S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

101ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 101e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 6 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L' équipe des Nuits le 26/05/2020 17:44


LE SITE DE L’ASSOCIATION HPF FAIT PEAU NEUVE !


Comme vous le savez sûrement, HPFanfiction dépend de l’association Héros de Papier Froissé. Aujourd’hui, grâce à un fantastique travail, l’association est ravie de vous présenter son tout nouveau site !
Présentation de l’asso ; adhésion ; règlement ; statuts ; différents sites ; blog ; boutique ou encore nos contacts… N’hésitez pas à y faire un tour ICI pour tout savoir sur HPF !


De Le Conseil d'Administration le 24/05/2020 18:57


Concours HPF - "Mon centaure bien-aimé" !


Bonjour à toutes et à tous,

Le manque de défi d’écriture se fait ressentir ? Samantha Black vous propose un concours mettant à l’honneur nos amis les centaures et autres créatures magiques !

Son organisatrice vous le présente : « Ce concours a pour but de mettre en scène une relation amicale, amoureuse, antagoniste entre un personnage qui fait partie des créatures magiques « pensantes » (centaures, gobelins, géants, elfes de maison…) et un humain. »

"Mon centaure bien-aimé" est ouvert à tous et votre texte devra être publié avant le 30 juillet à 23h59 !
Retrouvez " Mon centaure bien-aimé " sur le forum HPF. Découvrez l’ensemble des contraintes mais aussi les récompenses, et inscrivez-vous ici !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 21/05/2020 13:58


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de juillet 2020 sont ouverts ! Venez choisir entre : Luna Lovegood, Après-guerre, Famille ou Pansy Parkinson.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 31 mai 2020, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 18/05/2020 21:26


LE « KIÈTU ? » D’HPF !


Auteur.ice sur le site Harry Potter Fanfiction ?
Présente-toi à la communauté HPF par le biais de sa page Facebook. Offre-nous l'occasion de te découvrir et laisse la magie opérer !


Votre page Facebook continue de vous proposer de découvrir les auteur.ice.s qui font vivre le site Harry Potter Fanfiction.
Régulièrement, un.e auteur.ice est mis.e en lumière grâce à un formulaire de présentation qu’il ou elle remplira au préalable.
L’auteur.ice pourra nous parler de son rapport à l’écriture de Fanfictions, des thèmes ou personnages qu’il ou elle affectionne tout particulièrement ; mais aussi mettre en avant l’une de ses Fanfictions et présenter l’auteur.ice ou la Fanfiction qu’il ou elle préfère !

Cher.e.s auteur.ice.s, nous espérons que vous serez nombreuses et nombreux à vous présenter à la communauté HPFienne. Nous avons hâte de vous découvrir et de découvrir vos textes ! Pour ce faire, nous vous invitons à remplir ce court formulaire de présentation.

Pour découvrir les auteur.ice.s ayant déjà participé, rendez-vous ici !

N’hésitez pas à nous interpeller dans les commentaires ou sur Facebook, si vous avez la moindre question !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 13/05/2020 14:51


100ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 100e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 16 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Nous vous attendons nombreux.ses pour fêter avec nous cet anniversaire exceptionnel des Nuits ! Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L' équipe des Nuits le 09/05/2020 12:16


Reviews pour Les zibelines triompheront bien

Laissée par : Arrietty le 19/05/2020 22:18 pour le chapitre Saveur d'orient

Coucou ma belle ! C'est Eugénie <3

J'ai déterré mon vieux compte HPF pour pouvoir lire et commenter dignement ton histoire ! Pardon d'avoir pris tant de temps avant de m'y mettre enfin

Déjà : ça me rend tellement heureuxe de retrouver ton style. Il a tellement évolué mais l'essence est encore là et c'est super doux, vraiment <3

Ensuite, ce n'est que le premier chapitre, mais on sent déjà à quel point cette histoire et ses thèmes sont important-e-s pour toi, et je dois dire que c'est assez cathartique. Ça fait du bien de voir des femmes en colère qui veulent se venger et faire mal après tout ce qu'elles ont subi (et tu me rappelles que je dois vraiment voir Sweet/Vicious !)

C'est aussi super chouette de lire des fanfics sur les Maraudeurs qui s'intéressent à des personnages plus secondaires. J'aime beaucoup ton écriture de Regulus parce qu'elle laisse la place à toute la pression qui pèse sur ses épaules et sur les répercussions des actes de Sirius dans sa vie. Parce que j'ai beau adorer Sirius et complètement comprendre ses raisons, on oublie trop vite que Regulus a dû gérer tout le contre-coup sans la moindre aide. Et rien de mieux qu'une OC poufsouffle en colère pour lui tenir compagnie <3 Je suis déjà bcp trop attaché-e à Sybil, j'ai hâte de la découvrir un peu plus dans les chapitres suivants ! (D'ailleurs, si tu as des fanfics chouettes sur les Maraudeurs, je les accepte avec joie <3)

Voilà ma belle, ça me fait un bien fou de te relire - surtout sur un tel sujet, que tu abordes si bien. J'espère que toi et tes proches vont bien, je t'envoie plein d'amour <3

A très vite,

Siffly/Eugénie/taon fidèle lecteurice depuis les Skyblogs <3


Laissée par : Wapa le 16/05/2020 17:26 pour le chapitre Goût d'anis

Rhooo Bloo mais quel beau dernier chapitre *.* Doux et douloureux finalement. A l'image de toute cette histoire. 

J'ai beaucoup aimé comme tu t'attardais sur le paysage, le bruit des oiseaux, cette atmosphère contemplative qui laisse entrevoir peu à peu le traumatisme. On a l'impression d'être dans du coton. Et on ne sait pas si Regulus est vivant ou mort. Ce suspense est presque intenable. On voit la souffrance de Sybil mais on ne connaît pas encore son origine. Et tu repousses encore l'instant de vérité avec Joséphine #autricecruelle xD

Bon en vrai, j'adore le personnage de Joséphine donc j'étais très contente de la retrouver dans ce dernier chapitre. Son questionnement sur sa maternité est touchant, on sent la carapace qui se fissure. Je ne crois pas que tu avais déjà évoqué son historique avec Reuben (je ne m'en souviens plus en tout cas) mais ça m'a beaucoup touché de voir que finalement elle y avait aussi été confrontée et qu'elle avait juste tout refoulé. Tu évoques parfaitement son éducation de Sang-Pur qui ne l'avait pas préparé à ça. Quelle triste destin finalement. 

Enfin, tu nous donnes des nouvelles de Regulus avec son "corps froid". Bon là j'avoue, j'ai un peu flippé. Je me suis dit qu'elle avait conservé son cadavre ou pire son inféri oO Quelle horreur. Donc je fais partie de ces lectrices qui redoutaient une fin triste mais qui espéraient très très fort un happy-ending. J'aime beaucoup la fin que tu nous proposes. Elle est magnifique. Il y a quand même la gravité de ce qu'ils ont vécu et en même temps on sent la vie renaître peu à peu et c'est très beau. Ils se remettent de leurs blessures tout doucement et ensemble. J'approuve totalement cette note d'espoir que tu voulais. C'est très consolant après toutes ces émotions traversées au fil des chapitres. C'est un message fort aussi. Le mal n'a pas triomphé. Sybil a eu droit à sa part de bonheur. 

Évidemment, je dis oui à d'autres histoires dans le même univers, que ce soit des OS sur les autres filles ou une suite de celle-ci. Marlène et Joséphine étaient seulement esquissées mais je les ai beaucoup aimées. 

Un grand merci à toi Bloo, d'être allée au bout, de nous offrir cette fic' si importante (et je suis tellement contente de sa sélection qu'elle n'a jamais autant méritée), de te faire porte-parole. J'espère que cette histoire continuera à toucher les cœurs pour faire peu à peu évoluer les mentalités. 

