S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Antartik et Atlante par Realgya

[831 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Coucou tout le monde !
Ce chapitre est posté de manière très rapprochée du précédent, mais on m'a encore fait remarquer que mes chapitres étaient décidément bien courts, et je ne peux que confirmer ce fait. Par conséquent, je vous ai écrit ce petit épisode (surtout que ça permet de me déstresser avant d'aller me coucher ^^').
Petit avertissement, ce chapitre n'est pas encore la fin de la fic. Je précise au cas où vous seriez porté à le croire. Et oui, vous allez encore devoir me supporter pendant un ou deux chapitres ;)
Hermione regarda sa chambre, passant du cadre avec une photo de sa fille et elle sur la table de chevet à ses étagères remplies de livres. De quel droit ce prétentieux traitait-il son appartement de miteux ? Il était très bien ainsi ; elle s’y était habituée, ne voulait pas s’en aller. Avec un soupir las, elle se laissa tomber sur son lit et regarda le plafond blanc au-dessus de sa tête. Ses yeux finirent par se fermer tous seuls. C’était fini, définitivement fini. La magie était revenue, sa fille était sauvée. Elle allait pouvoir reprendre sa petite vie comme avant, quand elle vivait avec son ange coupée de l’extérieur après qu’elle ait abandonné ses études. Sauf que désormais, elle revoyait ses amis qui lui avaient tant manqué durant cette période. Une vie paisible semblait s’offrir à elle, si on exceptait les difficultés financières, et le fait que bientôt, Harmonie doive entrer à l’école. Elle ne plaignait pas ses futures institutrices ; sa fille était sage comme une image.

Comme pour contredire ses dires, une masse lui sauta dessus, coupant son moment de tranquillité, et des cris envahirent la pièce.

- Badaboum ! Maman, c’est pas l’heure de dormir ! Goûter ! s’exclamait le démon qui venait de l’attaquer.

Hermione se redressa et croisa le regard de sa fille. Elle prit un air sévère.

- S’il te plaît, ajouta l’enfant en suppliant la jeune femme des yeux.

Cette dernière leva les yeux au ciel avant de prendre Harmonie dans ses bras pour se rendre à la cuisine. La petite tapa dans les mains, ravie.

- Qu’est-ce que tu veux pour goûter ? demanda-t-elle.

- Yahourt, répondit immédiatement la fillette en se dirigeant vers le réfrigérateur.

Sa mère s’interposa entre elle et ce dernier.

- Qu’est-ce qu’on mange au goûter ? questionna Hermione.

- Un fruit, bougonna Harmonie en faisant demi-tour pour aller s’asseoir.

- Lequel tu veux ? s’enquit sa mère.

- Une banane s’il te plaît, répondit sagement l’enfant en balançant ses jambes dans le vide.

Hermione en attrapa une, l’ouvrit et la lui tendit. La fillette l’attrapa, formula un « merci » en souriant et mordit dans son fruit. Sa mère s’assit à ses côtés, attendrie, replongeant lentement vers ses pensées. Le visage de Draco s’immisça dans son esprit. Il avait eu un air très détaché quand il lui avait déclaré qu’il lui laissait du temps pour réfléchir à sa proposition. Mais la jeune femme commençait à le connaître, et avait su déceler le soupçon de tristesse qui animait sa voix.

Elle se leva, fit le tour de son appartement, pesa le pour et le contre. Résignée, elle finit par pousser un long soupir. Son petit appartement allait lui manquer.



- La Maîtresse peut déposer ses affaires ici, déclara le petit elfe de maison en s’inclinant plus bas que terre.

- Tu peux m’appeler Hermione tu sais ? proposa gentiment la jeune femme.

La créature leva de grands yeux horrifiés vers elle.

- La Maîtresse ne doit pas permettre au pauvre Fowki d’être si familier avec elle, s’offusqua-t-il.

La jeune femme eut une grimace agacée mais ne contesta pas. Elle saurait se montrer patiente pour obtenir ce qu’elle souhaitait, mieux valait commencer en douceur sans faire d’esclandre.

Sa fille passa devant elle plus vite qu’un éclair de feu pour aller sauter sur le lit.

- Harmonie ! s’exclama Hermione. On ne saute pas sur les lits !

La fillette bougonna mais arrêta ses bonds.

- Alors, les lieux te plaisent ? retentit une voix narquoise dans son dos.

L’interpelée se retourna vivement, surprise, pour envoyer automatiquement un regard noir à Draco.

- J’ai l’impression que ta mère voit ma présence ici d’un très mauvais œil, commenta la jeune femme.

Son interlocuteur haussa les épaules en signe d’indifférence.

- Elle a fini par se ranger à mes arguments, déclara-t-il avec ennui. Je te fais visiter le manoir ? proposa-t-il ensuite galamment.

- Non, s’interposa furieusement Harmonie en s’intercalant entre son père et sa mère. C’est moi qui fais visiter, défia-t-elle Draco en levant le menton.

- Ton portrait craché Granger, aussi casse-pied que toi, commenta le jeune homme en sortant.

- Tu es obligé de me traiter comme ça ? le rappela Hermione.

- C’est-à-dire ? questionna Draco en se retournant.

