S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Reviews pour Paradoxos

Laissée par : mathvou1 le 21/11/2022 14:43 pour le chapitre Le temps des retrouvailles

Coucou Sifoell, 


Je ne pouvais pas faire une JR sans passer par Paradoxos, qui m’avait séduite dès le premier chapitre !


La description que tu fais de Sorcha me fait penser à Catelyn Stark. Et le duo des soeurs est bien décrit, Rowena dans sa dignité froide mais généreuse, et surtout Catriona très énigmatique, silencieuse, sereine. Elle ressemble à Rowena, tu la décris plus menue, plus pâle, plus sale... Elle semble naïve et donc fragile mais on la sent aussi remplie d’un pouvoir mystérieux. C’est un personnage très intéressant en tout cas !


J’aime beaucoup comment tes personnages parlent, c’est très cohérent avec l’époque. Et globalement tu as su recréer tout un monde à cette époque, grâce à tes recherches et à ton imagination, autant dans l’atmosphère et les relations à petite échelle que dans les mouvements de société que tu décris, à travers Donnchadh et Helga dans ce chapitre. C’est vraiment passionnant et inspirant, félicitations !


Bravo également pour les petites clins d’oeil au canon, avec l’aigle et le blaireau...



Réponse de l'auteur:

Coucou Mathvou, 

Oh, dis-donc, je suis très contente que tu aies été séduite par Paradoxos !

Oh, je ne me souviens plus si j'avais pensé à Catelyn Stark en écrivant Sorcha, mais c'est vrai que leurs expériences sont similaires, avec le mari qui revient avec l'enfant d'une autre dans les bras. Et d'un côté, je comprends la réaction de Catelyn qui est dans le rejet de Jon qui symbolise cette tromperie, mais d'un autre, je l'ai quand même trouvée vache avec lui. (Je suis en pleine relecture du Trône de Fer, je suis très très fan de l'univers, des personnages et de la manière dont l'auteur écrit).

Catriona est née d'un personnage hyper mystérieux (qui était déjà un mystère pour moi alors que je l'écrivais dans une autre fic), et c'est assez drôle de la développer ici (j'adore faire des liens entre mes fics, je tisse plein de trucs). Je n'ai pas fait attention jusqu'où tu as lu Paradoxos, donc je préfère ne pas t'en dire trop pour te laisser la surprise si tu repasses par là.

Pour les dialogues, j'essaie plus de m'inspirer des séries télé qui m'inspirent (en l'occurence Vikings, Vikings Valhalla et The Last Kingdom pour Paradoxos, mais surtout au niveau de l'ambiance, des relations entre les personnages) que rédiger un parler plus proche de celui de l'époque mais qui risque d'être chiant à lire et à écrire. Et oui, j'ai sinon fait pas mal de recherches historiques et mythologiques, plus sur le canon HP pour créer ce petit monde, donc cela fait une sacrée masse d'informations à digérer et coordonner.

Pour l'aigle et le blaireau, au final on ne sait pas trop d'où viennent les blasons des fondateurs, donc pourquoi pas de Catriona ?

Merci beaucoup pour ta review !

Sif.


Laissée par : AA Guingois le 20/11/2022 15:35 pour le chapitre Elle est comme moi et je suis comme elle

J'ai lâche un grand "heh ?" quand j'ai lu la révélation de Myrdinn au sujet des "deux qui s'effacent" de sa prophétie. Pour ma part je pensais que l'un de ces "deux" serait Serpentard vu qu'il est destiné à quitter Poudlard après la création de la Chambre des Secrets, mais je ne comprenais pas qui pouvait être le deuxième...

 

Myrdinn est décidément le personnage le plus perturbant de cette fanfic. Rien que son phrasé un peu haché le rend inquiétant. Je suis vraiment surpris par ses pouvoirs, il dégage naturellement une telle énergie brute que les gens sont sonnés rien qu'à son approche. Mais j'aime cette magie presque sauvage, ça change de la magie très codifiée/scientifisée du XXe siècle de HP. Je me demande pour le coup à quoi ressemblaient les premiers sorciers, qui devaient avoir bien du mal à contrôler leurs pouvoirs...

 

Et bien, me voilà à jour dans cette fanfiction ! En tout cas, bravo Sif, comme tu as pu le constater j'ai passé un bon moment devant (et ce depuis le dernier mois review). Au plaisir de te retrouver bientôt (même si pas tout de suite, j'ai bien des préocuppations IRL, et A2 aussi au demeurant ^^).

 

Biz !

A1



Réponse de l'auteur:

Héhé, je suis ravie d'avoir pu te surprendre !

Pour tout t'avouer, Myrddhin et Catriona sont devenus des personnages d'une de mes fics qui est en pause depuis bien trop longtemps (Drago au Pays des Moldus). En fait, c'était des personnages mystérieux, même pour moi, et quand j'ai commencé à réfléchir à Paradoxos, boom, illumination. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai beaucoup de mal à avancer mes fics HP ces temps-ci, parce que plus ça va, et plus je relie tout et c'est super complexe à écrire.

Mais en tout cas, c'était parfaitement logique de ta part que Serpentard soit un des « deux qui s'effacent », voire même Rowena aussi qui meurt prématurément par rapport aux autres.

