la douleur. Et, moi, immergée dans l’eau jusqu’au cou. Il n’y avait plus que Victoire, la nuque fracassée, contre la berge. Victoire si belle dans son linceul glacé.

Edit Modération : Bannière supprimée car trop grande. Pour rappel, les dimensions maximales sont 250 px de haut et 500 px de large



Catgorie : Enfances
Personnages : Dominique Weasley, Fleur Delacour, Louis Weasley, Victoire Weasley
Genres: Tragédie/Drame
Langue: Français
Warnings: Aucun
Sries : La Chaumière aux coquillages
Nombre de chapitres : 1 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 574, Nombre de lectures : 1054
Publie depuis le 30/06/2014 (dernire mise jour le 30/06/2014)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 31/05/2015 Title: Chapitre 1: Le dernier plongeon

Une photographie noircie qu'on a trempée dans une potion agressive et la vie s'altère petit à petit. Pas trop vite, ce ne serait pas drôle. Le ressac des vagues, la Mer cruelle qui insiste, et la tragédie revue sans cesse, une nouvelle forme chaque fois que les vagues assaillent le rivage. Le courant est fort et on finit par comprendre que Dominique ne regagnera pas la terre ferme. En fait on le comprend trop tard, comme tout le monde. Les mots devancent l'intellect et c'est toujours très beau d'arriver à ça. Parce que la tragédie dans l'image d'origine n'était pas franchement la même. Et tout décline. Des déclinaisons et du déclin. Nouvelle image et nouvelle chute. La noyade comme thème principal et tout autour la vie se débat comme elle peut. Pour que le pire advienne. Une déchéance. Il aura fallu s'y prendre à plusieurs fois. Je n'aurais pas du dire photographie plus haut. Je croyais cela pertinent du fait de la présentation initale. Tout était passé et les conséquences semblaient inscrites en lettres capitales sur le sable. J'aurais du me douter que la Mer passerait par là. La scène est terriblement mouvante. Et les rôles ont fini par s'inverser. C'est d'autant plus terrible qu'on découvre peu à peu, en déroulant le fil, que ce qui happe Dominique lui était singulièrement destiné. Dominique ne voulait pas de cette beauté tragique et grâce à toi on l'a appris. Ta démarche poétique est formidable.



Titre : Cendres du passé
Oxanna starstarstarstarhalf-star [4 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :

Photographie de Laura-Makabresku

 

Pétunia n’aimait pas la solitude. Et seule, elle l’était constamment. Dans sa maison régnait un vide, un silence qui l’oppressait à chaque instant. Seul le murmure de ses regrets retentissait, martelant son esprit.



Catgorie : Biographies
Personnages : Autre personnage, Lily Evans
Genres: Tragédie/Drame
Langue: Français
Warnings: Aucun
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 1 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 1046, Nombre de lectures : 421
Publie depuis le 11/11/2014 (dernire mise jour le 11/11/2014)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 14/05/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

C'est aussi irrémédiable que la mort, Lily hante Pétunia. La manière dont la conscience se déploie, patiemment, à mesure que les souvenirs s'égrainent, ne laisse aucune issue. Le foyer Dursley est en partie dépeuplé et l'imprégnation de normalité paraît beaucoup moins forte. Pétunia est seule et sa soeur peut enfin lui apparaître. La raison de la présence de Lily dans l'esprit de Pétunia se décline sous tous ses aspects, elle s'incarne dans tous les détails du tableau. Le temps est figé et Pétunia ne peut pas changer ce qui la hante. C'est une très belle façon d'écrire ce que peuvent être les regrets ou les remords, avec cette notion d'enfermement.



Titre : Principe d'incertitude
Les Nerles starstarstarstarstar [5 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :
Illustration par Gottfried Helnwein


L’incertitude dans l’énergie multipliée par l’incertitude dans le temps est supérieure ou égale à la constante de Planck divisée par deux Pi.

