S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

104ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 104e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 26 septembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!


De L' équipe des Nuits le 18/09/2020 17:43


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de novembre 2020 sont ouverts ! Venez choisir entre : Parodie, Maladie mentale, Voyage temporel, Missing moment ou Antagoniste(s).

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 septembre 2020, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 16/09/2020 22:07


PROJET HPF – « SAL - Semaine d'Adaptation Ludique »


Aujourd’hui, nous vous proposons de participer au super projet d’intégration du forum de l’association HPF ! Entre découverte du fonctionnement et rencontres avec d’autres membres via des animations ludiques…

Ses organisatrices vous présentent le projet : « Tu viens d'arriver ? Tu te perds encore dans les méandres de ce forum et tu aimerais en savoir plus ? Tu es là depuis si longtemps que tu fais partie des meubles et tu voudrais partager ton expérience ? Tu voudrais rencontrer de nouvelles personnes ? Alors la SAL est faite pour toi !
La Semaine d'Adaptation Ludique est la semaine d'intégration du forum HPF. Pendant dix jours, votre équipe et vous devrez affronter jeux, défis et devinettes afin de découvrir chaque recoin des sites HPF et créer des liens avec les membres. Si ça vous intéresse, rendez-vous sur ce topic !

Les informations utiles :
- Les inscriptions auront lieu du 11/09 au 30/09
- La SAL aura lieu du dimanche 11/10 au mercredi 21/10
- Les équipes sont constituées de jeunes et anciennes et anciens du forum »

Bonne intégration !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 11/09/2020 12:05


PROJET HPF – « Story of music »


Vous êtes fans d’écriture et de musique ? Ce tout nouveau projet est fait pour vous !

Son organisatrice, Lyssa7, vous le présente : « Ce projet tourne donc autour de la musique. Le but est de s'en inspirer pour écrire un texte.
Le projet comporte trois axes sur lesquels je me suis basée :
- L'ambiance/le genre (pop, rock, metal, soul, reggae, rap, musique traditionnelle),
- Un instrument qui est associé à ladite ambiance et influence le texte, ainsi que
- Une chanson qui appartient au genre choisi par le participant.

L'auteur doit donc associer ces trois axes pour écrire son texte, et on doit ressentir l'influence du genre, de l'instrument et de la chanson à travers les actions/la personnalité du personnage, l'époque choisie, le contexte, etc.
Il n'y a pas de conditions particulières et la deadline est fixée au 15 janvier 2021. »

N’hésitez plus à vous inscrire ! Lyssa7 et les autres participants n’attendent plus que vous sur ce topic !
Bonne écriture !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 09/09/2020 11:31


PROJET HPF – « PROUD TO BE ME »


La rentrée HPF s'annonce studieuse grâce à un tout nouveau projet d’écriture !

Son organisatrice, Alrescha, vous le présente : « Ce projet a pour but de vous faire écrire sur un personnage LGBTQ+. Toutefois, les catégories slash et femslash sont à éviter afin de valoriser les autres.
Pour participer, plusieurs formules vous sont proposées :

- Créer un OC.
- Utiliser un personnage de l’univers d’HP existant dont on ne connaît rien ou pas grand-chose.
- Utiliser un personnage de l’univers d’HP dont on connaît tout ou presque, mais que l’on choisit de montrer différemment.

L’objectif n'étant pas de se presser mais d'apporter un vent de liberté, une deadline symbolique est fixée au 30 juin 2021. »

Intéressés ? N’attendez plus et venez vous inscrire, poser vos questions et suivre l’avancée du projet sur le topic dédié !
Bonne écriture !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 06/09/2020 10:21


Sélections du mois


Félicitations à Roxane-James, princesse, Eanna, jukava, Violety, Ielenna et Melfique qui nous ont donné chaud et qui remportent la Sélection Lemon !

Pour octobre 2020, nous partirons en exploration avec la Sélection Quête/Voyage initiatique. Venez proposer deux fanfictions sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de septembre, découvrez les différents visages de la maison en jaune et noir avec notre Sélection Poufsouffle. Venez voter pour vos histoires préférées ici.

Belle rentrée à toutes et tous !


De L'équipe des Podiums le 05/09/2020 20:50


Reviews pour 23 ans plus tard...

Laissée par : Maloux le 07/11/2017 05:30 pour le chapitre Missing Moment 1 : La soirée des révélations

Helloooow !

Alors, j'ai hum, dévoré 23APT. Ca m'a en effet énormément plût même si j'ai été terriblement spoilée pour le couple avec Ellis.

Enfin passons.  Je trouve que ton style a vachement évolué, entre le début et la fin de cette fic. Mais depuis le début tu es captivante, tu as des personnages attachants et tu réussis à transmettre à la perfection leurs émotions et la "fureur" qui les habite.

Franchement bravo pour cette longue fic qui.. a malheureusement une fin (mais des bonus finaux supplémentaires, semblerait-il ! ;) J'hésite à commenter de manière plus détaillée et.; je crois que je vais le faire ! huhu. répare-toi au pavé qui arrive.

 

J'aime beaucoup l'idée d'échange avec d'autres écoles ! Et la découverte de Julia se fait petit à petit et.. Dominique je ne peux pas la blairer.

J'adore James (au début), son comportement, leur énamourachement (nouveau verbe, oui) petit à petit, la tension qui les habite à chaque fois, leurs jeux... Jusqu'à leur nuit d'amour et le départ de James. C'est une suite fluide et terriblement captivante et j'adore ce couple. Mais après le départ et la "chute aux enfers" je me suis pris d'une grande passion pour Ellis.

Dès qu'on fait sa découverte, je sais que c'est lui l'homme aux cartes de St Valentin. Leur relation (et son évolution) est adorable, tout autant qu'Ellis et sa paisson. Et son amour pour Julia. J'adore la St Valentin, leur première nuit torride et... Bref, ce couple est mon favori, je crois, car Ellis est un mec vraiment adorable (et sexy).

Et petit à petit on le sent s'éloigner, même si leur amour est toujours là, la distance, leurs aspirations différentes les font emprunter des chemins différents, mais je peux pas m'empêcher d'avoir un faible pour Ellis.

Leur rupture est une fois encore la suite logique et tant attendue même si elle me brise le coeur et.. QUOI ? Ca s'arrête comme ça ?! non non non ! Franchement, ça c'est super frustrant, de ne pas voir la suite... Même si l'ellipse "dix ans plus tard" est géniale !

 

J'en profite pour parler du pouvoir de change-peau de la miss et.. je trouve ça génial. l'horreur est bien décrite, tout autant que la fascination pour ce pouvoir quand même sacrément génial.

J'ai bien aimé le passage aux USA, même si j'avoue que la politique territoriale n'est pas ma tasse de thé, on sent que c'est bien développé et que ça justifie pas mal de choses sur les "coutumes" américaines. Et j'aime bien la visite du camp des changes-peau même si la fin du chapitre avec l'étrange dame me laisse terriblement sur ma faim. Que lui fait-elle ? Est-ce qu'elle rêve, comme le font parfois les Indiens avec leurs herbes et qui se "détachent" de leur corps afin d'aller rencontrer leur esprit/totem ? Que se passe-t-il vraiment ? Comment savent-ils qu'elle n'est pas la personne de la prophétie ?

Bref, j'aime beaucoup ce retour à l'origine amérindienne de Julia.

 

Pour les Brésiliens, j'étais sure que c'était cet abruti de Simao. Dès qu'on sait pour le mariage arrangé, et... je crois que j'avais plus vraiment eu de doute à partir de l'attaque du cognard. Mais de là à ce qu'il tue Gabrielle.. Merde. Ça ne rigole pas. Bref, une scène terrible et bien racontée, même si je trouve que les gosses ont été un peu cons d'agir comme ça.

Albus me fait tellement de peine, sa presque mort, le chagrin et la peur de Julia... Bref, poignant et tu ne l'as vraiment pas épargné. Heureusement qu'il trouve une âme soeur quand même à la fin !

 

Bon, je vais maintenant passer à la fin avec "dix ans plus tard". Le retour d'Ellis est excellent, je l'adore toujours autant ce type ! JE VEUX l'ÉPOUSER ! Et savoir qu'il finit avec cette Vénus de misère ça me brise le coeur. Tu veux pas plutôt m'autoriser à lui arranger un joli mariage avec une fille digne de ce nom et qui saura vraiment l'aimer ?

Les sous-chapitres courts et de points de vue différents sont intéressants même si c'est plus compliqué à lire puisqu'on ne sait pas du tout où en est chacun, et que c'est facile de s'y perdre. J'aime le fait que Julia soit de nouveau tombée amoureuse, et je suis déçue par Scorpius (d'un point de vue sentimental, il a géré pour ses études/fondation). Pour James j'ai pas capté vraiment le coup du rêve, ça m'a pas mal perturbée ^^' et L'erreur de Scorpius quand il hurle à Rose qu'il va se marier avec Lily, j'ai relu au moins cinq fois le passage pour essayer de comprendre, à quel moment je m'étais perdue, si la mariée (dont on entend pas beaucoup parler finalement) était Lily, ou si c'était uen erreur.. bref, ça m'a pas mal perturbée jusqu'à ce que je continue ma lecture et que je découvre que Scorpius s'est en effet trompé. XD breeeef.

Milo est toujours avec Leaaaaah ! huhu ! je les aime bien. Même si je suis curieuse de savoir comment Milo s'est "repris en main", parce qu'aux dernières nouvelles, il avait tout abandonné et faisait la fête sans modération, même Leah avait du mal et semblait s'interroger sur leur relation.

 

Mais voilà, je crois avoir fait le tour.

J'ai adoré ta fic, ton style est toujours aussi captivant (la preuve, j'ai tout lu en une semaine XD) et je vais te voler Ellis parce que tu le délaisses trop le pauvre et qu'il mérite mieux ! /sbaf

Bref, ton récit m'a vraiment énormément plu et... Merci ! C'était superbe ! J'ai hâte de lire les prochaines "scènes coupées", s'il y a ! ;)

 



Réponse de l'auteur:

Hello Maloux ! 

Dis donc tu as fait vite pour tout lire ! Chapeau :O Alors oui c'est clair que mon style du début et de la fin n'a rien à voir ! D'ailleurs j'hésite à carrément réecrire mes premiers chapitres tellement je les trouves mauvais...enfin bon. Au moins on voit l'évolution ahah 

Pour les persos, c'est normal que tu n'aimes pas Dom c'était fait pour ahah. Pour James et Ellis et bien...tout dépend des gouts et des couleurs à vrai dire. J'ai eu des lecteurs qui étaient in love de James, d'autres qui l'étaient d'Ellis etc...moi j'avoue que j'ai toujours eu un coup de coeur pour Ellis mais évidemment, il n'était pas fait pour être avec Julia...