:hug:


Laissée par : Carminny le 14/05/2020 11:36 pour le chapitre Goût d'anis

Coucou !
C'est un chapitre fabuleux et la fin parfaite pour ton histoire. C'est magnifique et émouvant.
Le cadre est magnifique avec cette maison sur une clairière un peu perdue en Bohème. Ça a du charme et tu sais parfaitement l'utiliser à travers le chant des oiseaux et les sorties qui calment. C'est beau et c'est calme. Il met en valeur les personnages et leurs traumatismes, leurs peurs, leur reconstruction.
Ce suspens au début avec les monstres et les traumatismes où ne sait pas si Regulus est en vie ou non est parfaitement maîtrisée. J'avoue que quns Sybil s'est couchée contre le corps froid de Regulus j'ai eu un instant de flottement en me disant "mais qu'est ce qu'elle fait avec un cadavre". Mais je suis si contente qu'ils s'en sont sortis tous les deux. Et en plus en réussissant lentement à aller de l'avant. C'est magnifique et ça donne de l'espoir.
Ton chapitre est comme une bougie qui vacille devant la fenêtre. Elle craint qu'elle s'éteigne à tout moment mais en réalité elle éclaire non seulement la pièce mais aussi la rue et au final elle brille aussi forte qu'une étoile dans la nuit.
Je sens l'espoir et les désespoir se battre dans les coeurs de tes personnages. Que ce soit Sybil qui essaye de guérir sans se blesser davantage, Regulus qui ne s'attendait pas à être en vie ou Josephine qui ne s'attendait à remettre en question sa vie. Et puis ensemble ils arrivent à l'espoir. C'est tout beau. En fait la fin me fait un peu penser à "Ensemble c'est tout" de Gavalda. C'est harmonieux, triste parce qu'ils sont tous marqués par les événements et leurs choix mais c'est passé et ils prennent des forces pour affronter la vie du lendemain.
J'adore ce chapitre. Il fait sourire et pleurer en même temps.
Alors je te dis un grand merci pour cette fin, pour cette histoire. Et je t'envoie un grand câlin parce que je sais que c'était un chapitre difficile à écrire et j'espère que ça a pu t'aider aussi ♡.    


Laissée par : Ocedas le 11/05/2020 21:02 pour le chapitre Goût d'anis

Bonsoir Bloo ! 

Je dépose cette review uniquement sur le dernier chapitre car j'étais tellement obnubilée avec cette histoire, je voulais passer directement au chapitre suivant et savoir ce qu'il allait se passer. 

WAW ! Je suis tellement impressionnée par ta façon d'écrire, ta façon de narrer l'histoire de Regulus et Sybil. 

Je suis passionnée par la génération des Maraudeurs et je recherchais plus particulièrement une histoire sur Regulus qui me fascine de plus en plus, on sait tellement peu sur son hitoire, son ressenti et pourtant on peut tellement bien l'imaginer. Et j'ai trouvé que tu décrivais à la perfection ses reflexions, le parcours de ses pensées vis à vis des sang pur, de son adoration pour Voldemort qui sera remis en question à pleins de petits moments, par plusieurs éléments qui finiront par le faire changer définitivement de camp. Merci d'avoir retranscrit tout ça, j'était vraiment captivée par ton histoire et ce qu'elle dégage ! 

Je me suis toujours dis que Regulus n'avait juste pas eu la main tendue de quelqu'un pour réaliser plus tôt qu'il pouvait changer de camp et on peut dire que Sybil est le personnage qu'il lui fallait pour remettre toutes ses idées en questions. 

J'ai vraiment adoré Sybil ! Son personnage lumineux qui révèle une fragilité et un force incroyable en elle. Je te remercie aussi de faire parler de ce sujet encore malheureusement trop tabou ou peu mis en lumière par notre société, les violences sexuelles touchant une majorité de femmes et donc perçu comme secondaire dans le combat de l'Homme... C'était vraiment bien décrit, tu dénonces sans en faire trop à travers ton personnage et la façon dont Sybil traverse ça est incroyablement courageux. 

Je trouve que ce thème de fond pour relier les deux personnages entre eux est vraiment bien pensé, leur attirance parait naturel et puis puissante à travers leurs tourmentes mutuelles. Ca change des rencontres habituel entre certains personnages de façon plutôt banale dans d'autres fictions, j'aime beaucoup !

J'ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires, la façon dont Sirius fini par se remettre en question (et je suis tellement heureuse d'un semblant de paix entre eux haha), le personnage de Lily est incroyable, j'aime beaucoup Joséphine aussi (elle nous permet de voir un autre regard sur les serpentards) et puis Marlène aussi !

Enfin voilà, je crois que tu as compris a quel point je suis emballée par cette histoire et je te remercie de m'avoir permis de faire vivre Regulus Black d'une très belle manière. Je suis rassurée de le savoir en République Tchèque maintenant aha! Et j'ai vraiment hâte de pouvoir suivre la suite des aventures de l'ordre du phoenix oui ! 

Ne t'arrête surtout pas là, tu écris merveilleusement bien et ton histoire mérite d'ètre poursuivie! Je serais là en tout cas. 

Désolé pour cette review qui part très certainement dans tous les sens ahah. 

Bonne continuation :D


Laissée par : Honia le 10/05/2020 20:19 pour le chapitre Goût d'anis
Je m'étais gardé ce chapitre pour un dimanche soir. Tu sais, celui qui te rappelle que demain c'est lundi et qu'il s'agit d'une nouvelle semaine. Je l'avais gardé pour un dimanche parce que le dimanche on a le droit de pleurer. Je m'attendais à des adieux, à une fin qui aurait pu être tragique et traumatisante. Je m'attendais à tout sauf à cela.

J'ai été surprise, que je l'ai relu deux fois pour être sûre de comprendre. Soudainement, eux qui n'avaient plus d'avenir amoureux, les voilà réunis ensemble. Mais je ne sais pas pourquoi, au travers de ton écriture, je sentais une déchirure à venir pour Sybil. Celle d'une perte peut-être trop grande. Une douleur fantôme qui me questionne sur l'espoir que tu me donnais à ce moment-là.Le rappel de ce mariage est à leur image, tout en délicatesse. Tout en justesse.

Je suis persuadée que Sybil reste entre deux mondes. Celui d'un traumatisme trop grand et celui d'un espoir dévorant. Et puis, le compte à rebours est lancé. On le sait, on le sent à chaque mot écrit. C'est comme une prémisse à ce qui arrive quand vient le temps de Regulus. Il est là, déchirant de ses pensées et de ses décisions. Le passage avec Sirius est peut-être mon coup de cœur. Ce sont les retrouvailles de deux frères. C'est ca aussi que j'adore dans ton écriture. Ce personnage que tu arrives à rendre déchirant, vibrant à chaque mot qu'il vient dire/ à chaque rencontre qu'il vient faire.

Toute ta fiction a été un jeu d'équilibre entre deux mondes : celui de la tristesse et de l'espoir, comme un jeu parfait.

Je crois vraiment que tu ne pouvais pas trouver meilleure fin, même si cela est déchirant pour moi ce soir de leur dire au revoir. Surtout de cette façon, là au milieu des épices mais, cela me permet de me souvenir, d'être nostalgique de l'époque où ils n'étaient que naïfs. Et c'est peut-être cela à la fin qui a fait que j'ai relu : soudainement, il y avait de l'espoir. Je pouvais y croire. Encore merci !!

Laissée par : Sara1125 le 09/05/2020 13:26 pour le chapitre Goût d'anis

C'est vraiment magnifique comme chapitre et comme histoire. regulus est un de mes personnage préféré et je trouve vraiment beau comme tu l'a écris

 


Laissée par : Carminny le 16/02/2020 10:14 pour le chapitre Pierre blanche

Bloo :hug:  Il se passe tellement dans ce chapitre. Le mariage qui est tellement joli. Il leur correspond bien, même si j'aurais quand même trouvé super que Joséphine vienne. C'est une belle image, la fleur de mariée jaune, c'est juste parfait pour Sybil.

Ensuite toutes leurs pensées sur le "futur". Ça reprend bien les chapitres précédents très réfléchis qui font la particularité et l'ampleur de ta fic. Et puis la décision déchirante de Regulus dont on savait pertinemment qu'il ne pouvait pas, ne pas la prendre. Ça aurait été absurde, ça n'aurait pas été lui. Et pourtant je me suis prise à espérer qu'il en parle à Sybil ou qu'il ne parte pas en cachette. Qu'il ne se sacrifie pas. Parce que c'est triste, c'est horrible et c'est tragique. Surtout qu'ensuite on souffre avec Sybil. Ce passage de fin est déchirant.

Je trouve la coïncidence que c'est pile le même jour où Sybil se fait aggresser encore bien choisie. Cette scène au bar est cruelle et je pense que tu aurais pu un peu plus approndir son déni du meurtre mais en fait ça aurait pris de sa violence à la tentative de viol alors que c'est quand même le sujet de toute ta fic. C'est vraiment fort comme message que malgré tout son combat, malgré tout ce qu'elle fait d'habitude, Sybil reste pétrifiée. C'est le moment où je ne m'y attendais plus et pourtant ça rappelle que les traumatismes ne se vainquent pas aussi facilement, qu'elle reste une victime parmi celles qu'elle essaye de venger.
J'espère que tu écriras le dernier chapitre et finalement que les deux survivent parce que je n'ai aucune envie de les quitter.

