S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Assemblée Générale 2022


Chers membres d’HPF,

Nous désirons vous informer que l’Assemblée Générale 2022 aura lieu du vendredi 17 juin 22h au vendredi 24 juin 22h sur le forum.

Seuls les adhérents à l’association peuvent voter, mais tous les membres sont encouragés à venir lire et discuter.

Au plaisir de vous y voir !

Le CA
De Les membres du CA le 06/06/2022 18:39


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Juliette54, Tiiki et Bloo, qui remportent la Sélection Drabbles !

Vous pouvez dès à présent commencer vos lectures pour élire en décembre prochain vos Fictions longues préférées. Vous avez 7 mois pour découvrir 12 univers qui ont conquis les lecteurs ! Pour en savoir plus et pour suivre notre planning de lectures, rendez-vous ICI.

En juillet, on compte sur vous pour la Sélection des Animaux Fantastiques ! Avec la sortie du troisième film, c'est de circonstance, non ? Vous pouvez d'ores et déjà proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et au mois de juin, remontez aux origines de Poudlard. Nous vous proposons six textes qui mettront à l'honneur, individuellement comme collectivement, ses Fondateurs : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, et Salazar Serpentard. Vous avez jusqu'au 30 juin pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 05/06/2022 16:03


123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Reviews pour Mes nuits étoilées

Laissée par : Caroliloonette le 31/08/2015 23:39 pour le chapitre Indestructible
Coucou Satchrê,

Alors j'avais bien saisi que tu parlais du moment où Voldemort demande à Narcissa si Harry est bien mort ou non. J'aime bien après ce que tu en as fait toutes ses pensées qui se bousculent dans sa tête. En fait ça nous donne le sentiment que ça dure longtemps alors que ça se passe super vite. Finalement il faudrait plus voir cela sous forme de flashs, mais j'avoue que ce n'est pas forcément comme ça que je l'ai perçu en lisant mais avec l'explication de la fin et surtout la précision de la rapidité d'exécution c'est vrai que j'imagine plus des images qui s'enchaînent très rapidement.

Pour les deux roux en deuxième année quand elle était Préfete en Chef tu fais référence à qui en fait, Arthur et Molly ? En fait je n'ai pas réussi à cerner qui étaient ces deux roux, et bon j'ai pensé à eux car au niveau des dates de naissance c'est ce que j'ai trouvé de plus proches, mais en fait Arthur et Molly sont nés en 1950 et Narcissa en 1955 donc c'est elle la plus jeune donc le doute persiste dans mon esprit.

Bravo en tout cas pour ce que tu as écrit ici

Réponse de l'auteur: Coucou CAroliloonette :) Et mille excuses pour cette réponse tardive !
En fait, les cheveux roux font référence à Lily. La phrase précédente aux Maraudeurs. Le tout formant James et Lily X)J'ai décrété que Narcissa était encore à Poudlard pour les deux premières années des parents d'Harry, histoire d'avoir un autre aperçu d'eux que ce qu'elle a pu avoir pendant les "combats" de la première guerre. Je t'avoue qu'au niveau des dates je ne sais plus si ça colle.
C'est un format trop court en fait pour rendre ce que j'imaginais et je vous ai tous perdus en route je crois, c'est compréhensible ^^' Je suis contente que tu aies un peu aimé cette lecture malgré tout. Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire et reviewer :)

Laissée par : Catie le 03/08/2015 17:56 pour le chapitre Indestructible
J'avais déjà lu ce drabble durant la Nuit, mais je le redécouvre avec plaisir ici. Je ne trouve pas qu'il soit si éloigné du thème que cela. C'est cette scène, ce moment, qui amène Narcissa a être plus clairvoyante sur sa propre situation, et je trouve en cela que ton drabble est très adapté ! Je n'ai pas lu beaucoup de fics qui offraient ce point de vue là quant à cette scène. Le seul autre drabble que j'ai lu à ce sujet, c'est celui que jukava/Aya a écrit pour le concours d'Eliah, et c'était plus axé sur la trahison de Narcissa envers Voldemort. Ici, j'ai beaucoup aimé comment tu abordes le thème. Narcissa qui compare Harry à son fils, qui pense de ce fait à Lily, je trouve ça terriblement beau. J'ai pas d'autres mots à mettre précisément sur ce que je ressens, mais je trouve ça vraiment beau. Et puis comme d'habitude, c'est écrit avec une telle perfection que je ne peux m'empêcher d'adorer ce drabble. Je ne suis jamais déçue avec tes textes, je t'assure. Cet été j'avais pour projet de lire beaucoup de fics, et la plupart des tiennes d'ailleurs. Mais j'ai tellement pas de temps pour moi que j'ai tout reporté à la rentrée, en ce moment je ne fais que lire des drabbles ou des OS... Enfin bref, tout ça pour dire que je t'ai dit que je lirais tes fictions dans une précédente review, et je le ferais, je te le promets, même si c'est pas maintenant. Ah, une dernière chose, arrête de t'en faire pour tes Ràr, elles sont à chaque fois absolument sublimes !