Catgorie : Univers Alternatifs, Après Poudlard
Personnages : Hermione Granger
Genres: Autres genres
Langue: Français
Warnings: Aucun
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 1 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 1781, Nombre de lectures : 804
Publie depuis le 26/01/2015 (dernire mise jour le 27/01/2015)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 26/05/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Un trou noir, c'est dense comme question (!), et terriblement approprié pour parler de mémoire. Il y a le noir comme quand on éteint la lumière, on ne voit plus, ça parait simple à comprendre (en tout cas j'y crois, je fais oui avec la tête).

Et puis il y a la masse. Dès qu'on entre dans les lois de la physique, on dépasse les limites de la perception (enfin... là aussi, j'y crois).

Donc la masse. On se fixe sur un point de l'espace (pas vraiment n'importe lequel, en général) et là tout est gelé, on ne décolle plus. La mémoire ça vole, c'est l'esprit qui vagabonde. Impossible si tout est gelé.

Mais là j'ai un problème avec l'image du gel, parce que le froid ce n'est pas forcément la masse, non ? En fait je n'en sais rien. Je vais me focaliser sur l'attraction. On va dire donc que tout est lourd, quitte à en faire des tonnes autour de la masse ! (!!!)

Alors. La mémoire, un évènement traumatisant dans la vie d'une personne et plus rien ne décolle, parce qu'alors tout devient lourd. L'attraction tout ça. On comprend la force d'un traumatisme. C'est lourd, ça emprisonne. L'esprit qui ne décolle plus. Le corps non plus d'ailleurs.

Second temps du processus, le regard s'éteint. Le regard s'éteint parce que c'est soit ça (le regard s'éteint) soit le traumatisme (le regard ne s'éteint pas). Et à un moment il y a tout l'être qui dit stop au traumatisme, je ne veux plus voir ! Donc trou noir ! (au sens lumineux)

Si l'attraction de l'évènement à l'origine du traumatisme n'était pas si forte, tout serait plus simple. Il ne serait pas nécessaire d'éteindre le 'regard'.

Dans cet idée, l'élan fondamental de l'amnésie reste l'attraction. L'attraction du traumatisme. Le trou noir. Polysémique. Celui que seul la poésie peut restituer. Il y a tout ça dans ton texte. Mais en mieux dit. Là j'essaie de retracer le fil. Et ça tourne et ça tourne.

L'amnésie c'est un mécanisme de défense. C'est très clair dans ton texte.

J'allais oublier, et ça aurait été dommage même si de circonstance, je suis absolument fan (entre autres choses) de cette esthétique du fragment. Je ne sais pas si tu es d'accord pour que j'appelle ça comme ça. Je crois que tu utilisais beaucoup les [...] dans tes anciens textes. Et je trouve cela très habile chez toi.

J'avoue que ça me donne très envie de faire pareil. J'adore.

Inutile de dire que les [...] me paraissent très pertinents pour ce texte-ci. Le travail sur la mémoire est fragmentaire, avec ou sans traumatisme. Et ici c'est le présent qui en est affecté. Merci d'avoir rétabli le continuum. Sous cet angle, on perçoit très fort l'égarement de Hermione qui ne veut pas retrouver le fil.

Et la douleur qui plane au-dessus de sa tête.



Titre : Dans un monde en noir et blanc...
Ellie starstarstarstarstar [12 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :


gabinpereira

... Luna est la seule couleur.

