S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours hommage à Barbara - Ma plus belle histoire


De plus loin, que nous revienne
L’ombre de nos amours anciennes,
Du plus loin, de la première écoute…


Durant l'été 2022 (juin à août), nous, Juliette54 et Amnesie, vous proposons de déclarer votre amour à Barbara.
En un concours en trois manches, nous vous proposons de (re)découvrir ses chansons et son univers. Le premier chapitre (de 500 à 5000 mots) doit être écrit et mis en ligne d'ici le dimanche 10 juillet à 23h et doit s'inspirer d'une chanson de Barbara de ton choix et du thème Ma plus belle histoire...

Pour t'inscrire, nous donner le lien vers ton chapitre et pour plus d'info, nous t'invitons à consulter ce post sur le forum HPF !

Notre plus belle histoire d'amour, c'est toi, Barbara...


De le 03/07/2022 11:03


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 03/07/2022 00:26


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Reviews pour Le silence sous tes mots

Laissée par : Ella C le 03/02/2019 21:03 pour le chapitre Chapitre 22 : De l'art d'éclater en plein vol

Doux Merlin.

Déjà je dois souligner que ce chapitre est passé à la vitesse de l'éclair, j'étai tellement prise dans ma lecture que je n'ai pas vu le temps passer, j'avais juste envie de voir comment Draco allait s'en sortir. Bon, cette réponse n'est pas encore arrivée, mais tu donnes des sentiments bien compliqués et échauffés pour poser les bases de la révélation, qui promet d'être délicieuse.

Comme d'habitude, tu montres que tu maîtrises les dialogues, c'est fluide, rythmé, on comprend les intentions des différents personnages juste à la façon dont ils s'expriment, bref c'est crédible et agréable. Mais pour une fois c'est surtout la narration qui m'a marquée : dans chacun des paragraphes Draco nous décris un personnage, ses descriptions sont efficaces et font visualiser la personnalité et l'état d'esprit des personnes qui l'entourent, avec toujours les petites touches ironiques qui montrent ses émotions a lui. On a donc Théo avec son assurance à moitié énervante, et le raisonnement de Draco est tellement plein de questions sans réponse que je suis à la fois admirative que Théo ait (peut-être) pu penser à tout ça avant que Draco ne se questionne, à la fois perdue dans toutes les possibilités. C'est d'autant plus intelligent que les questions arrivent au moment où Draco suit Harry pour se faire interroger, donc il est en position vulnérable. Ne pas savoir ce qui va arriver me fait craindre pour lui en plus de me faire ressentir ce que lui ressent.

Ensuite on a Ron qui fait une apparition éclair : à peine deux lignes, comme pour montrer qu’il accompagne Harry en bon sidekick, mais entre le regard méprisant et le moment où il l’assoit de force il dégage tellement d’agressivité (et pourtant Morgane sait qu’il n’est pas le pire du groupe…) que le mot « danger » pourrait clignoter sur son front. D’ailleurs le retour de Ginny et le « c’est pas moi c’est Harry ! » en est d’autant plus drôle du coup… Son agressivité se dégonfle comme un ballon…

En ce qui concerne Tonks : elle dégage tellement de haine. C’est impressionnant de voir Draco impressionné (et surtout admettre qu’il l’est.) J’ai beaucoup aimé le « me scrutent, m'évaluent, me considèrent ». On voit également à quel point son sort est déjà réglé aux yeux de l’Ordre, chose particulièrement énervante mais qui rend le retournement de la fin absolument délicieux. Evidement, Draco ne peut pas statuer sur l’impasse dans laquelle il se trouve sans sarcasme, les phrases en italique me donnent à moitié envie de rire, à moitié celle de me taper la tête contre un mur. Non vraiment, Draco est impossible et ça doit être épuisant d’être dans sa tête 24/7, je sais pas comment il (et toi du coup) fait.

Oh, pauvre Ginny, c’est bizarre de la voir aussi terne et pleine de doutes… Je l’adore (et plus on avance, plus je l’apprécie) mais je suis un peu déçue qu’elle ne reste pour l’interrogatoire, parce qu’elle aurait été bien plus respectueuse que les autres, et qu’elle aurait écouté Draco. Je comprends que ce doit dur pour elle, on dirait que son monde vient de s’écrouler… Mais je ne suis pas persuadée que ce soit plus dur pour elle que pour Draco, vu que son intégrité à elle n’est pas remise en question.

J’aime beaucoup le fait qu’on ait droit à une description de Draco aussi. Ça les met sur un pied d’égalité, comme si Draco devenait soudainement humain à leurs yeux. La mention de Théo apporte de la distance, même si Draco se porte tout seul le coup fatal : il se compare lui-même à un Gryffondor et ironiquement, c’est ce moment qui marque le basculement dans la discussion et que l’Ordre est obligé de l’écouter.

Quant au contenu de la « discussion » … Draco a le pire instinct de survie, c’est pas nouveau, mais c’est très drôle de le voir provoquer Harry. Entre le début où il se fait couper la parole, sa scène digne d’une télénovela, et la fin où il leur met une claque, le rythme et le comique sont hyper bien géré. C’est qu’il a touché un point sensible en plus ! (La réaction de Ron est géniale aussi). Par contre sa tirade de la fin est badass, criante de vérité (et de vulnérabilité aussi dans ses petites hésitations, on dirait qu’il ne peut plus retenir sa franchise et c’est pas plus mal. J’espère que Tonks et Harry vont se remettre en question). (Oh, et je bénis la présence de Lupin, il est la seule personne sensée dans cette pièce)

Vraiment, je crois qu’il n’y a que toi pour faire un chapitre entier pour introduire un interrogatoire. La tension entre les personnages est à couper au couteau et le suspense est encore monté d’un cran. J’ai très hâte de lire la suite (et pour une fois je suis contente d’avoir du retard, comme ça je n’ai pas à attendre haha). Well done !



Réponse de l'auteur:

Coucou ! 

Déjà, désolée pour le retard monumental pour répondre à cette review ! J'ai été un peu dépassée par les événements dernièrement et j'avais complètement abandonné le monde des fanfictions. J'essaye doucement de m'y remettre à présent... 

Comme d'habitude, je vais commencer par te remercier pour tes retours qui sont à chaque fois adorables, très développés et qui encouragent vraiment l'auteur que je suis à m'impliquer dans ce que je fais. 

Effectivement, après quelques chapitres où les pensées de Drago avaient été un peu reléguées au second plan au profit de l'action, elles font ici leur grand retour. On se retrouve de nouveau dans le cadre de narration qui correspond aux début de cette fic, et qui (du moins je l'espère) avait plu à mes lecteurs ! 

Ahah c'est vrai que je n'ai pas pu résister à nous sortir un Ron un peu badass (Ordre du Phénix oblige), mais toujours bien Ron quand même parce que c'est comme ça qu'on l'aime ! Le moment où il se dégonfle devant Hermione m'a particulièrement amusée à écrire haha ! 

Concernant Tonks, j'ai volontairement fait ce personnage plus dur et plus impressionnant que dans la série. Contente qu'elle te plaise car j'avais peur qu'on me reproche d'avoir changé sa personnalité ! Elle "sert" en réalité de personnage accusateur et représente tous ceux qui ne croient pas en l'innocence de Drago. 

