S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


La romance d'une Black ou comment se mettre sa famille à dos par Javalia

[17 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour!
Voici ma première fic sur hpf!
J'espère que vous aimerez!
La famille de Cygnus Black était sur le quai de la voie 9 ¾. L’ainée, Bellatrix, était venue dire au revoir à ses deux sœurs, aussi digne et impressionnante que d’habitude. À son doigt brillait une bague de fiançailles qui faisait la fierté de ses parents par un futur mariage respectable.

Narcissa, la benjamine, aussi blonde que sa mère, entrait en troisième année et semblait une copie miniature de Bellatrix, tant par son maintien et son calme. Ses parents avaient tous les deux posé une main sur ses épaules, la seule marque d’affection entre les membres de cette famille.

- Nous voulons une lettre de vous chaque semaine, ordonna Druella Black, ses yeux passant de l’une à l’autre de ses filles.
- Faites honneur à la famille, recommanda Bellatrix. Surtout toi, Andromeda.
- Tu es préfète-en-chef, fille. Comme a dit ta sœur, fais honneur à la famille.
- Oui, père, répondit l’autre sœur, aussi semblable aux autres membres de la famille.
- Quelle est notre devise, Narcissa ?
- Toujours Pur, récita la jeune fille.
- Bien.

D’un geste commun, les époux Black enlevèrent leurs mains des épaules de leur fille.

- Passez une bonne année, souhaita Druella. Nous attendrons vos hiboux sans faute.
- Oui, mère, firent les deux sœurs en cœur. Au revoir !

D’un pas égal, Narcissa et Andromeda entrèrent dans le train. La plus jeune partie vers la gauche, là où elle avait trouvé un compartiment avec d’autres troisièmes années de Serpentard un peu plus tôt. Andromeda prit la droite pour rejoindre le compartiment vide où elle s’était installée.

« Quel horrible été » pensa-t-elle. C’était toujours la même chose chez les Black. Les réunions de familles, l’entretien de relations entre bonne familles, les thés horribles des Parkinsons…

À cela, s’était ajouté les fiançailles de Bellatrix à un Lestrange. Ils s’étaient fréquentés à Poudlard sous les recommandations de leurs parents et le futur beau-frère d’Andromeda avait fait sa demande il y avait un mois. Et cela rendait Andromeda malade de penser que ses parents avaient lourdement insisté pour qu’elle-même se trouve un garçon de bonne famille.

Le problème, c’est que les garçons de Serpentard dégoutaient Andromeda. Elle détestait leur attitude hautaine, mais savait que si elle ne trouvait pas quelqu’un, ce serait ses parents qui le feraient pour elle. Et Andromeda savait qu’ils n’auraient aucun scrupule à la marier à un sorcier qui aurait pu être son père.

Marier un garçon d’une autre maison était presque totalement exclue. Après tout, les Black étaient fiers de Serpentard et tenaient beaucoup à cette appartenance. Andromeda avait supplié le Choixpeau de l’y envoyer alors que celui-ci démontrait une nette préférence pour Serdaigle. Il avait cédé, mais arguant qu’elle devrait se séparer de sa famille un jour ou l’autre.

Et aujourd’hui, cet avertissement était telle une épée de Damoclès sur elle.

Quand elle était petite, être Black avait toujours été une fierté. Mais aujourd’hui, ce nom n’était plus qu’un lourd fardeau de plus en plus difficile à porter. Andromeda savait qu’elle ne pouvait pas vivre toute sa vie comme cela. Elle n’avait que 17 ans et c’était déjà insupportable. Elle ne pouvait pas se résigner à continuer.

Elle ouvrit la porte du compartiment qui était maintenant occupés par une bande de Poufsouffle.

- Qu’est-ce que tu fiche ici, la Serpentarde ?

C’était un truc difficile à supporter. Puisqu’elle ne ressentait plus de fierté à être une Black, toutes les insultes la touchaient. Pourtant, elle devait jouer le jeu de la fille froide et sans émotion alors qu’elle n’avait envie que de pleurer.

- J’étais ici avant vous.

Et elle désigna du menton ses bagages déjà installées.

Un des garçons se leva et prit ses bagages qu’il ramena à ses pieds.

- Maintenant, tu peux partir, Black.
- Vous n’êtes que des hypocrites, murmura Andromeda en regardant son interlocuteur. Poufsouffle est sensée être la maison de la gentillesse et de la tolérance. Pourtant, vous me jugez sans me connaître. Vous êtes dégoutants.
- Tu es à Serpentard, répliqua l’interlocuteur.
- Est-ce que tu as déjà eu une conversation avec moi qui n’a pas commencé par une insulte de ta part, Zeller ?
- Je…
- La réponse est aucune.

Andromeda prit sa valise, prête à partir.

- Tu n’as qu’à rester.

