S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Merci, Sirius par ediawe

[7 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Note de Ediawe: fanfic de ma petite soeur Nakito

Note de Nakito: Voici un petit man pregnant rien que pour vous... Bonne lecture

Avertissement: Man pregnant, déconseillé au moins de 12 ans
Ce matin là, les premiers rayons de l’aube qui pénétrèrent dans la salle commune rouge et or éclairèrent les débris de la fête de la veille. Les griffons gisaient au milieu des bouteilles vides tous endormis, ivres morts.

La lumière vînt chatouiller les paupières closes de Remus Lupin. Il ouvrit ses yeux dorés avec difficulté. Il avait mal à la tête. Non… Pas seulement à la tête… Il regarda autour de lui et referma les yeux. Il respira longuement : il fallait qu’il se calme, qu’il analyse la situation et surtout qu’il se rappelle…

La veille, après leur arrivée au château, James et Sirius avaient été aux cuisines chercher des litres d’alcool pour fêter le début de leur 7ème année. Remus avait d’abord été réticent mais la chaleur, l’ambiance, les suppliques de ses amis l’avaient fait craquer. Il avait commencé par juste un verre, puis deux, puis trois, puis une bouteille… Et après… Il n’e se souvenait plus mais la douleur au niveau de son postérieur et le corps nu de Sirius sur le sien lui laissait imaginer bien des choses…

Son ami bougea légèrement dans son sommeil, se frottant contre sa peau. Remus se sentit réagir instinctivement. Si Sirius se réveillait… Il voulut se lever discrètement mais l’héritier des Black avait déjà ouvert ses yeux sombres. Il lui sourit. Mort de honte, Remus le repoussa et s’enfuit en courant vers la douche.

Les cours avaient commencés depuis une semaine. Sirius et Remus avait fait comme si rien ne s’était passé mais, malgré eux, ils se tendaient lorsqu’ils se trouvaient à proximité et l’atmosphère devenait plus lourde. Aucun d’eux ne répondit aux questions incessantes de James et Lily.

Chaque jour, l’héritier des Black se maudissait de ne pas oser mettre les choses au clair, dire à son ami à quel point il le désirait depuis sa 4ème année, à quel point il l’aimait…Mais malgré le courage qu’étaient censé posséder les griffondores, il était paralysé par la peur de perdre le peu d’amitié que lui témoignait encore le loup-garou.

Remus, quant à lui, avait d’autres chiens à fouetter. En effet, depuis quelques jours, ses draps et ses couvertures se couvraient de sang ; beaucoup de sang… Il n’avait d’abord pas osé en parler quelqu’un et était devenu très doué pour les sortilèges de nettoyage mais, finalement, au bout de trois jours de saignements intensifs, il s’était rendu à l’infirmerie.

Mme Pomfresh l’avait d’abord dévisagé d’un air soupçonneux après qu’il lui décrit ses symptôme mais avait du se rendre à l’évidence en découvrant la tâche écarlate sur le caleçon du garçon.

Elle le fit s’étendre sur un des lits, tira les rideaux, l’aida à retirer son sous vêtement et lui demanda d’écarter ses jambes. Remus s’exécuta, rougissant, la vue brouillée par des larmes de honte. Il du rester dans cette position pendant près d’une demi heure tandis que l’infirmière opérait à des prélèvements avec sa baguette qu’elle enfermait dans des fioles étiquetées.

Elle finit par lui remettre une robe de malade et lui dit qu’il passerait la nuit à l’infirmerie. Elle lui fournit également des protections féminines, finissant de l’accabler de honte. Seul derrière les rideaux, il se prit à songer à Sirius. Jusqu’à présent son ami avait toujours été à ses côtés lors de ses séjours à l’infirmerie, surtout après les nuits de pleine lune. Il se souvint de sa peau pâle où se détachaient ses cheveux ébène qui descendaient en cascade le long de son corps musclé. Remus croyait voir son regard plein d’amour posé sur lui. Il voulait être avec lui…

Quand il se réveilla, Remus se sentait encore plus malade que d’habitude. Il essaya de se redresser et vomit presque aussitôt au pied de son lit. Un peu soulagé du poids de son estomac, un goût amer dans la bouche, il releva la tête et tomba nez à nez avec Mme Pomfresh et Dumbledore qui n’avait pas l’air d’apprécier qu’on vomisse à ses pieds sans l’avoir salué.

Remus était inquiet : pour que le directeur se déplace en personne, ça devait être grave…

Tandis que l’infirmerie épongeait le sol, le vieil homme s’assit sur l’autre bord du lit et lui fit un sourire qui se voulait rassurant mais qui eut comme unique résultat de lui glacer le sang dans les veines.