Hahahaha ! J'ai adoré ta remarque sur le fait d'être dans la tête de Drago. C'est vrai que ça peut être fatiguant parfois (surtout que ça se passe souvent aussi comme ça dans ma propre tête, quel bordel). Mais en même temps c'est ce qui fait tout son charme et ce qui le rend si attachant, cette (fausse) décontraction face aux événements... 

Ginny m'a fait de la peine aussi. Ca fait presque mal de l'écrire aussi déboussolée. Je suis d'accord qu'elle aurait du rester pour soutenir Drago... Mais elle n'en a visiblement pas eu la force. 

Oh ! Je suis contente que le passage de la description de Drago t'ait plu ! Je l'ai pas mal tourné dans tous les sens avant d'arriver à un résultat qui me plaisait. Et je trouvais ça amusant de faire un rapprochement entre Drago et Gryffondor... Parce qu'au fond je suis persuadée que personne ne peut être 100% de sa maison en tout circonstance. Même notre Drago Malefoy national... 

Contente que tu aies aimé la fin aussi, on passe d'une situation comique à une tirade un peu plus dramatique j'avais peur que ça ne passe pas et qu'on me reproche de trop vite changer de registre !

Bref, de manière générale contente que ce chapitre t'ait plu, car c'est un de ceux que j'ai mis le plus de temps mais aussi le plus de plaisir à écrire ! Même si tu as raison : finalement ce n'est qu'une introduction d'interrogatoire hahaha ! (L'auteur qui prend à peine son temps)

Merci encore une fois pour ton adorable review et désolée pour le retard ! A la prochaine j'espère :) 


Laissée par : kikou14789 le 30/12/2018 13:34 pour le chapitre Chapitre 24 : Le double visage d'Adrian Pucey
Hey !

Ravie de te retrouver pour un nouveau chapitre :D

Un petit mot rapide pour dire que j'aime beaucoup l'évolution de cette histoire, voir les choses s'accélérer va rendre les choses encore plus palpitantes j'ai hâte de découvrir la suite !

A bientôt, et joyeuses fêtes ;)

Bises,

Kikou

Réponse de l'auteur:

Hello ! 

Ravie de te retrouver également ! 

Merci pour ce gentil mot, ça me fait très plaisir de savoir que l'intrigue te plait toujours autant !

À bientôt et j'espère que tu as passé de joyeuses fêtes :)


Laissée par : Ella C le 25/11/2018 18:08 pour le chapitre Chapitre 21 : Prisonniers

Ah, on retrouve Draco ! Il a tout un passage pour lui en plus, comme pour rattraper les chapitres en retrait. ^^ Le pauvre, il n'est même pas ironique pour une fois, son désabusement n'est pas là pour se moquer des autres, mais bien réel. Je n'ai aucun mal à imaginer Narcissa lui raconter des choses pareilles en imaginant que ça pourrait le protéger, alors que c'est totalement l'inverse. Forcément ça dérive en analyse du genre humain, Draco est irrécupérable mais c'est pour ça qu'on (enfin je) l'aime. x)

Et on dit merci à Théo ! Les piques entre des deux-là m'avaient manqué, et j'ai pratiquement droit à un chapitre entier, yay ! Bon je suis pas d'accord avec Pansy, un Draco cynique n'est pas un double maléfique, c'est un Draco normal. C'est Draco le Magnifique son double, celui-ci qui le pousse à n'avoir aucun instinct de survie et à se mettre dans des situations pas possibles... Mais ça fait du bien de voir le retour de son second degré après ses élucubrations du début, même si ce n'est qu'une seconde.

Bref, j'en reviens pas de la longueur de ce dialogue. On dirait presque que tu peux enfermer tes personnages dans une pièce et les laisser se débrouiller tout seuls pour faire avancer l'intrigue... C'est dans ce genre de cas qu'on se rend compte que tu as travaillé leurs personnalités parce qu'on peut distinguer les comportements et les façons de parler de chacun. Théo mène le dialogue, Cassius et Pansy sont l'opposant et l'adjuvant qui servent à le faire réagir pour qu'il avance (un peu bad cop good cop d'une certaine façon), Draco est l'arbitre qui évite que les choses s'enveniment. Astoria est la voix de la sagesse, la seule qui semble sérieuse (je crois, d’ailleurs, la seule personne avec qui Draco se comporte sérieusement dans cette fiction, je comprends pourquoi Narcissa veut qu’il l’épouse). On ne la voit pas tellement cela dit, j’aurais bien aimé savoir ce qu’elle pense.

Bon par contre c’est officiel, Théo me tape sur les nerfs. X) Je l’aime en temps que ex-coloc’ que Draco parce qu’il fait ressortir la part drôle de lui, mais tout seul, en maître de la situation, il est insupportable ! J’en reviens pas qu’il commence par dire qu’il n’a aucune idée « pour l’instant », et qu’ensuite on ait une révélation biiiiiien longue et chaotique de son plan. Mais j’avoue, le coup du téléphone c’est bien trouvé, je m’incline. J’espère juste que ça va marcher et que l’Ordre n’a pas des contacts au gouvernement ou que sais-je (dit comme ça on dirait que je parle de la mafia) qui pourraient justifier l’enlèvement et dissuader leurs proches de partir à leur recherche. Quoique, je viens de réaliser que tous leurs proches qui sont des Mangemort (donc Daphné et Narcissa) n’ont pas du tout intérêt à venir. Pour Draco, les seuls proches qui restent sont ses collègues du journal, Colin, Crabbe, Goyle, Zabini, ce qui n’est pas du tout une bonne idée s’il veut sortir de là en un seul morceau, mais qui pourrait être très drôle (j’adorais voir Colin en mission sauvetage… Si jamais tu veux écrire un texte pour le 1er avril *sifflote*.) J’espère que Théo a des proches un peu mieux placés que ça quand même x)

Ce qui est marrant avec ce chapitre, c‘est que l’ambiance est limite sérieuse, alors que les personnages ne sont pas capables de se parler sérieusement. Ils doivent tout le temps se chercher, c’est pas possible, on dirait une querelle de fin de soirée, quand les gens ne savent plus trop ce qu’ils disent… En tant que lectrice, c’est génial, ça m’évite de trop m’inquiéter pour les personnages, puisqu’ils semblent plus regretter de perdre leur temps que réellement craindre ce qui peut leur arriver. D’un autre côté, l’arrivée de Harry et Ron à la fin est tellement flippante, ils sonnent la fin des joyeusetés et je sais pertinemment que Draco ne va pas passer un bon moment. Le pauvre. Comment il va faire si les renforts appelés par Théo arrivent pendant qu’il est toujours en salle d’interrogatoire ? Les autres vont sortir sans lui ? Où est Ginny bon sang, la seule personne capable de l’écouter à peu près calmement ? C’est elle qui devrait mener l’interrogatoire, pas les deux potes déjà au bords des nerfs qui meurent d’envie d’étriper Draco… Le « cette fois tu ne pourras pas te défiler » comme s’il n’y avait que lui qui refusait le dialogue…

Je vais arrêter de rager contre tes personnages, promis x). Une question plus pragmatique : qu’a fait l’Ordre pendant ces vingt-quatre heures ? Et d’où il enferme des gens dans une pièce sérieusement, c’est pas très légal, et en plus ça leur laisse le temps de se mettre d’accord sur une version commune des faits pour les interrogatoires. J’ai un peu de mal à les imaginer faire ce choix en toute connaissance de cause, malgré leur colère ils ont une once d’humanité, il y a des gens censés avec eux, comme Hermione, Ginny, Remus, qui auraient dû les raisonner… Mais je suppose qu’on aurait pas eu droit à ce dialogue dans ce cas.