Et désolée de le faire finir avec Venus ahah mais j'ai commencé à écrire un missing moment pour expliquer comment Ellis s'était finalement rabattu sur Venus. Et "rabattu" c'est vraiment le mot parce que en soit, Ellis ne pourra jamais vraiment faire une croix sur Ju' donc clairement Venus, c'est faute de mieux. 

En tout cas bravo pour ta clairvoyance sur certains évènements ! Peut-être étaient-ils trop courru d'avance, je ne sais pas...en tout cas j'ai essayé de faire au mieux et de tenir en haleine mes lecteurs. 

Pour l'ellispe, je pensais justement que ça serait plus léger et que ça permettrait de mieux doser le suspens en faisant des petites parties sur chaque perso. Surtout que c'était essentiel, afin de savoir ce que chacun était devenu. 

Ensuite pour le rêve de James, je suis désolée de t'avoir embrouiller. Je voulais, encore une fois, instaurer un doute, faire planer un mystère pour justement ne pas trop savoir ce qu'il s'est passé pendant ces 10 années. Et puis c'était également un moyen de montrer que 10 ans après James n'avait toujours pas oublié Julia. 

Et pour Scorp/Lily/Rose, j'avais volontairement voulu que Scorp se trompe ahah après c'est peut-être mal passé, je ne sais pas, mais c'était vraiment pour montrer qu'il s'embrouillait les pinceaux et aussi pour dé-credibiliser son discours par rapport à Rose et montrer qu'en fait ce qu'il lui repproche, ce sont ses propres défauts. En gros c'était un processus psy inversé qui consistait à montrer que Rose et Scorp étaient finalement pareil et que ce n'était qu'ensemble qu'ils arrivaient à faire ressortir le meilleur d'eux même. 

Pour Milo et Leah, tu les retrouveras dans un missing moment très prochainement !  Et justement, tu auras toutes les réponses à tes questions !  Mais contente qu'ils te plaisent en tout cas :) 

En tout cas, merci de m'avoir lu et merci d'avoir prit le temps de me laisser ton commentaire ! Je suis contente que mon histoire t'ai plu ! Et merci mille fois pour tous tes compliments ! T'es vraiment trop chou ! 

Je te fais plein de bisous, 

A bientôt pour les Missing Moments j'espère ! 

Clara <3


Laissée par : valentine2905 le 06/11/2017 23:59 pour le chapitre Missing Moment 1 : La soirée des révélations

J'ai bien aimé. C'est tout mignon et ça me plait. J'ai adoré retrouver julia et James car il m'on quand même manqué. Vivement le prochain.



Réponse de l'auteur:

Hello Valentine ! 

Contente que ce petit missing moment t'ai plus ! :) J'ai volontairement voulu faire quelque chose d'assez soft car comme je l'expliquais en commentaire jouer les drama aurait été trop cliché ! 

Merci pour ta review, 

Des bisous, 

A bientôt,

Clara <3


Laissée par : Fart le 06/11/2017 23:50 pour le chapitre Chapitre 16: Des vacances riches en émotions

Je lève le bras !

je vouloir juste te dire que j'adore ton histoire ! Je la dévore ! Elle est genialisime tout simplement ^^


Laissée par : Fart le 05/11/2017 16:41 pour le chapitre Chapitre 1: Prologue

C'est super comme premier chapitre j'adore. Je voulais trouver une bonne histoire sur la nouvelle génération et maintenant c'est fait !



Réponse de l'auteur:

Contente que ce premier chapitre te plaise ! Tiens moi au courrant sur la suite mais normalement tu devrais encore plus accrocher, le début est encore un peu maladroit :) 

Des bisous et merci pour ta review ! 

Clara <3 


Laissée par : Kiliwatch le 05/11/2017 13:46 pour le chapitre Chapitre 46: Epilogue

Top des meilleurs répliques (selon moi) (et oui c’est très important de le préciser)

- j’avais essayé d’être gentille ! JE T’AVAIS FAIT UNE TARTINE !
- Tu seras gentil de te nettoyer ailleurs que sur un tapis plus cher que ta maison, Potter
- Est ce que tu sais faire quelque chose de tes propres mains, du coup ?
- Et bien je me suis fourrée les doigts dans le nez et Scorpius a du m’enlever cinq points. Rien de très grave au final, mais quand même…
-Magnifique, sourit la mère de Julia. Tu vas en faire tourner des têtes. Oui enfin pas trop non plus, grogna son père au fond de la cuisine.
-T’ES PIRE QU’UNE TRAINÉE POTTER !
- Regarde bien cette maison, elle te semble habitée ?! demanda Julia, très sérieuse.
- Et toi, Julia ? Comment vas-tu depuis la dernière fois ? Si je me souviens bien c’était il y a un an et tu essayais de grimper dans le slip de mon cher cousin.
-Je veux tous les détails ! s’écria alors Leah avec un sourire jusqu’aux oreilles. Peut-être pas tous quand même, s’empressa d’ajouter Ellis.
- Ouais et puis c’est pas comme si ton père était un beau-gosse en plus, se moqua Scorpius.
- Non c’est ta beauté qui m’émeut, CONNARD ! cracha James en se passant une main sur ses yeux.
- Ok et tu crois que si je me trimbale dans la maison torse nu, ça peut faire pencher la balance de mon côté ? demanda James avec un sourire en coin.
- Et vous avez fait quoi là bas ? demanda Albus, curieux. Quelque chose que tu n’as jamais fait, répliqua Scorpius avec un sourire en coin.
- Les chambres sont à l’étage ! Ah oui ? Pourquoi tu ne fais pas une visite guidée à ta brésilienne dans ce cas, trancha Rose avec un sourire en coin.
-Parce que tu aurais dû finir à Poufsouffle initialement, le Choixpeau s’est trompé, voilà pourquoi, nargua Julia.
-Concentre-toi sur tes cognards, c’est tout ce qu’on te demande, cloua Julia avec un sourire en coin.
-Euh…je. On…on peut peut-être commencer…normalement, tu crois pas ? demande Albus à Piper.
- Si ça trouve la créature a juste dit « Atchoum » et Kurt qui avait fumé un peu trop d’herbe de farfadets du Pérou a compris ça comme « Albus ».
- Scorp, dis lui que tu lui retires cinq points, ordonna Rose en suppliant du regard son petit ami. Non c’était marrant, ricana le Serpentard avec Albus.
-Où est Gabriella ?, demanda Julia en la cherchant des yeux. Al l’a laissé au dortoir, elle n’arrivait plus à marcher droit, renchérit Clive.
-Tu ne changeras donc jamais, soupira la jeune fille. / Si j’étais différent, tu ne m’aimerais pas, provoqua-t-il. / Mais je ne t’aime pas !
-Juste, je me permets de faire une pause dans cette magnifique et enrichissante conversation que nous avons, stoppa Julia. Mais est-ce que vous vous rendez compte qu’on ne parle que de cul à chaque fois que vous êtes là ?! Preuve que c’est bien qu’avec nous qu’on s’amuse, répliqua Clive.
-Tu apprends vite, constata Scorpius avec amusement. Pourtant mon professeur est très incompétent, provoqua Lily.
- Hé...tous les Serpentards n’ont pas si mal finis, défendit aussitôt James avec un sourire en coin avant de désigner sa femme du regard. Regardez votre mère, elle a su retrouver le droit chemin en m’épousant.

Je conclurais sur une phrase toute faite qui est qu’il faut se serrer les coudes dans le vaste monde de l’imagination ;) Ce n’est pas facile d’obtenir un avis tranché sur ce qu’on écrit, on a souvent peur d’être ridicule. D’autant plus qu’il n’y a pas d’école pour apprendre à écrire, c’est à chacun de travailler son style de son côté. Alors j’espère t’avoir aidé du mieux que je pouvais à travers cette critique qui n’en n’est pas tout à fait une. J’ai envie de te souhaiter tout simplement d’être heureuse et fière du travail accompli. J’espère que malgré tous les aléas de la vie, tu laisseras toujours une petite place dans ta vie pour l’écriture. Bon ça suffit. C’est définitivement trop niais pour moi. Il est temps de tirer le rideau. Tu peux reprendre une activité normale, mais pas trop quand même *regard inquisiteur* Après tout le mal que je me suis donnée pour taper ces reviews, j’attends une RàR digne de ce nom ;)

A plus dans le magicobus !
Kiliwatch.



Réponse de l'auteur:

Mais c'est pas possible ! Moi je retiens surtout que personne ne relève la phrase qui m'a faite pleurer de rire ! C'était une sombre histoire de lama en l'échange de la vie de Gabriella alala....

M'enfin bref merci pour ce petit palmarès ça me fait chaud au coeur :) 

Merci pour toutes reviews qui étaient innatendus je te l'avoue ! 

Sur ce, a toute autour d'une tourte à Molly (bon ok, ça rime moins que la tienne...)

Clara <3 

 

 


Laissée par : Kiliwatch le 05/11/2017 13:45 pour le chapitre Chapitre 46: Epilogue

Par la suite les relations amoureuses prennent de l’ampleur. Tu m’as rendue aveugle après tant de jérémiades entre Ellis et Julia. Quittez-vous qu’on n’en parle plus mais ne m’infligez pas ça, merci bien. Ce que j’aime, c’est quand les histoires sont tumultueuses, vouée à l’échec, lorsque tu prends des couples phares comme le Scorose qui marchait si bien jusqu’à présent et que tu les presse comme des citrons parce que c’est ça la vraie vie ! On se jure tous de s’aimer jusqu’à la mort et pourtant personne ne le fait ! J’ai aimé le Scorpius/Lily exactement pour cela. Parce que ça n’avait rien de prévu, rien de romantique, c’était la vérité toute crue des relations et pour dire ça comme je me le suis formulé la toute première fois dans ma tête : c’était BEAU putain ! J’en ai eu des frissons.

Chapitre 40, changement de décors. Excellente présentation du métier de Défenseur. On capte très vite qui est qui, chaque personnage et son caractère, Charity, Ryan. Tout est retenu. Ce que j’ai préféré c’est ton discours sur la justice. Tu enchaînes avec une dispute Rose/Lily qui révèle toute la complexité de leur personnage. Le résultat est bluffant, en même temps je ne m’attendais pas à cela, en même temps cela me semble tellement logique, tellement vrai.

Je n’ai plus rien lâché à partir du chapitre 41. Dès le début, comme une énorme baffe, je ressens tout ton style et tout ce que tu appris depuis que tu écris cette histoire, comme une vague gigantesque qui vient m’abattre. Ça m’a laissée sur le cul.
Tu gères à merveille ton suspense. Très longtemps, on se demande qui cet homme, qui est Jared et globalement WTF ?! On laisse dix ans à tes personnages et quand on revient c’est Portnawouak ! Qu’est-ce-qu’il s’est passé my fucking Merlin ?!
On comprend les choses une à une. Jared est le fils de Julia, Ethan est son père, visiblement ils sont séparés, etc… c’est très bien dosé. J’ai l’impression d’être une jeune pousse que tu arroses au compte-goutte pour ne pas me noyer dans trop d’informations. C’est très réussi.