J'ai eu une période de lecture intense des mythes arthuriens il y a quelques années, et en fait, il y a tellement de versions de Merlin (dans les bouquins, films, séries), voire même dans des histoires très anciennes que ce n'est pas évident de s'y retrouver. D'autant plus que ces mythes sont aussi passés sous le radar des moines de l'époque qui ont rendu tout ça un peu plus propre, alors que je pense que leur version de Merlin est bien éloignée des mythes d'origine, et c'est vraiment un souhait de ma part d'adapter ce « proto-Merlin » ici, en virant toutes les interprétations religieuses qui sont venues plus tard il me semble.

Je te rejoins sur la magie très rationnalisée/codifiée qui existe dans HP. On peut du coup se demander quelle forme elle prenait dans des temps très anciens, médiévaux, antiques... Ou la forme qu'elle prend aussi dans des pays qui ne la pratiquent pas du tout comme en Angleterre, en Amérique...

Du coup, je me demande si les sorciers médiévaux ou antiques retenaient bien leur magie et risquaient de devenir des Obscuriaux... Parce que peut-être qu'à une époque et dans une région où la magie n'était pas mal vue voire diabolisée, les sorciers pouvaient faire ce qu'ils voulaient (dans la mesure où ils ne faisaient pas peur aux voisins).

En tout cas, merci à toi de toutes tes reviews qui, comme je te l'ai dit, sont hyper riches (tu me donnes du grain à moudre pour brainstormer), et c'est un bonheur de te répondre !

Bon courage à A2 et toi pour vos préoccupations IRL, j'espère que vous n'êtes pas trop débordés par le boulot ou les études, ou la vie familiale, et que tout se passera au mieux pour vous !

A très bientôt, bisous:)

Sif.


Laissée par : AA Guingois le 19/11/2022 23:26 pour le chapitre Vous ne serez plus seuls

Hihi, j'avais raison, Myrdinn est en affaire avec tous les fondateurs... et c'est lui qui est l'inspirateur de l'idée de Poudlard, refuge pour les sorciers !

Il est assez badass dans ce chap', à mettre Salazar mal à l'aise de cette manière. Et il se paie le luxe d'être un Fourchelang avec ça... (et même polyglotte animalier à ce que je vois, je me demande s'il y a d'autres langages d'animaux que peuvent pratiquer les sorciers à part le Fourchelang ? J'aimerai bien parler le langage des punaises pour leur dire d'arrêter de se rendre à l'improviste dans ma piaule).

Je sens néanmoins une certaine amertume de la part de Salazar, qui cède au pouvoir de Myrdinn qui l'incite à quitter sa demeure. J'espère que la rencontre avec Rowena, Helga et Gudrikr (qui, si mes souviens sont bons, était son meilleur ami à la génèse de Poudlard) lui mettra du baume au coeur.

 

A1



Réponse de l'auteur:

Et oui, tu avais raison ! Je ne sais pas s'il est vraiment l'inspirateur de la création de Poudlard, ou plutôt celui qui fait accélérer les choses, parce que cela est en train de mûrir du côté d'Helga et Rowena.

Dans le fond légendaire ancien, Myrddhin parle bien aux animaux. Il me semble également qu'il a un pouvoir prophétique, et cela ne m'étonnerait pas non plus qu'il puisse lire dans les pensées, ce qu'il fait ici parce que, honnêtement, Salazar a une énorme confiance en ses pouvoirs de sorcier, même si cela fait un bail qu'il ne pratiquait plus parce que Dieu et les moines le lui interdisaient, et il se l'interdisait aussi, du coup. Et vu le melon qu'il a, la seule porte d'entrée pour le convaincre, est de montrer qu'il est plus puissant que lui.

Ah, et très bonne question pour les autres polyglottes animaliers. Il y a bien les Serpentard et leurs descendants qui sont fourchelang, les Dumbledore qui ont une relation particulière avec les phénix... Ce serait une bonne idée à exploiter, ma foi ! (Courage avec tes punaises!)

Salazar est, je pense, pas mal amer au quotidien, et là, il est presque contraint et forcé (on est juste sur de la persuasion ici, mais à mon sens, Myrddhin peut être capable de faire faire n'importe quoi à n'importe qui...). Je pense comme toi que la rencontre d'autres sorciers va lui faire du bien et lui permettre de s'épanouir comme sorcier, et de retrouver une pratique de la magie peut-être plus saine que celle qu'il a connu avant le monastère, et va surtout lui permettre de s'autoriser à être un sorcier. Mais pour moi, il va quand même rester dans le paradoxe de « je pratique la magie, mais je suis croyant, et c'est pas bien... », ce qui sera difficile à vivre et équilibrer.

Et oui, tes souvenirs sont bons, Godric et Salazar seront des amis proches. Je ne sais pas si c'est tout pile à la fondation de Poudlard, ou si leurs liens se renforcent au fil des années, jusqu'à la rupture et le départ de Salazar.

Merci pour ta review, je réponds de suite à la dernière !

Sif.


Laissée par : AA Guingois le 19/11/2022 22:50 pour le chapitre L'ubique

"Longtemps, les saxons, armés d'épées, de piques et de fourches, déterminés à se venger des danois" J'ai pas pu m'empêcher de chanter Manau dans ma tête : "des lances des haches et des épées dans le jardin d'Eden, qui écoulaient du sang sur l'herbe verte de la plaine !"

D'ailleurs pour info, l'une des possibles origines du mot "saxons" serait "porteur de saxe", le saxe étant l'arme classique des peuples germaniques.

