S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Reviews pour Prendre son envol

Laissée par : Zabueco le 30/07/2015 23:05 pour le chapitre Métamorphose

Hello Herrion !

Vraiment très agréable à lire et surtout en prenant un personnage difficile à cerner ! Tu as pris un risque qui en fallait la peine. Non seulement je découvre les problèmes de métamorphose de la race des Géants, mais aussi j'apprends beaucoup de choses sur Olympe, de ses chevaux ailés et le "whisky". C'est tellement crédible et vraisemblable que je suis "presque" certain que ça s'est passé ainsi avec approbation de JKR ! ;-) Donc Chapeau !

Ton approche du récit sous forme de lettre et d'extraits du journal intime était bluffante ! Cela n'a en aucun cas nuit à ton récit. Tu nous as gentiment invité à être présent dans l'intimité d'Olympe au point que j'étais prêt à vouloir l'aider, la soutenir, la consoler, etc... Par son journal, Olympe nous dévoile sa complète humanité (impossible d'en douter !). Combien elle a de la chance d'avoir des tantes et un oncle si super ! L'évitant de sombrer et qui sait ? Devenir "mauvaise" sans parler du très chouette professeur Lavoisier !

j'ai hélas aucune question à te poser sur ton texte mais je te fais part une pensée qui m'a traversé en lisant ta fic :

J'ai cru carrément que notre Ovide Lavoisier allait dire à Olympe, suite à ses échecs de métamorphose : "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" pour l'encourager (mais je ne savais pas encore à propos du sang de Géant...) 

Mon petit regret, c'est : j'en redemande ! Vivement la suite ! ;-)))))

Bravo et bonne chance pour la finale !



Réponse de l'auteur:

Marci pour ta review !

L'impossibilité de la métamorphose des géants est évoquée dans le tome 7, à l'arrivée de Hagrid et de Harry au Terrier (à la relecture, cette phrase fait très pédante. Ce n'est pas du tout mon intention). Quand Ielenna a donné son idée de concours, je me suis immédiatement dit que ce sont ceux pour qui elle est impossible qui doivent le plus la vénérer.

La célèbre citation de Lavoisier est déjà la raison pour laquelle j'ai choisi son nom. La retranscrire eut été un manque flagrant de subtilité ^^. 

Je n'ai malheureusement pas de suite prévue. Un début, à la limite (la 6ème et le début de la 5ème), mais ce n'était pas très bon, raison pour laquelle j'ai repris l'histoire plus loin.


Laissée par : Ellie le 25/07/2015 22:53 pour le chapitre Métamorphose
C'était pas mal, j'ai beaucoup aimé l'idée de l'origine de la relation entre Olympe et les chevaux ailés ! Je trouve que c'est un thème très original, et j'aime bien comment tu l'as traité.

Et l'autre histoire à côté sur Olympe qui rejette des origines géantes est aussi bien touchante.

Cependant, je crois que le format "journal intime" n'était pas forcément le meilleur moyen pour traiter cette histoire. Les passages que tu écrivais étaient trop rapides pour qu'on puisse vraiment entrer dans l'histoire, et ça rendait le mélange des deux aspects de l'histoire - les Abraxans et la métamorphose - un peu superficielle. Du coup j'ai moins adhéré que je l'aurais sans doute fait avec un texte plus traditionnel.

Bonne chance pour le concours ^^

Réponse de l'auteur:

Après mûre réflexion, je désagrée sur la question du format, qui pose certes des problèmes (évoqués dans d'autres review) mais pas celui que tu soulèves.

J'ai manqué de temps d'écriture, et j'ai donc laissé plusieurs sous intrigues de coté (le polynectar n'est que survolé, de même que la métamorphose corporelle qui aurait mérité plus de réflexions), et je suis assez peu rentré dans la psychée d'Olympe préférant ne rien dire que de dire des sottises.

A quantité de travail égal, une forme plus traditionnelle aurait été encore plus illisible, avec des transitions trop rapides et incompréhensibles entre les jours et les semaines pour passer d'un événement à l'autre, peut-être des coincidences bien grosses pour tenter de rassembler artificiellement les intrigues, bref, quelque chose de fouilli. Il ne faut pas oublier que l'action se déroule sur un an. Pour traiter cela correctement avec une narration classique, il aurait fallu au moins trois ou quatre fois plus de longueur. Si j'avais pu passer tout ce temps sur le texte, je t'accorde qu'il aurait été bien meilleur qu'il ne l'est, mais vu les circonstances, il fallait une rustine.

