Un jour, elle comprendra by Lauramortentia
Summary:

 

Après avoir avoué à sa famille qu'elle aime un né-moldu, Andromeda se fait chasser de chez elle et se réfugie chez Ted Tonks : son futur mari. Elle va se reconstruire sans jamais oublier cette nuit du 17 décembre 1970 et les larmes finiront par la rattraper malgré elle. Sera-t-elle capable de protéger sa fille du monde extérieur ? Pourra-t-elle supporter la mort de certains amis et la trahison de d'autres ?


Categories: Après Poudlard, Epoque Maraudeurs, Tedromeda (Ted/Andromeda) Characters: Andromeda Tonks, Bellatrix Lestrange, Narcissa Malefoy, Sirius Black, Ted Tonks
Genres: Tragédie/Drame
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: La saison du phénix
Chapters: 5 Completed: Oui Word count: 7403 Read: 1201 Published: 07/08/2020 Updated: 14/08/2020
Story Notes:

Histoire écrite dans le cadre du concours de Seonne "La saison du Phénix", j'avais comme thème Andromeda Black pendant la première guerre.

 

Le titre est en référence à la phrase de Remus lupin : "D'autres lui diront pourquoi sa mère et son père son morts. Un jour, il comprendra." Il parlait de son fils, Teddy, qui est aussi le petit fils d'Andromeda. 

 

Voila, bonne lecture !

1. 1. Loin de chez moi by Lauramortentia

2. 2. En famille by Lauramortentia

3. 3. Les maraudeurs by Lauramortentia

4. 4. S'engager by Lauramortentia

5. 5. Tout perdre by Lauramortentia

1. Loin de chez moi by Lauramortentia
Author's Notes:

Dans mon histoire, Regulus est plus vieux que Sirius de 3 ans alors que dans la réalité, il a un an de moins.

 

En décembre 1970, la neige tombait sur Kimbolton. Le lac était complètement gelé et Andromeda Black se retrouvait là, debout devant Ted Tonks, agenouillé au sol. Il tenait dans sa main un écrin bleu et à l'intérieur, se trouvait une magnifique bague dotée d'une petite pierre verte. Il la demandait en mariage ! Sans hésiter, elle dit oui. Elle était une Black mais pour rien au monde elle ne se séparerait de Ted, même pas à cause de son statut de sang. Elle savait que ses sœurs la soutiendraient. Narcissa et Bellatrix étaient comme elle, elles n'avaient jamais partagé les idées sur le sang pur de leurs parents. Mais elle avait peur, vraiment peur. Elle savait de quoi sa famille était capable et elle n'avait aucune envie de subir leur colère. Toutefois elle préférait ça que de se marier à un sang pur qu'elle n'aimait pas et qu'elle n'avait pas choisi .

 

 

 

«  Je te promets que je vais tout leur dire ce soir.

 

— Si tu veux, je viens avec toi. Ça sera plus facile pour leur avouer.

 

— Mes parents auront sûrement du mal à tuer leur propre fille. Par contre, ils n’auront aucune difficulté à assassiner un parfait inconnu au sang de moldu.

 

— Je n'ai pas peur d’eux.

 

— Moi, si.

 

— C’est pour ça que je dois venir avec toi !

 

— Narcissa et Bellatrix seront là, il peut rien m’arriver.

 

— Je t'aime Andromeda, fais attention.

 

— C’est promis. »

 

 

 

Elle se blottit dans ses bras. Andromeda savait ce qu'elle risquait mais elle était prête à payer le prix qu'il fallait pour rester avec Ted. La jeune femme devait donner l'exemple à Sirius. Son cousin venait d'entrer à Poudlard et, pour la première fois depuis plusieurs décennies, un Black avait été réparti à Gryffondor. Elle était tellement fière de lui ! Il ne devait pas croire qu'un statut de sang était plus élevé qu'un autre. En réalité, elle avait très peur pour lui ; elle et ses sœurs le défendaient toujours devant Orion et Walburga mais elle devrait éventuellement partir de chez elle et personne ne serait là pour Sirius.

 

 

 

Andromeda dit au revoir à son fiancé et partit en direction du 12, square Grimmaurd. Elle allait enfin annoncer la nouvelle à sa famille et arrêter de mentir à ses sœurs. Mais, en arrivant dans la maison, il y avait beaucoup plus de monde que prévu.

 

 

 

« Tu es en retard.

 

— Oui, désolée mère. Je n'ai pas vu l'heure passer.

 

— Où étais-tu ? la pressa Bellatrix.

 

— Avec des amies.

 

— Et pourquoi n’a-t-on pas été invitées ? enchaîna Narcissa.

 

— J’ai… oublié de vous demander.

 

— Tu te fous de nous ? Tu sors avec quelqu'un ? demanda suspicieusement Bellatrix.

 

— Je vous l'aurais dit depuis longtemps ! se défendit Andromeda.

 

— Mesdemoiselles, s'il vous plaît ! Voici Lucius Malefoy, Rodolphus Lestrange et Corban Yaxley.

 

— Ouais, on les connait bien… dit Bellatrix d'un ton hautain.

 

— Bellatrix ! »

 

 

 

Les trois hommes se tenaient debout devant la cheminée, chacun accompagné de ses parents. Bellatrix avait un air dégoûté sur le visage mais Narcissa, elle, souriait. Les jeunes femmes savaient ce que leur mère avait en tête. Elles avaient dix-neuf ans et il était temps de réfléchir à l'homme au sang pur qui partagerait leurs vies. Andromeda détestait ces trois hommes. Ils lui avaient rendu la vie impossible à elle et à ses sœurs durant leurs années à Poudlard. En plus, elle était fiancée à Ted Tonks !

 

 

 

Tout le monde passa à table et les trois filles semblaient embarrassées. Elles n'osaient parler, ce qui déplut à leur mère.

 

 

 

« Alors, Bellatrix, il paraît que tu es plutôt douée en sortilège, commença Corban.

 

— C’est exact, répondit Bellatrix.

 

— Elle a été nommée championne de duel pendant les sept ans qu'elle a passés à Poudlard ! enchaîna Cygnus.

 

— Votre canard est vraiment délicieux, Mme Black.

 

— Merci, cher Lucius. Tu es si bien élevé !