Réponse de l'auteur: Coucou Catie ! Je suis contente que tu aies aimé redécouvrir ce drabble ici alors que tu avais pu le lire il y a peu de temps sur le forum :) Dans ma tête, ce drable n'est pas du tout hors sujet, mais c'est parce que je me suis construit mentalement toute une représentation de la scène, avec son contexte, etc., bref tout ce qui ne peut pas passer en cent mots, comme je m'en suis rendue compte lors de la Nuit en question. Promis, un jour je publierai un véritable texte sur ce moment clef. Et dès que j'aurais plus de temps j'irai jeter un coup d'oeil au texte d'Aya, merci de me l'avoir signalé ! L'axe trahison n'est pas du tout celui que j'ai choisi, mais il est très intéressant et je suis sure qu'elle en a fait quelque chose de chouette :) Je veux bien essayé de ne plus m'inquiéter pour mes RàR (elles sont minables quand même XD), si tu ne penses pas que lire toutes mes fictions est un passage obligé ! Il y a plein de textes géniaux sur HPF et sur mon profil certains ne valent pas du tout le détour, je t'assure. Et puis j'ai au moins trois fictions inachevées/en cours/attente/etc. donc c'est pas forcément un cadeau pour toi ^^' Je suis contente que tu aies apprécié ce drabble en tout cas et la mise en écho Narcissa-Lily, avec le parallèle mère-fils. Comme d'habitude, un immense merci pour ta review, Catie ! XOXO

Laissée par : eve1993 le 01/08/2015 23:38 pour le chapitre Indestructible
Ce drabble est très beau, j'aime beaucoup la construction. J'avais compris sans la note d'auteur que tu parlais de Narcissa quand elle va vérifier si Harry est bien mort (enfin, on le comprend avec le dernier paragraphe mais c'est le but xD). Il y avait juste le passage avec les cris, farces et cheveux toux que j'avais pas compris mais ça s'est éclairci avec ta NDA ^^ Puis le thème choisi, l'amour maternel, c'est beau quand même ^^
C'est vrai que c'est un peu limite concernant le thème mais je m'en fiche, le drabble est super :D

Réponse de l'auteur: Merci beaucoup Eve *.* Déjà parce que ta review est adorable, et puis parce que ça me fait super plaisir que tu aies aimé ce drabble. J'ai eu comme une illumination lors de cette heure d'écriture et j'aime bien quand mes illuminations ne me font pas passer pour une dingue. Pour le passage sur les Maraudeurs et Lily, c'est vrai que ce n'était pas facile à comprendre sans ma note (le seul moyen c'était de savoir que pour moi cheveux roux = Lily Evans XD). Je suis contente que tu aies aimé le thème de l'amour maternel :D Merci encore pour ta review ! Bises !

Laissée par : Chouette le 01/08/2015 18:26 pour le chapitre Indestructible

Oh, peu importe qu'il s'éloigne un peu du thème, ce drabble est magnifique. Vraiment.

Il sonne comme une mélodie, un peu triste, mais si jolie. Encore une fois, tes mots sont très touchant, j'en ai eu des frissons. C'est un thème qui, comme tu le dis, mériterait peut-être un OS, mais c'est incroyable ce que tu arrives à faire en si peu de mots. Tes phrases sont d'une justesse extraordinaire, et tu nous embarques complètement avec toi, dans ce monde que tu fais tien. C'est une parenthèse magique, un instant volé que tu nous offres ici

Un délice, pur et pourtant si simple, qui mérite toutes les félicitations du monde. Et puis merci, aussi, évidemment, de partager de si beaux moments.

Je t'embrasse,

Chouette.

(Ne me demande pas ce que je fais là au lieu de faire mes RàR et d'avancer dans mes fics... T'as qu'à pas écrire des petits bijoux ! (Je rigole, arrête pas d'écrire hein !) )



Réponse de l'auteur: Je ne peux pas arrêter d'écrire si tu me laisses d'aussi belles reviews Chouette ! Parce que comme d'habitude tu es absolument adorable *câlin* Je pense que j'écrirai un OS sur ce passage-là, un jour, quand j'aurais plus de temps, moins de projet en cours ou une belle occasion. En tout cas je suis contente que tu aies aimé ce drabble, ça me fait plaisir. Comme d'habitude, je ne vois pas trop ce que je pourrais te répondre tellement ma RàR me semble futile comparé à tous tes compliments. Juste un immense merci, du fond du coeur *coeur*

Laissée par : Ana Lockhart le 31/07/2015 14:38 pour le chapitre Miroir

Wahou, celui-là *-* Je n'avais jamais réfléchi à la Pansy d'après-guerre, et les sentiments que tu décris ici me semblent vraiment plausibles pour elle...

