S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Journées reviews du 3, 4, 5 décembre 2021


Lire, écrire…

PAPA-NOËL : Oh oh oh ! Viens aider les lutins lors de la Journée Reviews de décembre !
MAMAN-NOËL : Elle se déroulera du vendredi 3 au dimanche 5 décembre !
LUTINS : Alors viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.




De le 24/11/2021 10:54


117ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 117e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 20 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De Équipe des Nuits le 11/11/2021 14:44


Sélections du mois


Félicitations à Taka, Catie et popobo qui remportent l'enchanteresse Sélection Lieux Magiques !

Pour janvier 2022, c'est le thème de Créatures Magiques qui vous arrachera peut-être quelques frissons d'horreur... ou quelques soupirs de Boursoufflets attendris ! Vous pourrez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de novembre, pleurez, criez, lamentez-vous ou peut-être, guérissez en faisant votre Deuil. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Et on se retrouve en décembre pour la Sélection de Noël qui sera tout à fait spéciale (comme l'année dernière en fait) !


De Equipe des Podiums le 08/11/2021 12:08


26ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 26e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 6 novembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 30/10/2021 19:21


Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


Nos jours heureux par jukava

[5477 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Tout appartient bien sûr à JKR. (sauf quelques OC qui ne seront que des personnages secondaires^^)

Mon histoire commence quelques mois après la Bataille de Poudlard et ne prend pas en compte certains éléments du canon.(A vous de découvrir lesquels^^)

Avertissement : les noms de lieux sont ceux de la traduction française (sauf pour Grimmauld Place), ceux des personnages sont la plupart du temps ceux de l'édition anglaise (particulièrement les surnoms des Maraudeurs), je sais que ça peut dérouter alors je préfère prévenir ^^
Note de chapitre:

Merci à CharlènePotter ma formidable beta pour ses corrections et ses suggestions!

Pour les problèmes d'affichage, le bug est toujours en cours de résolution, mais il y a un biais : "comme vous l'avez sans doute constaté, le site rencontre des difficultés pour afficher les caractères spéciaux, rendant la lecture des textes difficile.
Pour contourner ce problème, vous pouvez sélectionner "alphabet occidental" dans l'option codage de votre navigateur internet. Cela ne s'applique pas aux notes d'auteurs et à l'ensemble du site mais au moins au contenu des chapitres, ce qui vous permettra de savourer vos fictions préférées à leur juste valeur en attendant une solution plus définitive."
C’était une fin d’été particulièrement pluvieuse, même pour une ville telle que Londres, habituée à être lessivée régulièrement par des averses, cela avait quelque chose d’un peu inhabituel. Mais cela ne dérangeait pas Hermione, au contraire, cela l’arrangeait même. Les pluies qui avaient succédé à un mois d’août étouffant et caniculaire correspondaient mieux à son humeur. Elle avait l’impression que cela la purifiait, la lavait des souillures des évènements qu’elle avait endurés.
Elle avait vécu les mois qui s’étaient écoulés depuis la Bataille Finale dans une sorte de torpeur et d’hébétude qui ne lui étaient pas familières. Elle savait que chacun vivait le deuil de façon différente, mais jamais elle n’avait imaginé qu’elle se retrouverait dans un tel brouillard dont elle ne semblait pas trouver l’issue, et elle espérait que la pluie l’aiderait à y voir plus clair.

La mort de nombreuses personnes qu’elle connaissait, appréciait ou aimait, l’avait profondément marquée, meurtrie, créant en elle des vides dont elle ne savait pas si un jour elle pourrait les combler. Comme chacun dans cette terrible guerre, elle avait perdu des personnes qui lui étaient chères : Fred, avec qui elle se chamaillait souvent mais qui savait la faire rire comme nulle autre, ou Tonks, la maladroite Auror membre de l’Ordre du Phoenix, qu’elle appréciait sincèrement. Se souvenir de Tonks, lui fit avoir soudain une pensée émue pour le pauvre Professeur Lupin, qui sortait à peine de sa convalescence à Sainte Mangouste après les très graves blessures qui l’avait laissé pour mort lors de la Bataille de Poudlard et qui se retrouvait maintenant seul pour élever son fils, âgé d’à peine quelques mois. Se promettant de lui envoyer un hibou pour prendre de ses nouvelles, et peut-être l’inviter à boire un thé quand cela lui siérait, elle retourna à la contemplation de ce qui faisait ses journées depuis des semaines maintenant.

