S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Petits coeurs et lancer de nains par Azenor_et_Verowyn

[16 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Comme notre pseudo le laisse deviner, nous sommes en fait deux (d'où la catégorie fic commune !). Exilées dans un pays de barbares et réunies pour une semaine, nous n'avons pas trouvé mieux que de nous terrer devant un ordinateur plutôt que de visiter ces terres inconnues.
Note de chapitre:

La coupure est un peu arbitraire, mais nous voulions absolument poster le jour J, soit aujourd'hui ! (En espérant que les modos laissent effectivement paraître cette fic le 14.)

Bonne lecture !
Le quatorze février suivait le treize février. C’était une évidence logique. Pourtant, Severus Rogue ne s’y faisait toujours pas. Ce matin-là, toutefois, il ne réalisa quel jour on était qu’en débarquant dans la Grande Salle. Parce que la première chose qui avait occupé ses pensées quand son hibou mécanique avait hululé – le tirant des rêves fort agréables dans lesquels il était plongé – c’était justement de maudire ce satané hibou. L’appareil était en effet légèrement défectueux, le son en était plus qu’atroce, et le seul moyen que Rogue avait trouvé pour le faire taire, c’était de le cogner avec une violence relative contre le mur où il était accroché. Ce qu’il faisait d’ailleurs, il fallait bien l’avouer, avec un certain plaisir sadique. En plus du hibou, il maudissait aussi Albus Dumbledore, qui, décidément, lui faisait des cadeaux de Noël de plus en plus débiles d’année en année… Et surtout, surtout, il maudissait ces abrutis de Gryffondors à qui il allait devoir dispenser son premier cours de la journée.
Après avoir fait sa toilette et enfilé sa sempiternelle robe noire, il se dirigea néanmoins vers la Grande Salle pour y prendre le petit-déjeuner en compagnie de ses collègues. A côté de ses collègues eut été plus exact. Severus Rogue n’était pas vraiment du genre à copiner, ni durant les repas, ni à d’autres moments de la journée, et encore moins au petit-déjeuner. Il démarra donc celui-ci le nez dans son porridge, comme à son habitude.
Il avait bien l’intention de rester indifférent à tout et à tous, quand il entendit le détesté Gilderoy Lockhart s’éclaircir la voix. Malgré lui, Rogue releva les yeux. L’autre guignol avait des fringues encore plus ridicules que d’habitude, si du moins cela était possible. Il commença un long monologue que Rogue ne put éviter d’entendre. Il n’était pas bien sûr de comprendre ce que ses oreilles percevaient. Mais son esprit resta bloqué sur les mots « Saint Valentin, Cupidon, Nains, Chansons… ». Et il crut bien discerner également que ces mots et surtout l’affreuse réalité qu’ils recouvraient seraient applicables à toute la journée. Il jeta un regard en coin au Directeur de Poudlard, espérant encore que celui-ci allait intervenir pour faire cesser ce projet grotesque, et ramener un peu d’ordre entre les murs de la vénérable école de sorcellerie. Et c’est avec un affolement grandissant qu’il se rendit compte que Albus n’avait pas l’air le moins du monde décidé à faire quoi que ce soit. Il arborait même un sourire que Severus aurait qualifié de malicieux s’il l’avait vu sur les lèvres de quiconque d’autre que le respectable Mage – et d’insolent sur celles de Potter. Il essaya de décrypter sur le visage de ses collègues ce qu’ils pensaient de cette déchéance, espérant y voir se refléter la même horreur ébahie que sur le sien. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Minerva Mac Gonagall avait l’air choquée. Un bruit strident sortit Rogue de ses pensées. Il tourna la tête vers la salle : un nain, déguisé en Cupidon, s’était mis à chanter d’une voix criarde un poème aux vers bancals à une élève de Serpentard de Sixième Année.

Rogue n’était plus seulement horrifié ou choqué, il était furieux : la gangrène avait commencé par attaquer sa propre Maison !... C’en était plus qu’il n’en pouvait supporter, il se leva de table sans avoir fini son porridge et rejoignit la salle des professeurs. Il y fut rapidement suivi par sa collègue de Métamorphose. Une mèche de cheveux châtains s’échappait de son chignon habituellement tiré à quatre épingles, preuve de son émoi. Elle s’assit juste en face du Maître des Potions, qui se serait bien passé de cette proximité.

_ Décidément, Gilderoy ne nous aura rien épargné !…

Rogue eut un petit grognement qui pouvait passer pour un acquiescement.

_ Il aurait au moins pu apprendre à chanter juste à ses nains !...

Le visage de Rogue aurait pu servir de définition au terme « inexpressif ».

_ Je trouve ça dommage de gâcher ainsi une aussi belle tradition que celle de la Saint Valentin. Il y a tout de même bien des manières bien plus romantiques pour montrer son amour, vous ne trouvez pas, Severus ?...

Rogue se demanda un instant si c’était bien à lui qu’on demandait son avis sur la Saint Valentin. Elle se moquait de lui, ou quoi ?... Il se doutait bien que pour une jeune femme comme Minerva Mac Gonagall, cette date n’était pas aussi amère et frustrante que pour lui. Il ne pouvait tout simplement pas supporter tous ces couples, ces poèmes d’amour, ces cœurs roses, cette mièvrerie, ça lui donnait envie de vomir !...

_ Oui, certainement, répondit-il d’un ton morne qui montrait bien à quel point il était profondément convaincu de ce qu’il disait.