Mais ce n'est pas que ça que j'aime beaucoup dans ce drabble, c'est surtout là manière dont tu as posé le décor avec le miroir, et ses détails. Puis, l'idée de nostalgie profonde  qui vient s'imposer.  C'est vrai que les objets ont parfois un très fort pouvoir nostalgique, tout le monde peut en témoigner, je crois. Et du coup, on arrive presque à s'identifier au personnage. Je veux dire, il s'agit de Pansy, mais ça pourrait être un paquet d'autres personnages finalement...

Voilà, voilà, j'adore, encore une fois ! :D



Réponse de l'auteur: Re-coucou Ana Lockhart :D Ah je suis bien contente de t'avoir poussée à réfléchir à la Pansy d'après-guerre ! A cette période-là, elle me fascine carrément, je dois dire. La description du miroir, c'est ce que j'ai le plus travaillé dans cet OS ^^ Mais comme tu dis, c'est l'objet qui amène la vague de nostalgie donc je ne pouvais pas faire autrement. Pour ce qui est du personnage échangeable, je comprends ce que tu veux dire, notamment parce que l'adjectif "lointain" m'inspire énormément et qu'à partir de ça je pourrais écrire un drabble pour chaque personnage de la saga. Merci beaucoup pour cette nouvelle review Ana ! :)

Laissée par : Ana Lockhart le 31/07/2015 14:25 pour le chapitre Vent

J'adore ce drabble sur Ginny ! L'impression de mouvement, la vitesse, tout y est, c'est vraiment parfait ! Et ça colle tout à fait avec le thème qui était donné. Tu emmène le lecteur sur le balais, avec elle et je trouve que c'est vraiment réussi. D'autant plus que ça correspond à l'état d'esprit de Ginny, en tout cas, tel que je l'imagine.

Continue, et bravo ! ;)



Réponse de l'auteur: Je suis contente que ce petit drabble sur Ginny te plaise, on dirait que c'est le plus populaire du recueil ^^ J'adore ce personnage alors j'en suis contente. Merci pour ta review Ana Lockhart ! Au plaisir de te recroiser dans le coin :)

Laissée par : Rosetta le 31/07/2015 13:25 pour le chapitre Indestructible
Ben en fait je l'adore ce drabble ! Le seul micro-truc qu'on pourrait critiquer c'est que Narcissa ne sait pas forcément que c'est l'amour maternel qui a sauvé Harry et on pourrait croire que c'est à ça qu'elle pense. Et en même temps ça se tient, j'adhère totalement avec ce que tu as voulu faire. C'est un de mes passages préférés des bouquins < 3. Oh oui... j'adore cette scène et j'adore ton drabble, par des chemins détournés il nous emmène là où on a envie d'aller ! J'espère que tu pourras participer à la prochaine nuit, on va même dire que je croise les doigts.

Réponse de l'auteur: Coucou Rosetta :) Je suis contente que tu aimes ce drabble ! Pour l'amour maternel, je suis partie de l'idée que Narcissa vient d'une très vieille famille de sang-pur et qu'elle a toujours dû avoir accès à une bibliothèque extraordinaire. Je pense qu'à un moment où un autre, elle a dû connaître des histoires de vieilles magies, d'anciens rituels, etc., et à ce moment précis ça lui revient, dans un éclair de lucidité. Bref, comme toujours, c'est le bazar dans ma tête ^^ Je suis contente que tu aies aimé ce drabble, surtout s'il s'agit d'une de tes scène préférées et que je ne te l'ai pas trop massacrée ;) Promis, je fais de mon mieux pour la prochaine Nuit. Bises !

Laissée par : flodalys le 31/07/2015 00:21 pour le chapitre Indestructible

Bon Hors sujet ou pas, je te dis : Ne Touche A Rien. Ce drabble il est juste magnifique tel qu'il est. Effectivement c'est assez confus, j'ai du le relire pour mieux l'appréhender, mais je l'aime.

C'est vrai ces quelques pas séprant Narcissa de Harry, on du lui sembler à la fois trop courts et trop longs, tant de chose à du se bousculer dans sa tête et tu le rends bien.