Ceci étant dit, je comprends l'objection, et je suis flatté que tu me dises que tu aurais souhaité pouvoir davantage adhérer à mon texte.


Laissée par : Seonne le 25/07/2015 08:35 pour le chapitre Métamorphose

J'ai beaucoup aimé ton texte. Jene suis pas fan de l'aspect "journal intime" de manière générale, mais avec ce personnage, je touve que l'idée est intéressante, parce que Madam Maxime (ou Olympe), est un personnage assez exceptionnel, hors du commun. Son enfance/adolescence a probablement été très difficile à cause de sa nature de demi-géante - comme pour Hagrid - et j'ai finalement aimé lire son journal sur cette année de sa vie.

Dès le début, un détail m'a fait rire : tu n'as utilisé que des prénoms grecs, tirés de la mythologie. Etant une grande fan de cette mythologie justement, j'ai beaucoup aimé. Notamment le prénom "Persée". Alors que tu nous parles de chevaux ailés, de Pégases? Joli clin d'oeil, je suppose que tu t'y connais pas mal en mythollogie du coup. J'ai trouvé ça sympa. Simplement, la famille d'Olympe a l'air un peu...bizarre, du coup. Tu as une explication à leur... "passion" pour les noms grecs ? Ou est-ce simplement pour suivre avec le nom d'Olympe ?

J'ai bien aimé tes petites notes (je t'avoue que je ne m'y connais pas trop en chevaux, et moyennement en chevaux ailé ; je ne connaissais pas non plus l'histoire du pont - d'ailleurs j'adore ce détail qui ancre encore plus le texte dans un cadre réel !). Un aute point super, c'est le fait d'utiliser la France et Beauxbâtons. Parce que c'est notre pays quand même (pardonne mon chauvinisme), et que c'est très peu exploité dans les fics, alors que pourtant, c'est un terrain hyper propice à l'imagination !

Pour ce qui est de la métamorphose, elle est doublement présente : à travers le professeur, et les envies de changer, de se transformer d'Olympe ; mais aussi à travers le changment moral qu'elle subit entre le début et la fin du texte. J'ai aimé voir comment son rapport aux autres change, et l'acceptation, petit à petit, de ce qu'elle, de sa nature de demi-géante qu'elle ne peut pas changer.

Et j'ai adoré comment tu nous montres comment et pourquoi elle est devenue celle que nous connaissons : la directrice de Beauxbâtons et une éleveuse de chevaux un peu spéciaux. D'ailleurs j'ai aussi adoré l'explication à "pourquoi sees chevaux ne boivent que du Pur Malt", et en comprennat le remède à la maladie d'ailleurs, je me suis sentie bête de ne pas y penser. Tu décris super bien l'évolution de sa passion pour les chevaux, et ta note d'auteur est unen très bonne idée. Parce que sans, j'aurais trouvé qu'il manquait quelque chose à la fin - mais là, c'est super.

bon pour résumer, j'ai beaucoup aimé ton texte. Tu as pondu quelque chose d'original, et réaliste ; et qui en plus respecte les règles du concours. Alors bravo !



Réponse de l'auteur:

Merci de ta review. Pour ce qui est du choix des prénoms, les choses se sont faites un petit peu comme cela, sans réflexions conscientes. Je peux m'efforcer de rationaliser la démarche après coup. Le premier prénom que j'ai trouvé, c'est celui d'Ovide Lavoisier. Il me fallait un nom qui évoque la métamorphose, et je n'ai pas fait dans le détail ^^.

Ensuite, je voulais évoquer les rapports d'Olympe avec sa tante (comme Hagrid, je l'imagine orpheline du fait la nature un peu particulière de ses parents). Il me fallait un nom évoquant la maternité, si possible de déesse pour avoir une rapport avec le prénom du personnage principal, et porteur d'une nature double positive/négative parce que dans la première partie du texte (coupée au montage) Olympe entrait en conflit avec elle. Du coup, Astarté collait bien. 

Et pour finir, il me fallait un éleveur de chevaux célèbre et le nom de sa femme. J'aurait certes pu choisir Augias, mais sa réputation me semblait douteuse, alors j'ai pris Persée et sa douce moitié ^^.