 

Tu es si bien élevé ! se moqua Bellatrix en imitant Druella. »

 

Sa remarque fit rire ses sœurs mais leur valut un regard froid de leur mère qui leur faisait comprendre qu’il fallait qu’elles se comportent mieux pour être digne de la famille Black. Les trois filles savaient pertinemment que leur mère prenait sur elle pour ne pas piquer une crise devant les invités. Mais ce diner était très important pour elle et ses filles étaient en train de le gâcher ! Cygnus et Druella partirent chercher le dessert et les sœurs restèrent seuls avec les invités. Ce moment était sans doute le plus embarrassant de toute leur vie.

 

 

 

« Tu es vraiment très jolie Narcissa, dit Lucius pour essayer de casser cette ambiance froide.

 

— Tu la fermes ! Elle ne sera jamais à toi, rétorqua Bellatrix tout aussitôt. »

 

 

 

Le reste du repas se déroula sans accroc. Mais, après le départ des invités, Druella réprimanda vertement ses filles. Elle leur dit qu'elle avait honte de la façon dont elles s'étaient comportées et qu'elle espérait que cela se passera mieux la prochaine fois. La prochaine fois… Il n'y en aurait pas. Pas pour Andromeda en tout cas. Ce n'était certainement pas le bon moment pour leur parler de Ted. Elle monta dans sa chambre et sortit un miroir à double sens de son tiroir. Andromeda murmura « Ted Tonks ».

 

Au bout de quelques instants, son reflet s'envola pour laisser place à celui de l’homme qu’elle aimait.

 

 

 

« Salut toi !

 

— Salut Ted !

 

— D'après ce que je vois, tu es toujours chez toi donc soit tu ne leur as pas annoncé, soit ils l'ont très bien pris. J'en conclus que tu ne leur as pas dit.

 

— Désolé Ted… Je voulais leur dire, tu sais. Mais quand je suis arrivée chez moi, Lestrange, Malefoy et Yaxley y étaient aussi et ils ont diné avec nous…

 

— Oh merde ! Ta mère a un truc en tête… C'est mauvais pour nous.

 

— Je sais, mais je vais leur dire.

 

— Dire quoi ?

 

— Narcissa ? s’exclama Andromeda en se retournant vers sa sœur qui venait d’entrer dans la chambre.Mais qu'est-ce que tu fais là ?

 

— Réponds-moi !

 

— Je te laisse, Ted. À plus. »

 

 

 

Andromeda s’empressa de ranger son miroir et regarda Narcissa.

 

 

 

« Je peux tout t'expliquer Cissy… commença Andromeda.

 

— Je n’attends que ça, rétorqua sa sœur.

 

— En fait…

 

— Cissy, tu es là ? intervint Bellatrix.

 

— Oui, attends ! Continue Andy.

 

— J’ai un copain, avoua sa sœur le cœur battant. Et il m'a demandé en mariage aujourd'hui. J'ai dit oui.

 

— Andy…

 

— C’est qui ? demanda Bellatrix d'un ton sec.

 

— Ted Tonks, répondit sa sœur, les larmes aux yeux.

 

— Je ne peux pas le croire ! Andy, tu ne peux pas te marier avec un Sang-de-Bourbe ! s'indigna Narcissa.

 

— Alors c'est bon ? C'est Sang-de-Bourbe maintenant ? Mais qu'est-ce qui t'arrive ?

 

— Andromeda ! Narcissa a raison. Tu dois le dire à nos parents.

 

— Je sais. Je leur dirai demain. Là, ce n'est pas le bon moment, expliqua Andromeda.

 

— On ne te laisse pas le choix ! Soit c'est toi, soit c'est nous et c'est maintenant. »

 

 

 

Andromeda n'en revenait pas. Ses sœurs n'avaient jamais partagé les opinions de leurs parents sur le sang sorcier, pourtant elles réagissaient comme si elles les avaient toujours approuvées. Elle ne comprenait pas pourquoi elles réagissaient de la sorte. Certes, elle aurait dû leur en parler plus tôt mais ce n'était pas une raison ! Ce qui était certain, c'était que ce soir allait être un festival de cris, de larmes et peut-être même de sortilèges.

 

Andromeda descendit, suivie de ses sœurs. Elles arrivèrent dans le salon où leurs parents étaient assis.

 

 

 

« Maman ? Papa ? commença-t-elle.

 

— Oui ? répondit sa mère.

 

— Je vais me marier, annonça-t-elle.

 

— Bulstrode ? Lestrange ? Malefoy ? Goyle ?

 

— Tonks, avoua Andromeda.

 

— Je ne connais pas, dit Druella.

 

— C’est parce que Ted est un né-Moldu.

 

— Pardon ? Ce n'est pas drôle Andromeda ! hurla Cygnus.

 

— Ce n'est pas une blague ! Père. »

 

 

 

Son père se leva tout en hurlant sur elle. « Bonne à rien », « Ecervelée », « Salope »... Emporté par la colère, il la frappa au visage. Elle recula d'un pas et serra la main de Bellatrix qui la repoussa d’un mouvement brusque. Andromeda se sentait seule, plus que jamais, et ce n'était que le début. Druella se leva à son tour et pointa sa baguette magique sur sa fille.

 

 

 

« NON ! Mère, je vous en supplie, je ne veux pas l'oublier ! cria Andromeda en pleurant.

 

— Tu l'oublies ou tu t'en va ! menaça son père. »

 

 

 

Sirius arriva, attiré par le cri d'Andromeda, suivi de Regulus ainsi que Walburga et Orion. Ils restèrent dans l'encadrement de la porte pour ne pas déranger mais Cygnus les avait remarqués.

 

 

 

« Ma fille, Andromeda, veut se marier avec un Sang-de-Bourbe apportant le déshonneur à la noble maison des Black ! Elle refuse de recevoir le sortilège d'amnésie ! Qu'en pensez-vous ? s'emporta-t-il.

 

— Père… supplia Andromeda en pleurs.

