S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Antartik et Atlante par Realgya

[831 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Coucou ! Alors je préviens d'avance, j'avoue, je me suis bien inspirée du livre "la rivière à l'envers" lu quand j'étais petite, inutile de le nier, même si le contexte et son utilisation est très différente.
Sinon, à tous les fans d'Harmonie, et bien... heu... comment dire ? Elle est totalement absente ? inexistante ? de ce chapitre. *"protego" pour éviter d'éventuelles attaques de fans inconditionnels du petit ange*
Et puis sinon à part ça, que dire ? Bon chapitre ! :D
Si, petite note: ce chapitre est un petit peu plus long que d'habitude, mais n'y prenez pas goût ;)
Hermione contempla la cascade formée par la rivière à l’envers. L’eau s’élevait au lieu de chuter, donnant bien son nom au lieu.

- Ne me dis pas qu’on va devoir plonger dans cette eau, s’inquiéta Malfoy. On mourrait geler avant même d’avoir dit « baguette » !

- Wingardium Leviosa ! lança en réponse la jeune femme en pointant sa baguette sur lui.

Elle crut qu’il allait l’assassiner du regard, voire pas que du regard quand elle remarqua ses doigts serrés sur sa baguette, mais il ne dit rien alors qu’elle le faisait lentement léviter vers le haut de la chute d’eau. Jusqu’à que la magie se dissipe, que le sortilège lâche et qu’il tombe comme une masse. Paniquée, Hermione eut juste le temps de lui lancer un levicorpus avant qu’il ne s’écrase par terre.

- Laisse-moi descendre tout de suite ! ragea le jeune homme, la tête en bas, suspendu désormais à à peine un mètre du sol, ce qui rendait la chute envisageable, et non plus mortelle.

Hermione se retint de prendre plaisir à le laisser suspendu. Elle n’était pas de ceux qui, sadiques, se réjouissaient de la mauvaise posture de leurs ennemis.

- Liberacorpus !

Malfoy s’écrasa dans une éclaboussure de neige au sol. Finalement, en constatant la couleur noire de ses prunelles quand il se releva, elle aurait peut-être dû le laisser dans les airs. Il lui semblait extrêmement menaçant avec sa baguette.

- Je crois qu’il va bien falloir plonger, détourna-t-elle son attention en se rapprochant de la surface de l’eau, s’éloignant en même temps prudemment du jeune homme.

- Non, tu crois ? lui lança-t-il avec ironie et mauvaise humeur. Locomotor Mortis !

Les jambes d’Hermione se bloquèrent l’une contre l’autre, lui faisant perdre l’équilibre. Elle agita les bras sous le regard narquois de Malfoy et tomba dans l’eau. Le liquide gelé qui emplit ses poumons la terrorisa. Elle voulut prononcer le contre-sort mais rien n’y faisait, elle était incapable de formuler n’importe quelle syllabe cohérente et sa baguette restait un simple bout de bois inefficace entre ses doigts.

Elle battit des bras pour remonter vers la surface alors que ses jambes immobilisées l’attiraient vers le fond. La peur habitait chaque pore de sa peau alors que l’air lui manquait. Une main s’empara soudainement de son bras et la tira vers le haut où sa tête creva la surface pour inspirer en grandes goulées le gaz vital.

Elle cracha, inspira, expira, et cracha de nouveau, le tout sous l’œil moqueur de Draco qui la maintenant toujours par le bras, l’aidant à garder la tête hors de l’eau.

- Espèce de…

Elle n’eut pas le temps d’achever sa phrase qu’il l’avait relâché et elle but la tasse. C’est avec difficultés qu’elle parvint à garder la tête hors de l’eau, dévisageant le jeune homme avec fureur qui était tranquillement assis sur un bloc de glace et se mouillait progressivement. Son bras qui avait plongé pour la récupérer était déjà trempé, ainsi que ses pieds qui traînaient dans l’eau.

- Un problème Granger ? demanda-t-il. Je viens de te faire une immense faveur en te ramassant, j’espère que tu t’en rends compte. Selon les règles de notre nouveau jeu, je n’aurais pas dû.