Je ne sais pas si c’est parce qu’ils sont adultes que tu prends plus de recul. Mais avec ces derniers chapitres, tu prends un style tellement différent de ce que tu avais avant. C’est mûr, ce n’est plus du tout maladroit et grossier comme au début. La preuve c’est qu’un truc aussi cru « Que la femme est faible face à une grosse bite » de Melody m’a fait rire ! Parce que la vulgarité est dosée. Par petites touches ça fait plus d’effet que si tu tartine de grossièretés.
J’aime la relation ambigue avec Albus, j’aime leur colocation, j’aime que Julia soit perdue dans ses relations, j’aime encore plus Albus qui a évolué dans un genre de cynisme très british, très distingué qui colle parfaitement avec ce qu’il a vécu. Tu ouvres de façon remarquable la porte entre un Albus/Julia par l’intermédiaire de ta narration, des personnages, des collègues de Julia, si bien qu’à la fin du chapitre on a envie de leur souhaiter d’être heureux. Tous les deux.

Même ambiance pour les fiançailles de Scorpius. Longtemps, très longtemps, on se demande qui est cette fille. Est-ce que c’est Rose ? Est-ce que c’est Lily ? Et non, pas du tout, tu balayes toutes nos suppositions en introduisant cette Davina. J’adore comment Scorpius essaye de faire la morale à Albus. Et j’adore la façon dont tu annonces l’adultère de Scorpius via la passion de Melody pour les chaussures. C’est intelligent, c’est drôle, c’est très fin.

Encore un vaudeville lorsque Scorpius demande à Rose d’habiller sa femme. C’est tordant, je ne m’en lasse pas ! Les aventures d’Albus et Arwen, j’aime le petit côté policer/détective que tu nous sers à ce moment-là. L’épouvantard est un très bon choix. Plus que les animaux dangereux ou quoi que ce soit, Albus craint le jugement des autres. Ça sonne juste et on est bouleversé par toutes ses révélations. Décidément, tu m’as convertie. Au diable James Potter. Maintenant, je préfère Albus !
Tu me connais, je suis une grande fan du Canon donc ton histoire d’héritière des Black, bof, bof. Ça marche pourtant. L’histoire des lettres et tout, ça fait crédible. Ce que je n’aime pas avec Arwen (en plus de son nom) c’est qu’on devine tout de suite qu’elle va finir avec Albus. ALORS QU’IL DEVAIT FINIR AVEC MOI ! Voilà.

Alors là, explosion quand tu nous annonce que James est finalement le père de Jared. En même temps que Julia, on réalise que tout cette vie est partie en couille. Tout s’enchaîne dans une suite de révélations qui nous laisse à peine le temps de respirer : Lily et Scorpius qui se quittent, Rose et Scorpius qui se remettent ensemble, Albus qui fait n’importe quoi comme d’habitude puis James et Julia.

L’épilogue est la cerise sur le gâteau. C’est vraiment pas facile de faire grandir d’un coup d’un seul ses personnages, leur donner des enfants et rendre le tout crédible. Encore une fois, chapeau, tu fais ça avec une justesse prodigieuse. En quelques dialogues, on s’attache à la famille. James regagne toute mon estime avec ses blagues. Le coup du « Elle s’appelle Personne. Très beau prénom, siffla James ». Mieux encore, le voisin qui « aurait soi-disant, malencontreusement tué son voisin en sortant les poubelles » ça m’a pliée sur place, on a dû me mettre en PLS pour que je survive à cela. On s’emmêle rapidement les pinceaux entre tous ses gosses, surtout qu’ils commencent tous en A, bref, ce n’est pas de la tarte. Une jolie fin pour une jolie histoire ;)

Je crois que tu as parfaitement raison de parler d’aventure. Ecrire cette fic ça a dû être un vrai marathon ! Certainement que ça n’a été tous les jours facile. Tu as du en apprendre beaucoup sur toi et je suis certaine que tu sors grandie de cette expérience. J’admire et j’envie énormément le courage qui t’a permis de poser le point final de cette histoire.
J’ai été bluffée de voir l’évolution de style au fil des chapitres : scotchée à partir du chapitre 18, tu as tiens ton rythme à partir du 26. Chapitre 32, ça prend à nouveau de l’ampleur, jusqu’au climax avec le chapitre 40. Et déchaînement de style au 41. Là, j’ai rien compris, j’ai tout pris dans la figure comme un rouleau de vague. Tu m’as fait rire, tu m’as émue aussi. J’ai l’impression d’avoir fait les montagnes russes.



Réponse de l'auteur:

Oui alors le Scorpius/lily avait exactement ce but, cassé la dynamique du tout beau tout parfait Scorose. C'était foireux, pas romantique du tout mais c'était réaliste et c'est ce que je voulais transmettre. 

Ensuite pour le 10ans plus tard...bah clairement j'en avais ras le bol d'écrire sur la période Poudlard. J'en avais marre d'écrire sur des ado. J'avais prévu de développer plus l'histoire du procès et écrire encore un an après Poudlard mais honnêtement...j'en avais marre. Je voulais traiter avec des adultes, relancer une toute autre dynamique, de nouvelles intrigues donc j'ai fait mon ellipse plus rapide que prévu mais tant pis. Et tant mieux si elle t'a plu :) 

Pour Albus/Julia j'avoue que ça me démangeait dès la première soirée du Terrier avec Dominique quand Julia avait dormi en string avec Al. Depuis y'a toujours une partie de moi qui trouve l'amitié de Ju et Al tellement forte qu'elle pourrait être associée à de l'amour. Et je pense que c'est le cas. Genre Al et Julia s'aiment vraiment. Mais ils ne sont juste pas fait pour être ensemble en tant que couple. Mais rien que l'état dans lequel Julia se met quand Al est hospitalisé après l'attaque du cognard, ça prouve bien à quel point ils sont attachés l'un à l'autre. Et puis Al qui confond justement ses sentiments amour/amitié me paraissait nécessaire. Genre ils s'aiment tellement que s'en est presque trop fort pour être de l'amitié et pourtant...ils ne pourraient jamais etre un couple. 

D'ailleurs ....en fait, selon moi Al est le personnage le plus complexe de tous mes perso. Et c'est aussi celui que j'aime le plus. Mais justement, pour moi, aucune fille n'était assez bien pour lui. Genre je ne le voyais finir avec personne ! Je ne le voyais pas gay non plus mais pour moi, personne ne lui arrivait à la cheville et sans doute que j'aurais dû le laisser celib dans ma fic parce que finir avec quelqu'un, se marier et avoir des enfants ce n'est pas une fin en soit. Donc clairement, si ça ne tenait qu'à moi, j'aurais laissé Al celib. MAIS...il se trouve que la petite Arwen est la bêta qui me corrigeait mes premiers chapitres, elle a eu un flash sur mon Albus et a demandé à devenir un perso de ma fic afin de le "consoler" de toutes ses mésaventures. Du coup j'ai introduis le perso d'Arwen comme ça, j'ai dévellopé (très, peut-être même trop) rapidement une ambiance policière avec l'hétière des Black etc...Bref c'était de l'impro. D'ailleurs y'en a pas bcp qui ont adhéré aux Arwus. M'enfin...c'est fait, c'est fait. 

Alors alors....tu vas rire hein. Mais je t'avoue cette petite info comme tu as pris autant de temps à m'écrire tes reviews mais en gros, Jared était bel et bien prévu d'être le fils de James sauf que....bah dans mon ellipse Ethan n'existe pas mouhahah. Mais je vais t'expliquer le tordu de la chose. 

En gros, après la 7ème année à Poudlard j'avais prévu d'écrire encore un an après sur le trio : 

-En gros, raconter les études de Scorp en Suède mais il finit par abandonner et revient à Londres 6mois après son départ. Entre temps, il n'a pas revu Lily. Davina n'existe pas et à son retour, il redevient ami avec Rose. 

-Albus lui suit de près le procès de Simao, il devient Défensseur. Puis les accusations tombent sur Scorp, ça devient la merde et il est envoyé 2 mois à Azkaban. 

-Julia elle, fait une formation du journaliste à la Gazette. Elle n'a plus de nouvelles d'Ellis, elle devait accessoirement rencontré un gars mais rien de sérieux puis quand Scoprp sort enfin d'Azkaban c'est la fameuse coupe du monde Quidditch qui avait lieu en Italie et dont j'ai fait mention lorsque le trio était en 7ème année autour d'une bierre du chaudron baveur. ET LA ! Julia et James se recroisent, bim bam boum, ils se retrouvent dans les douches et sont enfin ensemble. 

ET LA SEULEMENT JE FAIS MON ELLIPSE ! 

Sauf que attend, 

Jared existe sauf que dans le lit, c'est pas Ethan et Julia mais bel et bien Julia et James. OUI MAIS ! Comme rien n'est trop facile dans la vie : 

-James a 30ans, a ses 29ans il s'est blessé et ne peux plus jouer. Donc en gros, on retrouverai un James en mode grosse déprime, avec une horrible barbe brousailleuse mal entretenue, il passerait ses journées sur le canapé à s'enfiler des bierres, à bader sur le temps où il était une star internationale, etc...et donc forcément il négligerait sa femme et son fils. DONC EN GROS C'EST LA MERDE ENTRE JAMES ET JULIA !!!! 

-Et là ! Bim quand ça va mal avec James, Julia doit faire l'interview d'Ellis. 

-Et bon là...je pense que t'as capté l'idée. Julia et Ellis repprennent contact, James se reprend pas en main, Julia s'éloigne de lui, se repproche d'Ellis...jusqu'à ce qu'elle couche avec Ellis. 

-Et donc Julia rentre chez elle en pleurs, elle avoue à James qu'elle l'a trompé etc...

-SAUF QUE ! Comme c'est trop facile de se séparer bah j'avais prévu que James lui pardonne, qu'il se reprenne en main, qu'ils déménagent tous à la campagne, qu'ils aient effectivement un 2ème enfant qui justement aura une romance avec l'enfant d'Ellis et Venus. 

-Pour Al ça restait la même chose 

-Pour Scorp il devait se remettre avec Rose et vivre heureux jusqu'à la fin de sa vie. 

 

*******

 

Voilà fin du plan initialement prévu mais qui est partie en couille dès l'instant où je me suis dit :"fuck that shit !". 

En tout cas pour l'épilogue je me suis éclaté ! C'était prévu depuis très longtemps sauf pour Al, j'avais prévu qu'il reste celibataire endurci mais c'est pas grave j'ai trouvé un petit rôle de victime pour son fils mouhahah. 

Mais je peux comprendre que tu t'embrouilles les pinceaux avec tous les gosses, c'est pourquoi j'avais fait un recap en note de fin de chapitre. Et de toute façon je compte faire une mini fic sur la next gen de la next gen ^^

C'est clair que cette aventure était intense, riche et ....bah elle m'a prit bcp de temps. Tellement de temps que je redouble mon premier semestre de master...ce qui explique aussi pourquoi depuis septembre je n'ai plus touché à ma plume :) 

Mais au moins j'ai vécu mon expérience à fond, je ne reggrette pas ! Je ne pense pas que je me relancerai dans des grosses fics comme ça dans un proche avenir mais des petites fics de 15 chapitres ça me semble pas trop mal. J'ai plein d'idées en vrai...