Gros câlins et merci



Réponse de l'auteur: Des câlins à toi Carminny ♥ . Des câlins à toi et surtout merci, merci mille fois pour ta jolie review, tes gentils mots, merci d'être là chapitre après chapitre. Je suis vraiment heureuse que tu aies aimé la scène de leur mariage, parce que moi j'ai adoré l'écrire, et ça me fait plaisir d'avoir ton retour dessus. C'est vrai, Josephine n'est pas venue. Elle a un peu disparu depuis que Poudlard c'est terminé. Mais, le dernier chapitre sera publié demain, après une dernière relecture, et je peux le dire : she's back pour le final et elle est même un peu la clé du chapitre 10. Parce qu'après Lily elle a droit elle aussi à son moment de gloire et puis j'ai l'impression que c'est un personnage qui a été apprécié, alors même que je ne prévoyais pas forcément de lui donner plus d'importance au début, mais voilà les retours m'ont influencé, et je crois que c'est pour le mieux :) . Je suis d'accord avec toi, j'aurais préféré ne jamais envoyer Regulus dans cette grotte, et je te promets, j'ai souffert de tout mon coeur pour Sybil, je me suis juste projetée à sa place et je ne comprenais pas pourquoi je lui infligeais ça alors que moi-même je ne pourrais jamais le supporter #autricesadique. Mais comme tu dis, ça n'aurait pas été Regulus, parce qu'il a fait des mauvais choix mais il est déterminé à les payer seul. Ma vision a peut-être différé de celle de JKR, ne serait-ce que parce que j'ai introduit le personnage de Sybil, mais là où je la rejoins, et ce qui était un peu ma ligne directrice, c'est que Regulus s'est probablement sacrifié pour ses proches, pour s'assurer leur sécurité. Et donc il était impensable qu'il en parle à Sybil au risque de la mettre en danger. Il protège sa famille. Et sa famille c'est elle. Malheureusement, il ne peut pas tout lui épargner. Mais il a essayé et après, elle est libre, libre de ses propres engagements. Libre de traquer les Mangemorts. Tu as raison de souligner que les filles passent assez vite sur le meurtre. Le truc, c'est qu'il fallait forcément que ça aille vite, elles ne pouvaient pas rester là et après, elles se retrouvent dans la grotte, et Sybil a d'autres priorités. Mais j'y reviens dans le dernier chapitre. C'est aussi pour ça que j'ai situé l'épisode de la caverne dès le neuvième chapitre : parce que je pense qu'un bon chapitre était encore nécessaire pour "digérer" tout ce qui se passe dans celui-ci et aller un peu au bout des choses. J'espère sincèrement que le résultat sera à la hauteur de tes attentes, que je ne me suis pas trop trompée, et que leur destin à tous les deux, quel qu'il soit, te paraîtra juste. Merci à toi, vraiment, et à bientôt ♥ .

Laissée par : Wapa le 10/02/2020 20:33 pour le chapitre Pierre blanche

Oh la la ! À nouveau un très beau chapitre. Bon j'ai l'impression de sortir d'une essoreuse à salade tellement je suis passée par toutes les émotions mais je ne me plains pas, hein xD C'était encore intense, renversant, transportant. J'ai adoré. Bravo. Merci. Cette histoire est incroyable.

J'ai beaucoup aimé la cérémonie toute simple, dans l'intimité, cette robe jaune, ces fleurs partout. C'était simple, mignon et à leur image. Une bulle de douceur dans ce monde de brutes. L'hommage à Circé était aussi doux-amer, un joli contraste entre la vie qui continue dans la nature et cette vie fauchée et enterrée. D'ailleurs, peut-être que je ne me souviens plus et que c'était expliqué auparavant mais pourquoi Circé a-t-elle rejoint Voldemort ? (Parce que là, tu dis que c'était pour les protéger toutes mais comment/pourquoi ?)

Le moment dans le bar était aussi incroyable. Super intense et prenant. J'étais captivée. J'aime beaucoup que Lily sauve Sybil puis que ce soit la réciproque. Tout ce que tu expliques sur son immobilisme, à quel point ça la projette à nouveau dans ce traumatisme qu'elle a vécu. Waouh. À quel point aussi elles sont sous le choc d'avoir frôlé la mort. La différence entre Lily qui rationalise et Sybil qui explose. Ça sonne très vrai.

Et le final ! Punaise. Je ne m'attendais pas déjà à ce passage ! (Bon après c'est vrai qu'il ne reste plus qu'un chapitre donc il fallait bien qu'il arrive à un moment donné !) Et je m'attendais encore moins à la présence de Lily. Je me demande comment tu vas retomber sur le canon (ou peut-être que tu vas finalement opter pour le hors-canon et tout est bien qui finit bien héhé, ça me va aussi xD) Si tu respectes le canon, cette caverne n'est pas connue par les membres de l'Ordre/Dumbledore parce qu'il fait des recherches lors du tome 6 seulement. Ça veut dire que Lily n'en a à priori pas parlé. Mais pourquoi n'aurait-elle pas parlé d'une info aussi cruciale ?! Sybil qui saute sans hésiter dans le lac (#lamourrendfou). Argh. Maintenant j'ai trop envie de lire la suite !!!!

Merci pour cette fic' de malade, encore bon anniversaire et j'espère à très vite pour le final !

PS : Il reste quelques coquilles si jamais et c'est un détail mais je pense que plus de virgules faciliteraient la lecture lorsque les phrases sont longues. De (le ?) Mademoiselle Sybil devint Maîtresse / sa robe de deuil colléE / Il semblait persuadé qu'ils allaient (il allait ?)mourir demain / Sybil ne savait pas pourquoi cette soudaine paranoïa, entre eux deux Regulus avait toujours été le plus posé, mais dans le fond elle voyait bien ses raisons (cette phrase est un peu étrange, il doit manquer des mots) / Mais le Seigneur des Ténèbres était prospère. Il avait Sybil (là on a l'impression que c'est Voldemort qui a Sybil alors que je pense qu'il s'agit de Regulus) / quand il marchait à (à en trop) la nuit / heureusement Regulus était (était là ?) cela dit / il allait vite se rendre compte de son (sa) panique / en caressant Son visage du bout des doigts.