 

— Endoloris ! »

 

 

 

Une vague de peur submergea Narcissa. Qu'avait-elle fait ? Elle connaissait les pratiques de la famille Black et savait qu'elle ne reverrait sûrement jamais sa sœur. Andromeda était tombée par terre et se roulait sur le sol en hurlant. Elle suppliait son père d'arrêter mais Cygnus avait été envahi par un sentiment qui lui était encore inconnu, mêlant colère, honte et pouvoir : il n'était pas prêt de s’arrêter. Sirius pleurait et hurlait le nom de sa cousine, en vain.

 

 

Après un long moment de souffrance, Andromeda réussit à sortir de chez elle et à transplaner sur le Chemin de Traverse. Elle s'assit sur la marche devant le magasin de Mme Guipure et commença à pleurer. Elle savait qu'elle ne pourrait plus jamais remettre les pieds dans la maison familiale des Black et, encore pire, elle ne reverrait certainement jamais Narcissa, Bellatrix et Sirius. Elle se leva et marcha en direction de la maison de Ted. Elle ne trouvait pas la force de transplaner une deuxième fois et elle n'avait même pas pris d'affaires, elle n'avait que sa baguette magique et aucun moyen de contacter son futur mari…

End Notes:

J'éspère que ça vous a plu, laissez une review !

2. En famille by Lauramortentia

 

Aujourd'hui était un jour très important pour Andromeda : elle allait choisir sa robe de mariée. Elle avait revêtu une robe bleu ciel qui lui seyait parfaitement au teint et discutait avec Ted et ses parents dans le salon, en attendant Eileen, sa meilleure amie, qui devait l'accompagner choisir sa robe avec sa belle-mère, Mme Tonks.

 

 

 

Quand la jeune femme arriva, son amie lui sauta dans les bras, puis elles se mirent à crier de façon hystérique. Les deux Serpentard étaient tellement excitées à l'idée que l'une d'elles allait se marier si jeune !

 

 

 

Une fois la robe choisie dans une petite boutique moldue, les trois femmes se rendirent dans un magasin sorcier pour acheter des bijoux. Elles passèrent par le Chaudron Baveur pour boire une Bierraubeurre avant de rentrer. C'était la première Bierraubeurre de Mme Tonks et, contrairement à ce que lui disaient les deux amies, elle trouva ça franchement infect.

 

 

 

En rentrant, Ted et Andromeda allèrent directement dans la chambre de Ted ; elle avait à lui parler.

 

 

 

« Ted, je dois t'avouer quelque chose.

 

— Qu’est-ce qu'il y a ? s'inquiéta-t-il. C'est grave ?

 

— Je vais être franche, je suis enceinte, avoua sa fiancée.

 

— Sérieusement ?! demanda Ted avec un grand sourire.

 

— Je sais que tu as toujours rêvé d'avoir un enfant mais…

 

— Quoi ?

 

— Ce n’est pas raisonnable. Il y a la guerre et je n'ai pas envie qu'il soit en danger !

 

— Alors quoi ? Aucun enfant ne va naître parce qu'il y a une guerre ? Je ne suis pas d'accord avec ça !

 

— Tu as raison mais… Nous n'avons même pas de maison. Ce qui veut dire qu'il devra vivre chez des personnes qui n’ont aucun pouvoir magique et tu es un né-Moldu et moi une Black reniée… Les Mangemorts veulent notre peau.

 

— On va trouver une maison ! Et on va défendre notre enfant. A n'importe quel prix.  »

 

 

 

Il avait convaincu Andromeda, il y arrivait toujours. Après tout, un enfant n'était-il pas la plus belle chose du monde ?

 

 

 

Le mariage avait lieu dans trois jours et tout était prêt. Tous les invités avaient répondu présent à part la famille Black qui n'avait même pas pris la peine de se manifester. Andromeda n'avait pas grand espoir de voir sa famille débarquer à son mariage. Elle les avait surtout invités pour la forme, mais Ted sentait bien qu'au fond, ce refus lui déchirait le cœur.

 

 

 

« Tu reverras tes sœurs, un jour. Laisse-leur du temps, assura Ted.

 

— Je sais que je les reverrai. Et je ne cesse d'imaginer plusieurs scénarios. Nous pouvons très bien nous retrouver après la mort de nos parents ou quand elles auront eu le cran de s'enfuir et nous sauter dans les bras, autant que nous pouvons nous retrouver, dans quinze ans, Bellatrix, sa baguette à la main, notre enfant aussi… Et Bellatrix est plus rapide… confia sa future femme.

 

— Ne dis pas ça ! grogna Ted.

 

— Peut-être bien que ma sœur serait capable de tuer mon enfant sous mes yeux. Après tout, elle m'a dénoncé à mes parents. C'est à cause d'elle que mon père m'a jeté le Doloris !

 

— Elle n'était pas seule, rappela le né-Moldu.

 

— Narcissa est comme elle.

 

— Je croyais que tu les aimais.

 

— Bien sûr que je les aime. Mais il n'empêche que ce sont deux Mangemorts avec chacune la Marque des Ténèbres sur le bras ! lâcha Andromeda.

 

— Tu plaisantes ? Comment le sais-tu ?

 

— Un jour, elles sont parties toutes les deux pendant longtemps et quand elles sont revenues, elles m’ont à peine parlé. Narcissa avait un regard froid et terrifié. Ce soir-là, j'ai senti que quelque chose avait changé chez elle… Et puis, elles n'ont pas hésité à me dénoncer ! »

 

 

 

Ted la prit dans ses bras. Il ne cessait de penser à combien elle était forte et que la vie ne l'avait pas épargnée ! Toutefois, il ne pouvait s’empêcher d’imaginer que leur vie serait parfaite une fois Voldemort vaincu…

 

 

 

* * * *

 

 

 

C'était enfin le jour de son mariage et Andromeda ne pouvait pas être plus heureuse. Elle avait décidé d'oublier ses sœurs pour la journée et de profiter de son moment.

 

 

 

Comme son père ne la conduisait pas jusqu’à l'autel, c'est son meilleur ami, Liam Greengrass qui l'accompagna. Sa robe était magnifique, c'était une robe bustier avec des froufrous en bas. La tulle était essentiellement blanche mais on y retrouvait des pointes de vert et de jaune pour rappeler les maisons des deux époux. Elle était d'ailleurs en accord avec la robe de Ted qui elle, était noire avec deux cœurs, un jaune et un vert, brodés sur son épaule.