Bref en tout cas je suis ravie que mon histoire t'ai plu en fin de compte et juspère que tu retrouveras "cette maturité et "style d'écriture" dans mes autres écrits :) 

Je te fais plein de bisous ! 

Clara <3


Laissée par : Kiliwatch le 05/11/2017 13:45 pour le chapitre Chapitre 39: Etait-ce une erreur ?

Je n’ai pas du tout compris d’où venait cette attaque de détraqueur chez Julia. Une fois encore, aussitôt arrivée, aussitôt réglée. Rectification : non, c’est encore pire parce qu’on ne voit même pas le déroulé. C’est Hermione qui vient nous apprendre que tout est réglé comme si elle parlait d’une lettre à la poste. Tant mieux, hein. Faudrait pas que détraqueurs se baladent comme ça… Mais reconnais que ce n’est pas vraiment très fin. Surtout s’il s’agissait simplement d’une manœuvre pour qu’Ellis ait une bonne raison de rester chez Julia.

Chapitre 20, retour de Dominique ET de James, c’était explosif ! Chapitre 21, j’ai dévoré le fash back entre Dom/Ellis. J’ai trouvé très intéressant l’anecdote « Oui, sauf que toi tu ne mets jamais de points sur tes i, le nargua Julia. C’est assez étonnant pour quelqu’un d’aussi pointilleux que toi. ». Tu vois, c’est avec ce genre de détail que tes personnages prennent de l’ampleur. Je ne sais pas si j’arrive bien à te le retranscrire, mais au fil des chapitres ils se précisent, ils gagnent en profondeur et j’adore vraiment ce qu’ils deviennent ! Chapitre 23, j’ai vraiment aimé le passage où Julia annonce sa relation avec Ellis. Puis Albus et la « grosse Sam », « elle n’est pas grosse », « c’est mignon, tu prends sa défense ». Encore une fois #squadgoals

Chapitre 25, j’adore ta façon de voir Scorpius d’habitude. Mais je n’ai pas compris pourquoi tu lui as donné tout à coup ce phrasé d’aristocrate. Ok, il se retrouve devant Ron et Hermione, et il y a de quoi être intimidé. Pas de quoi parler de façon aussi pompeuse. C’est dommage, je trouvais que tu maîtrisais ton personnage, là, je trouve qu’il t’a un peu échappé.
Tout autre sujet : j’ai bien aimé le moment où Milo aide James à se refaire une place dans le cœur de Julia en inventant une histoire de bébé Hippogriffe. Haha ! Ça fait trait cinématographique, j’imagine trop la scène, plan A, plan B, puis plan C quand Julia pars avec Albus jouer au Quidditch. Le chapitre 26 a été mon préféré. Le passage où Albus, toujours plus malheureux, veut se venger de « la grosse Sam » est brillant ! C’est à la fois drôle et émouvant. On est partagé entre ce pauvre Albus, Scorpius et Julia qui essayent de l’aider. Derrière tout ça tu délivres un vrai message ! Oh, et mention spéciale pour le « Albus Potter nous déballe enfin son gros Serpent », j’ai éclaté de rire ! On ne s’ennuie pas une seule minute jusqu’à ce que Julia lâche la bombe en annonçant qu’elle a couché avec James. C’est là qu’on se rend compte de toute la subtilité des relations du groupe. On comprend pourquoi Julia s’est d’abord confiée à Scorpius, on comprend qu’Albus prenne la mouche, le tout sonne terriblement vrai et ça nous laisse sur une fin brutale qui ne fait qu’éveiller notre curiosité.

Chapitre 28 c’était vraiment trop drôle le réveillon Scorpius/Rose chez les Weasley ! Scorpius qui arrive avec ses fleurs, sa bouteille de vin et son costume ultra-classe pour au final « Bordel…je fais tout de travers… ». Un vaudeville très bien orchestré à l’ouverture des cadeaux, c’était hilarant ! Sans doute un de tes meilleurs chapitres ;)

J’ai bien aimé ta description de la collocation des trois Gryffondors, façon garçonnière. J’imagine trop le truc, tout à fait le genre des garçons. Puis c’est cool ce petit remix de Uptown Funk ! La suite s’enchaîne de façon très rythmé. Je regrette un peu qu’il y ait autant d’ellipses par chapitres. Cela ne fait pas très littéraire, ça donne à ton texte l’aspect d’une série. Ce n’est pas tellement négatif, j’essaye juste de te décrire ton style. Au moins, tu te concentres sur l’essentiel. On voit que chacun de personnage progresse. J’aime bien cette idée de coach « fais-moi des merveilles, potter ! », c’est sûrement à ça que ressemble le Quidditch professionnel ;)

Ta présentation de Lily comme une vraie fêtarde était très réussi. C’est aussi comme ça que je l’imagine : elle a besoin d’être toujours entourée et pourtant, elle n’arrive pas à former des amitiés fortes, sur lesquels compter. Et cette tension entre cousine, une jalousie respective parce que Lily constitue tout ce que Rose n’est pas et inversement, c’était très humain. Encore une fois, tu apportes ici une vraie profondeur à tes personnages. C’est comme ça, qu’au fil de la lecture, on a l’impression qu’ils grandissent car ce que les relations se compliquent.

J’ai adore l’idée du BIFIW. Ça sonne vachement bien. Bon… euh… clairement, cette histoire d’Ollivander, on est d’accord pour dire que tu lui as cherché toutes les excuses du monde pour qu’il ne puisse vraiment plus écrire à Julia ? Exprès pour qu’on se dise que leur histoire était fini ? Hmm, de toute façon, je suis de la team James depuis le début. On ne m’aura pas, moi.

Chapitre 32, nouvelle évolution du style. Jusqu’à présent tes chapitres contenaient plus de dialogues, à la façon film, on imaginait les personnages se mouvoir, parler, mais c’est tout. A présent, tu prends beaucoup plus le temps pour décrire l’endroit, l’ambiance, la scène. On retrouve une écriture plus littéraire, qui fait moins hachée, saccadé. Ce n’est plus simplement une suite d’actions, tu essayes d’expliquer un sens à chacun des gestes, tu travailles la psychologie entre James/Albus (qui au passage est très intéressante, sans doute LA plus intéressante de toutes les fratries). Ton style se charge en sens et presque (vraiment, il manque plus que deux doigts pour y arriver) en poésie.

Chapitre 33, ta note d’auteur m’a fait chaud au cœur… et je n’étais même pas dedans ! Tout ça pour dire que tu vois, quand tu veux exprimer ton enthousiasme, tu sais très bien faire. C’était très communicatif, très réussi. Je trouve ça génial de remercier tes reviewers par une liste de qualificatifs comme ça, en début de chapitre ;)
Le grand déballage de Leah était super intéressant. Les relations mûrissent, les personnages parlent de plus en plus d’avenir. Je trouve que cela sonne tellement vrai que je me demande à nouveau, si à travers Leah, tu parles en connaissance de cause ?

Venus est vraiment une belle petite p***. Pour le coup du billard et je te montre comment tirer une boule… si j’ai envie de lire des trucs aussi niais et clichés, je lirais Fifty Shades, en attendant, Clara, tu peux quand même faire mieux que ça.

Au cas où tu serais en train de te dire que ma critique n’a plus aucun sens je te répondrais (avec mauvaise fois) que pas du tout, elle en a un, elle est chronologique. Des questions ? Tant mieux. Maintenant il faut qu’on m’explique pourquoi fantasmer sur James, Ellis, Albus ou Scorpius quand y’a Leeno, quoi ! Il a un de ces flegme, c’est tellement sexy. Ne me regarde pas comme ça, je me sens coupable maintenant =( Okay il est père, mais j’aime la relation père/fille que tu as instauré entre eux. T’as pas eu besoin de trente-six mots, on le sens tout simplement. J’ai eu un sourire quand il s’est exclamé : « T’es enceinte ? » Haha. Etre père.

Chapitre 35, cette méchanceté gratuite entre Albus et Julia, tous deux empêtrés dans des histoires vouées à l’échec, j’adore. Je pourrais m’en faire une couverture et me rouler dedans

Réponse de l'auteur:

Ah oui alors les détraqueurs c'était juste pour que Ellis et Julia dorment ensemble dans le même lit mdr ....sans commentaire oui :) 

Pour Scorp au chap 25 j'ai conscience que ses répliques n'étaient pas "lui" et c'était volontaire. Il voulait tout simplement bien se faire voir et ne savait pas trop comment s'y prendre d'où le fait qu'il soit passé pour pédant. Je ne sais pas si c'est lui ou moi qui a été maladroit mais on est d'accord pour dire que ce n'était pas son vrai lui qui parlait. 

Ah oui oui pour le plan James/Milo je l'ai vu aussi sous forme de film d'ailleurs j'avais en tête d'autres gags mais j'ai eu une flemme d'écrire à ce moment là alors j'ai été au plus rapide, ce qui explique aussi pourquoi j'ai d'aussi longues ellipses. C'est parce que j'ai la flemme d'écrire et que je veux passer à un autre moment de l'histoire ^^

Ahhhh oui alors la blague du gros serpent c'est mon frère qui me la sortie aussi une fois --' Je ne sais plus quel était le contexte mais j'ai trouvé sympa de réutiliser la formule ahah 

Alors le chapitre du noel chez les Weasley, tout le monde me dit qu'il est grave cool etc...mais perso moi, Scorp et Rose je commençais sincèrement à m'en lasser alors il me fait ni chaud ni froid. 

Ahhh par contre la colloc des trois Gryffondors ça ça m'a bien fait kiffé et bravo pour avoir reconnu le magnifique remix ahah ! 

Contente que tu aimes ma Lily en tout cas ! Et le BIFIW ! 

Pour Ollivander...euh oui je l'avoue...j'en avais marre d'eux il fallait bien que ça pète ! 

Ahhhh ! Nouvelle évolution et bien tu m'en vois ravie ! Parce que justement c'est Melody et Marie qui me corrigeaient mes horribles fautes d'orthographes (d'ailleurs pardon pour celles que je te laisse sur ma ràr) qui justement me disaient que tout était très beau très bien blabla mais que mes textes manquaient de détails, de profondeur. Et si jusque là je ne m'attardais pas sur les détails c'était tout simplement par flemme mdr. Flemme d'écrire, de faire des gros pavets etc... et puis un jour je me suis dit :"bah clara va falloir faire un choix, soit tu fais un truc de qualité et tu apprends de tes erreurs soit tu restes la grosse flemmarde que tu es!". Et là Killiwtach...le révélation. La révélation ! Mon visage s'est transformé ...