Laissée par : SunonHogwarts le 24/07/2015 21:03 pour le chapitre Métamorphose
Bon, je t'avais posté une review, mais j'ai vu qu'elle a été coupée du coup je te la remets (j'essaye de m'en souvenir mais elle sera sûrement un peu différente). En plus, c'est la deuxième fois que j'essaye et ça coupe :( Wahou, j'ai vraiment adoré ton OS. Pour l'instant, c'est mon coup de coeur de ce deuxième tour. Je trouve que tu mène l'histoire d'une main de maître. On voit bien l'évolution d'Olympe, que je trouve magnifique. Tu fais ça tout en douceur, pas à pas, et ça semble tellement naturel, tellement juste. Chapeau pour ce que tu as fait du personnage de Madame Maxime, aussi.

Le coup de l'explication de pourquoi les chevaux ailés ne boivent que du Whisky Pur Malt est juste génial !

Et puis la chute, olala, j'ai adoré ! La note de l'éditeur, avec laquelle on comprend qu'un livre à partir du journal d'Olympe a été publié, et puis ses explications sur le reste de la vie de la jeune fille, c'est parfait ! C'est tellement réaliste.

Donc bravo, vraiment, et bonne chance pour le concours !

Réponse de l'auteur:

Merci de ta presque double review ! L'explication du Whisky Pur Malt est ce qui m'a posé le plus de problèmes. Tout plein d'explications farfelues me sont passées par la tête pour expliquer ce goût étrange chez une race de chevaux : maléfices, race élevée dans les relais de diligence magique du Far-West, symbiose improbable avec une créature magique fabriquant de l'alcool (Ambroisinien des Highlands ?). Finalement, la maladie génétique était la plus simple, et celle qui permettait de se rattacher le plus facilement au thème du concours.


Laissée par : R_Even le 20/07/2015 23:48 pour le chapitre Métamorphose
Décidément, le choix va être rude pour ce concours...

Déjà, j'adore le fait que tu utilises Olympe Maxime. Parce que c'est un personnage peu utilisé alors qu'elle me parait très intéressante.
En plus,j'adore ce que tu en fais et cette manière que tu as d'expliquer comment elle en est arriver à élever ses Abraxans au Wisky et à devenir directrice de Beauxbâtons. Sans compter cette façon que tu as de parler de son côté...géant.
La métamorphose qui s'opère, la faisant aller de la honte à l'acceptation de ce qu'elle est, est progressive et cette thérapie équine me plait beaucoup.
Tout comme ce choix du journal pour montrer le temps qui passe et Olympe qui évolue.
Et j'adore le jeu de mot sur "prendre son envol" :)

Bonne chance pour le concours !

Réponse de l'auteur:

Les personnages peu utilisés, c'est ma passion du moment. Merci de ta review ! 


Laissée par : Eanna le 20/07/2015 23:21 pour le chapitre Métamorphose
Tes recherches ne t'ont pas trompée, le Shire est bien une race de très grand cheval, un cheval de trait, et à ma connaissance ce sont les plus grands qui existent (si tu as vu le dessin animé Rebelle, le cheval de Merida est un Shire^^)

Ton texte m'a beaucoup plu, je n'avais jamais lu, je crois, sur Olympe Maxime et j'aime beaucoup l'histoire que tu lui as inventée ! Toute cette histoire de malêtre avec sa nature, son obsession de se transformer en humaine, son professeur qui essaye de lui faire comprendre qu'elle ne pourra jamais et elle qui pense qu'il dit ça par ignorance... J'ai trouvé ses réactions très réalistes en tout cas. Et puis tout ce que tu as inventé pour le monde sorcier en France, comme l'Arcanlauréat, ou Irmae-Claire, c'était vraiment très bien trouvé, et j'aime bien que tu aies calqué le cursus sorcier français sur le cursus moldu, alors que trop souvent on lit qu'à Beauxbâtons tout se passe comme à Poudlard. J'imagine le travail que ça doit représenter, j'avais fait un peu le même quand j'avais écrit sur les écoliers de Durmstrang, je m'étais renseignée sur le système scolaire scandinave, et c'est du boulot de tout faire coincider !
Bref, c'était vraiment un bon texte, le thème de la métamorphose est bien utilisé, on sent qu'il y a beaucoup de travail derrière ce texte, et puis le format est original !
Bonne chance pour le concours !

