Confessions by ediawe
Summary: Remus est retrouvé mort, laissant derrière lui sa femme et son fils.Dans sa chambre, on a retrouvé un étrange carnet noir... Peut-être Harry arrivera-t-il à percer son secret...
Categories: Après Poudlard, Remus Lupin Characters: Harry Potter
Genres: Epistolaire
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Fanfictions de l'Avent
Chapters: 1 Completed: Oui Word count: 948 Read: 1173 Published: 19/12/2008 Updated: 20/12/2008
Story Notes:
Note d'Ediawe: Fic de ma soeur, Nakito

Note de Nakito: Et me revoilà!!! (Qui a soupiré?!!) Voici la petite fanfic de l'Avent du 20 décembre! Bonne lecture...
Chapitre 1 by ediawe
Harry, la main serrée dans celle de son fils, s’arrêta sur le seuil de la maison des Lupin. Tonks l’avait appelé la veille pour l’inviter avec ses enfants, espérant ainsi que Teddy se changerait les idées en compagnie de James. Il frappa trois coups à la porte et Nymphadora leur ouvrit. Elle avait le teint cireux, les cheveux grisâtres et l’air fatigué.

Harry ne put s’empêcher de penser à la jeune femme pleine de vie qu’elle avait été à peine quelques semaines auparavant, avant la mort de son époux… En effet, Remus avait été retrouvé raide au milieu de sa chambre apparemment frappé par un sortilège impardonnable, sûrement un ancien mangemort… Le ministère avait ouvert l’enquête mais, avec son inefficacité habituelle, n’avait encore trouvé aucune piste.

James se mit à courir vers Teddy, sortant Harry de ses sombres pensées. Tandis que les garçons entamaient une partie de chat, le jeune homme s’assit sur l’un des fauteuils. Soudain, un carnet noir posé sur la table basse attira son regard.

« On a trouvé ça dans sa chambre…expliqua Tonks avant de le lui tendre.

Harry le prit et le feuilleta un instant. Toutes les pages étaient blanches. La jeune femme soupira :

« Toi aussi… »

Harry lui jeta un regard interrogateur et elle s’expliqua :

« A part moi et Teddy, personne n’a réussit à l’ouvrir…Je pensais que seul sa famille… Je me trompais…

-Il ne s’ouvre peut-être qu’aux gens qu’il a aimés.

-Non, ses amis n’ont pas réussit mais puisque tu y ais parvenu, peut-être parviendras-tu également à lui faire dévoiler son secret. Le ministère nous a expliqué qu’il était gardé par un sortilège très puissant mais peut-être que toi... »

Sur ces mots, Tonks se retira, laissant Harry dans sa contemplation du cahier. Durant l’heure qui suivit, le jeune homme essaya tous les sortilèges qu’il connaissait contre la couverture rigide ; sans succès. Finalement, quand ils durent partir Harry emporta le cahier chez lui.

Sa femme ne parvint pas à l’ouvrir tandis que ses enfants purent s’extasier devant ses pages immaculées. Le jeune homme se résolut à aller réfléchir dans son bureau. Là, tandis qu’il retournait le problème dans tous les sens, son regard se posa sur la carte des Maraudeurs. Avec un sourire nostalgique il murmura :

« Je jure que mes intentions sont mauvaises. »

Le cahier se transforma alors en une feuille noircit par une fine écriture penchée, un peu tremblante :


Au fils des Maraudeurs qui trouverons cette lettre :

Cher lecteur, si je vous importune ne lisez pas cette lettre inintéressante que j’écris comme une confession pour la série d’erreur commise au long de ma vie.

Pour commencer, la chose la plus mauvaise : avoir été un loup garou. Bien que je ne l’ais pas choisit j’ai dû vivre avec et mon entourage à dû me supporter avec. Je jure avoir pourtant tout fait pour me débattre et m’enfuir en cette soirée d’hiver alors que je n’avait que trois ans quand Fenrir Greyback s’est jeté sur moi. J’ai refusé de toute mon âme ces transformations mais rien n’y a fait, je suis comme je suis. Cette malédiction a été une sorte de punition pour être sorti de chez moi sans l’autorisation de mes parents. Pour cette faute bénigne j’ai été condamné à vie.

Cependant, le destin a décidé de me donner une seconde chance à Poudlard en m’offrant trois amis irremplaçables qui allèrent jusqu’à se métamorphoser en animaux pour m’aider dans mes transformation ; les trois personnes dont je garde les meilleurs souvenirs : Sirius, James et le Peter de cette époque. J’avoue ne pas m’être contenté de ce bonheur simple et chaste, d’avoir réclamé en plus l’amour d’un homme, de l’avoir obtenu et d’avoir embrassé et caressé Sirius, sans aucun regret.

Pour cet instant de plaisir, j’ai été condamné à perdre James, Lily et Peter et à haïr son amant emprisonné. J’ai payé cette dette durant quatorze longues années. Mais j’ai finalement retrouvé Sirius qui m’a tout expliqué et j’ai rencontré le fils unique de James. J’ai recommencé à aimer et à désirer mon amant mais ma malédiction à repris le dessus et par ma faute le serviteur de Lord Voldemort s’est enfuit, par ma faute le seigneur des ténèbres est revenu.

Pour cela j’ai été condamné au chagrin à vie : Sirius est mort, mon amant a disparut dernière le voile. J’ai essayé de continuer à vivre malgré tout, je me suis marié avec une des membres de la famille de celui que j’aimais et je lui ais donné un fils dans l’espoir égoïste de retrouver un peu de Sirius en lui.

Mais rien ne pourra jamais le remplacé, j’ai été condamné à mort en même temps que lui et je n’ais que trop attendu pour le rejoindre.

Adieu.

Remus Lupin.


Harry hésita un instant puis se résolut : la vérité doit parfois être cachée. Ce n’était pas la peine de tuer Tonks et de ruiner l’enfance de Teddy. Le jeune homme en avait l’expérience avec son propre père aussi dans un souffle qui finit d’enterrer Remus, il murmura :

« Méfaits accomplis. »
End Notes:
Voilou alors quel est votre avis?
Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=12610