Bref je t'épargne les détails, j'ai décidé de peaufiner mes descriptions tout simplement. 

Pour James et Al j'aurais bien voulu plus développer leur relation mais je vais le faire dans mon autre fic La Gardienne de Ses Secrets :)

Ah bah oui forcément Leah c'est le perso qui me ressemble le plus etc...alors moi j'ai pas fais médecine mais j'ai fais prépa donc c'est un peu la même merde et puis j'ai pas mal d'amis qui ont fait la PACES aussi donc bon je sais qu'elle galère c'est. Et puis concernant ses pb avec Milo...bah c'est trop simple quand tout va toujours trop bien donc un peu de piment ça ne fait pas de mal :) 

Pour Venus, figure toi que moi je l'aime bien ! J'ai juste de la peine ! Et la scène de billard était volontaire ridicule et grotesque parce que Venus est riducule et grotesque...d'où le fait que j'ai de la peine pour elle. 

AHHHH MAIS RIGHT ?! RIGHT !!! Leeno je le baise. Concrètement, clairement....tout ce que tu veux. Leeno c'est le men of my life. Avec Albus of course ! 

Merciii pour tes reviews ! 

Bon par contre là je dois faire une pause ! On se retrouve quand j'aurai le temps mais bisous sur les fesses en attendant ! 

Ciao ! 

Clara <3

 

 

 


Laissée par : Kiliwatch le 05/11/2017 13:44 pour le chapitre Chapitre 18: DJ Licorne dans la place

Les cinq premiers chapitres s’enchaînent bien. On ne perçoit pas tellement la structure du récit, ce qui me laisse penser que tu écris au grès de ton imagination, sans trop programmer ce qui va se passer après. Ça marche dans le sens ou les dialogues sont piquants, c’est drôle, plein de réparti, on s’amuse des petites anecdotes mais à partir du chapitre 6, c’est moins bien fait. Certes, ça redémarre fin de chapitre avec l’attaque de la sirène, mais j’ai trouvé que les péripéties qui suivent, jusqu’à la résolution et la guérison de Julia sont comme mortes dans l’œuf. J’ai compris que t’instaurais un élément déclencheur (la morsure de la sirène) pour redynamiser l’histoire. Mais c’est presque aussitôt réglé, on ne comprend pas où tu veux en venir, cela n’a pas de lien avec l’intrigue. On dirait que tu ne savais pas trop quoi introduire comme bouleversement donc tu as inventé cette histoire d’attaque, aussitôt arrivée, aussitôt réglée.
Cela aurait été intéressant si cette attaque permettait à Julia de découvrir quelque chose sur elle, de faire introduire de nouveaux personnages, un nouvel élément concernant l’intrigue. Mais tu te rends bien compte que tu fais monter le suspens, on sent que l’intrigue arrive pour finalement, à la résolution on n’a rien appris de plus que le faite que Scorpius a une manie avec les potions. Peut-être que tu as inventé cela pour donner à Scorpius et Rose une bonne raison pour travailler ensemble et se réconcilier, je ne sais pas trop, pas trop compris l’utilité, mais je pense que tu peux mieux faire ;)

Par la suite, on se laisse porter par les différentes intrigues amoureuses jusqu’à la soirée du Nouvel An (grand retour de Dominique, je t’ai dit que je l’adore ?) (hmm oui). J’ai beaucoup de mal à croire que tu puisses te faire violer dans les WC d’une boîte de nuit. Déjà, parce que… euh… tu as déjà vu des toilettes de filles vides ? Je veux dire, c’est hyper important, c’est LE rituel des meufs en soirée. A tel point qu’il n’y a pas de queue aux toilettes, il n’y a pas de soirée ! Sérieusement, même à Poudlard, il y a Mimi Geignarde, si c’est pas un reflet de la réalité ça ! Donc je pense qu’un violeur passait difficilement inaperçu.

Passons, James devient de plus en plus taquin et en même temps, Ellis Ollivander fait son apparition. Le triangle amoureux est dressé, on commence de faire des paris sur qui finira avec qui. Personnellement, j’ai tout de suite voté James parce que… Autant la dynamique Scorpuis/Albus/Julia marche à merveille, autant Ollivander c’est une catastrophe ! Cette discussion de je-ne-sais-combien-de-pages avec Ellis chapitre 13 était d’un ennui ! Il n’y a pas un seul rebondissement, ils font connaissance, en tout bien tout honneur, ça empeste la politesse et la retenue comme deux personnes qui ne s’aiment pas mais sont obligé de travailler ensemble. En fait, j’ai l’impression que tu utilises tout ce discours pour étaler ton savoir sur les baguettes. Le résultat est plutôt ennuyeux. D’autant plus que je ne suis pas d’accord avec ta vision des baguettes. Tu vas transformer Ollivander en véritable entreprise par la suite, ce qui va à l’encontre de ce JKR a voulu faire de son univers, avec un monde de petits métiers et d’artisanat, qui a la volonté de se tenir bien en dehors des moldus et de leurs industries. Mais, bon, là, il ne s’agit que d’un avis personnel.
Plus concrètement, par exemple lors qu’Ellis questionne Julia sur son patronus : -Vraiment ? demanda-t-il étonné. Tu sais en faire depuis combien de temps ? Elle répond : Oui vraiment, sourit Julia. Et depuis peu. A quoi sert ce dialogue au juste ? A la limite, tu peux rendre ça plus dynamique en faisant : Vraiment ? / Oui vraiment / Tu sais en faire depuis combien de temps ? / Depuis peu. Mais le rythme, tu le sens bien, est haché, saccadé. Ça donne trop de longueur pour des choses inutiles et en faisant ça tu perds mon intérêt au fil de la conversation alors que le but des dialogues est justement l’inverse !

Dans le reste des chapitres, j’ai quasiment survolé tous les passages Ellis /Julia. Je sais que tu as pris de la peine pour les écrire, et j’en suis désolé parce que *drama queen ON* le problème, ce n’est pas toi, c’est moi ! Tu comprends, j’ai un quota de guimauve et en seul chapitre t’as tout explosé. C’était trop pour moi, maintenant part, laisses-moi derrière, je ne vais faire que te retenir *drama queen OFF*

Je t’ai trouvé au top de ta forme au chapitre 18. Je ne sais pas comment tu as fait, mais là, le Ellis /Julia passait très bien. Sans doute parce que les échanges étaient plus taquins et moins guimauve. J’ai enfilé les chapitres suivant sans m’arrêter. C’était bon, dynamique, il y avait autant de forme que de fond ! A partir de là, j’ai eu l’impression que tu as atteint un premier niveau de maturité dans ton écriture.
Tu as une excellente compréhension des personnages. C’est juste merveilleux. Ils ont tous un caractère bien défini, des tics de langages, des expressions propres et le tout rend ta vision de la Next-Gen comme un ensemble cohérent, presque Canonique des relations entre les personnages. Ça fait très vivant ! Je pense notamment au passage le passage où Albus essayes de faire comprendre à Julia qu’elle est canon alors que Scorpius lui dit de se taire. La dynamique est excellente. Ça marche, les dialogues s’enchaînent avec réparties, on voit que le groupe est soudé, leur amitié fonctionne et on les envie. On se laisse complètement embarquer par l’histoire, et on se met à rêver d’un trio comme Juila/Albus/Scorpius comme un genre de Squad Goals !
J’aime le côté un peu grognon et cynique d’Albus. Ça colle avec son histoire pleine de déceptions amoureuse, on y croit, on y s’attache ! Il m’a fait penser à Ted et ses nombreux déboires amoureux dans HIMYM ! Scorpius, je l’ai trouvé encore mieux. Sa petite insolence, ses grands airs et malgré tout, derrière, un personnage comme les autres : en proie au doute.



Réponse de l'auteur:

Alors non ! Tu vas rire ma chère Kiliwatch parce que figure toi, jusqu'au chapitre 46, tous les évènements étaient titrés, prévus, etc SAUF QUE ! Depuis le chapitre 17, j'ai concrètement décidement de m'en foutre de mon plan d'origine et QUE DONC, depuis le chapitre 18 j'ai écrit au grès du vent et de l'imagination. Va comprendre la logique du bordel, j'te le fait pas dire ! 

L'attaque de sirène elle me donne envie de vomir tellement elle est niaise, inutile. Mais je l'avoue, je cherchais un petit prétexte pour rapproche Scorp et Rose et pour que James s'improvise secouriste. C'est beaucoup pour pas grand chose, I know...Mais je n'étais qu'une petite débutante au début et si c'était à refaire je le ferais pas. 

AH ! en fait je viens de me rappeller quelque chose ! Je voulais que la morsure de sirène donne des pouvoirs supplémentaires à Julia ! Sauf que je me suis dit que ça serait vraiment trop donc j'ai gardé l'attaque mais j'ai supprimé les effets secondaires. 

Pour les toilettes dans la boite, maintenant que tu me fais la réfléxion, je pense avoir manqué de réalisme sur le coup, j'en conviens. Mais askip, les sorciers faisaient pas pipi dans des toilettes avant, c'est JKR qui l'a dit ! Donc on peut partir du principe que les toilettes sorciers sont généralement désafectés. Non ? 

OH MY FUCKING MERLIN !!! Tu n'aimes pas Ellis ? Tu n'aime pas les baguettes ? 

On a plus rien a se dire je crois...

Non bon tant pis, j'ai des lecteurs qui ont adoré Ellis, d'autres qui l'ont détesté, c'est tout c'est comme ça :) Et du coup pour l'industrie des baguettes bah d'un point de vue commercial : si tu t'étend à l'étranger bah tu te fais connaitre donc plus de flouz dans tes poches donc tout bénéf. DONC pour moi ça serait stupide de ne pas s'étendre et de ne pas tenter de devenir le leader ! 

Mais sinon meme si je ne suis pas très fière de mes débuts, effectivement l'amitié Julia/Scorp/Al est ce qui m'a donné le plus de plaisir à écrire, je me faisais rire toute seule parfois donc de ce côté là, je pense avoir réussi quand même un truc pas trop mal avec leurs caractères bien à eux etc...

Mais c'est vrai Al à un petit coté Ted même s'il est mille fois plus malchanceux ! 