 

C'était un chapitre assez weird en tout cas  ! Merlin/Myrddin/l'émerillon sème non seulement la mort, mais aussi la peur et le doute. Je me demande pourquoi il essaie d'attirer tout ce petit monde à l'Ouest... est-ce pour chercher le trésor de Rackham le Rouge, comme le professeur Tournesol avec son pendule ? Avoue que ça serait drôle !

Plus sérieusement, a-t-il un lien avec la fondation de Poudlard ? Veut-il aider Gudrikr à rencontrer son destin en l'amenant auprès de ses futurs compadres ? Tout ceci est des plus mystérieux...

 

En tout cas il était temps que cette team se désolidarise d'Harald, sinon ils n'allaient pas se faire que des potes dans la région ^^

A1



Réponse de l'auteur:

« Dans la vallée, hoho, de Dana, lalilala... »

Tu m'as fait sourire.

Je viens d'ailleurs de découvrir que tu avais déjà reviewé ce chapitre en juillet, mais du coup, je vais répondre ici à tes autres questions.

Ah, je savais pas (ou j'ai pas retenu) pour l'origine du mot saxon, tiens, je note, je note (tu as fait des études d'Histoire?)

Merlin/Myrddhin/L'émerillon partage avec Catriona (et d'ailleurs Rowena aussi, même si ce n'est pas la même origine), un don certain de prophétie. Si Rowena fait des rêves qui sont plutôt flous et qu'il faut interpréter, Catriona est clairement un peu branchée sur les tertres (d'où son côté très évaporé), et Merlin il est plus dans l'action par rapport à ce qu'il voit (là où par exemple Sybille Trelawney est ultra passive une fois émis une prophétie qu'elle a immédiatement zappé). Merlin sait ce qu'il va se passer, et sait comment y arriver, donc il agit.

Merlin essaie donc de rassembler tout ces petits danois vers l'Ouest (en fait, il va tenter de rassembler les quatre sorciers à l'endroit qui sera le futur Poudlard, et que Rowena a vu en rêve, ce qui est canon pour la dernière partie).

Et complètement d'accord avec toi que le groupe d'Hengist doit s'éloigner de celui d'Harald parce que sinon ça risque de chauffer pour leurs fesses.

Merci encore une fois pour ta review, je les trouve toujours très riches, et c'est très agréable d'y répondre.

Sif.


Laissée par : AA Guingois le 19/11/2022 22:29 pour le chapitre S'entendre avec ses voisins

Ahaaaaaaaaaaaah ! On parle enfin de la fondation de l'école ! Je suis généralement pas trop fan des prophéties, des visions de l'avenir, mais en l'occurrence ça passe bien. Sûrement parce qu'elle est imprécise et encore plein de mystères.

 

La maladie du bétail des Moldus me fait penser aux plaies d'Egypte, j'espère pour eux qu'ils ne connaîtront pas les autres...

Au passage j'ignorais l'existence du mot "empuanter", me voilà ravi de l'apprendre ^^

 

En tout cas j'aime toujours autant la mythologie celtique qui embaume cette fic. Elle passe tout naturellement avec l'époque et le background des Fondateurs.

 

Je continue !

A1



Réponse de l'auteur:

Coucou A1,

Oui, ça y est ! On parle de la fondation de l'école (tu trouves cela long pour le moment?)

J'ai également un peu de mal avec les prophéties, ou en tout cas, ça dépend comme c'est amené. Dans l'Assassin Royal que j'ai lu il y a une quinzaine d'années, j'ai trouvé cela plutôt bien amené, mais il me semble qu'à un moment, il y a eu un côté vachement redondant qui m'a saoulée. Et dans Le trône de fer, les différentes prophéties sont un peu comme une promesse ou une menace, selon l'interprétation, et au final, je préfère cette version là (ou celle très mystique de Dune - je n'ai vu que le premier film, et les trois premiers bouquins attendent patiemment dans ma bibliothèque).

Pour la maladie du bétail, je crois que c'est tout simplement un genre de grippe bovine (je me souviens avoir fait plus de recherches concernant la maladie qui a tué le mari d'Helga, et les descriptions des maladies médiévales, c'est tellement pas sexy...). Mais là, il n'y a pas du tout un côté punition divine pour les troupeaux décimés. C'est une banale maladie que les bovins se sont refilés, et les vaches à l'abdomen gonflé, c'est juste les gaz de décomposition. Bon appétit:)

Eh bien, concernant empuanter, tu me le réapprends parce que je l'avais zappé !

Comme tu le dis, le côté mythologie celtique passe bien à cette époque. Ce serait sans doute plus casse-gueule dans une époque moderne où les gens, qu'ils soient moldus, sorciers ou autres, deviennent plus rationnels.

Merci pour ta review !

Sif.


Laissée par : AA Guingois le 18/11/2022 23:07 pour le chapitre L'héritier de Balfour

Hey Sifoell ! Je reprends Paradoxos, que j'avais entamé lors du Mois Reviews, si jeune ma buse.

Notre Helga a à nouveaux affaire aux danois... elle se rapproche donc -  et Serdaigle avec elle par la même occasion -  petit à petit de ce cher Gudrikr. Je me demande sérieusement l'impression que va donner notre grossier chevalier à ces deux sorcières raffinées, elles qui doivent actuellement l'imaginer en prophète sage et avisé :P Peut-être Helga va-t-elle négocier ses services de mage en échange de l'affranchissement de Gudrikr ?

