Nouveau départ pour une elfe Américo-latino. by RomanEmma
Summary:

Ednilson. Ednilson Veloso est son nom. Mais elle préfère qu'on l'appelle Nil.

Alors que dire d'elle ?

C'est une jeune fille... (Non, jure ?)

Qui est plutôt jolie, même extrémement belle...(On s'en fou, mais continue !)

Elle va avoir seize ans et...(et quoi ?)

Je pourrais te le dire si tu ne m'interompais pas toutes les secondes avec tes remarques inutiles. Stupide conscience !

Bon, je ne sais plus trop quoi vous dire.

A part que cette jeune fille va avoir un destin extraordinaire (Mouais, pas si extraordinaire que ça quand on y pense, même plutôt dangereux, mais passons !).

En effet, le jour de ses seize ans, un drame va se dérouler. Et nuire à la population elfique. Les responsables ? Ces abrutis d'humains, armés d'une baguette magique.

Ils sont très dangereux d'ailleurs. La seule qui réussi a y échapper est...Nil (du moins le croit-elle au début).

Elle va donc partir, pour trouver des gens comme elle. Des elfes je veux dire. Pendant quelques mois, elle va parcourir le monde à la recherche de ces créatures. Jusqu'au jour où...

Venez donc lire l'histoire d'une elfe amazone, qui déteste les humains (quels qu'ils soient) mais qui va entamer sa rentrée à Poudlard, en sixième année.

Bon, le résumé n'est pas forcément terrible (ça tu peux le dire !). Rah...mais tait toi conscience ! Mais venez lire cette histoire, peut-être vous plaira-t-elle, sait-on jamais!

 

Edit modération : Image supprimée car trop grande et non créditée

 

Image modifiée par mes propres soins.

 

 

 

 

 

 


Categories: Durant Poudlard, Epoque de Harry Characters: Jumeaux Weasley
Genres: Aventure/Action
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Aucun
Chapters: 2 Completed: Non Word count: 4158 Read: 903 Published: 03/07/2017 Updated: 08/07/2017
Story Notes:

Bonjour, je me présente, Romane. Ceci n'est pas ma première fanfiction. J'en ai commencé deux autres (toujours pas terminées).

(Je ne vais pas vous faire de la pub, ne vous inquiétez pas. Mais si vous souhaitez les lire, allez voir sur mon profil).

Alors quelques petits détails:

Cette histoire se passe avec les sorciers, évidemment (tous appartenant à JK Rowling). En revanche tous les elfes sont de mon invention. Les premiers chapitres se passerons en Amérique du sud. Dans une cité des elfes en Amazonie. Les sorciers arriveront plus tard, lorsque Nil partira de sa ville.

Quoi d'autre ?

Ah oui, cette fanfiction se passe à l'époque d'Harry.

Harry va rentrer en 5e année.

Nil en 6e, et Fred et George en 7e.

Sur certains détails, je ne vais pas vraiment suivre l'histoire. Les éléments essentiels oui, (Dolores Ombrage comme prof de défenses contre les forces du mal, le retour de Voldemort, le combat dans la salle des prophéties (hormis certaines morts dont je ne vais pas respecter)). Nil va pouvoir modifier beaucoup de choses.

 

Prologue by RomanEmma
Author's Notes:

Coucou, voici donc le...premier chapitre !!

J'espère que vous l'aimerez. On se retrouve en bas !

Bonne lecture ;)

 

1-Prologue :

 

Salut !! Je me présente, Ednilson Veloso, mais appelez-moi Nil.  

 

J'habite dans une cité en Amérique du Sud. Plus précisément dans la forêt Amazonienne.

 

Impossible ? Bien sûr, pour vous les humains, ça l'est. Mais pour nous les elfes guerriers et amazones, rien n'est impossible. En tout cas, pas ce genre de chose là !

 

Je suis la fille du roi Rëden et de la reine Arowena d' : « Aguaqueflui ». (C'est le nom de ma cité). Etrange ? Je ne vous le fais pas dire. En réalité, c'est : « Agua que flui ». Ce qui veut dire « l'eau qui s'écoule ».

 Pourquoi ce nom ? Ah...Tout simplement parce que notre cité est alimentée en eau, par une cascade d'eau pure. A la couleur claire et limpide. Ce point d'eau existait bien avant que l'on construise la cité. Soit, il y a au moins 2000 ans.