Un silence stupéfait envahit le compartiment tandis que tous se tournaient vers un garçon qui affichait un grand sourire.

- Tu as raison, après tout. Poufsouffle est la maison de la tolérance. Tu n’as qu’à rester. Mais je doute que tu veuilles car Serpentard déteste les nés-Moldus et que j’en suis un.

Il lui adressa un sourire. Andromeda jura mentalement. Elle était au pied du mur. Soit elle donnait raison à ce crétin et elle quitta le compartiment ou bien elle passait le reste du voyage ici et risquait de recevoir une Beuglante dès demain matin lorsque Narcissa aurait écrit à leurs parents pour leur avouer qu’Andromeda fréquentait les nés-Moldus.

- J’accepte ton invitation, Tonks, décida Andromeda. De toute façon, vous n’aurez pas à me supporter bien longtemps.

Sous les regards étonnés et horrifiés des Poufsouffles, elle s’assit sur le banc et ouvrit sa valise d’un coup de baguette. Elle enleva son manteau moldu et mit sa robe de sorcière par-dessus sa robe moldue. La jeune fille referma sa valise avant de la hisser dans le filet à bagage.

- Je vais le faire, proposa Tonks.

Avant qu’elle ne puisse protester, il rangea ses affaires.

- Merci.

Andromeda retourna s’asseoir et épingla le badge de préfète-en-chef sur sa robe. Elle ne resterait ici que cinq minutes. Ensuite, elle ferait des rondes dans les couloirs et reviendrait ici à la fin du voyage. Narcissa n’en saurait rien, car les Serpentards ne prêtaient pas assez attention aux commérages des autres maisons.

De son sac qu’elle ne quittait jamais, elle sortit son manuel de Sortilèges niveau 7 et se mit à lire les dernières pages.

- Apparemment, tu es douée en Sortilèges, dit Tonks en essayant de meubler le silence. Moi, je n’ai pas continué après la cinquième année, j’étais trop nul. Mais je suppose que c’est normal venant d’un fils de Moldus.

Il avait presqu’espoir qu’elle l’approuve afin qu’il puisse lui prouver que c’était elle la méchante. La réplique d’Andromeda lui échappa.

- Je ne crois pas que les enfants de moldus soient moins doués que ceux de sorciers.

Le reste du compartiment la regarda avec les yeux ronds. Andromeda gémit intérieurement, même si son visage restait de marbre.

- Tu ne le penses pas, répliqua aussitôt une fille. Pour toi, Ted n’est qu’un sang-de-bourbe. Mes parents m’ont toujours dit que les Black ne sont que des pros sang-pur.
- Notre devise est en effet Toujours Pur. Always Pure, je crue bon de préciser.
- Alors voilà ! triompha la fille, une certaine Mary-Zoey Hitchens.
- Malheureusement, tu es toi aussi une Black. Les Hitchens sont parents avec nous. Tes seuls avantages sur moi, c’est de ne pas porter le nom et d’être à Poufsouffle. Contrairement à toi, je ne juge pas sur le nom. Si je ne te fréquente pas, c’est que j’estime qu’une fille qui est incapable de faire une seule potion correctement et d’effectuer un seul charme d’Attraction n’est pas digne de mes fréquentations. Le fait que tu gloussais tout le temps en présence de votre capitaine de l’année dernière n’arrange rien à mon opinion sur toi.

Hitchens se tut, furieuse. L’ombre d’un sourire nait sur les lèvres de Ted Tonks. Andromeda se leva.

- Je ne crois pas vous avoir embêté bien longtemps. Je dois y aller.
- Donc, tu n’as rien contre les nés-moldus ? demanda Ted Tonks.
- J’ai dit que les enfants moldus n’étaient pas moins doués que ceux de sorciers. J’ai aussi dit que je ne juge pas sur le nom. Mais je suis une Black. Fais en ce que tu veux, Tonks.

Le jeune homme regarda ses yeux bruns clairs et ses longs cheveux bruns qui cascadaient dans son dos. Avant de s’éloigner, Andromeda eut le temps d’entendre la voix de Tonks au dessus de celles des autres.

- Moi, je la trouve quand même sympathique !

La jeune sorcière se figea. Etait-il sérieux ? Avait-elle réussit à se faire apprécier d’un élève qui n’était pas de Serpentard ? Un né-moldu, en plus ?

Le poids sur ses épaules lui parut moins imposant et son cœur se retrouva plus léger. Est-ce que cette année serait meilleure que les précédentes ?

Ceux qui la croisèrent dans le train eurent la surprise de voir une lueur dans ses yeux et un ombre de sourire sur ses lèvres.

Andromeda voyait une lumière au bout de ce sombre tunnel. Une personne l’appréciait en dépit de son nom ! Cette personne lui avait donné une chance avant de la juger !

Elle oublia son nom, les idées de la famille Black et que Tonks était un né-moldu. En fait, elle s’en fichait ! Elle revit les yeux chaleureux du garçon et son sourire.