Ce chapitre me paraissait un peu "transitoire" par rapport à d'autres, donc pas grand-chose d'autre à dire pour cette review :P

 

La suite !

A1



Réponse de l'auteur:

Hey A1 !

J'adore tes jeux de mots. Après ton nain blavis, voici donc si jeune ma buse.

Donc oui, nos Fondateurs se rapprochent un peu, Helga étant chez les Serdaigle, elle est en Ecosse, et Poudlard sera également en Ecosse, donc ça se rapproche, ça se rapproche... (Pour ne pas te décourager, ils ne se sont toujours pas rencontrés au stade de la publication et de l'écriture aussi, si je ne me trompe pas. Oui, je suis lente!)

Par contre, Gudrikr n'est pas encore dans le coin, de mémoire il est soit dans le Sud de l'Angleterre à Woodcroft, et s'il a commencé à bouger, il se rapproche du Pays de Galle (indépendant !!! Pourquoi j'ai un pic vert dans la tête?)

Mais c'est clair que lorsque les deux sorcières raffinées (surtout Rowena, Helga étant plus terre à terre) vont rencontrer Gudrikr, il risque d'y avoir de la méfiance. Parce que les danois, soit ils sont installés et foutent un peu la paix aux habitants du coin, soit ils viennent faire un raid dans un village, dépouiller et cramer l'église, ce qui n'inspire pas une confiance absolue.

Tu ne confonds pas avec l'émerillon pour l'affranchissement ? Gudrikr n'est pas esclave.

Sinon, tu as raison, c'était plus un chapitre de transition mais qui servait aussi à présenter l'héritier de Balfour qui est un personnage de l'univers HP que l'on connaît tous.

Merci pour ta review !

Sif.


Laissée par : Alena Aeterna le 26/10/2022 15:12 pour le chapitre L'ivraie de Clonmacnoise

Hey !

Bon, je vais commencer en disant que je comprends parfaitement le caractère invivable de Salazar s'il a perdu sa famille, sa femme et s'il a dû se réfréner pendant tout ce temps. C'est une idée de génie de faire de lui un moine, j'aime beaucoup l'ambiance que tu présentes de son côté, avec sa baguette toujours là mais bien cachée, les autres moines qui connaissent sa nature et le détestent, et tout ce qui le relie à Dieu. En un sens, c'est sûr que ce ne doit pas être simple pour lui d'allier sa nature et ses croyances ...

Avec l'invasion des danois, j'ai une petite pensée pour Godric. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai le sentiment que les tensions risquent d'être présentes entre eux à cause de ce que vient de traverser Salazar, non ? Au moins, tu me diras, il a encore son fils vivant, j'espère juste qu'il ne le perdra pas en chemin parce que sinon, il va vraiment devenir méchant.

Un détail que j'adore, c'est lorsque tu évoques sa baguette et le fait qu'aucune ne se soit révélée à lui. Choisir le croc de basilic pour créer la sienne et pour la rendre unique, ça correspond si bien à Salazar ! 

J'ai hâte de voir se rencontrer les différents personnages, ils ont tous un passé bien varié et bien intéressant :D

Bises !



Réponse de l'auteur:

 

Salut !

Ah mais Salazar, je le vois bien comme un gros con de Sang-Pur imbu de lui-même. Alors, certes, il a dû apprendre un peu d’humilité à Clonmacnoise, mais maintenant que le monastère a été détruit, sa maison aussi, que sa femme a été tuée, Salazar va revenir à ses vieux démons (j’ai précisé dans un chapitre suivant que la maison de la famille Serpentard avait été détruite, sa famille tuée, que cela puait la magie noire, mais il faut encore que je creuse sur ce qu’il s’est vraiment passé, sachant que Salazar a été blessé, récupéré par les moines et soigné). Du coup, mon petit Salazar oscille entre sa loyauté envers les moines, mais qui ne le lui rendent pas, sa foi mais qui lui interdit la pratique de la magie (et au final une grosse part de son identité), et la magie qui est juste toute sa vie, avec des pratiques très questionnables parfois.

Et oui, cela va être très compliqué d’écrire la rencontre des Quatre (Fantastiques), et la naissance de l’amitié entre Salazar et Gudrikr parce que, oui, Salazar a une sacrée dent contre les danois, et une petite tendance à mettre tout le monde dans le même panier, je pense. Mais effectivement, il peut s’appuyer sur son fils, même si leurs relations demeurent très froides. Et je pense que sur ce plan-là, Helga va aider à temporiser Salazar, améliorer sa relation avec son fils, trouver une accroche avec Gudrikr qui n’est pas non plus le mec qu’il faut trop chatouiller parce que c’est un sanguin.

Le wiki sur Salazar dit qu’il a créé sa propre baguette (et on peut supposer qu’à l’époque Ollivander n’en avait pas des centaines à vendre). Et je suppose qu’il a un tel lien avec son basilic que cela me paraissait cohérent qu’il ait un bout de son croc dans sa baguette. Et je pense que des quatre Fondateurs, Salazar est sans doute le plus « original » et le plus puissant, même s’il sera défait par Gudrikr.

Merci pour ta review !

Bisous, bisous !

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 115%; background: transparent }


Laissée par : Alena Aeterna le 26/10/2022 14:58 pour le chapitre Le vagabond à Woodcroft

Coucou Sif !