Réponse de l'auteur: Maaaaaais euh Wapa. Alors. Comment te dire. Déjà : merci à toi. Non, vraiment, parce que je te lis peut-être pour la dixième fois déjà, ta review extraordinaire, mais juste je suis tellement émue ♥ . Et j'en perds mes mots parce que j'ai l'impression que quoi que je te réponde ce ne sera pas à la hauteur de ce que tu écris là. Merci à toi ! Parce que cette histoire je n'en serais jamais allée au bout s'il n'y avait pas eu des retours comme les tiens auxquels m'accrocher. Je le dis sincèrement. Elle était importante pour moi, mais aussi tellement difficile à écrire, que si je ne l'avais pas publié et donc pas eu de reviews, je crois vraiment qu'elle dormirait dans un dossier avec un seul chapitre rédigé et un vague plan de la suite. Je suis heureuse que tu aies aimé leur mariage parce que ♥ . J'ai mis littéralement cinq jours à juste écrire ce passage, ces scènes-là un peu suspendues dans le temps, une bulle de bonheur. C'était un peu le moment où je soufflais et respirais avant de m'attaquer à la suite qui est... beaucoup moins jolie ahah ! Circé, je suis désolée que ça ne soit pas très clair. Sybil dit que c'était pour les protéger toutes, parce que Circé a choisi de rejoindre les Mangemorts un peu dans cette optique de "changer le système de l'intérieur", participer aux missions et surveiller que rien n'était fait de trop grave, protéger les femmes quand il le fallait et s'interposer comme elle l'a fait au final. Après, Circé n'est pas un personnage que j'ai beaucoup développé, donc je comprends que ses motivations ne paraissent pas très claires. Il faudra peut-être que j'y revienne par la suite mais les derniers chapitres étaient déjà si longs qu'il n'y avait pas vraiment la place pour lui rajouter des scènes. Pour la suite. Je ne vais pas dire que "ça me fait trop plaisir que tu aies aimé !!" alors que les scènes sont juste atroces et étaient vraiment pénibles à écrire, mais je suis soulagée de te lire, que ça paraisse crédible, que ça ne soit visiblement pas trop dur non plus, parce qu'heureusement Lily est là, elles sont ensemble, et ensemble elles sont fortes. Tu parlais de Josephine dans ta précédente review et c'est vrai que là encore elle n'apparaît pas beaucoup, que Lily prend toute la place. Mais ça me tenait tellement à coeur de la mettre ici. Parce que je lis des Jily depuis toujours, j'ai même commencé à lire sur HPFanfiction par le biais des James/Lily, mais vraiment et de plus en plus, je suis frustrée que Lily se retrouve quasi systématiquement dans le stéréotype de la meuf prude, à cheval sur le règlement et que James le brave protège des Mangemorts. C'était une combattante au même titre que lui, une sorcière probablement plus brillante que lui, même, puisqu'elle avait ses facilités mais travaillait, et pour moi une fille extrêmement ouverte, parce que je la vois forcément influencée par les grands mouvements féministes qui sont à l'oeuvre dans le monde moldu à son époque. Bref, j'avais envie de lui donner sa place, sa place de guerrière, et que pour une fois ce soit James à l'arrière-plan, parce que Lily n'était pas juste une mère mais aussi selon les mots de Remus une sorcière extraordinaire. EST-CE QUE JE VAIS SUIVRE LE CANON ? Ahah je crois que ça a surpris que la grotte surgisse dès ce neuvième chapitre et alors qu'est-ce que je vais bien pouvoir raconter dans le dernier ? Tu le sauras sans doute assez vite puisque j'annonce officiellement (oui oui carrément officiellement) que le prochain et dernier chapitre sera publié demain. Mais en tout cas et comme son titre "Goût d'anis" peut le laisser deviner il y aura des échos au tout premier chapitre. J'espère sincèrement qu'il te plaira, qu'il ne te décevra pas, et j'ai vraiment, vraiment hâte de le partager et de savoir ton avis parce que ça y est this is the end, alors je te dis j'espère à bientôt. Et surtout, dans toutes les langues du monde, et surtout le français et le tchèque, merci merci merci, děkuji moc, merci pour tout Wapa, sincèrement ♥ .

Laissée par : Wapa le 10/02/2020 17:04 pour le chapitre Pirouettes

Coucou Bloo !

Je suis tellement contente que tu aies repris la publication de cette histoire et quelle reprise... Pioufff. C’est tellement fort. J’ai dû faire une petite pause tellement l’émotion était intense (en commençant à rédiger cette review notamment xD). J’en avais les larmes aux yeux. Ce moment où Marlène apprend que Benjy va rejoindre l'Ordre, qu'elle commence à s'expliquer. L’indignation des autres *.* Tu rends ça extrêmement bien, avec justesse et une émotion assez incroyable. Il y a ces phrases superbes qui nous transportent « celles qui, un jour, avaient toutes été Marlène », « rien n’effacerait jamais à vrai dire ce bleu béant sur le cœur de Marlène ». Et puis tu nous fais aussi réfléchir sur cette problématique en faisant émerger des tas de questions, c'est vraiment intense. Que doit-on privilégier en temps de guerre ? Doit-on vraiment fermer les yeux par manque de soldat ? Est-ce que l'intérêt commun prime ? D'ailleurs, je trouve que ce chapitre est un peu le miroir de celui avec Voldemort. Finalement, que ce soit les Mangemorts ou l'Ordre, la guerre prend complètement le dessus. Les victimes ne sont pas reconnues. Les bons et les méchants réagissent quasiment pareil et c'est terrible mais ça montre bien à quel point la société minimise et se voile la face parce que ça l'arrange bien.

J’aime beaucoup beaucoup ce que tu as fait du personnage de Marlène. Sa volonté de ne pas entrer dans le moule et en même temps son désir d’une relation au grand jour. Cette ambivalence dans ses sentiments, cette hésitation entre ce qui se fait et ce qu'elle aimerait faire, entre une fille et un garçon, son courage, cette amitié avec les autres filles. En fait, ça donne juste envie d'avoir une fic' qui lui est dédiée (et aussi sur Joséphine pour le coup même si elle est évoquée seulement en filigrane dans ce chapitre). En peu de mots, tu nous donnes envie d'en savoir tellement plus sur ces femmes.

J'adore comme tu as construit ton chapitre aussi. Commencer avec Marlène qui observe un peu dubitative les autres s'engager si vite (et cette phrase juste magnifique : «La guerre faisait aimer Lily et Alice dans l’urgence») pour nous amener peu à peu à la chute entre S&R. C'est à la fois mignon et terrible parce qu'on sait le destin qui attend Regulus et on sait pourquoi il fait réellement ce choix (et quelque part, au fond d'elle, j'imagine que Sybil le sait aussi). Argh. Les pauvres. C'est vraiment terrible.

J'aime beaucoup ce que tu as fait de Sirius, autant dans sa façon d'être que dans cette culpabilité qui le ronge de ne pas avoir cherché à sauver son frère, je trouve ça totalement plausible.

Bref, un très beau chapitre quoi ! Je me réjouis de découvrir la suite (même si j'ai quand même peur d'être très triste).

PS : la tragédie entamait désormais à (à en trop) son quatrième acte, sûr trop sûr de lui (répétition voulue ? Si oui, il faudrait ajouter une virgule), comme Sybil avait (avant?) elle, Elle avait ça de commun avec cette (cette en trop) Regulus, , de toute façon elle connaissant (connaissait) la réponse à sa question, les elle (?) rabougries

 



Réponse de l'auteur: Coucou Wapa ! Déjà je fais commencer pour Honia, en m'excusant sincèrement de ne te répondre que maintenant, surtout que tes deux reviews ont été un de mes moteurs pour finir enfin cette histoire. MERCI vraiment merci énormément d'avoir pris le temps de me laisser un retour et même deux de manière si détaillée. Je t'avoue, ma motivation a baissé en même temps que les reviews au fil des chapitres, et ça me rendait triste parce qu'en même temps, j'aime énormément cette histoire et j'avais envie de lui offrir une vraie fin. Mais d'abord : le huitième chapitre ! Déjà juste merci, vraiment hein, je sais que je me répète beaucoup, que je ne suis pas originale, mais j'ai écrit chaque chapitre dans la douleur (ça fait rêver dit comme ça ahah), il n'y a jamais eu un moment où l'écriture est devenue plus simple. Dans un sens si parce que je maîtrisais de mieux en mieux les personnages, mais le choix de la thématique, les idées abordées, ça fait qu'à chaque fois j'ai marché sur des oeufs, écrit et supprimé des paragraphes entiers, tout remanié je ne sais combien de fois. Mais en retour des reviews comme ça, ça motive à continuer ♥ . Je tenais à aborder ce sujet-là, surtout que je sais que je suis un peu tombée dans la facilité de faire que beaucoup des violeurs dans cette histoire étaient des Mangemorts ou Serpentard (mais en dix chapitres je n'avais pas vraiment le temps de développer assez un autre personnage comme Benjy dans l'autre camp, quoi que j'aurais aussi pu prendre un gars lambda mais du coup ça n'aurait pas eu autant d'impact sur les autres personnages). Mais c'était important pour moi de dire que les violences sexistes et sexuelles touchent absolument tous les milieux et qu'il n'y en a pas qui sont épargnés. Y compris ceux qui se disent les plus ouverts. Et je ne le cache pas, je suis (j'étais ? Je me suis éloignée des cercles militants entre autres à cause de ça...) une militante politique clairement positionnée à l'extrême gauche. Le camp qui devrait être le plus ouvert sur les droits des femmes, des minorités ? Ce qui est sûr, c'est qu'il ne l'est pas moins que les autres. Qu'il l'est plus sur certains sujets. Mais les violences contre les femmes sont toujours là. Peut-être pas sous les mêmes formes, peut-être plus insidieuses. Et parfois, oui, exactement sous les mêmes formes. Et encore en plus en temps de guerre les femmes se retrouvent laissées de côté, jamais la priorité. Je suis contente que tu aimes Marlène, et même Josephine. D'ailleurs, je suis d'accord avec toi, il y aurait tellement plus à dire sur elle, et maintenant que la rédaction des Zibelines est terminée, je n'exclus pas d'écrire un tas d'OS sur l'univers parce que j'ai encore tellement de choses à dire ! Et puis voilà parce que ça me fait plaisir de te lire ♥ . Concernant Sybil et Regulus, je pense que oui, elle le sait au fond d'elle pourquoi il fait ça, mais elle accepte malgré tout parce qu'elle sait qu'il n'y a pas que ça, qu'il y a aussi de bonnes raisons. Je pense que lui-même espère encore malgré tout trouver une solution miracle. Qu'il a espéré jusqu'au bout. Sans parler de mon histoire, si on se colle juste au canon de JKR, je ne pense vraiment pas qu'il soit juste parti tranquillou mourir dans cette grotte. C'était un dernier recours, après avoir retourné le problème sous tous ses angles. Même si le Regulus de JKR m'avait aussi l'air d'être quelqu'un de très seul (en tout cas on ne sait rien de lui) et peut-être que c'est aussi qui l'a poussé plus facilement à partir. Après, j'ai pris le parti de mettre Sybil dans sa vie, donc à partir de là, ses raisons ne sont forcément plus les mêmes exactement que dans les livres, mais voilà, quoi qu'il en soit, merci énormément pour tes remarques, qui me rassurent et me laissent à penser que je n'ai pas trop massacré la crédibilité des personnages. Merci aussi de toujours prendre le temps de souligner les fautes, je vais m'atteler à une grosse correction générale dans les jours à venir. Et puis peut-être à bientôt aussi ahah !