Une fois de plus, comme guidée par un instinct inexplicable, Hermione se retrouvait, en ce triste mois de septembre, assise sur le sol lambrissé dans cette grande pièce sombre et froide qu’était le salon du premier étage du numéro 12, Grimmauld Place à réfléchir, observer et laisser vagabonder ses pensées pour tenter de trouver une explication rationnelle à ce qu’elle avait remarqué quelques semaines auparavant.
Elle se souvenait parfaitement de la curiosité, de l’excitation, puis du malaise qu’elle avait finalement ressenti lorsqu’elle avait réalisé que quelque chose clochait sur la tapisserie qui ornait le mur maître du salon, et elle revenait dorénavant presque tous les jours pour l’observer attentivement, espérant comprendre le pourquoi de cette anomalie. Pourquoi l’arbre généalogique de La Noble et Très Ancienne Maison des Black était-il incorrect ?

Alors qu’elle était profondément plongée dans ses pensées, un appel depuis le rez-de-chaussée la fit sursauter :
- « Hermione ? Hermione ? C’est l’heure de dîner !!! »
Hermione, étonnée d’avoir laissé filer l’après-midi sans même le réaliser se leva aussitôt, et sorti précipitamment de la pièce pour rejoindre ses amis qui devaient l’attendre impatiemment (surtout Ron, puisque dès lors qu’il s’agissait de manger, le jeune homme perdait toute patience), répondit :
- « Oui Ginny, je suis là !! » Par inadvertance, elle claqua la porte, s’attirant ainsi des regards et des murmures désapprobateurs des quelques portraits alentours, mais haussant les épaules, elle annonça d’une voix forte qu’elle arrivait avant de descendre les escaliers pour rejoindre ses amis dans la cuisine.
- « On attendait plus que toi pour passer à table ! J’ai faim, moi ! » bougonna Ron quand elle eut franchi le pas de la porte.
- « Ron ! Quand n’as-tu pas faim ? » lui répondit-elle, amusée, en ébouriffant ses fins cheveux roux pour le contrarier un peu plus, avant de s’assoir à ses côtés.
- « Où étais tu encore passée Hermione ? Tu disparais de plus en plus souvent dans les recoins de cette maison ! » s’enquit aussitôt Harry. « Fais attention, il reste sûrement des artefacts de magie noire… Surtout dans la bibliothèque et je ne voudrais pas qu’il t’arrive quelque chose. Peut-être devrions-nous nous y attaquer. On en a chassé les doxys et l’Epouvantard, mais il doit rester encore certaines choses qui pourraient te faire mal. »
Hermione ne put retenir un sourire mi agacé, mi amusé du comportement d’Harry. Depuis que la guerre était terminée, il était devenu beaucoup plus protecteur envers ses amis, et particulièrement envers Hermione, comme un grand frère, alors qu’il était tout de même plus jeune qu’elle de presque une année.
- « Ne t’inquiètes pas Harry, je ne fais que réfléchir. Je ne cherche pas à débarrasser cette maison de toute la Magie Noire qu’elle abrite encore malgré tout le nettoyage que nous avons fait. »
- « Mais tu réfléchis à quoi ? » répéta naïvement Ginny, tout en s’asseyant et posant sur la table le gratin qu’elle venait de sortir du four.
- « Tout un tas de choses…Je ne sais pas si c’est vraiment le moment d’en parler mais… » Devant les regards à la fois curieux et préoccupés de ses amis, elle poursuivit : « Je crois que depuis que Voldemort – Ron arrête de frissonner dès qu’on dit son nom - est mort, je n’arrive pas à repartir, à aller de l’avant…C’est comme si…Quelque chose s’était achevé et que je n’arrive pas à m’y faire, à voir au-delà… ».

A ces mots, elle vit un éclat de culpabilité passer dans le regard d’Harry et s'en sentit fautive, mais le bras chaleureux que Ron lui passa autour des épaules et le faible sourire que fit Harry à Ginny quand celle-ci prit sa main, lui démontra qu’elle ne faisait que mettre à jour des sentiments qu’ils devaient partager et certainement ne pas oser exprimer eux-mêmes.
- « Harry, je suis désolée, je ne veux pas te faire culpabiliser. » reprit-elle en se tendant une main de l’autre côté de la large table en bois, vers son meilleur ami, qu’il saisit aussitôt et serra dans la sienne. « Je sais que tu t’en veux, que tu penses que tout cela est de ta faute, mais tu n’as rien fait. Tout ça, toutes ces souffrances, c’est de la faute de … »
- « Voldemort ! »
- « Merci Ron. » lui répondit-elle ironiquement, en lui lançant un regard sombre de reproches, n’appréciant pas d’avoir été interrompue de la sorte.
- « Non Hermione, attends, je … » Il soupira lourdement avant de poursuivre : « Je veux dire Vold-Voldemort, nous a tous volé quelque chose, un parent, un frère, un ami, une vague connaissance, il nous a volé des vies, des gens, des sourires….Mais il nous a aussi volé notre jeunesse, notre innocence, on est différents, et rien de ce qu’on pourra faire ne nous permettra de revenir en arrière… »