Réponse de l'auteur: Je suis contente que tu l'aies aimé malgré ses défauts (HS, trop court pour rendre compte de toutes mes idées, etc.). J'ai eu comme un flash lors de ce thème et depuis je n'arrive plus à me sortir cette scène de la tête, ces quelques pas que Narcissa a dû parcourir dans un état de fébrilité extrême. Merci beaucoup pour ta review :D

Laissée par : flodalys le 31/07/2015 00:13 pour le chapitre Prénom

Ah bin je l'avais loupé celui-là... mais je vais réctifier le tir. :mrgreen:

C'est sûr que niveau prénom lourd de sens, c'est lui qui écope du pire. La relation entre les jumeaux est telle que pour moi ça dépasse du cadre "hommage" comme pour James, Albus et Lily. ça montre une difficile reconstruction de la part de George.

j'aime beaucoup la formule de la dernière phrase, et je comprends vraiment son sentiment à ce moment là.

 

Ah oui pour Rogue et l'encre rouge... alors je ne sais pas si c'est canon ou non, mais j'ai l'image d'un Harry qui regarde sa copie et où y'a beaucoup de rouge. Pour être honnête, je me plante peut-être.



Réponse de l'auteur: Je te rejoins totalement sur ton interprétation des prénoms-hommage ! Je n'avais jamais réussi à vraiment savoir d'où je faisais cette distinction entre les enfants Potter et Freddy, mais je pense que tu as vraiment raison : Harry et Ginny ont vraiment fait ses choix par hommage tandis que la décision de Fred est imprégnée de douleur. Et puis la situation est très différente car finalement James et Lily sont morts sans que Harry les ait vraiment connu, Severus aussi d'une certaine manière, pour Sirius il a été trop peu présent, donc voilà, c'est totalement différent de Fred. Merci beaucoup pour ta review Flo' :D Pour l'histoire de l'encre, je vais coller un post-it dans HP et j'y ferais attention lors d'une prochaine relecture. Je te tiendrai au courant, promis ;)

Laissée par : Rosetta le 19/07/2015 22:07 pour le chapitre Prénom
J'avais manqué le petit dernier... Freddy c'est le fils de George et Angelina c'est bien ça ?

C'est le regard figé qui m'a scotchée. Imaginer George qui se fige. Et puis tu ne parles pas de regard triste ou autre. Le regard est juste "lointain". Son fils le sait partit, pas physiquement mais c'est peu être pire. Sa mère se réfugie ailleurs. Et au final, Freddy est le seul qui "reste" là où il est, à étouffer qu'on lui ait imposé un tel prénom. Même si ce ne sont peut-être que de rares moments qui surviennent parfois, ça sonne comme une drôle de malédiction, d'être le Fred qui est "là".

Réponse de l'auteur: Oui, c'est bien ça ;)
En effet je ne parle pas de regard "triste" parce que que c'est au-delà de ça, ce n'est pas mort non plus, c'est "lointain", loin dans la douleur et la perte, loin dans une explosion et au fond d'un cercueil.
Merci beaucoup Rosetta pour cette review où tu me montres que tu as vraiment compris les distinctions entre les absences des parents et la présence de Freddy qui lui est emprisonné dans ce présent physique étouffant, et pour ce terme de "malédiction" *.*
Merci pour toutes tes reviews précédentes aussi, je suis désolée d'y avoir répondu si tard. Bises !

Laissée par : Smittina le 19/07/2015 21:05 pour le chapitre Prénom

Wow. Je crois que c'est tout ce qui m'est venu à l'esprit dès que j'ai fini ma lecture de ton drabble... Je crois même que c'est la première fois que je suis à ce point bluffée sur un texte de 100 petits mots à peine... Oui oui, tu as bien lu bluffée... Parce que le choix de chacun de tes mots est tout simplement d'une justesse incroyable, parce que ton texte m'a filée la chair de poule et que je pense que tu ne pouvais pas exploiter le terme "lointain" mieux que ça. On a vraiment l'impression que le temps se fige en même temps peut-être que notre sang dans nos veines. C'est fracassant, bouleversant, c'est... Arf... J'ai pas de mots Satchre... Ton texte m'a pris par les tripes, voilà tout. Franchement, je crois qu'un Bravo et merci s'impose ici ! Voilà... Désolée mais je n'ai rien de plus à ajouter. Ton drabble est tout simplement parfait.