C’est normal de ne pas maitriser un forum quand on arrive dessus je crois ^^ Je peux t’envoyer un mp avec les liens de quelques sujets importants si tu veux !

A la prochaine !

 



Réponse de l'auteur:

Hello Ella ! (désolée, pas pu résister…)

En effet, voilà Drago qui revient en full force et ça fait du bien ! C’est vrai qu’il est beaucoup moins virulent que d’habitude, plus mélancolique, réellement désabusé par la situation et ce monde qui tout simplement le dépasse… Il part un peu loin dans ses pensées, mais tu as raison, c’est pour ça qu’on l’aime !

Haha c’est marrant que tu dises ça parce que dans le premier jet du chapitre, Drago rétorquait justement à Pansy que “cynique” était tout simplement son état normal ! x)

“On dirait presque que tu peux enfermer tes personnages dans une pièce et les laisser se débrouiller tout seuls pour faire avancer l'intrigue…” Haha est-on si loin de la vérité ? Parfois je me demande si ce n’est pas un peu ce qui se passe. Leurs paroles me glissent presque des doigts. Les personnages me surprennent, m’emmènent dans des directions que je n’avais pas prévu ! Quand on dit qu’un auteur n’est jamais complètement maître de son histoire...

Cependant, tu as complètement raison quant à l’analyse des personnages. Dans ce dialogue, ils ont tous un rôle bien défini à jouer pour faire avancer l’intrigue. Astoria est en effet un peu le pilier du groupe, celle qui ne perd pas de vue la situation et rappelle les autres à l’ordre. C’est vrai qu’on ne la voit pas beaucoup dans ce chapitre, mais ne t’inquiète pas, elle n’a pas dit son dernier mot !

Si tu veux tout savoir, Théo me tapait aussi sur les nerfs dans ce chapitre haha ! Il n’a pas pu résister à faire le malin.

Effectivement, ça ne veut pas dire qu’ils sont tirés d’affaire pour autant ! L’Ordre a probablement des contacts. Et les proches de Drago & Co. n'ont pas forcément les moyens d’organiser une mission sauvetage ! En fait la vraie question c’est : qui la police va croire ? Est-ce que l’Ordre va les influencer ou au contraire ils vont croire une Daphné ou une Narcissa ?

(Tu m’as fait tellement rire avec Colin le sauveteur ! Hahaha j’ai l’image dans ma tête, c’est pas beau à voir !)

C’est vrai que ce petit groupe à la capacité à dédramatiser une situation plutôt sérieuse. Et du coup l’arrivée d’Harry et Ron à la fin jette vraiment un froid…

Espérons en effet pour Drago que la mission sauvetage ne va pas avoir lieu pendant son interrogatoire sinon les choses risquent de devenir compliquées !

Et on est d’accord qu’Harry abuse grave pour le coup. Comme si c’était pas lui depuis le début qui avait des idées arrêtées et refusait d’écouter l’autre...

Les choix de l’Ordre peuvent en effet paraître étranges mais il ne faut pas oublier qu’ils restent une organisation d’amateurs. Harry est un écrivain, Ginny une handballeuse… L’Ordre n’est pas forcément aussi bien organisé qu’il n’y paraît, même avec une policière dans leurs rangs. Surtout il y a un peu deux camps qui se sont formés sur le sujet de prisonniers, ce qui explique leurs agissements parfois contradictoires. D’un côté Harry, Ron et Tonks les ont déjà un peu condamnés. De l’autre Hermione, Ginny et Remus défendent la présomption d’innocence.

Oui pourquoi pas pour le forum ! J’y jetterai un œil !

À la prochaine !


Laissée par : Maloux le 05/11/2018 06:23 pour le chapitre Chapitre 22 : De l'art d'éclater en plein vol

Salut !

Je crois que j'avais pas laissé de review depuis quelques temps, alors me revoilà ! J'aime beaucoup ce chapitre et la tension que tu parviens à faire ressentir au lecteur.

Le point de vue de Malefoy est particulièrement intéressant, et comment les Serpentards sont jugés et malmenés sans raisons. Ce chapitre est captivant, des dialogues qui dérailles, la réaction de Potter (j'adore comment il perd ses moyens, hahaha), la réaction de Tonk et comment Drago s'enflamme à la fin.

Lupin est génial ! Que je l'aime ce pe'tit loup *-* Je susi curieuse de voir ce que tu lui réserveras à l'avenir.

Gros bisous et à bientôt pour la suite (j'espère) ! Bravo pour ce chapitre génial !



Réponse de l'auteur:

Coucou !

Eh bien ça fait très plaisir de te retrouver ! Contente que ce chapitre t'aie plu : c'est vrai qu'il est plein de tension... C'était un peu l'enjeu pour ce chapitre, de creuser toujours un peu plus la tension entre Harry et Drago.

C'est vrai que le fait d'être du côté de Drago remet les choses en perspectives. J'ai toujours trouvé que dans les livres c'était très manichéen : les Gryffondors gentils d'un côté, les Serpentards méchants de l'autre, alors que c'est forcément plus compliqué que ça. (Hahaha oui, on adore la réaction d'Harry !)

Ouiiii heureusement que Lupin était là sinon tout partait en cacahuète ! En plus il a tellement la classe, personne ose le contredire...

Gros bisous toi aussi et à bientôt pour la suite ! Merci beaucoup pour ta review !


Laissée par : LaLouisaBlack le 03/11/2018 22:42 pour le chapitre Chapitre 22 : De l'art d'éclater en plein vol

J'aime beaucoup ce chapitre, j'adore comment c'est tourné pour que finalement Drago ait l'occasion de s'expliquer ! Et puis le moment où il fait tourner en bourrique Harry et les réactions de Ron et Tonks à ce moment là, c'était beaucoup trop drôle.

J'ai hâte de lire ce qu'il va leur raconter maintenant, et s'ils vont faire l'effort de le croire !



Réponse de l'auteur:

Coucou,

En effet, il était temps que Drago puisse s'exprimer ! Et j'ai adoré écrire le moment où il met Harry mal à l'aise, haha, il l'avait bien cherché...

Nous verrons dans le prochain chapitre s'ils arrivent à se poser pour l'écouter (c'est pas gagné). 

Merci d'avoir laissé une review :)


Laissée par : Ella C le 30/10/2018 10:57 pour le chapitre Chapitre 20 : Ginny gone bad ?

(Je déplace cette review sur le bon chapitre)

Ce chapitre est digne d'une série américaine <3 Tintintiiiin… J’aime tellement le suspens lourd et les retournements de situation comme ça !

Je suis tellement triste pour Draco, Théo, Astoria, Pansy et Cassius - mais surtout Draco. Ça fait 19 chapitres qu'on a leurs histoires personnelles, leurs relations aux Mangemort, leurs ressentis et leurs intérêts... J'ai appris à les connaître et à avoir de l'empathie pour eux (enfin pas trop Pansy et Cassius qui sont moins développés, mais Draco, Astoria et Théo ça fait un moment qu'on les suit et qu'on voit la complexité de leur situation et surtout, surtout, qu'ils ne sont pas pro-pureté du sang), je les ai vu évoluer dans leur détermination à trouver des réponses, voire à se venger... Le chapitre 19 a vraiment joué un rôle important là-dedans d'ailleurs, il est le point de pivot qui m'a mise inconditionnellement de leur côté, qui m'a vraiment donné envie de les voir réussir et qui m'a fait peur pour eux (parce qu'au travers des piques qu'ils se lançaient en discutant du plan, transparait leur humanité et leur fragilité).