Laissée par : Honia le 04/02/2020 20:50 pour le chapitre Pierre blanche
Je n'ai pas eu le temps de lire plus tôt, mais pour la peine j'ai eu deux chapitres. C'était une douce peine.

Lorsque j'ai lu ce chapitre huit, j'étais si contente de te retrouver. Parce que c'est cela ton écriture, celle qui emmène, bouleverse, transperce.C'est la question de la guerre, des sacrifices et de la morale. Le violeur ou un allier de plus ? Et c'est une question honnête et franche. A leur place, je ne sais pas ce qu'aurait été mon choix. Je comprends la rage de ne pas avoir été entendue, mais je comprends aussi ce besoin de gagner face à une guerre qui devient à ce moment-là déséquilibrée. Et cette question, ce tiraillement, c'est ton écriture qui me permet de le ressentir; alors merci. Mais au milieu de ce chapitre vient un peu de douceur, celle d'une demande pas moins informelle mais on ne pouvait pas rêver mieux de Regulus. Et je crois que je la préfère ainsi. Sinon, trop romantique, cela aurait jamais été égale à toute ta fiction, cela n'aurait pas rendu hommages à leur histoire.

Vient le chapitre 9, celui que je lis dans la fouler, sans penser un seul moment que cela va se finir de cette façon. Que c'est maintenant. Je crois que je n'aurais pas pu espérer mieux. (Est-ce que je me répète ? Peut-être mais c'est parce que cette lecture ne me déçois pas. A chaque nouveau mot, je voyage avec eux.) Ce chapitre est une gigantesque fresque d'émotions. Il y a l'accomplissement de leur union, comme cette fin tragique. Celle qui lie Regulus à Sybil, par son choix, par sa volonté. C'est aussi l'accomplissement d'un enfant/ados devenu homme, et qui est capable de "réparer" ses choix, qui est capable de décider par lui-même. Je crois que je ne pouvais pas rêver mieux. C'est peut-être pour cela que je pleure un peu, ce soir.
Malgré cette fin, je ne peux pas m'empêcher de voir ce bonheur dans cette forme tragique.

A bientôt pour le final.
(Et merci pour la mention, au chapitre 8 en en-tête)

Réponse de l'auteur: Un très, très grand merci à toi Honia pour ton adorable sur ces deux derniers chapitres. Je suis sincèrement désolée de ne répondre que maintenant. Je réponds généralement quand j'ai fini d'écrire le chapitre d'après, et comme tu as pu le constater, j'ai été longue à faire ça. J'ai beaucoup relu ton commentaire pour m'encourager à continuer. Je suis tellement, tellement touchée par tes mots, et tes compliments me vont droit au coeur. Je me souviens avoir posté mes premières histoires ici, en admirant le style de certaines autrices et en désespérant de jamais réussir à écrire de façon à peu près potable moi aussi, et maintenant je suis là, je lis des mots si gentils. Merci vraiment énormément. Et puis, je suis ravie que tu aies aimé suivre Sybil et Regulus avec moi, je t'avoue que j'ai le coeur gros de les laisser bientôt, et j'aurai encore tellement de choses à dire sur leur histoire. J'ai l'impression que le choix de les mettre dans la grotte au neuvième chapitre a surpris les lectrices. Alors j'espère que le dernier chapitre te surprendra aussi, et qu'il te surprendra en bien. Il arrive ce soir ou plus probablement demain (il faut encore que je relise !) et j'espère donc te revoir bientôt. Merci encore Honia !

Laissée par : Tiiki le 23/01/2020 15:58 pour le chapitre Lavande
Ouch. C'est un sujet difficile que tu abordes là, mais dont on percevait déjà les contours dans le précédent chapitre. C'est important d'en parler, alors c'est vrai que c'est rarement fait en fanfiction, mais merci. Merci beaucoup. Je suis toujours autant touchée par Sybil, il y a quelque chose de très viscéral dans tout ce qu'elle dit et ce qu'elle fait. Elle me semble incroyablement torturée. Je suis contente d'avoir ici un personnage féminin qui reste assez fort, droit dans ses bottes, et se bat pour la "justice" (j'utilise les guillemets parce que c'est ses propres mots, et que ça reste discutable même si je serai plutôt pas du genre à condamner ;) ). Je me demande ce qu'elle est venue faire à Poudlard après Salem, ce qu'elle a vécu avant ça. Tu évoques Prague, je suppose donc que "Kvapilová" est tchèque, et je me demande si tu aborderas davantage la question de ses origines.

C'est cool de voir Regulus comme quelqu'un d'empathique, et d'à l'écoute (j'ai toujours pensé, et ça n'engage que moi, que ce qui le retenait de partir c'était la peur d'agrandir le vide laissé par Sirius, pour préserver sa mère... ou peut-être que j'ai lu trop de fanfictions qui avaient tendance à le réhabiliter, mais ça n'enlève rien aux choix regrettables qu'il a fait que de lui reconnaître des qualités, en tout cas j'aime ce caractère que tu lui prêtes). J'ai trouvé ça drôle, au fond, de voir ici ses propres insécurités (que voir du sang sur le sol l'insupporte au plus haut point). D'ailleurs, j'aime beaucoup ces petits détails qui rendent les personnages beaucoup plus crédibles.

Ça donne vraiment envie d'en lire plus, surtout quand des thématiques et des personnages aussi intéressants sont exploités par une aussi belle plume que la tienne. C'est douloureux, mais un peu salvateur aussi. Merci beaucoup. A très vite pour la suite !