 



Catgorie : Autres fics HP
Personnages : Dean Thomas, Luna Lovegood
Genres: Amitié, Songfic
Langue: Aucun
Warnings: Aucun
Sries : Sans la musique, la vie serait une erreur
Nombre de chapitres : 1 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 2624, Nombre de lectures : 630
Publie depuis le 26/01/2015 (dernire mise jour le 26/01/2015)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 18/04/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Ton texte est d'une très grande délicatesse. Ta façon de poser les mots sur la situation, avec des phrases assez longues mais très fluides, fait avancer le récit dans une sorte de quiétude et met très bien l'accent sur les détails. Je garde l'impression d'avoir penché la tête au-dessus d'une feuille qu'on gratte avec ces matières friables dont le charbon fait partie. Et il y a les touches de couleur. Non, la touche de couleur au singulier, qui prend toute son importance grace à cette atmosphère de calme et de sérénité. Une personne, deux personnes, qui se dévoilent grâce au lien qui se construit. Une façon de franchir la barrière de l'incompréhension, de se mettre à portée de la fantaisie qu'on n'écoute jamais. Et le jaune, ça me semble tellement la couleur de cette sérénité-là, de ce hâvre dans les moments sombres, que pour moi l'aspect vibrant, éblouissant, passe même en second. En fait, c'est vibrant malgré tout, vivant, éblouissant, mais ça l'est avant tout parce qu'autour le monde est agité et que dans ces conditions, c'est l'apaisement, la pacification, qui joue le rôle de la vie. Il faut du temps pour exister, tout simplement.



Réponse de l'auteur: Wouah. Ta review est une oeuvre d'art ! Merci énormément !



Titre : Le livre de Katcheï l'Immortel
The Night Circus starstarstarstarstar [19 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :

 

Certains livres peuvent vous sauver la vie, d'autre peuvent vous la prendre. 

Hermione connaît bien les dangers des parchemins qui l'entourent dans sa petite boutique du Chemin de Traverse, et sait quel manuscrits ne pas approcher... 

Jusqu'au jour où Fred Weasley est victime des tours du Livre de Katcheï l'Immortel

Jusqu'au jour où elle le suit sans hésiter dans un enfer de givre blanc où ils ne peuvent avoir confiance qu'en l'un l'autre pour espérer survivre... 

 

(c) image : Ivan Bilibine, Vassilissa la très belle, modifiée par moi. 



Catgorie : Après Poudlard, Romance (Het)
Personnages : Fred Weasley, Hermione Granger
Genres: Aventure/Action, Romance/Amour
Langue: Aucun
Warnings: Aucun
Sries : Projet Bradbury , Projet de la Saint Valentin
Nombre de chapitres : 3 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 10767, Nombre de lectures : 3286
Publie depuis le 06/03/2015 (dernire mise jour le 27/04/2015)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 11/03/2015 Title: Chapitre 1: Katcheï

Tu t'en sors à merveille pour construire un univers fascinant. Je ne veux pas parler de décor, parce qu'à travers les deux tableaux que tu dépeins, rien que dans les détails, dans la réserve et dans le livre de Katcheï, on est déjà au coeur de l'histoire - ou comment donner du sens au cadre d'un récit. Et c'est terrible comme le désir d'explorer ton monde me happe. C'est une très belle entrée en matière pour une histoire, sans parler de la mise en abyme. Quant à Hermione et Fred, je trouve que la situation leur convient parfaitement.



Réponse de l'auteur:

Merci beaucoup ! Je suis super contente que ça te plaise, merci pour ton comentaire :3 



Titre : Etre celui qui a survécu ...
Plou [3 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :



La guerre est finie, le monde est en deuil. Il faut se reconstruire.
George est effondré par la mort de son frère et décide d'oublier la magie.
C'était sans compter le retour de Rockwood, qui n'est pas satisfait de n'avoir eu qu'un seul jumeau...


Crédits de l'image : Avender sur deviantart

Catgorie : Après Poudlard
Personnages : George Weasley
Genres: Aventure/Action
Langue: Français
Warnings: Aucun
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 4 (Termin : Non)
Nombre de mots : 5191, Nombre de lectures : 1472
Publie depuis le 25/03/2015 (dernire mise jour le 09/03/2016)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 25/03/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1 : La fin

Ça m'a paru assez étrange de lire la description d'une vie alternative à ce moment-là, comme première réaction à la mort de Fred, et en fait c'est très réussi, je n'ai pas pu m'empêcher d'être triste. Alors certes le sujet se prête déjà au départ à la tristesse, mais présenté de cette manière, le texte pose franchement le problème que cause une disparition, l'absence d'une personne.