J'avais tellement envie que cet appart' contienne leurs réponses. Au lieu de ça, ce chapitre (par le biais de l'Ordre) remet en question tout ce qu'il s'est passé avant, et en particulier le chapitre 19. Les questions de Ginny. Les insultes de Harry. C’est comme si, en quelques phrases agressives, l’Ordre disait que toute la préparation, le cheminement que Draco a fait pour en arriver à s’opposer physiquement aux Mangemort, ne servait à rien. Parce que on découvre que ce n’est pas lui qui a le contrôle. Il ne l’a pas dans cette scène parce qu’il se retrouve assis sur un fauteuil sous la menace de deux flingues et une pluie d’insultes ; mais il ne l’avait pas dès le début, il ne l’avait pas en se faisant tabasser par Adrian, il ne l’avait pas en lisant le carnet parce que, tandis qu’il faisait cavalier seul, l’Ordre développait toute une organisation, avec une dizaine de membres (si on compte seulement les noms cités dans ce chapitre), une habitude évidente à entrer par effraction chez les gens (combien de missions avant celle-là ?) et même un permis de port d’arme, ce qui veut dire qu’il a des documents officiels et la législation de son côté. Pourtant, je ne sais pas comment fonctionne le système britannique, mais en France les armes ne s’achètent pas en un claquement de doigts.

L’Ordre est une foutue figure d’autorité et Draco ne peut rien faire. Quand il tente de se défendre, de renier l’idéologie raciste de ses parents, l’Ordre de ne croient pas. Pire, Harry et Tonks l’accusent ad personam. De plus, Théo le défend plus qu’il ne se défend lui-même, et c’est Pansy qui fait l’annonce-clef du chapitre avec la dernière ligne alors qu’il annonce avoir une idée avant elle : sa parole ne semble avoir aucune valeur, aucun contrôle, ni pour l’Ordre, ni même pour son propre camp ! Plus que la menace physique, c’est cette impuissance qui me fait de la peine. Cette quête est tellement importante pour Draco et voilà qu’il fait demi-tour ET qu’il s’attire les foudres de son coloc’.

D’un autre côté, je comprends l’Ordre. On l’a suivi pendant plusieurs tomes, forcément je suis attachée à ses membres et ses intrigues et ai de l’empathie pour ces personnages-là également. Je comprends toutes leurs raisons de se méfier, à leur place, je crois que j’aurai réagi de la même manière et, si le chapitre avait été de leur point de vue, je les aurais sans doute approuvés… Même les insultes de Harry j’arrive à les comprendre, parce qu’ils vivent ensemble, qu’ils n’ont pas le passif le plus sain et que la situation est quand même incriminante. Toute comme je comprends le sarcasme de Tonks. C’est atroce de savoir que leur réaction est exagérée et leur violence non-justifiée parce que le pdv Draco me le dit mais de saisir exactement pourquoi Harry et Tonks, pensent, qu’au contraire, elle est tout à fait méritée. Il y a une véritable dualité et je suis tellement mais tellement contente que Ginny leur demande de se calmer (déjà parce qu’à sa place je suis pratiquement sûre que je ne l’aurai pas fait) parce qu’elle permet de trouver un équilibre (certes fragile) dans cette dualité. D’ailleurs, contrairement aux autres, elle ne s’énerve pas en les voyant et ne les accable pas de reproches : elle est juste profondément choquée.

Ginny est un peu la cerise sur le gâteau qu’est ta fiction, je crois. A chaque fois qu’elle apparaît elle est absolument géniale et badass.<3 (Je suis même plus certaine de vouloir qu’elle sorte avec Théo en fait, elle a un caractère plus fort que le sien).

Cela dit, justement à cause de cette dualité, j’aurais aimé que Draco soit moins en retrait (ce qui est bien la première fois…). Avant, ce retrait permettait d’accentuer sa délicieuse ironie (ou de mieux découvrir les autres dans le chapitre précédent). Là, j’ai envie qu’il s’implique émotionnellement, pour mieux contrebalancer l’explosion de haine de Harry. Dans la première scène, deux paragraphes décrivent ses pensées, permettent de ressentir ce qu’il ressent, et j’aime. Dans la deuxième, on devine ce qu’il ressent via les dialogues (toujours aussi bien maîtrisés) et on a un paragraphe sur sa rage, en écoutant Harry, mais il n’y a pas la peur, le doute. J’aurais aimé que tu nous montres son incrédulité d’être acculé de la sorte, de la peur d’avoir une arme braquée sur lui, des doutes sur leur capacité à le tuer : s’il est vu comme un rejeton de Mangemort, que vaut sa vie pour l’Ordre ? Peut-être une boule dans la gorge, une voix rauque, une main qui tremble ? Quelque chose qui montre l’impact physique et psychologique de la situation plutôt que de nous laisser la deviner, qui accentue le fait qu’on est de son point de vue à lui. Pour mieux mettre en avant cette dualité, donc, entre la réaction logique de l’Ordre, et l’empathie pour Draco et ses potes. 

Bref, si tu devais retenir une seule chose de tout ce blabla, ce serait ceci : la construction de ce chapitre est intelligente. Intelligente aussi bien vis-à-vis des chapitres précédents, en particulier du 19, comme je te l’ai déjà dit, et également intelligente dans la façon dont les 3 scènes se suivent, les dialogues s’enchaînent et les entrées des personnages s’articulent. Tout ça converge vers le point d’équilibre qu’est Ginny, qui ouvre le chapitre, étant la seule à ne pas se laisser dépasser par sa colère, dirige aussi le dialogue de la deuxième scène et qui, en étant à la fois la coloc’ de Théo et membre de l’Ordre, marque le milieu entre la dualité des deux camps.

Pour terminer : je suis ravie que Remus soit dans ce chapitre, ça faisait longtemps ! <3 J’ai du mal à l’imaginer à 57 ans, ça fait vieux, mais j’espère qu’il ne va pas mourir deux ans après Sirius comme dans le canon… D’ailleurs, est-ce que sa lycanthropie est représentée seulement par ses romans sur les loups-garous, ou tu as prévu une maladie chronique ou le sida aussi ?

Voilààà. J’ai vu dans tes reviews que tu cherchais un-e bêta : il y a une section pour cela sur le forum, où tu peux expliquer ce que tu attends et trouver quelqu’un qui s’y connait (je ne me propose pas, ça me spoilerait, mais j’espère que tu vas trouver ^^)

A la prochaine !



Réponse de l'auteur:

Hello !

Je suis d'accord, on arrive vraiment à un point de l'histoire où on connait tellement bien leur position sur les mangemorts et compagnie que c'en est à la fois rageant et inquiétant que les membres de l'Ordre du Phénix ne les laissent pas s'exprimer ! Et la solitude de notre petite bande de bras cassés versus la machine qu'est l'Ordre du Phénix n'en ressort que de manière plus criante. Cela fait des chapitres évidemment que je préparais ce moment, et je voulais que cet écart soit immédiatemet perceptible. Que pouvait faire Drago, avec sa petite enquête et ses trois potes en renfort, contre une organisation qui doit bien avoir des centaines de membres (comme on est dans le monde moldu, les proportions sont emplifiées par rapport au monde sorcier qui est tout petit) et qui est parfaitement organisée ! Rappelons qu'ils ont tout de même des membres de la police dans leurs rangs (Tonks, mais par analogie avec le canon tous les personnages qui sont des aurors, comme Fol Oeil ou Kinsgley). Ils sont entrainés, armés, et pénètrent chez des mangemorts par effraction...