Réponse de l'auteur: Encore une fois merci énormément pour ta review Tiiki ! Tu as raison, ce n'est pas forcément un sujet qui est beaucoup abordé dans la fanfiction, ou alors de façon un peu frustrante parfois. J'ai lu des tonnes de textes où le viol de l'héroïne c'est juste le ressort scénaristique qui permet de la caser avec son sauveur mais où les conséquences psychologiques disparaissent au bout de deux chapitres voire ne sont jamais traitées. C'était un sujet important pour moi mais que je ne voulais pas non plus traiter avec les clichés habituels et je crois que je n'aurais jamais osé m'y attaquer si je n'avais pas regardé Sweet/Vicious. Qui m'a convaincue que non seulement on pouvait en parler mais même on devait le faire et on devait aux personnes concernées de bien le faire ! Je suis immensément touchée que tu aies aimé Sybil dans ce chapitre et que tu te retrouves dans ses pensées, merci, tu n'imagines pas comme ça me rassure et me fait plaisir. On pourrait discuter des heures durant de ce qu'elle fait, si c'est juste ou pas, je pense que personnellement je ne le ferais pas, et pourtant parfois je suis frustrée parce que j'ai l'impression qu'on ne se heurte qu'à des murs : des institutions défaillantes qui ne protègent pas réellement les femmes, la police, la justice, la société dans son ensemble, tout. Et parfois moi aussi l'idée de riposte féministe me séduit. J'aime vraiment énormément la façon dont c'est traité dans Sweet/Vicious avec toutes les questions que ça pose (la violence est-elle jamais légitime ? Peut-on lutter contre les violences faites aux femmes en reproduisant pour partie cette violence ? Comment rendre les choses justes quand la justice est défaillante ?) et l'évolution des personnages qui est juste superbement traité. Oui Sybil est tchèque et tu verras j'y reviens :) . C'était mon petit hommage personnel à un pays que j'ai aimé mais il n'y a pas que ça, ça joue un vrai rôle dans l'histoire ! Pour Regulus, je pense moi aussi qu'il reste en grande partie par loyauté envers sa famille (il aurait dû aller à Poufsouffle pour s'épanouir réellement) et il me semble que Sirius dit à un moment qu'ils étaient plutôt proches enfants. Sans excuser ce qu'il a fait, parce qu'au final ses parents n'ont jamais été de vrais Mangemorts donc je ne crois pas qu'ils l'aient forcé à l'être, c'était bien son choix à lui que de prendre la marque et c'est à 0 moment un choix valide, mais je pense aussi que tu peux t'auto-convaincre de beaucoup de choses pour donner un sens à ton univers. Qu'il a pu s'appliquer à faire tout l'inverse de Sirius justement pour jouer ce rôle que les parents attendaient de l'aîné, remplacer le vide laissé, même si à la base son caractère faisait qu'il se serait pas forcément engagé mais qu'il aurait préféré rester dans l'ombre. Qu'il s'est convaincu que Voldemort était l'avenir et son avenir parce que de toute façon il n'en voyait pas d'autres. Après ça n'excuse pas et même si Sirius a certainement fait beaucoup de mal en laissant son frère derrière lui il a eu du courage que Regulus n'a jamais su avoir. Je pense aussi, et ce sera développé par la suite, que Voldemort dans ces années 70 n'était pas aussi perçu comme "méchant" qu'à l'époque de Harry Potter. En vrai je vois difficilement comment un type aurait pu lever une armée prête à se battre pour lui en disant juste "mon projet c'est de tuer tous les Nés-Moldus" et je suis sûre qu'il y a eu d'abord tout un discours beaucoup plus construit, un peu à la Grindelwald en mode "pour le plus grand bien", d'abord tu fais accepter que les Nés-Moldus sont inférieurs, puis que les lois doivent donc favoriser les sorciers, puis que pour le plus grand bien de tous il faut laisser le pouvoir aux Sang-Pur car eux seuls connaissent assez la magie pour guider tout le monde, et ensuite seulement une fois que tout le monde est imprégné de ce racisme tu peux faire accepter de tuer parce que les vies des Nés-Moldus ne valent plus rien. Je pense que Regulus ne serait jamais entré dans un mouvement avec clairement l'objectif ou au moins le risque de tuer (parce que son sacrifice final ou son attitude vis-à-vis de Kreattur laissent penser qu'il y avait assez de bon en lui pour ne pas en arriver là) mais qu'il s'est enflammé pour le discours de Voldemort et engagé en croyant mener une grande cause et qu'au final il s'est retrouvé entraîné dans un truc qui le dépassait complètement, mais c'était trop tard. J'espère que ce développement te paraîtra cohérent par la suite en tout cas et vraiment merci beaucoup à toi, merci énormément Tiiki, moi aussi je te dis à très vite et au plaisir de te relire ♥ .

Laissée par : Tiiki le 23/01/2020 15:35 pour le chapitre Saveur d'orient
Bonjour Bloo,

Je commence cette fiction aujourd'hui, et je me demande vraiment pourquoi je ne l'ai pas commencée avant. Tes personnages sont déjà très attachants. C'est intéressant de se pencher sur les sentiments de Regulus provoqués par le départ de son aîné, et j'ai bien aimé le coup du Veritaserum qui permet d'établir d'emblée ce qu'il pense, et j'aime bien cette sensibilité qui transparaît le reste du temps. Quant à Sybil, elle a un je ne sais quoi de bouleversant, avec sa douceur apparente, sa colère à peine contenue lorsqu'il s'agit de faire tomber les masques, et tout le mystère qui l'entoure... Et puis c'est un très joli prénom aussi.

C'est original et inattendu comme première rencontre, et cet échange "pâtisserie"/"blague" fonctionne bien (le principe de l'échange permet d'introduire la fin du chapitre et la demande de Sybil, c'est malin). D'ailleurs, à propos des gâteaux, tu es parvenue à me faire voyager à travers eux, c'était juste génial (merci le prompt "saveur d'orient"!).

Tout ça pour te dire que j'ai beaucoup aimé, que c'est très joliment écrit, et que j'ai dévoré ce premier chapitre. A très vite !

Réponse de l'auteur: Bonjour Tiiki ! Merci beaucoup pour ta review et même pour tes reviews en fait ! C'est super gentil à toi de prendre le temps de commenter ces deux chapitres alors que tu pourrais directement sauter jusqu'au 8 et vraiment mais merci pour tes mots, ça me fait beaucoup trop plaisir, merci merci beaucoup ♥ . Je suis contente que tu me fasses la remarque sur Sybil parce que moi aussi je trouve que c'est un très joli prénom ! Pour rendre à César ce qui est à César j'ai appelé Sybil comme ça parce que Sybil Crawley-Branson est mon personnage préféré dans Downton Abbey et qu'elle est LA féministe de sa famille conservatrice donc ça allait plutôt bien avec ce que je prévoyais de faire de "ma" Sybil. Je suis vraiment touchée que tu aies apprécié Regulus également, c'était la première fois que j'écrivais sur lui, et j'ai l'impression maintenant de le connaître presque mieux que d'autres personnages d'HP pourtant chéris, mais parce qu'en même temps je viens de dépasser les 70 000 mots avec lui... déjà ! C'était depuis longtemps un personnage sur lequel j'aimais lire et pour lequel j'avais des idées mais je ne savais pas très bien si ça allait fonctionner et comment ne pas le rater alors du fond du coeur merci pour ta jolie review !

Laissée par : Carminny le 22/01/2020 22:43 pour le chapitre Pirouettes

Coucou !

C'est un chapitre extraordinaire. Il est tellement fort et émouvant et je trouve plus mes mots. On voit qu'il n'a pas été facile à écrire mais il est devenu superbe avec un message très fort. J'ai été touchée tout au long jusqu'à en avoir les larmes aux yeux à la fin. C'est juste tellement parfait.

Les changements de point de vue ne perturbent pas mais se font en douce et pile aux bons moments. Toutes les pensées et réflexions, je les ai adorées parce que ce sont elles qui rendent ton texte si unique et percutant.

Et la fin de ce texte est juste tellement parfaite pour Regulus et Sybil. C'est juste tellement eux. C'est magnifique.



Réponse de l'auteur: Merci juste énormément merci pour ta review Carminny ♥ . Je désespérais un peu d'avoir des retours sur ce chapitre et je suis toujours assez déçue de ne pas en avoir plus, c'est plus difficile de se motiver à écrire la suite comme ça et surtout à la poster (vu l'état dans lequel ça me met d'actualiser frénétiquement ma page pendant une semaine tout ça pour aucun résultat je me dis que je ferais peut-être mieux de finir ma fic et de la garder pour moi) mais du coup du fond du coeur merci à toi ♥♥ . Et tu sauras la fin, promis, même si je ne sais pas encore si je vais republier tout de suite tellement ça m'a frustrée, mais je continue à l'écrire. J'avais peur d'avoir juste tout raté sur ce chapitre, que les gens n'osent tout simplement pas me dire que c'était nul, qu'il fallait que j'arrête... et c'est compliqué d'écrire la suite à l'aveuglette derrière quand tu n'as aucun repère. Alors juste merci pour tes mots, ils me touchent infiniment et merci pour ta présence, ta gentillesse et ta patience ♥ .

Laissée par : Honia le 27/12/2019 23:54 pour le chapitre En apnée
A vrai dire, je ne sais pas pourquoi je ne suis pas tombée sur ta fiction plus tôt. Et je ne sais pas non plus par quoi commencer tellement tu m'as emporté avec toi. Je suis sur ce site depuis les films et à vrai dire j'ai toujours adoré ce genre d'histoire d'amour compliqué mais qui garde les éléments qui vont faire la future tragédie. Quand j'ai cliqué sur cette fiction, j'ai vu la petite médaille qui s'y attache alors je me suis dit que cela valait le coup et à vrai dire je ne regrette absolument pas.

J'ai dévoré chaque chapitre pendant la soirée, en voulant toujours en savoir plus. Je me suis demandée si Sybil allait accepter de se faire embrasser, je me suis demandée si ils n'allaient pas se perdre dans les réflexions et leurs points de vue, j'ai eu peur, j'ai eu de l'espoir et j'ai cliqué sur chapitre suivant, encore et encore.