Réponse de l'auteur: Moi ce sont les mots pour te répondre correctement qui me manquent, Smittina. Merci, merci énormément pour cette splendide review plein d'émotions ! Je suis vraiment touchée que tu aies aimé ce drabble parce qu'il est le seul vraiment directement lié à un travail d'écriture et qui plus est un travail qui me tient très à coeur. Je suis super contente que tu aies été "bluffée" par ce très bref aperçu de Freddy, que tu aies autant aimé. Je ne sais vraiment pas comment de le dire, mais vraiment merci de tout mon coeur *câlin*

Laissée par : Fleurdepine le 18/07/2015 03:19 pour le chapitre Prénom

J'aime beaucoup ce drabble parce qu'il a une construction spéciale et on ne le comprend vraiment qu'à la deuxième lecture, après avoir eu connaissance de l'identité du personnage central. J'adore quand ça prend tout son sens à la fin, en fait, parce que ça interpelle, un peu, ça montre que le drabble est surprenant et les drabbles surprenants sont quand même les meilleurs. Bref, du coup, ce drabble est très fort pour l'émotion qui s'en dégage, ce Fred qui n'en peut plus des morts, ces morts qui continuent de veiller, tout autour. C'est sûr que la situation est étouffante, en elle même, mais tu as une façon d'écrire le moment qui fait qu'on est pris par ce qui se passe, qu'on étouffe, nous aussi. C'est le présent, déjà, le présent joue un grand rôle. Puis, la phrase d'introduction, je l'aime beaucoup, car elle donne le ton, directement, et je la trouve très jolie aussi. Poétique, avec cette image du temps qui se fige, et la vie qui quitte leur maison. Insérer un peu de poésie comme ça, dans un drabble, moi ça m'impressionne car personnellement, je n'ai jamais le temps de gérer de belles phrases quand je dois écrire 100 mots. J'ai besoin de plus de mots pour cela. Et toi, en à peine deux phrases, tu le fais, de façon à ce qu'on ait le contexte et une base à ce qui va suivre. C'est vraiment bien géré, le nombre de mots, tout ça (même si le seul reproche que je te ferai, peut-être, c'est qu'on ait besoin de ta note de fin d'auteur pour comprendre de quel personnage il s'agit. Je me doutais que c'était un gars de la Next Gen, mais entre Albus et Fred, aucune idée. Bon en fait, maintenant que je relis, c'est un peu évident qu'il s'agit de Fred parce qu'on comprend bien que le père est George ; tu dis "cette tombe qui contient plus qu'une part de lui" (d'ailleurs, cette phrase est superbe!) donc laisse tomber, c'est ma faute, comme il est un peu tard, je n'étais sûrement pas bien concentrée), donc oui, tu as bien géré tout ça. Pour en revenir aux deux phrases introductives, je voulais te dire que j'étais absolument fan de celle-ci : "Comme si le temps se figeait dans un immobilisme pré-apocalyptique et que le noir engloutissait tout." et que je suis, de nouveau, admirative que, lors d'une nuit HPF, tu aies réussi à trouver d'aussi belles tournures. Non pas que je te sous-estime, c'est que, personnellement, je crois, je ne m'en sentirais pas capable.
Ensuite, ce que j'aime bien, c'est que ça se rapproche petit à petit. On avait eu les phrases introductives avec une description du contexte, de l'atmosphère, et là on rentre à l'intérieur de la maison, et tu nous présentes la situation. On passe au présent, et ça nous saisit. Déjà parce que j'aime bien la situation en question, puis j'aime bien comment tu la décris : "papa se fige", rien que le mot "se figer", il me plaît, je le trouve beau et il est parlant. Donc papa se fige, dans le coin, peu importe lequel d'ailleurs, tu nous dis, ce qui compte c'est qu'à chaque fois, il a le regard vide, et là on est tout de suite intrigué parce qu'on se demande : pourquoi ? qui ? Et comme c'est bien écrit en plus, bah c'est cool ! J'aime beaucoup le troisième paragraphe, qui commence par un "Et", alors qu'il y avait eu coupure avec le paragraphe, mais le "et" suggère une continuation de la phrase précédente, et, du coup, j'aime bien l'effet produit avec cette coupure que tu nous imposes. Puis j'adore la phrase en elle-même : "et il n'est plus là, mais reparti là-bas", ça reste flou mais on comprend ce que tu veux dire, et j'aime beaucoup cette subtilité. Ensuite, tu précises, tu expliques ce qu'est ce "là-bas", et maintenant que j'ai compris de qui il s'agissait, ça prend tout son sens, et aussi, ça me prend au coeur, l'évocation de l'explosion, et les corps inertes. J'aime bien cette expression "corps inertes". C'est bien choisi pour exprimer la guerre, qui détruit, puis ça fait également écho à l'immobilisme précédemment décrit, ces corps inertes. "Dans cette tombe qui contient plus qu'une part de lui" = très joliment dit. Vraiment. Là, en plus, ça nous permet de comprendre le deuil, tout ça, et quand on comprend qu'il s'agit de Fred et George, c'est d'autant plus significatif. Ensuite, la quatrième paragraphe est pas mal car tu introduis Angelina et, avec la virgule, on a  une sorte d'opposition entre lui qui se tait, et elle qui s'en va. C'est marrant car ça fait songer à un accord passé entre eux, une habitude qu'ils ont. Lui il se tait, elle elle s'en va. J'aime beaucoup la façon dont tu as construit cette phrase. Enfin, y a le dernier paragraphe que j'aime énormément parce qu'on comprend le problème, le "prénom", on comprend de qui il peut s'agir, on a cette notion de l'étouffement, pas de George cette fois, mais du fils, qui assiste, impuissant, à la scène, à chaque fois. Qui n'en peut plus, et pourtant, c'est devenu une habitude. Il y a tellement qui ressort de cette phrase, je suis sous le charme. J'aime bien le "jours cruels", j'aime bien que tu commences par "Et", à nouveau, "Et moi", genre et lui, dans tout ça, parce que lui aussi, il est là... La fin est encore plus triste que le début, ça nous fout un coup et on a envie de hurler à George que Fred est là, pas le premier, mais l'autre, son fils, et qu'il peut pas l'abandonner comme ça, dans ces jours cruels, même si il pense pas à mal quand il le fait. Bref, y a tout plein d'émotions qui nous prennent et je te remercie pour ce drabble qui a tant de signification et de qualités !