Quel plaisir de découvrir tout l'arrière-plan que tu dresses pour chacun des fondateurs. Je trouve que ça lui va bien, à Godric, d'être un vagabond-guerrier, et je suis curieuse de voir de quelle manière il deviendra celui qui a participé à la fondation de Poudlard (parce que pour le moment, il donne surtout l'impression d'être un rustre XD). Les détails sur le paysage et les manières de vivre sont très intéressants, ça nous plonge direct dans une ambiance bien sympathique.

Je suis curieuse par rapport à Finna, je me dis que si tu prends du temps pour nous la présenter et pour parler de sa magie, ce n'est sans doute pas pour rien. Est-ce qu'elle serait une sorte de cracmolle ? D'ailleurs, comment sont traités les cracmols à l'époque ? De même pour l'homme à la fin, j'ai une ou deux idées à son sujet, tu précises que ce n'est pas Salazar donc j'ai une hypothèse (Merlin ?) ou deux (un sage-devin-prophète ?).

Pour Horsa qui se change en cheval, j'adore la description du rituel ! On est loin d'en savoir beaucoup sur le procédé qui change quelqu'un en animagus dans la saga et ce que tu proposes rentre bien dans l'époque (et le jeu de mots Horsa/horse/cheval n'est pas mal :D).

Je suis donc très intriguée par tout ce que tu mets en place, on voit les recherches derrière et l'envie de nous offrir un beau background.

A très vite :)



Réponse de l'auteur:

 

Coucou Alena !

Je suis toute désolée de ne répondre à ta review que maintenant, j’ai zappé une quantité astronomique de reviews, donc là, paf, je rattrape petit à petit mon retard !

Ah mais je m’amuse comme une folle à imaginer tout ça !

Je ne sais plus comment ils appellent dans la société viking ces vagabonds sans véritables attaches, qui parlent plusieurs langues… J’ai cherché sur le wiki de Vikings parce qu’ils en avaient un qui les avait accompagné au Nord de l’Afrique, de mémoire, mais je ne trouve plus le terme exact. Mais bref, oui, Gudrikr est un de ces vagabonds, pas mercenaire mais qui porte quand même ses armes, sait-on-jamais. Gudrikr, un rustre ? Pas du tout XD

Finna est bien une cracmolle. En fait, on sait que les cracmols ont malgré tout quelques pouvoirs par rapport aux Moldus : Argus Rusard a un fléreur, il peut interagir avec les fantômes, Peeves ; Arabella Figgs élève des fléreurs, et bien qu’elle ne les voie pas, elle ressent la présence des Détraqueurs qu’elle connaît. Je ne crois pas que l’on connaisse plus de Cracmols en dehors d’eux, dans le canon, mais dans mon headcanon, ils ont des capacités magiques limitées, mais sont presque des spécialistes d’un certain type de magie (divination, soins aux créatures magiques…), mais c’est quelque chose que je n’ai pas vraiment exploré encore dans mon univers. Je dirai que concernant les Cracmols, cela dépend déjà dans quel milieu ils naissent, et dans quelle famille. Les parents de Finna ne voulaient pas d’elle, mais les danois étant plus « libres », je pense que dans une autre famille, Finna aurait été traitée autrement. Et bingo pour Myrddhin !!!

Hengist et Horsa font bien partie du canon HP, et il me semble qu’ils sont bien tous deux frères. Et dans cette fic, je me dis que comme il n’y a pas encore d’équivalent d’une école sorcière, un peu comme pour les autres savoirs, les savoirs se transmettent en famille, au sein d’un même village, ce qui fait que d’un groupe de sorciers à l’autre, les savoirs sont très différents. Pour toute la partie danoise (et même saxonne) de mes personnages, je m’inspire beaucoup, au niveau du mode de vie, des croyances, des interactions, de la série Vikings, et Vikings Valhalla, ainsi que de The Last Kingdom qui se déroulent à quelques décennies près en même temps, et dans la même aire géographique. Et du coup, je me disais que cela n’était pas une mauvaise idée qu’Horsa, ou d’autres sorciers, d’ailleurs, acquièrent des compétences au cours d’expériences mystiques, plutôt que de l’essai/erreur qui est plus traditionnel dans l’apprentissage que l’on peut faire tout seul.

Moooo, merci beaucoup pour tous tes compliments !!!

A bientôt,

Sif.

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 115%; background: transparent }


Laissée par : AA Guingois le 29/07/2022 21:25 pour le chapitre Maudits

Eulo, mais c'est que j'avais oublié de commenter ce chapitre ! Quel gaffe, parce qu'il est très bon, le meilleur avec Serpentard de ceux que j'ai lu, à mon nain blavis. 

L'ambiance qui règne avec lui et Setenta tranche radicalement avec les autres fondateurs. On est pas dans la charité chrétienne (si l'on peut dire) d'Helga ou dans le virilisme nordique de Gudrikr, on est dans la noirceur, le poisseux même. On a l'impression de lire ce chapitre à la lumière d'une chandelle mourante.

Plutôt paradoxal au vu du feu d'artifice qui le conclut, non ?

Serpentard montre qu'il est prêt à commettre des actes extrêmes, et je suis frappé par cet écart entre sa personnalité et ses futurs confrère. Je me demande bien ce qui va rapprocher un sorcier froid et torturé comme Salazar et une armoire à glace tonitruante comme Gryffondor, eux qui sont censés devenir meilleurs amis par la suite.

