Deux Bouquets by Akasora
Summary:





Image de Rainman65

Ginny avait toujours été là pour lui, aussi loin qu'il s'en souvienne, et pourtant Teddy hésitait encore. Qu'est-ce que penserait sa mère, de là-haut ?

Participation au projet de la B.I.T.C.H.Y

Categories: Autres fics HP Characters: Teddy Lupin
Genres: Autres genres
Langue: Aucun
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Incroyablement photo-Ginny-que
Chapters: 1 Completed: Oui Word count: 1447 Read: 1527 Published: 08/08/2013 Updated: 08/08/2013
Story Notes:
Disclaimer : Les personnages appartiennent à J.K. Rowling, je ne fais que les mettre en scène.
Deux Bouquets by Akasora
Author's Notes:
Voilà donc mon OS pour le projet de Ginny is B.I.T.C.H.Y, écrire sur Ginny du point de vue d'un autre personnage. J'espère que ce texte vous plaira, merci beaucoup à ET et LYA d'avoir relu et corrigé :hug:
Assis sur la terrasse des Trois Balais, Teddy n’écoutait pas ce que ses amis se disaient. Quelque chose à propos d’une chèvre, ou de la fièvre. Les yeux fixés sur un magasin au bout de la rue, il était perdu dans ses pensées. Bientôt, avril laisserait place à mai et un des jours qu’il détestait tant arriverait. La fête des mères. Il n’avait plus de mère, Teddy, elle était morte dix-sept ans plus tôt lors de la Bataille de Poudlard. Il y avait bien sa grand-mère, mais il ne l’avait jamais appelée Maman et elle ne l’avait pas encouragé à le faire. Elle était évidemment l’une des personnes qui comptaient le plus pour Teddy, mais elle était sa grand-mère, il n’arrivait pas à la considérer autrement.

Il poussa un petit soupir et Greg le regarda du coin de l’œil. Ted l’ignora, il savait que son ami l’interrogerait une fois qu’ils seraient seuls même s’il devait déjà avoir une idée de ce qui le rendait si morose. S’il le pouvait, Ted voudrait arrêter le temps. Il n’avait pas envie d’avoir cette conversation avec Greg. Chaque année il tentait de le convaincre qu’il avait bien une personne qu’il pouvait considérer comme une mère, et chaque année Ted passait les jours suivants à l’éviter.

Oui, il y avait bien quelqu’un. Aussi loin qu’il s’en souvenait, Ginny avait toujours été là pour lui. Lorsqu’Harry lui avait acheté son premier balai quelques années plus tôt, c’était Ginny qui lui avait appris à voler et jouer au Quidditch. Son parrain n’ayant pas le temps avec sa formation d’Auror, dès qu’elle trouvait un moment, elle lui montrait les techniques qui la faisaient gagner lors de ses matchs avec les Harpies. Bien sûr, il n’occupait pas le même poste qu’elle dans l’équipe de Poufsouffle, il était batteur. Ginny se révélait cependant être une très bonne entraîneuse.

Prenant une gorgée de Bièraubeurre, Ted se mordit nerveusement la lèvre inférieure. Chaque année c’était le même débat. Le problème n’était pas comment il voyait Ginny, elle était clairement la figure maternelle dans son entourage. S’il considérait Fleur, Audrey ou Hermione comme des tantes, Ginny n’avait jamais tenu ce rôle. Il avait passé tellement de temps chez les Potter, il avait vécu tellement de choses avec eux qu’il ne les voyait pas tout à fait comme un oncle et une tante.

Ginny était celle qui lui avait crié dessus plus fort que sa grand-mère quand il avait laissé Victoire monter sur son nouveau balai et qu’elle s’était cassé le bras. Elle était celle qui l’avait le plus aidé dans ses devoirs quand il passait des semaines Square Grimmaurd, en été. Elle était celle qui l’avait consolé lors de son premier chagrin d’amour. Avec un sourire, elle lui montrait qu’elle était fière de lui et il ressentait une douce chaleur dans sa poitrine. Lors d’une dispute, elle pouvait être si en colère qu’il se recroquevillait sur sa chaise et regrettait de l’avoir déçue.

Tous ces arguments en auraient convaincu plus d’un, mais il y avait quelque chose dans son cœur. Un pincement qui l’empêchait de courir dans ce magasin de fleurs qu’il regardait depuis la terrasse et de lui acheter un bouquet. Sa vraie mère, Dora. Il ne voulait pas la trahir. Il ne voulait pas qu’elle soit triste, qu’elle se sente remplacée. Il n’avait pas l’intention de la remplacer d’ailleurs, mais est-ce qu’elle comprendrait s’il offrait des fleurs à Ginny ? Est-ce qu’elle ne lui en voudrait pas ?