Lorsque la réunion des préfets fut terminée, Andromeda commença ses rondes, se faisant violence pour ne pas retourner tout de suite à son compartiment. Elle marcha, ne laissant rien paraître de son dilemme intérieur et bavarda avec ceux de Serpentard qui lui adressaient la parole, échangeant quelques formalités et se faisant féliciter pour son titre de préfète-en-chef.

Une demi-heure avant l’arrivée, elle rejoignit son compartiment. Les Poufsouffles levèrent la tête à son arrivée, interrompant brusquement leur conversation. Il ne restait plus qu’une place libre, directement entre la fenêtre et Tonks. Andromeda s’y assit et ressortit son livre.

- Vous savez, vous pouvez continuer de parler, fit-elle.
- Evidemment, dit Tonks. Donc, nous parlions de musique moldue. Tu aimes ?
- Je ne connais pas.

Il avait bien beau dire qu’il l’appréciait, il continuait de la tester.

- Tu connais des trucs sur les Moldus ?
- Certaines choses, en effet.
- Comme quoi ?
- La littérature. Les sorciers n’écrivent pas de romans divertissants. Je me contente donc de ceux moldus.
- Ils sont barbants ?
- Pas tous.
- Lesquels ?
- J’ai bien aimé Hamlet. Tu as lu ?
- Non, avoua Tonks.

Tout le compartiment les écoutait avec attention. Adromeda haussa les épaules.

- Ne vous amusez pas à le crier sur tous les toits. Je n’ai aucune envie que cela viennent aux oreilles de mes parents.
- Tu as honte ? demanda Tonks.

La jeune fille soupira et un air fatigué passa sur son visage le temps de quelques secondes.

- Être une Black n’est pas une partie de plaisir.
- Qu’est-ce que tu veux dire ? demanda Eric MacMillan.
- Il faut être parfait à chaque instant. Le moindre de nos gestes doit être calculé et pensé. Jamais je n’ai le droit à l’erreur.
- Est-ce que tu dis la vérité ?
- Evidemment, c’est trop difficile pour vous de penser que les Serpentards ne sont pas tous fier comme des paons.
- Pourquoi es-tu là, alors ? demanda la deuxième fille à côté de Mary-Zoey.
- Je…

Andromeda soupira.

- Je devais aller à Serpentard. Je suis une Black.
- Et le Choixpeau était d’accord ? demanda Tonks.

Andromeda l’aurait étripé. Tout le monde semblait satisfait de sa réponse, mais il venait de semer le doute. Elle leva les yeux vers lui.

- Le Choixpeau était d’accord.
- Il ne l’était pas.
- Il l’était, Tonks. Regarde la couleur de ce badge. Ça en est la preuve, non ?
- C’est la preuve que tu as demandé Serpentard. Je me souviens de ta Répartition.
- Si tu t’en souviens vraiment, tu as donc entendu crier Serpentard.
- Le Choixpeau avait hésité longtemps.

La jeune fille se raidit. Oui, c’était vrai. Bellatrix lui avait fait remarquer quand elle s’était finalement assise à la table des Serpentards.

- Nous discutions.
- Oui. De ton envoi dans une autre maison que Serpentard.
- Laisse tomber Tonks. Pense ce que tu veux, je n’en aie rien à faire.
- Tu n’as rien à faire de gens comme moi ?
- Je n’ai rien à faire des gens qui ne me connaissent pas, nuança Andromeda comprenant qu’il voulait parler des nés-moldus.
- Ce qui m’étonne, c’est que tu ne veux pas qu’on révèle aux autres que tu ne détestes pas les Moldus.
- Je ne suis pas à Gryffondor. Je n’ai pas le courage d’affronter ma famille, car ils sont tous ce que j’ai. Sans eux, je ne suis rien. Je n’ai rien.
- Tu n’as pas d’amis ?
- Laisse tomber, Tonks.
- Tu n’as donc pas d’amis.
- J’ai des amis !

Andromeda se leva. Ce garçon était vraiment trop curieux !

- Hé… si tu es autant sensible, nous allons changer de sujet !
- Je déteste parler de moi.
- Je vois ça ! Donc, nous parlions de musique moldue. Asseye-toi.

Elle obéit, soupirant et ouvrant son livre, essayant de se concentrer. Mais la conversation des Poufsouffles ne reprit pas et le reste du voyage se fit dans un silence complet.

Andromeda hésitait à juger Ted Tonks. Il lui avait laissé une chance, mais semblait vouloir la piéger à tout instant. Il avait dit qu’elle était sympa, mais il faisait tout pour la faire fâcher.

Elle lui jeta un coup d’œil et leurs regards se croisèrent. Il lui fit un clin d’œil et Andromeda piqua un fard.

Mais qu’est-ce qui lui arrivait ?
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.