 

A1



Réponse de l'auteur:

 

Han, mais c’est un véritable scandale de ne pas commenter tout ce qu’on lit (non, je déconne, c’est pas grave du tout). J’adore tes jeux de mots, d’ailleurs, avec ton nain blavis !

Ah, oui, c’est carrément austère chez les Serpentard, hein ? Quel joyeux luron Salazar ! Adepte des calembours et de la gaudriole. C’est très joli la manière dont tu décris ce que tu ressens au moment de la lecture. Mais tu as raison, j’essaie vraiment de créer des atmosphères différentes selon les familles des Fondateurs, et je m’éclate d’en faire ainsi !

Oh, si Serpentard est capable d’actes extrêmes, je pense que Gudrikr n’est pas en reste, même s’il paraît beaucoup plus sympathique, ouvert et modéré. Apparemment, il est célèbre aussi pour ses duels à la baguette avec les sorciers et à l’épée avec les moldus… Donc, franchement, je le vois bien tailler sec dans un bonhomme (certainement pour de « bonnes raisons »), mais clairement ils n’ont pas du tout le même tempérament. Et oui, ça va être bien galère, une fois qu’ils se seront rencontrés, de les faire s’apprécier, sachant le passif que Serpentard a avec les danois (et je pense qu’il a une petite tendance à mettre tout le monde dans le même sac). Et pareil, même si j’en suis encore loin, cette fic participe au concours d’Hazalhia sur les associations improbables, et Salazar et Helga sont amenés à se vautrer dans la luxure à un moment donné (c’est tellement romantique écrit comme ça, mais je vois vraiment une histoire d’amour entre les deux, Helga apprivoisant Salazar parce que je pense que c’est la plus empathique des quatre Fondateurs, Rowena ne débordant pas non plus d’amour pour son prochain).

J’en suis encore loin, mais petit à petit, j’y arriverai !

Merci pour ta review !

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 115%; background: transparent }


Laissée par : AA Guingois le 29/07/2022 17:39 pour le chapitre L'ubique

Pfouh, il est chelou l'émerillon ! Ou devrais-je dire Merlin... (au passage, très cool de l'avoir appelé par son nom d'origine, Myrddhin).

 

Je m'attendais vraiment pas à ce twist. Le Merlin que tu dépeins est à 1000 lieues du portrait qui est traditionnellement fait de lui dans les récits contemporains, où il est davantage un bon sage confucéen à la Dumbledore, ou alors un vieux loufoque comme celui de Disney... là il est agressif, effrayant, presque sauvage, ça m'a fait penser aux Elfes de la nuit dans l'univers Warcraft.

 

Les différentes atmosphères de ce chapitre (la confusion, la tension, le mystique) étaient particulièrement maîtrisées, trouvé-je. Ca donne envie de lire la suite.

Merlin ayant fait ses études à Poudlard (et à Serpentard, siouplé), va-t-il être dans ta fic le premier élève des fondateurs ?

A1



Réponse de l'auteur:

Coucou A1,

Et encore une fois désolée de la réponse très tardive, si je ne réponds pas de suite aux superbes reviews, je zappe et c'est pas bien.

Alors oui, l'émerillon est super chelou. Je me suis surtout inspirée de la page Wiki anglophone le concernant, et de quelques lectures d'articles à droite à gauche, plus que ce qu'il est dans le fandom Harry Potter, parce que cela me plaisait moyen. Et je préfère carrément conserver son nom gallois Myrddhin qui est moins connu que Merlin, et plus authentique à mon sens.

Le Merlin que je dépeins est bien le « proto » Merlin des légendes les plus anciennes. D'ailleurs, il a eu une phase dans sa vie où il vivait à moitié nu dans les bois, et parlait tout seul, ce qui ressemble beaucoup non aux rites chamaniques, mais plus à une expérience de folie (une sorte d'appel) qui mène à une expérience mystique, plutôt chamanique ici (ce qui correspond aussi aux fonctions du chamane dans une société, et à celles de Merlin à la cour : conseil, il est celui qui sait, soins...). Je m'inspire pas mal du personnage de Floki dans Vikings qui peut paraître super fantasque, un peu évaporé, mais qui a un lien avec les dieux, et qui est surtout hyper dangereux (dans la mesure où vaut mieux l'avoir de son côté qu'ennemi).

Oh, tiens, je note les Elfes de la nuit dans Warcraft, encore une référence très vague pour moi, merci de la partager avec moi !

Pour répondre à ta dernière question, Merlin qui a fait ses études à Poudlard, dans la maison Serpentard, je vais garder cela, Merlin ayant un don d'ubiquité et étant le haut du haut du panier en terme de magie, cela ne devrait pas être compliqué pour lui de suivre une formation et apprendre de nouveaux trucs, à voir sous quelle forme il sera, héhé (en fait, j'en ai une idée assez précise, faut juste que je prenne le temps de me poser sur cette fic, comme les trouzemille autres).

Merci pour ta review !

Sif.


Laissée par : AA Guingois le 29/07/2022 17:16 pour le chapitre L'héritier de Balfour

Me revoilà, Sif' !

Première chose : je suis surpris de tes ràr qui révèlent que tu ne connais pas Star Wars, car du coup ce que je croyais être des clins d'oeil sont de pures coïncidences...

Figure-toi que l'Oncle Owain, ou très exactement Owen, existait 44 ans avant ta fanfic ! C'est l'oncle du héros, Luke Skywalker, et il apparaît dans tout le tout premier film de la saga Star Wars.

