S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours hommage à Barbara - Ma plus belle histoire


De plus loin, que nous revienne
L’ombre de nos amours anciennes,
Du plus loin, de la première écoute…


Durant l'été 2022 (juin à août), nous, Juliette54 et Amnesie, vous proposons de déclarer votre amour à Barbara.
En un concours en trois manches, nous vous proposons de (re)découvrir ses chansons et son univers. Le premier chapitre (de 500 à 5000 mots) doit être écrit et mis en ligne d'ici le dimanche 10 juillet à 23h et doit s'inspirer d'une chanson de Barbara de ton choix et du thème Ma plus belle histoire...

Pour t'inscrire, nous donner le lien vers ton chapitre et pour plus d'info, nous t'invitons à consulter ce post sur le forum HPF !

Notre plus belle histoire d'amour, c'est toi, Barbara...


De le 03/07/2022 11:03


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 03/07/2022 00:26


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


La nuit au Grenier par Sianehta

[3 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonne Lecture. Je précise que je n'ai pas lu la fic de Taka avant d'écrire cette fic.
- Peter ! Qu’est ce que c’est que ça ? demande Mme. Pettigrow en montrant un tas de débris coupants et colorés par terre.

- Maman, j’ai pas fait exprès ! Je te le jure ! répondit le petit garçon.

- Mais, c’est le vase de Grand-mère ! remarqua alors sa maman.

- Ah. dit innocemment l’enfant.

Il se sentait moins désolé, tout à coup. Car Peter n’aimait pas Grand-mère et ses gros bisous baveux, une étape horrible à laquelle il devait survivre chaque semaine, lorsque celle-ci leur rendait visite. C’était la mère de son père, cet homme respectable et sévère qui ne ratait jamais une occasion de reprendre son fils sur la politesse et le respect aux grandes personnes. Mais non, il n’avait pas fait exprès de détruire le vase, d’ailleurs, il ne savait pas que c’était celui de Grand-mère avant que sa mère le lui dise. Mais au fond, tant mieux s’il l’avait cassé. Il était enfin vengé de quelques bisous mouillés.

- Peter, je sais que tu n’aimes pas Grand-mère, mais ce n’est pas une raison pour briser ses affaires, le gronda sa maman.

Mr Pettigrow entra dans le salon.

- Que se passe-t-il ma chérie ?

- C’est ton fils turbulent qui a causé des dégats, une fois de plus, répondit celle-ci d’un ton exaspéré.

- J’ai pas fait exprès de le casser, ce vase, je te le promets Papa !

- Quoi ? Le vase de Maman ? Peter, ce soir, tu es privé de dîner !

- Mais je voulais pas le casser ! cria le jeune garçon.

- Parle-moi sur un autre ton maintenant ! ordonna son père. Et puisque c’est comme ça, ta nuit sans repas, tu la passeras au grenier !

C’était la deuxième fois que Mr. Pettigrow envoyait son fils au grenier. Ce dernier détestait cet endroit. Il était lugubre, sans lumière, avec beaucoup de toiles d’araignées. Mais surtout, et c’était le pire, il y avait des rats. Ou alors de grosses souris, Peter n’avait jamais réussi à les distinguer. Mais il aurait tout donné pour ne pas monter tout là haut, sous le toit. Il se mit à pleurer.

- Allez, tu montes ! dit sèchement son père.
Peter leva des yeux implorants vers son père, qui resta le visage fermé et le regard sévère. Alors, lentement, il gravit les marches grinçantes menant au grenier. Il s’assit sur la caisse qu’il avait utilisée la dernière fois qu’il avait été puni là-haut, près de la porte et rentra sa tête dans ses bras. Peter maudissait son père qui l’avait puni, sa mère qui n’avait rien dit pour prendre sa défense, sa Grand-mère d’avoir offert un vase trop cassant à ses parents. Mais il se maudissait aussi lui-même, car il avait conscience d’être un garçon turbulent et « tête à claques ». Et aussi car il avait peur.

Il resta longtemps assis, la tête enfouie dans ses bras. Puis, doucement, la lumière rougeoyante du crépuscule qui entrait par la lucarne poussiéreuse laissa place à l’ombre nocturne, qui envahit peu à peu tout le grenier tapissé de toiles d’araignées blanches. Alors, sous l’effet de l’angoisse, Peter parvint à distinguer le moindre bruit. Il entendait le vent doux soufflant dans les branches des arbres, et les brindilles qui craquaient sous les pas des bêtes, au-dehors. Il crut sentir une araignée qui escaladait lentement son dos, et ses bras. Il se mit à gigoter dans tous les sens, faisant un bruit qui le paniqua encore plus.

Alors, il perçut, tout près, des grattements doux. Un cri se bloqua dans sa gorge. Il arrêta brusquement de bouger, retenant sa respiration, se demandant qui, ou ce qui, avait provoqué ce dernier son. Celui-ci reprit, plus près encore, semblant même se rapprocher. Le jeune garçon avait envie de hurler, d’appeler ses parents, de descendre s’excuser pour que jamais plus il n’ait besoin de remonter dans ce maudit grenier trop sombre et sale, sinistre.

Il sentit un museau lui toucher le pied. Dans un sursaut, la pièce s’illumina. Peter ouvrit grand les yeux et se retourna vers la porte, fermée. La lumière semblait venir de nulle part, ou plus exactement, de lui. Il regarda par terre, la souris était étendue à ses pieds, paralysée. C’était une grosse souris grise, le spécimen habituel des vieux greniers.

Alors Peter éclata de rire. Lui, à 8 ans à peine, avait réussi à faire de la magie, à paralyser une petite bête, et à créer de la lumière ! Lumière qui durait encore d’ailleurs, éclairant les alentours. Il était si fier qu’il en oublia sa punition et courut retrouver ses parents. Sa mère se trouvait seule au salon. Il se jeta dans ses bras en lui racontant son premier acte de magie. Elle le serra, fière de lui. Mme. Pettigrow autorisa son fils à finir sa nuit dans sa chambre, le voyant ainsi rayonnant de bonheur.

Depuis, Peter adore sa grand-mère, elle et ses cadeaux fragiles. Mais surtout, il se mit à aimer les petites bêtes, les araignées, et par-dessus tout, les rats et les souris, car, au fond, c’est avec elles qu’il avait pu prouver qu’il était sorcier.
Note de fin de chapitre :

J'espère que ça vous a plu. Les reviews sont les bienvenues!
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.