S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


En cloque par lunalice

[29 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Ma toute première fic...

Mille mercis à ma beta-readeuse, labige76, pour son super boulot. ^^
Note de chapitre:

Je vous conseille d'écouter la chanson de Renaud "En cloque" une fois avant de lire cette songfic.

Bonne lecture :D
Elle a mis sur l' mur
Au-dessus du berceau
Une photo d'Arthur
Rimbaud
Avec ses cheveux en brosse
Elle trouve qu'il est beau
Dans la chambre du gosse
Bravo


- Hermione…
- Oui ? me répondit-elle d’un air absent.
- Qu’est-ce-que tu accroches au mur ? demandais-je prudemment.
Ne jamais contrarier une femme enceinte, surtout si c’est la vôtre, voilà ce que j’avais retenu des quatre mois précédents.
- Oh, c’est un poète moldu. Je vais mettre des peintres, des écrivains, comme ça notre bébé aura de la culture !
En disant cela, elle posa sa main sur son ventre. Je soupirai. Encore une de ses lubie ! J’adorais ma femme, mais allez raisonner une Hermione, persuadée que la chambre de son môme devait ressembler à un livre de Bathilda Tourdesac… Sachant qu’elle changerait sans doute d’avis dans une semaine, je décidai de laisser tomber. Appelez ça de la lâcheté, pour moi ce n’était que de la prudence la plus élémentaire.

*

Déjà les p'tits anges
Sur le papier peint
J' trouvais ça étrange
J' dis rien
Elles me font marrer
Ses idées loufoques
Depuis qu'elle est
En cloque


Je rentrai du travail, éreinté. Il était très tard et Bill, Charlie et Percy devaient être couchés, tout comme ma femme, enceinte de jumeaux, passant son peu de temps libre à se reposer. C’est pourquoi je fus très surpris de l’entendre siffloter dans une chambre à l’étage.
- Molynette ?
- Je suis là Arthur !
Je ne m’attendais pas au spectacle que je découvris. Assise sur une chaise, Molly agitait sa baguette en direction des murs de la future chambre des bébés et y faisait apparaître des petites fées des bois.
- Que fais-tu?
- Oh, juste une peu de décoration.
Son regard rêveur m’alerta. Elle était partie dans une de ses fantaisies de femme enceinte.
- L’échographie magique a montré que ce seront des garçons, chérie. Ne penses-tu pas que ces fées sont un peu … féminines ?
- Arthur, j’estime que mes fils auront le droit de vivre dans une maison où les notions de sexisme n’existent pas!
- Mais chérie, tu… ce n’est pas…
Je secouai la tête. Je ne comprendrais jamais rien aux femmes !

*

Elle s' réveille la nuit
Veut bouffer des fraises
Elle a des envies
Balaises
Moi, j' suis aux p'tits soins
J' me défonce en huit
Pour qu'elle manque de rien
Ma p'tite


- Harry ?
Je grognai, réveillé par ma chère et tendre en plein rêve.
- Oui ma douce ?
- Tu veux bien descendre à ce magasin moldu en bas de la rue ? Celui qui fait ces glaces délicieuses ?
Et c’était reparti ! Depuis le début de sa grossesse, il ne se passait pas une semaine sans qu’elle ne me réclame un aliment incongru. Des framboises (nous étions en décembre), des patacitrouilles, goût citron vert, ou cette fameuse glace à la crème de marrons. Dans la journée, ça allait, mais je songeais de plus en plus sérieusement à soudoyer ce marchand pour qu’il ne soit plus ouvert 24 heures sur 24.
- J’y vais ma chérie, j’y vais…
Je ne pouvais pas lui dire non, c’était plus fort que moi. Je l’aimais tellement que, quand elle me demandait quelque chose, même si ce n’était pas le bon moment, ma mauvaise humeur s’envolait et je faisais tout pour la satisfaire. Ma Ginny…

*

C'est comme si j' pissais
Dans un violoncelle
Comme si j'existais
Plus pour elle
Je m' retrouve planté
Tout seul dans mon froc
Depuis qu'elle est
En cloque


- Molly, ma chérie ?
- Mmmm ?
- Qu’est-ce que tu veux manger ce soir ?
- Elena, c’est joli pour une fille, non ?
- Oui bien sûr, mais pour le dîn…
- Ou alors je vais t’appeler Sarah, dit-elle en parlant à son ventre.
Je ne servais vraiment à rien, avec mes histoires de légumes. La petite chose qui grandissait en elle occupait tout son esprit. J’abandonnai mes légumes et la rejoignis. Je caressais doucement son ventre.