Avec un effort qui lui parut surhumain, il résista à l’envie de prendre sa tête entre ses mains et, finissant sa Bièraubeurre, il se leva doucement.

– Je vais faire un tour, dit-il et ses amis hochèrent la tête.

A peine s’était-il éloigné que Greg le rattrapa. Pendant un long moment, ils restèrent silencieux et se contentèrent de marcher dans la Grand Rue.

– Toujours pas décidé ? demanda finalement son ami.

Ted hocha la tête et soupira.

– Je ne pense pas que ta mère t’en voudrait, tu sais.

Surpris, Ted se tourna vivement vers lui. Il ne lui avait jamais parlé de ses doutes, il avait simplement dit qu’il ne voulait pas offrir quoi que ce soit à Ginny le jour de la fête des mères.

– Comment tu sais ? demanda-t-il en se massant les tempes.

Sa tête commençait à le faire souffrir. Greg haussa les épaules et sembla chercher ses mots pendant un moment.

– Bah, y’a pas trente-six raisons, ça fait depuis que je te connais que tu fais la gueule avant chaque fête des mères. Je t’ai assez entendu parler de Ginny pour savoir qu’elle est pas loin d’une mère pour toi. Pourtant tu veux rien lui offrir. Faut pas être un génie pour comprendre ce qui se passe dans ta tête, mec.

Ted ne put s’empêcher de sourire devant le ton si nonchalant de son ami. Il se sentait un peu vexé qu’il ait lu en lui si facilement mais il ne pouvait lui en vouloir, il avait toujours été très perspicace.

– Qu’est-ce qui te fait dire qu’elle ne m’en voudra pas ?
– Je l’ai pas connu non plus ta mère, mais de c’que tu m’en as raconté, c’était une bonne personne. Elle va pas t’en vouloir parce que tu considères une autre femme comme ta mère, elle a jamais été là pour tenir ce rôle. Je pense qu’au contraire, elle serait contente que tu te sentes à l’aise quelque part.

Il fronça les sourcils et grimaça.

– Puis Ginny est assez terrifiante, et ça, tu trouves que chez les mères, ajouta-t-il.
– C’est pas faux, répondit Ted en s’esclaffant. Merci, vieux.

Greg haussa à nouveau les épaules et ils continuèrent à marcher dans les rues, sans vraiment aller dans une direction précise. Ted méditait les paroles de son ami et ce dernier se contentait de le suivre, le laissant réfléchir tranquillement.

Lorsqu’ils repassèrent devant le fleuriste, Teddy prit sa décision. Si elle n’était pas la bonne, sa grand-mère serait là pour le remettre sur le bon chemin. Pourtant, depuis que Greg avait formulé à haute voix ses inquiétudes, avec une telle nonchalance qui plus est, il semblait évident que sa mère ne lui en voudrait pas de s’attacher à Ginny à ce point. Au contraire, elle n’était pas là pour lui, il était presque sûr qu’elle souhaitait certainement qu’il soit heureux.

Un peu plus serein, Ted prit le chemin des Trois Balais où ils reprirent leurs places avec les autres. Ted passa le reste de l’après-midi avec l’esprit plus léger et, avant de repartir au château, il passa chez le fleuriste commander un bouquet et le faire envoyer deux semaines plus tard Square Grimmaurd. Il était sur le point de retrouver ses amis quand une idée lui fit faire demi-tour.



***

Cher Teddy,

Merci beaucoup pour le bouquet de fleurs, il est très beau, les fleurs sentent très bon. Lily aime beaucoup les pivoines, elle voulait les sortir du vase et les emmener dans sa chambre.
Je suis très touchée que tu m’aies offert quelque chose pour la fête des mères, Teddy, j’espère que tu ne t’es pas senti obligé. Dans tous les cas, ça me fait très plaisir, je l’ai ensorcelé pour qu’il dure plus longtemps, il habille très bien la table du salon.
Ta grand-mère est allée au cimetière et a déposé le deuxième bouquet sur la tombe de ta mère, elle était très émue.
Tes parents seraient fiers de toi, Teddy, et tu le sais, j’espère, Harry et moi le sommes de tout notre cœur.
Je t’embrasse, bonne chance pour tes examens à venir,
A bientôt,
Ginny.
End Notes:
Merci d'avoir lu, n'oubliez pas de lire les autres, il y en a déjà quelques uns de publiés :)
Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=29205