Elle lui adressa un petit sourire qui lui causa un drôle d’effet. Il se leva à nouveau et prit la fuite vers les cachots. Il manqua à deux ou trois reprises de buter dans un nain au cours de son trajet. Il faut dire que ces satanées créatures avaient envahi le moindre couloir, jusque dans ses cachots bien aimés. Il avait une bonne demi-heure d’avance par rapport à son premier cours. Il s’installa à son bureau, heureux de pouvoir enfin être tranquille. Son visage s’éclaira à l’idée, qu’ici dans sa salle de classe, tout serait normal. Rien de cette épouvantable fête de la Saint Valentin ne transpirerait, un jour comme les autres, peut-être donnerait-il plus de retenues qu’à l’ordinaire… Et c’est donc avec une certaine joie qu’il débuta son premier cours. Cela faisait environ une demi-heure que la leçon était commencée, certains chaudrons commençaient déjà à bouillir anormalement signe avant-curseurs pour leurs propriétaires de devoirs supplémentaires, quand on frappa à la porte. Severus Rogue n’eut même pas le temps de répondre que celle-ci s’était ouverte, laissant apparaître un de ces êtres à l’accoutrement ridicule ! Le Maître des Potions n’en croyait pas ses yeux, et avant même qu’il ordonne au nain de sortir de sa classe, celui-ci s’était mis à chanter :

« Toi qui illumine toute mon existence
Pour un regard de toi je tomberai en transe »

face à un garçon de Gryffondor. Severus ne prit pas la peine de dire quoi que ce soit, il attrapa la créature par son carquois, la souleva d’un air dégoûté tandis que celle-ci gesticulait comme un coureur sur un tapis électronique, et la lâcha dans le couloir comme s’il s’agissait d’une chaussette nauséabonde. L’élève de cinquième année qu’il venait ainsi de libérer de la présence du nain avait l’air plutôt soulagé, et comme c’était un Gryffondor, cela avait une certaine tendance à l’irriter.

_ Dix points en moins pour vous être donné en spectacle dans ma classe, O’Connor.

Celui-ci savait que ce n’était pas la peine de répliquer, et il se contenta de rentrer la tête dans les épaules. Rogue poursuivit son cours comme si de rien n’était. Les leçons suivantes se déroulèrent de la même façon, c'est-à-dire qu’il fut fréquemment interrompus par ces espèces de nain de jardin déguisés en Cupidon qui osaient venir chanter leurs imbécilités dans SA classe. Enfin, SON cachot, quoi… Et il les expulsait tous de la même manière.
Au final et contre toute attente la pause de midi lui sembla presque une délivrance. Toutefois, il ne se risqua pas dans la Grande Salle, préférant prendre son déjeuner dans la salle des profs… Un peu de solitude lui ferait le plus grand bien. C’était sans compter le fait qu’au moins une autre personne semblait avoir eu la même idée que lui. Minerva Mac Gonagall était déjà là, et finissait de manger. Elle dégustait ce qui semblait être une glace à la framboise, avec une montagne de chantilly. Elle releva la tête pour jeter un coup d’œil à son collègue. Elle jugea à sa mine encore plus sombre qu’à l’habitude qu’il n’y avait pas que pour elle que la matinée avait été pénible. Elle décida d’engager la conversation :

_ Qu’ils remettent encore un pied dans ma salle et ce ne sera plus des métamorphoses provisoires mais des définitives que je leur ferais subir !

Malgré lui Rogue haussa un sourcil intéressé.

_ Et en quoi les avez-vous métamorphosés jusqu’à présent ?

_ Hum, une théière, une pince à sucre, une soucoupe et une petite cuillère ! Et vous Severus, comment vous en sortez-vous ?

_ Je me suis essayé au lancer de nain… répondit-il sobrement.

Minerva hocha la tête histoire de montrer qu’elle trouvait l’idée intéressante.

_ Peut-être que cet après-midi, je les plongerais dans mon chaudron.

Elle éclata de rire. Cela fit bizarre à Severus. Il n’avait pas essayé d’être drôle, mais il aimait bien la voir rire. Cela lui fit encore plus bizarre. Ce n’était pas vraiment son genre de se soucier de ce que les autres pouvaient ressentir.

_ De mon côté, je pense que j’aurais un service à thé complet en fin de journée. Je vous invite à partager un Earl Grey avec moi, une fois que j’aurais le nombre de tasses adéquat…

Elle ne riait plus, mais elle souriait. Il aimait bien aussi quand elle souriait. Il chassa rapidement cette idée de son esprit. Et attaqua son fish and chips. Minerva souriait toujours et Rogue ne comprenait pas pourquoi. Ni pourquoi elle l’observait manger.

_ Les meilleurs fish and chips que j’ai mangés, c’était face à la mer, à Aberystwyth. Une très jolie ville. Très romantique. Vous y êtes déjà allé Severus ?

Il lui jeta un regard en coin(,) interrogatif, et secoua la tête négativement. (1)

_ Vous devriez. Je suis sûre que ça vous plairait. C’est une ville magnifique, les gens y sont charmants.
Note de fin de chapitre :

(1) Bon, pour le coup de la virgule entre parenthèses, la Miss (elle) et moi (moi) nous sommes pris la tête pendant un bon quart d’heure, elle voulait l’enlever, je voulais la garder. C’était notre deuxième « dispute » en l’espace de quelques minutes, donc on a fini par trouver le compromis des parenthèses…
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.