Ce problème est très difficile à mettre en forme, c'est un peu un paradoxe : comment faire en sorte que l'absence soit présente dans le texte ? Souvent, on reporte l'attention sur les souvenirs de la personne disparue, et la tristesse agit par contraste : elle était là / elle n'est plus. Dans ce premier chapitre, Fred n'est jamais là. C'est vraiment son absence qui est au centre du texte. C'est en voyant cette vie sans Fred, un passé complètement nouveau, qu'on comprend le sens de sa mort pour George. C'est une très belle façon de souligner la place de Fred.



Réponse de l'auteur: Tout d'abord, merci pour ta review :) C'est un passage qui me trotte dans la tête depuis un moment. J'ai choisi cette manière de mettre en forme, parce que c'est pour moi ce qu'il y a de plus interessant à imaginer. Les souvenirs, c'est moins interessant d'y plonger et c'est, je trouve, du déjà-vu. Je suis contente d'avoir réussi à montrer l'absence de Fred.



Titre : A noir
Les Nerles [5 Reviews]

Public : Déconseillé -12
Rsum :

Illustration par Tessa Farmer


Qu’est-ce que c’est agaçant, ces mouches, l'été ! Toute la journée ça piétine des cadavres, puis ça vient se poser sur la salade de pommes de terre. Tant pis, Gregory mange quand même. C’est que Doria Greengrass fait drôlement bien la mayonnaise.

Participation au concours ‘365 mots étranges et étrangers’

Catgorie : Autres fics HP
Personnages : Autre personnage, Les Mangemorts
Genres: Autres genres
Langue: Français
Warnings: Aucun
Sries : 365 mots étranges et étrangers
Nombre de chapitres : 1 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 4655, Nombre de lectures : 859
Publie depuis le 27/03/2015 (dernire mise jour le 27/03/2015)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 08/04/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Le tableau n'est pas franchement attirant. Les mouches et la chaleur, je me demande encore pourquoi j'ai suivi les répliques avec autant d'attention.

Pour comprendre déjà. C'est un style très particulier d'éparpiller ça et là des informations cruciales. Un point que je trouve très fort, c'est qu'il faut du temps pour comprendre pourquoi les mouches. Ce n'est pas un grand mystère, on doit le deviner bien vite si on lit avec cette idée en tête - pourquoi les mouches ?

Je n'ai pas pu lire avec cette idée en tête. Il y a tellement de choses qu'on ne comprend pas dans le corps du texte. Le regard est détourné sans cesse. J'ai l'impression qu'au moment où j'ai compris - pourquoi les mouches - j'avais déjà les éléments depuis longtemps.

Du théâtre. C'est à ça que je pense. Le récit dans les répliques. La situation évolue par les répliques. Pourtant tout paraît figé. J'adore ces fils de conversation qui s'entrecroisent et se défont les uns les autres. Sauf qu'à l'arrivée, à force d'attention, tout tient ensemble. Tout est éclairé d'un jour nouveau. Chaque motif apparemment autonome se trouve subordonné à la situation qui réunit toutes ces personnes.

Pourquoi ce n'est pas du théâtre ? Je ne veux pas vraiment te le demander. Je regarde ton texte et je me dis que l'organisation réglée de cette scène, son air morne, ce n'est pas du théâtre. L'alternance des conversations se fait sur le mode de la focalisation, une mise au point sur un détail pendant que la vie continue autour. Et ça, à moins de mettre en scène une rumeur inaudible, ce n'est pas du théâtre.

Je crois que cette scène aspire à l'audible. C'est l'insignifiant qui se débat pour exister. Des petits gestes, des petits soucis, des manières de société fermée qui se ménagent un espace, un champ d'action. Pour être perçues et comprises malgré les circonstances étouffantes.