Comme d'habitude, ta lecture et ton interprétation est parfaitement en accord avec ce que j'ai voulu montrer dans ce chapitre. Drago est effectivement complètement impuissant. Il s'efface presque dans le décor, comme un narrateur omniscient. Evidemment, c'est volontaire de ma part. Alors que l'histoire est en train de prendre un tournant et que nos héros se retrouvent dans une situation dangereuse... Drago lui, doit en plus affronter sa propre impuissance et sa propre faiblesse. On est sur un point important de l'histoire. Il a deux choix devant lui : baisser les bras ou faire face. 

Je suis d'accord. En tant qu'auteur j'étais profondément partagée aussi parce qu'on comprend Harry et Tonks... On comprend leurs souffrances et le passif compliqué qu'ils ont avec les mangemorts... Mais en même temps on sait que Drago & cie ne méritent pas leurs foudres, parce qu'ils sont innocents !

Ginny sert en effet ici de médiateur. Contrairement à Tonks ou Harry, elle ne présume pas immédiatement que Drago et Théo sont coupables (elle ne veut pas y croire en fait). Et à ce titre, elle mérite effectivement l'appellation de "complètement Badass" ;) Elle est beaucoup plus empathique et fait moins de jugement à l'emporte pièce. Elle sait que les garçons qu'elle connaît sont des types biens. Peu importe que leurs parents soient des mangemorts, elle sait au fond d'elle-même qu'ils sont innocents.

Haha et pour ce qui est des pairings finaux, ils sont déjà décidé... Mais ne t'inquiète pas Ginny aura quelqu'un qui saura se montrer à sa hauteur ! (Enfin, si elle finit avec quelqu'un... Après tout, qui a dit qu'il fallait toujours que les personnages se casent à fin ?) Ceci dit, je ne pense pas qu'une différence de "force" de caractère empêche un couple de se former. Et personnellement, j'adore les ships où la fille est la personne la plus forte du couple. Ca crée toujours des dynamiques très intéressantes.

Incroyable, on dirait que tu anticipes exactement les réflexions que je me fais quand j'écris. Drago est en retrait oui, et c'est volontaire. Evidemment, ce n'est pas voué à le rester mais je voulais qu'on sente ce retrait, ce manque d'implication presque, pour contraster avec le moment où il va juste exploser (parce qu'avec ce qu'Harry lui met sur la tronche, IL VA EXPLOSER). Cependant tu as raison sur un point : j'aurais dû montrer de manière plus criante sa peur (parce que à sa place j'aurais eu tellement p**** !). Mais bon, un texte n'est jamais parfait.

Haha, je ne sais pas si c'était intelligent (merci du compliment), mais en tout cas c'est sûr que je m'étais bien creusé la tête pour montrer... Eh bien exactement ce que tu as interprété donc visiblement j'ai atteint mon but ! (ça, et puis tu es une lectrice attentive et intelligente !)

Bonne question pour Remus ! Non, je ne lui ai rien prévu qui devrait endommager sa santé, je pense qu'il a assez sur la planche pour le moment ! (Tu as l'oeil, même moi je me rappelais plus qu'il écrivait des romans sur les loups garous haha)

Merci du conseil, il faudrait que j'aille voir (à chaque fois j'ai la flemme de chercher... en plus j'ai honte de l'admettre mais j'ai pas encore bien compris comment il marchait ce forum hahaha). Parce que le truc c'est qu'un-e bêta qui corrige juste les fautes je m'en fiche un peu. Ca ne m'intéresse que si je peux avoir des conseils d'ordre stylistique.

Merciiii beaucoup pour ta longue review et à la prochaine !! <3

Nott In Shape


Laissée par : Ella C le 22/10/2018 19:34 pour le chapitre Chapitre 19 : L'appartement d'Adrian

MAIS C'EST QUOI CETTE BLAGUE

Pardon. Avant t'expliquer par le menu à quel point ce chapitre m'a retourné le cerveau (quoique, à la réflexion, il n'est pas le pire, ce qui en dit long sur cette fiction...), je vais commencer par m'excuser pour mes 4 mois de retard. Pardon, donc. Moi qui disais dans ma review précédente que j'allais profiter des vacances pour lire... Tu n'imagines pas à quel point j'ai procrastiné, puis il y a eu les cours et bref, pas sûre que ma vie m'intéresse, mais sache en tout cas que ça fait un moment que je me dis qu'il faut que je continue ma lecture et que je finis par faire autre chose, ce qui me saoule parce que, si tu publies régulièrement, la moindre des choses est que je fasse de même.

Laïus terminé. Je disais donc :

MAIS PAR MORGANE D'OU ELLE SORT QUELLES EMMERDES VONT LEUR TOMBER DESSUS ENCORE T.T

Ça ne commençait pas trop mal, pourtant. Certes, l'ambiance n'est pas des plus joyeuses et je suis certaine que tous tes personnages auraient largement préféré plancher sur mes devoirs de thermo' plutôt que de se retrouver dans ces embrouilles, mais ça ne commençait pas trop mal parce que, pour une fois, ils prennent la décision d'agir. Ils sont en position de force. Une force un peu bordélique certes, comme le montrent les piques qu'ils s'envoient, le sujet qui dérive (l'état de l'appartement dans une autre mesure), mais même s'ils se comportent comme une bande d'ado à la recherche d'un after, il y a toujours ces bons vieux codes du policier qui nous rappellent la raison de cette réunion : la réflexion collective, la stratégie, le thème du complot qui revient toujours et le passif pas très rose de Pansy/Daphné/Astoria qui se trouvent quand même obligées de collaborer, ce qui est bien la preuve que leur but est plus important que leurs envies de se barrer. (Au passage, ça m'a fait très plaisir de les retrouver, ces codes, parce que j'adore le policier et que je replonge allègrement dedans en ce moment).

Cette première scène est très réfléchie, terre-à-terre par rapport au reste du chapitre. Les répliques restent purement factuelles, même si elles témoignent un certain ressentiment, et les descriptions aussi. D'ailleurs, il n'y a quasiment pas d'ironie, comme si la verve de Draco était dépassée par les évènements... Draco lui-même est en retrait, il écoute plus qu'il ne parle, et on ne suit pas tellement le fil de ses pensées. A part les deux lignes sur le passé de Pansy, toutes ses interventions en tant que narrateur servent à expliquer qui parle et comment le dialogue avance. Bref, il est totalement focalisé sur le contenu de la discussion et moi aussi, du coup.

En parlant de Pansy, je la plains vraiment. Enfin, je plains toutes les personnes de cette pièce, mais elle en particulier parce que son passé est balancé au milieu d'une scène d'action, sans passage sentimental, et que l'absence d'empathie déclenche la mienne...Même si le ton de Draco laisse entendre qu'elle fait avec... Est-ce qu’il est vraiment possible de faire avec et de ne pas ressentir constamment un décalage quand on a vécu quelque chose d’aussi grave ? Sa façon de ne pas vouloir y croire est touchante, elle gagne un point sur l’échelle des personnages likeable, même si le moment ne dure pas très longtemps, et que si elle ne l’avait pas avoué d’elle-même, je ne m’en serais certainement pas rendue compte toute seule. Du coup, j’ai bien envie de savoir ce qu’elle a contre Daphné Greengrass.