Admets donc que pour un amateur de cette galaxie lointaine, un oncle qui porte un tel nom peut passer pour une référence volontaire ^^

 

Quant aux Sith (il n'yen a pas qu'un seul), il s'agit des méchants de la saga, ceux qui ont choisi la voie du côté obscur de la Force. Le personnage dont tu parles, Dark Maul (le mec au double sabre), en est un, effectivement.

 

Deuxième chose : Horsa ne fait pas à proprement parler des légendes arthuriennes, c'est simplement qu'Alexandre Astier l'a inséré dans le film Kaamelott. Même qu'il est joué par Sting et son merveilleux accent anglais

 

Troisième chose : le chapitre, enfin !

Il m'a rappelé un épisode un peu filler de FullMetal Alchemist, où il se passe peu ou prou la même chose : les héros aident un peu malgré eux une femme à accoucher, et sont en cela confrontés au miracle de la vie. Bien que notre Helga soit moins gauche qu'eux dans cette fic (et heureusement, car au Xe siècle, un accouchement mal fait aboutit presque automatiquement à la mort du bébé et de la maman).

Ce qui a le plus attiré mon attention, c'est la fin, où Fionnlhag évoque Gudrik et Salazar de leur réputation. On tend enfin vers la rencontre avec les Fondateurs. Si Salazar devient ami avec Helga, je me demande quelle va être sa réaction quand il apprendra qu'elle est en contact, ou du moins est venue en aide à des danois...

 

A1



Réponse de l'auteur:

Coucou,

Désolée de te répondre si tard, j'ai zappé :D

J'ai vraiment tenté les star wars, je vais essayer de m'y remettre parce que j'ai envie de voir les séries qui sortent ces temps-ci. Je crois que je suis quelque part au milieu du 2 ou du 3 (je les regarde par ordre chronologique). Du coup, j'identifie à peu près les perso, les méchants et tout, sans pour autant vraiment retenir les noms (c'est dire si j'accroche pas).

Je viens de vérifier par rapport à Horsa et Hengist, ce sont deux rois semi-légendaires qui auraient fondé le royaume du Kent, et JKR les utilise également dans son canon (c'était sur Pottermore ou Wizzarding World), mais je ne vais pas t'en dire plus pour ne pas gâcher la surprise quand j'en serai arrivée là dans l'écriture.

Ah, FullMetal Alchemist, encore un truc que je connais pas :D

Oui, faut bien que je passe la seconde pour faire se rencontrer les Fondateurs, parce que là, on n'y est pas :D Salazar deviendra bien ami, et plus si affinités avec Helga (la fic participe hors concours aux Associations Improbables, un concours organisé par Hazalhia, où j'ai eu le pairing Salazar-Helga), mais oui, leur amitié va être difficile à mettre en place, Salazar sera très méfiant, m'est avis (cela fait aussi partie de son caractère).

Merci encore une fois pour tes commentaires et toutes tes références ! Je file répondre aux suivants.

Sif.


Laissée par : AA Guingois le 15/07/2022 22:54 pour le chapitre L'émerillon

Gudrik est un peu obnubilé par les bites quand même. C'est limite Game of Thronesque. Notre chevalier serait-il complexé dans sa virilité ? Dans le monde des sorciers, Banane prod s'appelerait-il Godric prod ?

 

En tout cas, le scénario ne tend pas à le faire quitter ses pénates, trouvé-je. Du coup je me demande comment Helga, Rowena (et p-e Salazar) vont tomber sur notre lionceau...

Je suis assez intrigué par l'homme-faucon, du reste. Avec Catriona ça fait deux êtres bizarroïdes qui entourent les fondateurs, peut-être vont-ils devenir potes entre eux ? Et fonder une école privée, en concurrence avec l'école publique qu'est Poudlard =O ? La lutte dans l'Éducation nationale est partout !

... Ahem, je m'égare je crois.

 

A1



Réponse de l'auteur:

Aaaah, notre Gudrikr national aime bien tout ce que est sexe :D Il est pas difficile. Des hommes, des femmes, tant que c'est d'accord...

Oui, la rencontre c'est pas pour de suite, mais on s'en rapproche. Là, j'avais besoin de développer un peu l'homme-faucon (qui fait partie de l'univers HP, alors que Catriona est à moi).

Oh, tu bosses dans l'Education Nationale ?

L'idée d'école privée, c'est pas loin d'être ce que j'ai en tête, mais ce ne sera pas une école ;)

Merci pour ta review !


Laissée par : AA Guingois le 13/07/2022 23:13 pour le chapitre L'ivraie de Clonmacnoise

Et ben, c'est une origin story... originale !

 

Salazar Serpentard, élevé dans un contexte où il est obligé de réfreiner sa nature profonde, cette magie qui fait sa fierté... on comprend bien ce qui va motiver par la suite son envie de créer un lieu ou pourront s'épanouir ses pouvoirs... et sa haine pour les Moldus qui l'ont forcé à vivre comme un Cracmol !

C'est très Magneto tout ça (d'ailleurs je fais souvent le parallèle entre Erik Lensherr et Gellert Grindelwald... dommage que la saga dans laquelle ce dernier apparaît sucre à ce point les fraises concernant ce développement, bref), et ça fonctionne toujours très bien sur moi.

 

Nos quatre Fondateurs sont à présent introduits : j'ai hâte de découvrir leur rencontre !