Une chanson en fil rouge. Pourquoi ? Sans doute le même élan sous sa forme la plus simple. Faire entendre sa voix au royaume de l'inaudible.



Réponse de l'auteur: Quelle belle review ! Elle est plus poétique que l’OS, haha. C’est un très joli terme, ‘royaume de l’inaudible.’ J’aurais répondu de la même facon que toi à la toutes tes questions mis à part la dernière, mais je préfère, et de loin, ce que tu en as tiré. Merci d’avoir lu cette fic, et merci, infiniment, d’avoir pris le temps de rédiger une aussi belle review.



Titre : Spero patronum
Yali starstarstarstarhalf-star [35 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :

" - Voilà qui est très émouvant, Severus, remarqua Dumbledore d'un ton sérieux. En êtes-vous venu à éprouver de l'affection pour ce garçon ?

- Pour lui ? s'écria Rogue. Spero Patronum !

image : tirées du film Harry Potter et les Reliques de la Mort, montage/retouches par mes soins.


Catgorie : Durant Poudlard
Personnages : Harry Potter, Severus Rogue
Genres: Romance/Amour, Tragédie/Drame
Langue: Aucun
Warnings: Aucun
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 9 (Termin : Non)
Nombre de mots : 12502, Nombre de lectures : 6937
Publie depuis le 06/04/2015 (dernire mise jour le 03/06/2015)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 08/04/2015 Title: Chapitre 1: Première rencontre

J'aime beaucoup ce premier tableau. Tu alternes très bien le récit et les pensées de Rogue et c'est une belle manière de revivre encore ce moment. Les mots que tu choisis pour décrire les sentiments de Rogue me semblent pertinents et posent très bien l'ambiguïté de la scène. On sent Rogue fébrile en peu de phrases et je crois que c'est ce qu'il fallait pour me persuader de plonger dans la saga à travers ses yeux.



Réponse de l'auteur: Merci beaucoup de cette review, je suis contente que ce début te plaise, c'est très encourageant pour moi :) c'est cool aussi si la fébrilité de Rogue est perceptible, je voulais montrer l'importance de ce jour pour lui, même si j'imagine que ce bon vieux Severus ne l'admettra jamais haha



Titre : Tête d’épingle
Les Nerles starstarstarstarstar [5 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :

Illustration par Tessa Farmer & Chris Cardwell


- Tu vas le mettre au mur ? demande Scorpius.
- Au mur, au mur, oui, pourquoi pas.

Non, pas au mur, pas au mur, prie Pansy, terrifiée.

Catgorie : Après Poudlard
Personnages : Pansy Parkinson
Genres: Autres genres
Langue: Français
Warnings: Aucun
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 1 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 2174, Nombre de lectures : 820
Publie depuis le 13/04/2015 (dernire mise jour le 16/04/2015)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 06/05/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Les Malefoy ne comprennent rien, c'est fou ! Les deux cents papillons épinglés dans la cage d'escalier, j'aimerais beaucoup voir ce que ça donne. Typique de l'art ornemental, on navigue sans cesse entre le détail et les grandes lignes. En fait, c'est un travail pour faire oublier que les détails viennent après, redéfinissent l'ensemble. Je crois que tout, absolument tout, de la forme du manoir à la souffrance inaudible de Pansy, est né dans les ailes de la cigale-papillon, comme un motif qui déborde.

Mais quand même, surtout, c'est triste de tuer des papillons. Astoria ne sait pas qu'elle a littéralement le destin de Pansy entre les mains. Enfin, je crois... Après tout, qu'est-ce que ça change ? La première fois que j'ai lu ce texte, je me suis dit qu'Astoria savait peut-être, pour Pansy.

Quel âge a Scorpius ? Je le situe entre 3 et 5 ans. Comme question, ça m'est venu après, et je crois que je n'aurais pas aimé savoir exactement. Mais pour l'impact émotionnel, la scène me donne l'impression d'être en plein dans la rubrique 'découvrir le monde' des programmes de l'école maternelle. Comme aurait sans doute dit Pansy : "Adieu monde cruel !"