 

Le temps de la marche vers l'autel paraissait durer des heures pour Ted ! Quand ils furent enfin arrivés, Andromeda se plaça face à son futur époux, devant l'enchaineur et sourit à Eileen. Ted agrippa le bras d'Andromeda qui l'imita et l'enchaineur commença :

 

 

 

« Ted Tonks, vous engagez-vous à protéger Andromeda Black quoi qu'il arrive et à ne jamais lui faire de mal ?

 

— Je m'y engage.

 

— Andromeda Black, vous engagez-vous à aimer Ted Tonks pour toujours et à ne jamais vous enfuir ?

 

— Je m'y engage. »

 

 

 

Des fils dorés sortirent de la baguette de l'enchaineur et enroulèrent les bras des mariés qui ressentirent tous les deux une forte chaleur au niveau de leurs poignets. Puis, plus rien. Tout disparut. Le serment inviolable venait d'être effectué. Aucun retour en arrière n'était possible. Ils s'embrassèrent sous les applaudissements de la foule.

 

 

 

Sept mois après, Andromeda accoucha d'une magnifique petite fille, Nymphadora Tonks. Très vite, ils se rendirent compte qu'elle était Métamorphomage. Ted était le plus heureux des pères. Sa fille était tellement jolie !

 

 

Ils emménagèrent très vite dans une petite maison au bord d'une colline dans le village de Cowsden. La vie reprit son cours et tout allait pour le mieux. Du moins, pour l'instant…

End Notes:

J'éspère que ça vous a plu, laissez une review !

3. Les maraudeurs by Lauramortentia

 

Cela faisait maintenant quatre ans que Andromeda, Ted et la jeune Nymphadora étaient installés dans leur maison. Voldemort était toujours au pouvoir et Andromeda n'avait pas eu de nouvelles de ses sœurs depuis la nuit où elle leur avait tout avoué. Même si elle savait, au fond, qu'elles n'avaient plus une lueur d'amour pour elle, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de croire qu'elles seraient un jour toutes les trois réunies, comme avant, une fois la guerre finie. Sirius aussi lui manquait énormément. Quand elle l'avait vu pour la dernière fois, il faisait sa rentrée à Poudlard et s'était tout de suite construit une mauvaise réputation en entrant à Gryffondor. Il était loin de l'élève modèle qu'était son frère. Il parlait souvent de James Potter et lui avait confié qu'il avait deux autres amis mais qu'ils étaient de sang-mêlé. Elle avait peur de ne plus jamais le revoir et qu'il passe du "côté obscur".

 

 

 

Quelqu'un frappa à la porte. Andromeda alla ouvrir, sa baguette à la main. Orion Black, le père de Sirius et Regulus, se tenait là, en larmes, devant la porte. Il avait une cicatrice en plein milieu de la figure et une plaie profonde sur l'épaule. Néanmoins, il avait l'air d'avoir rajeuni de trente ans mais la jeune femme n'y prêta pas attention. Cela faisait quatre ans qu'elle n'avait pas revu son oncle, ses souvenirs étaient sûrement flous. Ted s'avança et pointa sa baguette vers lui.

 

 

 

« Orion ? Mais qu'est-ce que tu fous ici ? Retourne chez toi ! s'écria Andromeda.

 

— Andromeda ! C'est moi ! Sirius ! bafouilla-t-il.

 

— Sirius ? Pourquoi es-tu là ? Tes parents t'ont interdit de venir ! s'exclama Ted.

 

— Ils ne m'interdiront plus rien, déclara le jeune Black.

 

— Tu t'es enfui ? demanda sa cousine. »

 

 

 

Il approuva d'un signe de tête. Andromeda se sentait soulagée. Il ne suivrait pas la voix de son frère, de ses sœurs et de leurs parents ! Elle l'invita à entrer et Ted prépara du thé. Ils s'assirent dans le salon, Andromeda voulait tout savoir.

 

 

 

« Pourquoi t’es-tu enfuit ? l’interrogea-t-elle.

 

— Euh… Je ne sais pas si je peux te le raconter… hésita Sirius.

 

— Tu peux tout me dire, assura sa cousine en souriant.

 

— Tu ne t'en souviens sûrement pas mais, quand on était plus jeunes, je parlais souvent de mon ami, James Potter. Sauf que je n'avais dit qu'à toi que j'avais deux autres amis de sang mêlé… commença le Gryffondor.

 

— Je m'en souviens. Je me souviens de tout, l'interrompit Andromeda.

 

— Eh bien, je suis amoureux de l'un d'eux ! lâcha-t-il. Et mes parents sont homophobes.

 

— Aïe…

 

— Et c'est pas tout ! C'est un loup-garou.

 

— Et il est de sang mêlé, compléta-t-elle. »

 

 

 

Andromeda éclata de rire. Son cousin avait fait fort ! Elle imaginait la tête de son oncle et de sa tante quand ils l'avaient découvert.

 

 

 

« Qui est-ce ?

 

— Remus Lupin.

 

— Maman et papa parlaient souvent de Lyall Lupin, se souvient-elle.

 

— C’est son père ! Il est de sang pur mais sa mère est une moldue, expliqua Sirius.

 

— Tes parents devaient être fous ! dit Andromeda en riant.

 

— En fait, ils ne le savent pas. Ou peut-être que si… Je leur ai laissé un mot et je me suis enfui.

 

— Pourquoi ?

 

— Parce que j'étais là la nuit où tu es partie et que c'était déjà bien trop dur à regarder alors je n'ose imaginer ce que c'est de le subir ! »

 

 

 

Sirius avait raison. C'était bien trop dur de subir la colère des Black.

 

 

 

Ils discutèrent un long moment de Poudlard, leur famille et plein d'autres choses, pour rattraper le temps perdu. Sirius faisait tout pour éviter de parler de Narcissa et de Bellatrix mais il savait qu'Andromeda voudrait des nouvelles de ses sœurs.

 

 

 

Un chat entra dans la pièce suivi de Ted qui lui courrait après en criant : « Nymphadora, reviens ! » Sirius observait la scène en souriant : il adorait les chats.

 

 

 

« Il est trop mignon ! s'émerveilla-t-il.