Réponse de l'auteur:

Merci pour ta review ! Je vais te faire un aveu (ne le répète pas, hein !) : je connais beaucoup mieux le sytème scolaire français que le système scandinave, ou même anglais. Ca simplifie considérablement le travail de recherches. Les informations données par Rowling m'ont mis sur la piste d'une école de magie fonctionnant comme les écoles françaises des années 50 (dans HP5, l'examen dont parle Fleur doit être le bachot, supprimé chez les moldus dans les années 60, par exemple). Je n'ai fait que broder autour de cette idée.

Ma principale erreur est le "e" d'Irmae-Claire. J'ai voulu aller chercher l'anagramme de Marie-Claire, à tout prix mais j'ai eu tort. Si je réutilise ce magazine, il deviendra Irma-Claire, beaucoup plus percutant.


Laissée par : LilyBlack38 le 20/07/2015 16:33 pour le chapitre Métamorphose
Wow ! Voilà un texte super bien pensé et rédigé ! J'ai adoré tous les détails que tu y as mis, en prenant soin de ne pas dénaturer le monde de Rowling mais en t'appropriant tout de même l'histoire. C'est super ! J'ai aimé les différentes races de chevaux et tes petites notes démontrent qu'il y a un véritable travail de recherche derrière, tu ne t'es pas contentée de balancer des noms au hasard, tu t'es inspirée du folklore local, tout comme JK l'aurait fait, et j'apprécie beaucoup ce genre de travail. L'histoire du pont des changeurs aussi est sympa ^^.

Ta petite Olympe m'a beaucoup touchée, et on voit déjà sa passion pour les chevaux. J'ai également beaucoup aimé comment, petit à petit, elle oublie sa nature de géante, oublie sa volonté de se métamorphoser et apprend à s'accepter à travers les Abraxans. J'aime également beaucoup Helly et la relation qui s'installe entre eux. Le fait qu'il arrive à la porter et qu'elle a l'impression d'être normale pour la première fois depuis longtemps m'a tellement attendrie... Je crois que c'est à partir de là qu'elle a commencé à s'accepter telle qu'elle est et a grandi pour devenir cette magnifique femme qu'on connaît tous.

Les noms que tu as choisi sont également très bien trouvés. Cette référence à la mythologie. Persée qui s'occupe de chevaux... C'est vraiment bien fait !
Et Mr Bestil, quel arrogant celui-là ! J'avais bien envie qu'il la choppe cette malsoif des Abraxans tiens ! :p

Bwef, tu as su faire honneur à Mme Maxime à travers ton texte, bravo à toi !

Réponse de l'auteur:

Merci pour ta review ! Je suis touché de la comparaison, bien qu'elle soit un peu effrayante. J'ai encore du chemin à faire pour en arriver là ^^.


Laissée par : Smittina le 19/07/2015 16:24 pour le chapitre Métamorphose

Salut Herrion !


Je m'attaque à la lecture et surtout aux reviews de la deuxième vague de textes pour le concours Metamorphosis de Ielenna, alors il est tout bonnement naturel que je laisse ma trace ici ! Déjà, laisse moi te dire que le personnage que tu as choisi pour le thème de la métamorphose m'a immédiatement interpellée et intriguée. Et puis, il y a ton résumé. Tout aussi intriguant aussi... Sans parler de la forme de ton texte, sous forme de lettre ou de messages personnels écrits dans un journal, intime je suppose. Bref, tout ça pour te dire que je commence ma lecture déjà toute intriguée et toute impatiente de connaître le fin mot de cette histoire !