A1



Réponse de l'auteur:

Hey,

Tout est parti de la description des fondateurs, le portrait de Salazar étant perçu par Harry je crois, comme ressemblant à un moine, donc j'ai dit bingo, parce que j'avais bien envie d'expliquer cette chasse aux sorcières anticipée comme l'influence des moines notamment. Je n'ai pas encore précisé, il me semble, si Salazar est chez les moines depuis qu'il est enfant, ou jeune adulte (et honnêtement, à ce stade de l'écriture, je n'ai pas décidé encore son background, mais ça va venir, j'y travaille).

Et Salazar qui réfrène sa magie, c'est à la fois par le poids des autres moines (un bon lavage de cerveau en somme), mais aussi son adhésion à ces croyances. Adhésion qui va vaciller à un moment, mais qui sera toujours plus ou moins là. Il est vraiment dans un entre-deux, et tel que j'imagine son parcours, il va souvent retourner dans cet entre-deux où la magie est considérée comme mauvaise, diabolique, et que les sorciers, et lui, aussi, mais en même temps, il sait faire des choses si extraordinaires !

Oh, tu sais que je n'avais pas fait le rapprochement avec Magneto (je ne le connais que dans les films que j'ai vus il y a très longtemps), mais maintenant que tu le dis (en plus j'ai super envie de reprendre les X-Men, ça tombe bien, c'est l'été et fait chaud :D )

Ahah, la rencontre, ça va venir :D Pas de suite...

Merci pour tes reviews, elles m'ont vraiment fait plaisir !

A pluche !

Sif.


Laissée par : AA Guingois le 13/07/2022 23:00 pour le chapitre Le vagabond à Woodcroft

Et voilà le moins intéressant des quatre fondateurs qui entre en scène !  Merveilleux !

Haha, désolé pour cette petite vanne, j'adore troller les Gryffondor :D

 

C'est tout bête, mais j'aime bien le fait que tu ne l'aie pas appelé "Godric", qui est probablement une déformation contemporaine de son prénom, au profit d'une orthographe plus plausible. Mon côté historien apprécie ce genre de détails.

De même, j'aime ce côté rustre, voire un rien beauf de sa personnalité que tu lui as donné. Etant chevalier, Gryffondor est sans doute idéalisé par les sorciers en héros noble et courtois des légendes arthuriennes ; et ben ton Gryffondor à toi, je l'apprécie plus que dans la majorité des fanfics où je l'ai vu !

 

Puisqu'on parle des légendes arthutirennes, Horsa  : difficile pour moi de pas penser à Sting dans Kaamelott, quand bien même je sais que ce personnage semi-légendaire précède depuis des siècles l'imagination d'Alexandre Astier. Un Animagus-cheval, ça doit être bien utile en cet âge de conquête, plus qu'un scarabée en tout cas. Et Finnia est une Cracmolle ? Ca doit être encore plus horrible à vivre au XIe siècle qu'au XXIe...

 

Très bon chapitre en tout cas.

A1



Réponse de l'auteur:

Hey !

Alors, j'ai choisir de faire un Gryffondor un peu lourdaud sur les bords :D

Je me suis creusé la tête pour son prénom (je vais même sur un dico en ligne de norrois).

Ah, et justement, j'ai pas envie spécialement d'en faire des personnages nobles. Parce qu'on se doute bien que de l'eau a passé sous les ponts depuis leur mort, et forcément, leur histoire a été enjolivée ou diabolisée, d'ailleurs (ce que je vais utiliser pour un des perso, tu verras lequel). En tout cas, merci beaucoup pour ton compliment sur mon Gudrikr :) Sköll !

Ah, je ne connais pas Horsa dans les légendes arthuriennes, tiens, mais ça fait longtemps que je n'ai pas mis le nez dedans. Je m'y replongerai. Mais Hengist (et Horsa aussi, il me semble, de mémoire), font bien partie du monde HP et ont été pensés par JKR (après, c'est trois lignes sur le wiki, donc je peux faire ce que je veux avec eux :D ).

Y a bien des patronus cheval (coucou Ginny, non ? ou c'est que dans les films ?), du coup pourquoi pas en animagus ?

Oui, Finna est une Cracmolle, mais dans ma petite tête ils ont des capacités magiques très faibles et limitées (Rusard voit bien Poudlard, les fantômes, Peeves, et a bien un fléreur). Donc Finna a un tout petit peu de magie en elle (c'est quelque chose que je vais sûrement développer dans mon univers, les Cracmols. D'ailleurs, si cela t'intéresse, je te conseille les fics de CacheCoeur, notamment La Valeur d'Opaline)?

Merci beaucoup pour tes reviews !

Sif.


Laissée par : AA Guingois le 13/07/2022 22:46 pour le chapitre Les mains chaudes

L'enfant de la Sith... j'ai encore cru, bonne pomme, que tu faisais une ref (ou un crossover ?) avec Star Wars, mais j'ai ensuite lu ton explication dans la note de fin. Grâce à toi je me suis cultivé sur la mythologie celtique, which is nice !

 

Je me demande : si cette histoire avait lieu au XXIe siècle, Catriona serait-elle une enfant de la Streeth ? HAHAHA !

 

Next !

A1



Réponse de l'auteur:

Ah, les Sith, je crois que je les remets dans SW, c'est celui qui a un double sabre rouge non ? Mais du coup, non, c'est pas une référence à Star Wars :D

Catriona serait carrément une enfant de la Streeth au XXIème :D Beau jeu de mot !

Merci !


Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.