Titre : Les rêves enchaînés
Cabotine starstarstarstarhalf-star [2 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :

Agnes-Cecile

Il y a Mimosa et sa chère caboche. Elle est pleine, pleine, pleine de tout ces rêves que l'on juge inutiles. Ils tourbillonent, se bousculent et tournent. Parmi ces centaines de pensées, il y en a une qui se distingue. Un rêve. Qui est malheureusement enchaîné à la mortelle réalité. 



Catgorie : Autres fics HP
Personnages : Aucun
Genres: Tragédie/Drame
Langue: Français
Warnings: Aucun
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 1 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 619, Nombre de lectures : 408
Publie depuis le 14/04/2015 (dernire mise jour le 16/04/2015)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé starstarstarstarstar
Date: 17/04/2015 Title: Chapitre 1: Chapitre 1

Ce court récit est très prenant. J'ai adoré l'importance de chaque mot à travers le rythme choisi. J'en garde une impression de richesse, un aspect coloré, malgré la teinte grise-blanche-translucide de fantôme qui menace de reprendre le dessus à chaque instant. Surtout lorsqu'on comprend qui est cette fille qui parle. En peu de temps, des images qui viennent, ou plutôt le désir de s'envoler, et les conséquences qui en découlent par la suite - l'espoir et les déceptions.

Et il y a le drame. C'est très intéressant d'avoir abordé l'existence de fantôme à travers ce thème. Le récit a beaucoup d'impact de cette manière. Avec le ton et la conclusion, "je vole et je suis plus grande que les autres", je me dis d'ailleurs qu'on peut s'accrocher aux aspects positifs, qu'à bien y regarder, ce texte n'est pas si triste. Mais c'est aussi et surtout une façon d'en revenir au drame. De s'y impliquer. À cause de l'espoir.



Réponse de l'auteur:

Wow ! Ta review est juste magique. J'aime beaucoup tout ce que tu dis, c'est ce que je voulais donné à ma fanfiction. Je ne sais pas quoi dire de plus, mais merci.



Titre : Symbole
pommverte [2 Reviews]

Public : Tout public
Rsum :

Image : Sweet-Nature sur Deviantart


Ils sont beaux tous les deux, et notre peuple rit.

Demain il fera froid.

Mais aujourd'hui elle a les yeux couleur d'étoile, et il brille avec elle.

Catgorie : Durant Poudlard
Personnages : James Potter, Lily Evans
Genres: Romance/Amour
Langue: Français
Warnings: Aucun
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 1 (Termin : Oui)
Nombre de mots : 772, Nombre de lectures : 680
Publie depuis le 23/04/2015 (dernire mise jour le 23/04/2015)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 24/04/2015 Title: Chapitre 1: Symbole

Oh ! Mais j'adore ce tableau ! C'est tout doux en effet. Les fleurs et l'amour ça fait peur au début, parce que c'est très connu (même si ce n'est pas une raison pour ne pas aimer). Mais c'est écrit du point de vue de la fleur, alors j'adhère totalement. To-tale-ment ! "Elle porte un prénom magnifique. C'est un prénom de mon peuple".

Et il y a ce rythme que je trouve irrésistible. Je crois que la douceur, elle vient de là, en grande partie. On s'arrête et le cadre se dévoile avec une simplicité attachante. T'entendre raconter (toi la fleur qui parle), c'est laisser les mots et les images défiler de manière à la fois légère et percutante. "Il flotte très loin, bien au-dessus du ciel, et bien au-dessus du temps. Je retiens mon souffle. Est-ce qu’il pourra redescendre ?"