Quant à Bellatrix. Ouch. J’ai froid dans le dos par procuration. J’ai peur pour Draco (et pour sa relation avec Harry (oui, je ne perds pas mes objectifs de vue) parce que si Potter découvre qu’il a une tante mortellement dangereuse qui se balade dans Londres, 1+1 ne va pas être égal à 2. Cette histoire de liberté m’intrigue aussi : on n’aurait pas été dans ton UA, j’aurais pensé à du Polynectar, mais là, je ne vois pas comment elle pourrait être à deux endroits en même temps, mais je vois trèèès bien que ça va leur apporter des problèmes à un moment ou un autre…

(Tonks est capitaine dans la police haaaan badassitude *.*)(J’ai oublié qui était Cassius par contre…)

Deuxième scène. On reste dans le bon-vieux-policier-qui-fait-plaisir avec la nuit, la voiture, les horaires précis du type qui a été observé et la filature. Draco est toujours en retrait. On remercie Daphné pour les clefs. Puis ça dérape et, ô Morgane, qu’est-ce que j’aime Draco et Théo quand ça dérape. xD Ce dialogue est tellement incongru, ce n’est ni l’endroit ni le moment, mais Astoria s’en mêle quand même, ça escalade et je me demande sérieusement ce qu’il y a dans leurs cerveaux pour continuer à s’enfoncer de la sorte ??  Et Draco rougit hahaha. C’est d’autant plus appréciable que je comprends les insinuations de Théo, mais que Astoria non et qu’elle continue à l’interroger, du coup. A ce stade je ne suis plus du tout dans l’ambiance d’une enquête, mais ça fait du bien aussi, parce que la tension s’allège et que le rythme se détend… J’ai particulièrement savouré le « […]alors que c'est lui qui a commencé ! Quel gamin… », encore une fois, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre… x) Même si ça sert surtout à mieux préparer le retournement de situation, cruelle que tu es.

Mais enfin, ils arrêtent de se chamailler, l’ambiance redevient sérieuse. (La phrase « Arrivés devant la porte de l'appartement, Astoria entreprend de l'ouvrir, mais constate avec étonnement que la porte n'est pas verrouillée. » est un peu répétitive, je supprimerais le premier « porte » : « arrivés devant l’appartement, Astoria entreprend d’ouvrir la porte mais […] elle n’est pas verrouillée »). Quand ils entrent sans la moindre difficulté, j’ai vraiment commencé à me dire que c’était la fin : soit le deux ex machina était énorme (ce qui m’aurait étonnée de toi), soit la type était encore là et notre Club des Trois risquait sa vie (Je préfère infiniment cette solution-là, elle promet tant de drama pour le prochain chapitre !!). J’ai vraiment eu peur pour eux quand Théo demande qui est là ! D’ailleurs, c’est une bonne idée que Théo y aille en premier et détecte un premier qu’il y a un problème : comme Draco ne comprend pas, on ne peut pas comprendre non plus et la tension monte d’un cran…

J’ai vraiment, vraiment hâte de savoir ce qu’elle fait là. Elle ne peut pas être Mangemort, donc soit Adrian n’en est pas un non plus mais est un espion qui cherchait à savoir si Draco en était un… Soit sa relation avec Adrian est purement physique, auquel cas elle va déchanter en apprenant qui il est vraiment, et Théo va déchanter pour une toute autre raison… Aaaah j'adore !

Tu as montré encore une fois que tu maîtrisais l’art du dialogue : comme d’habitude un bon rythme et les caractères des personnages cernés en quelques mots, pas besoin d’incises pour qu’on comprenne leurs intentions.

A bientôt ! o/



Réponse de l'auteur:

Hey !

Alors là, ne t'inquiète pas, s'il y a bien quelqu'un qui connaît le sens du mot procrastination, c'est moi ! Preuve en est, je passe toujours mille ans à écrire un chapitre de 2500 p**** de mots... Et puis, franchement, je crois que quand on laisse des reviews aussi détaillées, intéressantes et en même temps totalement adorables, il n'est pas vraiment nécessaire s'excuser de quoique ce soit ! 

Je ne sais pas s'ils auraient été jusqu'à préférer plancher sur tes devoirs de thermo' (d'après toutes mes connaissances qui en ont fait c'est horriblement dur comme matière), mais on n'en était pas très loin en effet ! C'est vrai que j'ai pas mal utilisé les codes du policier pour ce chapitre (je suis moi-même une grande amatrice du roman policier), puisque nos personnages entraient enfin dans l'action et se mettaient physiquement à enquêter. 

C'est vrai, Drago est en retrait. J'avais d'ailleurs peur que ce chapitre plaise moins, car j'ai habitué les lecteurs à un narrateur très présent. Mais pour les besoins de l'action il fallait qu'il s'exprime moins, pour laisser de la place aux autres personnages et aux événements. Autant habituellement ce sont les pensées de Drago qui structurent l'intrigue, autant ici c'est son environnement qui s'en charge pour lui.

Effectivement la pauvre Pansy n'a pas été épargnée, elle fait de la peine...Comme tu l'as si justement remarqué, l'information est jetée au milieu de la scène par Drago, sans vraiment prendre de pincettes. Je ne voulais pas tomber dans le pathos et le dramatique. Je trouve que ça ne correspond pas à Pansy. Telle que je la vois, elle ne voudrait pas que ses amies s'apitoyent sur son sort. Elle est trop forte, trop indépendante...

Bellatrix en liberté (si c'est bien le cas) n'annonce rien de très bon en effet. Ceci dit, pas sûr que ça puisse détérorier la relation Harry/Drago plus qu'elle ne l'est déjà... Mais il y a bien des problèmes qui se profilent à l'horizon.

Je sais, Tonks est à un niveau suprême de badassitude... <3

(Cassius (Warrington) est un des amis proches de Drago, avec Pansy et Théo. Il a déjà été mentionné avant, mais on ne l'avait pas trop vu jusque là.)

Hahaha ! La fameuse scène entre Théo et Drago. Je voulais pas l'écrire mais elle m'a filé entre les doigts. En même temps, c'était trop tentant de mettre ces deux imbéciles mal à l'aise et de les faire se chamailler comme des gamins !

Merci pour le conseil, je n'avais pas vu la lourdeur à la relecture mais effectivement, c'est toujours mieux de ne pas répéter un mot deux fois, surtout dans la même phrase ! Et oui, il fallait bien que Théo passe devant pour ménager le suspens...

Hahaha, j'étais très fière de mon cliffhanger qui laissait les lecteurs devant cette grande question : mais POURQUOI Ginny se trouve t-elle dans l'appartement d'Adrian ? Bon, maintenant que tu as lu le chapitre suivant, tu connais la réponse à tes interrogations... Et heureusement, elle n'est pas tombée entre les griffes de ce c******. Je ne l'aurais pas laissée, de toute façon... Non mais oh ! Daphné c'est suffisant, plus aucune fille ne souffira à cause de lui !

Merci pour cette adorable review qui comme toujours doit faire moitié la taille de mes chapitres haha. J'ai vu l'autre review que tu as laissé, je n'aurais malheureusement pas le temps d'y répondre ce soir, mais sache qu'elle m'a également fait très plaisir lorsque je l'ai reçu !

En attendant, bon courage pour tes cours et à bientôt !!