Merciiii pour ta review, 

A toute :) 

 

PS : jusqu'au chapitre 25 mes chapitres étaient déjà tous écrits d'avance et c'est clairement à partir de là que je pense avoir prit une certaine "maturité" au niveau de l'écriture


Laissée par : Kiliwatch le 05/11/2017 13:43 pour le chapitre Chapitre 2: Welcome back to England

Focus sur les personnages : j’ai trouvé Dominique détestable et c’est ce que j’ai préféré chez elle ;) Concernant Julia, j’ai bien compris que… c’est toi. Et c’est aussi pour cela que c’est une Mary-Sue. Comprends-moi bien : tu te projettes en elle, comme un genre de Self-Insert dans la Next-Gen. C’est ton personnage, donc d’une façon presque maternelle, tu ne veux lui donner le meilleur comme une mère veut donner le meilleur à ses enfants. C’est-à-dire les meilleurs amis au monde (Albus & Scorpius), la meilleure des maisons (Serpendtard, un choix de maison qui rétrospectivement, ne va pas tant que ça au personnage), être la plus jolie possible, son frère qui est également un sex-symbole, tous les plus beaux garçons à ses pieds (James, Ellis, également décrits comme des sex-symbols), etc...
D’un côté c’est touchant, parce que cela révèle dernière ce personnage, ta propre sensibilité. J’aime quand elle parle de ses projets de romans, parce qu’ici, sur Hpf, on en a tous ! Je perçois qu’à ce moment-là tu parles de toi à travers elle. Mais d’un autre côté, ça lui donne des airs de « Miss Parfaite : je suis douée dans tout ce que je fais, au Quidditch comme en sortilèges, je sais faire apparaître un Patronus corporel alors qu’il s’agit d’une forme de magie très avancée, je suis belle sans m’en rendre compte, mais toujours au naturel car je n’aime pas me maquiller ». Et pourtant, tu décris souvent ce que Julia, avec détail, comme si finalement, elle prenait tout de même soin de son apparence #contradiction
Le problème, c’est que tu veux trop en donner à Julia. Tu as besoin d’elle pour t’insérer dans ton propre récit, comme si tu veux raconter tes propres aventures. Alors que si tu prenais plutôt le partie de raconter l’histoire d’une change-peau, comme ça, lambda, qui grandit et découvre ses pouvoirs, tu aurais plus de recul. Sans doute aussi que Julia serait moins attachante, parce que tu mettrais moins de toi, mais… tu comprends ? Il y a un juste milieu à trouver. Le pire, c’est que tu l’as déjà trouvé ! Là où tu fais ça avec brio c’est avec Albus & Scorpius. Mais j’y reviendrais plus tard ;)

Focus sur les dialogues : globalement, je trouve que tu as de la répartie. Je te citerais plus tard tes meilleurs moments. Mais commençons avec le mauvais pour finir sur une bonne note ;) On a parfois l’impression que tu donnes la parole à tes personnages pour ne rien dire. Un dialogue, c’est censé apporter des réponses soit sur l’intrigue, soit sur le personnage. Et d’accord, tu peux me dire que dans ce cas tous tes dialogues sont nécessaire pour comprendre tes personnages, ce à quoi je te répondrais que dans ce cas-là, il faut vraiment travailler leur introduction pour ne pas arriver comme un cheveu sur la soupe.
Exemple très concret, chapitre 1 : Albus est préfet comme Julia, Leeno le félicite, puis Albus le remercie de l’avoir félicité. A quoi a sert ? Tu n’es pas obligé de tous transcrire en direct tel une plume à papote, tu peux faire du dialogue rapporté.
Autre exemple, toujours sur le même sujet : « Ah au fait Julia, nous avons reçu une lettre… blablabla… tu es préfète ». Est que c’est comme ça qu’un père annonce à sa fille qu’elle va être préfète ?! Leeno annonce cela comme s’il demandait à Julia de débarrasser la table ! Tu es capable de beaucoup mieux que ça, je le sais maintenant, alors n’introduit pas un truc aussi important par un anodin : « Ah au fait ». Tu comprends ce que je veux dire ? Tu es d’accord avec moi ?
En parlant de dialogue, je ne sais pas si tu t’en rends compte mais tu as la manie d’utiliser : « Est-ce que j’ai le choix ? Ais-je le choix ? » et « Oui et non ». C’est à se demander si tes personnages formulent une seule fois quelque chose de concret... Aussi, je ne compte plus le nombre de fois où tu as utilisé « tacla » comme verbe de parole. Il y en a tellement d’autres avec le même sens ! Pourquoi se cantonner à celui-ci ?

Focus sur le niveau de langage. Je te trouve parfois un peu trop vulgaire. Premièrement, ça m’étonnerait que des parents laissent leurs enfants s’exprimer de la sorte. Deuxièmement, quand tu cherches à exprimer qu’un personnage s’énerve, pas besoin de lui faire débiter tout un tas de mots orduriers. On comprend très bien qu’il est énervé avec des majuscules et une ponctuation adéquate, je t’assure. Troisièmement, quand tu prends le partie d’utiliser un narrateur externe (comme c’est ton cas), le narrateur présente les faits, il ne juge pas donc il n’utilise pas de vulgarités. Si tu veux utiliser des gros mots, décharge-toi dans les dialogues. Un texte qui est vulgaire dans sa narration et dans ses dialogues, ce n’est pas une histoire, c’est un torchon #punchline
Je ne prétends pas mieux faire. Au contraire, j’ai commis exactement la même erreur que toi. Au début, je ne voulais pas y croire. Je pensais que ceux qui me reprochaient d’être vulgaire étaient simplement de petits snobinards tatillons à souhait. Avant que tu penses la même chose de moi, je vais te donner une astuce pour que tu fasses toute seule un avis sur ton niveau de langage.
Bien sûr que maintenant, là dis comme ça, tu ne trouves pas plus ordurière qu’une autre. En tant qu’auteur, on pense TOUS cela. Pour se rendre compte de la façon dont on écrit, comprendre son « style », il faut d’abord se laisser le temps de digérer les critiques, prendre du recul sur son texte, c’est-à-dire, ne plus y toucher pendant quelques semaines, abreuves-toi de d’autres livres ou d’autres fanfictions en attendant, pour voir ce qui se fait ailleurs, comment les autres écrivent. Et seulement quand tu auras tout oublié, quand tu auras suffisamment de recul, alors replonge-toi dans ton texte.
Tu verras que c’est extrêmement frustrant ! Tous les défauts t’apparaissent, tous les détails non-concordants, tout ce qui ne va pas t’explose à la figure et tout ce que tu écris te semble naze. Généralement, il s’en suit une période où tu essayes de noyer ton chagrin dans un pot de Nutella ou dans un marathon de série, en boule dans ton canapé #truestory

Focus sur les noms, parce que c’est un peu mon dada. J’aime bien « Leeno Tokela », « Milo Tokela » c’est joli à l’oreille et en plus ça sonne amérindien. C’est dommage que tu n’aies pas plus insisté sur des sonorités étrangères… à côté de noms aussi extravagants, Julia… bah… ça fait un peu plat. Alors que c’est le personnage principal ! C’est lui qui doit sortir du lot ! C’est d’autant plus dommage que ça apporterait une véritable profondeur à cette famille, mettrait en avant leurs origines, l’histoire de leur nom, la malédiction qu’ils portent, etc… Un dernier truc (vraiment très anecdotique) je tiens à le dire que « Miss Cottoon » (comme coton j’imagine ?), pour une infirmière, c’était très bien choisi. Ça m’a tiré un sourire la première fois que je l’ai lu ;)



Réponse de l'auteur:

ALORS NOOOOON ! NON et non et non et re-NON ! Julia n'est pas MOI ! Peut-être je lui ai donné certaine de mes répliques, (mais en soit je les ai donné à tous mes persos) mais en aucun cas je ne suis Julia. En fait, je suis certainement un mélange de tous mes persos féminin. J'avoue leur avoir donné à toutes une partie de mon caractère. Mais je pense très sincèrement que le perso qui me ressemble le plus c'est Leah. Et je suis d'accord pour dire que je suis un peu comme une maman avec eux et clairement, Albus c'est mon bébé. Albus c'est...y'a pas de mot pour dire combien j'aime Al. C'est mon poussin <3

Par contre oui, je te l'accorde : J'AIME LE BEAU ! Je m'en rend compte tout à fait, mais c'est comme je suis. Je ne peux pas faire ou m'imaginer les choses autrement. J'ai besoin que ça soit beau. Je ne sais pas si c'est de la superficialité, du perfectionisme, de l'utopie ou j'en sais rien mais j'ai besoin de créer des choses belles, d'écrire des choses belles (dans le sens esthétique), etc...Je n'aime pas le moche. C'est tout, c'est comme ça, et j'assume ! Mais du coup je peux comprendre que ça peut énerver autant de qualité pour un seul perso...Et pourtant ! J'ai essayé de me freiner crois moi ! Déjà avec l'histoire de change-peau je m'étais demandé si ce n'était pas trop...mais je pense que ça ajoute tout de même une touche d'originalité à ma fic.

Pour mes dialogues, bah si c'est ceux du début forcément c'est moins bon mdr...mais clairement, je le dis et le redit : avant le chapitre 13, il ne se passe concrètement rien dans mon histoire. C'est mal racordé, très maladroit etc...

Et bref oui, ça fait trois mois que j'ai fini ma fic, trois mois que je n'ai plus écrit une seule ligne et clairement avec le recul je me demande pourquoi ma fic a plu. Parce que je la trouve tellement mal écrite au début....et puis les évènements sans queue ni tête...arghhh ça m'énerve !!! 

Ah !!! Tu soulèves un truc intéressant là ! Le prénom de Julia ! Bah j'avais pas d'inspi mdr...je voulais lui trouver un prénom amérindien aussi mais j'avais peur qu'on ne s'identifie pas assez à elle parce qu'elle s'appellerait Pocahontas ou autre...donc...j'ai opté pour un style plus classique. 

Ahhhh Miss Cottoon ! bah oui c'est clairement pour le coton ahah Je voulais l'appeler Miss Compresse mais c'était trop cramé alors j'ai opté pour le cotton ! Et puis comme c'est pas un perso récurrent bah au moins c'est simple à s'en rappeler et j'ai pas besoin de faire des recherches dans mon doc Word de 900 pages pour me rappeller comment je l'avais appelé (comme tel fut le cas pour Kurt et .....bah je me souviens plus !). 

Merci pour cette 2ème review du turfu en tout cas ! 

Des bisous ! 

Clara <3

 


Laissée par : Kiliwatch le 05/11/2017 13:42 pour le chapitre Chapitre 1: Prologue

Salut Clara !