Les larmes aux yeux d’avoir évoqué son frère disparu, à propos duquel il avait pudiquement tut sa douleur pour soutenir le jumeau survivant, Ron lança un regard à sa sœur dont les yeux brillaient de larmes contenues malgré le sourire qu’elle lui adressât.
Hermione, sentant l’atmosphère devenir trop pesante par sa faute, préféra ne pas s’attarder sur le sujet, encore beaucoup trop douloureux et détourner la conversation en lançant une pique à Ron lui parut une très bonne idée, puisque depuis des années, ils pratiquaient les chamailleries comme ciment de leur indéfectible amitié.
- « Ron, tu…C’est exactement ce que je voulais dire… » le remercia-t-elle pudiquement. Puis, elle lui lança un clin d’œil et, avec un sourire complice, ajouta : « Depuis quand as-tu développé ta capacité émotionnelle au-delà de celle d’une petite cuillère ? »
- « Je l’ai métamorphosée en louche pendant que tu avais le dos tourné ! » lui répondit-il du tac au tac avec un grand sourire. Il avait immédiatement saisi la volonté d’Hermione en pas s’appesantir sur les pertes endurées, et avait joué le jeu avec elle, faisant ainsi rire Harry et Ginny presque malgré eux.

Lorsque les rires s’estompèrent enfin, Hermione décida de finir d’expliquer ce qu’elle se devait de leur annoncer :
- « Bref, je pense que j’ai besoin de me lancer dans autre chose, un défi, d’autres recherches, de me changer complètement les idées. Je vais peut-être devoir partir quelques temps, je n’en sais rien encore. J’ai trouvé mon…. Mon sujet d’étude, mais je ne peux pas en parler. Je ne veux pas que certains espèrent en vain, si je réussis, ce sera…. Détonnant. »
- « Tu ne peux vraiment pas nous en dire plus ? » insista Harry, tout en sachant très bien que si Hermione décidait de garder ses recherches secrètes, il pouvait tout aussi bien demander au tableau de la mère de Sirius, qui était resté collé au mur de l’entrée malgré leurs efforts pour l’en déloger, de fonder un club de défense des sorciers nés-moldus.
- « Non, pas maintenant. Peut-être plus tard, si je trouve quelque chose de concret, je vous en ferais peut-être part, mais pas tant que je ne suis sûre de rien… »
- « Mais qu’est-ce qu’on va faire sans toi Hermione ? » lui demanda Ron mi- moqueur, mi- sérieux. « Si on a plus personne pour nous houspiller, on va être encore plus paresseux, Harry et moi. Ginny n’est jamais là en plus avec tous ses entraînements. »
- « Tu veux intégrer l’équipe ? » le taquina aussitôt Ginny en retour, sachant pertinemment que c’était impossible car elle avait été recrutée par une équipe de Quidditch exclusivement féminine.
Sentant une chamaillerie fraternelle arriver à grand pas, Hermione répondit à Ron, comme si elle n’avait pas entendu qu’il parlait avec Ginny.
- « Je ne pars pas tout de suite, j’ai énormément de recherches à faire et pour cela, il va falloir que je passe des heures à la- »
- « BIBLIOTHEQUE !! » répondirent aussitôt ses trois amis dans un chœur presque parfait.
- « Exactement ! D’ailleurs, il faut que je pense à envoyer un hibou au Professeur McGonagall afin qu’elle intervienne auprès de… Ah, zut, j’ai oublié son nom… Bref, auprès du nouveau Directeur de Poudlard pour qu’il m’accorde l’accès à la Bibliothèque et à la Réserve… » réalisant soudain, grâce à son estomac qui la rappela à l’ordre, qu’il était grand temps de se nourrir, Hermione saisit ses couverts et s’exclama : « Sur ce, on devrait manger, puisque ce soir c’était au tour de Ginny de cuisiner, on ne craint pas de s’empoisonner pour une fois ! Parce que le - comment on peut appeler ça d’ailleurs ? – truc d’hier soir était…. »
- « Hé ! Je ne cuisine pas si mal que ça ! » bougonna Ron, faussement vexé.