Bon, déjà, j'ai oublié de le préciser plus haut mais sache que j'aime beaucoup le fait que tu traites le personnage d'Olympe Maxime car c'est en mon sens, un personnage que l'on ne croise pas souvent dans les fictions et qui je pense pourrait avoir beaucoup de potentiel si on prenait le temps de le développer. Après tout, on ne connait pas grand chose de son passé ou même de sa vie, et ça laisse vachement de place à l'imagination comme ça. Du coup, je me languis de voir également ce que tu compte faire ici, de ce personnage, de manière général. D'entrée de jeu, tu arrives à attirer notre attention avec les paroles d'Olympe pour sa tante, et on ne peut s'empêcher de se demander ce qu'elle a bien pu faire de si horrible ? Et puis, elle se traite elle-même de monstre et on pourrait alors se poser la question si cela a un rapport avec le fait qu'elle ait du sang de géant dans les veines... Après, je te l'accorde, ce n'est qu'un détail. Mais sache que j'adore les détails et que je peux déblatérer dessus pendant des heures si on ne m'arrête pas. Mais une chose qui m'a frappée dès les premiers extraits de journal, c'est les prénoms dans ton OS : Persée, Andromède, Astarté. Ils ont tous un rapport avec la mythologie, de manière générale, et je trouve ça vraiment super parce que le prénom même de Mme Maxime est Olympe et que ça renvoie directement à un élément de la mythologie aussi ! En fait, c'est le genre de petits détails qui me fait un peu penser à la famille Black et leur coutume de nommer leurs enfants en fonction des constellations... Comme je te le disais, ce n'est qu'un détail mais c'est quelque chose que j'apprécie beaucoup, les détails, parce que ça prouve que l'auteur a bien pensé son texte et qu'il n'a pas fait les choses au hasard en l'écrivant. En tout cas, je trouve ça ici, vraiment très chouette ! Et un autre point dans le genre détails qui m'a frappée, ce sont les différentes races de chevaux qui peuvent appartenir à Persée... Et du coup, en voyant ça, je n'ai pas pu m'empecher de faire un parallèle avec les palominos ailés dans le tome 4 d'HP. Et je me dis que peut-être que la passion pour les chevaux fantastiques d'Olympe et le fait qu'elle les connaisse si bien (les palominos ne carburent qu'au Whisky Pur Feu par exemple), vient de son séjour chez le beau-frère de sa tante...Et si c'est le cas, sache que j'adhère profondément à l'idée ! :D Et puis... Lavoisier, professeur de Métamorphose ? J'adore aussi l'idée et le choix du nom de famille !


Après, je comprends l'obsession d'Olympe vis à vis de sa condition de demie-géante qui la font se sentir hors norme. En plus, elle n'a que 14 ans et est donc en pleine adolescence, période à laquelle, on se remet toujours en question et durant laquelle on a beaucoup de mal avec l'acceptation quant aux changements de nos corps... Pour Olympe, cela prend encore plus d'ampleur parce qu'elle se sent déjà différente depuis longtemps à cause du sang de géant qui coule dans ses veines. Et je trouve ça donc logique et réaliste (j'adore le réalisme dans les fictions), qu'elle cherche à tout prix à d'opérer une métamorphose complète et définitive sur son corps. Et pour cela, elle pense à divers procédé différent, comme le polynectar par exemple... Cependant, on voit très bien au fur et à mesure du temps, qu'Olympe se focalise plus sur les chevaux que sur son propre sort. Et à la fin, elle en vient à ne se soucier que d'eux et oublie en quelque sorte son idée de se transformer elle-même. Alors, je me dis qu'au contact de ces animaux, elle a peut-être appris à s'accepter telle qu'elle était... Une jeune femme avec du sang de géant coulant dans ses veines. Et puis, je vois que j'avais raison pour le coup du Whisky ! Franchement, je te félicite, c'était très bien trouvé de ta part ! Et puis, tu finis en beauté par ta note d'éditeur qui montre l'ascension fulgurante de Mme Maxime par la suite... Non, franchement, j'ai vraiment apprécié ton texte. Il est rempli de petits détails que j'aime beaucoup et aussi, le format est original et permet bien de voir l'évolution de ton personnage. En tout cas, j'arrête ici, cette (longue) review et je te souhaite bonne chance pour le concours ! Et une bonne continuation pour le reste de tes projets ! Et peut-être à bientôt, qui sait ? :)


Smittina.



Réponse de l'auteur:

Merci pour ta review. C'est très plaisant de constater que les idées que je voulais faire passer à travers ce texte ont été bien reçues. Le mot "réaliste" me touche particulièrement, parce que c'était ma grande inquiétude au vu du sujet que de ne pas être crédible dans la présentation des troubles de la jeune Olympe, et surtout de la façon dont elle parvient à les surmonter.


Laissée par : Caroliloonette le 15/07/2015 21:01 pour le chapitre Métamorphose
Coucou Herrion !

J'ai bien aimé ton texte sur Olympe Maxime. Déjà j'aime bien la présentation que tu as choisi ici, je trouve ça intéressant de lire des extraits de son journal intime. Bon même si ça nous place en tant que lecteur comme voyeur ^^ ! Mais bon j'ai bien aimé suivre ses aventures, ce qui lui arrivait dans sa vie de cette façon là !