« Comment te sens tu, Remus ? »

Remus ne répondit pas et demanda d’une voix inquiète :

« Qu’est ce qui se passe ? Qu’est ce que j’ai ? »

Le directeur soupira. Remus avait toujours été un garçon intelligent : ce n’était pas la peine de tourner autour du pot :

« Remus, répond sincèrement : As-tu déjà eu des relations sexuelles avec d’autres hommes ? »

L’image de Sirius s’imposa à son esprit. Il hocha la tête :

« Une fois avec Sirius mais…on avait bu… »

Dumbledore fronça les sourcils et dit d’un air grave :

« Il va falloir prendre des décisions, Remus…Sache que quelque soit le moment tu aura toujours le choix…

- Qu’est ce que j’ai ? répéta Remus »

Cette fois ce fût Mme Pomfresh qui répondit :

« Tu es enceint, Remus »

Le garçon mit quelques instants à comprendre le sens de ces paroles :

« Mais…C’est impossible : Je suis un homme…

-C’est une réaction commune aux loup garou. Les animaux ayant pour but la reproduction, le loup en toi a réagi aux sécrétions sexuelles de ton partenaire qui ont pénétrés en toi, une poche s’est formé dans ton ventre où a commencé à grandir un embryon. Pour cela, il a du déplacer certains de tes organes d’où les saignement. La question à présent est veux tu garder cet enfant ? »

Remus ne bougeait plus : des milliers de pensées se bousculaient dans son esprit. C’était impossible ! Dumbledore allait éclater de rire dans une seconde en s’exclamant Poisson d’Avril mais si c’était vrai cela signifiait qu’il portait au creux de son ventre un petit bout de Sirius, qu’il pourrait élever avec tout l’amour qu’il portait à son ami et, même si celui-ci le rejetait, il lui resterait ce petit bout de vie. Peut-être même que l’enfant ressemblerait à l’animagus…

En même cette grossesse allait être contraignante non seulement d’un pont de vue social mais aussi scolaire. Que les autres le rejette, il y était habitué mais devoir arrêter ses études à dix mois des examens après toutes ces années de travail acharné… La voix du directeur le tira de ses pensées :

« Je pense que la première chose à faire est de prévenir le père de l’enfant… »

Le cœur du loup garou rata un battement : à aucun moment il n’avait pensé à prévenir Sirius mais maintenant qu’on lui faisait remarquer c’était en effet ce qu’il y avait de plus naturel. Cependant il savait qu’il n’oserait jamais.

Mais il n’avait pas le choix aussi, dès sa sortie de l’infirmerie deux jours plus tard, chargé de lingettes hygiéniques et d’un bon kilo de pilules à prendre matin-midi-et-soir, il décida de parler à Sirius.

Ignorant ses deux autres amis et Lily qui venait prendre des nouvelles, l’infirmière ayant interdit toutes visites, il se dirigea droit sur l’héritier des Black et l’attira à l’écart.

Un long silence s’installa entre eux, tandis que Remus cherchait à se rappeler le discours qu’il avait préparé en détail. Soudain, Sirius prit la parole :

« A propos de ce qui s’est passé l’autre soir à la fête, je voulais m’excuser d’avoir profité de toi alors que tu étais soul. Mais je voudrait dire pour ma défense que j’ai pensé à toi toutes les vacances et aussi les trois années précédentes parce que je…je t’aime. »

Il avait parlé très vite mais Remus avait comprit chacun de ses mots. Lui qui aurait été tellement heureux si son ami lui avait avoué ça deux jours plus tôt resta de marbre. Sirius voulait sortir avec lui, coucher avec lui mais sûrement pas lui faire un enfant. Remus ne doutait pas des sentiments de l’animagus mais était persuadé que ceux-ci n’étaient pas assez forts pour résister à la nouvelle qu’il lui apportait. Il dit donc d’une voix blanche :

« Je t’aime aussi, Siri, mais…on ne peut pas…

-Pourquoi ? James et Lily l’accepte très bien et même si les autres nous rejette, on s’en fout : on a pas besoin d’eux pour être heureux !

-C’est pas pour ça…

-Pourquoi alors ? »

Remus dévisagea un instant le beau jeune homme qui se tenait devant lui, les yeux plein d’incompréhension. Il devait savoir la vérité :

« Parce que… Je suis enceint. »

Sur ce, il s’enfuit aussi vite que lui permettait son état pour ne pas voir sa réaction qui resta là, les bras ballant sans rien comprendre. Ce fut ce moment que Dumbledore choisit pour sortir de l’ombre et commencer une très longue conversation avec Sirius.

Quand Sirius pénétra dans la cabane hurlante, le croissant de lune brillait déjà haut dans le ciel. Le directeur, après lui avoir expliqué la situation, lui avait conseillé de bien réfléchir et d’attendre que son ami soit calmé avant d’aller lui parler.

Il traversa les pièces ravagées et entra dans la chambre. Comme il s’y attendait, Remus était là, frêle silhouette pâle sur les draps sombres. Sirius le prit par les épaules et le força à se redresser sans prêter gare à sa molle tentative de se dégager.

Il lui embrassa tendrement la nuque et, posant ses mains sur le ventre où grandissait déjà son enfant, lui murmura à l’oreille :

« Je t’aime, toi et notre enfant ; je te promets que je ferais tout mon possible pour vous rendre heureux. Je vais t’aider de mon mieux… »

Un sourire apparut à travers les larmes de Remus :

« Merci Sirius »
Note de fin de chapitre :

Voilou si vous écrivez ou si vous connaissez des personnes qui écrivent des man pregant Remus/Sirius laissez moi l'adresse^^ Et n'hésitez pasà me faire part de votre avis...
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.