 

— C’est ma fille, répondit Andromeda en rigolant.

 

— Ta fille ? Attends, t'as une fille ? Et c'est un chat ?

 

— Elle est Métamorphomage, elle peut se transformer comme elle veut ! »

 

 

 

Sirius se leva et s'accroupit devant Nymphadora.

 

 

 

«  Regarde ça, je le fais juste pour toi ! »

 

 

 

Il se changea en chien sous les yeux émerveillés d'Andromeda. Nymphadora se retransforma alors en petite fille tout à fait normale, pour le plus grand bonheur de son père, et rit aux éclats.

 

 

 

« Sirius !? Tu es un Animagus ? Pourquoi tu ne me l'as pas dit ?

 

— Je suis pas déclaré donc j'essaie de le dire à un minimum de personnes.

 

— Pourquoi ne t’es-tu pas déclaré ?"

 

 

 

Sirius lui expliqua toute son histoire, comment il s'était lié d'amitié avec James Potter, Remus Lupin et Peter Pettigrew, comment il avait découvert que Remus était un loup-garou, et le moment où il avait trouvé l'idée des Animagi. Il s'était transformé en chien, James en cerf et Peter en rat et à chaque nuit de pleine lune, ils se retrouvaient dans une cabane construite par le professeur Dumbledore à Pré-au-lard pour aider Remus à contrôler sa lycanthropie et qu'il avait peur que tout le monde le découvre. Andromeda n'en revenait pas ! Son cousin avait tellement changé ! En si peu de temps, il était devenu un jeune homme généreux, bienveillant et qui n'avait pas eu peur de se lancer dans un processus de magie dangereux d'un niveau très avancé alors qu'il n'était qu'en 2ème année, tout cela pour aider son ami ! De plus, il s'était découvert un amour pour les hommes et n'avait pas hésité à quitter sa famille pour vivre comme il le voulait. C'était un sorcier qui savait ce qui était juste et qui se battait pour défendre ses idées, il n'hésitait pas à défendre les plus faibles, et Andromeda l'admirait beaucoup pour ça. Pour tout.

 

 

 

Sirius avait envoyé une lettre à ses amis pour les tenir au courant de ce qu'il s'était passé. Il n'avait bien évidement pas mentionné la raison qui l'avait poussé à s'enfuir de chez lui car il ne voulait pas que Remus soit au courant des sentiments qu'il avait pour lui. James lui avait répondu qu'il pouvait venir habiter chez lui en attendant d'être majeur et de trouver une maison. Sirius préférait rester chez sa cousine qu'il n'avait pas vu depuis bien trop longtemps et qui lui avait manqué mais, en même temps, sa présence dans cette maison mettait en danger Nymphadora. Il avait donc accepté l'invitation et, pas plus tard que le lendemain, Andromeda, accompagnée de Nymphadora qui voulait absolument rencontrer les amis du cousin de sa mère, emmena Sirius chez les Potter.

 

 

 

En arrivant devant la porte, Sirius remercia sa cousine et lui promit de lui écrire souvent. Ensuite, il sonna à la porte et, à sa grande surprise, quatre personnes vinrent lui ouvrir.

 

 

 

« Patmol ! cria Lily Evans en lui sautant dans les bras.

 

— Putain mon pote, t'as fait fort ! Te barrer de chez toi sans prévenir personne ! admira James en lui tapant dans la main.

 

— Qui est Remus Lupin ? questionna Andromeda.

 

— Euh c'est moi… Pourquoi ? hésita Remus.

 

— Non pour rien… dit Andromeda avec un sourire.

 

— Andy ! grogna Sirius.

 

— Moi c'est James Potter, lui c'est Peter Pettigrew et elle, c'est Lily Evans, bientôt Lily Potter… continua James avec un sourire envers Lily.

 

— Rêve pas trop, Potter ! répliqua Lily

 

— Elle t'a appelé Potter ! taquina Peter Pettigrew.

 

— J’étais là, Queudver, j'ai entendu ! marmonna James.

 

— C’est pas bon pour toi ! rigola Sirius.

 

— Oh c'est qui ? demanda Lily.

 

— Nymphadora Tonks, la fille de ma cousine. Elle est Métamorphomage, expliqua Sirius.

 

— Tu plaisantes ?

 

— Elle est trop chou ! affirma Remus.

 

— Bon bah moi je vais vous laisser hein ! Tu m'écris ! Et tu me racontes tout ce qu'il se passe avec Tu-sais-qui…

 

— Qu’est-ce que Voldemort a à voir dans cette histoire ?

 

— Quelle histoire ? interrogea Remus.

 

— Non rien, coupa Sirius.

— Je ne parlais pas de Voldemort… »

End Notes:

J'éspère que ça vous à plut, laissez une review !

4. S'engager by Lauramortentia

 

Fumseck voletait dans le ciel bleu de Cowsden puis atterrit devant la fenêtre des Tonks. Andromeda, n'ayant pas revu cet oiseau depuis ses études à Poudlard se méfiait un peu ; un Mangemort pouvait les attaquer à tout moment. Elle détacha la lettre accrochée à sa patte et lui caressa la tête avant que l'oiseau ne s’envole, puis elle retourna s'asseoir à la table du petit déjeuner avec son mari et sa fille qui avait bien grandi. Nymphadora venait de fêter son 10ème anniversaire et entrerait bientôt à Poudlard ! Andromeda ouvrit la lettre qui indiquait ceci :

 

 

 

Albus Dumbledore

 

Poudlard

 

 

 

Andromeda et Ted Tonks

 

17 rue Allan Regis

 

Cowsden

 

 

 

Mr et Mme Tonks,

 

Vous êtes invités à rejoindre l'Ordre du Phénix, une société secrète créée par moi-même, dans le but de vaincre Lord Voldemort. Cette société est composée essentiellement de vielles connaissances, anciens élèves de Poudlard ou toutes autres personnes en qui j'ai confiance. Notre première réunion aura lieu dès que j'aurai trouvé un quartier général assez grand et discret pour tous nous accueillir.