Ah et aussi, je trouve que tu as vraiment progressé car, de ce recueil, je n'ai lu que ce chapitre et le tout premier, et je dois avouer que je n'étais pas fan du premier drabble. Enfin, j'ai bien aimé la première partie qui est assez dynamique, mais la fin n'était pas transcendante donc ça m'a laissé un peu... sur ma fin justement. Alors que celui-là a une chute, un début, un milieu parfaits. Puis, à la fin, on a juste envie de le relire quoi. Donc, pour moi, c'est mission réussi. Et je considère qu'il y a un énorme progrès entre ces deux drabble, donc chapeau !
Bon, j'avoue que je n'aurais pas deviné que le mot imposé était "lointain" XD Mais c'est bien que tu l'aies interprété à ta sauce, c'est le but des Nuits d'écriture, voir jusqu'où peuvent aller les participants à la mention d'un seul mot. ouais, du coup, c'est surprenant que tu aies pensé à ce thème, que ce mot t'ait conduit à écrire ça, en fait, je suis éberluée de voir ce que tu as pu faire avec "lointain".  (bon, en fait, je suis vraiment à la masse je crois parce que je viens de repérer le mot "lointain" dans ton texte, donc ça sort pas non plus de nulle part, désolée pour ma négligence x))

Bref, j'espère que cette review te remonte aussi un peu le moral car j'ai vu que ça n'allait pas trop et je sais que tu es en pleine rédaction de mémoire (tu as peut-être fini en fait ?), puis comme je suis aussi passée par là, je voulais t'apporter tout mon soutien *hug* Tu vas y arriver o/ Et encore bravo pour ce drabble :D



Réponse de l'auteur: Coucou Fleur d'épine :)

Je t'avoue que j'ai été surprise de te retrouver sur ce recueil, je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs. Je tiens à te rassurer tout de suite pour ta lecture "partielle" parce que je comprends que tu n'aies pas accroché sur ces drabbles. Contrairement à mon premier recueil de drabbles, celui-ci n'est pas vraiment "travaillé" dans le sens où j'ai trop peu de temps et pas le droit de revenir dessus après l'heure et le thème imposé, donc forcément la qualité est très aléatoire. J'ai décidé de les publier quand même plus pour partager en toute simplicité le résultat de mes Nuits d'HPF et il y a peu de textes qui trouvent grâce à mes yeux là-dedans, sauf celui-ci et peut-être le précédent, Miroir qui était sur le même mot, lointain ; je suis d'ailleurs assez scotchée et rouge de gêne devant certaines reviews que je reçois parce que j'ai l'impression de ne pas mériter ces compliments. Du coup je comprends parfaitement que tu n'aies pas aimé le premier drabbles et je suis sacrément contente que tu aies quand même pris la peine d'essayer de voir ce que donnait un autre :D

Après, pour ce qui du format drabble, je t'avoue que pour moi il s'agit de la voie "facilité" ^^ En une heure, je suis incapable de trouver une idée, la développer, décider si elle est viable ou non, écrire un truc cohérent, assez long et travaillé. Quand je vois certaines productions des Nuits, je suis juste admirative ! Personnellement, je suis juste bonne à ça : cent mots balancés à la va-vite sur une page word, une ou deux phrases sympa et puis voilà, le tout destiné à ne jamais être ré-exploité. C'est bien moins cool vu sous cet angle, n'est-ce pas ? Pour la pseudo originalité de l'interprétation de l'adjectif "lointain", j'ai du mal à juger parce que j'établis immédiatement le lien avec après-guerre, peut-être parce que c'est la période qui me passionne le plus et que donc je travaille pas mal dessus.