C'est aussi ce choix de personnage qui me fait tomber à la renverse. Tu viens décrire un Black qui n'est jamais mis en avant, et peut-être toujours dans l'ombre de son frère et de ses actions. Tu viens nous y dépeindre ses faiblesses, ses doutes et ce sentiment d'être pris au piège. J'ai eu ce sentiment de tristesse pour lui, en espérant à chaque fois que Sybil puisse le sortir de ce piège. Comme j'ai espéré pour elle qu'elle sache s'arrêter au moment venu, qu'elle sache se préserver. C'est la force de ton écrit, savoir nous transporter, savoir nous faire vibrer à chaque confrontation, déclaration ou bien geste de ce duo qui a fait fondre mon coeur.

Il y a une vraie force dans ton écrit, et qui se ressent aussi dans tes personnages.
Tu as cette force d'intelligence dans ton écrit qui traite d'un sujet sensible (le viol, le meurtre) tout en ne tombant pas dans quelque chose de dramatique qui noierait leur relation. Alors je ne peux que te féliciter pour cela. Il y a ce jeu de lâcher prise et puis de confrontation, cette danse entre les deux qui parfois viennent joindre à eux leur famille ou leur proche et cela rend leur relation encore plus belle.

Merci pour cette fiction, vraiment magique !
Je te souhaite de bonnes fêtes de fin d'année :)

J'espère pouvoir un jour, lire la suite.

Réponse de l'auteur: Bonjour Honia ! Merci énormément pour ta review, tu n'imagines comme ça me fait plaisir de la lire, la lire et la relire encore, et c'est un merveilleux cadeau que tu m'as fait pour les fêtes de fin d'année. C'est très touchant d'avoir l'avis de quelqu'un qui en est rendu au chapitre 7 d'un coup, d'avoir ton retour sur tout ce qui a pu se passer déjà, comme la temporalité est assez longue tu as déjà beaucoup d'éléments en main, et en tout cas je suis très sincèrement touchée par tes mots. Merci, vraiment, c'est aussi des mots comme ça qui me motivent à continuer à écrire, à ne jamais totalement laisser tomber. J'adore les romances, je pense que ça se voit, j'aime les grandes histoires d'amour qui semblent plus grandes que les personnages eux-mêmes, bien au-delà d'eux, mais parfois le risque c'est de tomber dans le cliché ou quelque chose d'invraisemblable, alors je suis vraiment heureuse de savoir que tu as aimé malgré tout. Merci sincèrement pour tout ce que tu dis sur Regulus, j'ai commencé il n'y a pas si longtemps à lire sur ce personnage, je trouvais qu'il avait un énorme potentiel, mais je n'avais jamais écrit sur lui avant aujourd'hui. J'avais plein de choses à dire, aussi sa décision finale est si noble mais si triste, et je trouve qu'elle ouvrait la porte à des UA sacrément intéressants : que se serait-il passé s'il avait prévenu Dumbledore pour les Horcruxe avant de mourir ? S'il n'était pas mort ? S'il s'était confié à Sirius ? Et puis finalement j'avais aussi envie d'écrire sur le thème des violences sexuelles, sur les femmes, sur Sybil, et j'ai trouvé que ça permettait d'aborder la question : comment est-ce que petit à petit il a changé d'avis ? Qu'est-ce qui a pu expliquer, qu'est-ce qui peut nous faire changer aussi profondément ? Je ne sais même pas quoi te dire tant je suis émue par tes mots, j'avais énormément de choses en tête, d'ambitions quand j'ai commencé à rédiger ce texte, mais je n'étais vraiment pas certaine d'y parvenir et c'est tellement sensible, j'avais tellement, tellement peur de passer à côté. Tu n'imagines pas comme je suis touchée, émue, vraiment heureuse de te lire ! Merci, tout simplement merci, d'avoir pris le temps de me dire tout ça, de m'encourager, vraiment il y a des commentaires comme ça, ça te donne juste envie de ne jamais arrêter d'écrire. Merci énormément Honia ♥ .

Laissée par : Taka le 09/12/2019 15:01 pour le chapitre En apnée
Coucou !
Bon, je viens de lire ta fic d'une traite, sur l'écran de ma télé parce que "pourquoi faire simple quand on peut se détruire les yeux ?" et... Pfiouuu.
Ca déprime. En fait dès ta première note d'auteur je me suis dit "ouille" et à chaque nouvelle phrase, mon corps se mettait en mode "ça va parler de viol, ça parle de viol, je vais pas bieeen". C'est une sorte de nausée mais pas au niveau de l'estomac. J'ai ça depuis la première fois que j'ai compris ce qu'était le viol et avec le temps j'ai appris à maîtriser le truc (parce que les crises de panique, je préfère les éviter. Etonnant non ?) mais je n'ai jamais su l'annuler. Donc là, alors que j'écris la review, c'est encore en moi mais ça se "fâne".
Mais assez parlé de moi ! Parlons de ta fic ! Elle est très TRES (TRES-mais-en-police-taille-96!) bien écrite et tu arrives à bien amener les sujets, les aspects, les tourments internes et les incertitudes du sujet rapporté mais également de Regulus qui est définitivement perdu face à tout ça. Il me fait penser à une personne qui se noie et à qui on dit que en haut c'est l'air et en bas l'océan mais il est 300m sous l'eau donc où qu'il aille...C'est de l'eau (ici, la violence).
Peut-on survivre à 300m sous l'eau ? O_o La flemme de chercher sur google.

Tu vois comme j'ai besoin de faire des remarques idiotes et des questions stupides pour me sortir de mon état "pas bien" ? C'est une nouvelle preuve du réalisme et de la justesse de ton écriture, ta fanfiction, tout.
Bref, on parlait des personnages et je disais que je trouvais ton Regulus excellent. J'aime cette façon humaine de voir ses devoirs, ses droits mais ne pas avoir dans son champs de visions les failles et les irrégularités des fondations. Puis au fur et à mesure découvrir d'autre points de vues et...même s'il n'est jamais en colère, il représente bien cette phrase de Gloria Steinem : Truth will set you free, but first it will piss you off!". C'était intelligent de ta part de nous donner un Regulus qui rapidement se joint à la cause de Sybil et est sensible aux souffrances d'Amy et les autres... Mais ne voit pas qu'il est en plein dans ce système qu'il pense réussir à tenir éloigné. Puis au fil des chapitres il ne voit plus seulement où sont les autres mais où il est depuis le début et à quel point le système est bien ancré. Bref, très réussi en tant que personnage mais aussi en tant que Regulus, je ne suis pas forcément d'accord avec la façon dont tu as géré sa relation avec Sirius mais je n'ai pas non plus de désaccord, c'est cohérent et bien apporté.

Sybil quant à elle était un personnage qui m'intéressait d'un point de vue méta parce que je ne la trouvais pas attachante. On la comprends, on la rejoint sur bien des points, mais à aucun moment je ne me suis dit "Ouéééé : vas-y Sybil !"... En même temps c'est une fic assez sombre. Bref, si je te dis tout ça ce n'est pas du tout une critique, ce serait plutôt l'inverse. On veut connaître la suite, on veut savoir comment elle évolue/change/réagit alors que les sentiments ne sont pas là. Il y a plusieurs moment où je me suis vue en elle, sa colère, sa rage, son dégoût, mais aussi son désespoir et ce vide. Inexorable vide. Et pourtant j'étais plus "Joséphiiiiine !". Bref, Sybil est un personnage bien construit, un OC réussi (et franchement au début, avec la description que tu en faisais, je me disais "bon, heureusement que Bloo connaît unwinona et ce qu'elle a dit sur Mary-Sue sinon je me poserai des questions". Et finalement c'est peut-être cet aspect là, cette fille si parfaite en apparence "au début" et qui, au fil des chapitres, se fissure pour laisser place à celle qu'elle est et qu'elle ne sait pas être, qui m'a le plus marquée; Peut-être parce que je m'y retrouve dans cette façon de jouer un rôle et de devoir le lâcher malgré le fait que ce qui prend la place du rôle risque de m'attirer des ennuis ou en tout cas m'empêcher de me faire des amis... Ou parce que c'est quelque chose que je reprochais chez d'autres gens (surtout les profs qui veulent se la jouer cool en début d'année et finalement s'énervent et sont désagréables). Bref, cette Sybil qui ne sait plus jouer son rôle car elle ne le connaît pas et que son ancien masque ne peut plus être porté, je l'ai aimé je pense.