J’ai capté ton attention dès que tu as vu mon nom, pas vrai ? Tant mieux parce que je vais en avoir besoin tout au long de cette review qui s’annonce déjà aussi longue que tes 46 chapitres. Oui, très chère, tu ne m’as pas demandé mon avis, c’est justement pour cela que je te le donne. Alors assieds-toi confortablement, enroule-toi dans un plaid et prépare-toi une tasse de thé, car j’ai ÉNORMEMENT de choses à dire. Pourquoi maintenant ? Eh bien, tout simplement parce que je viens enfin, après quelques nuits blanches, de finir 23 ans plus tard. Pourquoi cela m’a pris autant de temps ? Laisse-moi te raconter toute l’histoire… dans un ensemble de de reviews qui constitueront mon argumentation en thèse/antithèse/foutaise

La première fois que j’ai vu ta fic, je m’en souviens encore, tu avais utilisé une vue de Poudlard, un paysage qui –je l’avoue– invite à la nostalgie des films, en plus du titre évocateur « 23 ans plus tard », bref, mon radar de Next-Gen s’est allumé. Le résumé parlait d’une « fille de l’ombre » possédant certains pouvoirs et très rapidement je me dis que c’était encore une de ces Next-Gen à la Mary-Sue, trop belle, trop intelligente, trop puissante, façon « je suis la fille cachée d’un mangemort et je vais tomber amoureuse d’un Potter ».
Evidemment, ce n’est pas DU TOUT le cas. Mais si je me suis dit ça à l’époque, sans doute que d’autres ont pensés la même chose que moi. Ou je veux en venir : c’était bateau. L’image de Poudlard, jusqu’à la même police que dans les livres, le résumé centré sur un OC qui sens à plein nez la Mary-Sue et ce rien que dans le résumé... Ça ne m’a pas donné envie de te lire, bien au contraire.
Je le reconnais volontiers. C’est très dur d’écrire un résumé qui éveille la curiosité, qui dévoile suffisamment pour attiser le lecteur, sans toutefois tout donner et qui, en plus de tout ça, sorte du lot. Au fur et mesure que je voyais ta fic dans les dernières mises à jour, j’ai suivi l’évolution de ta façon de la présenter.

Concernant l’image, je trouve cela beaucoup plus intéressant d’avoir un portrait de ton personnage. On rentre déjà dans l’histoire, on a envie de savoir qui se cache derrière, d’où vient-elle ? A quoi aspire-t-elle ? C’est tout de suite plus vendeur qu’une vue de Poudlard. Donc très bon choix. Par contre, je ne suis pas très convaincue par l’image qui donne un aspect très « beauté superficielle ». En voyant cela, je m’attends à lire une fanfiction écrite par et pour ados, très sentimentale, agrémentée de lemons et beaucoup dans le paraître. Je prends un peu d’avance sur ce que je compte dire après mais s’il y a un truc qui m’a souvent agacé en te lisant, c’est ta volonté de vouloir rendre beau, grand, fort et intelligent tous tes personnages. C’est dommage. N’importe qui pourra te dire que ce qui rend des personnages attachants, ce sont bien plus leurs défauts que leurs qualités. Pour conclure, ne la change pas ! Je sais que je vais en totale contradiction avec mon discours, mais bien au contraire, je ne crois pas que ce soit un défaut d’écrire une fanfiction par et pour ados, pleine de sexe et de paraître. Je crois au contraire, que c’est ce que les lecteurs recherchent ici : une version plus libérée et trash de Harry Potter. Et en cela, ton image est le parfait reflet de ce qu’ils cherchent et de ce que tu vas leur apporter. Alors garde-la ;)
Concernant ton résumé, pour avoir vu les différentes versions –et désormais en connaissance du dénouement de ton histoire– je trouve qu’il est plutôt bon. Ok, je suis dure : il n’est pas « plutôt » bon, il est bon tout court ! Aujourd’hui, il me donne envie de te lire… c’est déjà fait, mais t’as compris l’idée. Maintenant, tu sais ce qu’il faudrait faire pour le rendre très bon ? Je pense que tu attirais d’avantage de lecteurs en donnant directement la parole à Julia. Elle pourrait raconter ce qu’elle pense de sa vie, comment tout a commencé ? Expliquer tout ce que tu dis de façon rapportée, mais cette fois-ci en discours direct ? Je trouve –et c’est un avis qui n’engage que moi– que ça apporterait encore plus de dynamisme ! Oh… et soit dit en passant, est-ce que tu pourrais épargner nos yeux avec tes lettres en gras ? On a l’impression que tu nous hurle ton synopsis aux oreilles. Je sais qu’il est difficile de se faire entendre parmi la multitude d’histoires et d’auteurs, cherchant tous à sortir leur épingle du jeu, mais on est sur Hpf, Clara, pas à la criée ^^

Donc j’ai été un peu freinée par ta façon de présenter ta fic, soit. Mais même si ça sentait le Mary-Sue à plein nez, je ne me suis pas arrêté à cela. Je me suis dirigée vers ta présentation pour voir un peu plus à qui j’avais affaire. Ce n’est pas du stalk… pas… vraiment. La bio des auteurs, c’est révélateur de leur façon d’écrire. Une bonne biographie = une bonne histoire. C’est comme un CV, le but est de se faire rapidement une idée sur la personne.
Tu vois déjà où je veux en venir, pas vrai ? Attends encore un peu. J’ai envie de faire durer le suspense. J’ai lu ta présentation. Ta première présentation. Et pour te dire ça sans détours : je l’ai trouvée d’une arrogance à s’en hérisser le poil. Cependant, je comprends ce que tu as voulu faire. Tu voulais jouer la prétention de façon drôle, presque taquine et j’aime l’idée, ça me plais ce genre de présentation ! Je ne te reproche pas cette outrecuidance, je trouve au contraire, que lorsqu’on est le meilleur, on est en droit de le crier sur tous les toits. C’était seulement très mal fait. Et si tu ne savais pas doser cela dans ta présentation, alors je me suis dit qu’il y avait assez peu de chances pour que ce soit mieux dans ta fanfiction. C’est à ce moment-là que je j’ai décidé que tes écris ne m’intéressaient pas (bien sûr, je me trompais, mais on verra ça plus tard). Premièrement par le Mary-Sue qui est le signe d’un jeune auteur et généralement d’une certaine maladresse. Secondement par cet orgueil débordant dont tu faisais étale sans vergogne dans ta bio.
Remarque une chose : j’ai utilisé le passé. Cela veut bien dire qu’il y a un avant et un après. Et qu’en l’occurrence, je te fais une critique de « l’avant ». Depuis, tu as rectifiée le tir, tout modifié comme apprenant de tes erreurs, prenant du recul, ect... Aujourd’hui, ta bio est beaucoup mieux. Je la trouve plus fournie et plus authentique. Bref : mieux.

Cette amélioration, je l’ai sentie au fil des chapitres. Si tes personnages grandissent années après années, toi aussi. On sent que ton écriture s’aiguise. Tes mots deviennent plus justes, tes phrases plus structurées. Je pense que tu peux très simplement t’en rendre compte en lisant ton premier chapitre puis directement après, en lisant le dernier. Tu vois clairement une évolution. Une bonne évolution.
Je t’ai expliqué pourquoi j’ai eu énormément de mal à me plonger dans ton histoire. J’ai eu des préjugés (pas tous justifiés, je veux bien le reconnaître) envers ta fic. Mais son succès fulgurant m’a laissé penser que j’étais peut-être en train de passer à côté d’un truc. Alors… j’ai commencé 23 ans plus tard, sans trop savoir à quoi m’attendre.

J’ai serré les dents pendant tout le premier chapitre. Voire, dès la première phrase : « on était précisément le… ». Je ne sais pas si tu t’en rends compte mais c’est ultra autoritaire comme début. Comme si tu plaçais le contexte en disant « c’est comme ça et pas autrement », ce qui est maladroit. La formulation « il était précisément le… » est déjà plus atténuée mais même en corrigeant cela, cette phrase n’a aucun intérêt. Est-ce que le lecteur à envie de savoir précisément l’heure ? Non, il veut directement rentrer dans l’histoire !
J’ai par contre été interpellée par cet échange à Dumstrang. Ça, c’est original. On rentre dans l’action, on se demande aussitôt comment s’était ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Puis tu nous ressers du « dans précisément cinq jours ». Les précisions s’enchaînent et on ne sait plus quoi retenir. Le rôle du premier chapitre s’est de happer le lecteur et le plonger dans son monde. Le début est un peu cafouillant mais tu retombes finalement sur tes pattes en présentant les Tokela.

J’aime la relation frère/sœur/père. Je trouve que les échanges fonctionnent bien, sans doute aussi parce que tu sais de quoi tu parles. J’ai cru comprendre que tu avais un grand frère. Je trouve que ça se voit, tu t’en nourri et t’en inspire, ce qui rend le tout très réel. Tu maintiens une tension fraternelle qui est finalement totalement détruite par le revirement de Julia à la fin du chapitre, où elle s’adresse à son frère avec bienveillance. On ne comprend pas, ça arrive comme un cheveu sur la soupe. Je pense que tu devrais faire un choix. Soit tu présentes la relation frère/sœur d’une façon taquine. Soit c’est bienveillant. Tu ne peux pas dire à ton frère d’aller « se faire » et quelques lignes plus bas, s’intéresser à sa carrière ! C’est trop rapide, c’est maladroit. Par contre tu peux garder cet affrontement Julia/Milo puis, au fil des chapitres, les rapprocher.
J’ai ensuite beaucoup de mal à croire que Julia, cette fille dont on sait qu’elle est jolie pour avoir vu son portrait en illustration de ta fic, soit restée aussi longtemps « dans l’ombre ». Soit elle a changée depuis Dumstrang, ce qui explique que personne ne se soit vraiment intéressé à elle. Soit elle a toujours été comme ça et doit donc avoir un passé, quelques histoires avec ses camarades de Poudlard et donc déjà une réputation. Ce que j’ai l’impression dès ce premier chapitre, c’est que ton personnage est creux. Tu ne l’as pas assez travaillé et pour justifier cela tu inventes le faite qu’elle soit du genre « invisible ». Je pense que tu aurais vraiment à gagner en expliquant, au contraire, que jusqu’à présent Julia était timide, suiveuse, se laissait faire (glisser quelques exemples de ses années antérieures à Poudlard) mais que cet échange à Dumstrang lui a permis de s’affirmer. Attention, encore une fois, pas trop brutalement ! On doit voir ce changement dans les chapitres qui suivent. Par exemple, c’est très bien fait lors de la dispute avec Dominique. Ça vient graduellement, étape par étape.



Réponse de l'auteur:

KILIWATCH !!!! 

Est ce que tu te rends compte du nombre de jours qu'il va me falloir pour te répondre !!!!! Parce que je compte le faire hein mais ça risque de prendre du temps...enfin je verrai. Mais déjà MILLE MERCI MILLE BISOUS MILLE PAPOUILLES pour ces reviews du turfu qui ont du te prendre un demi-millénaire à écrire ! Je te fais des petits coeurs (<3 <3) mais pas trop parce que askip t'aime pas la guimauve ! MAIS QUELLE IDEE D'ETRE VENUE ME LIRE ALORS ?! Ma pauvre...tu as du aller te faire vomir plus d'une fois...

Mais commençons par le commencement : OUI JE NAVAIS AUCUNE DE COMMENT BIEN INTRODUIRE MA FIC ET MA BIO !!!! Alors oui c'était de la merde, très clairement. Et je suis d'accord pour dire que ma bio faisait très orgueilleuse, très pédante, blablabla...mais sur le moment où je l'ai écrite je m'étais trouvé drôle puis en me relisant je me suis rendu compte du ridicule de la chose alors j'ai tout enlevé pour un style plus design et épuré (je l'ai écrit en 5min balek). 

