Miss Poufsouffle by Ellie
Summary:


Natallincic

Quatre fondateurs, mais une seule Helga Poufsouffle. Quels ont été les moments marquants de la naissance de Poudlard pour elle ?


Categories: Les Fondateurs, Autres portraits de personnages Characters: Helga Poufsouffle
Genres: Autres genres
Langue: Aucun
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Vies de sorcières
Chapters: 15 Completed: Oui Word count: 10184 Read: 3066 Published: 14/05/2020 Updated: 20/08/2020
Quand la lune paraît by Ellie

Installée dans la cuisine, le feu ronflant à ses pieds et des biscuits que lui avaient apportés les elfes de maison un peu plus tôt à grignoter, Helga lisait la liste qu’elle avait sous les yeux, hésitant entre le fou rire et la consternation.

Quelques mois plus tôt, pendant les vacances d’été, les fondateurs avaient décidé d’ajouter des cours facultatifs à leur curriculum, qui pouvait maintenant s’étendre sur sept ans pour ceux qui le désiraient. Ils avaient cherché des professeurs d’arithmancie, d’étude des runes, d’astronomie. Et de divination, n’en déplaise à Godric et Salazar.

« Un sujet de bonnes femmes », avaient-ils pesté.

Et ils avaient pesté encore plus fort quand la personne qui avait répondu à leur annonce n’était pas une bonne femme mais un charmant jeune homme aux cheveux blonds bouclés, aux mains douces et aux yeux rieurs. Ce fut donc sans surprise que ce nouveau sujet s’était avéré très populaire chez les élèves, comme en témoignait la liste que lisait Helga, celle des Poufsouffle qui voulaient s’inscrire au cours du professeur Melvil – littéralement toutes les filles de sa maison.

Le portrait s’ouvrit derrière elle et elle sursauta.

— Oh, Professeure Poufsouffle ! Je ne voulais pas vous déranger, je reviendrai plus tard…

Tiens, quand on pense au loup !

— N’importe quoi, Melvil, venez donc vous asseoir !

Le nouveau professeur de divination sembla hésiter un instant avant de se joindre à Helga devant le feu. Aussitôt se fut-il installé qu’un elfe de maison lui apporta une tasse de thé et une assiette de biscuits.

Assis côte à côte, les deux professeurs se laissèrent envelopper d’un silence. Derrière eux, les elfes s’affairaient, les feux de la cuisine ronflaient, les ustensiles cliquetaient. Mais entre Helga et Melvil régnait un silence loin d’être confortable. De temps en temps, l’un adressait un regard en biais et un sourire à l’autre, mais le malaise était palpable.

En effet, depuis le début de l’année, une certaine tension régnait entre les deux sorciers. Le jeune Melvil s’était épris d’Helga dès leur première conversation mais, malgré les encouragements rieurs de Rowena, Helga refusait d’y répondre, même si elle en avait envie.

— J’ai presque le double de son âge ! protestait-elle chaque fois que son amie soulevait le sujet. Il mérite mieux qu’une vieille sorcière comme moi.

Au bout de près d’un quart d’heure de silence lors duquel Helga avait amèrement regretté avoir invité le professeur de divination à se joindre à elle, elle avala sa dernière gorgée de thé sans l’apprécier et s’apprêtait à s’excuser quand Melvil tendit la main.

— Vous permettez que je lise vos feuilles de thé ?

Helga cligna des yeux.

— Déformation professionnelle, répondit-il avec un sourire en coin.

Elle lui tendit sa tasse après y avoir jeté un rapide coup d’œil, curieuse malgré elle de savoir comment il interpréterait ces formes qui, pour elle, n’avaient aucun sens. Il agrippa la petite tasse de porcelaine entre ses deux grandes mains et y plongea son regard intense, les sourcils un peu froncés.

— Une échelle, annonça-t-il après un instant. Vos efforts au travail seront récompensés.

Helga sourit. Quand on était directrice d’une nouvelle école de magie, il faisait toujours plaisir d’entendre que ses efforts seraient récompensés.

— Un écran solaire, continua Melvil. Une décision se présentera à vous. Il ne faudra pas hésiter.

Au prochain signe, il rougit.

— Un collier, marmonna-t-il. Vous avez un admirateur secret.

Helga se mordit la lèvre. Il n’était pas si secret que ça, heureusement.

Quand ses yeux accrochèrent le dernier symbole au fond de la tasse d’Helga, il ouvrit la bouche sans rien dire, le visage maintenant rouge du menton jusqu’au bout des oreilles. La directrice de Poufsouffle dut l’encourager avant qu’il ne partage finalement sa dernière découverte.

— Une lune. Pleine. Une histoire d’amour, dit-il finalement sans rencontrer son regard.

Après un long moment de réflexion silencieuse, Helga posa la main sur la cuisse de Melvil.

Après tout, ne venait-il pas de déclarer qu’elle aurait une décision à prendre sans hésiter ?

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=37456