Je suis très contente que ce drabble te plaise. Je sais que tu es une revieweuse-pavé d'exception, mais c'est vraiment bluffant de recevoir un commentaire pareil sur un texte si petit. Au début je n'ai pas vraiment été étonnée, justement parce que je sais que tu écris énormément et puis parce que je pensais que c'était une review générale sur tout le recueil (vu que c'était au dernier chapitre), mais quand j'ai compris que tu m'avais laissé plus de 1 000 mots sur un texte qui n'en fait que 100 !! *.* J'ai adoré ta review de la première à la dernière lettre, tu sais. Même le passage où tu fais une grande parenthèse sur le reproche que tu retires par la suite, parce que c'est le genre de commentaire qui montrent vraiment le cheminement de pensée du lecteur et je trouve ça génial comme retour. Et puis c'est une sacrée analyse pointilleuse que tu m'offres, dis donc ! C'est extrêmement flatteur pour moi et puis carrément passionnant que tu développes aussi longtemps, donc rien que pour ça merci beaucoup :) Et puis merci ensuite pour tout ce que tu me dis. J'essaye de ne rien oublier, mais comme pour toutes les reviews aussi longues et belles que celle-ci, on se retrouve toujours muet à ne savoir quoi répondre tellement on a déconnecté notre cerveau, alors c'est pas forcément facile, j'espère que tu comprendras.

Je suis très contente que l'atmosphère du début de texte t'ait plu. Mon but s'était vraiment de montrer ce sentiment pré-apocalyptique : la tempête destructrice a fait son oeuvre avant de se suspendre brusquement pour laisser place à ce bref calme asphyxiant qui ne durera que quelques secondes (le temps où Freddy s'étouffe) avant que l'apocalypse raye tout. C'est peut-être un brin exagéré mais la manière dont Freddy ressent ces épisodes-là, parce que finalement, même si on peut croire que c'est George le plus détruit par la guerre et la mort de Fred, pour moi c'est Freddy, l'enfant "reproduction" (comme s'il était né pour suppléer à la l'absence de son oncle), qui est brisé par tout ça. En fait je pense que dans une autre vie, à une autre époque, sans ce prénom surtout, ce gars aurait été absolument heureux parce que je l'imagine vraiment comme quelqu'un de génial, incroyable, mais voilà, ses parents, sa famille, tout le monde l'a forcé dès le début à dialoguer avec les morts.

Tu as noté le verbe "se figer", ça m'a fait extrêmement plaisir : pour moi, tout est là, toute l'attitude de George se résume à ça, quand un rien lui rappelle la guerre, l'absence, la douleur, le vide, paf, il se fige. Pour Angelina, je pense que dans les premiers temps elle a essayé d'être là pour George, essayé de lui apporter son soutien et de le sortir de ses "crises". Et puis elle a compris que c'était peine perdue alors elle a fui. Tacitement, elle a accepté de disparaître durant ces moments-là et elle part se réfugier chez ses parents, broyer elle aussi du noir. Ça aussi c'est cruel de ma part mais je ne pense pas qu'elle ait jamais pensé au fait qu'elle laissait Freddy (ni même Roxane, mais elle, c'est une autre histoire parce qu'elle ne la pas autant "mal" vécu).

Je suis super contente aussi que tu aies souligné la rupture/liaison qui installe dans le texte avec la phrase "Et il n'est plus là, mais reparti là-bas.", dont, sans vouloir me vanter, je suis plus fière. Et puis le deuxième "et" bien sûr dans le "et, moi", comme tu dis si bien "genre et lui" parce que oui, contrairement à George, Freddy il reste bien là. Dans cette dernière phrase, je voulais justement ré-ancré le personnage physiquement dans la scène, faire la rupture avec le lointain. Le problème de Freddy c'est qu'il est prêt à beaucoup de choses pour les gens qu'il aime et déjà à cet âge (8-9 ans) il n'osait pas réclamer l'attention de son père parce qu'il comprend sa douleur et ne se sent pas en droit de penser à lui-même. Et finalement il est un peu là le problème, c'est que même quand il s'affirme (le moi), qu'il dit qu'il étouffe, il reste silencieux et laisse son prénom et donc Fred reprendre la place qu'il se ménageait.

Encore une fois, merci beaucoup pour cette splendide review Fleur d'épine, tu ne peux pas savoir à quel point elle m'a fait plaisir ! *.* Je suis très en retard dans mes ràr, mais je rattrape ça au plus vite tout en prenant le temps de bien répondre (j'ai peut-être un peu abusé ici d'ailleurs ^^) et je n'oublie pas ton autre review, promis. Merci ! Bises !

