Principe de complémentarité by Eejil9
Summary:

Alors que des scientifiques moldus disparaissent les uns après les autres, les sorciers soignent les plaies causées par guerre. Tous croient que la paix est de retour dans le monde sorcier. Pourtant, une nouvelle menace plane, sans que quiconque s’en soucie...


Image d'Aquasixio sur DA, montage par la merveilleuse Layi 

 

"- Tu te crois plus intelligente que tu ne l’es vraiment. Tu vas voir ce qui arrive aux vieilles moldues présomptueuses dans ton genre !

La femme n’eut pas le temps de répliquer quoi que ce soit. L’homme cagoulé sortit un bâton de bois de la poche de sa longue cape, et l’agita.

Durant la seconde qui sépara le mouvement de la baguette et le jaillissement du sort, personne n’aurait eu le temps de penser à quoi que ce soit. Mais la femme qui était ligotée n’était pas n’importe qui. Elle avait le cerveau bien fait, et réfléchissait vite. Elle comprit en un instant que tout ce sur quoi son monde était bâti était faux. Que cet homme n’était pas fou, et que le bâton qu’il tenait dans la main était bien ce qu’elle craignait qu’il fût : une baguette magique, ou tout autre artefact du même acabit. Elle comprit aussi qu’elle ne pourrait pas bouger, et qu’elle ne pourrait pas éviter l’étrange phénomène que cet homme, visiblement mal intentionné, était en train de produire.

- Endoloris, avait-il marmonné d’une voix rauque."


Categories: Après Poudlard Characters: Drago Malefoy, Ginny Weasley, Harry Potter, Hermione Granger
Genres: Aventure/Action
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Question de principe
Chapters: 39 Completed: Oui Word count: 94477 Read: 21936 Published: 31/03/2016 Updated: 03/01/2017
Story Notes:

COUP DE CŒUR DES BLEUES : Romance, drame et sentiments inavoués sont au rendez-vous dans ce Dramione plein de passion !

Bonjour à vous, futurs lecteurs !

 

Je vous présente cette fic qui est ma première longue fic consacrée à l'univers d'Harry Potter, et la première histoire que je poste sur ce site.

Cela se passe juste après le tome 7. Si ma mémoire n'a pas flanché quelque part, tout est canon jusqu'à la fin du tome 7, hors épilogue et infos disséminées sur pottermore et dans des interviews. 

Il sera question de relations entre sorciers et moldus, de magie et de science, d'aventure et (peut-être) d'amour. 

Mais je vous préviens tout de suite, si vous êtes adeptes des histoires centrées sur la romance, ce n'est pas ici que vous trouverez ce que vous cherchez. Chez moi, les histoires d'amour restent secondaires.

Je tiens à préciser que je mentionne dans mon histoire des scientifiques réels ou fictifs. Loin de moi l'idée de créer une fiction à partir de personnes bien réelles. C'est pourquoi les scientifiques en chair et en os ne sont là que pour être cités, ou subissent les événements seulement de loin. Ceux qui sont réellement présents en tant que personnages (ils ont pour l'instant un rôle mineur mais je les garde sous le coude au cas où), qui donnent lieu à un point de vue narratif interne, ou à des actions réellement individualisées, sont bien évidemment fictifs. 

 

Je poste également cette histoire sur ff.net

 

Disclaimer : Je ne possède rien de tout cela, je ne fais que l'emprunter à notre chère J.K. Rowling

Prologue by Eejil9

Prologue

 

- Mes recherches sont soit publiées, soit confidentielles. Je ne sais pas qui vous croyez être, mais je ne vous dirai rien avant de savoir où je suis, qui est à l'origine de tout cela, pourquoi et comment je me suis retrouvée ici. Et, accessoirement, il serait souhaitable de me laisser m'installer plus confortablement. Ce genre de position n'est pas très adapté aux exposés longs et fastidieux...

Une femme était retenue immobile, couchée à même le sol au milieu d'une pièce nue, sans meubles, et dans laquelle on ne percevait aucun bruit de l'extérieur. Ses yeux étaient initialement recouverts d'un bandeau, mais celui-ci avait glissé. A son grand effarement, à ce moment-là, elle avait découvert que ce qui l'empêchait de se mouvoir n'était autre que des liens immatériels, ou du moins invisibles à l'œil nu. Pour un esprit rationnel comme le sien, la chose était difficile à accepter.

L'homme qui la questionnait depuis des heures était grand, avait le visage recouvert d'une cagoule, et sa voix avait l'écho métallique des timbres modifiés artificiellement. Il était vêtu d'une drôle de cape qui semblait sortir tout droit d'un film fantastique.

- Tu finiras bien par parler, sale Sang-de-Bourbe, cracha-t-il.

- J'ai passé l'âge de me faire insulter. Soit dit en passant, ce serait sans doute plus efficace si je comprenais ce que vous baragouinez, répliqua la femme avec toute la dignité que lui permettait sa posture.

- Tu te crois plus intelligente que tu ne l'es vraiment. Tu vas voir ce qui arrive aux vieilles moldues présomptueuses dans ton genre !

La femme n'eut pas le temps de répliquer quoi que ce soit. L'homme cagoulé sortit un bâton de bois de la poche de sa longue cape, et l'agita.

Durant la seconde qui sépara le mouvement de la baguette et le jaillissement du sort, personne n'aurait eu le temps de penser à quoi que ce soit. Mais la femme qui était ligotée n'était pas n'importe qui. Elle avait le cerveau bien fait, et réfléchissait vite. Elle comprit en un instant que tout ce sur quoi son monde était bâti était faux. Que cet homme n'était pas fou, et que le bâton qu'il tenait dans la main était bien ce qu'elle craignait qu'il fût : une baguette magique, ou tout autre artefact du même acabit. Elle comprit aussi qu'elle ne pourrait pas bouger, et qu'elle ne pourrait pas éviter l'étrange phénomène que cet homme, visiblement mal intentionné, était en train de produire.

- Endoloris, avait-il marmonné d'une voix rauque.

 

La femme n'eut plus le temps de réfléchir à quoi que ce soit. Elle se mit à hurler comme elle n'avait jamais hurlé, ce qui n'était pas étonnant : elle avait mal. Mal comme elle n'avait jamais eu mal. 

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=33730