 

 

 

 

 

 

 

 


Laissée par : kikou14789 le 08/10/2018 21:26 pour le chapitre Chapitre 21 : Prisonniers
Heyyy !

Ça faisait longtemps ! Ne t'inquiète pas, la page blanche tout le monde a connu ! Le principal c'est d'arriver à réécrire quelques lignes :)
Enfin j'espère qu'avec tout ça ça va bien ! Moi oui super !

Je suis très contente de retrouver Harry et Drago, ils m'avaient manqué !
Bien que l'action va probablement arriver dans le prochain chapitre j'ai l'impression ! J'attends avec impatience la vraie confrontation entre Harry et Drago, ça promet d'être houleux !

Mais au moins les choses seront dites et claires !

J'adore Théo il me fait beaucoup trop rire, même dans une situation aussi bancale que la leur !

Je te dis donc à bientôt pour un nouveau chapitre !

Byyyyye bisous !

Kikou ♧

Réponse de l'auteur:

Hey ! C'est vrai que ça faisait un moment ! Ça va très bien écoute, j'aimerais juste avoir un peu plus de temps pour écrire ! 

Effectivement ça promet d'être houleux (je sens que je vais adorer écrire ce chapitre !). Harry a l'air spécialement disposé à être désagréable avec notre pauvre Drago ;)

Je sais, Théo c'est le meilleur haha ! 

Merci pour ta review et rendez-vous pour le prochain chapitre ! :)

Nott In Shape 


Laissée par : fababie le 07/10/2018 19:31 pour le chapitre Chapitre 21 : Prisonniers
Je pense que Harry à les nerfs de soupçonner Drago de faire partie des mangemorts alors qu'il fantasme sur lui...

Réponse de l'auteur:

En soit c'est pas totalement incompatible de trouver un méchant sexy... ;) En fait c'est même pour cette raison qu'Harry est particulièrement sur les nerfs, parce que ça ne lui plaît pas d'être attiré par quelqu'un de potentiellement mauvais. 

Merci pour ta review !


Laissée par : kikou14789 le 01/08/2018 11:12 pour le chapitre Chapitre 20 : Ginny gone bad ?
Coucouuuu !

Comment ça va ? Vacances ou pas vacances dis moi ? Moi boulot ! Alors imagine mon contentement quand j'ai vu que tu avais mis un nouveau chapitre !

Pour Ginny... je le savais mouahahaha :3 c'était impossible qu'elle soit méchante ! En tout cas je souhaite bien de courage à la team Drago, Harry semble un peu remonté et peu enclin à l'écoute !

Vivement le prochain chapitre !

Bisous !

Kikou

Réponse de l'auteur:

Heyyy !

Ca va très bien ! Boulot pour moi aussi, mais ça ne m'empêche pas faire un peu bronzette sur la terrasse de la boîte quand j'ai rien à faire ! ;)

Ben oui... Ginny pouvait pas être une vilaine méchante haha !

C'est vrai qu'Harry est assez fermé pour l'instant, il va falloir qu'il se calme et qu'il apprenne à écouter les autres !

Merci pour ta review et à la prochaine !

Bisous :)


Laissée par : TrucTruc le 27/07/2018 19:40 pour le chapitre Chapitre 19 : L'appartement d'Adrian

Alors je ne sais pas ce que tu entends par « plus que corriger quelques coquilles »

Est-ce que ça veut dire que ta bêta devra corriger aussi tout ce qui est dans le contexte ou encore les formulations de phrases douteuses ? Si c’est le cas, même si je n’ai jamais fait de bêta reading, en me promenant sur ce site ou en lisant différents bouquins, il m’est souvent (très souvent) arrive de passer 10 bonnes minutes sur qu’elle aurait été la meilleure formulation, ce qu’aurait voulu dire l’auteur de base etc..

Si ça signifie qu’il faut voir ce qui n’est pas utile, je peux essayer... mais bon, ça je ne suis pas sure car j’aurai du mal à croire quelqu’un qui fait d’aussi bons textes demande ça...

Donc, comme je l’ai déjà dit, je n’ai jamais fais de bêta reading mais je suis plus que prête à tenter l’aventure :)



Réponse de l'auteur:

Contacte moi par MP si tu veux qu'on en parle plus en détails. On n'a pas vraiment le droit d'utiliser les reviews pour converser. :)


Laissée par : TrucTruc le 20/07/2018 19:42 pour le chapitre Chapitre 19 : L'appartement d'Adrian

Si tu veux, je peux être ta bêta !! J’ai même déjà remarqué des fautes dans tes précédentes fics... j’espere que je pourrai t’aider...



Réponse de l'auteur:

Pourquoi pas... Il faudrait qu'on en discute plus en détails. Je recherche une bêta pour un peu plus que simplement corriger des petites coquilles et, d'expérience, tous les bêtas n'en sont pas forcément capables. Je préfererais si possible quelqu'un qui est rodé en bêta reading (je ne sais pas si tu en as déjà fait ?). 


Laissée par : Ella C le 10/07/2018 15:41 pour le chapitre Chapitre 18 : Shadow of the day

Tu sais ce qui est bien quand les partiels sont enfin finis ? Je peux enfin lire et reviewer ! :D (Après avoir rattrapé le retard que j'avais dans l'écriture, divers trucs administratifs, et le sommeil... BREF désolée pour le retard, et vive les vacances)

Pour continuer avec les considérations hors-chapitre : ohh, Linkin Park *.* Ça fait plaisir de les voir ici, surtout que cette chanson est juste parfaite : mélancolique, désabusée, exactement ce qu'il faut pour souligner l'appréhension de Draco au début du chapitre... Et elle s'est finie à la tirade d'Astoria, donc pile au moment où les réponses commencent à arriver et où l'appréhension cède la place à la douleur et où l'ambiance change. Excellent timing.

Du coup ce début de chapitre : évidemment, Astoria est touchante, d'autant plus qu'on ne sait pas tout de suite pourquoi elle réagit comme ça... Sa façon d'aller s'asseoir sur le canapé, à l'écart, a quelque chose de théâtral (les émotions n'affectent plus seulement son mental, sa voix ou son regard, mais tout son corps est touché). C'est aussi pathétique, mais ce qui est bien c'est que les descriptions sensibles des doutes etc. sont entrecoupées par celles plus terre-à-terre, simplement factuelles : la cigarette, le groupe qui passe dans la rue. Donc c'est pathétique sans en faire trop, et sans tomber dans le pathos. Et, dans le même temps, les questions de Draco maintiennent le suspense. En fait, Draco est un peu le prolongement du lectorat dans cette scène, on n'en sait pas plus que lui, alors chacune de ses questions résonne avec celles qu'on se pose derrière l'écran. Ça marche bien. (Et ça fait plaisir de voir Théodore ici, même s'il n'est qu'évoqué... Ce personnage est tellement drôle que son nom suffit à apporter de la légèreté) (Mention spéciale à Regulus aussi, ce petit clin d’œil au canon est sympathique, et c’est toujours amusant de voir comme tu intègres ce genre de détails).