Pour le résumé de ma fic je l'ai changé un milliard de fois et j'étais jamais satisfaite. D'ailleurs je ne le suis toujours pas mais...faute de mieux...d'ailleurs ! Ce mieux, c'est même pas moi qui l'ai écrit. C'est Melody. Comme elle avait un regard extérieur je me suis dit qu'elle arriverait mieux à me vendre ma fic. D'AILLEURS LE COUP DU GRAS C'EST JUSTEMENT POUR ATTIRER TON ATTENTION !!!! Bon ok, c'est un peu violent...je vais rectifier tout ça, merci du conseil :) 

Bon ensuite, je ne sais pas si je le dit ici ou dans une autre review mais pour moi, avant le chapitre 13 ma fic c'est du gros caca. JE NE L'AIME PAS ! Si ! je n'aime que Dominique ! D'ailleurs je ne sais pas si tu as lu la petite fic que j'ai fais sur elle....bon après je ne suis pas sure que tu accroches puisque y'a des vampires et du coup tu vas peut etre m'accusé de faire du PLAGIAT TRUE BLOOD ou VAMPIRE DAIRIES ahah ! Non mais si t'as aimé le perso ça devrait le faire quand même, enfin je crois...

Bref, pour mon style oui je m'en suis rendue compte que j'étais vulgaire dans la narration et que du coup c'était une faute. Je corrigerai un jour quand j'aurai le courage de tout relire ! 

Et pour l'illu, bah c'est galère aussi franchement de trouver un truc vendeur. Je sais pas si tu as vu les illus que j'ai fais pour Mariye et du coup ce que tu en penses, mais je trouves que je réussis mieux pour les autres que pour moi ! Même pour le trailer d'ailleurs ! Me dis pas que t'as pas vu le trailer mdr...attend j'ai passé du temps, au taquet la meuf...Mais si tu l'as pas vu, va sur mon lien youtube. 

Bon aller, je passe a tes autres reviews parce que...J'AI ENVIE DE TE MONTRER MON ART POUR LA TACLAGE INTEMPESTIF !!!

 

Merciiii pour tes reviews, t'es un chou, (t'as vu ça rime),

Clara !

 


Laissée par : LlianaPotter le 22/10/2017 17:21 pour le chapitre Chapitre 46: Epilogue

Salut !

J’ai lu ta fanfiction d’une traite et je l’ai adoré. Pendant tout le long, j’étais pour Julia/James et j’espérais qu’ils finiraient ensemble donc j’ai vraiment été heureuse de la fin. J’aime beaucoup Jared, enfin surtout sa version enfant.

J’ai jamais aimé Ellis et j’ai vraiment eu peur qu’a la fin ça soit lui et pas James avec Julia...

Sinon franchement les personnages sont géniaux, ils sont attachants et complexes. 

Et toute l’intrigue avec les change-peau était intéressante surtout au début quand elle apprenait à contrôler ses nouveaux pouvoirs. 

Si tu écris à nouveau sur ces personnages et sur des missing moments est ce que tu pourrais montrer comment James devient le père de Jared (les réactions de Jared et James et comment Jared apprend la vérité) ? Vraiment j’ai été super contente quand j’ai lu que Jared était le fils de James. Je l’ai aimé 10 fois plus en 2 secondes et je commençais déjà à bien l’apprécier avant...

A bientôt j’espère !



Réponse de l'auteur:

Coucou Lliana ! 

Désolée pour le temps de réponse mais je n'ai plus trop le temps de passer par HPFF en ce moment...quoi qu'il en soit je vais répondre à toutes mes reviews et je ne manquerai pas de remettre à jour toute mes autres fics ne t'en fais pas :) 

Je suis heureuse en tout cas que tu ais accroché à ce point avec mes persos ! Ainsi qu'avec les légendes de change-peau :) 

Pour les missing moment, c'est prévu ne t'en fais pas. Il faut juste que je trouve le temps d'écrire ahah et c'est compliqué en ce moment avec mes études mais c'est prévu ! 

Merci mille fois pour cette magnifique review en tout cas, 

des bisous, 

Clara <3


Laissée par : Lily-chan le 21/10/2017 19:13 pour le chapitre Chapitre 46: Epilogue

J'ai adoré ta fiction !!! Je suis tellement contente que Julia finisse avec James !!! 

J'aimerai beaucoup lire une fiction sur Jared ! J'aimerai aussi beaucoup lire comment Jared va accepter sa paternité vis-à-vis de James. 

J'adore Rileigh, je sens que je vais adorer le couple Rileigh et Matthew ! Ce serait bien que tu écrives un OS ou une petite fiction sur ce couple :D 



Réponse de l'auteur:

Coucou Lily-chan ! 

Désolée pour le temps de réponse mais je n'ai plus trop le temps de passer par HPFF en ce moment...quoi qu'il en soit je vais répondre à toutes mes reviews et je ne manquerai pas de remettre à jour toute mes autres fics ne t'en fais pas :) 

Je te remercie en tout cas de m'avoir suivie jusqu'au bout et m'avoir laissé tes jolies reviews ! 

Pour Rileigh et Matt j'ai déjà une mini fic en cours que j'ai commencé à écrire cet été ;) 

Des bisous, 

Clara <3


Laissée par : Sasade17 le 29/08/2017 17:45 pour le chapitre Chapitre 22: Hum...Happy Valentine's Day ?

Eww...Julia et Ellis (Jellia/Jellis/Jella(les possibles nom de couple)) vont trop bien ensemble ! 

Ce chapitre est trop cool !


Laissée par : mariye le 26/08/2017 11:32 pour le chapitre Chapitre 46: Epilogue

Re Bonjour ma Clarichou d’amour,

Je ne pouvais pas quitter “23 ans plus tard” sans faire une vraie review alors me revoilà (non, je ne culpabilise même pas de te donner tant de travail de RàR, c’est la rançon du succès^^).

Bref 23 APT est une excellente fic. Les persos sont parfaitement imparfaits, ce qui les rend crédibles et attachants. Les aventures que tu décris, les situations, les amourettes… tout ça est passionnant. Tu as un talent incroyable pour décrire l’action, une imagination exceptionnelle pour les situations et les personnalités.

Cette fanfinction se lit comme on regarderait une série. J’ai adoré. J’ai adoré suivre leurs aventure, j’ai adoré espérer, j’ai adoré m’agacer contre certains persos. En bref j’ai vraiment vraiment adoré ton histoire.

Elle est et restera une de mes histoire préférée sur ce site et toi une auteur de mon top 3.

Cet épilogue mais surtout le chapitre précédent est une belle fin, comme je les aime. La boucle est bouclé, chaque pot a trouvé son couvercle ;) (oui, je ne lâche pas l’affaire de la vieille expression de grand-mère^^) et la next gen de la next gen est là ! C’est top !

Plein plein plein de gros bisous pour toi ma Clarinette Cacahuète de mon coeur.

Ton admirative et émerveillée tata Mariye ^^




Réponse de l'auteur:

OLALA MARIE !!! 

Je déborde et je croule sous les reviews et je n'ai meme pas le temps de te laisser les tiennes ! Mais preuve que tout arrive à point qui sait attendre puisque me voilà ahah ! Et t'en fais pas, UPCT aura ses reviews <3 

En tout cas je ne te remercierai jamais assez pour avoir été là, pour avoir corriger mes écrits. Tout ce que tu as fait compte bcp pour moi ! Je t'aime fort ! 

Et merci pour cette analyse détaillée de ma fic ! 

Des bisous, 

Clara <3


Laissée par : mariye le 26/08/2017 11:29 pour le chapitre Chapitre 46: Epilogue

Bonjour Bonjour Ma Claravictoria, Clarichou, Clarinette Cacahuète !

Il y a quelques mois, maintenant, tu m’as laissé ta toute première review sur SDC. Une review enthousiaste et expressive qui m’a vraiment fait très plaisir. Ensuite tu as commencé à publier ce petit bijou qu’est “23 ans plus tard”. Vite, très vite. Je me suis dis : “cette nana est folle, elle va publier l’intégralité de sa fic’ en un mois…” J’ai lu le résumé, qui m’a plutôt intéressé mais, à l’époque, je lisais très peu de fic’ en cours de publication. J’ai lu la moitié de ton prologue et j’ai lâché cette Julia me plaisait bien mais ce chapitre était trop compact et comme tu le sais déjà je le trouvais un peu indigeste ;). J’y suis revenu une dizaine de jours plus tard parce que ce que j’avais lu me semblait présager une histoire assez cool et je me suis dit que ça valait le coup d’insister. L’avenir (proche) m’a confirmé cette impression et j’ai très vite accroché.

J’ai accroché à tes perso, à l’histoire, à ta superbe narration et tes merveilleux dialogue mais surtout à toi. Les chapitres étaient longs (déjà au début ^^) et je ne sais plus combien étaient déjà publiés mais j’ai laissé une review à chacun et tu me répondais si vite et de façon si passionnée que j’avais l’impression de discuter avec toi. Au point que lorsque j’ai rattrapé mon “retard”, ça m’a manqué de ne plus échanger avec toi aussi fréquemment. Heureusement, tu reviewais SDC, si bien qu’on était en contact régulier.

Bref, tu étais marrante et survoltée et tu m’as inspiré un perso. Tu as créé ma bannière et tu as été la première personne de HPf avec qui j’ai pris contact en dehors du site. C’est avec toi que j’ai découvert cet aspect communautaire et j’adore ça *-* Tu as été là pour sauver SDC quand j’ai eu un coup de mou et pour y apporter ton talent et je ne te remercierai jamais assez pour ça. Vraiment, j’ai adoré notre collaboration. Tu es une fille généreuse, talentueuse et enthousiaste, ça se sent dans ton travail et je t’aime pour ça ;)

Bref, 23 APT est la première fic’ que j’ai lu en cours de publication et avec qui j’ai partagé une relation avec l’auteur. Et quelle relation ! Devenir ta bêta et m’impliquer dans cette fic’ comme si c’était la mienne fut un immense plaisir.

Cette review ne porte pas vraiment sur “23 ans plus tard” mais je voulais vraiment te faire cette dédicace parce que claravictoria m’a permis de découvrir le vrai plaisir de faire partie de la famille HPf alors que je suis inscrite depuis près de dix ans. C’est aussi grâce à toi que la relation “MCM” à débuté et Merlin sait à quel point je vous kiffe toi et ma Melody chérie.

Je te fais plein d’énormes bisous. Je t’aime et j’aime tes fic’.

 

Ta Tata Mariye <3



Réponse de l'auteur:

Marie, 

Sache que tu m'as littéralement donné les larmes aux yeux quand j'ai lu cette review je te l'avais deja dit ! En tout cas c'est une véritable déclaration qui m'a fait chaud au coeur. 23APT c'était mon projet que j'ai mené à bien et sans doute que sans toi ça n'aurait pas été pareil ! peut etre meme que je n'aurais pas été jusqu'au bout!

Alors merci d'avoir été là, merci d'être toi, 

Je t'aime fort, 

Merci pour cette review du turfu ! 

Clara <3


Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.