*

Le soir elle tricote
En buvant d' la verveine
Moi j' démêle ses pelotes
De laine
Elle use les miroirs
A s' regarder dedans
A s' trouver bizarre
Tout le temps


- Regarde ce bonnet, Ron ! N’est-il pas mignon ?
- Oh si ma chérie. Tu t’es bien améliorée depuis la sale.
- S.A.L.E. Ron, pas sale !
- Oui ma douce.
Je contemplais ma femme. Elle n’avait pas changé, et avait obtenu des lois révolutionnaires en faveur des elfes de maison avec les Amis de Dobby, anciennement la S.A.L.E.
Comme prise d’un doute soudain, elle posa sa baguette et alla s’observer sous toutes les coutures dans le miroir de la salle de bain.
- C’est vraiment étrange, Ron ! Mes seins sont énormes, mon ventre grossit…
- Tu es magnifique, ma chérie, lui dis-je pour la centième fois.
- Facile à dire ! J’ai mal aux seins, je suis gonflée de partout…
- Pour moi, tu seras toujours merveilleuse.
Elle soupira et je voyais bien qu’elle n’y croyait pas. Pourtant, elle l’était réellement. Enceinte, elle resplendissait comme jamais.

*

J' lui dis qu'elle est belle
Comme un fruit trop mûr
Elle croit qu' je m' fous d'elle
C'est sûr
Faut bien dire s' qu'y est
Moi aussi j' débloque
Depuis qu'elle est
En cloque


Je contemplais ma femme, tout en lui disant doucement :
- Tu es belle comme un nimbus tout neuf, comme un foudre de guerre…
- Harry ! Tu te moques de moi !
- Pas du tout.
Je m’approchai et commença à parler à mon bébé à travers son ventre. Je lui racontais tout ce qui me passait par la tête ; comme j’aimais sa mère et comme je l’aimais, lui ; des histoires de balais, d’Aurors… Ginny me dit qu’il appréciait sans doute, mais que ce n’était pas la peine de lui parler sans cesse.
- Tu deviens gâteux, mon amour, ajouta-t-elle malicieusement.
- Sans doute, mais je suis le plus heureux des hommes.
Je l’étais et c’était un sentiment merveilleux.

*

Faut qu' j' retire mes grolles
Quand j' rentre dans la chambre
Du p'tit rossignol
Qu'elle couve
C'est qu' son p'tit bonhomme
Qu'arrive en Décembre
Elle le protège comme
Une louve


Je regardais ma femme, pendant que celle-ci lançait différents sorts ménagers sur toutes les parcelles de la maison.
- Récurvite ! Terego !
Et elle recommençait. J’avais beau lui dire qu’une fois suffisait, qu’elle se fatiguait pour rien, ça ne servait à rien. Et ce n’était rien par rapport à hier, où elle s’était mise en tête de tout faire à la main…
« Je ne veux pas que le bébé ait des allergies, Ron ! », me répétait-elle sans cesse.Si vous voulez mon avis, c’était plus un moyen de gérer le stress de l’accouchement imminent.

*

Même le chat pépère
Elle en dit du mal
Sous prétexte qu'il perd
Ses poils
Elle veut plus l' voir traîner
Autour du paddock
Depuis qu'elle est
En cloque


- Arthur !
- Oui mon amour ?
- Fait sortir ces poulets d’ici !
- Mais ma chérie ils se sont toujours baladés là…
- Je ne veux pas de ça ici, ce n’est pas hygiénique pour une femme enceinte !
Elle n’avait rien trouvé à redire sur les poulets pendant ses quatre premières grossesses, mais mon instinct me soufflait que son nouveau livre « la sorcière moderne enceinte » ne devait pas être étranger à l’affaire.

*

Quand j' promène mes mains
D' l'autre côté d' son dos
J' sens comme des coups de poings
Ça bouge
J' lui dis "t'es un jardin"
"Une fleur, un ruisseau"
Alors elle devient
Toute rouge


- Aïe !
- Il a bougé ?
- Oui, et pas qu’un peu cette fois !
J’accouru vers Hermione et je posai mes mains sur son ventre. Je sentis un coup minuscule sur ma main gauche.
- Il a bougé ! Je l’ai senti ! criai-je
Mon épouse me regarda d’un air mi- attendri, mi- amusé. Je m’en moquais, je l’avais enfin senti! Ces dernières semaines, elle le pouvait, mais moi pas. Cela me rendait fou !

*

Parfois c' qu'y m' désole
C' qu'y fait du chagrin
Quand j' regarde son ventre
Puis l' mien
C'est qu' même si j' devenais
Pédé comme un phoque
Moi j' serai jamais
En cloque


- Ça va Harry ?
- Oui, oui…
- Tu as l’air bizarre, qu’est-ce qui se passe ?
- Bah, tu es enceinte… Moi je ne saurais jamais ce que c’est !
Je baissais la tête. C’était vrai que de la voir si heureuse d’avoir cette petite vie en elle me donnait envie !
- Tu voudrais vraiment être à ma place ? Avec les nausées matinales, les envies bizarres, les douleurs de l’accouchement ?
Mmmm, elle n’avait pas tort. Il y avait beaucoup d’avantages à être un homme !
- Tu as raison ma chérie, capitulai-je.
Note de fin de chapitre :

Les "Amis de Dobby" sont une invention d'Alixe, dans sa fic "Les survivants".

Je promet de répondre aux reviews ;). J'accepte toutes les critiques, bonnes ou mauvaises!

*yeux de fléreur battu*
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.