Draco qui fouille dans l’armoire à alcool de Harry… Aucun respect xD  

J’aime bien le rythme que tu as donné au récit d’Astoria : d’abord des paroles plutôt courtes pour nous esquisser l’ambiance, nous plonger dans l’histoire, et les quelques phrases de narration qui viennent ralentir le rythme montrent bien à quel point c’est dur. Puis un gros pavé quand on en vient au cœur du sujet. Elle lâche tout d’un coup, on a même plus besoin de narration ou d’incises pour avoir une idée de ce qu’elle ressent, car la ponctuation parle pour elle. Phrases courtes, idées simples, ton haché. Efficace. Pour ce qui est du fond : cette histoire est horrible, la pauvre, et très crédible. Très violente aussi (au sens figuré comme au propre…), les quelques citations du Mangemort donnent des frissons (d’ailleurs, tu retranscris en quoi, deux phrases à tout casser, toute sa façon de penser de manière très juste, chapeau). J’espère que Daphné ne va pas avoir de séquelles psychologiques... (Par contre, que Astoria n’ait jamais entendu parler de la marque des Ténèbres m’étonne un peu, vu que c’est censé être la deuxième guerre, mais je suppose que ça marche dans ton univers…)

Mais y’en a pas un pour rattraper l’autre ! xD Au moins, tu me diras, qui se ressemble s’assemble ^^ (et après une certaine scène gênante, ça fait plaisir que les rôles soient échangés… (même si je trouve l’histoire d’Astoria bien plus intime que celle d’Antony, et je suis triste qu’elle fasse les frais des soupçons de nos deux buses de la communication)). Ce passage est très drôle (pour contrebalancer un peu) ! Le « Mais quelle surprise… Harry Potter ! » m’a tuée, j’adore l’ironie de Draco. Et le culot de Harry vaut la peine d’être souligné aussi ! J’imagine trop sa petite bouille faussement angélique… xD Enfin, s’il a vraiment tout écouté, il devrait comprendre que Draco enquête sur les Mangemort, mais qu’il n’en est pas un lui-même, et ça c’est cool pour faire avancer le schmilblick. Mais, du coup, est-ce que ça veut dire que Harry a compris qu’il se servait dans son alcool ? x) (Parce qu’il serait peut-être temps de mettre une serrure sur ce meuble, je dis ça, je dis rien…)

« Ce type ne sait pas mentir » … Mais ouiii, c’est gentil de vouloir protéger Astoria (cela dit, elle ferait une acolyte du tonnerre, j’espère qu’elle sera là au moment d’enquêter… Et avec Théo ça promet d’être explosif), mais j’ai comme le sentiment que cette phrase concerne plus Draco que Harry *sifflote*

Et là, BAM ! Révélation au moment où on s’en attendait le moins ! Adrian vient de gagner la médaille de s***** en chef de cette histoire ! En tout cas, niveau stratégie pour attirer l’attention ailleurs, c’était top, je n’avais absolument rien vu venir ! (Du coup, je plains Daphné deux fois plus…)

La dernière scène est un régal, comme d’hab’ avec le trio du choc. Le coup du petit déjeuner m’a tuée, l’air mort et enterré de Théo aussi, « papi Draco » aussi… Des répliques du tac-au-tac, moqueuses, une pincée d’insolence… Un cocktail explosif comme tu les maîtrises, c’est délicieux. Bon, par contre, Théo m’a énervée avec le coup du « Pas la peine de fermer le verrou alors, chérie », je déteste les gars lourds (et qui se croient drôles) comme ça, infantilisants au possible de surcroît… Il m’avait habitué à plus de finesse, et je ne pensais pas qu’avoir les gens à l’usure était son style (ou alors c’est du second degré que j’ai encore pas compris xD (même si la réaction de Ginny indique l’inverse ?)). Bref, tout ça pour dire, j’adore les passages à la coloc’ et j’adore Ginny. La dernière phrase promet une bonne dose d’action (miam), des dialogues drôles (re-miam) et des emmerdes (re-re-miam parce que c’est toi, et que même quand tes personnages sont dans la pire situation possible, ton ironie est excellente).

Pour conclure : j’ai remarqué deux petites coquilles aux dernières lignes de la tirade d’Astoria : « mais s'était vanté de faire partiE de "quelque chose d'énorme" » et « serait bientôt débarrasséE ».

A bientôt !



Réponse de l'auteur:

Coucouuuu !! Aah, je suis bien contente de te retrouver, toi et tes super reviews ! ;) J'espère que tes partiels se sont bien passés et que tu profites à fond des tes vacances à présent !

Ah, Linkin Park... Ils sont une telle source d'inspiration, je ne pouvais pas ne pas les mettre ! Juste entendre cette chanson suffit parfois à me faire écrire... C'est tellement mélancholique et plein d'espoir en même temps... J'adore que tu aies pu sentir ça. 

Ca me touche beaucoup aussi ce que tu dis sur Astoria, parce que j'ai vraiment hésité sur cette scène, pour arriver à ce que le personnage suscite de la pitié sans trop en faire.

C'est vrai que l'avantage du point de vue interne, c'est que le lecteur découvre tout en même temps que Drago et se pose les mêmes question que lui. C'est un procédé assez classique du roman policier, mais ça marche plutôt bien (et pour une fois que l'écriture à la première personne a du bon... parce que franchement la majorité du temps c'est juste terrible haha). (Ouiiii, vive Théo et Regulus ! <3)

Le respect est mort depuis que Drago a mis les pieds dans le 12 square Grimmaurd de toute façon ! x)

C'est super si tu as senti les émotions passer dans le discours d'Astoria ! J'ai vraiment dû travailler sur la ponctuation pour éviter de couper la narration. C'est vrai que c'est une histoire triste... Et malheureusement il y a toujours des histoires tristes lorsque les mangemorts sont de la partie. Pour ce qui est de Daphné, je pense que c'est difficile mais qu'elle s'en remettra parce qu'elle est bien entourée. Elle a une soeur qui l'aime énormément et qui veille sur elle. 

Pour la marque des Ténèbres, je suis juste partie du principe que dans cet univers les mangemorts sont une société plus secrète encore que dans le canon, parce que ça colle plus dans un monde "réel".

C'est vrai qu'ils font la paire, ces deux là ! Pas un pour racheter l'autre haha. Mais est-ce que Harry a vraiment eu le temps de comprendre ce qu'il se passait ?

Aaaaaah ! On s'y attendait pas à Adrian, hein ? (l'auteure trop fière de son petit effet !) Eh oui, c'est bien lui le salopard de première...

Hihi, la dernière scène qui détend un peu l'atmosphère de ce chapitre, avec le retour de Théo et Ginny ! Je te rassure, c'était du second degré. Théo est très fin et délicat avec les filles. Mais dans le cas de Ginny, il est persuadé de s'être fait friendzoné donc il se comporte plutôt comme si elle était sa pote (même s'il ne dupe personne x) ).

Je confirme, il y a de l'action à venir !!

Ah et effectivement, il faudra que je corrige ces fautes (grrr, je déteste les participes passés) ! Merci !

A bientôt :)

 

 

 

 

 


Laissée par : Salomtex le 28/06/2018 15:45 pour le chapitre Chapitre 19 : L'appartement d'Adrian

Saluuuut ! J'ai adoré te lire tu écris vraiment bien, il me tarde de savoir la suite !! Continue ainsi :)

j


Laissée par : Salomtex le 28/06/2018 15:45 pour le chapitre Chapitre 19 : L'appartement d'Adrian

Saluuuut ! J'ai adoré te lire tu écris vraiment bien, il me tarde de savoir la suite !! Continue ainsi :)

j



Réponse de l'auteur:

Salut !! Merci beaucoup pour cette gentille review ! Contente que l'histoire te plaise et j'espère que tu continueras à lire la suite :) 


Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.