 

 

 

Cordialement,

 

Albus Dumbledore

 

 

 

Après avoir terminé la lecture de la lettre à haute voix, Andromeda s'exclama : « Bien sûr qu'on rejoint l'Ordre du Phénix ! » Elle avait toujours rêvé de combattre efficacement le Seigneur des Ténèbres et, par la même occasion, prendre sa revanche sur la famille Black qui lui avait enlevé tout ce qu'elle avait. Ted avait tout de suite proposé leur maison comme quartier général ce qui agaçait Andromeda : il ne se rendait pas compte quel danger cela représentait pour leur fille.

 

 

 

Après un long moment de dispute et quelques arguments, Andromeda accepta enfin d'accueillir l'Ordre du Phénix dans leur maison à condition que la Métamorphomage n'entende jamais leurs conversations.

 

 

 

* * *

 

 

 

La première réunion commençait dans quelques minutes et Sirius était déjà arrivé chez sa cousine. Il l'aidait à apporter des plats préparés un peu plus tôt dans la journée sur la table du salon.

 

 

 

« Frank et Alice seront là ? lui demanda-t-elle.

 

— Je ne sais pas. Pourquoi tu ne demandes pas à Eileen ?

 

— Elle n'a plus aucune nouvelle. C'est pour ça que je te le demande.

 

— Je les ai vus hier soir. Ils vont très bien, assura son cousin.

 

— D’accord, merci. Je vais aller lui dire. Elle est avec Nymphadora.

 

— Tu veux que j'amène ça aussi ? proposa Sirius.

 

— Oui, s'il te plait. C'est sympa. »

 

 

 

Andromeda monta dans la chambre de sa fille pour y retrouver sa meilleure amie, Eileen Fawley. Elle la rassura en lui affirmant que Sirius avait vu sa sœur la veille mais qu'elle ne savait pas si elle viendrait à la réunion. Elle réussit à convaincre sa fille de venir saluer les membres de l'Ordre avant de se coucher en lui disant que Sirius était arrivé et que Remus, James et Lily n'allaient pas tarder. Elles descendirent donc toutes les trois, pile au moment où la sonnette de la porte retentit. Ted ouvrit la porte laissant apparaître James, Lily, Peter, Remus, Alice, Frank et d'autres personnes qu'Andromeda n'avait jamais vues. Eileen sauta dans les bras de sa sœur sous le regard attendri de sa meilleure amie. Andromeda était heureuse de les voir réunies mais elle eut un flash, un retour vers le passé : elle était assise, seule, sur un canapé du salon du 12 square Grimmaurd. Elle n'avait qu'une dizaine d'années et elle attendait bien sagement le retour de sa famille qui l'avait laissée seule. Quand la porte s'ouvrit, elle se jeta dans les bras de Narcissa et de Bellatrix en souriant. Elle était heureuse. Soudain, elle revint dans son salon, vingt ans plus tard. Elle dut s'asseoir sur une chaise pour ne pas tomber par terre et une larme que personne ne remarqua coula sur sa joue : ses sœurs lui manquaient, encore plus que d'habitude.

 

 

 

« Remus ! hurla Nymphadora en se dirigeant vers lui.

 

— Salut Dora ! Comment tu vas ? demanda-t-il.

 

— Je vais bien ! affirma la fillette.

 

— Lily et James sont là aussi. Tu vas les voir ? »

 

 

 

Nymphadora Tonks se dirigea vers Lily Evans pour la saluer elle aussi.

 

 

 

« Salut Lily ! bafouilla-t-elle.

 

— Coucou toi !

 

— Dora viens te coucher maintenant ! cria sa mère.

 

— J’arrive !

 

— Bonne nuit Dora, glissa Sirius.

 

— Attend Sirius ! l'interrompit Nymphadora.

 

— Oui ?

 

— Fais attention, y'a un truc que maman a préparé, c'est pas bon. Viens je vais te montrer ce que c'est, dit-elle en se dirigeant vers la table où tous les plats avaient été déposés. C'est ça !

 

— Promis j'en mangerai pas ! répondit-il d’un ton amusé. »

 

 

 

Tout le monde était arrivé et Dumbledore prit enfin la parole.

 

 

 

« Pour commencer, merci à tous ceux qui ont répondu présent pour cette réunion. Il faut savoir que, sur vingt-neuf personnes convoquées, vous êtes vingt à être venues, plus les cinq autres personnes qui ne pouvaient pas venir mais qui font quand même partie de l'Ordre du Phénix. Je voudrais aussi remercier Ted et Andromeda Tonks qui m'ont proposé de transformer leur maison en quartier général le temps de nos réunions. J'ai fait appel à des personnes en qui j'avais confiance pour former une armée. Généralement, ce sont des amis ou des anciens élèves de Poudlard. Comme vous ne vous connaissez pas tous, je vais faire les présentations rapidement. De gauche à droite, Alastor Maugrey, Kingsley Shacklebolt, Fabian Prewett, Gideon Prewett, Sirius Black, James Potter, Lily Evans, Peter Pettigrew, Remus Lupin, Andromeda Tonks, Ted Tonks, Elphias Doge, Marlene McKinnon, Eileen Fawley, Dedalius Diggle, Caradoc Dearborn, Emmeline Vance, Mondingus Fletcher, Alice Londubat et Frank Londubat — d’ailleurs félicitations à vous pour votre mariage !

 

— Merci, glissa Alice.

 

— Il y a aussi Rubeus Hagrid, Sturgis Podmore, Dorcas Meadowes, Benjy Fenwick et Edgar Bones qui seront sûrement là à la prochaine réunion. »

 

 

 

Le reste de la soirée se passa sans encombre. La réunion terminée, presque tout le monde avait quitté les lieux sauf Dumbledore et James qui discutaient avec Ted, et Andromeda profita de ce moment de répit pour s'éclipser. La soirée avait été longue et ils avaient de nombreuses fois parlé de la famille Black, ce qui l'avait éprouvée. Elle s'assit au bord de la colline devant chez elle mais fut très rapidement rejointe par Albus Dumbledore.

 

 

 

«  Andromeda ? commença-t-il.

 

— Oui ?

 

— Je voulais juste que tu sois au courant que Narcissa fait partie des quatre personnes qui ont refusé de faire partie de l'Ordre du Phénix, annonça-t-il.

 

— Vous l'avez appelée ? s'étonna Andromeda.

 

— J’ai confiance en ta sœur, répondit Dumbledore.