J'ai bien aimé aussi que tu abordes le terme de la différence !

Je te souhaite bonne chance pour le concours ! Et te dis à bientôt sur un autre texte !

Réponse de l'auteur:

Merci pour ta review. 

J'avoue que je n'avais pas envisagé que le format du journal pouvait être perçu comme un viol de l'intimité du personnage ^^. Être voyeur, c'est de toute façon la bénédiction et la malédiction de tout lecteur, non ?


Laissée par : Rosetta le 05/07/2015 22:17 pour le chapitre Métamorphose
Cher Herrion (ou Chiron d'ailleurs, j'aime beaucoup tes pseudonymes et je m'interroge sur leur provenance...),

C'est la première participation au concours que je lis. J'étais impatiente de prendre connaissance de ton histoire, parce que je suis en train d'écrire un OS sur Hagrid en hors concours. Je me demandais donc ce que tu allais faire de Madame Maxime, sous quel angle tu allais traiter le sujet de la métamorphose pour une demi-géante, et je dois te dire que je ne suis pas déçue du voyage !

C'est d'abord la profusion de détails qui me charme, et c'est étrange de commencer un commentaire par les détails, c'est plutôt ce qu'on relève en dernier généralement. Mais ici, l'ensemble est tellement harmonieux, agencé avec tellement de cohérence, que le détail fait le lit de l'harmonie générale. Cette France sorcière est vraiment parfaite et enchantante, avec ses prénoms classiques ou encore ce Beauxbâtons dont on perçoit l'importance institutionnelle dans la société sorcière, exactement comme pour Poudlard au R-U.

Dans les interactions entre les personnages, on sent un univers fouillé, complexe et riche psychologiquement (j'ai un grand coup de cœur pour ce professeur de Métamorphose, qui sous couvert d'une certaine distance un peu "neutre" se révèle très investi pour une jeune Olympe solitaire de quatorze ans, et finalement un très bon pédagogue). A cela s'ajoutent le foisonnement de petites minuties : livres, magasines, créatures magiques qui rendent le tout véritablement plaisant !

Trois thèmes se juxtaposent, et chacun d'entre eux me ravissent. Celui de la différence, qu'Olympe se prend de plein fouet au tout début de son récit et qu'elle essaie à tout prix de contourner en se plongeant dans les recherches. J'aime son style simple, lorsqu'elle se confie à son journal. Elle est d'une grande transparence, pour accorder ainsi l'autorisation à sa tante de le lire, et tout du long la transparence perdure vis-à-vis d'elle-même. Et pourtant sa difficulté à s'accepter est douloureuse pour le lecteur.De manière générale, tout dans son journal nous ramène à ce "sang de géant" qu'elle refuse de toutes ses forces (l'échec du Polynectar, l'incident qui est relaté au début, le sentiment d'ostracisation...). Pour autant, elle n'en demeure pas moins humaine, et à aucun moment on n'est prit d'un doute quant à la personne qu'elle est vraiment : j'ai été frappée par son esprit concis, accessible et franc. Tout au long de notre lecture, on ne souhaite que son bien-être. Et j'en arrive aux chevaux...

Ces espèces de chevaux qu'Olympe rencontre et pour lesquels elle se passionne sont une merveille ! Tu as mené des recherches particulièrement précises, j'ai découvert tellement de choses, et je t'avoue que j'en aurai bien lu encore des pages et des pages... C'est amusant d'ailleurs, de faire se passionner pour les créatures magiques une personne qui deviendra l'amie de cœur de notre Hagrid... C'est très juste aussi, et particulièrement bien pensé. Tu es parti d'une des rares choses que l'on connait d'elle, et tu en as fait une ligne directrice très intéressante. Ces chevaux conduisent à l'équilibre.

Le troisième point sur lequel je m'arrête, c'est celui des études. Dès le résumé, tu nous plonges dans l'intellect (je peux te dire que ce genre de fictions centrées sur les connaissances magiques me font frétiller de joie !) et nous suivons avec bonheur la jeune fille se consacrer à ses études, malgré son isolement, et surtout à mener des recherches poussées. C'est un joli clin-d’œil, le Polynectar fabriqué en douce, l'achat de peau de serpent d'arbre, les recherches sur le malt, et grands dieux... la métamorphose ! Et pour autant, on est jamais plombés par un surinvestissement pour les études, Olympe est douée mais demeure une adolescente ordinaire (j'adore l'histoire de son vernis à ongles !).