- Pour être franche, la manière méprisante dont tu prononces mon prénom me déplaît, répondit la jeune femme sans tergiverser. Or nous allons nous côtoyer à longueur de journée, ce serait peut-être bien de se parler correctement.

- Tu oublies les nuits ma petite lionne adorée, précisa le maître des lieux avant de disparaître dans le couloir, laissant sur place une Hermione muette d’indignation.

- Tu peux toujours rêver espèce de sale serpent ! cria-t-elle dans la direction qu’il avait empruntée.

Il l’avait sûrement entendue, et elle bouillonnait sur place de l’imaginer avec son petit sourire arrogant sur les lèvres en train de se moquer d’elle.

- Tu viens maman ? l’appela Harmonie en lui prenant la main et en la tirant vers la chambre.

- Je croyais que tu voulais me faire visiter ? lui rappela sa mère.

- Oui, mais on commence par les toilettes. C’est très important les toilettes, expliqua l’enfant.



Hermione coucha sa fille et la borda.

- Fais de beaux rêves mon ange, chuchota-t-elle en l’embrassant sur le front.

Elle éteignit les lumières et sortit en fermant doucement la porte. Elle se retourna et étouffa un cri en se rattrapant à la poignée de la porte.

- Je ne savais pas que je te faisais cet effet-là, remarque Draco d’un air intéressé.

- Imbécile, tu m’as fait peur, fulmina Hermione en se retenant de le taper.

- Elle dort ? demanda innocemment l’ancien Serpentard.

Hermione opina de la tête.

- Je te raccompagne ? proposa galamment le maître des lieux.

- Je pense pouvoir retrouver le chemin de ma chambre toute seule, merci, répondit froidement la jeune femme.

- Je croyais que tu désirais que nous nous parlions correctement, releva Draco.

- Bonne nuit, évinça son interlocutrice en tournant les talons.

- Ma mère est déjà couchée, soupira le jeune homme d’un air désolé en s’appuyant contre le mur. On ne m’a jamais bordé.

Hermione s’arrêta dans sa marche, et jeta un bref regard derrière elle. Il semblait perdu, les yeux tournés vers le mur en face de lui, totalement absent de la réalité.

- Ni même embrassé avant de dormir d’ailleurs, ajouta-t-il à mi-voix en baissant la tête. Mais ce n’est sûrement pas maintenant que je pourrai voir ce que c’est, que de s’endormir sous le regard attentif d’un être cher, n’est-ce pas ?

La jeune femme se sentit aussitôt horriblement mal à l’aise, et revint sur ses pas. Elle attrapa doucement la main de Draco, et ce dernier releva le visage vers elle avec un regard éperdu.

- Viens, je vais te coucher, chuchota Hermione en l’entraînant à sa suite.

Après un chemin silencieux dans les couloirs, ils entrèrent tous deux dans les appartements du jeune homme et ce dernier se déshabilla avant de se mettre au lit. Sa maman improvisée tourna la tête quand il se retrouva en boxer, et ne reporta son attention sur lui que quand il fut sous les draps. Elle s’approcha et s’assit sur un bord du lit.

- Bonne nuit Draco, murmura-t-elle en lui remontant bien les draps en-dessous de la tête et en éteignant d’un coup de baguette les lumières.

Elle hésita, mais finit par se pencher pour déposer un baiser à son front, comme elle faisait avec Harmonie. Une bouche happa cependant la sienne, mais elle se laissa faire. Le baiser était doux, délicat, comme le vol d’un oiseau qui se pose un instant avant de s’envoler de nouveau.

Une main se perdit dans ses cheveux alors qu’une autre se posait sur sa nuque pour l’attirer vers le jeune homme. Elle se retrouva bientôt allongée sur Draco sans trop savoir comment, et ce dernier eut tôt fait d’écarter ses draps pour qu’elle puisse venir s’y réfugier dessous avec lui. Les baisers doublèrent d’intensité, les mains de son ancien amant se firent plus aventureuses alors qu’Hermione se laissait totalement aller à cette étreinte. Il lui caressa le visage et souffla sur ses paupières closes. Une délicieuse odeur de menthe titilla ses narines. Il sentait décidément toujours aussi bon.

Elle sentit une main entrer en contact avec son ventre pour le caresser, puis remonter lentement jusqu’à son cou, ses épaules, son dos. En quelques habiles mouvements, le jeune homme la débarrassa du sous-pull qui lui collait à la peau et entreprit de l’embrasser avec toujours plus de passion, entremêlant ses jambes avec les siennes. Son nez vint frotter contre celui de sa partenaire, puis sa bouche alla mordiller gentiment le lobe de son oreille.

- C’est bien ce que je disais, murmura l’ancien Serpentard, nous n’allons pas nous côtoyer que les journées.

Une sorte de brume envahissait peu à peu le cerveau d’Hermione, la plongeant dans une délicieuse langueur. Cependant, il lui restait encore d’esprit pour rouvrir les yeux et froncer les sourcils.

- Dis-moi, demanda-t-elle, soudain soupçonneuse. Ta mère ne t’a jamais vraiment couché, bordé et embrassé ?

- Bien sûr que si, des milliers de fois, répondit Draco avec un sourire carnassier avant d’aller embrasser la gorge de sa prisonnière. Mais je préfère quand c’est toi.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.