 

— Je pensais être la seule.

 

— Ne perds pas espoir, conseilla son ancien professeur.

 

— C’est facile à dire pour vous ! Ça fait presque dix ans que je suis sans nouvelles de Narcissa et de Bellatrix ! sanglota la Serpentard.

 

— Détrompe toi. J'ai aussi fait appel à Abelforth Dumbledore : mon frère. Il ne m'a même pas envoyé de réponse. Ça fait presque quatre-vingts ans que je ne lui ai pas parlé.

 

— Quatre-vingts ans ? Pourquoi ?

 

— Si ça ne te dérange pas, je ne répondrai pas à ta question. C'est beaucoup trop personnel et j'ai honte de cette histoire…

 

— Je comprends. Vous disiez avoir reçu une réponse de ma sœur ? Pourquoi ne vient-elle pas ? »

 

 

 

Albus Dumbledore lui expliqua qu'elle venait d'avoir un enfant et que, comme Molly et Arthur Weasley, elle ne pouvait pas venir car elle devait s'en occuper.

 

 

 

«  Son fils ?

 

— OH... Désolé, je suppose que tu ne le savais pas, s'excusa Dumbledore quand il se rendit compte de sa bêtise.— J’ignorai même qu'elle était mariée, avoua Andromeda.

 

— Tu devrais essayer de la recontacter.

 

— Je lui envoie une lettre à son anniversaire et à Noël. Tous les ans. Je n'ai jamais eu aucune réponse.

 

— Essaye d'aller la voir.

 

— Et vous, pourquoi n’allez-vous pas voir Abelforth ?

 

— J’ai peur, répondit Albus sur un ton calme qui lui était propre.

 

— Vous avez toujours été de bon conseil, professeur. Je vous assure. Alors essayez de les appliquer. »

 

End Notes:

J'éspère que ça vous à plu, laissez une review !

5. Tout perdre by Lauramortentia

 

Quelques jours avant Halloween de l'année 1981, Andromeda, Ted et Sirius étaient partis en mission pour l'Ordre du Phénix. La Marque des Ténèbres flottait au-dessus d'une forêt et les trois sorciers devaient retrouver le corps de la victime. Après plusieurs heures de recherches, Sirius proposa de séparer le groupe pour chercher plus vite car la nuit commençait à tomber. Les autres acceptèrent : Hagrid gardait Nymphadora mais ils ne voulaient pas rester loin d'elle trop longtemps.

 

 

 

Andromeda s'enfonça dans une partie sombre de la forêt, elle ne voyait presque rien. «  Lumos », un jet de lumière sortit de sa baguette et illumina une partie de la forêt. Elle remarqua une silhouette encapuchonnée non loin d'elle. Elle avança, sa baguette à la main, prête à attaquer. Mais…

 

 

 

« Narcissa ?

 

— Andromeda ? Je n'ai pas le temps, dit-elle en partant.

 

— Narcissa ! cria sa sœur.

 

— Lâche-moi ! lui répondit-elle.

 

— Non ! Je dois te parler, Narcissa ! insista Andromeda. Tu ne m'as plus jamais adressé la parole depuis mes fiançailles avec Ted !

 

— Et ce n'est pas sans raison.

 

— Mais pourquoi toi ?! Cygnus, Druella… même Bellatrix je peux comprendre. Mais toi ! cria-t-elle.

 

— Je ne suis pas si différente d’eux, fit remarquer Narcissa.

 

— Tu n'es pas comme eux ! Tu es comme Sirius et moi !

 

— Je n'ai pas de temps à perdre avec toi, Andromeda. Au revoir.

 

— Et ton fils ?

 

— Quoi ?

 

— Comment s'appelle ton fils ? questionna-elle.

 

— Drago Lucius Malefoy, répondit la blonde d'une voix froide mais hésitante.

 

— Malefoy ? Tu n'as pas fait ça… chuchota Andromeda.

 

— Je ne vois pas de quoi tu parles.»

 

 

 

Andromeda ne savait pas trop quoi penser de ce court moment. Elle avait revu sa sœur et c’était tout ce qu'elle avait espéré. Mais, en même temps, elle avait appris que cette dernière allait partager sa vie avec leur pire ennemi commun. Lucius Malefoy ! C'était un ancien préfet de Serpentard, le pire que Poudlard ait jamais connu d'après les sœurs. Enfin, ce n'était plus vrai maintenant, pour Narcissa. Lucius était l'imbécile qui s'amusait à l'insulter et à la bousculer dans les couloirs, maintenant, il était son mari et le père de son fils. Andromeda sortit de ses pensées en entendant Ted et Sirius qui revenaient vers elle.

 

 

 

«  On a trouvé le corps, annonça Ted en arrivant.

 

— Vous avez reconnu la personne ? demanda la jeune femme.

 

— Andromeda… commença Sirius.

 

— C’est Eileen, coupa Ted

 

— Non, chuchota sa femme.

 

— Andy…

 

— NON ! Pas elle… PAS ELLE ! hurla Andromeda.

 

— Andy... Viens, rentrons. Dora nous attend…

 

— POURQUOI ? Pas elle… Vous pouvez la sauver ! C'est possible ! J'en suis sûre.

 

— Non…

 

— Mais si ! Fais quelque chose Ted ! Aide-moi ! C'est ma meilleure amie…

 

— Andromeda, je suis désolé. Elle est morte… »

 

 

 

Sur ces mots, Sirius prit sa cousine dans ses bras. Il savait la douleur que procurait la perte d'un être cher. Son frère, Regulus, était porté disparu depuis 1979 mais son corps n'avait jamais été retrouvé et même s’ils ne l'avaient jamais vraiment apprécié, les deux Black étaient dévastés par cette perte.

 

 

 

Ted agrippa le bras d’Andromeda et transplana avec elle tandis que Sirius retournait près du corps de leur amie afin de le ramener auprès de sa famille. Eileen et Andromeda avaient passé toutes leurs années à Poudlard ensemble, avec Narcissa et Bellatrix, et cette mort représentait beaucoup pour elle car son amie était la seule à encore croire en la bonté de ses sœurs. Maintenant qu'elle n'était plus là, elle était seule. Seule contre tous.