Je pourrais encore commenter chacun des détails que tu nous as proposé.... C'est une jolie fiction, vraiment très réussie et je suis heureuse d'avoir commencé ma série de lecture ici. Je te souhaite bonne chance pour le concours, et encore merci pour ce texte touchant, élégant et très agréable ! A bientôt.

Réponse de l'auteur:

Chère Rosetta,

Je suis ravi que mon essai te plaise à ce point. C'est une review magnifique que tu m'offres, et j'ai bien du mal à savoir par où commencer une réponse.

Sur les chevaux et les études magiques, je  suis très content que ce que j'ai écrit t'ai plu. C'était en tout cas un plaisir d'inventer ces petites choses, même si la deadline m'a un peu bousculé. L'idée de la spagyrie ne m'est venue qu'à quelques jours de la fin, et je n'avais plus le temps de rassembler une documentation suffisante sur cette branche de l'alchimie. J'ai donc évité d'en dire quoi que ce soit pour ne pas dire de sottises, et j'ai un peu l'impression que cet aspect des choses arrive comme un cheveu sur la soupe.

Le thème le plus difficile à traiter est justement celui de la différence, parce qu'il exige de parler du monde réel, qu'il demande donc plus de tact et plus de prudence, et aussi parce que dans HP 4, l'attitude d'Olympe est ambigüe vis à vis de son origine. J'ai décidé arbitrairement que la fiction des "gros os" avait été trouvée par Olympe pour éviter de subir des discriminations inutiles, et que personne ne s'était soucié de contredire ouvertement quelqu'un aussi puissant qu'elle (vu le récit de Hagrid dans HP5, elle n'a visiblement pas volé son poste).


Laissée par : princesse le 03/07/2015 19:21 pour le chapitre Métamorphose
Salut Herrion!

Dès les premières lignes on remarque que tu as fait un travail conséquent sur le personnage d'Olympe Maxime, c'est vraiment bluffant! Donc je te félicite surtout que c'est un personnage mystère donc j'ai beaucoup aimé ta façon de traiter sa personnalité et toute son histoire avec les Abraxans.
On sent que Mme Maxime est très investit avec ces animaux et c'est attendrissant de la voir si bien s'en occuper ou de la savoir inquiète quand quelque chose ne vas pas.

Ensuite autre chose que j'ai aimé c'est la présentation de ton texte en journal intime.
Il me semble que tu es la seule à avoir opté pour ce format et j'avoue que c'est une bonne idée car on est tout de suite attiré dans l'histoire.

Je te félicite encore une fois et je te souhaite bon courage pour le concours,

XOXO,
princesse,

Réponse de l'auteur:

Je te remercie pour ta review. J'aime bien écrire sur des personnages inconnus, leur inventer une vie, une histoire. S'agissant d'une adolescente perturbée par sa difficulté à rentrer "dans le moule" du fait de sa différence physique, le format en journal s'est naturellement imposé à moi. Je n'avais malheureusement pas vu que les troubles que je prête à Olympe exigeaient un regard plus distant que ce que permet ce format d'écriture. J'ai tenté d'esquiver la difficulté en me concentrant sur du factuel et en faisant une ellipse sur tout le début, mais le résultat reste un peu bancal...


Laissée par : Carminny le 03/07/2015 10:14 pour le chapitre Métamorphose

Coucou,

Le texte est génial. On se retrouve vraiment dans le personnage.

En plus l'histoire avec les poulains c'est super! Maintenant on sait pourquoi les Abraxans de Madame Maxime boivent du whisky...

Moi j'adore les chevaux et je peux t'assurer que les Shire Horses sont vraiment énormes (un des plus grands/ le plus grand d'ailleurs): il mesure environ entre 1,75 et 1,96 en moyenne. En plus ce sont des chevaux lourds, ça veut dire de trait à l'origine!

Bref, j'aime ta fic!

Carminny



Réponse de l'auteur:

Merci pour ta review. Olympe n'était qu'une adolescente au moment du récit, mais j'imagine qu'elle faisait déjà une bonne taille. Un cheval de trait pour la porter, c'est finalement assez cohérent, même si c'est temporaire puisque son cheval attitré sera Heliocéphal, d'un tout autre gabarit.

Merci, en tout cas, pour la précision.


Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.