Je me disperse pas mal, désolée.

J'ai également trouvé assez juste ta vision de Sirius qui voit un combat sans en voir l'autre, ou plutôt qui voit le combat mais ne se préoccupe pas des séquelles, du système mis en place, ce genre de chose. Il est en partie éveillé aux problèmes mais pas à ses privilèges (et leur étendue).

Quant au rythme, il était parfait, on sent que tu as travaillé ton texte pour qu'il n'y ait jamais trop de "descriptions" ou "introspections" ou "dialogues". On saute de l'un à l'autre, c'est fluide, on est content qu'on nous dise des choses mais si c'est pour en éluder d'autres (qui seront peut-être dites au prochain chapitre ?)
Bref, bravo pour ta fic, par contre, maintenant, j'ai besoin d'une fic bien idiote ou de vidéos débiles pour m'en remettre. Par moment je faisais des pauses involontaires de 10 minutes voire plus non pas pour m'en remettre mais parce que je me mettais à penser des choses très sombres et je devais me mettre un coup de pied au derrière pour me remettre à lire le chapitre ! Donc je balançais entre "fic sombre" et "pensées sombres". Ta fanfiction m'a fait réfléchir sur pas mal de choses et je me pose de nouvelles questions désormais...

Réponse de l'auteur: Taka déjà mais un million de câlins et tout plein de cœurs sur toi : ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥ . Déjà j'espère que ça va, que tu as trouvé cette formidable fic bien idiote ou vidéo débile à regarder par la suite. D'ailleurs ce n'est pas du tout une fanfiction idiote mais au contraire génialissime mais bref elle parle de Regulus mais sur un ton infiniment plus humoristique que la mienne : je te conseille de lire "Celles qui murmuraient à l'oreille des trolls" et sa suite "Celles qui combattaient les trolls" qui sont vraiment des fics superbes, le début un peu wtf peut-être mais vraiment ça vaut le coup de continuer, parfois c'est un peu triste forcément c'est la guerre, mais globalement c'est surtout très très comique, vraiment c'est MA fic feel good ! Tout ça pour te dire, je comprends exactement ce que tu veux dire, et quelque part j'avais envie d'écrire cette histoire pour arrêter d'avoir cette nausée, pour coucher les mots sur les papiers et parfois me débarrasser de ma propre histoire, comme si une fois qu'elle était rédigée c'est bon ce n'était plus vraiment la mienne. (même si par bien des aspects heureusement et malheureusement, je ne suis pas Sybil, et je ne voulais vraiment pas qu'elle me ressemble trop, ça reste un personnage et un personnage supposé être romanesque par-dessus le marché ?) J'ai toujours été frustrée de la façon dont ce sujet est traité dans la fiction, comme un simple ressort scénaristique, sans aucune conséquence sur le long terme. Puis j'ai vu Sweet/Vicious et j'ai compris qu'on pouvait et même qu'on DEVAIT parler de ces choses-là mais qu'on doit aux personnes concernées de bien faire les choses, et j'ai vraiment essayé de m'y employer. Des fois c'est pas facile, je veux pas tomber dans les clichés, en plus je me suis collée Regulus par-dessus le marché et j'ai jamais écrit sur ce cas de figure du personnage qui change de camp, et qui à l'origine était dans le mauvais, mon truc d'habitude c'est "les gentils", et en même temps je ne sais pas pourquoi, là je n'en imaginais pas un autre que lui. Pas à cette époque en tout cas (et je voulais vraiment y être à l'époque des Maraudeurs parce que je sais pas je trouve que celle de Harry s'y prêtait moins et j'avais trop envie d'exploiter les personnages de Marlène et Lily, puis j'adore les Maraudeurs même si j'ai jamais eu le courage d'écrire sur eux, c'était l'occasion de les explorer en toile de fond). Donc Taka avant tout (dit-elle après un premier pavé déjà ahah) : merci vraiment du fond du coeur d'avoir pris le temps de rédiger un commentaire aussi long, une review si touchante, et surtout si ce sujet t'a pourtant été difficile ou replongé dans des choses. Merci énormément, je ne saurais même pas te dire à quel point j'ai été touchée par ton commentaire. Au point de ENFIN me rebouger dans l'écriture à vrai dire. Merci Taka et je pense à toi ♥ . Ta métaphore sur l'eau, je trouve que c'est exactement Regulus, et même si à aucun moment je n'ai voulu dire que c''était juste un pauvre gars entraîné malgré lui, parce qu'il a complètement choisi de rejoindre Voldemort (je suis pas partisane de la théorie ses parents l'ont forcé, même si je suis d'accord qu'il y a forcément eu une grosse pression familiale, mais je pense qu'ils se seraient bien accommodé aussi d'un "simple" soutien financier et d'un fils qui ne se mettait pas en danger, après tout ils n'en avaient plus qu'un), franchement le premier mot qui me vient toujours à l'esprit pour le décrire c'est désabusé. Parce que je trouve ça terrible de réussir à marcher comme ça vers sa propre mort à 18 ans sans rien laisser derrière soi, et en laissant le monde entier penser qu'on est mort comme un lâche. Genre. C'est horrible. Comment il a pu en arriver là ? Quant à Sybil, tu sais, ça me fait vraiment plaisir ce que tu dis sur Mary-Sue ahah, je sais qu'au début on dirait qu'elle est comme ça, et puis oui j'assume aussi que je voulais une héroïne un peu badass, mais je pense qu'elle a elle-même besoin de se persuader qu'elle est ce genre de fille cool pour ne pas sombrer, parce qu'au fur et à mesure tu découvres son histoire et c'est juste atroce, et je pense qu'elle cherche un peu désespérément l'approbation des autres. Qu'elle a ce besoin de se faire aimer parce que les personnes les plus importantes ne l'ont pas fait correctement. Même si au bout d'un moment elle se rend bien compte que ça ne fait pas du tout et qu'elle a plutôt besoin d'être bien entourée que beaucoup entourée. Après, c'était aussi tout bêtement pour les besoins de l'histoire, il fallait bien expliquer comment en si peu de temps elle pouvait être au courant de tous les petits potins de Poudlard, et donc en faire une fille assez populaire. Pauvre Sybil, parfois je me dis que j'ai montré tout ce qu'il y avait de noir en elle et pas assez ce qui était mieux, et elle mériterait tellement plus de chapitres pour se relever enfin pour de vrai, s'accomplir, mais bon, le temps me manqueeee et l'histoire ne se finit qu'à leurs 18 ans. Je suis contente qu'elle t'ait marquée, en tout cas, c'est un personnage tellement important pour moi et sans doute mon OC le plus abouti, même si je suis désolée que tu n'y sois pas plus attachée que ça. Je reconnais que Josephine a un potentiel ahah même si d'habitude je n'écris jamais ce genre de personnage complètement privilégié et qui en a parfaitement conscience et compte bien rester sur sa tour d'ivoire, mais du coup justement c'était rafraîchissant, je me suis toujours bien amusée à écrire ses apparitions. En fait qui se dispersait déjà ? :mrgreen: Oh pour Sirius j'adorerais en discuter longuement avec toi, en plus pour moi tu es cette pro des Maraudeurs qui a tellement écrit et réfléchi sur eux que vraiment ce serait juste trop intéressant. J'adore le personnage de Sirius, sincèrement, parce qu'il est incroyable de courage, incroyable d'avoir réussi à s'opposer si jeune à sa famille, à se dresser contre leurs opinions, et en même temps je trouve qu'il illustre bien ces personnes qui n'ont pas du tout conscience que malgré tout elles ont des privilèges et qu'elles en profitent quoi qu'elles en pensent. Je crois qu'il est assez égoïste, aussi parce que le pauvre a donc un peu s'occuper de lui tout seul pendant un temps, mais en tout cas c'est un personnage vraiment intéressant. Comme je te dis je voudrais écrire bien plus de 10 chapitres parce que j'aurais tellement de choses à dire sur tous ces personnages et c'est trop dommage qu'ils ne puissent apparaitre toujours qu'en filigrane pour quelques morceaux de vie ! Quoi qu'il en soit, Taka, vraiment mais merci du fond du coeur pour tes mots, pour tous tes compliments, d'avoir pris le temps de m'écrire tout ça, j'espère que tu vas bien, je pense très fort à toi et j'espère que tu le sais, ma boîte à MP te sera toujours ouverte ♥ .

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.