Quelque chose de l'oralité qui oriente beaucoup le récit. Une fleur qui parle, c'est déjà touchant comme situation, mais il y a aussi la poésie de la narration à la première personne, une forme de divagation. Malgré le motif récurrent dans ce thème, je n'ai pas eu l'impression que les phrases étaient guidées par la réflexion, enfermées dans un schéma-type. C'était plutôt comme si la pensée se cristallisait petit à petit, au fil des images et des mots qui s'écoulent comme la sève.



Réponse de l'auteur: Whaouh ! Je ne sais pas quoi dire. Un immense merci, ta review me touche énormément. J'ai l'impression que tu as vraiment ressenti ce que j'essaye de faire passer par ce texte, et ça me fait extrêmement plaisir. Une review comme la tienne, qui développe vraiment, c'est de l'or pour moi. Donc je te remercie vraiment du fond du coeur d'avoir lu, et surtout d'avoir pris le temps de commenter comme ça. Ce sont ces reviews qui me donnent envie de continuer à écrire et d'essayer de faire quelque chose avec les mots qui funambulent dans mon crâne. Encore merci et à bientôt !



Titre : Sans-visage
Nahis starstarstarstarstar [7 Reviews]

Public : Déconseillé -12
Rsum :


image de louveseule, centerblog

La guerre est manichéenne. Dans les livres d'histoire, il y a les bons et les méchants, les conquérants et les conquis, les Résistants et les Mangemorts. 

Pour se reconstruire, la société a besoin de peindre la réalité en noir et blanc pour oublier l'horreur quotidienne et le mal ordinaire. 

Il est réconfortant de croire que tous les collaborateurs de Voldemort étaient des monstres. Mais la plupart étaient effroyablement normaux. 

Le mal n'a pas de visage, il est banal. 



Catgorie : Durant Poudlard
Personnages : Personnage original (OC)
Genres: Angoisse/Suspense, Aventure/Action, Tragédie/Drame
Langue: Aucun
Warnings: Aucun
Sries : Aucun
Nombre de chapitres : 4 (Termin : Non)
Nombre de mots : 6357, Nombre de lectures : 1478
Publie depuis le 14/06/2015 (dernire mise jour le 27/08/2016)

[Signaler ceci]
Reviewer: Willow Signé
Date: 17/06/2015 Title: Chapitre 1: Peur

Tes mots font un rythme douloureux, percutant. Aucun recours, on file vers la chute - la disparition de moi. "Sans visage", c'est un magnifique prologue. "Plus de résistance, la seule rebelle qu'était ma conscience vaincue, la peur me dictait mes actes. Ma voix, faible mais auparavant présente, s'était tue." J'adore.

J'ai un peu hésité au début, "la seule rebelle qu'était ma conscience vaincue" : "la seule rebelle qu'était" - "ma conscience vaincue" ? Non : "la seule rebelle qu'était ma conscience" - "vaincue". Une fois compris le sens, c'est le rythme qui m'achève : "Ma voix, faible mais auparavant présente, s'était tue."

Je retrouve un élan poétique très fort dans ton texte, qui emporte l'ensemble du bout des doigts. Je ne sais pas comment dire, une impression que les mots tiennent sur un fil, un équilibre précaire. J'aime beaucoup les textes courts et la prose. Les textes courts en prose. C'est une façon singulière de dérouler les pensées à la première personne. Et d'entrecroiser les temporalités.

Les questions vitales, aussi. Pour le coup, ma review est peut-être un peu obscure. Ton texte, lui, est très clair. Pourtant la problématique est complexe. Comment est-ce qu'on fait pour disparaître ? Apparaître ? Est-ce qu'on décide ? Et la voix. Et le visage. J'adore les prologues. J'adore ton prologue.



Réponse de l'auteur: Oh merci pour ta review et tes si jolis compliments sur mon style d'écriture ! Je m'étais demandée si la phrase "la seule rebelle ..." était assez claire et grammaticalement correcte, mais tu l'as comprise, ouf ! Je suis très contente que ça t'aies plu. Le reste de ma fiction tournera autour de cette problématique, tu as tout compris ;)