Elle brandit sa baguette sans tenir compte de ses paroles et formula le contresort. En un instant ses jambes furent libres et elle se propulsa vers la rive où elle se raccrocha à des blocs de glaces.

- Idiot, arriva-t-elle à articuler alors qu’elle reprenait son souffle.

- Dommage que tu te sois libérée, j’aimais bien te voir barboter, entièrement à ma merci.

Hermione crut vraiment que cette fois, elle allait le frapper, mais elle fut prise d’une terrible quinte de toux et ne put prononcer aucun des sortilèges qui venaient de lui traverser l’esprit. Quand elle réussit à se reprendre, le jeune homme avait déjà de l’eau jusqu’au torse. Elle pointa sa baguette, et un jet rouge en jaillit mais il plongea la tête sous la surface pour rejaillir plus loin, ses cheveux blonds lui collant à la peau.

Il lui adressa un dernier regard narquois avant de commencer à nager vers la cascade. La jeune femme regarda l’eau avec anxiété. Après avoir failli se noyer, retourner s’aventurer sans point d’accroche ne lui semblait pas très réjouissant, surtout que Malfoy était trop loin pour lui porter secours en cas de pépin. Comme si, s’il avait été près, il l’aurait aidée !

Elle lâcha le bord à contrecœur et nagea à son tour jusqu’à la cascade, se laissant la majeure partie du temps porter par le courant. Dès qu’elle l’eut atteinte elle s’éleva en même temps que l’eau, et put à loisir, si on excluait la boule d’angoisse logée au fond de son ventre, contempler la vue qui lui était offerte. Au loin, elle pouvait distinguer les contours d’Anayaska.

Il lui fallut passer la tête sous l’eau pour sortir du dôme de glace, et c’est avec soulagement qu’elle s’extirpa ensuite de l’eau pour aller s’affaler dans la neige. Elle prononça d’une toute petite voix son sortilège de flammes bleues avant de se souvenir que la magie ne fonctionnait désormais plus.

Une envie irrépressible de se rouler en boule naquit dans sa conscience. Mais elle ne devait pas, ne devait pas. S’endormir, c’était la mort assurée.

- Granger, bouge ! la somma Malfoy en lui donnant un petit coup de pied dans les jambes.

Elle ouvrit les yeux, se redressa, chancela et retomba allongée.

- Bon, apparemment tu n’es pas trop en état de marcher, alors on va attendre midi avant de reprendre la marche.

Il ne lui demanda pas si elle était d’accord, après tout elle n’avait pas son mot à dire.

- T’endors pas, lui lança-t-il avant d’aller s’asseoir en tailleur dans un coin.

En passant, il la frôla involontairement et ce contact raviva aussitôt les sens d’Hermione. Il était chaud, très chaud. Sa cape donnée par les atlantes avait déjà séchée alors que celle de la jeune femme était en train, et ses vêtements semblaient presque l’être également. Dire que les siens étaient trempés, froids… Claquant des dents, elle rampa plus qu’elle alla à quatre pattes jusqu’à lui et voulut se blottir contre lui. Son cerveau gelé ne réfléchissait plus vraiment. Il n’était plus Malfoy, son ennemi juré, juste une source de chaleur ambulante contre laquelle il fallait à tout prix qu’elle se colle.

- Hé ho, je peux savoir ce que tu fais là ? sursauta-t-il en s’écartant d’elle à l’instant même où elle posait ses cheveux humides et gorgés d’eau sur son épaule.

- J’ai froid, gémit-elle en essayant de se rapprocher de lui.

Il ne semblait apparemment absolument pas d’accord pour la laisser faire car il s’écarta derechef.

- Ca, ça m’est complètement égal Granger. Reste dans ton coin et tout ira bien pour tout le monde.

- J’ai f-froid, répéta Hermione, les yeux larmoyants sous la morsure de la basse température.

- Pas question que tu me touches, claqua la voix de Malfoy. A moins bien sûr que tu ne me reconnaisses comme ton maître, ajouta-t-il en faisant allusion à son jeu stupide.

