Pour toujours Nephtis by bellatrix92
Summary:

https://i.servimg.com/u/f92/19/64/73/66/tm/73291010.jpg

 

Nephtis Rosier, épouse d'Abraxas Malefoy, mère de Lucius et Ignacius Malefoy. 

Quelques morceaux choisis de son mariage jusqu'à sa mort.

 

L'image appartient à Disney


Categories: Biographies, Univers Alternatifs Characters: Famille Malefoy
Genres: Famille
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Les Enfants perdus, La Guerre des Sorciers, L'illustre et noble famille Malefoy, Eris Malefoy, l'héritière déconfiée
Chapters: 3 Completed: Non Word count: 5539 Read: 862 Published: 13/09/2020 Updated: 22/12/2020
Story Notes:

Cette fanfiction fait partie de ma série UA "Les enfants perdus" et revient sur le personnage de Nephtis.

Magnifique by bellatrix92
Author's Notes:

Bonne lecture!

- Tu es vraiment magnifique !

La voix de Callypso n’est qu’un souffle, et pourtant l’on y perçoit une admiration toute maternelle. Nephtis ne tique pas, elle sait déjà qu’elle est jolie, et encore plus qu’elle a énormément de chance.

Qui aurait cru qu’elle, la benjamine des Rosier, fasse un tel mariage avec la conjoncture actuelle ?

Des années auparavant sa mère, née Gaunt, s’était déjà élevée au dessus de sa condition en épousant son père. Les railleries avaient été nombreuses car cette famille passait pour dégénérée, mais trois fils bien faits de leur personne et deux filles charmantes avaient suffi à faire taire les sarcasmes.

Achille, de dix-sept ans son aîné, a épousé Callypso Prewett, une autre Sang-Pur. Les autres n’ont pas encore trouvé chaussure à leur pieds, à part sa sœur Druella qui s’est mariée très jeune à Cygnus Black.
Dans quelques mois, elle sera mère une seconde fois, après la naissance de la petite Bellatrix.

Nephtis sait que son destin aurait largement pu être pire. C’est Achille et Callypso qui l’ont élevée depuis ses sept ans, lorsque ses parents sont morts au service de Grindelwald. Et en temps que chef de famille, son frère aîné s’est énormément préoccupé de son avenir. C’est à lui qu’elle doit ce mariage prestigieux avec l’héritier des Malefoy car il a su profiter de sa place enviable au sein du ministère pour la propulser dans les hautes sphères.
Elle sait aussi parfaitement qu’il s’est servi d’elle, comme d’un joyaux familial mettant en valeur sa propre personne. Mais elle ne lui en veut pas, c’était la meilleure chose à faire, pour lui comme pour elle.

Magnifique ? Dans sa robe blanche à col de dentelles, elle se sent surtout un peu perdue à vrai dire, du haut de ses dix-huit ans à peine sonnés. Bien sûr elle est jolie, cela elle le sait très bien. Les Malefoy sont très sélectifs dans le choix de leurs conjoints et la santé prime sur tout le reste, avec l’apparence physique et la pureté du sang bien-sûr. Ils connaissent et craignent les ravages de la consanguinité.

Mais magnifique ?
A vrai dire, elle en doute et se sent surtout effrayée par l’ampleur de la tâche qui l’attend. Les Malefoy sont immensément riches, le père d’Abraxas en fin de vie et on attend d’elle qu’elle administre leur immense domaine aux côtés de son mari.

Oui elle a peur, et il y a de quoi.
Callypso et Achille l’ont bien-sûr formée à ce rôle d’épouse et d’administratrice. D’ailleurs elle avait depuis un an la responsabilité d’une partie de la maison, pour soulager Callypso, déjà mère quatre fois et encore une fois enceinte. Nephtis sait pertinemment que ce ne sera pas la dernière, sa tante ne vit que pour enfanter et elle a encore quelques années avant que l’âge ne la rattrape.
Elle-même ne pourrait pas, c’est bien trop dur et elle se félicite que les Malefoy ne fassent pas partie des « familles de lapins » comme on appelle parfois certaines familles de sang-purs comme les Prewett, les Rosier, les Weasley ou encore les Nott. Les Malefoy au contraire ont bien compris que limiter leur nombre de descendants permettait de préserver leur fortune, et ils s’y emploient. Un fils, deux au grand maximum etdes filles peu dotées leur ont permis de rester la famille la plus riche du monde sorcier britannique.

Nephtis doute, d’elle-même, et de tout jusqu’à son destin en fait. Est-elle vraiment à sa place dans un tel milieu ? Elle, la Choixpeauflou Poufsouffle/Serpentard ? Le choixpeau a hésité presque dix minutes avant de lui demander son avis entre les deux.
Elle-même doit se l’avouer, elle a hésité une demi-seconde. L’esprit de la maison au blaireau l’avait toujours attirée et, à l’époque, ce n’était pas un tel enjeu.

Mais avec le recul, elle se félicite d’avoir choisi Serpentard, car sans cela toutes ces portes ne lui auraient jamais été ouvertes.
Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=37704