 

Alors commençons par le début. Cet endroit est entièrement fait de pierre blanche ou grise, avec des sols dallés de pierres avec des particules de pépites d'or, des colonnes en marbre et en pierres précieuses.

 

Je trouve que la cité est juste magnifique. Je suis contente de vivre dans un endroit comme tel. Je peux me montrer heureuse de n'être pas être née dans des bidonvilles en Inde ou ailleurs.

 

Quoi ? Ça vous étonne que je connaisse des mots comme ça ? Je lis des livres et regarde des illustrations. Comme toutes les personnes normales (ou presque). Je ne sors pas d'une grotte non plus !

 

Oh ! Et autre chose. Cette ville est située en pleins milieu de l'Amazonie. Nous sommes tranquilles au moins. Des barrières magiques encerclent la cité, permettant à un quelconque individu étranger à Aquaqueflui, de ne pas l'apercevoir de loin, ou d'uniquement voir un endroit en ruine, recouvert de lierre, de mousse et autres plantes.

 

Et malgré notre écart avec les « humains », nous restons tout de même au courant de ce qui se passe chez eux. Après tout, pour mieux connaître ses ennemis, il faut tout savoir d'eux. Jusqu'à leur(s) point(s) faible(s). Oh ? Vous êtes étonné que je dise que les humains sont mes ennemis. Vous comprendrez au fur et à mesure de l'histoire. Ce n'est pas que je ne les aime pas...je les hais !!!

 

Mais revenons à nos dromadaires (à ma famille plutôt).

Ma mère, Arowena provient de la longue lignée de rois (et reines) ayant gouverné la cité. Ici, le pouvoir revient toujours à l'ainé. Que ce soit fille ou garçon. L'ainé a généralement comme second le cadet. Si le premier enfant meurt, c'est le second enfant qui a la couronne, et ainsi de suite. Ca fait très monarchie absolue, dites-vous.

Certes, mais le peuple a la voix sur la décision des lois (en estimant si elle nuit à leurs libertés ou pas), en votant. Mais ils ont également la décision s'il y a la crise, où rien ne va, de « détrôner » le roi/la reine de son poste.

 

Ma mère s'est mariée à mon père, l'ex chef des guerriers. Il nous a appris à nous battre comme un homme à mes sœurs et moi.  Mes cinq sœurs ainées sont : Aranel, Arwen, Medlinya, Gwendhiel et Berethiel.

 

Aranel, l'ainée a vingt-quatre ans. Arwen a vingt-deux ans. Les jumelles Medlinya et Gwendhiel ont vingt ans et Berethiel en a dix-huit.

 

Et moi, Ednilson, je suis la plus jeune, de seize ans. Enfin, de quinze ans et demi. Je vais avoir seize ans dans moins de deux semaines.

 

J'étudie dans une incroyable école de magie élémentaire et de combat, qui a comme nom : Teixeira.

 

On y étudie aussi les langues, l'histoire, la géographie, l'arithmancie, les potions, la botanique, les Arts plastiques et musicaux, la métamorphose naturelle et élémentaire, le sport (endurance et parcours du combattant), et d'autres matières beaucoup moins importantes.

 

Niveau combats, nous apprenons à monter à cheval, à lancer avec un arc et des couteaux, à se battre à l'épée, les différents arts martiaux en plus du corps à corps...A pêcher, à chasser, à se repérer dans un milieu hostile (rien de mieux qu'une petite « chasse aux trésors » dans l'Amazonie, avec tous ces serpents venimeux, ces horribles mygales, ces plantes carnivores capables d'avaler un éléphant et...nan ! Je plaisantais pour les plantes-carnivores-dévoreuses-d'éléphants, ça n'existe pas, pas à ma connaissance du moins...) à fabriquer des abris et des pièges, ainsi qu'allumer un feu.

 

Au sujet de la magie. Nous maitrisons les éléments. L'eau, le feu, la terre, l'air (en incluant la lumière avec ce dernier). Chaque elfe né avec l'un de ces éléments. Mais sa magie de se découvre qu'à l'aube de ses sept ans.

 

Dès alors, il commence sa formation d'elfe guerrier (pour les garçons) ou d'elfe amazone (pour les filles) dans notre chère école adorée. Mais pour moi, c'est différent. En effet, je ne maîtrise pas un mais tous les éléments (à savoir quatre pour ceux qui ne savent pas compter). Voici un petit côté de mon anomalie.