Mais s’il fallait ça pour qu’il la laisse se blottir contre lui pour se réchauffer, alors tant pis.

- Maître, implora-t-elle faiblement.

Il ne pouvait pas ne pas avoir entendu. Sur le coup de la surprise, il se raidit et la dévisagea avec stupeur. Hermione en profita pour se précipiter sur lui et se lover contre lui, enfouissant son visage contre sa cape. Elle chercha l’ouverture de celle-ci et y glissa son petit nez, de telle sorte qu’il vint se frotter contre les vêtements du jeune homme.

Hermione se laissa envahir par un sentiment de plénitude quand les bras de Malfoy se refermèrent autour d’elle. Certes sa cape aurait bientôt chauffé et elle n’aurait plus besoin de la source de chaleur qu’était Malfoy, mais en attendant, elle ne bougerait pour rien au monde. Et on verrait plus tard pour les complications.



Draco passa sa main dans les cheveux de Granger et grimaça. Il attrapa savamment l’ensemble de sa chevelure et l’essora en arrière, tirant un peu sur la tête de la jeune femme, ce qui la fit gémir. Il n’allait quand même pas lui essorer les cheveux sur elle, elle finirait par attraper la mort. Les capes des atlantes faisaient des miracles mais autant ne pas trop les pousser.

Il entreprit ensuite machinalement de passer ses doigts dans les cheveux humides et emmêlés. « Maître ». Le mot résonnait en boucle dans sa tête. Granger devait vraiment être mal en point pour s’être abaissée à l’employer. Et lui qui pensait que si elle le faisait, il serait enfin comblé. Mais non seulement elle l’avait dit sans avoir toute sa tête, ce qui lui volait une part de la victoire, mais en plus ce mot ne faisait que renforcer son malaise.

Il avait compris qu’il devait la dominer, la posséder. Avant de pouvoir se débarrasser d’elle, il fallait qu’elle lui appartienne, comme toutes les autres. Ces deux fameuses nuits, il avait échoué. Désormais, il se sentait idiot d’avoir pensé que l’appellation qu’elle lui donnerait comblerait le vide qu’il avait éprouvé ces deux nuits-là. Ce n’était pas un amour réciproque qu’il désirait, lui n’avait jamais aimé. Plutôt de l’attachement de sa part, pour qu’il se sente dominant, supérieur, tout puissant. Pourquoi cela fonctionnait-il avec toutes les autres ? Pourquoi pas avec elle ?

Il lui manquait son cœur, et alors ? Ne pouvait-il pas s’en passer ? Visiblement non. Il avait tout tenté pour essayer d’éprouver ce sentiment de possession, en vain. Ses discours glaciaux, ses sorts, son jeu… Rien n’y faisait, elle se défilait systématiquement à lui. « Comme ces deux fameuses nuits », lui rappela un morceau de son esprit. Bon sang qu’il haïssait ces nuits d’avoir soulevé le problème. Il aurait mieux fallu qu’il ne couche jamais avec elle. Et pourtant… il serait vraiment passé à côté de quelque chose. Granger n’avait rien à voir avec toutes les autres ; elle était unique. Ca c’était certain.

Elle bougea contre lui. Sa cape avait fait son office, son corps était désormais à la même température que le sien. Il s’attendait à ce qu’elle se dégage, le repousse, s’éloigne, mais au contraire elle papillonna des paupières avant de se laisser glisser vers une semi-somnolence. Là, dans ses bras.

Il resserra un peu son étreinte autour du corps frêle de la jeune femme. Un sentiment de satisfaction l’envahit à l’idée qu’elle reste blottie contre lui. Satisfaction parce qu’elle commençait à s’attacher à lui. Mais satisfaction parce qu’il était de ce fait en bonne voie pour finir par la posséder ou parce qu’il éprouvait un petit quelque chose de très répréhensible envers ce petit brin de femme ? Redoutant la réponse encore plus que la question, il préféra laisser divaguer ses pensées vers d’autres voies moins dangereuses et se mit lui aussi à somnoler.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.