Dans un grand éclat de rire, les quatre amis entamèrent enfin leur dîner. Après cela, chacun rejoignit paisiblement ses appartements respectifs : Hermione au premier étage dans ce qui jadis avait été sa chambre et celle de Ginny, Ron au second dans la chambre qu’il avait si souvent partagée avec Harry et qu’il avait évidemment redécorée aux couleurs des Canons de Chudley. Enfin, Harry et Ginny s’étaient installés au troisième étage, dans ce qui fut jadis la chambre de Walburga et Orion Black avant d’être plus tard le nid d’un hippogriffe captif (Hermione trouvait d’ailleurs que la pièce avait gardé l’odeur des plumes et de la paille qui servait de couche à Buck), mais personne n’avait eu l’envie ou le courage de s’installer au quatrième étage où restaient intactes les chambres de Sirius et Regulus.

Dès le lendemain matin, la curiosité insatiable de Ginny valut une visite aux aurores à Hermione. La jeune rousse avait tout préparé pour amadouer son amie : un énorme plateau de petit déjeuner avec un bon thé, des tartines, elle avait même fait l’effort d’aller lui acheter des viennoiseries françaises, dont elle savait qu’Hermione raffolait depuis un séjour en France quand elle avait une douzaine d’années.
Comme souvent, Ginny ne s’embarrassa pas de frapper à la porte et entra doucement dans la chambre qui était encore dans la pénombre, posant le plateau sur au chevet du lit d’Hermione et laissant les arômes qui en émanaient la réveiller paisiblement.

Hermione ouvrit lentement un œil et, avisant la présence de son amie lui fit un peu de place auprès d’elle. Depuis plusieurs mois que Ron, Harry, Hermione et Ginny vivaient ensemble, il était souvent arrivé aux filles de prendre leur petit déjeuner au lit ensemble pour pouvoir avoir des conversations privées, loin des oreilles curieuses des deux garçons.

Ginny s’installa donc auprès de son amie et décida d’attaquer en douceur :
- « Bonjour, ma belle ! » chantonna-t-elle avec un immense sourire, montrant d’un geste de la main le beau plateau qu’elle avait préparé.
- « Te fatigues pas Ginny. Je te connais. Tu veux me faire parler... » répondit Hermione, avec un sourire encore un peu endormi « Et bonjour à toi aussi ! » ajouta-t-elle en saisissant un croissant.

Ginny était stupéfaite. Elle qui s’était espéré un tant soit peu subtile… Décidemment, la subtilité ne devait pas aller de pair avec le nom de Weasley !
- « Bon alors si tu connais une des raisons de ma venue ce matin – il y a aussi le fait que j’ai besoin d’avoir une conversation avec mon amie – il est plus simple que je te demande directement si j’ai une chance de te faire avouer ce que tu vas chercher et qui va être si… détonnant. » répondit Ginny en saisissant elle aussi une viennoiserie.
- « Oui. »
- « Comment ça « oui » ? Développe Granger ! » s’agaça Ginny, dont la patience avait des limites très vite atteintes, en mordant rageusement dans son pain au chocolat.
- « Doucement, je me réveille je te rappelle… » lui répondit Hermione d’une voix encore quelque peu ensommeillée et la bouche à demi-pleine de la pointe du croissant qu’elle venait de croquer.
- « Mais tu as vraiment attisé notre curiosité hier ! » geignit la rouquine en faisant un regard suppliant à Hermione. « Et Harry- »
- « Je t’arrête tout de suite. » la coupa rapidement Hermione. « Si je te dis quoi que ce soit, tu dois me jurer que tu n’en répèteras pas un mot à Harry. »
- « Te connaissant Hermione, ça m’inquiète…. » répondit Ginny pensivement. Elle réfléchit quelques secondes avant de prendre un air solennel, puis de déclarer : « Je jure que je n’en parlerai à personne ! Jamais ! »
- « D’accord, je te fais confiance… » marmonna Hermione en se redressant dans le lit. Puis, après avoir pris une gorgée de thé, elle fixa son regard dans celui de Ginny et dit :
- « Je crois que Sirius n’est pas mort. »
Note de fin de chapitre :

Voilà premier chapitre de ma première "vraie" fanfic (je n'ai écrit qu'un OS avant ça).
Ca me rend un peu nerveuse...Des reviews pour soulager mon stress ? Et surtout comme ne soyez PAS indulgents, je ne demande qu'à m'améliorer!
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.