 

Tout en sachant que le but est de former les meilleurs guerriers elfes ou amazones elfes qu'il soit, bien évidemment. Nous sommes une population très restreinte par rapport à certaines espèces. Les humains sont extrêmement nombreux. Tous ces sorciers et ces « moldus » (comme ils les appellent là-bas) pourissent notre si jolie planète. Quant aux gnomes, nains, fées, vampires, géants etc..., ils vivent un peu comme nous, en cachette.

 

On est à peine deux milles habitants. (Bon, c'est pas mal tout compte fait). Mais sachez, que l'on est les seuls elfes d'Amérique latine. Et peut-être du monde, à moins qu'il y ait d'autres peuples d'elfes asiatiques, occidentaux ou africains. Nous on est des elfes Brésiliens (ne rigolez pas !). Mais autrement dit des elfes Américo-latino (tout aussi ridicule, je vous l'accorde). Donc, nous ne sommes pas une variété très répandue.

 

Autre chose, nous avons l'interdiction formelle de quitter les remparts de la cité (hormis avec l'autorisation du roi ou de la reine) pour rejoindre une quelconque civilisation humaine. Tout ça pour dire, que l'on n'a pas le droit de s'amouracher d'une personne autre qu'un elfe. Voilà on ne reste qu'en « petit comité » chez nous.

 

A part ça, nous avons tous les yeux de couleur claire. Gris clair, bleu clair, vert clair, violet clair, marron clair, et j'en passe. Rares sont les elfes aux yeux sombres marrons, bleus foncés, verts foncés ou noirs. Les seuls qu'il peut y avoir sont ceux des plus vieux d'entre nous.

 

Ah oui, j'ai failli omettre. Les elfes vivent une  bonne centaine d'années généralement. Le plus vieux...heu...sage d'entre nous a neuf cent ans à tout casser ! C'est pour ça qu'il est le Sage de la cité. Respecté et vénéré par tout le monde. Mais détesté par moi. Vivement qu'il crève l'ancêtre. Ça me fera des vacances.

 

Oh ! Pourquoi tant de haine ? Parce que c'est ce vieux crouton qui nous raconte les légendes et mythes de notre peuple. Et à chaque fois qu'il raconte une de ces vieilles légendes à la c**, il finit toujours par me regarder et dire : « En tout cas, une chose est sûre, c'est que je n'ai jamais connu quelqu'un ayant la maitrise de tous les éléments. C'est une bizarrerie et un danger pour notre peuple ! ». 

 

Du coup de nombreuses personnes très superstitieuses m'évitent dès qu'elles me croisent.

Evidemment je ne l'ai jamais dit à mes parents. Ils allaient faire un scandale sinon. Et je suis capable de me débrouiller seule. Alors les personnes qui m'insultent ou me critiquent lorsque je passe à côté, je les remets à leur place. Dois-je vous rappeler que je suis la fille du roi et de la reine d'Aguaqueflui ? 

 

Je peux m'estimer heureuse que ce soit ma sœur Aranel qui soit l'héritière du trône. Parce que vous me voyez, moi, en tant que reine ? Je pense que le jour où je serai dirigeante de la cité, les singes n'auront plus de poils...autrement dit, jamais !

 

Bon en attendant je vais devoir vous laisser, je vais roupiller. Ben oui, les elfes dorment eux aussi. Vous confondez avec les vampires là !

 

Les pauvres quand j'y pense. Ce n'est pas leur fautes s'ils sont dépendants de sang, tout comme ce n'est pas notre faute, si nous, les elfes, nous sommes de vraies perfections (enfin ça dépend pour qui, n'est-ce pas Père Fouras ? (je parle du grand Sage)). Présomptueuse ? Moi ? Mais non, enfin !! Seulement réaliste !

Bon maintenant, si vous permettez, j'aimerai dormir en paix. Vous savez où se trouve la sortie, je suppose ?

End Notes:

Voili voulou. Alors ? Qu'en pensez-vous ?

Bien, pas bien ? N'hésitez pas à me faire des remarques, des commentaires etc...

Au fait, je m'excuse s'il y a des fautes d'orthographe. J'ai essayé de tout corriger, mais je pense qu'il en reste quelques-unes qui se cachent ! XD

On se retrouve au prochain chapitre.

Bye ;)

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=35340