Laissée par : eve1993 le 15/07/2015 16:55 pour le chapitre Prénom
J'ai du relire deux fois pour comprendre de qui tu parlais, même avec la note d'auteur (boulet xD).
C'est un beau texte sur l'après guerre vu par Fred II qui, le pauvre, doit porter un lourd héritage avec son prénom (non, mais sur le coup des prénoms de la Next-Gen JKR a sérieusement déconné...). D'ailleurs la dernière phrase le montre bien.
J'ai cru comprendre que tu préparais une fic sur Fred et je la lirais bien :D J'aimerais bien savoir comment tu le vois, c'est un personnage qui peut être très intéressant parce que c'est le fils de George et il porte le nom de Fred, savoir comment il gère ça.

Réponse de l'auteur: Je dois malheureusement t'avouer que cette fic est en cours depuis deux ans, pas encore finie, et ne sera pas poster avant que mes projets en cours ne soient achevés, ce qui veut dire pas avant un bon moment :/ Mais je veux bien t'en dire un tout petit peu plus sur Freddy, pour que tu puisses te mettre quelque chose sous la dent en attendant ;)
Pour moi, George a été proprement détruit par la mort de son jumeau et les enfants de la next-gen n'ont jamais connu les "George des Jumeaux Weasley". Il est devenu plus sombre, ne rit plus, ses sourires sont généralement froids et forcés très rarement sincères. Je pense que la seule personne qui arrive à faire pétiller un peu ses yeux c'est Roxane et toutes ses conneries. Freddy, lui, c'est un des aînés de la next-gen, il est plutôt du genre pas très causant, ni même très populaire. C'est un gamin gentille, brave, assez génial mais pas vraiment heureux à cause de son histoire familial et du "fantôme" de l'Oncle Fred. Il est énormément dévoué à ceux qu'il aime, mais on lui rend très peu durant toute sa vie, son père d'abord, sa mère et sa soeur, mais aussi sa femme plus tard. C'est une vie assez triste en fait que je lui donne ^^'
Je suis contente que tu aies aimé ce dernier (jusque là) drabble Eve. Merci d'avoir lu ce recueil et puis surtout d'avoir pris le temps de tout reviewer (je suis désolée d'avoir répondu si tard), ça m'a fait très plaisir ! :D

Laissée par : Caroliloonette le 14/07/2015 11:36 pour le chapitre Prénom
J'ai relu deux fois pour comprendre de qui tu parlais ici, mais bon quand tu parles de cette tombe qui contient plus d'une partie du père j'ai compris que tu faisais référence aux Weasley.
Le fait que tu notes Maman et Papa montre une certaine proximité entre l' enfant et ses parents alors que ces derniers semblent très éloignés. Du coup on comprend que c'est le souhait de Fred quelque part de sentir ses parents plus proches, présents, concernés tout simplement peut-être.
Dans ton esprit tu lui donnes quel âge à Fred ici ?

Réponse de l'auteur: Dans ma tête Freddy est encore jeune dans ce drabble, je dirais 8-9 ans environ. Pour ce qui est de la proximité, je l'imagine comme un personnage gentil, brave mais surtout très dévoué à ceux qu'il aime, alors ses parents ont beau se faire distants il n'arrive pas lui à les mettre, eux et leur souffrance, à distance et il en prend plein les dents. Sans vouloir le blâmer, si George n'était pas comme je l'imagine dans les textes sur Freddy, ce dernier n'aurait jamais été autant hanté par la mort de son oncle.
Je te remercie Caroliloonette pour toutes tes reviews ! J'ai mis beaucoup de temps à faire les RàR, mais crois-moi, je suis toujours très contente de te retrouver sur mes textes *câlin* Bises.

Laissée par : Caroliloonette le 14/07/2015 11:27 pour le chapitre Miroir
Re coucou toi,

Je suis contente de voir que tu as écrit sur le personnage de Pansy car dernièrement je m' interesse beaucoup à ce personnage et je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait qu' elle est pleine de potentialités.

J'aime bien ce drabble car tu pars d'un fait simple, le fait de se regarder dans un miroir pour évoquer des souvenirs plus douloureux enfin ce ne sont pas les souvenirs en soit qui sont douloureux mais le fait qu' ils rappellent que les choses ont évoluées avec toute cette culpabilité et cette honte qui va avec.

Réponse de l'auteur: Coucou Caroliloonette :D
Ah je suis heureuse de voir une nouvelle amie de Pansy Parkinson ! Ce personnage est vraiment divin, n'est-ce pas ?
Je suis contente que tu aies aimé ce drabble et puis noté cette prise de distance en quelque sorte avec le matériel. L'idée m'est venue de lointain > s'éloigner. Mais ça me paraissait trop tordu pour le mentionner en note de chapitre ^^

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.