 

 

 

* * *

 

 

 

Le soir d'Halloween, Andromeda, Ted et Nymphadora s'étaient déguisés mais ne sortaient pas de chez eux. Sirius et Peter devaient venir les rejoindre. Nymphadora aurait aimé que Remus les retrouve aussi mais il était en mission pour l'ordre du Phénix, ce qui contraria beaucoup la fillette. Quant à la famille Potter, ils étaient coincés à Godric's Hollow pour se protéger de Lord Voldemort. Ils ne risquaient rien s’ils restaient là-bas. Sirius gardait leur secret.

 

 

 

Andromeda ne pouvait s'empêcher de penser à Eileen. Sa meilleure amie lui manquait énormément et elle n'avait même pas eu le droit à des funérailles dignes de ce nom. Alice tentait de rester forte mais son sourire forcé ne trompait personne. Sa sœur lui manquait. Elle avait toujours perçu son aînée comme un exemple, une protection et un espoir de gagner la guerre ! Sans elle, elle ne savait pas quoi faire et pensait avoir déjà perdu contre Voldemort.

 

 

 

Sirius et Peter n'étaient toujours pas arrivés et Andromeda commençait à s'inquiéter. La pluie s'était mise à tomber et… Non ! Ce n’était pas possible ! Pas maintenant !

 

 

 

«  Ted ! hurla Andromeda.

 

— Quoi ? demanda Ted en arrivant.

 

— Regarde ! ordonna la jeune femme en pointant la fenêtre du doigt.

 

— Non… La Marque… »

 

 

 

La Marque des Ténèbres flottait dans le ciel. Peter ? Sirius ? Alice ? Une larme coula sur la joue d'Andromeda. Et si un ami à elle était mort cette nuit, comme la dernière fois ? Elle envoya une lettre à Dumbledore pour le prévenir.

 

 

 

Le professeur McGonagall transplana dans la maison des Tonks un peu plus tard dans la soirée. Nymphadora dormait depuis un petit moment et le couple était assis dans le salon, repensant à la Marque des Ténèbres qui flottait toujours dans les airs.

 

 

 

«  Ted, Andromeda, j'ai à vous parler, annonça le professeur de Métamorphose.

 

— Que se passe-t-il Minerva ? s'inquiéta Ted.

 

— Cela a un rapport avec la Marque ? demanda Andromeda.

 

— Oui. C'est Sirius Black qui l'a lancée, commença Minerva.

 

— Quoi ?! C'est impossible !

 

— Qui a-t-il tué ?

 

— Peter Pettigrew, répondit la vieille femme. Nous n'avons retrouvé qu'un doigt lui appartenant. Nous ignorons comment il s'y est pris et pourquoi il l'a fait mais il l'a détruit.

 

— Peter était un de ses plus grands amis ! Un de mes plus grands amis…

 

— Il a également assassiné douze moldus et…

 

— Je ne peux pas le croire !

 

— Andromeda, cela ne m'étonne qu'à moitié. Après tout, votre cousin est un Black.

 

— Aujourd’hui, Sirius n'est pas plus un Black que vous, Minerva ! lança Andromeda. Il ne croit pas en la pureté du sang et ne se sent pas supérieur aux Moldus !

 

— Andy, calme toi… Je ne comprends pas plus que toi pourquoi ton cousin s'est retourné contre nous, mais il faut l'accepter. On ne peut faire confiance qu’à une poignée de gens ici. Tu le sais.

 

— Ce n'est pas tout… Sirius a aussi indiqué l'adresse de James et Lily à Vous-savez-qui.

 

— NON ! NON SIRIUS ! NON !

 

— Andy ! Andromeda !

 

— Non… »

 

 

 

Andromeda ne pouvait croire ce que racontait son ancien professeur. Sirius était son cousin, un garçon merveilleux, puissant, mais surtout un homme bon et généreux… Elle ne pouvait imaginer qu'en une seule nuit, elle ait perdu tous ses amis et ses espoirs à cause de lui.

 

 

 

«  Ils sont morts ? questionna Ted.

 

— James est mort le premier, commença McGonagall.

 

— James est… A cause de…

 

— Vous-savez-qui voulait tuer Harry, mais Lily s'est jetée entre lui et son fils, le sortilège a alors rebondi et a frappé le Seigneur des Ténèbres. Il a disparu. Les Mangemorts essayent de retrouver sa trace et certains Aurors ont déjà des pistes mais…

 

— Mais ? demanda Andromeda, en larmes.

 

— Votre sœur s'est rendue chez les Londubat et les a torturés pour le savoir. Jusqu’à la folie. »

 

 

 

Andromeda se sentait enfermée, étouffée, à l'étroit. Son cœur se serrait de plus en plus au fur et à mesure que Minerva McGonagall parlait. Mais elle devait se rendre à l’évidence. Dix ans plus tôt, elle n'avait plus rien, elle s'était reconstruite, s'était de nouveau attachée aux mauvaises personnes et une fois de plus, elle avait tout perdu. Elle pensait à sa fille. Nymphadora avait toujours dit qu'elle prendrait exemple sur les Maraudeurs et qu'elle voulait avoir des amis comme eux. Eileen était sa marraine et Sirius son parrain. Mais aujourd'hui, aucun d'entre eux étaient encore considérés comme tels.

 

 

 

Des larmes coulaient sur ses joues et malgré tous ses efforts, elles ne voulaient pas s'arrêter. Elle sortit dehors, et s'assis au bord de la colline. Il faisait froid mais elle n'y prêta pas attention. Elle fixait la Marque des Ténèbres qui flottait toujours dans le ciel, repensant à tous ses amis, morts, torturés ou devenus ennemis et remarqua une étoile juste à côté.

 

 

 

«  Sirius… murmura-t-elle dans un sanglot. »

 

 

 

*****

 

 

 

Nous connaissons tous l'histoire qui vient après, les souffrances de certains personnages, l'injustice de leur histoire et tous leurs secrets et même si cela va prendre une quinzaine d'année, ne vous inquiétez pas car un jour, elle comprendra.

 

 

End Notes:

Voila ! C'est la fin de cette histoire tragique ! (je ferait surement une suite !) J'éspère qu'elle vous a plu, laissez une review !

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=37630